AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Mer 20 Avr - 15:22

Bien. Bon. Non en fait, c'était peut être un peu trop bancal...Voyons ça autrement. En soupirant Charisma modifia sa pièce montée en inversant une chaise et un tabouret. Mouais comme ça, elle arriverait peut être a atteindre la petite lucarne au dessus de la fenêtre scellée de planches de leur petite pièce personnelle. L'avantage d'avoir trouvé un autre endroit où rester était sans doute le semblant d'intimité qu'ils avaient tous réussit a se dégager. C'était plaisant. Ils avaient toujours leur tour de garde parce qu'il n'y avait pas que les zombies comme danger mais sinon, ils avaient relativement bien sécurisé l'endroit. Et si Charisma s'amusait à créer une tour de pise ce n'était pas pour ajouter une petite pointe de créativité dans l'austérité de la pièce mais bel et bien pour ouvrir un peu cette lucarne histoire de pouvoir y glisser l'évacuation du vieil et minuscule insert portatif qu'ils avaient dégoté dans la cave. Ils se le passaient régulièrement, histoire de pouvoir faire chauffer de l'eau pour la stériliser ou chauffer un minimum une pièce pour ne pas finir en glaçon. Seul soucis, si le bois ne manquait pas, il fallait rester prudent a cause de la fumée. Bon, là, elle ne cherchait pas a faire chauffer la pièce mais plutôt a faire cuire un truc.

Mains sur les hanches, elle observa un instant l'amas de bric à brac qu'elle avait monté pour pouvoir atteindre la lucarne. L'inconvénient de ce genre de pièce c'était les plafonds hauts. Enfin plus haut que l'ordinaire, une seule chaise ne suffirait pas. Dommage d'ailleurs mais passons, elle était capable de se débrouiller toute seule tout de même !  Enfin pour ce genre de truc du moins. Remontant les manches de son pull délavé, elle entreprit donc l'escalade de sa montagne branlante. Après tout, elle était un poids plume, pas de quoi faire basculer des meubles en équilibre précaire... Si ? Bon sans doute un peu, mais il n'y avait pas de raison que cela s'écroule et puis de toute façon, personne n'était dans le complexe pour le moment, ou si peut être Zak ou Eliott. Il était encore tôt mais la plupart c'était déjà éparpillé pour trouver de quoi manger ou améliorer leur quotidien. Zak et Eliott étaient certainement occupés, elle n'allait pas les déranger pour un truc qu'elle pouvait faire elle même. Sauf que les lois de la physique n'étaient pas tout à fait d'accord avec ce fait et elles le lui prouvèrent lorsqu'une patte de la chaise du milieu trouva plus intéressant de reposer sur le vide que l'étroit bureau au lequel Charisma l'avait déposée. Sentant la chute venir, la jeune femme battit des bras, sans effet contre l'apesanteur, un petit cri suraigue passa ses lèvres suivit d'un fatras sonore.

« Aïe. »

gémit elle étalée sur le dos entre une chaise et un tabouret qui venaient de rendre leur dernier soupir.

_________________
It's a Demonic Secret...
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Mar 26 Avr - 17:11

    Ils avaient eu de la chance de trouver cet endroit et ils n'étaient pas pressés de le quitter. Ils mettaient tout en œuvre pour le rendre un peu plus acceuillant et surtout sécuritaire. La place serait difficile à prendre, mais il n'y avait pas que les zombies à craindre. Certains groupes mal intentionnés pouvaient très bien trouver l'endroit sympa et décider de s'y installer en y délogeant les actuels occupants. Et malheureusement, leur petit groupe n'était pas vraiment taillé pour la baston. Leur groupe avait perdu des membres, en avait récupéré d'autres... La maman de Zak, par exemple ou encore Eliott, une connaissance d'Ethan. Deux nanas. Mais au moins, Ashley était-elle médecin. Cela leur avait cruellement manqué. Ils trouvaient leur équilibre. Ce n'était pas toujours facile au vu des différents caractères de chacun. La cohabitation pouvait s'avérer difficile parfois alors que l'atmosphère devenait une vraie cocotte minute.

    Aujourd'hui, la plupart s'était éclipsé pour tenter de trouver de quoi survivre à l'hiver. Rafael sortait parfois sans sa sœur. Charisma sortait plus rarement sans lui, même si elle commençait à se sentir davantage à l'aise avec les autres, voir à en apprécier certains. La disparition de Lisa et d'Eva avaient profondément ébranlé Rafael, même s'il n'en avait rien montré, ou très peu. Il aimait bien Eva... Cela ne faisait que lui rappeler la précarité de leur existence. Même s'ils se pensaient en sécurité, qu'ils pouvaient enfin se poser, le malheur pouvait frapper à tout instant. Ils ne devaient pas l'oublier et ne pas baisser leur garde.

    Un fracas soudain le fit sursauter et il se hâta de se diriger vers l'origine du bruit pour découvrir Charsma, échouée sur le sol au milieu de quelques meubles. Un rapide coup d'oeil sur la scène lui donna une petite idée de ce qu'il s'était passé et il pinça les lèvres, désapprobateur, tout en se dirigeant vers elle et s'agenouillant à ses côtés.

    « Merde, Chacha, qu'est-ce que tu fous ? C'est pas le moment de te casser quelque chose. »

    Surtout pas. Une fracture simple pourrait encore être gérée... et encore. Il ne fallait pas se retrouver handicapé dans un monde où la survie était maîtresse. Ne pas pouvoir se servir de ses deux bras ou boiter pouvait être la différence entre la vie et la mort. Il ne devait rien arriver à Charisma. Il se radoucit cependant en se rendant compte de son ton trop sec, né de l'inquiétude.

    « Ça va ? Tu t'es fait mal quelque part ? »

    Il repoussa la chaise et le tabouret. Il ne devait pas s'énerver. Charisma se reprenait en mains, faisait des choses seule et de sa propre initiative, il devait arrêter de la traiter comme une enfant. Même si elle était maladroite.

_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Mer 27 Avr - 20:58

Charisma leva les yeux sur le visage inquiet de son frère. Elle ne s'habituait pas vraiment a sa brusquerie alors qu'il avait tout fait pour ne pas la bousculer avant. Mais elle aimait ça, d'une certaine façon. Elle aimait qu'il ne prenne plus tant de gants avec elle, qu'il la traite enfin comme quelqu'un sur qui il pouvait compter et non plus sur l'ombre qu'elle avait été.

« Ben la chute était pas au programme en fait... »

S'excusa-t-elle tout de même, elle n'aimait pas l'inquiéter inutilement. Se hissant sur ses coudes, elle s'assura d'avoir tous ses os a la bonne place et rien de cassé effectivement. Elle luttait déjà pour ne pas être le maillon faible, que ce passerait il si elle devenait réellement infirme ? Un frisson la parcouru, autant ne pas y penser.

« C'est ma fierté qui en prit un coup surtout. Tu es déjà rentré ? »


reprit elle parce que dans son souvenir, il l'avait quitté pour fureter et espérer trouver de la nourriture. D'ordinaire, elle ne le revoyait pas avant la nuit lorsqu'il paraît ainsi. Autant le dire, elle se rongeait les sangs lorsqu'il n'était pas là, mais elle s'appliquait a ne plus être autant étouffante qu'avant. Elle ne pouvait pas sans cesse se raccrocher à lui, plus maintenant. Habilement, il avait placé entre ses mains son bien être et cela fonctionnait parfaitement, Charisma veillait toujours a ne pas inquiéter Rafaël a outrance et se bridait elle même pour ne pas l'entourer de trop d'attention. Finalement, elle s'assit.

« J'ai mal calculé le truc, mais je voulais faire de l'eau chaude avant de donner l'insert a Dean c'est son tour. Tu rêve pas d'un bain ? Même tiède ? Personnellement, je me damnerais pour ça. »


Soupira-t-elle en jetant un coup d'oeil a l'immense casserole qu'ils avaient dégoté, remplie de neige et de glace qui n'attendaient qu'a fondre. Bon en fait de bain, c'était surtout une espèce d'armoire renversée, scellée avec du scotch et qui ne pourrait être remplie a ras bord mais c'était toujours mieux que se laver a l'eau glacée du fleuve. Elle croisa les jambes en tailleur, se tenant les chevilles tout en le regardant avec douceur :

« Ce n'était pas prudent, je sais mais bon je voulais faire un truc toute seule pour une fois. »

Avoua-t-elle avec une petite moue contrite. Bon elle ne savait pas si la perspective d'un bain chaud pouvait justifier une jambe cassée.

_________________
It's a Demonic Secret...
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Dim 8 Mai - 13:02

    Rafaël s'en voulait de s'être montré brutal avec Charisma, mais la peur avait prit le pas sur les précautions. Elle n'était pas une petite poupée fragile. Mais il avait pris soin d'elle pendant des semaines, des mois, il en avait prit l'habitude et il avait du mal à lâcher du leste et se dire que sa sœur pouvait lui répondre, voire même s'opposer à lui. Elle l'avait pourtant fait, autrefois. Mais là... Il craignait de lui renvoyer une image négative d'elle-même et qu'elle ne se sente inutile. Un fardeau. Alors il regrettait. Il soupira quand Charisma lui répliqua que la chute n'était pas au programme, passant une main sur son visage. Ouais, évidemment, elle n'était pas stupide non plus. Peut-être un peu inconsciente parfois. Mais ça arrivait la faute à pas de chance.

    « Non, je suis encore dehors. »

    Il fit claquer la langue sur son palais. La réplique avait fusé. Comme avant, quand ils s'asticotaient. En même temps, elle énonçait l'évidence.

    « Je n'ai rien trouvé. »

    Alors plutôt que de se peler les miches dans un froid glacial, il avait préféré rentrer. Au bon moment. Un peu trop tard sans doute. S'il était revenu quelques minutes plus tôt, il lui aurait évité cette chute. Mais apparemment, elle n'avait rien de cassé, c'était une bonne chose et il pouvait se détendre. Elle lui expliqua alors qu'elle voulait faire de l'eau chaude, avant de prendre Raf par les sentiments. Un bon bain... De la détente. Se laver, correctement. Ouais, il en rêvait aussi. Mais ses pensées dérivèrent et il se fit la réflexion qu'il rêvait surtout d'un bon bain avec elle. Même si c'était mal, il avait décidé de jeter ce genre de considération aux orties. Ils n'étaient plus frère et sœur, ils étaient un couple, il étaient amants, même s'ils n'avaient guère pu avoir de relations intimes depuis qu'ils avaient prit cette décision. La vie de groupe ne le permettait pas forcément. Ils avaient quelques gestes d'affection, d'amour même, l'un envers l'autre, mais n'étaient pas spécialement démonstratifs devant tous les autres. Une main au creux des reins, un baiser léger...

    « J'avoue que ce serait pas de refus... Surtout avec toi. »

    Voilà, c'était sorti, il n'avait pas pu s'en empêche,r avec un petit sourire en coin qui en disait long. Il était assez à l'aise avec l'idée d'être incestueux, mais il n'en parlait pas avec Charisma. Il imaginait qu'elle avait un peu plus de mal. Elle ajouta alors qu'elle avait voulu faire un truc toute seule. Le pour une fois lui serra le cœur alors qu'il prenait conscience du sentiment proche de l'inutilité de sa sœur. Accroupi en face de Charisma, il sourit et lui asséna une pichenette sur le nez avec un air malicieux.

    « Faudrait trouver un truc pour lutter contre ta maladresse Chacha. »

    Il avait dit cela en plaisantant. Il leva le nez vers la fenêtre.

    « Et donc, t'as essayé de grimper là haut ? Tu veux un coup de main ? »

_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Mar 10 Mai - 12:48

Charisma haussa un sourcil :

« Au moins, tu n'as pas perdu ton humour merdique.»

Oui bon, c'était en dessous de ce qu'elle était capable de lui refoutre dans les dents avant. Mais son regard s'adoucit lorsqu'il lui avoua n'avoir rien trouvé. Bon, on ne pouvait pas gagner a tous les coups apparemment.

« Tant pis. Les autres auront peut être plus de chance. C'est pas grave, on peut tenir encore un peu avec ce qu'on a. »

Bon, faudrait sans doute se serrer un peu la ceinture mais c'était leur lot quotidien depuis des mois et des mois. Pas le meilleur moment pour se casser une patte ou un bras cela dit. Fort heureusement, elle n'avait rien, plus de peur que de mal en somme. Sa fierté était à ramassée a la petite cuillère mais elle n'était plus à ça prêt. Rafaël l'avait déjà vu dans des états pas possible et certainement loin d'être a son avantage. Cela dit, ça n'empêchait pas la stupidité de son acte hein, elle aurait dût se douter que ça ne tiendrait pas. A vrai dire elle l'avait pressentit mais retrouvant un peu de son caractère de mule, elle s'était dit que ça passerait. Et bien non, cela ne passait pas, résultat, quatre fers en l'air et un frère en rogne. Mais elle avait une bonne raison, qu'elle s'empressa de lui dire. Mais elle ne s'attendait pas vraiment à une telle réponse. Autant le dire, Charisma n'était pas née de la dernière pluie et loin d'être vierge hein, taquiner les hommes qu'elle voulait séduire ne lui avait que rarement poser de problème, mais là ce fut plus fort qu'elle, elle rougit jusqu'à la racine des cheveux tout en détournant le regard. Bon sang ! Elle se faisait l'impression d'être une adolescente sur le coup ! En même temps, si Rafaël avait eu l'air de passer outre leur lien de naissance avec facilité, ce n'était pas tellement son cas à elle. Oh elle ne niait pas l'aimer et le désirer comme un homme, c'était certain, mais elle avait encore cette sensation de familiarité propre a toute fratrie et sans doute conscience encore des limites qu'elle avait respecté durant des années, jusqu'à s'y perdre elle même. Et a cela se mêlait d'autre doute bien plus terre à terre. Doute sur sa beauté, sur l'attirance qu'elle pouvait engendrer, ce genre de truc propre aux relations amoureuses qui débutent d'ailleurs. Des sensations qu'elle n'avait plus ressentit depuis des lustres. Et avec ça l'image d'elle et lui, l'un contre l'autre, aussi nus qu'au jour de leur naissance...Son ventre frémit.

« C'est pas très spacieux... »

Finit elle par répondre en rougissant deux fois plus si c'était possible. Oh merde !

« Tu me mets mal à l'aise bordel... »

Et encore c'était loin de la vérité. Elle avait toujours été sure d'elle et elle n'était pas sûre que la catastrophe soit pour quelque chose dans cette soudaine timidité. Elle réussit tout de même a tourner les yeux vers lui lorsqu'il s'accroupit devant elle, repoussant sa main avec un air de gamine lorsqu'il lui mit une pichenette sur le nez.

« C'est ce qui fait tout mon charme ! Oui bon, j'ai juste mal calculé. »

Puis elle suivit son regard vers la lucarne :

« Oui, faut pouvoir évacuer les fumés et j'ai pas trouvé de bouche d'aération au sol, y a que cette lucarne...Je comptais y faire passer le tuyau de l'insert mais on a pas idée de faire des lucarnes aussi hautes. »

_________________
It's a Demonic Secret...
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Sam 14 Mai - 8:39

    Rafaël ricana quand Charisma lui fit remarquer qu'il avait toujours un drôle de sens de l'humour. A chier en fait.

    « Ça c'est parce que tu n'as rien à répondre ma chère. »

    Mais oui, heureusement qu'il avait toujours le sens de l'humour, cela aidait à tenir quand même dans cet enfer. Il dédramatisait les choses. De ce côté là, il s'entendait bien avec Ethan qui n'était pas beaucoup plus sérieux que lui. Au moins, ils se comprenaient à ce niveau là. Rafaël s'entendait assez bien avec tous les membres de leur groupe hétéroclites. Il y avait bien quelques tensions entre les membres, c'était normal dans un groupe, mais globalement, ils s'en sortaient bien. Il avait bien sûr remarqué la tension entre Eliott et Ethan. Ils se connaissaient d'avant et il y avait des griefs entre les deux. Mais c'était à se demander si cela ne cachait pas quelque chose de plus profond qu'aucun des deux ne voulait reconnaître... Ce n'étaient pas ses oignons, mais c'était distrayant. Ils avaient perdu des membres, en avaient récupéré d'autres... A la disparition d'Eva, c'était Dean qui s'était vu décerné le titre de chef des bras cassés. C'était très bien ainsi.

    « Ouais. »

    Il était déçu de ne rien avoir trouvé, mais il fallait reconnaître qu'ils ne s'en sortaient pas trop mal. Ils pouvaient manger, ils avaient un abri, personne n'était malade... Ils se complétaient tous bien, chacun étant doué davantage dans un domaine que les autres. Et c'était cette complémentarité qui leur permettait de survivre. Le fait que la mère de Zak ai rejoint le groupe était une bonne chose. Elle pouvait s'occuper des bobos et petites maladies, c'était toujours réconfortant d'avoir un toubib dans l'équipe. Même si elle manquait cruellement de moyens.

    Quand elle lui expliqua alors son plan avorté, il ne put s'empêcher de la taquiner en lui disant ce qu'un bon bain lui inspirait. C'était bien moins innocent que l'idée première de Charisma. Mais c'était la vérité. L'intimité avec elle lui manquait cruellement. Ils n'avaient que peu de moments tous les deux. Cela entretenait une certaine frustration chez lui, bien qu'il la cacha soigneusement. Il eut le plaisir de la voir rougir. Parfois, elle lui faisait penser à une adolescente tant elle était timide à ce sujet avec lui. C'était simplement parce qu'elle ne passait pas outre leur lien de parenté aussi facilement que lui. C'était de l'inceste, purement et simplement et ils brûleraient en enfer pour cela. Et il s'en moquait franchement. Étant donné la merde qu'était devenue leurs vies, il avait bien l'intention d'en profiter et de goûter quelques petits bonheurs. Même anodins. Et pouvoir l'embrasser, la serrer contre lui, la revendiquer comme sa petite amie, cela n'avait pas de prix. Et n'aurait jamais pu être possible dans un monde normal... Devait-il alors bénir l'apocalypse zombie qui avait chamboulé et redistribué les cartes ?

    Presque.

    « Pas grave, tu ne prends pas beaucoup de place. »

    Il rit doucement quand elle lui avoua être mal à l'aise avec ses sous entendus.

    « T'es trop mignonne quand tu rougis comme une jeune fille. D'accord, j'arrête... mais n'empêche que tu sais ce que j'ai en tête. »

    Il lui fit remarquer alors qu'elle était maladroite et qu'il faudrait y remédier. Souriant à sa remarque un peu boudeuse.

    « Entre autres. »

    Bon, et maintenant, il allait s'occuper de son projet. Donc elle voulait passer le tuyau par la lucarne, haut perchée.

    « Je vois. »

    Il sourit alors, attirant Charisma à lui pour lui voler un baiser, avant de se relever, taquin.

    « Monte sur mes épaules. Ce sera plus stable. T'es toute légère. »

    Charisma était mince. Presque maigre. Moins qu'avant de se retrouver en groupe, mais tout de même. C'était un peu pareil pour lui, les muscles avaient fondu, même s'il s'était remplumé. Il était plutôt en forme.

_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Lun 16 Mai - 16:00

Charisma haussa un sourcil narquois :

« Rien sans heurter tes chastes oreilles surtout. »

Oui, bon, ce n'était pas vrai. Enfin pas tout à fait. Charisma était capable de jurer comme un charetier et dans quatre langues différentes. Pas qu'elle les maîtrisa toute d'ailleurs, mais avouons le, les jurons, c'est le plus facile a retenir, n'importe quel enfant vous le dira.Mais son humeur s'assombrit légèrement quand son frère avoua être revenu bredouille. Bon, ce n'était pas la mort du petit cheval, mais quand même, il valait mieux trop avoir que pas assez. Il ne restait plus qu'a espérer que les autres soient plus chanceux. Machinalement, elle se massa un molet qui avait dût heurter le pied d'une chaise mais se figea aux sous entendus de son frère. Evidemment, c'était ridicule, elle avait accepté d'oublier les liens qu'ils avaient pour plonger dans cet amour qu'elle ne pouvait s'empêcher de trouver maudit. Elle n'avait jamais été timide en amour, mais là, elle ne pouvait pas s'en empêcher, rougissant subitement. Elle finirait par s'y faire, parce que c'était ce qu'elle voulait, mais elle savait qu'il lui faudrait du temps pour être véritablement à l'aise avec ce subit changement entre eux. C'était stupide, c'était elle qui les avait entraîné dans cette folie et elle ne le regrettait plus, seulement, elle ne pouvait s'empêcher d'être anxieuse à l'idée d'une intimité consciente avec lui. C'était ridicule bien évidemment. D'autant plus que ça l'amusait en prime. Elle ramassa un torchon qui se trouvait là et le lui balança à la tête :

« Saleté. »

Mais maintenant qu'il lui avait parlé de ça...Elle n'arrivait plus vraiment à penser a autre chose, même si elle doutait parfois du bien fondé de leur décision, elle ne pouvait pas nier avoir envie de lui malgré tout. Il lui manquait, leur vie en communauté ne leur permettait pas vraiment autant d'intimité qu'ils le voudraient, Charisma en était à la fois soulagée et frustrée. Enfin là, c'était plutôt la frustration qui primait. Et elle finit par lui dire ce qu'elle voulait faire de prime abord. Bon ça avait été idiot de vouloir le faire toute seule, elle en convenait, c'était trop haut pour ça, mais elle avait tout de même voulu tenter la chose, résultat, elle se retrouvait les quatre fers en l'air. Heureusement que le ridicule ne tuait pas.Mais Rafaël avait raison elle était maladroite et elle sourit un peu timidement lorsqu'il lui proposa de l'aider, les lèvres frémissant encore de son baiser.

« D'accord. »

Elle finit par se lever en ôtant ses chaussures parce qu'autant le dire, des semelles aussi épaisses couplé a son poids sur des épaules, ça faisait tout de même mal.

« Adosses toi au mur, ce sera plus sûr et fais moi la courte échelle. »

_________________
It's a Demonic Secret...
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Mar 17 Mai - 15:28

    Le jeune homme rit dans sa barbe quand Charisma lui répondit qu'elle n'avait rien à lui répondre, hormis des trucs qui risquaient de heurter ses chastes oreilles.

    « C'est ça. »

    Franchement, des deux, ce n'était sans doute pas lui le plus chaste à ce niveau. A tous les niveaux en fait. Même si entendre Charisma jurer faisait toujours un drôle d'effet, tellement elle semblait effacée et bien élevée.

    « La grossièreté est le recours de ceux qui n'ont plus rien de spirituel à dire, tu me déçois. »

    Il lui tira la langue. Ouais, là, leur échange était quand même vachement puéril. Mais cela faisait du bien aussi de ne pas parler que survie et zombies. Un peu de normalité ne faisait pas de mal de temps en temps. Même si cela revint très vite sur le tapis alors qu'elle lui demandait comment s'était passée sa petite sortie. Ben il avait fait chou blanc, voilà tout. Les autres auraient peut-être plus de chance. Même si trouver de la nourriture par ce froid devenait difficile. Enfin au moins, les zombies n'étaient plus leur soucis premier, il fallait bien un avantage à se geler comme ça. Heureusement que les Tyler avaient déjà vécu au Canada, ils connaissaient le climat très froid.

    Après avoir râlé sur Charisma, il se radoucit, avant de se montrer taquin et assez explicite sur ce que l'idée d'un bain avec elle lui inspirait, la faisant rougir. Elle était encore mal à l'aise avec cette idée. Il se montrait patient et n'insistait pas, même s'il ne put se retenir de la tacler au passage :

    « Hum, qui a de chastes oreilles au fait ? »

    Il prit le torchon dans le visage en riant alors qu'elle se rebiffait. Voilà, c'était la Charisma qu'il aimait et adorait. La voir renaître de ses cendres était un véritable plaisir. De quoi le mettre de bonne humeur. La peur était passée, elle allait bien malgré sa chute bruyante et douloureuse, elle n'avait rien de cassé. Elle n'était pas en porcelaine bon sang, il devait arrêter de la couver comme ça. Elle était adulte, elle l'avait accompagné sur le terrain autrefois, ils avaient côtoyé le danger ensemble. Elle n'avait pas les deux pieds dans le même sabot. Il proposa alors de l'aider, tout simplement, non sans lui voler un baiser, léger.

    « OK. »

    Il s'exécuta, se collant contre le mur, se baissant pour mettre ses mains croisées au niveau des genoux de Charisma. Elle était légère et souple. Elle glissa son pied sur le marche pied improvisé et il la souleva alors qu'elle prenait son élan.

    « Allez Chacha, c'est pas comme si on ne l'avait jamais fait. »

    En effet, ce n'était pas la première fois qu'ils recouraient à la courte échelle. Cela arrivait quand il fallait se glisser dans un endroit étroit où la carrure de Rafaël ne passait pas quand le silhouette menue de Charisma s'y glissait sans problèmes. Il l'aida à grimper sur ses épaules, agrippant ses jambes et ne bougeant pas pour qu'elle soit la plus stable possible.

    « Tiens, on pourrait se reconvertir comme artistes de cirque, t'en dis quoi ? Même si aventuriers est plus classe. »

    Raf avait été un amateur de jeux vidéos, alors forcément, les tomb raider, uncharted et compagnie, il avait adoré et il y avait forcément quelques similitudes.

_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Jeu 19 Mai - 18:59

« Ah parce que tes réparties étaient spirituelles ? Oh dans ce cas, excuse mon ignorance. »

rétorqua-t-elle avec un sourire angélique et un air innocent. Enfin, l'éclat de ses iris démontrait assez qu'elle se fichait de sa poire. Chose dont elle n'avait plus l'habitude. Avant elle avait tellement peur de dire quelque chose qui ne fallait pas, elle n'avait tellement plus l'envie d'en découdre que cette partie d'elle s'était endormie. Mais il semblait que cela lui revenait assez facilement en fait. Bon au temps pour la bouffe, Raf avait choux blanc, c'était pas grave en soi mais il faudrait pas que ça dure des jours ou des semaines. Ils avaient des réserves mais elles étaient pas inépuisables, loin de là même. Cela dit toute idée de nourriture la déserta au sous entendu de son frère. Elle était aussi gênée que frémissante, c'était une étrange dualité qui la rendait timide et malhabile alors qu'elle avait toujours été franche et directe dans ce genre de situation. Mais ce n'était pas une situation normale, ils n'avaient pas une relation normale. Ils étaient ce qui n'aurait jamais put exister avant l'épidémie, quand le monde était encore vivant, quand la morale et ses barreaux étaient encore solides. Il n'y aurait rien eu de possible avant la pandémie, sans doute auraient ils continué a se voiler la face, a nier constamment. Mais le monde s'était écroulé et avec lui, tout ce qui étaient cher a leur yeux. Ils ne restaient plus qu'eux, juste eux deux et personne pour les juger. Malgré tout, Charisma n'arrivait pas vraiment a se défaire de ce qu'on lui avait inculqué aussi facilement que son frère. Rafaël savait toujours assumer les conséquences de ses choix sans se poser de question. Ce n'était pas son cas à elle, même si elle avait accepté d'être autre chose qu'une sœur pour lui.

« Pfff... »

Oui, c'était faiblard, le torchon était plus parlant même si cela le fit rire. Mais avant de faire quoique ce soit d'immoral, il fallait encore faire chauffer l'eau. L'hygiène était devenue un luxe, mais si elle le pouvait, la jeune femme voulait en profiter. Qui sait si demain ils ne devraient pas repartir sur les routes ? Rien. Pour l'heure, ils étaient en sécurité, relativement tranquilles, ils devaient en profiter. Son frère lui proposa son aide et elle l'accepta.

« Ouais mais avant c'était pour faire le mur ou traquer un scoop j'te rappelle.Je ne te pardonne toujours pas le boyau immonde de l'hôtel de ville a Prague d'ailleurs. »

fit elle avant de loger son pied dans les mains de son frère et de se hisser jusqu'à atteindre la lucarne.

« Je vote pour aventurier. Passes moi le tuyau et le scotch, c'est juste là a coté de toi, je vais essayer de calfeutrer tout ça, avoir de l'eau chaude c'est bien, mais mourir de froid, c'est moins tentant. »

Lorsqu'elle eut ce qu'il fallait en main, elle entreprit de fixer la bouche d'évacuation dans l'angle de la lucarne, colmatant avec du scotch comme elle le pouvait, vacillant parfois sur les épaules de son frère mais bien maintenue par ses mains autour de ses cuisses.

« Voilà...Je pense que c'est bon, tu m'aide a descendre ? »

Reprit elle une fois sa tache accomplie, baissant les yeux sur le crâne de son frère. Bon sang, il aurait bientôt les cheveux aussi longs qu'elle si ça continuait...Mais elle devait bien avouer que ça lui allait bien.

_________________
It's a Demonic Secret...
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Ven 24 Juin - 11:10

    « Je te pardonne, tu as encore des progrès à faire pour atteindre l'excellence de ton maître, jeune padawan. »

    Rafael avait prit un ton condescendant, propre à horripiler la jeune femme. Ce genre de petites joutes le régalait, lui rappelant ce qu'avait été leur relation avant tout cela et qui renaissait de ses cendres. Charisma reprenait vie sous ses yeux, prête à se défendre bec et ongles. Il retrouvait cette combativité qu'il aimait tant et lui avait manqué depuis qu'elle avait vu leurs parents mourir de la plus ignoble des manières. Qu'importe la raison de ce changement, le groupe, leur relation, le temps, il en était ravi. Charisma retrouvait son indépendance. Et paradoxalement, si une partie de lui s'en réjouissait, une autre déplorait de la voir voler de ses propres ailes et ne plus dépendre uniquement de lui. C'était là un sentiment totalement idiot et irrationnel, mais il avait prit l'habitude de tout faire pour eux deux et de veiller sur elle. Cela risquait de lui manquer. Il n'avait jamais été du genre étouffant, que ce soit en tant que frère ou en tant que petit ami, mais avec Charisma, il devait parfois se faire violence pour ne pas agir comme un con en la surprotégeant et la prendre pour une gamine.

    Comme il le fit en l'engueulant alors qu'elle était tombée en voulant se débrouiller seule. Une bouffée de colère née de l'inquiétude tout à fait légitime, mais qui le fit grimacer intérieurement sitôt qu'il eut proféré ces quelques paroles. Il se radoucit presque instantanément, même si Charisma ne sembla pas affectée outre mesure par ses reproches. Tant mieux. Parce qu'il savait qu'il n'avait pas fini de s'inquiéter pour elle. Comme elle s'inquiétait inévitablement pour lui, bien sûr. C'était touchant mais aussi agaçant d'une certaine manière, surtout pour un homme. Il n'était pas particulièrement machiste mais tout de même, il avait prouvé bien des fois être prudent et savoir quand rebrousser chemin et se faire discret. Pour autant, il pouvait mourir même en étant consciencieux... Même si, avec l'hiver glacial, les zombies étaient moins un danger que les autres survivants.

    Après la frayeur, vint l'amusement. La taquinerie. Rafael regrettait de ne pas pouvoir partager davantage de moments intimes avec Charisma. La vie de groupe n'était pas propice à l'intimité malheureusement. Il se montrait attentionné avec elle, se fendait de quelques gestes amoureux, mais guère davantage et cela lui pesait souvent. Il se faisait à l'idée que sa sœur était moins à l'aise avec l'idée de l'inceste que lui et rongeait son frein en attendant les trop rares occasions d'être seuls et de pouvoir assouvir des besoins bien moins chastes que quelques baisers. Il était patient avec elle. Il ignorait si elle s’accommodait et profitait même de cette absence d'intimité, comme une excuse pour pouvoir éviter de pêcher trop souvent ou si elle subissait, comme lui. Il fut ravi de la voir rougir à sa proposition indécente et accepta de bonne grâce sa piètre défense, se contentant de rire.

    Il lui proposa alors son aide pour mettre son plan à exécution, souriant malicieusement quand elle évoqua le passé et ce qu'ils avaient pu faire dans le cadre de leur boulot.

    « Oh allez, c'était quand même excitant... Crade, mais excitant. »

    Et Charisma n'avait jamais fait la princesse capricieuse. Même si, effectivement, il y avait certaines situations et odeurs qui pouvaient donner des haut-le-cœur, même à lui.

    « Va pour aventuriers. Me manque un fouet quand même. »

    La grande classe. Il tendit la main afin de récupérer ce qu'elle lui demandait, non sans lâcher en passant :

    « Je connais un excellent moyen de se réchauffer. »

    Et non, il ne lâchait pas l'affaire. Il avait envie d'elle, un point c'est tout. Quitte à ne pas se montrer très subtil pour qu'elle le comprenne. Même s'il ne se départissait pas de son ton badin et de sa bonne humeur, il y avait une lueur dans son regard qui ne trompait pas alors qu'il acquiesçait à la question de Charisma et la rattrapait dans ses bras, contre lui, tandis qu'elle descendant de son perchoir, la laissant glisser contre son corps jusqu'à ce que ses pieds touchent le sol... Sans pour autant la relâcher.

    « On dirait que notre fine équipe fonctionne toujours aussi bien... »

    Ce n'était qu'un murmure alors qu'il parlait d'une évidence. Ils avaient toujours été complémentaires, se comprenant sans rien avoir à dire. Un sacré binôme. Qui se reformait tandis qu'elle redevenait la Charisma d'avant. Il l'embrassa de façon bien moins légère et chaste que la fois précédente alors que le désir montait inexorablement... Et dire qu'il fallait encore mettre l'eau dans la baignoire et faire chauffer le tout... Quelle torture !

_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Dim 26 Juin - 19:16

Charisma risque un regard vers ses pieds pour croiser les yeux de son frère avant d'esquisser un sourire :

« Plus souvent crade qu'autre chose...Je sais pas, j'aurais pu faire de l'infiltration dans des soirées mondaines ou des fêtes bourgeoises, non, il fallait que je passe par les conduits...Bon, tu me diras on ne discute pas de politique ou de traitrise dans une salle de bal mais quand même, il y avait mieux pour atteindre les pièces où se tenait ce genre de réunion. »


Et encore, ils avaient eu de la chance qu'elle ne reste jamais coincée. Avec chance, Charisma avait toujours été mince, bon, plus emplumée que maintenant mais quand même, son mode de vie ne permettait pas l'obésité de toute façon. Elle n'osait imaginé ce qu'il se serait passé si elle avait été incapable de s'extirper d'endroit exigue.

« je ne veux même pas savoir ce que tu ferais d'un fouet..... »

Lâcha-t-elle sans réfléchir avant de se mordre la langue. En fait si, elle avait une petite idée qui venait de germer, se frayant un chemin au travers de ses doutes et de ses peurs encore bien ancrées en elle. Elle faillit en lâcher le scotch qu'elle tenait à la main. Il lui était difficile de traiter avec les deux facettes d'elle même qui se heurtaient sans cesse. Et il ne l'aidait pas en reprenant la balle au rebond en vérité, titillant son coté joueur, mais d'une manière qui n'avait rien de fraternel :

« Toute la nuit ? Vantard. »

Encore une fois, elle se mordit l'intérieur de la joue. Parler plus vite qu'elle ne pensait lui faisait autant de bien que de mal en vérité, elle avait tendance a regretter et en même temps adorer ce genre de nouveauté dans leur échange. Si avant ils s'étaient contentés de la chicanerie fraternelle, aujourd'hui, ce n'était clairement plus le cas et autant le dire, elle n'était pas forcément à l'aise avec ça, même si ça venait tout seul. Elle espérait bien reprendre un semblant de contenance en lui demandant de l'aider a descendre mais Rafael avait une toute autre idée en tête. Malgré elle, Charisma frissonna violemment en sentant son corps épouser celui de son frère et son regard reflétait assez bien la dualité qui était la sienne lorsqu'elle leva les yeux sur le visage de son frère.

« On dirait... »

Fit elle la gorge serrée avant d'accepter les lèvres de son frère sur les siennes, d'accepter de les lui ouvrir et d'y prendre plaisir. Un plaisir malsain et déviant mais existant quoiqu'elle fasse. Cependant, elle fini par le repousser légèrement, a regret même :

« Il y a de la neige a récupérer, Raf. »

Un sourire amusé dansa un instant sur ses lèvres mais elle ne fit pourtant pas grand chose pour s'extraire de l'étreinte de ses bras pour autant.

_________________
It's a Demonic Secret...
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Dim 31 Juil - 10:49

    « Je ne te savais pas si précieuse. »

    Son ton était clairement moqueur alors que Charisma regrettait ouvertement de ne pas avoir davantage pu infiltrer des fêtes mondaines. Pour sa part, Raf préférait infiniment l'excitation de l'aventure. Il n'aimait pas les événements mondains, même si sa sœur et sa mère lui avaient toujours dit qu'il portait très bien le smoking. Il était surtout un baroudeur, plus à l'aise dans un village perdu et pauvre en Amérique de Sud que dans une réunion des puissants.

    « Et puis, cela nous a donné de bonnes bases pour affronter la situation actuelle... »

    Il fallait voir le côté positif des choses. Ils ne s'étaient pas retrouvés totalement dépourvus quand l'épidémie était venue. Enfin, lui surtout, puisque le cerveau de Charisma s'était éteint au début de leur cauchemar, traumatisée par des images que personne ne devait voir concernant des parents adorés... Il balaya ces images d'horreur et de sang de son esprit, se fendant d'un sourire. Il était doué pour mettre de côté ce qui le dérangeait afin d'avancer. Pour le moment, il n'avait pas encore prit un retour de bâton, il n'était pas harcelé de cauchemars terrifiants, son subconscient tenant le coup. En espérant que cela continuerait encore longtemps. Une étincelle de malice éclaira ses yeux bruns quand Charisma répliqua avec étourderie qu'elle ne voulait même pas savoir ce qu'il ferait d'un fouet.

    « A vrai dire, dans certains cas, je préférerais que ce soit toi qui en fasse quelque chose. »

    Ah non, ça, aucune chance qu'il passe à côté et se taise. Il n'épargnerait pas Charisma concernant leur relation. Elle était encore mal à l'aise. Il lui apprendrait à ce que cela devienne naturel. Même si c'était elle qui avait encore un soupçon de morale quand il n'en avait plus du tout. Et puis, c'était trop amusant de la voir rougir comme quand elle avait 14 ans. Elle le piqua au vif en remettant en cause ses compétences d'amant.

    « Il n'y a qu'une façon de le savoir... »

    Sa voix s'était faite doucereuse alors qu'il l'invitait à vérifier par elle-même. Il y a quelques semaines, il aurait effectivement eu des difficultés à tenir un tel rythme, à cause de l'épuisement et de la faim. Mais depuis qu'ils étaient en groupe, ils se démerdaient assez bien. Ils avaient un toit, ils dormaient et ils pouvaient manger. Ce n'était pas le luxe, mais c'était mieux que ce qu'ils avaient pu connaître quand ils n'étaient que tous les deux.

    Cependant, même s'ils badinaient, ils devaient terminer l’œuvre de Charisma. Il l'aida à grimper, avant de la laisser redescendre, incapable de résister au besoin de la tenir serrée contre lui et de lui voler un baiser. Un baiser qui reflétait son besoin de plus en plus pressant d'elle. Il avait été sevré bien trop longtemps. Malheureusement, Charisma y mit fin bien trop vite, lui arrachant un soupir de regret alors qu'elle lui rappelait qu'ils n'avaient pas fini. Un éclair de mauvaise humeur passa dans son regard, qui disparut tout aussi vite.

    « Ouais, ouais, je sais. Ce que tu peux être rabat-joie parfois. »

    Il avait maugréé, trahissant sa frustration. Eh quoi ? Il n'était pas un saint non plus ! Il avait le droit d'avoir ses humeurs. Il la relâcha alors, avant de glisser :

    « Bon, plus vite fait, plus vite fini... J'ai hâte de me glisser dans l'eau chaude et de te faire perdre la tête. »

    Il se fendit d'un sourire machiavélique, avant de récupérer un saut afin de prendre la neige nécessaire à l'opération. Si tant est que cela fonctionne évidemment. Un bain en eau glacée risquait de freiner son ardeur.

_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Dim 21 Aoû - 17:37

«  De bonnes bases ouais...on va dire ça, c'est réconfortant. »

répondit elle avec ironie, même si elle devait reconnaître que son frère avait raison sur ce point, ils étaient habitués a toute sorte de situation. Se salir ne les gênait pas, mettre les mains dedans comme on disait, non plus et là, ils n'avaient pas le choix.

Elle ne sut jamais pourquoi ils se mirent a parler d'un fouet, mais les images qui lui traversaient l'esprit n'avaient rien de chaste c'était certain. Il était en même temps facile et difficile de badiner avec son propre frère. Badiner avec lui en tant qu'homme, un homme que l'on désirait et que l'on aimait. C'était terrible de se dire que cela n'aurait pas dût exister et en même temps...L'interdit a toujours un goût enivrant, surtout lorsque l'on désire s'y perdre. Et Charisma a terriblement envie de son frère.

« Tu rêve de te faire fouetter ? Mince, c'est un peu dérangeant comme fantasme. »

Quoique...dérangeant n'était peut être pas le terme exact. Elle comprit assé rapidement qu'elle ne devait attendre aucune aide de son frère concernant son malaise. Lui n'en avait aucun, Charisma lui avait toujours envié cette façon de penser ou de vivre, il prenait une décision, y réfléchissait avant mais jamais après. Il en assumait toutes les conséquences. Charisma n'avait pas hérité de ça, hélàs, même si elle savait qu'elle céderait, parce que c'était ce qu'elle voulait, ce qu'elle désirait, elle ne pourrait jamais totalement s'empêcher d'en ressentir de la culpabilité. Néanmoins, un frisson d'excitation grimpa le long de son échine lorsqu'il renchérit :

« J'avais oublié que tu avais réponse a tout. »

Et elle n'était pas contre tester sa résistance, en rougissant même. A vrai dire, elle avait toujours évité les confidences des petites amies de son frère, elle ne voulait rien savoir, rien entendre...Mais au delà de cela, il y avait de la curiosité maintenant, encore plus qu'avant...Bon sang, elle devrait avoir honte ! Mais ce n'était pas ce qui primait en elle. Encore moins lorsqu'elle goûtait ses lèvres et en adorait la saveur. Il lui fallut un effort surhumain pour s'y arracher, provoquant la mauvaise humeur de son frère au passage :

« Rabat-joie ? Tu es de mauvaise foi Raf ! »

Mais il eu tôt fait de voir le bon coté des choses selon lui. Rafael ne se laissait jamais vraiment aller à la mauvaise humeur ou même a l'abattement. C'était sans doute ce qu'elle lui envoyait le plus. Une ombre traversa les yeux de la jeune femme :

« C'est déjà fait ça... »

Parce qu'elle devait vraiment avoir perdu la tête. Lui aussi. Tant pis. C'était ainsi, elle ne pouvait revenir en arrière et ne le voulait pas.

_________________
It's a Demonic Secret...
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Mar 30 Aoû - 10:52

    Raf haussa les épaules face à l'ironie de sa sœur. Elle pouvait bien se montrer sarcastique, il fallait reconnaître qu'ils avaient quand même assez crapahuté dans des endroits peu recommandables et dangereux pour que cela leur serve aujourd'hui. Il préférait voir les choses ainsi et en faire quelque chose. C'était sa façon de vivre et de garder la tête hors de l'eau. C'était plus simple en voyant le verre à moitié plein qu'à moitié vide. En toute objectivité, ils n'avaient pas vraiment d'avenir sur cette terre. Aucun vaccin ou antidote n'avait été trouvé et il doutait que cela soit trouvé un jour. Il n'y avait plus d'endroit où pouvoir expérimenter ce genre de choses, plus de scientifiques, plus de moyens, plus de technologie... A moins que certains gouvernements aient prévu le coup et construit ce genre d'abri, continuant à œuvrer en secret et à l'abri du danger, mais il en doutait. On n'était pas dans un film et il n'y aurait pas de deus ex machina pour les sauver. Sauf que Rafaël avait décidé de vivre malgré leur fin imminente, de grappiller la moindre miette de bonheur.

    Et c'était ce qu'il faisait avec Charisma. Rejeter leur lien de sang avait été assez facile pour lui. Et ce qui en découlait lui était, du coup, naturel. Comme de parler de prendre un bain avec elle ou parler de fouet par exemple. Ce quoi la mettre mal à l'aise alors qu'elle avait encore une conscience qui avait déserté son frère à ce sujet. Il rit quand elle trouva dérangeant qu'il puisse rêver de se faire fouetter.

    « Tu oublies le plus important. Par toi. Juste toi. »

    Et rien qu'elle. Toujours et à jamais. Et ils pouvaient enfin vivre comme ils l'entendaient, sans être jugés. Parce que personne ne savait. Il ne doutait pas que le reste du groupe les condamnerait s'ils apprenaient qu'ils étaient frère et sœur en réalité. Parce qu'il était difficile de s'affranchir de siècles de principes. Il savait aussi qu'il y avait une raison à ce que l'inceste soit condamné. Les rejetons étaient souvent pourvus de tares, trop de gênes semblables qui faisaient un vilain mélange. Ce n'était pas garanti chaque fois, mais cela arrivait et c'était ainsi qu'il y avait eu des lignées monarchiques débilitantes, à force de mariages consanguins. Cela n'empêchait pas ses sentiments pour Charisma d'être sincères et purs. Et la question d'un enfant n'était pas à l'ordre du jour et ne le serait jamais. Pour autant, ils allaient devoir prendre garde. Charisma n'était pas en état de mener une grossesse, ce serait la perdre si cela devait arriver. Elle était trop fragile, pas assez bien nourrir, sans compter qu'il fallait rester mobile et qu'il n'y avait rien pour un enfant dans ce monde en ruines, ce serait le condamner.

    Il secoua la tête pour se débarrasser de ces pensées déplaisantes et franchement déprimantes. Profiter du moment présent. Badiner avec Charisma. Dans le but de lui faire l'amour évidemment. Parce qu'il en avait besoin. Cela était trop peu fréquent à son goût.

    « J'aime te rafraîchir la mémoire. »

    Pourtant, Charisma avait décidé de le tester. Et de le faire languir. Le rappelant à la réalité. Ce qui provoqua la mauvaise humeur, née de la frustration, chez lui.

    « La mauvaise foi est l'apanage des femmes, ma chère. »

    Il savait qu'il allait la faire tiquer avec ce commentaire machiste. Il retrouva vite sa bonne humeur, prêt à être récompensé de son effort après. Il ricana quand elle glissa qu'il lui avait déjà fait perdre la tête.

    « Et j'adore perdre la raison. »

    Il lui adressa n clin d’œil, avant de s'emparer du seau pour aller récolter la neige. Cela allait lui prendre un sacré moment, mais il mit de l'ardeur à l'ouvrage, laissant à Charisma le soin de s'occuper du chauffage. Mine de rien, il finit trempé de sueur à force de faire ses allers et retours. Et le bain lui semblait la chose la plus détectable qui puisse exister.

_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Mar 6 Sep - 10:05

Il y avait quelque chose de dérangeant mais aussi de fascinant à pouvoir badiner ainsi avec Rafaël. Il lui arrivait parfois de songer, égoïstement et irrationnellement, que cette épidémie avait du bon. Evidemment, elle repoussait tout aussi vite cette pensée, effrayée malgré elle. Comment pouvait elle penser a quelque chose qui a tué ses parents de cette façon ? Mais lorsqu’il la prenait dans ses bras, enfouissant son visage au creux de son cou pour y déposer un baiser qui n’avait rien de fraternel….Oui, elle se disait que l’effondrement du monde était la meilleure chose qui lui était jamais arrivé. Se secouant mentalement, elle reprit pieds dans la réalité. Enfin réalité…L’idée de tenir un fouet face à son frère…Finalement, elle en rit doucement. Malheureusement, il fallait croire qu’elle n’était pas très douée pour badiner avec son frère. Un autre ne lui aurait pas posé de problème mais avec lui…Il y avait la composante des liens fraternels qu’ils avaient entretenus durant des années. Faux, biaisé et dorénavant disparu. Elle se sentait timide, mal assurée alors qu’elle ne l’avait jamais été, c’était déstabilisant en vérité, mais aussi terriblement plaisant, ne plus avoir à cacher cet amour qui l’avait conduite presque au bord de la folie.

Amusée, elle se moqua gentiment de lui et ne reçut qu’un commentaire macho qui lui fit hausser un sourcil :

« Et le machisme l’arme des hommes faibles mon cher. »

Ils pouvaient s’asticoter comme cela durant des heures, mais là, ils n’en avaient pas le temps, si il désirait son bain et elle avec. Sans doute que cette pensée lui donna des ailes parce qu’il se mit au boulot tandis que Charisma s’occupait de faire fondre et chauffer la glace. Elle dût tout de même rafistoler un peu par ci par là le semblant de baignoire qu’elle avait fabriqué et l’observa dubitative. Bon, c’était étroit, inconfortable et loin des bains qu’elle avait pu prendre dans son appartement douillet. Mais rêver de mousse, de lumières tamisées et d’un verre de bon bourgogne…Ce n’était plus vraiment possible.

Alors que Rafaël finissait d’apporter la neige, elle installa des serviettes prêt du poêle, au moins celle-ci seraient chaudes parce que mine de rien l’hygiène était importante mais c’était aussi un coup à choper une saloperie qui pourrait facilement tourner en bronchite et on ne pouvait pas dire qu’ils nageaient dans les antibiotiques.

« Je pense qu’il y en a assez, Raf… »

Finit elle par dire après un énième retour de son frère. Plantée devant la baignoire improvisée qu’elle observait avec scepticisme.

« Franchement Raf…Je ne suis vraiment pas sûre que l’on tienne a deux là-dedans. »

Remarqua-t-elle en sentant ses joues s’échauffer malgré elle, parce que oui, elle avait bien saisit les messages aussi subtils qu’un éléphant qu’il lui avait adressé.

_________________
It's a Demonic Secret...
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Jeu 8 Sep - 11:06

    Rafaël grimaça à la répartie de sa sœur, avant de porter les deux mains à son cœur, comme si elle venait de le blesser là et répliqua d'un ton théâtral :

    « Touché ! »

    C'était stimulant ces petites piques lancées sans intention de blesser, naturellement. Il arrivait qu'ils se montrent mordant l'un envers l'autre (même si cela n'était presque plus arrivé depuis le début de l'épidémie, Raf protégeant sa sœur rendue fragile par le choc), mais ils se blessaient réellement très rarement et quand cela arrivait, ils s'excusaient immanquablement et se pardonnaient. C'était aussi une facette de leur complicité. Qu'il retrouvait avec délice. Même si leur relation était changée et à jamais. Il préférait éviter de songer à ce qu'aurait pu en dire leurs proches... Leurs cousins et cousines, leurs amis, leurs parents surtout qui, si on admettait qu'ils pouvaient assister aux choses de là où ils étaient, devaient être horrifiés. Fort heureusement pour l'ancien reporter, il ne croyait pas en la religion. Il ne pensait pas qu'il y avait un paradis pour les vertueux ou un enfer pour les pêcheurs. On faisait son temps sur terre et ensuite on disparaissait, tout simplement. Pas d'âme immortelle. Le corps finissait dévoré par les vers et fin de l'histoire. Cela ne l'angoissait pas outre mesure. Peut-être parce qu'il n'avait encore jamais frôlé la mort et qu'il n'avait pas besoin de spiritualité pour donner un sens à son existence. Il avait juste besoin de vivre intensément et de ne rien regretter. Cette vie n'était pas celle qu'il avait imaginé, bien sûr, mais au moins, elle lui offrait la possibilité de vivre sa passion pour Charisma sans être jugé. Sans que cela soit interdit. Il avait au moins gagné ça et c'était beaucoup.

    Il songeait à tout cela alors qu'il remplissait la baignoire laborieusement, laissant à Charisma l'aspect logistique de la chose. Et bien vite, ses pensées se firent plus coquines. Il savait ce qui allait suivre et en frissonnait de plaisir d'avance. Il avait très envie de profiter de celle qui faisait battre son cœur et suscitait le désir chez lui. Cela était trop rare. Il se montrait affectueux avec elle en public, mais évitait de trop montrer qu'ils étaient en couple, pour ne pas gêner Charisma, encore mal à l'aise à cette idée. Mais ici, ils pouvaient parler à cœur ouvert, quand bien même ils n'avaient plus jamais évoqué leur lien fraternel, même en privé. Ils en avaient parlé une fois, avaient fait une croix dessus et le sujet avait été à jamais enterré. Cela évitait aussi une maladresse. Les murs avaient parfois des oreilles...

    Il cessa son occupation quand la voix de Charisma lui indiqua qu'il y en avait sans doute assez. Il se redressa et s'étira, les muscles protestant contre cet excès d'activité en si peu de temps. Ils protesteraient bientôt davantage pour un autre type d'activité...

    « Je pensais ne jamais en voir le bout. C'est une baignoire sans fond en fait. »

    Il adressa un clin d’œil malicieux à Charisma. Qui demeurait sceptique sur la réussite de leur projet. Il haussa une épaule, avant de se coller dans son dos, l'entourant de ses bras et lui mordillant l'oreille.

    « Il n'y a qu'un moyen de le savoir. Et tu es toute menue, moi, je te parie qu'on tient. »

    Il la relâcha, reprenant avec sérieux :

    « Mais vas-y en première, on avisera ensuite. »

    Et puis, il avait aussi très envie de prendre tout simplement soin d'elle avant de la rejoindre et de passer à une activité plus sportive. Si cela était possible. Parce qu'effectivement tenir à deux était une chose... Danser dedans en était une autre.

_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Jeu 8 Sep - 15:38

Charisma esquissa un sourire amusé devant l'humour dont pouvait faire preuve son frère. Malgré les coups durs et ce qu'ils vivaient depuis le début de l'épidémie, Rafael ne se départissait jamais de sa bonne humeur et de sa légèreté. Elle lui enviait tout ça. Tout comme elle pouvait culpabiliser de ne pouvoir faire de même. Elle savait qu'elle l'inquiétait.

« Pas sans fond, mais plutôt étroite. »

Et si l'idée de se laver avec son frère, sachant pertinemment qu'ils finiraient par s'aimer, la mettait aussi mal à l'aise qu'excitée, elle doutait franchement de la réussite de leur désir en observant la dite baignoire improvisée. Elle s'en ouvrit a Rafael et celui ci, l'entoura de ses bras, éveillant ses sens en mordillant son oreille. Elle ferma a demi les yeux, s'appuyant sur son torse, s'y sentant en sécurité, aimée. C'était des instants comme celui ci qui gommait sa culpabilité, parce que cela nourrissait son amour affamé, qu'importe qu'il soit contre nature, il demeurait en elle et elle avait besoin de lui, en tant que frère, en tant qu'ami, en tant qu'amant. Il définissait tellement tout ce a quoi elle pouvait tenir, tout ce dont elle avait besoin à lui seul que la conscience se taisait parfois. Elle avait tout simplement besoin de pouvoir l'aimer.

« Tu as toujours aimé parier... »

Soupirant doucement de regret lorsqu’il se détacha d'elle, Charisma étudia tout de même la dite baignoire et...Non, faire l'amour la dedans...ce n'était juste pas possible.

« Tu es sûr ? »

Demanda-t-elle tout de même alors qu'il l'enjoignait d'y aller en première. Il n'était pas faux de dire qu'elle avait très envie de ce bain, c'était devenu un luxe dorénavant et même si l'idée de se déshabiller devant Rafael la gênait, elle n'allait pas bouder son plaisir.

« Dans ce cas... »

Finit elle par répondre avant d'ôter son pull et ses chaussures en même temps. Se déshabillant a vitesse grand V pour éviter d’attraper froid et peut être aussi pour échapper au regard de son frère qu'elle devinait dans son dos.

Un long frisson la parcouru lorsque son pieds entra dans l'eau chaude et, malgré elle, elle laissa échapper un soupir de félicité avant de se laisser glisser dans l'eau jusqu'au menton. Bon, elle était a l'étroit, un peu mais en se poussant encore un peu et en se redressant, il y aurait de la place pour Rafael.

« Oh bon sang....Ca fait un bien fou ! »

souffla-t-elle, oui cela faisait un bien fou. Ils ne pouvaient jamais se laver correctement, se contentant du strict minimum mais là. Elle se passa les paumes humides sur le visage avant de tendre une main vers son frère.

« Viens. »

C'était audacieux. Du moins c'était l'impression qu'elle en avait. Elle ne prenait que très rarement l'initiative avec lui et il ne lui en tenait pas rigueur, sachant sans le dire ce qui la gênait. Mais là, elle en avait vraiment envie. De lui contre elle, même si ils ne faisaient rien dans le bain, elle voulait l'avoir prêt d'elle, fermer les yeux bien a l'abri dans ses bras et se dire que tout irait bien.

_________________
It's a Demonic Secret...
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Ven 9 Sep - 14:41

    « Ou alors, tu t'amuses à la vider au fur et à mesure pour retarder l'inévitable. »

    Parce que même si cette pensée devait enflammer Charisma, elle était aussi un peu effrayante. Mais c'était aussi mettre en doute le courage de sa sœur, or, il savait qu'elle n'en manquait pas... Et également qu'elle résistait difficilement aux défis, comme lui. Pourtant, il devait admettre, en avisant la baignoire, qu'elle risquait de ne pas se prêter à ce qu'il avait en tête. On était loin des baignoires immenses de son enfance et adolescence. Les deux enfants Tyler avaient eu une enfance dorée quand même, ils n'avaient pas connu la misère, ni les restrictions. Heureusement, leur éducation dorée ne les avait pas rendu enfants à papa pourris de frics et gâtés à outrance, mais ils avaient profité d'un luxe certain. Et que dire des jacuzzi ? Ils ne parlaient jamais de ça aux autres. D'une parce que c'était malvenu alors qu'ils n'avaient plus rien. De deux pour éviter qu'un petit malin ne remarque que leurs histoires étaient très similaires et mette le doigt sur un détail gênant.

    Il se colla derrière Charisma, prémisse de ce qui allait suivre, volontairement câlin. Et un brin tentateur naturellement. Il devait bien user et abuser de toutes les armes en sa possession pour faire passer la pilule et faire oublier à Charisma tout scrupule et tout remord. Ce n'était sans doute pas très charitable de penser ainsi, de l'entraîner dans le péché avec lui, mais à partir du moment où elle avait accepté de se lancer dans cette étrange aventure, il n'y avait plus de retour en arrière possible et Raf voulait embrasser pleinement ces nouvelles possibilités et vivre à fond, sans aucun regret.

    « Ouais, sauf que là, je n'ai pas grand chose à miser. »

    Il tint la bride à son désir, enjoignant Charisma à se glisser la première dans la baignoire, prêt à attendre encore un peu, juste pour qu'elle puisse se sentir bien et profiter un peu de ce moment de détente. Juste pour le plaisir de prendre soin d'elle en fait. Il avait toujours été un grand frère protecteur. Et un petit ami attentionné. Elle allait l'expérimenter. Il hocha la tête quand elle lui demanda s'il était sûr. Elle ne se fit pas prier pour se déshabiller, à une vitesse record, mais pas suffisamment cependant pour l'empêcher de regarder. Elle s'était un peu remplumée. Un peu seulement. Il n'y avait pas un poil de graisse sur elle et à certains endroits, les os étaient bien visibles... Ses clavicules, ses côtes, les os de son bassin. Mais cela ne confinait pas au maladif comme quelques semaines plus tôt. Elle semblait davantage en bonne santé. Et lui aussi d'ailleurs. Il avait été plutôt athlétique avant tout cela. Maintenant, il était mince, ses muscles étant plus secs.

    Il la regarda se délasser dans l'eau chaude, pouvant presque sentir son corps se détendre visiblement. Son soupir le fit sourire. Son invitation davantage encore alors qu'il la rejoignait et s'accroupissait près de la baignoire. Se saisissant de sa main, il en embrassa le dessus, avant de la tourner entre ses doigts et de poser ses lèvres sur le creux du poignet. Il devenait difficile de se contenir, mais il le fit pourtant, la relâchant pour se placer derrière elle. Il releva ses manches et posa ses mains sur ses épaules tendues, commençant à malaxer la chair délicatement, mais fermement, afin que le bien être soit complet.

_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Sam 10 Sep - 6:34

Charisma soupira en sentant les paumes de Rafaël délasser ses épaules. Elle ne se rendait pas compte d’à quel point elle pouvait être tendue en permanence. La survie était quelque chose de terriblement angoissant, s’inquiéter de ne serait-ce que manger chaque jour, craindre une attaque, une maladie. C’était un défi de tous les instants. Alors oui, elle soupira de bien être, repoussant la pensée pernicieuse qui lui susurrait que ce qu’il était en train de faire n’avait rien de fraternel. Pourtant, il avait toujours pris soin d’elle et ce n’était pas nouveau.

« C’est à qui les tours de garde cette nuit ? »

Demanda-t-elle en fermant les yeux, concentrée sur les lents mouvements des doigts de son frère sur ses épaules bien trop fines et fragiles. Les hommes du groupe se relayaient la nuit pour garder leur sommeil en sécurité mais Charisma angoissait toujours un peu lorsqu’elle devait dormir seule, il n’était pas rare que le levé de Rafaël provoque son réveil et alors, elle était incapable de rendormir. Elles étaient rares les nuits complètes passées entre les bras rassurant du journaliste. Quelque part, elle s’en voulait de dépendre encore à ce point de lui, mais paradoxalement, elle était aussi fière de pouvoir se débrouiller seule parfois. Oh elle ne sortait que rarement, ne participait pas franchement aux expéditions pour trouver à manger, mais en contrepartie, c’était elle qui tenait leur refuge propre, qui lavait le linge et tenait le fort lorsqu’il était vidé ou presque de toute présence.

Après quelques minutes à profiter des attentions de son frère et souriant légèrement, elle finit par se saisir d’une des mains de Rafaël pour en baiser la paume avant d’enrouler son bras autour de son cou, posant sa joue contre celle de son frère. Ils étaient rares les moments où elle se sentait apaisée et c’était l’un d’entre eux. La chaleur de l’eau tranchait avec la fraicheur de l’air mais elle se sentait bien et cela n’arrivait que trop rarement.

« Tu me passe le savon que je te laisse la place ? »

Elle l’aurait bien fait elle-même mais au regard de l’étroitesse de la baignoire de fortune, elle doutait de pouvoir réellement bouger sans devoir se mettre debout et puis l’eau risquait de refroidir assez vite or elle refusait que son frère ne tombe malade juste parce qu’elle s’était prélassée plus longtemps. Lui aussi avait besoin d’un peu de confort.


_________________
It's a Demonic Secret...
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Ven 23 Sep - 9:44

    Profiter un peu de la vie, de ces quelques moments où la survie n'est pas la priorité numéro une. Rafaël essayait de garder son optimisme malgré l'horreur de leur situation, mais il avait besoin que les autres fassent des efforts aussi et se permettent, parfois, ces petits moments de détente et d'abandon. Certains membres du groupe se prenaient moins la tête que d'autres. Ethan était le plus susceptible de devenir un ami pour Rafaël. Ils s'entendaient bien et avaient un peu la même philosophie de vie finalement. Il était un peu plus distant avec les femmes du groupe, ne sachant encore que penser d'elles. Il était sociable, pas de problèmes pour ça, mais il y avait une différence entre se montrer ouvert et aimable et offrir son amitié et sa confiance. Ses mains s'affairaient à délasser les muscles tendus de Charisma. Les os n'étaient pas bien loin de la surface, de sa chair, rappelant les mois difficiles par lesquels ils étaient passés avant de former ce groupe. Ce n'était pas la panacée, mais c'était quand même mieux que ce qu'ils avaient connu jusque là.

    « Dean, puis Ethan. »

    Ils se relayaient. Skylar montait la garde lui aussi, malgré son handicap. Grâce à on chien, qui était bien plus efficace que n'importe quel homme du groupe pour repérer les mouvements ou bruits suspects finalement. Le jeune homme se reposait totalement sur son berger allemand et la preuve que cela fonctionnait : il était toujours en vie, même en ayant erré seul. Rafaël n'aimait pas devoir s'arracher à l'étreinte de Charisma pour monter la garde, mais c'était nécessaire. Il ne mouftait jamais quand on lui attribuait une tâche. Il était toujours de bonne humeur. Il n'était pas un compagnon chiant finalement. Même s'il ne se privait pas de donner son avis.

    Quoiqu'il en soit, sa réponse indiquait à Charisma qu'il était donc à elle pour toute la nuit. Ce qui devait naturellement la ravir. Même s'ils ne se trouvaient jamais vraiment seuls (hormis en de rares occasions comme aujourd'hui et encore, ils n'allaient pas devoir trop traîner). C'était un peu idiot, parce que les autres membres du groupe devaient bien se douter que Charisma et Rafaël ne se contentaient pas que de quelques baisers en s'étant présentés comme en couple. Mais c'était tout de même gênant que d'être entendu ou vu. Sans compter qu'il y avait Zak. Le gamin, tout débrouillard qu'il fut et tout forcé qu'il ai été à grandir rapidement, n'avait pas à se confronter à cela, quand bien même il était naïf de penser qu'il n'en savait rien.

    Charisma mit fin au lent massage en attirant son frère à elle et en lui demandant le savon. Ce simple contact l’électrisa. Il tendit le bras, récupérant le pain minuscule et le tendit à sa sœur, la dévorant du regard. Il était partagé entre le désir de lui faire l'amour et celui de profiter d'un brin de confort qui ne se représenterait pas rapidement avant. Difficile de concilier les deux. Finalement, il opta pour la raison. Le bain, puis Chacha. C'était le plus judicieux.

    « Je te dirais bien de t'activer, même si c'est très égoïste, parce que là, ça devient presque douloureux. »

    L'envie d'elle et l'incapacité de l'assouvir. Pour le moment. Il analysa de nouveau la baignoire improvisé, se demandant qu'il y avait quand même le moyen d'assouvir son petit fantasme du jour. Peut-être. Ce ne serait ni sauvage, ni passionné, mais lent et maîtrisé dans ce cas. Pas d'amples mouvements...

_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Sam 22 Oct - 0:39

Charisma ne put s'empêcher de ressentir un soulagement certain en comprenant qu'elle aurait son frère pour elle durant toute la nuit ou presque. Ils étaient rares ces moments rien qu'a eux, terriblement et même si parfois, elle se sentait soulagée de ne pas avoir à affronter son désir malsain pour lui, elle savait aussi qu'elle aimerait le savoir prêt d'elle, ses bras autour de son corps et non en tant que frère mais bel et bien en tant qu'amant. Parfois cette dualité la fatiguait, mais il suffisait d'un sourire de Rafael pour que son cœur s'emballe et qu'elle oublie toute culpabilité le concernant.

Se saisissant du savon qu'il lui tendait, enfin plutôt ce qu'il leur restait de savon, elle s'empressa de se laver, rapidement pour pouvoir laisser la place à son frère, qu'il puisse se réchauffer un peu dans l'eau chaude. Un frisson la secoua lorsqu'il la pressa et elle lui jeta un coup d'oeil en coin. Le désir qu'elle lut dans ses yeux lui tordis le ventre, une langue de feu s'y lovant, implacable.

« Donne moi la serviette...Et arrête de regarder cette baignoire avec cet air là. »

Elle s'empara de la serviette qu'il lui tendait et se leva. Le froid lui mordit cruellement la peau et elle s'empressa de s'enrouler dans le tissus rêche mais chaud. Enjambant le bord de la baignoire, elle s'approcha de son frère, lui caressant la joue, effleurant du pouce sa lèvre, elle reprit :

« Je ne veux pas t'aimer en me disant qu'un faux mouvement provoquerait une coupure ou un bleu. Nos moments à deux sont trop rares pour que nous les passions a nous badigeonner de pommade. »

Quoique...L'image qui lui venait en tête alors qu'elle parlait n'avait rien de dérangeante. Doucement, elle se pressa contre lui, levant la tête pour goûter sa bouche avec une douceur passionnée. Il était rare qu'elle prenne ce genre d'initiative avec lui, plus timorée, plus timide, plus...Oh il y avait beaucoup de qualificatifs. Trop peureuse peut être aussi, elle craignait sans cesse son jugement. Comment la voyait il réellement ? Comment regardait il la femme qu'elle était, au delà de la sœur ? Elle n'en savait rien, enfin...Disons plutôt qu'elle n'arrivait pas a se départir de sa timidité, de l'idée de n'être pas a son goût quand bien même pouvait il lui assurer le contraire. C'était étrange, elle avait la sensation d'être de nouveau cette adolescente un peu malingre et gauche qui manquait de confiance en elle alors même qu'elle avait su se montrer conquérante avec ces ex. Mais lui, c'était différent, elle n'avait jamais aimé un homme de la façon dont elle l'aimait lui, alors même que la nature lui refusait ce droit là. Il avait raison, ils devaient vivre chaque jour avec la peur au ventre, la terreur de mourir ou de perdre l'être aimé. Qu'ils soient frère et sœur n'entrait plus en ligne de compte et pourtant, elle ne pouvait se départir d'une certaine amertume de l'avoir entraîné avec elle.

« A toi d'en profiter, cela te réchauffera. Je m'habille vite fait et je te fais chauffer la serviette. »

Comme une pensée étrange, elle se surprise a regretter l'absence de lingerie suggestive et sexy...

« Ensuite...Je te ferais l'amour. »

Comme pour contrecarrer la provocation de ses propres mots, elle rougit en les prononçant. C'était stupide, elle était une femme qui aimait un homme et le désirait. Elle se détourna sur un sourire un peu timide et s'éloigna jusqu'à son sac, en sortant un pantalon lâche et déformé mais chaud et un pull épais vert pomme déniché dans un pillage. Comme promis, elle fit réchauffer la serviette avant de le regarder.

« Tu as besoin d'aide ? »

Avant de se mordre le bout de la langue, est ce que cela ressemblait a une invitation ? Bordel oui.

_________________
It's a Demonic Secret...
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Mar 25 Oct - 10:43

C'était autant un supplice qu'un délice. Cela aurait été encore plus sensuel si Charisma avait prit son temps pour se laver, caressant son corps de manière suggestive pour mieux l'inviter à faire de même. Mais ils n'étaient pas vraiment dans les conditions idéales pour se livrer à ce genre de petits jeux érotiques. Il ne faisait pas très chaud, ils avaient faims, ils étaient fatigués... Les jours meilleurs lui manquaient naturellement. Mais c'était inutile d'imaginer ce qui aurait pu être. Cette baignoire remplie d'eau à peu près chaude était déjà un luxe. Qu'ils soient tous les deux était un miracle. Et il avait bien l'intention d'en profiter. Il se saisit donc de la serviette, légèrement désolé de devoir la presser ainsi... Elle fit exploser le désir en lui quand elle lui caressa la joue tout en l'enjoignant de se montrer raisonnable. Certes... Elle avait raison. Mais les fantasmes n'avaient rien à voir avec la raison en règle générale n'est-ce pas ?

« Tu es la voix de la sagesse. »

Et pourtant, c'était lui l'aîné. Mais il semblerait qu'il ne dérogeait pas à la règle que quand le sexe était en lice, le cerveau passait sur le mode veille. Quelle tristesse. Mais comment lui demander d'être raisonnable alors qu'elle se collait à lui et ravissait ses lèvres avec un tel baiser ? Il était rare que Charisma soit à l'origine de leurs étreintes. Il ne se souvenait pas qu'elle ai fait preuve de tant de timidité quand elle était avec d'autres mecs. Mais ces mecs n'étaient pas son frère non plus. Là, elle ne savait tout simplement pas comment se comporter avec ce lien fraternel entre eux qui venait tout compliquer pour elle. Pas pour lui. Il plongeait dans le péché joyeusement, mais évitait de trop embarquer Charisma et de la brusquer. Il tenait trop à elle pour la blesser. Il faisait preuve de retenue et de patience.

Il hocha la tête à ses premières paroles, commençant à se déshabiller, hésitant entre le froid qui ralentissait ses mouvements et l'envie de se dépêcher pour se plonger dans l'eau chaude. Il jeta alors un regard à Charisma tandis qu'elle reprenait la parole et lui promettait de faire l'amour ensuite, gémissant légèrement face à cette provocation.

« Je ne te savais pas cruelle... Je suis tout raide. »

Parce que même si c'était provocant, le fait qu'elle soit presque timide en le disant offrait un contraste des plus érotiques. Il termina de se déshabiller. Si Charisma jetait un œil, elle verrait qu'effectivement, elle lui avait fait de l'effet avec ses propositions indécentes. Il se plongea dans l'eau en un petit soupir de bien être, malgré son inconfort certain. Il n'allait pas passer des heures là dedans... il ne profitait pas vraiment du bain alors que le désir le taraudait. Il commença à se lever, avant que la voix de la jeune femme ne rompt le silence.

« Je croyais qu'il n'était pas conseillé de faire des faux mouvements dans cette baignoire ? »

Parce que forcément, si elle approche et l'aide et bien... il ne répondra plus de rien. Il esquissa un sourire.

« Pour le dos, je ne dis pas non. Je vais essayer d'être fort. »

_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Mar 25 Oct - 13:55

Une langue brûlante de désir se lova au creux de ses cuisses, au diapason de la rougeur sur ses joues alors que Rafaël lui faisait par de l'effet qu'elle lui faisait. Pourtant, elle se sentait si peu sûre d'elle même, peut être parce qu'il ne la connaissait que trop bien, peut être parce qu'elle ne savait pas quoi faire de ce lien qu'elle ne parvenait pas encore à totalement occulter, comme lui. Et, forcément puisqu'il le lui faisait remarqué, elle baissa les yeux sur la preuve de son envie d'elle et failli lâcher un gémissement d’excitation. Elle tripota l'ourlet de son pull de laine, étiré, élimé mais il était chaud, c'était le principal. Elle détourna précipitamment les yeux. C'était ça ou elle risquait de se jeter sur lui alors même qu'il avait besoin d'un peu de confort et de profiter de ce bain providentiel.

Mais elle ne pu résister a l'envie de prendre soin de lui, comme il l'avait fait pour elle. Parfois, elle se disait que se brider dans ses élans était un bien mauvais remerciement pour ce qu'il faisait pour elle depuis le début de cette épidémie. Mais elle avait peur de le faire, peur de ne plus savoir s'arrêter, même si c'était trop tard dorénavant, que le mal était fait et qu'ils s'y complaisaient malgré tout. Un peu hésitante, elle lui proposa son aide et se rendit compte de sa bêtise alors même qu'il se moquait gentiment d'elle avant de promettre d'être sage. Lui peut être, elle...Elle ne savait pas trop. Les instants comme celui ci étaient si rares et d'autant plus précieux, mais elle voulait tellement prendre soin de lui, dans la mesure de ses moyens.

« Je n'en doute pas. »

C'était plutôt d'elle qu'elle se méfiait pour le coup. Remontant ses manches, elle tira un tabouret jusqu'à la baignoire de fortune et s'installa dessus. S'enduisant les mains de savon, elle posa ses paumes sur le dos de son frère, massant doucement, Sa peau était chaude sous ses doigts et elle adorait ses déliés malgré le fait qu'ils soient devenue plus sec et plus brutaux sous les privations.

_________________
It's a Demonic Secret...
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Lun 14 Nov - 18:43

Elle était presque mignonne à être si réservée alors qu'ils parlaient de faire l'amour. Elle triturait ce vieux pull moche et trop grand, comme une adolescente embarrassée. Et pourtant, son regard, lui, ne trompait pas, concernant ses pensées. Cela allait être difficile de profiter du bain alors qu'il avait envie de profiter d'elle. Mais un bain était un luxe tellement rare et précieux qu'il ne pouvait décemment pas cracher dessus, surtout alors que Charisma s'était extraite de l'eau rapidement, se privant exprès, pour lui laisser la place. Il était quand même reconnaissant et il se délectait vraiment de cette sensation de chaleur sur sa peau, trop oubliée depuis les derniers mois. Et que dire des attentions de Charisma qui avait décidé de prendre soin de lui à son tour ? Et de le titiller, même inconsciemment, testant sans doute la résistance du jeune homme. Résistance bien mince, il fallait en convenir, mais... Cela faisait partie du jeu aussi et ajoutait un peu de normalité à cette vie qui était bien étrange.

Finalement, il accepta l'aide de la jeune femme, soupirant d'aise alors qu'elle lui malaxait doucement le dos. Cela faisait un bien fou, lui faisant presque oublier le désir qui pulsait entre ses jambes. C'était comme un massage. Et cela faisait du bien également de retrouver un semblant de propreté. L'hygiène était un peu trop sommaire en ces temps de fin du monde, forcément. Ils avaient déjà connu des situations où se laver était un luxe, c'était le lot des reporters dépêchés sur certains terrains dangereux dans le tiers monde, mais Rafael avait toujours eu l'assurance de retrouver son petit confort après.. Là... il n'y aurait plus jamais de confort.


_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   Dim 27 Nov - 22:18


_________________
It's a Demonic Secret...
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Il parait que l'apesanteur a des lois [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Il parait que l'apesanteur a des lois | Rafaël
» Les ONG doivent se soumettre aux lois haitiennes, ou doivent être expulsées
» SENAT HAITIEN EN MARCHE :PROJET DE LOA/LOIS DE MOISE J CHARLES ..
» [LOI] Lois héraldiques royales : prologue
» Lois européennes insolites !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Rive Nord, Trois-Rivières, Canada
 :: Le Port de Trois-Rivières :: Les Quais Commerciaux :: La Régie Portuaire
-
Sauter vers: