AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Chronologie
MessageSujet: Chronologie   Sam 7 Mai - 13:46





Chronologie mondiale

   



   
Septembre 2014 ;; Le Docteur Kwang Jingshu intervient un soir dans le village du « Nouveau Dachang » à proximité du barrage des Trois Gorges. L'urgence pour laquelle il a été appelé prend la forme de plusieurs personnes souffrant de fortes fièvres et d'une infection virale. Le « Patient Zéro », un petit garçon, a mordu des adultes qui essayèrent de le maîtriser lorsqu'il fut retrouvé sans son père qui avait disparu. Le garçon était couvert de boue, le regard fou et l'écume aux lèvres. Le Docteur Kwang appelle un ami  qui travaillait à l'institut des maladies infectieuses de Chongqing, qui lui demande d'isoler les malades et de quitter les lieux. Une heure plus tard, une cinquantaine d'hommes du Ministère de l'Intérieur Chinois débarquent en hélicoptère, arborant tenues NBC, armes et masques à gaz. La mise en quarantaine débute en même temps que le même mal apparaît dans d'autres villages des alentours.


   
Octobre 2014 ;; Des milliers de Chinois fuient vers les anciennes républiques soviétiques d'Asie Centrale, vers l'Inde ou l'Occident. Officiellement, tous fuient des « purges », menées contre des « dissidents » et des agents de l'Ouest. Taïwan est bombardée par l'Armée Populaire de Libération Chinoise et le monde se prépare à la troisième guerre mondiale alors que la Chine rappelle ses réservistes et ferme ses frontières. Des images de militaires mitraillant des foules se répandent sur les réseaux sociaux. L'ONU condamne et sanctionne la Chine.

   Des épidémies vite maîtrisées par l'armée éclatent en Ouzbékistan, en Mongolie et au Kirghizistan. La Corée du Nord ferme ses frontières et personne ne sait où est passée sa population ; les rues sont désertes sur les images satellites.


   
Novembre 2014 ;; Une unité de l'armée canadienne en opération antidrogue au Kirghizistan tombe sur des mafieux local massacrés et à moitié dévorés. Il n'y a aucune trace des agresseurs, seulement des traces qui mènent vers l'est.


   
Décembre 2014 ;; Au Brésil, un homme fraîchement transplanté du cœur se réveille dans la chambre de son hôpital et tue un docteur avant d'être abattu à son tour. La police se débarrasse des corps. Des gens commencent à disparaître dans les Favelas de Rio.

   En France, un homme d'origine asiatique agresse les gens à Paris. Il est enfermé en hôpital psychiatrique avec toutes les personnes qu'il a mordues.

   Au Cap, en Afrique du Sud, une émeute d'une violence extrême éclate dans les bidonvilles. Les morts se comptent par centaines. La police et les hôpitaux sont débordés. Le monde entier s'inquiète de cette « rage africaine ».

   En Chine, la « répression des agents pro-occidentaux » se poursuit. Des photos satellites montrent des bulldozers enterrer des morts par milliers dans des fosses communes.


   
Janvier 2015 ;; Un agent de la CIA et un du Mossad Israélien se penchent sur les épidémies de « rage » qui sévissent dans plusieurs pays et arrivent aux mêmes conclusions. Les contaminés meurent et se relèvent. Ils préparent un plan en trois phases. Confinement de la menace, préparation à la guerre totale et reconquête du territoire. Le document, appelé « dossier Warbrunn-Knight » du nom de ses rédacteurs principaux, est passé sous silence par le directeur de la CIA et ne sera pas diffusé ; le président américain voulant à tous prix éviter la panique.

   Dans le même temps, Israël se l'approprie et rapatrie ses ressortissants, intègre les palestiniens sur son territoire et commence à se fortifier. L'Etat Hébreux essaie de prévenir la communauté internationale, mais sans résultat.

   En Europe et aux Etats Unis, les premiers foyers épidémiques de l'ordre de quelques individus sont sous la « maîtrise des autorités ». Les Etats touchés créent les fameuses « Alpha Team », des équipes de forces spéciales dédiées à la fameuse phase 1 du rapport Warbrunn-Knight, le confinement. Chaque foyer épidémique est mis en quarantaine et « purgé ». La police reçoit des consignes spéciales. Les différents gouvernements des pays occidentaux assurent à l'opinion publique que la « rage africaine » est sous contrôle.


   
Février 2015 ;; Breckenridge Scott, à la tête d'une équipe internationale des plus grands spécialistes, met au point un vaccin contre la « rage africaine », vaccin distribué massivement à la population d'Amérique du Nord et d'Europe, pour se prémunir contre le virus. La bourse repart, les premiers élans de panique cessent. Les gouvernements ont les choses bien en main.

   Différentes affaires comme le « pétrolier fantôme », ou le « vol 975 », des drames provoqués par la « rage », poussent les gens à acheter tout ce qui peut les prémunir du fléau. Vaccin, comprimés, masques, purificateurs d'air.

   L'OMS assure que l'épidémie est enrayée et que la vie peut « reprendre son cours ». Des milliers d'associations veulent punir les responsables de la panique initiale, qui fait empocher des millions à l'industrie pharmaceutique, comme lors de la « pseudo épidémie H5N1 » de 2010.

   Dans l'ombre, c'est la panique dans tous les cabinets gouvernementaux. Rien n'arrête l'épidémie et si chaque foyer détecté est mis en quarantaine, ceux ci se multiplient à petite échelle. La police et les Alphas Teams sont mises à rudes épreuves.


   
Juillet 2015 ;; Les foyers épidémiques reprennent de l'ampleur. L'Asie du Sud Est déclare plusieurs quarantaines dans diverses régions, tandis que plusieurs pays africains sombrent dans l'anarchie. Aux Etats Unis et en Europe, la situation s'aggrave également.

   A la fin du mois, la police et les forces spéciales sont débordées et la maladie s'échappe des zones de quarantaine. La population assiste incrédule à des attaques en pleine rue, et ouvre les yeux sur la réalité de la menace. La maladie ne fait pas que tuer les gens. Elle les fait revenir. Et ces morts vivants transforment ou tuent tout ce qui passe à leur portée !

   C'est le début de la Grande Panique.

   Les ports et espaces aériens sont fermés les uns après les autres. Réservistes, gardes nationaux et conscrits sont mobilisés dans le monde entier. La télévision se fait l'écho des batailles de rues entre policiers, militaires et goules, et des colonnes de réfugiés longues de kilomètres entiers, des embouteillages monstres à la sortie de toutes les grandes villes. Tout approvisionnement et toute économie de marché cesse de fonctionner. Les gens fuient leurs maisons et pillent les réserves, beaucoup d'incendies se déclarent.

   La situation est pire en Asie. L'Inde est largement contaminée et des hordes de millions de « Zacks » comme on appelle les zombies, dévorent font fuir vers l'ouest ou par la mer un nombre incroyable de réfugiés. Le gouvernement indien se replie vers l'Himalaya.

   La Chine est en état de guerre ouverte. Ses « dissidents », qui ne sont autres que les zombies, échappent à tout contrôle. Si l'armée entièrement mobilisée parvient à garder le contrôle des grandes villes, celles ci sont assiégées par des hordes immenses.

   L'armée russe, mobilisée mais maintenue au secret, se rebelle lorsque les soldats comprennent l'enjeu de leurs patrouilles. Tous veulent défendre leurs foyers plutôt que les frontières d'états satellites. Le gouvernement fédéral ordonne alors la Décimation. Les Spetsnaz prennent le contrôle des casernes et forcent les soldats à désigner un homme sur dix dans leurs unités. L'homme désigné est battu à mort par ses camarades sous la menace des armes. La discipline est rétablie et l'armée russe fait front commun contre les hordes de millions de zombies qui envahissent le pays par la Sibérie.


   
Août 2015 ;; Les plus grands villes du monde qui sont assiégées tombent. Tokyo, Paris, Londres, Berlin, Rome, Le Caire, Washington et enfin New York, toutes théâtres d'affrontements terribles entre citadins et infectés. La police est anéantie, la population fuit ou se bat jusqu'à la mort, organisée en milices de quartiers. Les morts dévorent tout, rien ne les arrête.

   Les Ukrainiens sont gazés par leur propre gouvernement pour empêcher que les colonnes de réfugiés, qui charrient leur lot de malades, ne viennent contaminer leurs zones sécurisées.

   L'Iran détruit les ponts à la frontière Pakistanaise pour empêcher les réfugiés et les contaminés d'Inde et de Chine de passer dans leur pays, mais le Pakistan prend les frappes aériennes comme une agression. L'escalade élimine beaucoup de soldats des deux pays avant qu'ils ne détruisent leurs principales villes à coups d'engins nucléaires ! Lorsque les deux gouvernements sont en grande partie anéantis, Zack arrive et submerge les poches de résistance...

   Tous les pays connaissent des désastres militaires sans précédents. Paris est perdue après deux semaines d'intenses combats qui déciment l'armée française. Les allemands se replient vers le Danemark en abandonnant la population, pour se regrouper sans s'épuiser dans une guerre ingagnable, en vertu de la doctrine Sud Africaine « Redecker », du nom de son inventeur.

   Les américains lancent leurs divisions tous azimuts. La plus grosse bataille a lieu à Yonkers, dans la banlieue nord de New York. La première armée du monde entend frapper un grand coup et redonner le moral et l'espoir à ses concitoyens. Yonkers est un terrible échec, tout comme les autres batailles menées par l'US Army. L'armée, ou ce qu'il en reste, fuit vers le Rocheuses avec le gouvernement.

   Tous les médias encore en état de diffuser des informations lancent des informations contradictoires. Barricadez vous chez vous et survivez. Fuyez vers le nord pour que les zombies gèlent l'hiver venu. Suivez votre gouvernement et votre armée pour espérer contenir la menace et reconquérir plus tard les territoires.

   Survivre, envers et contre tout. L'Humanité est devenue une espèce en voie de disparition.

   Tout au long du mois, les mauvaises nouvelles s'accumulent. Nos survivants de Coaticook sont coupés de tout. Il n'y a plus de livraison des magasins, la population d'origine a presque entièrement fuit la région et les zombies se pressent partout autour. Un conflit grave a même failli éclater entre deux groupes de réfugiés, dans le Parc de la Gorge de Coaticook, mais sans heureusement faire de victimes. Plus au sud, d'autres survivants ont réussi à détourner vers l'ouest le flot continu d'infectés venant des Etats Unis, pourchassant les derniers réfugiés. Plus que jamais, les gens dans la région sont isolés et en état de siège.


   
Septembre 2015 ;;

   Le monde s'enfonce chaque jour un peu plus dans un chaos indescriptible. Il paraît que de l'espace, l'agonie de l'Humanité est plus flagrante que jamais avec des incendies massifs de villes, de ports, de forêts et d'usines qui emplissent l'atmosphère de déchets et de cendres, faisant chuter les températures. Alors que le monde brûle, les hommes se battent sans relâche et tous les pays évacuent dans le plus grand désordre leur population. Il se murmure que la Russie a ouvert ses vieux arsenaux et arme sa population tandis que la France et l'Allemagne tentent de fortifier le Benelux pour s'y barricader. L'Angleterre apparaît à l'agonie, Londres est envahie par une horde gigantesque. L'Afrique est un charnier à ciel ouvert.

   En Amérique, l'essentiel de ceux qui pouvaient fuir l'ont fait, ne restent plus que des enclaves assiégées du Midwest à l'Atlantique, tandis que les combats sont plus durs que jamais entre San Francisco et Los Angeles. Le Canada, lui, n'a plus ni gouvernement ni armée; les unités, isolées les unes des autres, refluent vers le Nord ou l'Ouest tandis que certaines tentent toujours d'endiguer l'afflux massif de contaminés à la frontière américaine. Les munitions viennent à manquer...
   



   
Octobre 2015 ;;

   La quasi-totalité des pays dans le monde est plongée dans le plus grand chaos qui soit. Aucune structure politique, sociale ou militaire n'a tenu le choc. Les régimes les plus militarisés ont très largement tenu le premier choc mais les faiblesses de leur économie les ont plongées dans le même chaos que les autres pays. L'Europe est dans une situation très confuse ; toutes les plus grandes villes sont tombées, ou presque. On parlera longtemps, si l'humanité survit, de la résistance des défenseurs de Rome ou de ceux du « Festung » Berlin. Toute tentative d'enrayer l'épidémie a échoué. Les français ont essayé de tenir des lignes de front sur leurs fleuves, les suisses ont bloqué les cols... Sans succès. Les cités du Vieux Monde sont réduites à l'état de nécropoles hantées par des hordes de contaminées qui se dispersent maintenant dans les campagnes. L'Asie voit les plus grandes catastrophes de l'histoire se réaliser ; on dit que la Chine n'est plus qu'un champ de bataille à ciel ouvert, tandis que l'Inde et le Pakistan se sont mutuellement dévastées à coups d'armes nucléaires. L'Humanité, ou ce qu'il en reste, cherche à survivre dans des derniers retranchements, cherche à atteindre les dernières zones « sûres », ou tente sa chance en haute mer...

   En Amérique du Nord, le gouvernement fédéral américain a migré jusqu'à Hawaii où l'épidémie, vaguement contrôlée, laisse plus de 3 millions de bouches à nourrir aux autorités déliquescentes tandis qu'on parle de tentatives de nettoyage de Seattle et de San Francisco. Le gouvernement canadien ne répond plus, ne commande plus rien. Il semblerait pourtant que l'armée protège encore la Colombie Britannique avec une certaine efficacité. Le reste du sous-continent, soit sa quasi-totalité de la ville de Québec à Austin au Texas, voit les dernières poches de résistance tomber les unes après les autres, les survivants se dispersent et la loi du plus fort règne ; il n'y a plus de lois, plus de police, plus d'eau courante ni d'électricité. Les derniers tirs d'artillerie entonnent le champ du cygne du citoyen nord-américain, pourchassé par les morts autant que par ses semblables.

   


   
Novembre 2015 ;;

   L'Europe n'existe plus. L'Europe n'est plus rien. Les seuls êtres à fouler cette terre sont désormais des contaminés, sans exception. Un continent entier de cendres et de mort. Aucun groupe de résistant n'a réussi à tenir, même reclus dans les zones les plus isolées du nord du continent ou dans les régions montagneuses. Les contaminés détruisent villes et campagnes, et s'attaqueraient même aux animaux maintenant qu'ils n'ont plus d'humain à consommer.
   Un sort similaire est en train d'être infligé à l'Asie. Ses principales zones d'habitation avant la grande panique sont aujourd'hui infestées de zombies, et les rares survivants montent toujours plus au nord, ou se retranchent dans les montagnes de l'himalaya. Mais les hautes altitudes ne semblent guère effrayer les zombies... On dit aussi que des petits groupes prennent fréquemment la mer, et que certains arrivent à survivre. A court terme du moins...

   La résistance sur le continent Américain s'effrite elle aussi de plus en plus. Le gouvernement des USA réfugié à Hawaii semble survivre mais a désormais perdu tout contrôle sur le continent. Il est isolé, reclus et impuissant. Mais vivant, pour l'instant. Les Etats Unis sont envahis d'une cohorte de contaminés qui remonte vers le nord, poussant les survivants déjà réfugiés au canada à monter toujours plus haut, et toujours plus vite.
   Le sud du continent est, parait il, devenu un immense brasier. Les zombies y règnent en maître, mais le feu, surtout, fait des ravages.


   
Décembre 2015 ;;
   Les tentatives d'escapade en mer se multiplient, mais peu de groupes arrivent à survivre bien longtemps. Certains tentent de se réfugier sur des bases militaires navales, mais souvent, ils sont accueillis par des contaminés qui les attendaient déjà. Les îles de l'océan indien et du pacifique sont aussi pour la plupart infectées, on dit cependant que sur quelques petites îles désertes et isolées, la survie est possible. Mais dure. Difficile de se nourrir, et la nature y a ses droits. L'Australie est elle aussi largement infectée et n'a plus aucune structure. Mais les survivants existent, et combattent férocement l'infection ; des groupes tentent de construire un mur autour de la ville d'Alice Springs, au coeur du territoire. Mais ce genre de tentative ayant déjà échoué à de nombreuses reprises, cette poche résistante ne tardera sûrement pas à tomber...

   Le gouvernement américain s'est exilé à Hawai, avec les effectifs qu'il lui reste, préparerait une tentative de reconquête du territoire Américain à partir de l'ile. Personne ne sait ce que sont devenues les troupes envoyées nettoyer la côte à St Fransisco et Seattle. Peut être ont elles rejoint l'armée des morts-vivants, peut être sont elles dispersées, jetées dans le même lot que les survivants obligés de fuir vers le nord. Quant aux derniers résistants, ils sont descendus vers le sud, espérant trouver plus près du pôle un espace plus sécurisé. Le froid ou la faim ont le plus souvent eu raison d'eux.


   
Janvier 2016 ;;
   Des survivants de la base de la NASA à Cap Canaveral utilisent le réseau satellite mondial pour diffuser sur toutes les ondes des messages d'alerte et de prévention. Les rares personnes à avoir encore des radios en état de marche apprennent que les zombies ont dévasté la totalité des pays sur le globe et que certaines nations ont été purement et simplement rayées de la carte. Des noyaux de survivants s'organisent pourtant un peu partout et il reste de l'espoir.

   En Inde, le célèbre général Raj-Singh se sacrifie avec une partie de ses troupes pour protéger les millions de réfugiés au Népal, au Bhoutan et au nord du pays. L'Inde parvient à s'isoler, mais les analystes estiment que 90% de sa population a été tuée ou s'est faite contaminer. Partout dans le monde, le recul de l'être humain engendre des désastres industriels et environnementaux. Une usine de produits chimiques en France explose du fait d'une surchauffe de ses machines abandonnées en plein fonctionnement, et une partie de Bordeaux et soufflée par la déflagration, achevant quantité de survivants qui avaient réussi à se tenir à l'écart de l'épidémie. En Italie, c'est une usine nucléaire qui implose, son réacteur étant entré en fusion. En Allemagne, Hambourg toute entière brûle à cause d'un incendie incontrôlable dans ses raffineries.

   En Russie, l'armée jette toute ses forces dans la bataille et mobilise la totalité de sa population pour l'effort de guerre. Moscou est un champ de ruines où s'affrontent des millions de zombies et de soldats. La Fédération Russe montre la voie et la plupart des pays qui disposent encore d'une armée et d'une industrie collectivisent leurs ressources.
   


Mars 2016 ;;
  L'Humanité peine à survivre. Les survivants sont le plus souvent isolés, perdus au milieu des zones infectées. La Loi et l'Ordre ont définitivement arrêté d'être appliqués. Les humains restants sont le plus souvent soumis à la loi du plus fort; d'anciens soldats, policiers ou chefs de gang ont pris les rênes et s'assurent de l'obéissance stricte de leurs suivants, ainsi que la rationalisation des ressources. Tout le monde a grandement souffert de l'hiver. On est mort de froid par centaines de milliers dans l'hémisphère nord, tandis que la Contagion se répandait à toute vitesse dans les camps de réfugiés de l'hémisphère sud. Des millions de gens sont morts de faim, sur la totalité du globe. Aucune zone n'a été épargnée.

Pourtant, ceux qui ont survécu sont parmi les plus forts, ou les plus intelligents. Ils ont su mettre à profit les maigres ressources à leur disposition pour combattre les contaminés et les groupes rivaux. Ces gens-là sont prêts à tout pour survivre, y compris, même pour les plus idéalistes, à tuer leur prochain.

Les états n'ont pourtant pas totalement disparu. Ils se sont regroupés pour beaucoup dans des zones "sécurisées"; des îles, des flottes, des villes portuaires ou de montagne, et continuent la lutte. La collecte des ressources vitales est primordiale et chaque gouvernement survivant essaie de collecter dans ses environs immédiats les outils nécessaires à la poursuite de la lutte, même si parfois les choses dégénèrent avec des civils qui avaient été laissés en arrière...

L'Onu existe toujours et centralise les efforts du monde entier depuis Honolulu, dans de vieux bâtiments russes, français, britanniques ou américains, surtout. Radio Free Earth prodigue à des millions de survivants, sur toutes les ondes et dans toutes les langues des conseils sur la manière de survivre en étant auto-suffisant en attendant les secours.

Mais tout le monde sait que plus rien ne sera jamais comme avant, et comment jouer son avenir sur l'espoir qu'un gouvernement reprenne un jour le contrôle de l'endroit où l'on se trouve, parfois isolé au milieu de millions de zombies?
   


Mai 2016 ;;
Les efforts des gouvernements survivants ont du mal à se concrétiser sur le terrain. De fait, leur autorité apparaît de plus en plus sapée et mise en danger par le pouvoir de plus en plus grand de bandes armées, issues d’anciennes milices, d’unités militaires ou de sécurité qui se sont regroupées, ou de bandes de pillards ayant émerger des ruines des camps de quarantaine. Ces groupes de seigneurs de guerre autoproclamés sont extrêmement dangereux, car ils concentrent déjà de base plus de moyens que les groupes de civils enclavés un peu partout de par le monde, et cet équipement réquisitionné ou volé leur permet de brutaliser les autres communautés pour acquérir ce qui leur faut pour survivre.

La résurgence de la Horde d’Or en Asie Centrale a causé directement ou indirectement une gigantesque famine qui tue des réfugiés chinois par milliers en Sibérie, tandis que l’Europe de l’Est est parcourue par des bandes sans foi ni loi, disposant même de leurs propres chars.

En Amérique du Nord, c’est le chacun pour soi qui domine car le gouvernement est toujours en train d’essayer de monter, depuis Honolulu, une zone de sécurité sur la côte Ouest. Des milliers de Marines sont tombés pour la défense de la grande base de San Diego, tandis que Los Angeles n’est plus qu’un champ de ruines noyé dans le napalm. La Vieille Europe a réussi, elle, à éviter les dommages des pillards, mais sa densité de population met sous le siège les plus grands groupes de survivants. L’Humanité prend de plus en plus le large et on commence à parler d’un grand plan de survie, le plan Redecker, qui pousse certains pays à trouver refuge dans leurs Îles ou dans leurs anciennes colonies.
 

       

           
© Giphy
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4463
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chronologie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chronologie du Quatrième Âge !
» Problème sur la chronologie
» .:: Chronologie, histoire et esprit ::.
» Chronologie
» La chronologie des Pandémies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Se Préparer pour Survivre
 :: Une Virée en Enfer :: Aides de Jeu
-
Sauter vers: