AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
5. Nos zombies
MessageSujet: 5. Nos zombies   Sam 7 Mai - 14:37

Tout savoir sur les zombies


         
Veuillez trouver ci-dessous l'annexe des zombies. Vous trouverez ci-dessous les informations suivantes :
         

       En cas de questions, n'hésitez pas à le contacter par Mp. Vous pouvez également ouvrir un nouveau sujet dans la partie "coin invité" ou alors dans le sujet La parole aux membres..
         


Dernière édition par Fall Of Man le Sam 7 Mai - 20:55, édité 8 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: 5. Nos zombies   Sam 7 Mai - 14:37





Etat des connaissances sur la menace zombie


Alors que la Grande Panique bat son plein, il convient de centraliser toutes les informations en notre possession sur la menace que fait peser l'épidémie de morts vivants sur notre monde. Toutes ces informations sont tirées d'expériences de terrain, le plus souvent acquises dans le sang et les larmes, ainsi que du fait de quelques tests cliniques qui ont très mal tourné pour la plupart. Ces connaissances peuvent sembler sommaires et c'est le cas, mais vous devez garder une seule chose à l'esprit. Connaître son ennemi est à la base de toute survie. Si vous ne prenez pas rapidement connaissance du peu que nous savons sur Zack, il ne fait aucun doute que vous ne tarderez pas à finir en happy meal pour cancrelats titubants.

© tumblr
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: 5. Nos zombies   Sam 7 Mai - 14:38





Virus ou malédiction divine ?


Tordons le cou aux préceptes fallacieux véhiculés par les fondamentalistes religieux qui pullulent dans toutes les sociétés humaines. Non, les morts vivants ne sont pas des créatures annonciatrices de la fin des temps, renvoyées sur Terre pour leurs péchés et pour vous punir des vôtres. En fait, les premiers contaminés sont en règle générale des personnes admirables. Médecins et personnes ayant filé un coup de main aux autorités, policiers et ambulanciers... Pas des bourreaux d'enfants ni des dealers de drogue. Les gens contaminés n'ont rien d'être maudits, à part peut être si on croit à la chance, car on peut imaginer à peu près n'importe quelle autre fin qui leur aurait été plus enviable. Pour en revenir à notre sujet, que ce soit la propagation endémique du mal, les symptômes physiologiques et tout un ensemble de marqueurs sociaux et médicaux, nous pouvons conclure sans aucun doute à une mutation d'un virus préexistant, peut être préhistorique. Un lointain cousin de la rage mêlé à son comparse de la grippe. Il s'agit bel et bien d'une maladie. Mais dans ce cas comme dans bien d'autres ne succombez pas aux solutions de facilité ; les antibiotiques, ce n'est pas automatique.

© tumblr
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: 5. Nos zombies   Sam 7 Mai - 14:39





Les caractéristiques du virus


   Le virus à la base de l'hallali de l'humanité n'a pas de nom, car il n'a pas encore été pleinement appréhendé par les scientifiques du monde entier et son ADN reste plutôt mystérieux. Quoiqu'il en soit, le virus, une fois en contact avec un être humain, se propage rapidement dans son organisme. Heureusement pour l'Humanité, le virus ne se transmet pas par voie aérienne, ou alors la fin de l'être humain aurait été entérinée en quelques semaines. De fait, et de manière absolument incroyable, le virus se multiplie dans le sang de manière exponentielle avant de remonter jusqu'au cœur et les principaux organes, qui tomberont en rade les uns après les autres. Une fois le cerveau atteint, le malade tombe dans le coma et meurt, avant de revenir très rapidement sous une forme de vie singulière. Dans un délai très court après la mort, le virus remodèle le corps en modifiant le système nerveux et en développant le tronc cérébral en une chose encore jamais vue sur Terre. Au final, le processus d'infection se construit comme suit :
   - H+1 Douleur et cyanose autour de la zone infectée.
   - H+5 Fièvre modérée, délires légers, raideurs musculaires et nausées.
   - H+8 Très forte fièvre, délires sévères, perte de la coordination motrice (il arrive souvent qu'une personne contaminée à ce stade et aux suivants, qui se retrouve en zone d'épidémie, se fasse achever par des zombies, ce qui accélère le processus)
   - H+11 Paraplégie.
   - H+16 Coma.
   - H+20 Arrêt cardiaque et cessation de l'activité cérébrale, réanimation.
       

           
© tumblr


Dernière édition par Fall Of Man le Sam 11 Fév - 15:27, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: 5. Nos zombies   Sam 7 Mai - 14:40





Les modes de propagation


Le virus se transmet par contact de fluides uniquement. Le zombie n'en secrète plus dès le moment où son enveloppe humaine est passée de vie à trépas. Pour autant, ses morsures et ses lacérations sont éminemment infectieuses du fait du sang et de la salive qu'il continue à trimballer dans sa bouche ou sous ses ongles. De même, être en contact direct avec une plaie infectée est très dangereux, la contamination est certaine dans le cas d'un contact entre une blessure « saine » et une plaie infectée. Il faut également savoir qu'une personne contaminée mais pas encore décédée et réanimée est également contagieuse, ce qui a accéléré la propagation du virus au tout début de chaque foyer épidémique. Il suffit d'une transfusion de sang contaminé ou d'organes infectés, de rapports sexuels non protégés ou de projections de fluides (en toussant par exemple) pour que d'autres hôtes soient contaminés à leur tour. Il faut tout de même préciser que le risque de contamination est alors nettement moins élevé que dans le cas d'un corps pleinement réanimé. De plus, il est possible que des zombies enfermés dans des châteaux d'eau ou dans une rivière contaminent l'eau, ce qui peut provoquer un risque de contamination particulièrement infime, mais pas inexistant.


De fait, c'est la santé d'un individu infecté qui détermine la longueur que prendra son cycle d'incubation. Un individu légèrement mordu mais au demeurant en bonne santé, parvenant les heures suivantes à échapper à ses agresseurs et à se nourrir et s'hydrater peut tenir près de 24 heures après sa contamination ; son corps s'échinera à combattre le corps étranger jusqu'à la fin. La mort laisse le champ libre au virus. De fait, un individu succombant à une attaque de zombies, s'il n'est pas dépecé dans les minutes qui suivent par la meute, risque de se ranimer au bout de quelques dizaines de minutes seulement. Pour autant, quand les zombies sont nombreux à se joindre au gueuleton, il y a peu de chances pour qu'il y ai réanimation ; imaginez les tortues ninjas lâchées dans une pizzéria et imaginez le carnage.


Contrairement aux plus folles rumeurs, le virus ne se transmet pas aux animaux. Pour autant, la chair d'un individu contaminé est toxique pour nos amis à pattes/ailes/nageoires ; c'est aussi une des explications qui fait que leur décomposition est extrêmement lente ; tous les micro-organismes de notre planète qui mettent en place un cycle de décomposition « normal » ne s'attaquent pas aux porteurs du virus !

© tumblr
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: 5. Nos zombies   Sam 7 Mai - 14:41





Les caractéristiques physiologiques des zombies


Zack est bourré d'avantages sur vous. Le plus important bien sûr, et le plus dangereux, tient au fait que le moindre contact rapproché peut se transformer en garden party carnivore ; habituez vous à ne plus être au sommet de la chaîne alimentaire, ce que des millions d'humains n'arriveront jamais à concevoir psychologiquement parlant. Les rôdeurs ne sont programmés qu'à une seule chose. Tuer toute créature vivante en la dévorant.

Les fluides d'un zombie sont séchés. Contrairement aux films et aux séries, il ne saignera pas en cas de blessures, et ça ne giclera jamais partout. Heureusement encore, sinon les éclaboussures de sang en leur détruisant le crâne risqueraient d'infecter l'être humain ! Un zombie ne saigne pas, ne salive pas, ne transpire ni n'urine ou ne défèque. De même, ses organes sexuels sont devenus totalement inopérants avant la transformation, et même si cela a sans doute été testé en laboratoire, toute fécondation sexuée est automatiquement un échec, que l'individu infecté soit un homme ou une femme. Aucune chance que la maladie ne vous soit transmise si jamais vous aviez couché avec une personne infectée qui n'avait pas encore manifesté les symptômes...

En fait, les scientifiques ne savent pas très bien comment fonctionne le corps et le cerveau de l'infecté. Impulsions électriques dans le cortex, oui d'accord. Il semble que le cerveau se rallume par endroits, y compris à des endroits que l'être humain lambda n'utilise pas. Le virus réveille ces zones, pour des effets mal connus. Est ce ainsi que les zombies perçoivent des humains autour d'eux, en entendant, voyant ou sentant mieux ? Ou est ce que cela leur procure un quelconque avantage ? On ne sait pas. Tout ce que l'on sait, c'est que les sens humains sont tous utilisés par les morts vivants, mais de manière plus concentrée, plus efficace, mais de manière différente. Un zombie peut apercevoir une cible à des kilomètres de distance, mais il peut aussi bien passer à côté d'humains à découvert à quelques mètres de lui. De ce fait, esquiver un zombie est assez aléatoire. On peut en éviter facilement, mais au risque d'en attirer d'autre à vue, à l'odeur ou au bruit !

Ensuite, le zombie moyen est infatigable. Il n'a pas besoin d'oxygène, ni de nourriture. Son corps a été profondément transformé par le virus qui l'a rendu ainsi et on ignore comment le tronc cérébral réanimé peut ainsi « nourrir » le corps. Le cerveau est par contre l'unique mais terrible faiblesse des zombies. Si vous écrasez, brûlez, défoncez ou perforez le crâne de Zack d'une manière ou d'une autre, il ne se relèvera pas. Par contre, perdre l'usage de membres ne l'handicapera pas vraiment, puisqu'il continuera de poursuivre son but, que ce soit en rampant, en claudiquant...

Heureusement, les infectés sont plutôt faibles physiquement. Leurs gestes sont mal coordonnés et donc peu rapides. Ils sont incapables d'allonger leur foulée, de courir ni même de marcher plus vite. Escaliers sont pour eux difficiles à grimper, les échelles et autres systèmes demandant une coordination physique de différents membres leur sont même impossibles d'accès. Si leurs gestes sont malhabiles, ils sont capables de mobiliser une certaine force. Presque toujours inférieure à l'homme et se détériorant avec le temps, mais beaucoup se sont retrouvés avec poignets et chevilles cassées une fois attrapées par des infectés...

Détail important, les morts vivants sont totalement insensibles pour des raisons évidentes, vues leurs fonctions vitales apparemment inexistantes (disons plutôt encore ignorées des scientifiques), aux armes chimiques et biologiques. Ils sont également insensibles aux effets de suppression de certaines armes conventionnelles, ou aux effets de surpression des explosifs et artilleries humaines. Tirer un obus de char est peu efficace ; les chances que des éclats traversent les crânes sont peu élevées tandis que l'effet de souffle n'en tuera pas un seul. Les flammes ont un certain succès, mais terriblement long. Les rapports sont nombreux sur des morts vivants incendiés, qui propagent l'incendie à leurs victimes et à des villes entières pendant des heures avant de mourir, causant plus de dégâts que si on les avait laissés tranquilles !

Enfin, le temps dégrade malgré tout l'organisme infecté. Les scientifiques n'ont pas eu le temps de trouver une solution, mais il semble que le temps est pour le moment un terrible allié de l'humanité. Les organes, muscles et tendons des zombies se désagrègent lentement mais sûrement. A terme, ceux ci doivent mourir pour de bon, mais on estime le processus à de nombreuses années.


© tumblr
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: 5. Nos zombies   Sam 7 Mai - 14:42





Les caractéristiques comportementales des zombies


L'infecté n'est pas un être social comme l'homme, ni comme un animal d'ailleurs. Il ne ressent ni amour ni haine, n'a aucun souvenir, n'a plus aucune étincelle de ce que l'on pourrait appeler communément « l'âme humaine ». Si votre mère est contaminée et qu'elle vous repère, elle n'hésitera pas un seul instant comme dans les films, elle ne prolongera pas le contact visuel. Elle vous mettra en pièces comme n'importe qui d'autre, un point c'est tout. Les fonctions réanimées par le virus excluent tout sentiment quelle qu'il soit, de la peur à la terreur en passant au courage, ou à l'hésitation. Un zombie est une machine insensible.

Tant qu'il sera sur vos traces, il vous poursuivra. Qu'il pleuve, qu'il vente, qu'il neige, qu'il fasse jour ou nuit. Le zombie vous poursuivra, et traversa d'une manière ou d'une autre tous les obstacles sur son chemin. Il ne se fatigue pas, n'a pas besoin de manger ou de boire, ni de dormir. Les contaminés n'ont besoin d'aucune forme de ravitaillement que ce soit. Qu'ils aient encore l'usage de tous leurs membres ou non, d'ailleurs ; Zack ne se laisse pas arrêter par des membres arrachés. Même s'il n'en reste qu'une tête coupée, celle ci cherchera à vous mordre. Prenez garde aux hautes herbes...

Contrairement aussi aux idées reçues, les morts vivants ne chassent pas en meutes ; leur regroupement est le fruit du hasard, d'aléas de sons, d'odeurs ou de choses aperçues qui peuvent les regrouper. Chaque contaminé est en fait une personne indépendante qui ignore ses congénères. Cela ne les empêche pas de former une menace bien plus grave en grand nombre. Il est aussi plus probable de voir des groupes importants d'infectés se constituer dans certains endroits. Ceux ci, en faisant du bruit avec leurs gémissements caractéristiques, en attirent un tas à leur tour.

Ce trait complique forcément la tâche de tout survivant. Une fois repéré, si l'on se retrouve enfermé dans un endroit le siège n'a que peu de chances de se conclure autrement que dans le sang. Les zombies se feront de plus en plus nombreux, d'une poignée à des douzaines, des centaines, des milliers voire plus. Et jamais ils n'abandonneront. Cette patience est un véritable fléau. Ca, et leur terrible mâchoire...

© Cr
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: 5. Nos zombies   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
5. Nos zombies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Scénario] L'attaque des Zombies !
» KEEP CALM AND KILL ZOMBIES ✗ le 21/02 vers trois heures du matin
» Histoires de zombies
» KEEP CALM & kill zombies
» Les différents types de zombies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Se Préparer pour Survivre
 :: Une Virée en Enfer :: Aides de Jeu
-
Sauter vers: