AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Mer 1 Juin - 21:56

J’ai un rire, avant de grimacer en souriant.

« C’est vrai, si c’est pas médecine, ça vaut rien. Cool alors, ça m’aurait emmerdé de devoir revoir tout mon vocabulaire. Quant à Zak, t’es nul. Tu viens de dire que t’avais aimé certains cours, donc c’est pas lui vouloir du mal, c’est le rendre très légèrement moins con.
Et tant que l’arnaque reste incertaine, ça passe… »


Je secoue la tête alors qu’il continue sur ses conneries. Okay, ON continue sur nos conneries. Mais je vais quand même pas lui sortir que j’ai pas besoin de ça pour penser à lui. Parce qu’il s’imaginerait tout de suite n’importe quoi. Alors que non, je pense tout autant à Zak ou à… Bref… à d’autres… parfois… Mais il se prend tellement la tête pour rien, ça m’énerve tellement sérieux qu’il soit aussi con parfois. Souvent. Et un peu beaucoup borné aussi. Pourtant, il a pas que des défauts. Même moi je le sais et le reconnais. Bon, ok, là, c’est un peu des trucs bateaux que je sors, mais c’est pas l’important, parce que je suis sûre que même ces petits trucs, il s’en rend pas compte. Ce mec est un boulet, et mon sourire s’agrandit un peu devant sa tête.

« Ouais, malheureusement, il semblerait oui. »

Je secoue la tête.

« Pas le monde, mais les gens. Non, ça m’est pas venu à l’esprit. Parce que les gentils ne sont pas égoïstes. Ce sont les connards, ou connasses, qui sont sans cœur. C’est bien connu. »

Et je hoche la tête, totalement convaincue. Mais si, c’est la base de toutes les histoires. Et mon sourire, déjà grand, le devient encore plus.

« Je te plaindrais presque. J’aurais trop aimé voir ça, j’aurais été tellement écroulé de rire… » Je hausse les épaules. «  Moi ? Mal ? Tu déconnes ? Naaaaaan, bien sûr que non… Si peu… Une partie de plaisir. »

A en pleurer. Bon, j’avais parfois eu des verres offerts après, mais après quoi. Le dos ? Les côtes ? Non, même pas mal. Du tout.
Et voilà, je suis sûre que même pour moi il se fait des idées. Non mais c’est bon hein, on parle de Zak, moi j’ai survécu toute ces années, j’en fais pas un plat, il va pas commencer à se prendre la tête en plus pour les autres ? Pour moi ? Mais j’ai un sourire à sa proposition, avant de lui donner un coup en plissant les yeux. Il l’a cherché.

« Un peu plus ?... Non, tu peux pas sortir seul. Mais je suis pas obligée de te parler non plus… » Je réfléchis en secouant la tête. « Quant au reste, ouais, pas une mauvaise idée. Tu vois, ça t’arrive… Mais tu sauras pas où on est, y a pas moyen qu’on te dise où s’est si c’est une cachette secrète. Sinon, ça aurait aucun intérêt si le premier glandu venu peut nous trouver… »

Et en vrai, je suis presque sûre que ça m’amusera plus que Zak. Au début. Après, il s’y mettra aussi, suffit que je l’entraine assez loin dans les idioties, c’est dans ses gênes, il finira par adorer.
Je grimace à mon tour alors qu’on parle de Donna. Mais je me contente de hausser les épaules. Ouais, ça avait été lourd, ouais, cette grognasse avait réussi à me faire mal, mais c’était fini depuis un sacré bout de temps, donc bon… et je parviens à sourire et à rire alors que je lui sors un de mes plus grands secrets. Si, je vous jure, c’est pas si facile de dire si facilement à quelqu’un qu’on l’a aimé. Je le regarde et mon sourire s’amoindrit un peu. Parce que je me rends compte que ça me fait grave plaisir.

« Oh… euh… Cool. Enfin, tant mieux alors. Et oui, on passait pas mal de temps ensemble… »

Tout le temps en dehors du collège même, ou peu s’en faut, j’étais collée à leurs basques. Ou à  Sid… Ou juste aux siennes. Et ouais, en y réfléchissant, il m’aurait certainement envoyé bouler ou du moins évité oui, si… Bref, c’est cool.
Et je lui rends tranquillement son regard, aussi noir qu’il puisse être. Et je résiste à lui balancer un truc. Parce que j’ai dit que j’arrêtais. Mais je sais qu’il aime carrément pas ça, et j’ai carrément envie de remettre les pieds dans le plat du coup. Mais je suis sage. Et je grimace, avant de détourner les yeux et de m’emparer de la bouteille.

« Ouais, je pensais pas non plus te le dire un jour si tu veux tout savoir. Donc ça me fait bizarre aussi. Donc on est quitte et c’est bon…
Mais oui, t’en fais pas, c’est un bon souvenir. Des bons souvenirs. »


Non, je me sens pas obligée de lui remettre dans le crane que ouais, j’avais aimé ces quelques années, non, je me sens pas obligée de lui rappeler qu’évidemment, c’était cool.
Et je ris avec lui, après avoir chanté avec lui, le truc déjà improbable en soi, on est d’accord. Et je le regarde, en clignant des yeux. Et je fais mine de pas le voir gamberger. Ouais, je suis cool, je sais.

« Des souvenirs ? Sérieux ? Tu gardais 18 tickets en souvenir ? Et tu peux pas avoir les premiers, c’est moi qui les avait gardé. » Ok, en souvenir, mais chut. Moi, j’avais 13 ans, et j’étais amoureuse. « J’ai toujours aimé les Disney. Et il était cool. Et les chansons étaient cool… Et je passais du temps avec vous… »

Bon, en vérité, je sais pas vraiment laquelle de ses raisons avait vraiment le plus comptée à l’époque. Sans doute un peu toutes.
Et là, il part un peu en vrille. Et le pire, c’est que je le suis. Sans doute parce qu’on est un peu trop bourré tous les deux. Pourtant, je vomis pas, je tiens relativement bien debout, et je parle bien. Ou alors je crois que je parle correctement, et il ne me comprend que parce qu’il est aussi saoul que moi. Pas impossible. Et un instant, je me dis qu’on va se taper une gueule de bois du feu de dieu et que ça va être très très moche. Bref ! Il m’emmerde et je réponds. Pour changer. Même si là, je voulais pas trop à la base.
Et ça s’arrange pas. Je sais pas ce qui est le plus bizarre, qu’il me serre contre lui ou que je le laisse faire. Et je sais pas non plus dans quelle mesure l’alcool aide… Enfin, après, c’est pas comme si je voulais pas… enfin, comme si ça me déplaisait ou… Merde. Et même là, j’aime bien l’entendre rire. Et j’esquisse un sourire, sans relever la tête.

« Aucun risque t’en fais pas. »

Et je secoue lentement la tête alors que je le regarde.

« C’est pas seulement ce que tu fais, c’est toutes les conneries que tu peux sortir. »

Et je reste à le fixer un peu. Et je peux même pas dire que j’hésite. Pas vraiment. C’est juste… Enfin, c’est compliqué. Mais même pour un truc aussi con, avec lui… la preuve, il fronce les sourcils dès que je l’effleure. Mais non, il se laisse faire. Oui, c’est lui qui a demandé. Et moi qui me monte la tête toute seule.
Je fronce les sourcils, avant d’esquisser un sourire.

« Jamais content… »

Et c’est à moi de faire une demande à la con. Bon, techniquement, c’est de sa faute, c’est lui qui a commencé. Et si ma main est levée devant lui, il n’y prête pas attention. J’ai rien demandé d’extraordinaire pourtant…
Et j’ai le droit à un bisou. Pas vraiment celui auquel je pensais. Un baiser plus. Ou un smack au moins… Ça dure pas longtemps, pourtant mon cœur s’accélère un peu trop pour ce simple smack. Qui me rappelle étrangement le premier qu’il m’avait donné, dans  une autre vie. Je rouvre les yeux alors qu’il parle. Et j’ai pas grand-chose à répondre. Je devrais l’envoyer chier. Sans doute. Le repousser déjà. Mais je crois que ses lèvres ont court-circuitées le reste de mon activité cérébrale encore en état de marche. Et je reste à le regarder. Et mes doigts vont frôler sa joue quand il m’embrasse à nouveau. Et il s’éloigne à nouveau. Je cligne des yeux. Merde. C’est Ethan. A quoi il joue ? Et… Et en vérité, je crois que je m’en fous.

« Non, c’était pas vraiment… ce que je… Euh… Des idées ? Pour mon action à moi ? »

Je le regarde un peu trop longtemps, les yeux sans doute un peu trop écarquillé, mais il me faut quelques secondes pour émerger réellement. Ouais, mais et après ? Une seconde passe. Mais on s’en fout. Là, maintenant, de suite, ce que je veux…

Je m’éloigne de lui. Avant de l’attraper par la taille et de le pousser jusqu’au canapé. Je sais que les questions, les ‘et si’ tournent en boucle quelque part, mais je l’ai écoute pas, je les écoute plus.

« Moi… une action… euh…
Les miens. Mes tatouages. T’as toujours pas vu mes tatouages. »


Je retire mes chaussures et mes chaussettes, et lui montre celui sur mon pied droit. Une plume, le signe infini, plutôt mignon. Ouais, ça m’aide à reprendre contenance et à pas avoir l’air trop cruche… Du moins c’est l’idée. Je reste une seconde à le regarder. Je me tourne, et relève doucement mon pull, j’ai les mains qui tremblent un peu, mais il va pas le voir ça. Et je lui montre le tatouage en haut à gauche dans mon dos. Okay… Et je laisse tomber mon pull à terre, avant de me retourner et de passer mes jambes de chaque côté de lui, m’asseyant sur ses genoux. Je le fixe et j’ai l’impression qu’il doit pouvoir entendre mon cœur battre, mais en vrai non. Hein, il peut pas ?

« Et celui-là… » Je désigne le pissenlit dont les aigrettes s’envolent et se transforment en oiseaux sur mon flanc droit. « C’est le plus récent. Lui, j’ai vraiment eu mal. »

J’esquisse un sourire et le fixe.

« Je veux un baiser. Un vrai. Pas un smack. Ça, c’est mon action pour toi… »

Je lui souris, presque timidement. Ouais, c’est contradictoire avec ma position, mais… Merde voilà.
Il m’a embrassé, c’est qu’il me trouve un minimum jolie non ? Ou qu’il a juste envie de baiser… Ouais. Dans le fond je m’en fous. Sisi. Je prends ses mains et les pose sur mes hanches.

Points de vie restants : 18/22    
Munitions restantes : /    
Gains des fouilles : 3 balles de 9mm, Nourriture *1    
Endroit où je me trouve :  Dans la salle de pause
Endroit où se trouvent mes ennemis : /

_________________
I'm still breathing
Don't talk, just act. Don't say, just show. Don't promise, just prove.©️ by anaëlle.


Dernière édition par Eliott Lancaster le Jeu 2 Juin - 17:40, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Messages : 1185
Membre du mois : 0
J'ai : 26 ans
Je suis incarné(e) par : Margot Robbie
Crédit(s) : Shereen - Anaëlle
Je suis un(e) : Xena
Vos Liens :

Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Jeu 2 Juin - 17:30

J'ai un haussement d'épaules avant de souffler, un rien plus sérieux.

"Il m'a promis d'essayer de lire un de mes bouquins. Faut dire qu'il est curieux vu que c'est notre père qui m'a fait aimer la lecture, je me dis que ce serait cool que ça se transmette à lui aussi. Mais je veux pas qu'il se sente obligé sinon on va le payer. Surtout moi. Et j'ai pas envie de me faire réveiller en pleine par un verre d'eau glacé ou pire encore."

Je grimace, m'imaginant le pire même si, dans le fond, ça me ferait presque marrer. Au reste de ses propos, je garde un instant de silence avant de secouer la tête à mon tour.

"Le monde, les gens. Vu ce qu'il en reste, c'est un peu la même chose non ? Et les gentils sont plus égoïstes que ce que tu crois. On fait ça pour avoir bonne conscience, pour que les gens nous trouvent super sympas, ce genre de conneries. Ca flatte l'égo quoi."

Et il parait que j'en ai besoin même si c'est pas franchement efficace, autant le dire tout de suite. Mais c'est pas le sujet et je pense que si je lui raconte ce genre de trucs, je vais m'en prendre plein la gueule. Déjà que c'est un peu tendu là, je vais éviter de lui donner des cartouches en plus hein.

J'ai un sourire à sa réplique et je lâche, malicieux.

"Presque. Voilà ce qui fait ton charme. Si tu compatis, c'est que j'aurais probablement un bras en moins. Et encore, tu serais foutue de dire une connerie pour dédramatiser la situation. Donc je serais probablement sur mon lit de mort le jour où tu me plaindras. C'est bon à savoir. Et t'es pas douillette donc ? Marrant, j'avais pas ce souvenir."

Bon, je me rappelle de rien en fait rapport à ça mais c'est un détail. J'esquive le coup tant bien que mal avant de reprendre, dans un rire.

"Oh ok. Tu vas grogner au lieu de me parler le matin ? Ce serait déconne tu me diras. Dire qu'avant, fallait pas me causer tant que j'avais pas bu mon café… Mais je te laisse proposer ma superbe idée à Zak va, promis j'essaierais pas de la trouver."

Alors qu'on continue de causer, j'ai l'impression que ses humeurs font les montagnes russes. Je lui dis un truc sympa mais elle sourit moins. Quoi, je suis à coté de la plaque ? Encore ? Putain, je vais finir par lâcher l'affaire moi à force de jamais comprendre ses réactions. Bon, peut-être qu'elle pensait à cette histoire d'amourette d'ado. Ca m'amuse, j'avoue, même si j'essaie de pas trop penser à ce que ça pouvait impliquer à l'époque. Et encore moins de me demander à quel point ça n'est plus d'actualité. Je vais éviter de m'imaginer des trucs hein, c'est en plus pas mon genre en temps normal, je vais pas m'y mettre, surtout pas avec elle.

Au final, son idée à la con de me faire chanter est pas si mal. Même si ça doit sonner affreusement faux, visiblement, on s'en fout. C'est cool. Et ça nous fait marrer, que demander de plus ? Bon, forcément, ça me fait cogiter mais, de toute façon, il me faut jamais grand-chose pour que je déraille. Donc bon, là encore, ça va.

"J'étais persuadé de tous les avoir pourtant. Mais oui je les ai gardés. Comme preuves même, pas comme souvenir. Nuance importante. Et c'était cool tout ça. Pour de vrai."

Bon là, on devrait rester sagement à nos places et continuer de parler. Mais ça dérape. Un peu. Je sais pas pourquoi je lui demande de me cogner, je sais pas pourquoi j'ai envie de la serrer dans mes bras et plus encore. Et elle se laisse faire alors, forcément, je la lâche pas.

Sa réponse me fait rire alors que je me retiens de faire autre chose que la serrer contre moi et que je souffle, d'un ton léger.

"Ouais, aucun risque, aucun risque, je préfère anticiper quand même hein. Et je sors pas tant de conneries que ça. C'est pas parce que t'es pas d'accord que c'est forcément une connerie. Non ?"

J'ai du mal à continuer quand elle m'embrasse. Ok, c'est juste la mâchoire, ok, c'est pour déconner. Mais… bref. Je lâche, avec un sourire en coin.

"Si, je suis content des fois. Mais là c'est pas assez."

Enfin, on va de toute façon passer à autre chose là non ? Ah non. Voilà qu'elle me demande un putain de bisou magique. Et moi, au lieu de m'exécuter, d'embrasser ses doigts et de retourner m'assoir, je m'embrasser sur la bouche. Bon, c'est pas le roulage de pelle du siècle, certes, mais c'est pas tout à fait ce qu'elle voulait. Ou si. J'en sais rien. Surtout qu'elle a pas l'air bien sûre de savoir ce qu'elle veut. Faut dire qu'elle est bourrée. Bon moi aussi d'accord, mais à quel point ça se fait pas d'abuser de la situation ?

"Et… c'est un souci ?"

Bon là, elle me regarde comme si j'avais sorti la connerie du siècle. J'ai rien dit de grave pourtant non ? Ah bah visiblement si vu qu'elle s'éloigne. Ah non, elle m'attrape par la taille. Et me pousse dans le canapé. Ok, au moins, ça tangue plus mais là je pige pas trop. Quand elle enlève ses pompes, j'arque un sourcil, un peu largué, avant de voir la plume. Ca me fait sourire, normal et je souffle, dans un murmure.

"Ils sont chouettes ces tatouages."

Je peux pas m'empêcher de me figer quand elle relève son pull. Elle va pas faire ça quand même si ? Bon ok, j'ai fait pareil mais je… enfin c'est pas tout à fait la même chose et … ok Ethan, regarde autre chose que ses seins, ça va pas le faire sinon. Comment elle fait pour en avoir toujours avec ce qu'on bouffe ? Ah voilà une question vachement pertinente tiens. Mais putain, regarde autre chose, pour de vrai. Allez.

Je cille et je détache mon regard pour le poser sur son tatouage mais c'est le moment qu'elle choisit pour s'assoir sur moi. Ok. Bien.  On reste calme et on s'imagine pas des trucs. Ils sont vachement près ses seins là non ?

J'effleure le pissenlit avant de répondre, comme si elle était pas à moitié à poil à califourchon sur moi. Genre naturel quoi.

"Et pourquoi t'as fait celui-là ?"

Oh ça va, je pensais pas réussir à lâcher un mot en fait. C'est moins pire que ce que je pensais. Ah, elle me regarde. Relève les yeux crétin. Et, à sa demande, je déglutis, incapable de lui répondre. Non parce que bon, quand même, ça se fait pas. J'veux dire, un smack, nos conneries là c'est encore récupérable. Mais si je lui roule une pelle, là, clairement, je vais finir par me le taper sur ce canapé. Et c'est une bonne idée ça ? Carrément que  non. Ca va être trop lourd à gérer, j'ai pas envie de lui faire du mal, quand bien même là, ce serait…

Ethan…

Quoi ?

Ta gueule.

Hein ?

Nan mais là, t'as une fille posée sur tes genoux qui clairement a pas envie de jouer à chat, alors tu vas arrêter de réfléchir, d'être con pour une fois et tu vas faire ce dont vous avez envie tous les deux.

… mais c'est Eliott…

Et donc ? Elle est bonne, elle en a envie autant que toi. Ou alors t'as vraiment rien compris et va vraiment falloir que tu redéfinisses avec elle le concept d'allumer un mec. Donc, il est où le souci ?



Voilà. On est d'accord.


Ce monologue intérieur dure quoi, deux secondes, trois ? Assez pour passer pour un con je pense. Alors je toussote, raffermissant ma prise sur elle avant de souffler, esquissant un sourire.

"Un vrai baiser hein…"

Une de mains quitte alors ses hanches pour glisser sur sa nuque tandis que l'autre reste là où elle l'a posée. Je dirais pas bien sagement parce que j'ai rien de sage qui me vient à l'esprit, mais j'ai un sourire alors que je la fixe dans les yeux et que je finis par l'embrasser. Pour de vrai donc. C'est bien ce qu'elle veut non ? On est loin du baiser que j'ai pu lui donner quelques instants plus tôt autant le dire tout de suite.

Je me retiens quand même de lui arracher le peu de fringues qu'il lui reste. Je vais éviter de passer pour le gars vraiment mort de faim, même si elle doit peut sentir sans trop de souci l'effet qu'elle a sur moi. Ok, reste naturel Ethan, ça va bien se passer. Au moins elle voit qu'elle me plait. Genre, c'était pas déjà évident à la façon dont t'es en train de l'embrasser peut-être ? Abruti va.  Alors je souffle, comme si j'avais pas le cœur qui battait à cent à l'heure. Comme si j'avais pas les idées qui s'embrouillaient.

"Il est assez vrai pour toi celui-là ?"

Et je la plaque contre moi avant de recommencer. Et mes mains vont pas rester sages. Le reste non plus en fait. Sauf si elle se réveille et qu'elle me balance. Ce qui serait le mieux… oh putain, ferme-là, sérieux. Et profite un peu. Pour une fois.

_________________

   
   
Just relax, take it easy

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Jeu 2 Juin - 20:44

Je hausse un sourcil, avant de sourire.

« Tendre jeudi. Il est plus… joyeux et plus facile que les autres. Pour commencer à lire Steinberck, ce sera mieux. Tu vois, t’es un bon exemple. Et si c’est toi qui paie, ça me va tout aussi bien. »

Je le regarde une seconde, la tête penchée sur le côté.

« Bonne conscience ? C’est quoi ça ? » J’esquisse un sourire et secoue la tête. « Les gens ont l’air de te trouver cool, ça doit donc marcher. »

Lui qui se sent responsable de tous les malheurs du monde, de tout ce qui ne va pas autour de lui et qui a toujours l’impression de faire les trucs de travers… Il est super crédible. Mais, encore une fois, je fais preuve de bonne volonté, faudrait que je le note et que je puisse en parler à quelqu’un d’ailleurs…
Mon sourire se transforme en rire.

« Mon charme carrément ? Mais ouais, t’as pas tort. Avoir pitié est bien le dernier truc qui me viendrait à l’esprit. Je trouve ça nul. Même sur ton lit de mort, j’aurais plus tendance à te foutre un coup pour te forcer à bouger ton cul qu’à m’apitoyer. »

Et non je suis pas douillette. Du tout. Je lui redonne un coup alors qu’il se fout encore de moi.

« Je chanterais, mon lecteur sur les oreilles, et je t’écouterais pas. Là voilà ! Et ouais, je verrais ça avec lui. »

Au pire, je me trouverais un coin pour moi, autre que la chambre, pour pouvoir être tranquille… Quoique non, ça j’ai une autre idée, faut juste que je trouve le bon garage. Mais bref.
Je sais pas trop comment je m’en sors, mais mon cœur fait un peu le yoyo malgré tout, juste un peu ouais, heureusement. C’est déjà assez bizarre comme ça de lui avouer ça 10 ans plus tard, comme si de rien n’était. Mais il le prend bien. Enfin, je veux dire, il se fout pas de moi, ni rien, donc c’est plutôt cool en fait.
Et on parvient à en rire, de ça, ou d’autres trucs, je sais pas trop, et au final, c’est pas vraiment l’important. C’est rare les moments où on s’engueule pas et où il me tape pas sur les nerfs, autant en profiter. Même si on parle de vieux trucs, qui nous touche. Soit on est assez bourrés pour juste le prendre bien, soit ouais, ce sont vraiment de bons souvenirs. Va pour la deuxième solution.
Je secoue la tête.

« Hanhan, t’as dit souvenir ! C’était en souvenir, parce que tu avais adoré ce dessin, que t’adorais passer du temps avec moi, et que tu oses pas le dire, c’est tout ! »

J’ai un immense sourire alors que je hoche la tête. Et oui, c’était horriblement cool. A tel point que mon cœur se serre un peu à nouveau. C’est peut-être pour ça que je suis tellement contente que ça se passe bien là, et que je me sens bien à côté de lui, en souvenir ouais. Sans doute même. Ou la vodka… Peut-être aussi un peu.

Et j’aimerais me dire que c’est même beaucoup l’alcool, vu comment ça tourne n’importe comment, mais… je sais pas. Parce que même en réfléchissant, j’ai pas envie de bouger. Pourtant, je sais qu’il me lâcherait de suite si je faisais un signe.
Je souris pour de bon, chassant un peu le malaise que je ressens malgré tout.

« Peut-être. Mais y a quand même énormément de conneries. Vraiment. Et tu t’en rends même pas compte parfois. »

Souvent. Mais bref, on verra ça plus tard, à jeun, quand j’aurais pas gueulé depuis un moment. Là, je me montre gentille. Super gentille même. Trop. C’est perturbant. Pour moi. Lui, ça a pas l’air de le perturber des masses en tout cas. Et il en profite même un peu. Enfin, je veux dire plus que juste en me gardant dans ses bras.
Et sentir ses lèvres fait plus que m’embrouiller. Peut-être parce que je lui ai parlé de mon amourette pour lui. Même si c’était pas vraiment une simple amourette quoiqu’il en pense. Peut-être parce que… je sais pas trop. Okay, parce que c’est Ethan. C’est Ethan alors euh… Et parce oui, en plus, il est carrément… plus que craquant. Merde.
Non, c’est pas ce que j’attendais. Si ? Je sais plus trop. A en croire les boomboom que j’entends, outre me troubler, ça a l’air de me convenir. Ou presque. Un souci ? Je sais pas. Je sais vraiment pas. Je suis un peu paumée et j’ai pas l’habitude. Enfin, ça faisait longtemps quoi. Et j’aime vraiment pas ça. J’ai passé l’âge d’être hésitante et apeurée non ? Pourtant, là, avec lui…

Alors je le pousse sur le canapé et lui montre mes tatouages. Normal. Tout est normal. J’esquisse un sourire. Evidemment qu’ils sont chouettes mes tatouages.
Et si je fais une connerie ? Sans doute ouais. Tu vas le regretter. Et si ça te fait encore plus mal qu’y a 10 ans au final ? Ouais, sans doute aussi. Quoique, c’est pas pareil. Je suis pas amoureuse. Et si… Non. Et après ? Demain, après-demain, les autres jours ? Et j’ai beau chasser ces questions, elles tournent en bouclent, alors j’essaie juste de ne pas les entendre, de ne pas les écouter.
Et je peux me convaincre de ce que je veux, j’ai les doigts qui tremblent trop alors que je soulève mon pull, et pas de froid. Mais je l’enlève et le laisse glisser à terre, oblitérant mes peurs et mes doutes et mes questions. Parce que là, clairement, ce que je veux…
Bah c’est lui.

Et je me retrouve face à lui, en soutif tout moche donc. Okay, il y fera pas attention. Mais quand même, ça craint non ? C’est pas le genre de truc compliqué à trouver en plus, si ? Enfin, je devrais pouvoir trouver des ensembles jolis non ? Et… Merde. C’est pas comme si tu comptais recommencer pas vrai ? Comme si t’allais chercher des trucs pour lui plaire rassures-moi ?
Et je me retrouve assise sur ses genoux, à califourchon sur lui. Parce que le reste, on s’en fout. Pour le moment. Et ses doigts me ramènent instantanément à la réalité. Je déglutis. Putain, mais y a que moi en vérité qui me prends autant la tête ? Lui, il… Non, c’est bien. Tant mieux.
Je parviens à esquisser un sourire et m’éclaircis la voix, essayant de faire abstraction de ses frôlements. Sans grand succès.

« Quand j’ai été embauché au garage. Pour un vrai contrat. Je… je me suis bizarrement sentie plus… euh… libérée, plus… sereine que depuis… » Je fronce les sourcils. Putain, tu vas pas faire un discours là-dessus quand même ? Si, ça m’aide.
« Et euh… Enfin… c’était… Tu te souviens du champ du vieux Harrison ? Y a un bout qu’il labourait jamais… rempli de pissenlits et de coquelicots et d’autres fleurs des champs. Et j’adorais y aller. Alors… »

Je hausse les épaules. Et si je suis parvenue à reprendre un peu le contrôle, je suis pas sûre de faire totalement illusion. Mais c’est dit. C’est l’action que je réclame. C’est n’importe quoi. Mais je m’en fous. Je veux… Je crois… et j’ai envie d’un coup de me rhabiller et de me casser alors qu’il répond pas. Okay, c’est vexant un peu, et ça blesse un peu, mais euh… Je me force à pas bouger pourtant.

Et je le fixe quand enfin il réagit. Je hoche lentement la tête, bien plus assurée que je ne le suis, bien plus que je ne l’étais deux secondes plus tôt. Et non, il n’entend pas mon cœur. Et j’esquisse un sourire alors que sa main se pose sur ma nuque. Je ferme les yeux et tout le reste disparait.
Ma main monte jusqu’à sa mâchoire que j’effleure, et mes peurs s’éteignent alors que je lui rends son baiser. Et mes doutes s’évaporent en le sentant contre moi. Bon, il a aussi envie. Oh putain ! Et mon autre main s’accroche à son pull.
Je le regarde, un pseudo sourire aux lèvres, et mon pouce effleure ses lèvres, avant que ma main ne monte dans ses cheveux quand il m’embrasse à nouveau. Et je me laisse aller contre lui, ma langue allant chercher la sienne. Non, mon cœur ne va pas lâcher. Tout va bien. Non, je ne veux pas lui retirer ce pull horrible à la seconde…. Quoique si.

Je m’éloigne un peu et le regarde, les sourcils légèrement froncés, passant mes doigts sur sa joue.

« Je te préfère sans ta barbe. »  

J’arrive à parler, youpi ! Bon, d’accord, c’est un murmure. Je le regarde, et ma main lâche et passe sous son pull, frôlant une seconde sa peau avant de se suspendre. Non, je ne tremble pas non plus. Et ma main finit de se poser sur lui, remontant un peu. Et ma respiration n’est pas non plus trop rapide. A nouveau, mes doigts passent sur ses lèvres, et je me penche en avant, allant de nouveau chercher sa bouche, avec peut-être plus de douceurs et d’hésitations que lui. Et mes mains se crispent sur lui malgré moi.

Points de vie restants : 18/22    
Munitions restantes : /    
Gains des fouilles : 3 balles de 9mm, Nourriture *1    
Endroit où je me trouve :  Dans la salle de pause
Endroit où se trouvent mes ennemis : /

_________________
I'm still breathing
Don't talk, just act. Don't say, just show. Don't promise, just prove.©️ by anaëlle.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Messages : 1185
Membre du mois : 0
J'ai : 26 ans
Je suis incarné(e) par : Margot Robbie
Crédit(s) : Shereen - Anaëlle
Je suis un(e) : Xena
Vos Liens :

Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Ven 3 Juin - 15:27

Je lui jette un regard en coin avant d'esquisser un sourire ravi.

"C'est celui que je t'avais fait lire en premier c'est ça ? Mais fais gaffe, si je prends un verre de flotte dans la tronche en pleine nuit, je vais me dire que c'est toi et pas lui en fait. Je suis sûr que t'en serais capable."

Et je secoue la tête, laissant échapper un ricanement amusé.

"Ah ouais la conscience, j'avais oublié que tu connaissais pas. Et je sais pas si les gens me trouvent cools ou pas, tu devrais leur demander. Enfin au pire, t'es là pour compenser hein."

Je lui décoche un clin d'œil, même si dans le fond ça change pas le fait qu'effectivement, je me prends souvent grave la tête pour plein de trucs. J'ai toujours été comme ça, à fuir les choses et à me sentir mal après coup. J'ai l'impression que mon existence entière est basée sur les regrets que je peux avoir. Sauf ces derniers temps. Il aura fallu une foutue fin du monde pour ça, c'est quand même fou non ? Bref. Autant se focaliser sur les trucs cools. Genre son rire. Il est bien, il est agréable à entendre.

"Ton charme ouais. Au moins tu fais pas semblant. Et … bref, c'est cool d'avoir quelqu'un qui s'apitoie pas sur toi quoi. Je le fais déjà assez tout seul sans avoir besoin qu'on en rajoute une couche."

Quand elle me met un coup je la bloque cette fois en arquant un sourcil avant de lui asséner une bourrade amicale avec mon épaule.

"Oh l'autre, même pas tu chanterais avec moi ? Je suis déçu, mais déçu. C'est pas grave, je parlerais tout seul. Tu sais pas ce que tu vas rater. Enfin moi, je dis ça…"

Pour le reste, je me dis que ce serait cool pour Zak s'il a d'autres gens avec qui faire des conneries. Il en a besoin et à force, j'ai l'impression de devenir un rabat-joie qui l'empêche de faire ce qu'il veut. Et je sais pas encore vraiment ce qu'Ashley pense de tout ça.

Je sais pas trop quand les choses ont commencé à déraper. Peut-être que ça pouvait que finir comme ça, parce que j'en ai envie depuis que je l'ai recroisée chez Sid', aussi chiante soit elle. Qu'il nous fallait picoler un bon coup pour oser franchir cette barrière, j'en sais rien. Faut dire que ça m'a même pas effleuré avant qu'elle agisse comme ça que ça pouvait être partagé, même un minimum. Je me demande si ça se serait passé de la même façon avec une autre fille ou alors si c'est juste parce que c'est elle. Et puis, je l'embrasse une première fois. Et une deuxième. Je m'attends à me faire jeter mais en fait non. J'atterris dans le canapé en un clin d'œil et elle enlève son pull. Oh putain.

Le fait de la voir hésiter, arrêter de me balancer des piques a quelque chose de vraiment bizarre. C'est pas désagréable mais c'est quand même là que je me rends compte qu'il se passe vraiment un truc. Que j'ai envie de me la faire ça, c'est pas un scoop ça, je l'admets. Enfin, n'importe qui en aurait envie, rien qu'en la regardant non ? Et je fais que ça d'ailleurs, de la regarder. Bon ok, c'est parce qu'elle me montre ses tatouages. Ou parce qu'elle se fout à moitié à poil. Ou parce qu'elle s'installe sur moi. Ok, on se détend. J'essaie de garder une respiration à peu près normale même si mes doigts se crispent quand elle pose mes mains sur ses hanches. Ca veut bien dire ce que ça veut dire non ? Qu'elle a envie autant que moi ? Enfin autant, j'ai du mal à l'imaginer en fait. J'arrive quand même à lui parler de son tatouage, quand bien même j'ai franchement pas la tête à ça.

"Ouais je me souviens du champ. On y a passé de chouettes moments. Mais … il est vraiment beau ce tatouage."

C'est pas vraiment ce que je voulais dire mais je suis pas sûr que ça soit vraiment important là, de suite. Mes doigts s'attardent dessus, un peu trop. Et quand elle me demande de l'embrasser, je buggue totalement. J'ai envie de faire ce qu'elle demande et plus encore mais je sais pas, je me dis que c'est probablement une connerie. Mais putain, j'en ai grave envie. Alors je fais taire toutes mes appréhensions alors que je l'embrasse sans retenue, mes doigts glissant dans ses cheveux avant de m'arrêter. Difficilement. Très difficilement.

J'aime pas qu'elle s'éloigne de moi, comme si elle se rendait compte que c'était un plan pourri, comme si elle arrivait à avoir les idées claires alors que moi, pas du tout. Et j'ai un rire quand elle reprend la parole, attrapant ses doigts pour les embrasser avant de répondre, dans un murmure.

"J'veux bien essayer de me raser mais avec la neige, c'est pas terrible. Et je pensais que tout le monde s'en foutait donc bon…"

Quand elle passe sa main sous mon pull, j'arrête de respirer. Ok, tout va bien. Elle a les mains froides, c'est pour ça que ça me fait autant d'effet hein. C'est pas parce que j'ai envie qu'elle continue comme ça hein, pas du tout.

Tu parles. Assume un peu. T'as envie de te la faire et t'arrives à penser à rien d'autre.

Et si elle veut pas ? Regarde, elle est crispée. Elle doit se dire qu'elle fait une connerie si ça se trouve.

T'as qu'à la détendre.

Oh ta gueule.



Je prend alors une inspiration relâchant enfin sa nuque et je souffle, mes lèvres toutes proches des siennes.

"Eliott… je veux pas que tu te sentes obligée… de rien. Et si tu veux que j'arrête, je… enfin tu vois quoi."

Putain, je suis tellement crédible dans le genre je gère totalement la situation. Surtout que je dois être en train de la dévorer des yeux et que j'ai qu'une envie, c'est de la débarrasser de ce foutu soutien-gorge. C'est d'ailleurs le moment où je me rends compte que ma main s'est posée sur un de ses seins sans même que je m'en rende compte. Ok mon inconscient, j'ai compris le message.  

Mais j'attends quand même quelques instants avant de l'embrasser à nouveau. J'ai du mal à me retenir de la basculer directement sur le canapé et j'essaie de la jouer un peu soft, même si là, c'est plutôt mal barré. Je sais pas si c'est ce qu'elle veut, si c'est ce que je veux moi. Enfin si, là on va pas se leurrer, c'est elle que je veux. Là, tout de suite. Et impossible de le cacher.

Je me décide alors à faire glisser la bretelle de son soutien-gorge avec une certaine hésitation, on va dire que c'est l'alcool ça hein, et d'embrasser son épaule doucement. Voilà, je vais pas trop vite là, si ?

_________________

   
   
Just relax, take it easy

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Ven 3 Juin - 19:04

je le fixe une seconde, avant de me retenir de rire, reprenant un air sérieux.

« Ouais, c’est le premier que j’ai lu… et c’est un de ceux que je t’ai trouvé…
Et jamais, jamais je n’oserais faire ça. Franchement, je suis déçue que tu oses le penser. »


Comme si c’était le genre. Non mais. Un verre, quelle idée, on met rien dans un verre. Faut viser plus grand. Mais non, je suis pas aussi puérile… Du tout.
Je secoue la tête, faussement dépitée.

« Ah, du peu que j’ai parlé avec eux, t’es limite un héros. C’est navrant de voir comment les gens perdent rapidement pied avec la réalité. »

Ou alors, sont juste un peu cons aussi. Ou alors, il parvient à leur montrer juste ses bons côtés. Mais si, il en a. Pas mal même en vérité, mais il les cache super bien contrairement au reste. Et non, ça je lui dirais pas. Enfin si, j’en ai sorti quelques-uns, mais vu qu’il croit que je me fous à moitié de sa gueule, ça me va bien, faut pas abuser et qu’il s’imagine que je le trouve aussi cool que les autres crétins du groupe. Comme il dit, faut bien remonter le niveau. Si, c’est ce qu’il a dit.
Je lui souris, avant de grimacer.

«Ouais, ça j’ai remarqué. Un vrai caliméro ambulant. Oh ! Je vais te fabriquer une coquille avec des cœurs multicolores dessinés dessus ! »

Ouais, trop bonne idée que j’ai là ! Et oui, je trouve ça amusant. Bah, il l’a dit, l’envoyer chier fait partie de mon charme. Et si, encore une fois, c’est ce qu’il a dit. Oui, bon, je m’apitoie pas, si tu préfères. C’est pareil.
Et il bloque mon coup avant de me pousser doucement. Je lui tire la langue.

« T’auras qu’à parler à Torby, vu qu’il a presque autant de répartie que moi. »

Et là, on passe dans la quatrième dimension. Ou peu s’en faut. On passe de la conversation de tous les jours, sans gueuler, ce qui en soi perso est déjà énorme quand c’est avec lui, à ça… Et je sais pas trop comment la bascule se fait. Ni trop pourquoi. L’alcool, la faute à l’alcool, ça doit être ça. Et ça devient bizarre, surprenant, euh… gênant un peu. Pour moi. Lui je sais pas. Et je sais pas trop comment me débrouiller avec tout ça. C’est un peu compliqué à gérer. Bon, d’accord, beaucoup énormément. Trop de pensées, de peurs, d’interrogations, de… tout.

Pourtant, c’est moi qui prends les devants… enfin, oui, il m’a embrassé, mais c’était juste des smacks, ça compte pas. Si. Un peu quand même. Surtout venant de lui. Mais… Bref. Il va pas voir tout ce qui me tourne dans la tête, c’est tout ce qui importe. Que j’hésite, que je tremble, que je flippe, que je… On s’en fout. On passe outre. Même si je parle de trucs à la con histoire d’essayer de donner le change. Et histoire de reprendre un peu le dessus sur mon cœur qui s’emballe et mes pensées qui veulent pas me foutre la paix bordel de merde. Je parviens à sourire en acquiesçant. Ouais, on avait passé de chouettes moments. Et ouais, le tatouage me les rappelle, ces moments. Lui et Sid. C’est juste un… souvenir. Un vœu. Un souhait. Enfin non, c’est pas… Merde. On s’en fout j’ai dit !

Sauf que paf, du coup, je ne sens plus que ces doigts sur moi. Et ma demande raisonne à travers la pièce durant quelques interminables secondes.
Et puis… un sourire, la caresse d’une main, la douceur de ses lèvres. Je m’accroche à lui sans même m’en rendre compte, totalement focalisé sur ses lèvres et ses mains, le reste n’existe plus.
Et je sais pas vraiment comment, mais je parviens à reculer, juste un peu. Enfin, si, je sais. Je le veux. Lui. Ethan. Davantage que là. Merde. Et un rire répond à mon murmure. Non, ça me fait rien. Pas plus que quand il embrasse mes doigts. Non, je reste pas focalisée sur sa bouche.

« Je t’aiderais. Je trouverais un blaireau et un vrai rasoir, et on fera ça. »

Toujours des murmures, les yeux rivés sur mes doigts, sa barbe, ses lèvres…. Chuchotis sortis avant que je m’en rende compte et c’est trop tard, non, pour dire que non, mauvais plan ? Bon, non, je sais faire, un peu, y a longtemps, et euh, enfin, tu vois, c’est, enfin…
Peine perdue, mes pensées s’évaporent quand j’effleure sa peau. Et non, il ne remarque pas mon hésitation. Ouais, pas plus que je ne remarque qu’il retient sa respiration quand ma main se pose sur lui. Génial. C’est que je lui fais de l’effet non ? Genre t’as pas senti avant ? C’est pas le téléphone dans sa poche, tu pourras toujours demander. Et puis, les baisers quoi. Ouais, enfin… Je gémis contre sa bouche en sentant sa main se poser sur ma poitrine. Okay, okay, j’ai capté.
J’ouvre à nouveau les yeux alors qu’il me relâche et s’éloigne un peu. Non, je veux pas qu’il… Bon, d’accord, il est pas loin. Je cligne des yeux en le regardant quelques petites secondes. Il est sérieux là ? Et là, c’est plus fort que moi, je dois rire. Au moins un peu si. C’est ça ou je le cogne. Je suis pas certaine que ce soit mieux.

« Je suis assise sur toi en soutien-gorge Ethan. Enfin, je veux dire, je sais que euh… Enfin, en général, c’est un message assez clair… Non ? »

Sisi, vraie question, sourcils levés et tout. A moins que lui… Non, regardes-le, comment tu peux penser qu’il veut pas ? Peut-être qu’il voulait une autre que moi… Merde. Peut-être que… ma main glisse sur son ventre que il m’embrasse à nouveau et je me fous totalement du pourquoi du comment. Et je frissonne en sentant sa main sur moi, alors qu’elle vire une des bretelles. Ses lèvres quittent les miennes et vont se poser sur mon épaule. Et instinctivement, je me tends vers lui. Putain. Ma main monte dans ses cheveux et je penche la tête sur le côté. Merde.

Je le repousse et je tire sur son pull tout moche. Parce que clairement, c’est pas ça que je veux sentir contre moi. Sauf que je voulais un intermédiaire, au moins quelques secondes pour m’habituer, mais non, son t-shirt s’est barré avec. Retrait somme toute un peu brutal, surtout comparé à sa douceur à lui. Mais sérieux, comment il fait pour rester aussi calme bordel ??
Et putain de merde. Respire. Tu l’as déjà vu tout à l’heure non ? Ouais, mais non. C’était pas pareil. Et euh, enfin, c’est… j’ai les mains posées sur son ventre et ouais, faut que je respire et que je le regarde. Enfin que j’arrête de le bouffer du regard comme ça sérieux.

« Je veux pas que tu te sentes obligé… » Je souris, un peu, mais je sais qu’il est légèrement moqueur. C’est bien, c’est une bonne chose, c’est… Mes doigts remontent déjà lentement sa peau sans que j’y réfléchisse. « Si tu veux que j’arrête… Enfin, tu vois quoi… » Je le regarde. Et je crève d’envie de retirer son pantalon. « J’aurais du mal… Mais… »

Je souris un peu plus, le fixant toujours, alors que mes mains passent derrière sa nuque. Je déglutis. Ouais, même en essayant de faire genre, ça tient pas longtemps. Je joue avec ses cheveux et j’arrive à me tenir. Je suis pas en train de me dire que j’ai grave envie de gouter sa peau. Je suis pas en train de me dire que je veux le désaper totalement la maintenant de suite. Je suis pas en train… Ah si. Je me colle à lui et m’empare à nouveau de ses lèvres, mes mains le maintenant contre moi.

_________________
I'm still breathing
Don't talk, just act. Don't say, just show. Don't promise, just prove.©️ by anaëlle.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Messages : 1185
Membre du mois : 0
J'ai : 26 ans
Je suis incarné(e) par : Margot Robbie
Crédit(s) : Shereen - Anaëlle
Je suis un(e) : Xena
Vos Liens :

Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Ven 3 Juin - 20:27

J'ai un sourire en coin à sa réponse et je hoche la tête, stoïque devant son rire même si ça m'amuse en fait.

"Bien madame, je lui dirais que ça vient de toi. On pourra le relire si tu veux. Enfin toi, enfin pas ensemble quoi, t'es pas obligée. Oublie, c'est con. Bref… ouais, ouais, t'es l'innocence incarnée, tout ça."

J'arque un sourcil au reste de ses propos, un rien sceptique.

"A croire que c'est mal qu'on me trouve cool. Enfin, de là à dire que je suis un héro… faut pas déconner. Mais ouais, t'as raison, les gens ont perdu le sens des réalités, ça m'arrange."

J'ai pas trop envie de m'éterniser sur le sujet en fait. Je sais pas pourquoi mais ce serait un coup à ce que ça dérape méchamment et qu'on recommence à se de prendre la tête. Alors que bon, ça se passe bien. Très bien en fait. Trop à la réflexion. Mais j'ai quand même un rire alors que je souffle, narquois.

"Même pas cap' de le faire. Je veux des cœurs de toutes les couleurs. Tu vomiras des paillettes avant de réussir à le finir de toute façon."

Je pare son coup alors que mon gage lui déplait pas tant que ça. Ou si, j'en sais rien en fait. Je commence à être largué de toute façon et l'alcool me permet pas d'avoir les idées claires. Déjà qu'en temps normal c'est la merde, là j'atteins des sommets.

"Ah bah au moins Torby est d'accord avec moi lui. Et il est toujours content de me voir. Bon, t'as raison en fait, je ferais ça."

Et là… comment dire… ça part grave en couille. Pas que j'aime pas hein, en fait j'aime un peu trop. J'ai pas l'habitude de cette Eliott-là mais putain, je la kiffe grave. Bon, ça m'embrouille encore plus, je sais pas ce qu'elle veut, ce qu'elle attend et surtout, je me dis que c'est une idée de merde. Mais hyper agréable. Et ses lèvres sont hyper douces. Quelle réflexion à la con quand elle se pose à moitié à poil sur moi. Je devrais penser à autre chose. Je devrais penser en fait ? Non parce que bon là, mon cerveau il est de moins en moins irrigué. Je les fixe un peu trop longtemps ses seins d'ailleurs, ça se fait pas trop. Et j'essaie quand même de répondre à ce qu'elle dit, en faisant genre je suis pas en train de penser à autre chose. Mais son tatouage est vraiment chouette en plus.  Si, si, je le regarde vraiment. Et je le touche. Le tatouage hein, pas elle. Bon ok.

J'ai un rire quand elle parle de ma barbe et je me rends compte en fait que ce qui me fait peur c'est que tout ça me parait naturel, que c'était ce dont j'avais envie et que… voilà quoi. Tiens, pour une fois, mon inconscient se tait et il a l'air d'accord avec moi. Ou alors, il fait grève. Tant mieux.

"Ok. Si tu préfères comme ça. Perso j'ai peur de me couper et de me vider de mon sang. Ce serait con. Mais ça pourrait être marrant de le faire tous les deux… enfin.. je crois…"

Je sais même pas pourquoi je réponds ça, faut dire que mon cerveau a aussi l'air de vouloir se mettre sur off pour le coup. Bon en même temps, vu ce qui se passe, ça peut se comprendre. Mais fatalement, avant de le faire, il a décidé de sacrément m'emmerder. Du genre les remises en question de merde quand on a une fille sacrément bonnasse à califourchon sur soi, là, dans le genre connerie, ça se pose là. Putain, je vais finir par arrêter de cogiter pour rien ou pas ?

Surtout que bon, je vais arrêter de me voiler la face, même si on peut jeter la faute sur l'alcool, c'est évident que là, on a envie de baiser autant l'un que l'autre. Bon, si ça se trouve, je suis pas celui qu'elle aurait choisi en premier. Surement même. Mais bon, le choix est limité. Et moi ? J'en sais rien. Enfin si, c'est elle que je veux. Et si elle a pas encore pigé je sais pas comment elle fait.

A sa réaction, quand je pose ma main sur son sein, je laisse échapper un "oh putain…" sans arriver à m'en empêcher. Alors je lui demande si c'est vraiment ce qu'elle veut. Bon, pas très bien, pas comme ça mais j'ai du mal un peu. Elle se marre et sa réponse me plait. Et pas qu'un peu. Alors je souffle, mes lèvres contre les siennes.

"Bah tu sais, j'ai carrément du mal à te suivre, ce serait pas la première fois que je me plante. Et vu que là je suis un peu… enthousiaste ? Je vais avoir du mal à … enfin tu vois quoi."

J'essaie d'y aller doucement, pour pas faire trop le con mais je peux pas m'empêcher de rire quand elle m'arrache mon pull. Je lâche alors, avec un sourire en coin.

"Je sais que tu le trouves moche ce pull mais quand même…"

Je déglutis doucement quand elle pose ses mains sur mon ventre et je souffle, incapable de dire quoi que ce soit. Mon regard accroche le sien alors que je secoue doucement la tête et que j'effleure sa joue doucement.

"Emmerdeuse va… tu crois vraiment que j'ai envie que t'arrêtes ?"

Et je l'embrasse à nouveau alors  que mes mains glissent dans son dos et que je dégrafe son soutien-gorge. Ah, alors en fait non. J'y arrive pas. Parce que j'ai du mal à rester concentré plus de deux secondes pour ça ? Parce que je suis vraiment trop con ? Pas doué ? J'en sais rien mais là, ça va me gonfler. Je grommelle, je rumine alors que je la plaque un peu plus contre moi pour y arriver. Mais si c'est que pour ça. Pour me débarrasser de cette saloperie de bout de tissu qui sert à rien d'autre qu'à me faire péter un câble.

"Rha putain, c'est quoi ce soutif de merde…"

Non mais sérieux, je vais vraiment pas y arriver en fait. Je vais lui arracher et paf, on en parlera plus. Bon ok, niveau self-control, je vais perdre un peu en crédibilité. Déjà que ça doit pas être terrible. Souffle un coup abruti, ça va bien se passer. Je la fixe un moment et, au lieu de tenter le coup et de m'énerver encore plus, je lui roule une pelle. Bah quoi ? C'est moins frustrant au moins. Enfin si en fait à la réflexion. Ouais, je sais, je suis jamais content.

Et là, clac, d'un coup. J'y arrive. Cool.



_________________

   
   
Just relax, take it easy

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Ven 3 Juin - 22:45

Je cligne des yeux un peu idiotement, avant de secouer la tête et de sourire, l’air incertain.

« Mais non, lui dit pas que… C’est à toi. T’es con. Il sera content parce que ça vient de toi.
Et euh… on verra ça… Je note la proposition. »


C’est euh bizarre. Mais gentil. Mais chelou. Bref. Pas comme si je les avais lu et relu avant de les emballer ses putains de livres. Oui, je les aime beaucoup, et alors ?

« C’est pas mal, c’est étrange. Et si, je te promets, Charisma là, elle te kiffe. Si y avait pas son copain, t’aurais grave une chance. »

Mais c’est con, il est là. Ouais, ouf. Enfin, non, je m’en fous sérieux. Bref encore. C’est pas l’important. Et il se marre. Je hausse un sourcil. Bon, il a pas tort. Mais rien que pour l’emmerder, je serais tout à fait capable de me forcer à le finir avec minutie. Parce que ce serait un cadeau. C’est sacré les cadeaux. Comme son truc avec les pulls tout laids.

« Des cœurs, des arc-en-ciel et des nuages ! »

Et des paillettes. Je trouverais des putains de paillettes promis juré.
Et je secoue la tête alors qu’il persiste avec le clebs, sans déconner quoi. Lui redonnant un coup par principe, parce qu’il le fait exprès pour me faire chier. Ouais, ça marche, ouais, je cours, et alors ?

Mais j’aurais peut-être dû continuer sur le clebs au final. Je sais pas, je dis ça comme ça, en passant, vu comment ça tourne. Enfin non, parce que bon, j’étais pas non plus obligée de virer mes fringues. J’aurais pu… passer outre, après ses simili-baisers. Sauf que… sauf que je me rends compte que je veux plus. Ouais, des semaines à être seule, ça aide pas, des mois sans rien faire non plus, pas davantage que la vodka à jeun ou presque. Non, c’est pas des raisons vaseuses… bon, un peu… Beaucoup.
J’avoue, j’ai envie de lui. Même si j’ai du mal à chasser toutes les pensées qui me parasitent l’esprit.
Et j’ai énormément de mal à essayer de me comporter normalement, alors que je sens ses mains sur moi. Ses mains que j’ai placé là moi-même. Au début. Et que j’ai juste envie de retrouver ses lèvres. De l’avoir encore. Bon, au moins, il fait taire les voix séditieuses qui me font juste flipper davantage.
Si je me focalise sur lui, j’oublie qu’on va devoir repartir, se voir, vivre ensemble après ça. J’oublie que je vais avoir mal. Ou pire, lui faire mal. Enfin, non, c’est pas pire, je m’en fous, non ? Et si j’y pense pas, en fait, c’est presque facile, naturel, et… et c’est pas mieux.
Tais-toi, par pitié, tais-toi.

Et il rit alors que je parle de sa barbe qui ressemble à rien. Et je souris en réponse, mes doigts jouant avec.

« J’essayerais de pas t’égorger, ça en foutrait partout en plus, ce serait pas top pour le ménage. » Mes doigts descendent sur sa gorge, alors que je le regarde un mince sourire aux lèvres. « Je devrais me souvenir comment on fait. Je ferais attention. Promis. »

Comme si c’était important, sa barbe. Enfin, comme les tatouages, ça aide à penser à autre chose. Enfin, pas vraiment à penser à autre chose, mais à… enfin, on parle comme d’habitude, alors, c’est plus facile. Même si devrait rien y avoir de compliquer là-dedans. Il a envie, moi aussi. Je me serais même pas posé une question avec un mec avant… Je me serais retrouvée sur lui, comme là, sauf que j’hésiterais pas, sauf que j’aurais pas de doutes, ni peur, ni… Merde. Alors pourquoi là… Parce que c’est Ethan ? Ouais je le connais depuis longtemps, ouais, j’ai été amoureuse, ouais, il est chiant, mais bon… enfin, on s’en fout non ? Je sais pas. Merde.
Mais à nouveau, j’oublie tout alors que je sens sa main sur moi, et que ça me plait un peu trop. Et malgré tout ça, les questions, les baisers, la peur, ses mains, il me fait rire. Il est trop con. Et mon sourire se fait malicieux.

« Enthousiaste ? Un peu ? Merde, je suis carrément déçue. Mais cherches pas d’excuses, t’as toujours eu du mal à réfléchir, Griffin. »

J’arrive à paraître assurée non ? Ouais. c’est cool, t’auras pas l’air trop niaise. Même si je me retiens d’encore plaquer mes lèvres contre les siennes. Bon, ça j’y arrive. Pas à rester totalement sage. Et puis, s’il peut toucher ma peau, je peux aussi non ? Même si… même si… Merde. C’était pas une bonne idée. Même si ça le fait rire. Ce qui me fait un peu sortir de mon bavage. Putain, mais il s’entraine en cachette ou quoi ? Hého, il te parle. Hein ? Je cligne des yeux et le regarde.

« Moche. Et il pique en plus. »

Ouais, voilà. Il me piquait et euh… N’est-ce pas. Et mes doigts parcourent un peu son torse, alors que je tente à nouveau d’en détacher mon regard et que je parviens à lui retourner sa question débile. Non, j’arrêterais pas. Je sais pas comment, mais je devrais pouvoir l’assommer ou… Ouais, non, il sera plus très utile dans ce cas et…
Je le regarde et penche ma tête vers sa main quand il la passe sur ma joue. Encore. Je lui souris et l’embrasse, mes mains se perdant dans ses cheveux. Avant que je ne me mette à sourire en le sentant lutter pour retirer le soutien-gorge. Sourire que je perds quand il me plaque contre lui. Oh putain. Okay, tout va bien. Mais le pire, c’est que je ris à nouveau alors qu’il s’échine à essayer de l’enlever. Et non je l’aiderais pas, je me contente de rire, contre lui. Et là, je vois son cou. Et mes lèvres s’y retrouvent collées la demi-seconde suivante, et je parle contre lui, souriant à nouveau.

« Je te pensais plus doué de tes 10 doigts… T’as qu’à m’en trouver des mieux. »

Je finis par me redresser un peu, pour le regarder, partagée entre l’amusement et… oui, non, c’est plus vraiment de l’impatience là. Et je lui rends ce baiser, encore. Je crois que je pourrais faire ça toute la journée. Enfin, non, pas toute, parce que je veux plus, mais bordel, c’est tellement bon.


_________________
I'm still breathing
Don't talk, just act. Don't say, just show. Don't promise, just prove.©️ by anaëlle.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Messages : 1185
Membre du mois : 0
J'ai : 26 ans
Je suis incarné(e) par : Margot Robbie
Crédit(s) : Shereen - Anaëlle
Je suis un(e) : Xena
Vos Liens :

Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Sam 4 Juin - 11:06

Elle fait une tête chelou un peu. Enfin j'ai l'impression. Ou alors j'interprète de travers ce qui, avec elle, n'est pas totalement improbable.

"Pourquoi je lui dirais pas ? J'ai pas le monopole des bonnes idées. Il sera content de savoir que tu l'as lu aussi. Surtout si c'est parce que c'est un chouette bouquin."

Je fronce les sourcils au reste de ses propos. Je le savais, c'était une idée de merde, j'aurais pas du lui proposer. Je vois son manque d'enthousiasme, faut pas être débile pour pas le remarquer. Et puis bon, je vois pas en quoi ça pourrait l'intéresser de passer une soirée planquée sous une couverture à lire le même bouquin ensemble. Idée de merde tiens. Bref, oublie Ethan, ça vaudra mieux, surtout l'image fugace de l'imaginer dans tes bras pendant que vous lisez. Ca va vraiment pas bien dans ta tête, je confirme. Et je me contente de hausser les épaules au reste de ses propos.

"Charisma ? Elle est adorable. Je pense qu'elle a un peu pété les plombs avec tout ce qui s'est passé et heureusement qu'elle a son mec sinon je pense qu'elle serait déjà crevée dans un coin depuis longtemps. Mais je l'aime bien. Faut dire que c'est plus facile de pas passer pour un connard quand les gens savent pas qui t'es de base hein. Ca aide. Mais c'est pas mon genre."

Tu parles, t'as pas baisé depuis des mois. N'importe quelle fille serait ton genre non ? Ou pas en fait. Enfin c'est pas le sujet si ? Je pige pas trop pourquoi on en vient à parler de mon coté Caliméro mais sa réplique me fait marrer et je hoche la tête.

"Vendu. Je trouverais même le matos pour ça princesse. Et je mettrais ça en déco dans ma chambre. Zak sera tellement ravi."

Alors, faudra qu'on m'explique comment on est passés de paillettes, au clébard pour finir… comme ça. Parce que bon, elle est à moitié à poil sur moi qui suit clairement en train de me dire que là, j'ai comme un ticket. Ouais, je m'enflamme pas, même si bon, on peut dire que là, comme diraient les séries policières de merde que mon ex adorait regarder, le faisceau d'indices est plutôt probant.

Ca fait pas disparaitre tout ce qui me vient à l'esprit la concernant et, autant le dire tout de suite, c'est un peu contradictoire. Entre l'idée de me la faire qui surpasse clairement le reste, vient se heurter le fait que c'est Eliott, la petite sœur de Sid' - oui la PETITE sœur - et que ça se fait pas, que ça va foutre la merde après si elle a pas envie que ça aille plus loin… parce que j'aurais envie moi ? Carrément que oui. Enfin, je crois. J'en sais rien.

Arrête de te mentir Ethan, ça nous fera gagner du temps. Et on verra bien après non ? Si tu profitais de ce que t'as sous les yeux un peu ? Ses seins ? Ouais si tu veux, par exemple.

Je sais même pas comment j'arrive à lui répondre et surtout, à dire des trucs cohérents autre que "fille, sexy" ou des conneries du genre. Mais j'ai du répondant en fait, c'est cool. Je donne peut-être l'impression de maitriser la situation. Cte bonne blague. Surtout que bon, on parle de ma barbe dont je n'ai de base, rien à foutre, mais alors rien du tout.

"Ouais j'aimerais autant. Ca t'arrive souvent de raser des mecs toi ?"

Question con Ethan, tu veux vraiment la réponse ?

Bon pour un peu, j'en oublie la question en fait alors que mes mains glissent sur elle sans oser aller trop loin. Ca va pas durer je sais bien, mais je sais pas, j'attends une confirmation de sa part. Ce qui est chelou parce que bon, avec n'importe quelle autre nana, je serais déjà en train de faire ma petite affaire quoi. Mais je veux pas lui faire de mal en fait. C'est con parce que là, concrètement, on a vraiment envie de la même chose quoi.

J'arrive quand même à la faire rire et, rien que pour ça, je suis content. Je la serre un peu plus contre moi, même si je fronce les sourcils à sa réponse.

"Je dois vraiment te balancer un truc du genre que tu peux sentir à quel point je suis enthousiaste ou j'évite d'être trop lourd parce que c'est pas trop le moment ? Mais ouais, là dis toi que j'ai carrément plus de mal que d'habitude. Faut dire que c'est pas tous les jours que j'ai un canon sur les genoux."

Elle m'arrache mon pull et le tee-shirt avec. Je suis un peu étonné de sa façon de faire mais autant dire que ça me refroidit pas vraiment, au contraire. Ca me fait quand même marrer et je me prive pas de lui faire une remarque, même si je reste pas vraiment stoïque quand ses mains se baladent sur moi.

"Il pique ? Carrément ? Je vais peut-être faire des efforts vestimentaires alors. Même si ce renne était tellement cool."

Bon, on déconne mais elle a toujours son soutien-gorge. Et j'arrive pas à lui enlever. Sérieusement ? Je vais vraiment galérer avec ça ? Ca craint. Vraiment. En plus, elle trouve moyen de me déconcentrer cette chieuse mais je lâche, narquois, alors que je continue de m'acharner. C'est pas un bout de tissu qui aura ma peau quand même.

"Tu veux que te trouves des doigts ou des soutifs ?"

Elle se fout carrément de moi en plus. Ca va que j'y arrive enfin. Sinon j'aurais du aller avec les dents. Si, si je l'aurais fait.


_________________

   
   
Just relax, take it easy

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Sam 4 Juin - 13:09

Je fais la moue et hoche la tête.

« Okay. Si ça le motive davantage, pourquoi pas… »

Et non, vous avez vu, même pas de piques concernant le monopole, les bonnes idées, tout ça… Pourtant, y a au moins cinq ou six qui me sont venues en même temps. Mais bon, c’est pas comme si les bouquins c’était important. Ou comme si sa proposition à la con m’avait un peu perturbée. Non, parce qu’il a balancé ça tellement naturellement que c’est un peu bizarre. Enfin, l’idée en soi déjà… J’ai pas besoin de lui pour tourner les pages. Enfin, tu vois, c’est juste euh… ouais, bizarre.
Bref. Je fronce les sourcils sans raison quand il poursuit en parlant de Charisma. Adorable… il l’aime bien… Non, c’est plutôt un truc positif, c’est cool pour lui. Je secoue la tête.

« Ouais, elle est… gentille. Et peut-être que sans lui… Après, elle a l’air de se débrouiller un peu. » Je hausse les épaules.  « Quand t’es tout seul, tu finis par te démerder tu sais, pour survivre, quel que soit l’environnement. » Oui, okay, ça j’aurais pu éviter, merde. Je hausse un sourcil. « Et depuis quand une nana comme ça c’est pas ton genre ? »

Enfin, à part le côté casé. Et un peu fêlé soit. Mais bon, c’était pas la question. Et c’est pas important. Et je m’en fous. Et il se marre alors que je suis on ne peut plus sérieuse, tant pis pour lui s’il me croit pas.

« Cool ! Du carton et de la colle, en plus de la peinture et du reste ! Et je lui en ferais un de pikachu va, y aura pas de jaloux. »

Aujourd’hui, activité manuelle : carton-pâte et peinture… ça va être tellement fun. Non, même moi, je sais pas à quel point je suis ironique ou pas.

Enfin, non, demain activité carton-pâte… Là, on entame une autre activité manuelle. Sans que je parvienne à piger comment en fait. Oui, si, je sais très bien comment, merci. Mais comment la situation a tourné aussi vite, comment l’atmosphère à juste fait pouf, j’ai un peu de mal à comprendre. Parce que je sais. Ça fait des mois, perso, que j’ai pas touché un mec. Et qu’un mec m’a pas touché. Pour lui, je sais pas trop. Et je veux pas savoir en vrai. Mais… quand même. C’est Ethan. Ce simple mot résume tout. Trop. Alors, oui, je le reconnais, même si je lui dirais pas j’espère, il est carrément canon. Et je suis navrée de voir que j’aime toujours autant son sourire. Mais justement. C’est Ethan.


_________________
I'm still breathing
Don't talk, just act. Don't say, just show. Don't promise, just prove.©️ by anaëlle.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Messages : 1185
Membre du mois : 0
J'ai : 26 ans
Je suis incarné(e) par : Margot Robbie
Crédit(s) : Shereen - Anaëlle
Je suis un(e) : Xena
Vos Liens :

Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Sam 4 Juin - 19:52

Je lui jette un regard en coin, fronçant les sourcils alors que je souffle, un peu sérieux.

"C'est moi ou t'as pas l'air convaincue ? J'ai dit une connerie ?"

Enfin, une de plus quoi. Je pensais que mon idée était pas mal. Bon, en fait, elle trouve juste autant de succès que l'autre. De toute façon, je vais garder mes idées de merde pour moi, ça vaudra mieux. Bref, je préfère me focaliser sur autre chose, ça vaudra mieux, sinon je vais finir par m'énerver tout seul et elle va pas comprendre. Vu que ça se passe bien, ce serait con de tout foutre en l'air parce que je suis pas capable de la fermer.

"Bah la question se pose pas justement. Elle est grave accro à son mec et c'est réciproque. C'est justement là que c'est pas mon genre de nana. Je tourne pas autour des filles maquées, ça se fait pas, fin du monde ou pas. Mais oui, on est obligés de s'adapter si on veut pas crever. Ceux qui l'ont pas fait bah… je t'avoue que j'ai fait des trucs que j'aurais pas cru possibles avant mais bon, c'était pour la bonne cause. Bref…"

Je fronce les sourcils avant de lever les yeux au ciel, partagé entre l'amusement et… je sais pas trop quoi. Elle va le faire en plus cette conne et je vais me retrouver avec un truc moche dans ma chambre. Enfin, ce sera enfin un truc perso autre que les bouquins et le peu de trucs que j'ai ramenés. Bon autant dire que le butin est maigre et, au final, j'ai le plus important toujours dans mon sac. On sait jamais, qu'on doive se tirer rapidement. Mais je me rends compte que j'ai vraiment pas grand-chose à trimballer. Enfin, c'est pas grave, c'est pas comme si je m'étais jamais vraiment installé nulle part hein, ça change pas en fait.

"Nickel ! Et tu l'embaucheras, ça l'occupera aussi tiens."

Enfin, pour le coup, j'avoue que je pense plus vraiment à Zak. Je pense plus à grand-chose tout court, on va être parfaitement honnête. Ca dérape et pas qu'un peu. Je pensais pas qu'on en finirait là quand elle était en train de me gueuler dessus un peu plus tôt ce matin. Alors oui, ok, c'est la fin du monde, on peut crever demain, on a personne d'autre sous la main, je veux bien. Mais quand même, ça va un peu vite non ?

Et puis, c'est Eliott. Putain de merde.



_________________

   
   
Just relax, take it easy

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Sam 4 Juin - 22:24

Je le regarde et secoue la tête.

« Non, t’as pas… Je pense qu’il sera content de faire un truc comme toi, pas comme moi, c’est tout. Et puis…Non, t’as pas dit de conneries, rassures-toi. »

Et puis non, on les lira pas ensemble. Ce serait trop… trop. Non, j’ai pas de flash de nous en train de bouquiner. Enfin, je veux dire, ce serait bizarre, je suis pas la seule à le penser non ? Bon, donc voilà.
Je souris, même si j’ai un peu de mal. Okay, juste parce qu’elle est maqué donc. Mais oui, je m’en fous. Evidement.

« Oui, j’oubliais ton sens moral à tout épreuve, ou presque.
Mais oui, tu as raison. Faut s’adapter, blablabla… »
Je lui souris. « Et t’as fait ce qu’il fallait, je sais bien. Heureusement. »

Sinon… Sinon quoi ? Je sais pas. On serait sans doute pas là, déjà pour commencer. Et je me sens grave bien. Si j’évite de trop y penser, je trouverais pas ça bizarre que ce soit avec lui. Si y a un rapport entre ce qu’il a fait et notre présence, faut juste que je le retrouve. Mais pas maintenant.
Il lève les yeux au ciel et ça m’amuse d’autant plus. Oh, je vais faire un truc magnifique. Si, promis, je vais m’appliquer et tout. Un truc GRAND. Je hoche la tête en réponse. Ouais, Zak m’aidera.

Et hop, éclipse totale et intégrale de l’univers. Attention, magiiiie ! Ouais, c’est super impressionnant, je sais. Je capte toujours pas comme c’est possible, mais le fait est que c’est possible. Et que ça marche trop bien. Alors oui, l’alcool y est sans doute pour quelque chose. Pourtant, j’ai pas l’impression d’avoir l’esprit embrouillé. Bon, demain, je dirais pas la même chose et je vais sans doute me demander comment j’ai pu en arriver là… Parce que oui, c’est quand même moi qui vais le chercher… et clairement, j’ai vraiment envie de lui.


_________________
I'm still breathing
Don't talk, just act. Don't say, just show. Don't promise, just prove.©️ by anaëlle.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Messages : 1185
Membre du mois : 0
J'ai : 26 ans
Je suis incarné(e) par : Margot Robbie
Crédit(s) : Shereen - Anaëlle
Je suis un(e) : Xena
Vos Liens :

Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Dim 5 Juin - 11:57

Bon, ce coup-ci, c'est à moi de pas être convaincu et ça doit se voir à ma gueule. J'ai un bref haussement d'épaules et je lâche, pensif.

"Je suis pas vraiment un modèle Eliott. Il apprend à m'apprécier, c'est déjà bien. Et pour le coup, je me dis qu'il voudra plutôt faire un truc comme le faisait p'pa. Bref."

Voilà, je pense encore à des trucs à la con. Super. C'est encore pire que cette idée de merde de lire avec elle. Et puis quoi encore ? Avec des jolies petites tasses de chocolat chaud et des petits gâteaux ? Dans une belle maison ? Avec de l'électricité ? Bin voyons. Faut vraiment que j'arrête d'être con sinon je vais pas m'en tirer. J'arque un sourcil, encore moins convaincue et je secoue la tête.

"Nan, je veux pas d'emmerdes c'est tout. Et j'ai déjà été dans la peau du mec trompé, c'est pas hyper agréable comme truc."

Je préfère pas répondre sur le reste. Je sais pas si elle se fout de ma gueule ou pas en fait. Et j'ai pas trop envie de savoir, vu que tout va bien. Bon son délire artistique me ferait presque marrer mais j'ai pas vraiment le temps d'y penser en fait. Enfin non, pour être honnête, elle me donne de nouvelles sources de focalisation vachement plus intéressantes. Genre mes mains posées sur ses hanches, son putain de soutif qui veut pas se barrer. Sa façon de me chercher. Et de me trouver, bien évidemment. Comme si j'allais dire non. Bon, ok, ma conscience me souffle que c'est pas un bon plan mais, dans le fond, elle me raconte tellement de conneries que pour le coup, je vais pas l'écouter. Parce que bon… Eliott quoi.


_________________

   
   
Just relax, take it easy

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Dim 5 Juin - 17:54

Je lui donne une bourrade, ouais, gentiment.

« J’oserais jamais dire que t’es un modèle, je suis encore saine d’esprit. Mais arrête de… Ouais, il voudra faire un truc comme ton père. »

Je soupire et secoue la tête. C’est pas le moment de se relancer dans un débat sur sa fantastique capacité à être si peu objectif quand ça le concerne. Donc ouais, bref comme il dit. Et je grimace malgré moi alors qu’il enchaine, avant de vider un peu la bouteille.

« Non, pas vraiment. »

Même si c’est amusant sur le moment après de… ouais, bon, non, ça soulage même pas vraiment de se venger en faisant un coup de pute… Bon, un peu quand même j’avoue. Mais BREF !
Avoir des images du splendide message que j’avais laissé dans sa cuisine avec ses jeux et autres CD n’était pas vraiment la priorité. Et de toute façon, même si je voulais, je pourrais pas y penser. Pas alors que ses mains et ses lèvres courent sur ma peau. Et soyons clair, je veux pas penser à autre chose. Tout ce que je veux se trouve en face de moi. Le reste n’existe même plus. Ou presque. J’essaie de faire taire le reste, de faire taire ce qui me terrifie et que je ne comprends pas. Et j’y arrive avec un succès mitigé.


_________________
I'm still breathing
Don't talk, just act. Don't say, just show. Don't promise, just prove.©️ by anaëlle.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Messages : 1185
Membre du mois : 0
J'ai : 26 ans
Je suis incarné(e) par : Margot Robbie
Crédit(s) : Shereen - Anaëlle
Je suis un(e) : Xena
Vos Liens :

Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Dim 5 Juin - 20:08

Je fronce les sourcils à sa bourrade et je lui pichenette l'épaule en hochant la tête.

"Je préfère ouais. Et je vais arrêter aussi ça vaudra mieux. On va pas se reprendre la tête hein ?"

J'ai pas envie. Pas maintenant que j'ai réussi à canaliser cette colère qui me quitte rarement et qu'on arrive à discuter comme des gens civilisés. Je lui pique la bouteille des mains pour boire une grande rasade à mon tour et c'est bien, c'est nickel, c'est elle que je pourrais accuser de ce qui se passe après. Du dérapage. Assumer ? Non c'est pour les nuls. Ah mais je suis nul. Hum, c'est problématique. Enfin, on verra après non ? Pour le moment, y a juste elle qui compte. Et c'est déjà pas mal.


_________________

   
   
Just relax, take it easy

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Lun 6 Juin - 8:21


_________________
I'm still breathing
Don't talk, just act. Don't say, just show. Don't promise, just prove.©️ by anaëlle.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Messages : 1185
Membre du mois : 0
J'ai : 26 ans
Je suis incarné(e) par : Margot Robbie
Crédit(s) : Shereen - Anaëlle
Je suis un(e) : Xena
Vos Liens :

Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Lun 6 Juin - 18:16


_________________

   
   
Just relax, take it easy

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Lun 6 Juin - 20:22


_________________
I'm still breathing
Don't talk, just act. Don't say, just show. Don't promise, just prove.©️ by anaëlle.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Messages : 1185
Membre du mois : 0
J'ai : 26 ans
Je suis incarné(e) par : Margot Robbie
Crédit(s) : Shereen - Anaëlle
Je suis un(e) : Xena
Vos Liens :

Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Mar 7 Juin - 11:22


_________________

   
   
Just relax, take it easy

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Mar 7 Juin - 20:40


_________________
I'm still breathing
Don't talk, just act. Don't say, just show. Don't promise, just prove.©️ by anaëlle.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Messages : 1185
Membre du mois : 0
J'ai : 26 ans
Je suis incarné(e) par : Margot Robbie
Crédit(s) : Shereen - Anaëlle
Je suis un(e) : Xena
Vos Liens :

Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Mer 8 Juin - 12:45


_________________

   
   
Just relax, take it easy

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Mer 8 Juin - 19:02


_________________
I'm still breathing
Don't talk, just act. Don't say, just show. Don't promise, just prove.©️ by anaëlle.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Messages : 1185
Membre du mois : 0
J'ai : 26 ans
Je suis incarné(e) par : Margot Robbie
Crédit(s) : Shereen - Anaëlle
Je suis un(e) : Xena
Vos Liens :

Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Mer 8 Juin - 21:48


_________________

   
   
Just relax, take it easy

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Jeu 9 Juin - 11:59


_________________
I'm still breathing
Don't talk, just act. Don't say, just show. Don't promise, just prove.©️ by anaëlle.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Messages : 1185
Membre du mois : 0
J'ai : 26 ans
Je suis incarné(e) par : Margot Robbie
Crédit(s) : Shereen - Anaëlle
Je suis un(e) : Xena
Vos Liens :

Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Ven 10 Juin - 17:49


_________________

   
   
Just relax, take it easy

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   Ven 10 Juin - 23:03


_________________
I'm still breathing
Don't talk, just act. Don't say, just show. Don't promise, just prove.©️ by anaëlle.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Messages : 1185
Membre du mois : 0
J'ai : 26 ans
Je suis incarné(e) par : Margot Robbie
Crédit(s) : Shereen - Anaëlle
Je suis un(e) : Xena
Vos Liens :

Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Au royaume de Mistigri, devinons qui danse (mini flashback - fin janvier)
» Le Royaume perdu d'Arnor
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Rive Nord, Trois-Rivières, Canada
 :: Le Port de Trois-Rivières :: Les Commerces
-
Sauter vers: