AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Sending you away [Livre II - Terminé]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Sending you away [Livre II - Terminé]   Sam 24 Sep - 12:17





Sending You Away



Miria et Javik étaient en train de fôlatrer (ou de se disputer) à l'écart du campement quand ils entendent un bruit de moteur. Ils se mettent en route, après avoir prévenu rapidement leurs camarades. Ils savent qu'ils doivent faire attention, alors ils longent l'autoroute... Ils évitent quelques "grappins", ces zombies encore actifs réanimés dans des véhicules. Ils arrivent à un endroit plus dégagé en apparence... Sauf qu'à vingt mètres d'eux, un camion se trouve en travers de la route, renversé, avec deux véhicules encastrés contre, et de là oùs ils sont, ils aperçoivent de nombreux véhicules derrière le camion. Le véhicule est-il passé par là, par le côté?


Situation de départ:
- Il y a une route centrale, et un amoncellement de véhicules devant. Si vous avancez, vous devez choisir entre monter sur le camion et essayer de passer à l'intérieur. Quand l'un de vous avancera, merci de contacter le staff via le sujet demande d'édit ^^




               

                   
© giphy


Dernière édition par Fall Of Man le Dim 5 Mar - 11:25, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Sam 24 Sep - 16:47

Du temps s'était écoulé depuis leur dernière dispute. Javik s'était montré quelque peu distant avec Miria. Peut-être qu'il avait honte de lui, de ce qu'il avait fait, car une fois de plus, cet idiot avait fait pleurer la belle. Alors, pour l'éviter sans que ce soit vraiment trop visible, il s'était contenté de partir le plus souvent possible. Loin du camp, il cherchait à être seul, à faire l'éclaireur pour connaître les lieux. Ce n'est pas une si mauvaise idée. Si le groupe veut rester dans le coin, c'est bien plus sûr de savoir ce qu'il y a aux alentours, surtout après l'épisode de la fusillade. L'endroit était assez calme. En partant toute une journée, il avait fait équipe avec une fille du nom de Eliott, ça avait été une rude journée. Le jeune homme se souvient de ce bâtiment qui servait avant d'entreprise, mais qui regorgeait de zombies à présent, comme un peu partout en fait. Cette petite virée lui avait permis de ramener quelques petites choses au camp, ce qui n'était pas si mal que ça finalement.

Aujourd'hui, il n'avait pas l'intention de rester et de prendre racine, de toute manière, c'est pas vraiment son truc de rester statique. Alors, il avait envisagé de partir une fois de plus à l'aventure. Sauf que sa route avait croisé celle de Miria. En la voyant, il eu soudainement envie de passer du temps avec elle. C'est horrible ce qui lui fait, l'ignorer sans qu'elle le sache. C'est vraiment un salaud. S'approchant d'elle, il glissa sa main dans la sienne pour attirer son attention étant donné qu'elle n'était pas en train de le regarder. Un sourire un peu timide sur le visage, il lui demanda : "Ça te dit qu'on fasse un petit tour dans le coin ? J'allais partir seul, mais j'ai souvenir que tu n'es pas mauvaise au tir, on trouvera peut-être un animal à chasser ?" Oui, c'était un prétexte détourné pour profiter un peu d'elle et de sa présence. Mais il n'est pas capable de dire clairement qu'il a juste envie d'être avec elle. Finalement, elle arrive à lui manquer... c'est presque effrayant.

Le jeune homme la laissa prendre ses affaires, lui était déjà bien équipé, c'est d'ailleurs rare de le voir sans ses armes. A son retour, il prit la tête de leur duo, un air presque joyeux qui aurait sûrement fait parler Spoon. "Ça fait longtemps qu'on a pas fait équipe tous les deux !" confia-t-il en avançant toujours. La logique aurait voulu qu'il lâche quelques excuses pour son manque de présence, sauf que ceci n'existe pas chez Lawson. Le braqueur se tourna juste vers elle pour déposer un baiser sur son front, ce qui se rapproche le plus d'une demande de pardon venant de lui. "Je n'en ai pas vraiment parlé aux autres encore, mais dans le coin, il y a un autre groupe de survivant. J'ai croisé une fille l'autre jour, j'ai dû faire équipe avec elle." Non, il n'imagine que ça puisse la rendre jalouse, c'est difficile de penser comme une fille !

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Sam 1 Oct - 17:55

Je me passe les mains dans les cheveux en retenant un soupir. Je ne vais pas me plaindre de ne plus me disputer avec lui. Je me passe fort bien de ces engueulades et autres prises de tête idiotes. Parce que oui, à chaque fois, quel que soit la façon dont ça se termine, je n'aime pas. Je sais, c'est normal, personne n'aime se prendre la tête, encore moins avec ceux qu'on aime. Et lui, lui... Je l'aime. Et il a déjà tellement souffert, il a déjà tellement subi, je peux pas lui faire subir encore plus. Même si je suis bien consciente que je ne suis pas vraiment responsable, il est tellement... insupportable parfois. Et colérique. Et susceptible.
J'esquisse un sourire un peu triste. Il m'évite. Je crois. Pas parce qu'il... ne m'aime plus. Peut-être justement pour le contraire. Parce qu'il ne veut pas me faire de mal ? J'espère en tout cas, sinon cela veut dire que je me trompe et qu'il... non, bien évidemment qu'il tient à moi. Peut-être est-il simplement occupé, on l'est tous, ce n'est pas si grave. Même si j'ai toujours ce léger pincement au cœur quand j'y pense.

Je sursaute presque en sentant qu'on m'attrape la main. Avant de me rendre compte que c'est lui. Et sans même y penser, un sourire me vient naturellement en tournant la tête vers lui. Je le fixe une seconde, avant que mon sourire ne s'agrandisse un peu, et je hoche la tête.

« Tu crois te souvenir ?... J'ai vu un ou deux écureuils se réveiller, mais rien de bien fantastique pour le moment... Mais oui... Un petit tour avec toi, ça me ferait plaisir oui. »

Comme si je pouvais dire non. Et puis, c'est lui qui me demande, ça rend tout ça encore plus important non ? J'ai appris à le déchiffrer, et j'y arrive plutôt  bien, sans qu'il ait vraiment besoin de parler, et ce n'est pas dans ses habitudes. Mais comme il ne panique pas, c'est que... qu'il veut passer du temps avec moi. Et ça, c'est cool.

Je vais chercher mes affaires et le rejoins rapidement. Mon bonnet renard sur la tête, même pas honte non, je sautille jusqu'à lui, mon sac sur le dos et mon fusil sur l'épaule, je reprends sa main, de la mienne ganté de rouge flashy. Je sais, je ne fais pas dans la discrétion, mais il n'y a personne pas vrai ?
Et puis, il a l'air content, alors je ne suis pas prête de perdre mon sourire.

« Trop longtemps. On se débrouille bien à deux en plus. »

Je m'arrête une seconde alors qu'il m'embrasse sur le front et je le dévisage. Ma monte monte jusqu'à sa joue alors que je lui souris. Et mes yeux s'écarquillent un peu quand il reprend la parole.

« Un autre groupe ?... Des qui tirent pas sur tout le monde ? Et tu l'as croisé où cette fille ? »

Oui, j'ai l'air naturel, tout à fait. Je ne suis pas du tout en train de me demander pourquoi il ne m'en a pas parlé avant. Ni qui peut bien être cette nana...
Peu importe en vrai, je sais qu'il ne s'est rien passé. Javik est... Javik. Pas vrai ? Et je stoppe à nouveau, le regard braqué devant nous pour le coup.

« Tu as entendu ? C'était... un véhicule ? »

J'attrape sa main, avant de partir un peu en courant, sans attendre de réponse de sa part. Inconsciente moi ? Si peu...
L'autoroute... ça craint non ? Y a pas mal de voitures, mais y a toujours pas de zacks dehors, pas vrai ? Bon, dans les voitures si par contre... Je m'écarte d'une voiture alors qu'un bras se tend par la fenêtre. D'accord, ils sont pas tous morts. Enfin mort-mort...
Et je m'arrête, sur le côté, derrière une voiture, avant de lancer un regard un peu désolé à Javik.

« Désolée... J'aurais dû te demander... »

Je hausse les épaules, parce qu'on sait tous les deux qu'on serait venus quand même non ? Je désigne de la main le camion, couché sur la route, qui bloque tout. Je me mordille la lèvre.

« … Tu crois que ça peut valoir le coup d'aller voir ? »

_________________

Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour sauvegarder sa santé mentale.


Dernière édition par Miria Graham le Sam 4 Mar - 21:51, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Enjoy the little things
Messages : 2806
Membre du mois : 0
J'ai : 25 ans
Je suis incarné(e) par : Holland Roden
Crédit(s) : Shereen
Je suis un(e) : Calamity Jane
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Enjoy the little things
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Sam 1 Oct - 19:34

Cela fait combien de temps qu'il n'a pas fait vraiment attention à Miria ? Depuis leur dernière dispute. Le jeune homme s'arrange pour être loin d'elle, mais aujourd'hui c'est terminé. Partir à la chasse ou juste en ballade c'est ce qui leur faut pour retrouver ce qu'ils étaient avant. La chasse était un bon prétexte et une bonne excuse pour partir sans que les autres se disent que le duo est inutile. Quelques personne étaient au courant de la direction qu'ils prenaient, informé juste avant qu'il ne quitte doucement le campement. Miria avait l'air plus que joyeuse, tenant sa main, depuis le départ, elle n'avait pas l'air d'avoir envie de le lâcher, peut-être de peur qu'il puisse une nouvelle fois partir, s'enfuir, disparaître et ne plus jamais revenir. Ce ne serait pas la première fois. Il y a déjà longtemps de ça, il avait fuit la jeune femme et sa famille après avoir été soigné. Oui, il les avait quittés lâchement, car il avait commencé à ressentir de l'affection pour la rousse et ce genre de sentiment lui a fait peur. D'ailleurs, ça lui fait toujours un peu peur. Mais c'était avant, chaque jour, il tente de s'améliorer, de grandir et d'être plus responsable.

Histoire de renouer un peu avec elle, il lui parla de sa rencontre avec Eliott, cette fille appartenant à un autre groupe se trouvant dans le coin. Il ignore précisément où, mais au moins, il sait qu'ils ne sont pas les seuls. "Non, elle ne m'a pas tiré dessus ! En fait, elle n'était pas armée, c'était moi qui était le plus menaçant," expliqua-t-il en montrant sa propre arme qui ne le quitte jamais. "Je crois qu'elle sortait juste son chien ou celui qui appartient à son groupe. On a fait équipe pour suivre les traces d'un blessé. Je ne pense pas que son groupe soit hostile. Enfin, je n'en sais pas plus, on a pas vraiment eu le temps de beaucoup bavarder." Entre les zombies contre lesquels ils devaient se défendre et aussi le manque de confiance, c'est difficile d'avoir une conversation bien normale. "J'ai vu la direction dans laquelle elle est partie, je pense que je pourrais peut-être retrouver sa trace. On devrait rencontrer ce groupe ?" Faire des alliances ce n'est pas son truc, mais il faut bien qu'il s'occupe et si cherche ce groupe peut l'occuper un certain temps, ça lui va. Après, les autres ferons le reste, alliance ou pillage, lui il s'en fout !

Alors qu'il discutait toujours avec sa jolie rousse un bruit de moteur attira leur attention à tous les deux. Avant qu'il n'ait pu dire le moindre mot, voilà que Miria l'embarque dans une course folle pour suivre ce bruit de moteur qui s'éloignait assez rapidement. Ils tombèrent sur une route, peut-être une autoroute même, mais difficile à dire clairement avec la neige et les voitures un peu partout. La jeune femme s'excuse, mais au final, il s'en fichait pas mal, car lui aussi serait parti voir la source de ce bruit. L'avantage de la neige, c'est que ça laisse des traces et là, il était évident que c'était tout frais. Dans des voitures abandonnées, des morts vivants frappaient contre les vitres. Les morts cherchaient à quitter leur cercueil de métal, mais ils demeuraient solidement attaché à leur siège à cause de leur ceinture de sécurité pour la plupart. Au bout, un camion bloquait la route, mais le véhicule avait dû passer par là. "On tente de suivre les traces ? Vu qu'il ne neige pas, on aura aucun souci pour suivre cette piste. Qu'est-ce que tu en dis ? demanda-t-il sans vraiment que ce soit une vrai question. En fait, il meurt d'envie d'y aller, même si ça peut-être dangereux. "Ça a dû être un sacré accident ?" observa Javik en se rapprochant du camion et en voyant les voitures encastré et calciné, les pauvres avaient dû mourir brûlé vif, triste mort ! "Par où on passe ?"

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Jeu 13 Oct - 10:21

Ça pourrait sembler idiot d'être aussi heureuse pour si peu. Mais je le suis, heureuse. Qu'il veuille passer du temps avec moi, même si c'est demandé de façon maladroite ou détournée, est plutôt chouette. Je veux dire, d'habitude, c'est moi qui vais le chercher et qui tente de grappiller du temps à ses côtés. Même si dernièrement, j'ai pas vraiment réussi à le convaincre de ne pas m'éviter... En dehors des nuits, où je me réfugie toujours dans ses bras.
Donc oui, j'apprécie grandement et à juste titre sa démarche et son effort. Et je souris comme une idiote si je veux de toute manière.

Et mon sourire reste en place même quand il mentionne une autre fille. Et puis non, dans le fond, je ne m'inquiète pas, et je ne suis pas jalouse. Il n'est pas... Je n'en sais rien en fait de comment il est avec une fille normalement. Et je ne pense pas que lui non plus le sache en fait, vu que je dois sans doute être la première à laquelle il tient vraiment. Mais justement, il n'est pas con, et il ne me ferait pas de mal... Enfin, je me comprends, parce que oui, on pourrait se dire que...
Je lui jette un coup d’œil en souriant quand il montre son arme.

« Tant que tu ne lui as pas tiré dessus non plus...
Un chien ? Donc, il n'y a pas que ces... Autres dans le coin ? Ou tu crois que c'est possible qu'elle en fasse partie quand même ?... Quoi que ça ne collerait pas avec ce qu'on sait, mais ce serait possible tu crois, même si tu lui a pas parlé beaucoup ? »
Je hoche la tête en me mordillant la lèvre. « On pourrait... Si tu les retrouves et si on est sûrs qu'ils ne sont pas dangereux. Il faudrait sans doute en parler aux autres... et voir après qui irait...quelqu'un de pas menaçant... »

J'esquisse un sourire en le regardant. Bon, après, vu que cette fille l'a rencontré, d'un autre côté, que ce soit lui qui y aille ne serait pas idiot... Mais niveau diplomatie, il était... enfin, il n'était pas très doué... Et il ferait sans doute la gueule si je me proposais... On verra plus tard, il faudra en parler à Philippe de toute manière...

Et là, dans l'immédiat, je me retrouve à courir avec lui, un peu bêtement, parce qu'on a entendu un moteur. Mais bon, ce n'est pas le genre de truc qui arrive souvent dernièrement... La dernière fois, on était tombé à nouveau sur Philippe et Chloé, et Anna, et c'est donc plutôt cool... Oui, bon, certes, je me doute que ce ne sera pas toujours aussi cool, mais ça vaut toujours le coup d'aller voir.

Et là, j'en suis presque à me dandiner d'un pied sur l'autre alors qu'on regarde tous les deux l'autoroute et surtout le camion qui la bloque. Je finis par hocher la tête.

« On y va. »

Pas comme s'il ne mourrait pas d'envie d'y aller de toute manière. Avec toutes les voitures, les trucs cachés, les morts, les... Je vais pas non plus le laisser y aller seul. Et j'ai quand même envie d'aller voir effectivement, même si une partie de moi me murmure que ce n'est pas du tout prudent...
Je le suis et regarde autour de nous en essayant de comprendre.

« Ouais... Reste à savoir si le camion s'est couché parce que le conducteur a été contaminé ou parce que quelqu'un l'y a forcé... »

J'essaie de voir sur le côté, par le pare-brise, sans grand succès de là où on est. Y a trop voitures autour, et j'avoue, je ne suis pas super rassurée. Je grimpe néanmoins sur quelques trucs pour regarder par-dessus, avant de grimacer.

« Dedans. »

Type d'action Je passe à l'intérieur du camion

Je rentre, m'appuyant sur la rambarde, avant de stopper.

« Alors, je sais pas ce que c'est, mais... Y a un truc qui est en train de... Moisir plus place. Et qui plocploc... Mais je vois l'autre côté de la route, ça a l'air ouvert... Je crois... Et sombre... très... sombre et pourrissant... »

Okay, ça a l'air moche. Et ça craint... Je prends mon fusil entre mes mains et inspire profondément. Mauvaise idée. Je secoue la tête et commence à avancer lentement, avec précaution. Tout va bien se passer... Tout va bien...

Points de vie restants :14/20 (famine)
Munitions restantes : 13 balles 
Gains des fouilles :
Endroit où je me trouve :   Devant le camion
Endroit où se trouvent mes ennemis : /

_________________

Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour sauvegarder sa santé mentale.


Dernière édition par Miria Graham le Sam 4 Mar - 21:52, édité 4 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Enjoy the little things
Messages : 2806
Membre du mois : 0
J'ai : 25 ans
Je suis incarné(e) par : Holland Roden
Crédit(s) : Shereen
Je suis un(e) : Calamity Jane
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Enjoy the little things
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Jeu 13 Oct - 10:21

Le membre 'Miria Graham' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Mouvement' :



Tu ne vois rien dans l'habitacle. Par contre, il est ouvert sur la remorque. Sombre et nauséabone. Il y a un bruit de goutte à goutte à l'intérieur. La remorque semble ouverte sur le côté, à quelques mètres, vers l'autre côté de la route. Demandez un édit en précisant comment vous avancez exactement :p
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Sam 15 Oct - 20:22


C'était le sacré gros bordel sur l'autoroute. En tout cas, ce camion avait subi un triste sort et ni risquait plus de rouler de nouveau. Comment tout ceci a pu arriver ? Le type aurait roulé trop vite et par un hasard étrange, il a percuté un autre véhicule ? Ou une voiture a tentée de le doubler et c'est rabattu trop vite ? Oh, il y a tellement de possibilité pour que cet accident ait eu lieu. Le monde ayant tourné à la folie, un rien à très bien pu déclencher ce carambolage. Quoi qu'il en soit, il est presque sûr que personne n'a pu s'en sortir. Pourtant, l'habitacle du camion est vide, enfin vide... il y a absence de cadavre. Le chauffeur s'en est peut-être sorti ? A moins qu'il ne soit devenu l'un de ses monstres et qu'il soit maintenant en train de errer dans la nature. Oh et puis merde, qu'est-ce que Javik en a à foutre. C'est pas ses oignons et puis, il le connait pas le connard qui était derrière le volant, il avait qu'à apprendre à conduire !

Être avec Miria était plaisant et il était assez honnête pour lui raconter qu'il avait croisé une fille. Attention, il ne sait rien passé, ils ont juste fait équipe pour explorer un batiment. Sa compagne lui demanda si elle pouvait faire parti du groupe qu'ils avaient croisé plusieurs semaines plus tôt, ceux qui avaient attaqué cette femme. Jav' ne peut pas répondre avec exactitude à sa question, mais il n'avait pas l'impression qu'elle faisait parti d'un groupe aussi violent. Si c'était le cas, peut-être qu'elle s'en serait prit à lui non ? Après, il est difficile de tout savoir aussi facilement. Elle était seule, elle a très bien pu se montrer docile et amicale pour ne pas avoir de problème. "Je ne peux pas le garantir. Mais je n'ai pas le sentiment qu'elle faisait partie de ce groupe là. Je pense que j'essaierai de la retrouver. On ne sait jamais, on pourra peut-être former un groupe plus grand, ou marchander avec eux ?" Rejoindre leur groupe ce n'est pas forcément une volonté de sa part, mais il sait que d'autres membres du groupe voudraient être plus nombreux. Après tout, le nombre fait la force. Sauf que Jav voit les inconvénients, ça fait plus de bouche à nourrir, plus de personnes à protéger. Enfin, malgré tout, ces gens pourraient avoir des choses intéressantes, des munitions, des armes, des médicaments... Les rencontrer pourraient être un atout pour l'avenir, mais bon ça reste à voir. Peut-être qu'il ira de lui même, sans en parler aux autres, juste pour voir. De toute façon, il a l'habitude d'agir seul et de partir en éclaireur.

Miria commence à grimper, elle est toujours du genre intenable, mais il ne va pas lui reprocher, car lui aussi à envie de voir à l'intérieur et de poursuivre ses gens qu'ils ont entendus plus tôt. Juste après elle, il se retrouve dans la cabine renversé, ça a dû être un sacré accident. Étant devant, elle avait plus de visibilité et pour le moment, elle n'avait pas indiqué la présence de zombie ce qui était nettement rassurant. L'odeur qui flottait était nauséabonde, mais rien à voir avec celle d'un mort. Peut-être de la nouriture qui moisie ou autre chose ? Quand au bruit, si le camion est recouvert de neige en dessus, il se peut qu'en fondant l'eau s'infiltre. "Tu devrais me laisser passer devant, on ne sait jamais !" Javik Lawson jouant les chevalier servant, est-ce vraiment possible ? Il ne fait que remplir son rôle d'homme et de petit ami qui veut protéger la femme qu'il aime ! Ce devait être un camion réfrigéré ou un truc du style et tout en un. Le genre qui n'a pas de remorque vu qu'il pouvait accéder à la partie cargaison. Ce n'était pas franchement rassurant, mais à l'autre bout, la porte était entre ouverte, laissant passer un peu de lumière, mais pas assez pour tout voir.

Type d'action Avance dans la remorque en direction de la sortie.


Tant bien que mal, Javik avance dans la pénombre, il n'y voit pas grand-chose mais se contente de ça et du peu de lumière qui à l'autre bout l'attire tel un papillon de nuit venant se cramer sur une ampoule. C'est une belle image qui va tellement bien représenter la situation dans quelques secondes. Si seulement il s'était préparé... si seulement il n'avait pas douté que cette odeur de moisi qui flottait dans l'air pouvait réussir à cacher l'odeur des deux cadavres non mort qui l'attendait dans l'ombre. A peine quelques pas dans cette fichu remorque et le grognement si particulier d'un zombie... non, de deux zombies et voilà qu'il regrettait déjà d'être là. Il aurait aimé avoir le temps de reculer, de partir d'ici, mais c'était trop tard. En plus n'y voyant pas grand-chose, il était obligé d'y aller doucement. Il les avait juste entendus, pas encore vu. Et là, il vit l'ombre d'un premier, merde, c'est qu'ils sont vraiment à l'intérieur, juste derrière lui, l'ombre du deuxième se leva, bouchant la vue qu'il avait sur l'ouverture arrière du camion qui apportait la lumière. Ses yeux n'étaient pas encore habitués à l'obscurité, il ne distinguait que très rapidement leur silhouette. C'était peut-être mieux comme ça, car leur apparence était à vomir. Si la lumière l'aurait permis, il aurait pu voir que les deux n'avaient presque plus de peau, comme si elle avait été arrachée par endroit, laissant apparaître leur muscles pourrit. Avec de la lumière, il aurait pu voir leur morceau de peau collée à la paros du camion ou sur le sol. Ces cons avaient dû s'endormir/mourir dans le froid, leur peau restant collé contre le métal froid de la remorque et au moment où ils se sont animés, les parties collées par le froid sont restées accrochées à la taule. Ceci aurait sans doute dégoutté Javik, quoi qu'il a déjà vu des zombies dans des états tout aussi répugnant. Avant qu'il ne puisse utiliser son arme, le premier était déjà sur lieu, le faisant reculer et trébucher pour tomber au sol. L'unique chose lui permettant de repousser le zombie, c'était son arme qu'il tenait contre la bouche du monstre pour qu'il ne s'approche pas plus. Quant au deuxième, il ne le voyait pas, mais il n'allait pas tarder à tenter de le bouffer aussi. S'il ne fait rien, c'est le deuxième qui aura sa peau, c'est sûr !

[J'ai toujours une chance de fou moi XD]

   
Points de vie restants : 26/26
       Munitions restantes : 17 balles
       Gains des fouilles : //
       Endroit où je me trouve : Dans la remorque du camion
       Endroit où se trouvent mes ennemis : Aucun pour le moment

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr



Dernière édition par Javik Lawson le Dim 16 Oct - 22:27, édité 2 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Sam 15 Oct - 20:22

Le membre 'Javik Lawson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Mouvement' :


Deux infectés particulièrement répugnants (je laisse le soin de leur description à votre imagination) se jettent sur Javik !
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Mer 26 Oct - 10:45

Je le regarde et hoche la tête en réfléchissant. Oui, je réfléchis avec un sourire un peu con aux lèvres, parce que je me promène avec lui et que ça faisait longtemps. Je sais, on ne peut pas vraiment appeler ça se promener, pas dans le sens qu'on aurait donné avant, mais avec la neige qui recouvre tout, on pourrait presque croire que rien n'a changé et que tout est comme avant l'épidémie. On n'y croit pas très longtemps, mais ce n'est pas l'important. Au final, l'important, c'est devenu lui. Ma famille n'entre pas en ligne de compte, elle a toujours été importante elle et ça ne changera pas. Mais lui... Lui est devenu aussi important qu'eux. Et vu qu'il n'est pas vraiment du genre expansif, autant dire que je prends vraiment à cœur chacune de ses initiatives du genre. Alors oui, je souris comme une idiote et c'est tout.
Je fronce néanmoins les sourcils.

« Pas tout seul. Même si elle ne donne pas l'impression d'en faire partie, on n'en est pas certains. Et de toute façon, on ne sait pas à qui on a à faire, donc pas tout seul... Mais oui, selon ce que ça pourrait donner, on pourrait essayer de voir avec eux. Pas forcément pour faire un plus grand groupe, même si on serait plus fort en quelque sorte, mais au moins pour oui, marchander, ou s'allier avec eux contre les Autres... »

Et je sais pas trop s'il dit ça parce que je suis là, enfin dans le groupe, ou pas. Sans doute que oui, en parti du moins. Ma main se resserre sur la sienne quand je me dis que le connaissant, il ne doit clairement pas envie d'avoir plus de monde autour de lui. Plus de monde, plus de dangers, plus de nourriture à trouver. Et dans un sens, il a raison je sais bien. Mais il le propose quand même. L'aurait-il fait avant? Je ne sais pas trop.
Et je n'ai pas trop le temps de m'interroger vraiment. Bon, c'était pas la sortie prévue à la base. Enfin si, un peu. Si on omet la course de fond qui s'ensuit jusqu'à cet accident sur l'autoroute.

Et je me retrouve à grimper dans le véhicule. On va pas s'arrêter ici pas vrai ? Il faut donc traverser et on verra de l'autre côté. La porte latérale du camion est ouverte, rien de plus facile... quelques mètres à franchir, même si l'odeur est vraiment terrible. J'avance un peu, avant de hausser un sourcil en me tournant vers lui. J'esquisse un sourire en le regardant.

« Honneur aux hommes je t'en prie. »

C'est presque amusant de le voir se comporter ainsi, cherchant à me protéger comme il peut. Je n'ai pas vraiment besoin d'être protégée, mais je suis touchée qu'il veuille le faire, qu'il le fasse. Et puis, je ne vais pas me mentir, sa présence me rassure. Je le suis prudemment, mon arme dans les mains, et me fige en entendant du bruit. Super, ça faisait longtemps. Surtout dans un espace aussi sombre. Et vu l'odeur, si ça vient d'eux, ça doit faire un moment qu'ils sont morts. Je déteste quand ils ne commencent à pourrir... Non pas que j'apprécie les autres, mais à choisir, y a pas photos...
Je regarde autour de nous en plissant les yeux, essayant de distinguer des ombres parmi les ombres... sans grand succès j'en conviens. Jusqu'à ce qu'ils bougent. Je vois le premier, le plus proche, se jeter sur Javik, l'autre prenant la direction. Et mon cœur s'arrête alors que Javik recule et tombe. Mais les habitudes sont une chose terrible ou magnifique, et je ne crie pas, malgré toute mon envie. Je ne sais pas si c'est une bonne chose qu'ils ne semblent pas m'avoir remarqués pour le moment. Je peux sans doute l'aider en attendant, mais à deux contre un, alors qu'il est déjà à terre... Non, ne panique pas. Mon cœur tambourine dans ma poitrine alors que je le vois essayer de tenir le zack à distance. Et je ne peux pas tirer, non seulement je ne vois pas assez, mais Javik... Si je loupe...
Je m'approche et lève mon arme pour le frapper. Allez déconne pas, arrête d'avoir si peur.

Type d'action J'attaque le zombie le plus proche de Javik

Le bon côté, c'est que je n'ai pas foutu de coup à Javik. Le mauvais, c'est que je n'ai absolument rien fait au zack. Pourtant, j'ai senti son crâne contre la crosse... qui s'est contentée de glisser... En emportant un bout de cuir chevelu je crois. Ne pas vomir maintenant, ce serait un peu une mauvaise idée. Bon, je l'ai repoussé quand même c'est déjà ça.

« Tu n'as rien ? Il ne t'a pas... ? Ça va ? »

Moi paniquée ? Je ne vois pas du tout de quoi vous voulez parler. Je dois avoir les yeux légèrement écarquillés et je serre un peu trop la crosse de mon arme, mais ça ne se voit pas... Pas trop...
Je tends le bras à Javik pour l'aider à se relever, avant de me retourner en entendant le deuxième. Oui, maintenant, ils m'ont un peu remarqué effectivement. Tout va bien se passer. Oui, il n'y a pas de raison... Un chacun, c'est jouable non ?...

« Ce serait bien qu'on sorte avant que l'odeur me donne la nausée... encore plus... Si on tire on va en attirer d'autres tu crois ? »

Question rhétorique vu que dans l'immédiat, si ceux-là nous bouffent, ça ne changera rien pour nous.
Points de vie restants :14/20 (famine)
Munitions restantes : 13 balles 
Gains des fouilles :
Endroit où je me trouve :   A l'arrière du camion
Endroit où se trouvent mes ennemis : 2 au corps à corps

_________________

Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour sauvegarder sa santé mentale.


Dernière édition par Miria Graham le Sam 4 Mar - 21:52, édité 2 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Enjoy the little things
Messages : 2806
Membre du mois : 0
J'ai : 25 ans
Je suis incarné(e) par : Holland Roden
Crédit(s) : Shereen
Je suis un(e) : Calamity Jane
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Enjoy the little things
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Mer 26 Oct - 10:45

Le membre 'Miria Graham' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Arme Blanche' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Mer 26 Oct - 20:26


Le jeune homme avait presque oublié que Miria à ce côté mère poule tout le temps, que ce soit avec lui ou ses frères et sœurs. Est-ce qu'elle se soucie des rencontres qu'il peut faire quand il part tout seul ? Non ! Enfin, c'est peut-être le contraire, mais il part sans rien lui dire pour éviter qu'elle puisse se faire un sang d'encre. Javik est bien assez dangereux pour ne pas avoir peur des autres êtres humains. Sincèrement, dans ce monde, il n'y a rien qui lui fait peur... Si une seule chose, une personne en particulier, mais il n'est pas là, il ne l'a pas vu depuis des années et c'est bien mieux comme ça. Tomber sur des inconnus, des gens violents, ça ne l'effraie pas, tout comme la torture qu'on pourrait lui infliger. Quand on a eu le droit à son enfance, il y a des choses qui ne lui font plus peur. Son regard se tourna vers elle tout en se disant qu'il n'aimerait pas du tout être son enfant. Non pas qu'elle serait une mauvaise mère, mais parce qu'elle serait vraiment pénible, à vouloir voir son gosse sortir bien couvert avec tout un tas de fringue pour ne pas attraper fois, faire du vélo avec des protections pouvant le faire ressembler à Judge Dredd et il en passe plein comme ça. Un léger soupire lui échappa avant qu'il ne parle. "Tu me prends pour qui ? Un ado à qui tu vas empêcher de faire le mur ? Si j'ai envie d'y aller seul, j'irais seul et tu sais très bien que tu ne pourras pas m'en empêché. Il ne m'arrivera rien. N'oublie pas que je ne suis pas un pauvre pecnot qui était un simple fonctionnaire avant. J'étais... non, je suis un braqueur Miria. Et quoi qu'il arrive je le resterais. Le danger... j'ai vécu pour ça ! Pour l'adrénaline. Alors, tu ne pourras pas me retenir, tu le sais très bien !" Ces paroles n'étaient pas méchantes malgré la fermeté qu'il employa pour essayer de lui faire comprendre.

Après ça, ils étaient tous les deux entrées dans le camion et il passa le premier dans la partie remorque. Hélas, deux cadavres bien cachés venaient de lui tomber dessus. Le pauvre n'avait pas réussi à esquiver, c'était trop soudain pour ça. Jav' était face à un rendez-vous avec la mort. Le monstre était au-dessus de lui, le plaquant au sol, ses dents claquant au-dessus de son visage pour lui déchiqueter la chair. Tant bien que mal, il le retenait uniquement grâce à son arme, mais sa position n'était pas pratique et surtout il devait faire vite étant donné qu'un deuxième mort était tout proche. Miria tenta d'exploser le crâne de l'assaillant, mais ce fut un échec et le coup qu'elle lui avait porté venait de faire gagner de la distance au Zack. Seul quelques centimètres séparaient la mâchoire putride du monstre de sa peau. On pouvait clairement dire qu'il était en train d'avoir chaud... très chaud. Sa mort pourrait bien être proche, mais au fond de lui, il n'a pas envie de mourir, pas comme ça, pas ici, pas en se faisant dévorer par un putain de monstre.

Type d'action Défense physique les gars ! On va voir si ma chance est là ou pas !


Javik était bien trop concentré sur son duel de force avec le monstre pour vraiment écouter les paroles de Miria. En fait, il ne l'avait même pas entendu, c'est comme si tous les sons autour de lui venait de disparaître. Sa concentration était uniquement portée sur son adversaire. Ce dernier continuait de gagner du terrain. Pour survivre il n'avait pas le choix, il devait rassembler ses forces et le pousser de quelques centimètres. Ceci marcha, il parvint à le repousser légèrement, mais pas à se dégager, c'était impossible. Quant à l'autre, il ne le voyait pas, mais il lui semblait plus proche. Du mieux qu'il pu, il tenta de bouger ses jambes, de se faire glisser sur le sol pour gagner un peu de distance contre le second zombie. Ce n'était que quelques secondes de plus, mais ceci pouvait faire la différence. Si Miria parvient à éliminer le deuxième mort vivant, il a peut être une chance de s'en sortir. Mais ça ne va pas être facile.

Points de vie restants : 26/26
Munitions restantes : 17 balles
Gains des fouilles : //
Endroit où je me trouve : Dans la remorque du camion
Endroit où se trouvent mes ennemis : 1 au corps à corps, le deuxième pas loin

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr



Dernière édition par Javik Lawson le Mer 26 Oct - 20:31, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Mer 26 Oct - 20:26

Le membre 'Javik Lawson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Défense Physique' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Mer 9 Nov - 21:09

Je plisse les yeux en le regardant alors qu'il soupire et répond. Oh seigneur... Qu'il est compliqué et têtu... Je soupire à mon tour en secouant la tête, répondant sur le même ton que lui.

« Je ne cherche pas à t'empêcher de faire quoique ce soit Javik, ni même à te retenir. Je sais très bien qui tu es. Ou qui tu étais. Je sais aussi bien que tu ne vas pas changer. Je ne te l'ai jamais demandé. Mais tu n'es pas stupide non plus. Tu peux aimer l'adrénaline et être habitué au danger sans pour autant te jeter dans la gueule du loup. Il y a une différence entre aller risquer sa vie et risquer tout un groupe en plus. Tu mettrais la survie du groupe en danger parce que je t'ai dit de ne pas le faire ? Tu me mettrais moi en danger parce que tu as envie d'y aller sans réfléchir ? »

Et c'était de vraies questions. Etait-il inconscient ? Ou c'était juste qu'il n'avait pas apprécié que je dise qu'il ne devais pas y aller seul ? Il parle d'ado, mais si c'est juste par esprit de contradiction, on repasse directement à l'enfant là non ? Je sais, je devrais être habituée aux attitudes un peu exagérées et poussées, que ce soit venant de lui ou des autres. Et pourtant, sa réaction m'étonne malgré tout. Est-ce qu'il pense vraiment nécessaire de me rappeler tout ça et d'insister sur ce qu'il est ? Comme si j'allais oublier. Comme si ça pouvait avoir une importance supplémentaire à force de le dire...

Mais bon, toutes ces préoccupations s'effacent malgré tout rapidement alors qu'on voit le camion et qu'on y entre... Juste pour traverser. Enfin, c'était le plan. Sauf que forcément ça ne marche jamais aussi bien que ça. Et d'un côté, heureusement qu'il insiste pour passer devant, parce qu'objectivement, je ne fais pas vraiment le poids, je ne suis pas sûre que j'aurais pu le retenir ce zack. J'aurais sans doute fini par terre, comme lui, mais en train de me faire bouffer... Ce qui est qui moins cool. Déjà que lui est en mauvaise posture et que j'ai beaucoup trop peur pour être totalement efficace. Je ne sers à rien, c'est flippant.

D'accord, réfléchis au lieu de paniquer. Respire et réfléchis. Sinon on va se faire bouffer tous les deux. Je jette un coup d'oeil au deuxième zack qui avance, lentement mais sûrement, plissant les yeux pour essayer de le voir. Okay, mauvaise idée, il est aussi repoussant que l'autre. Et je vois pourquoi il avance lentement, son pied est... coincé, ou... coupé plutôt... Je ne sais pas. Reste que c'est dégueu.
Et je vois Javik qui arrive à se défaire un peu de celui qui essaie de le bouffer. Pas de beaucoup, mais suffisamment pour que mon cœur se calme un tout petit peu. Même s'il a pas répondu et que je me demande toujours si ce n'est pas trop tard... Non, bien sûr que non. Il va bien. Il va aller bien. C'est forcé.

Type d'action J'attaque le zombie le plus éloigné

Allez, arrête de réfléchir et fais quelque chose. Sans y réfléchir, je passe mon arme en bandoulière et attrape mon couteau, avant de saisir le deuxième zack par les cheveux, lui plantant le couteau dans l'oeil. Vous voyez, je sais faire. Même pas peur, une vraie pro. Ouais... Je serre le manche de mon arme, essayant de ne pas trembler, avant de me retourner vers Javik et l'autre zack. Allez, plus qu'à faire ça une seconde fois.

Points de vie restants :14/20 (famine)
Munitions restantes : 12 balles 
Gains des fouilles :
Endroit où je me trouve :   A l'arrière du camion
Endroit où se trouvent mes ennemis : 1 au corps à corps

_________________

Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour sauvegarder sa santé mentale.


Dernière édition par Miria Graham le Sam 4 Mar - 21:54, édité 3 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Enjoy the little things
Messages : 2806
Membre du mois : 0
J'ai : 25 ans
Je suis incarné(e) par : Holland Roden
Crédit(s) : Shereen
Je suis un(e) : Calamity Jane
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Enjoy the little things
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Mer 9 Nov - 21:09

Le membre 'Miria Graham' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Arme Blanche' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Mer 9 Nov - 22:04


Ce qui est pénible avec Miria, c'est qu'elle fera tout pour avoir raison. Elle n'en a certainement pas conscience. A la réponse de Javik, il faut à tout prix qu'elle joue à "Mère Thérésa" pour lui faire comprendre ce qui pourrait arriver de grave. Bon ok, Lawson n'est pas du genre à penser au pire. Avec le temps, il a appris à être optimiste, car si on doit toujours penser aux conséquences à quoi bon vivre ? Quand il veut faire quelque chose, il le fait un point c'est tout. "La question n'est pas là ! C'est pas parce que je vais aller explorer le coin que je vais mettre tout le monde en danger ? Et d'ailleurs, si on devait penser comme tu le ferais, on sortirait jamais de ce fichu camp. Tu comptes survivre comment ? En attendant le livreur de pizza ? Désolé de te le dire cocotte, mais ils ne livrent plus et ceux jusqu'à une date totalement indéterminée !" Du sarcasme... Oui, totalement ! Au bout d'un moment, quand on lui prend trop le chou, il a tendance à devenir désagréable ce qui est justement le cas. Si ce qu'il a dit est blessant, il sent fout, elle avait pas qu'à le chercher et l'agacer comme une pseudo "mère". Franchement, il n'a pas eu de "vrai" mère, c'est pas pour en avoir une de substitution maintenant.

Après ça, il continuait dans le camion et c'est là que tout dérapa. Et si vous vous posez la question, non, pour le moment, il ne regrette pas ses paroles précédentes. Vous ne voyez pas qu'il a bien mieux à faire que ça en ce moment ? Le zombie est toujours au dessus de lui. Il continue de claquer des dents et de lui envoyer sa mauvaise haleine senteur "morgue" en plein dans la figure. De la ou il était, il ne voyait pas la jolie rousse, mais il était presque sûr qu'elle essayait de l'aider.

Type d'action Défense physique, faut que je m'en sorte !


Le jeune homme tenta de le repousser, il parvint à le faire de quelques centimètres, mais la chose parvint à avoir un regain de force. Bordel, il ne va jamais pouvoir s'en sortir. Ce tête à tête était vraiment d'un très mauvais gout. Pour le moment, il parvenait encore à tenir, mais ceci n'allait pas durer une éternité. Doucement, il commençait à fatiguer, en plus de ça, il avait l'impression de courir un marathon et d'ici peu il sera essoufflé. Utiliser sa force ainsi, c'est un vrai challenge. Ce zombie en particulier devait peser aussi lourd que lui. Qu'est-ce qu'il peut faire de plus ? Rien ? S'il relâche sa prise ne serait-ce que d'une main, il risque de perdre du terrain. C'est trop dangereux. La seule et unique solution qu'il a c'est Miria. D'après le bruit sourd qui venait de s’effondrer sur le sol, le second zombie venait de mourir, au moins ça lui fait un souci en moins.

 
Points de vie restants : 26/26
      Munitions restantes : 17 balles
      Gains des fouilles : //
      Endroit où je me trouve : Dans la remorque du camion
      Endroit où se trouvent mes ennemis : 1 au corps à corps

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr



Dernière édition par Javik Lawson le Mer 9 Nov - 22:09, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Mer 9 Nov - 22:04

Le membre 'Javik Lawson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Défense Physique' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Ven 25 Nov - 11:45

Bon. Dans des moments comme celui-là oui, je comprends pourquoi les autres ont parfois juste envie de lui casser la gueule. Je comprends ce que les autres voient et à quel point il peut se montrer simplement con et obtus. Ce n'est pas la première fois, mais ça arrive quand même rarement avec moi. Ou alors c'est simplement que j'ai appris à faire avec ou à l'ignorer la plupart du temps quand il est comme ça. Je lève les yeux au ciel, la mâchoire un peu crispée. Qu'il ne soit pas d'accord c'est une chose, qu'il se montre limite insultant en est une autre.

« Si tu prends contact avec d'autres si ! Et arrête de me traiter comme une enfant immature, c'est franchement blessant, surtout venant de toi ! Je n'ai jamais parlé de rester comme ça, simplement de faire preuve de prudence, il y a une différence non ? Tu... »

Je soupire d'exaspération avant d'accélérer le pas, la mine butée. Il veut jouer au con, grand bien lui fasse, mais ce sera sans moi. Je me doute bien qu'il ne demandera pas pardon, mais franchement, je n'irai pas non plus vers lui pour le coup, donc tant pis. Non, je n'aime absolument pas faire la gueule, encore moins aux gens que j'aime. Ça finira donc par me passer, mais pour le moment, je ne vais pas non plus lui dire amen juste pour éviter les prises de tête. Faut pas pousser.

Et au final, j'oublie assez rapidement que j'étais plus que pas contente alors qu'on se retrouve coincé dans un camion glauque et flippant, digne des plus grands films de série Z du genre. Et comme si l'ambiance ne suffisait pas, on se retrouver avec deux zacks pas très frais. Et j'oublie le peu de colère qu'il me reste, pour l'instant, en voyant Javik tomber aux prises avec un des deux. Merde.

J'hésite une seconde, avant d'aller vers le second, un peu plus loin. Il n'avance pas vite, mais autant éviter de se retrouver avec deux morts directement dessus pas vrai ? Et il est tellement peu réactif que j'arrive à le tuer sans trop de difficultés. Je ferme les yeux une demi-seconde en soufflant, avant de me retourner vers Javik qui se débat toujours avec l'autre. J'essaie de ne pas me crisper trop sur mon arme, ce serait con de louper pour une idiotie hein ?... Et s'il arrive à le repousser, ou du moins à le tenir éloigner de lui, il n'arrive pas vraiment à faire mieux. En même temps, face à un zack qui ne fatigue pas...

Type d'action J'attaque le zombie

Alors je m'approche. Et il ne me prête même pas attention, concentré qu'il est à essayer de bouffer mon homme. Du coup, l'approcher par derrière et lui planter le couteau à la base du cou n'est pas bien difficile. Non, mais en vrai, c'est le talent, on est d'accord, mais je ne vais pas trop me vanter, il paraît que ça ne se fait pas. Je le pousse sur le côté alors qu'enfin il cesse de gesticuler et de vouloir tout mordre.
Essouflée, je regarde Javik, essayant d'y voir quelque chose avec le peu de luminosité que j'ai.

« Tu n'as rien ? Il ne t'a pas mordu ? Ça va ? »

Oui, il va encore m'envoyer bouler parce que je m'inquiète trop... Ah d'ailleurs, je suis censée être fâchée, c'est vrai. Je me recule un peu, me retenant de l'aider à se relever, et surtout de l'examiner sous toutes les coutures... Quoique ça, ça serait justifié, ne serait-ce que pour m'assurer qu'il ne cherche pas à me bouffer d'ici quelques heures. Je réprime le frisson qui me vient à l'idée de le perdre, et je reprends mon souffle, avant de désigner ce qui nous entoure, les corps et le camion.

« Tu veux fouiller ? Je te laisse faire avec les cadavres, je n'ai bizarrement pas trop envie de voir à quel point leur peau se décolle... »

Je vais m'appuyer contre le mur d'en face, non sans m'être assurée qu'il n'y avait pas de trucs dégueu collés dessus, en attendant qu'il se décide. Ouais, ça commence bien comme promenade de santé.

Points de vie restants :20/20
Munitions restantes : 12 balles 
Gains des fouilles :
Endroit où je me trouve :   A l'arrière du camion
Endroit où se trouvent mes ennemis : a pluuuus
Spoiler:
 

_________________

Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour sauvegarder sa santé mentale.


Dernière édition par Miria Graham le Sam 4 Mar - 21:54, édité 2 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Enjoy the little things
Messages : 2806
Membre du mois : 0
J'ai : 25 ans
Je suis incarné(e) par : Holland Roden
Crédit(s) : Shereen
Je suis un(e) : Calamity Jane
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Enjoy the little things
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Ven 25 Nov - 11:45

Le membre 'Miria Graham' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Arme Blanche' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Ven 25 Nov - 20:35


Vous savez, parfois ça ne sert à rien de continuer à remuer le couteau dans la plaie. Il venait de dire ce qu'il pensait à Miria. Même si sa réponse ne lui plaisait pas, est-ce que c'est nécessaire d'en rajouter une couche ? Oui, il pourrait le faire, il pourrait se montrer plus con que con. Mais, bon, là il va s'en abstenir. Ça fait bien assez longtemps qu'il évite la jeune femme pour gâcher ce moment avec des conneries aussi futiles que ça. De toute manière, elle pourra lui dire ce qu'elle veut, elle ne parviendra pas à le faire changer d'avis. Quand Javik à une idée en tête, il ne l'a pas ailleurs. Il est grand, il n'a jamais eu besoin de personne pour prendre des décisions et ce n'est sûrement pas aujourd'hui que ça va commencer, même s'il a une petite amie. C'était le moment d'avancer et de traverser ce camion, alors, mieux vaut se concentrer.

A croire que la concentration ne sert pas à grand-chose. Ceci n'avait pas empêché deux zombies cachés de faire leur apparition et le premier était parvenu à mettre à terre Lawson. Cela faisait à présent plusieurs minutes qu'il luttait contre cette chose ignoble. Son halène fétide était pire que celle d'un chien et en plus de ça, il sentait la vieille charogne pourrie. Heureusement qu'il a le cœur bien accroché et l'estomac solide, sinon, il aurait déjà vomi le peu de choses qu'il a mangé. Dans l'incapacité de se défendre, il ne pouvait que le contenir à bonne distance de lui, espérant que Miria viennevienne l'aider. Elle était parvenue à se débarrasser du premier zombie. A présent, il ne reste qu'à éliminer celui qui squatte au dessus de lui et qui fait des castagnettes en claquant des dents. Puis la chose devint inanimé et de tout son poids le cadavre s'écrasa sur son corps. La rousse venait de le tuer. Ceci fit soupirer de soulagement Javik qui relâcha sa propre force pour souffler et se reposer. Bien sûr, il poussa sur le côté l'ex-zombie pour respirer tranquillement. La tête contre la taule du camion, sa cage thoracique se soulevait et s'abaissait assez rapidement. Bon sang, quelle monté de stress ! La douce voix de la jeune femme vint rapidement lui demander si tout allait bien. C'est dommage qu'elle ne puisse pas bien le voir avec cette obscurité, car il aurait bien levé son pouce en guise de réponse, histoire de ne pas parler pour pouvoir reprendre son souffle. "Oh ouais, ça va à merveille ! Une vrai balade de santé !" lança t-il non sans un certain cynisme. Ce n'était pas méchant, mais la situation l'avait tout de même bien secoué.

Type d'actionFouille le zombie
(oh punaise... j'ai le droit de pleurer pour ce dès totalement foireux ?
Type d'actionMouvement hors du camion.


Après quelques secondes, il se releva doucement histoire d'être prêt à repartir. Avant tout, il fouilla l'enfoiré de monstre qui était au sol pour voir s'il n'avait pas quelque chose d'intéressant à donner. Hélas, après tout le "mal" qui lui avait fait, il n'avait même pas un petit truc à lui lâcher. Pffff, aucun respect ces zombies. Mais voilà que le son particulier d'un zombie vint doucement à ses oreilles. Quoi ? Encore un ? C'est pas vrai. Celui-ci venait de dehors, il devait se trouver juste à la sortie du camion. Les bruits de luttes l'ont surement attiré et voilà qu'il entre à l'intérieur. Merde, ce n'est donc pas possible d'avoir une minute de repos ? Deux d'un coup ça n'a pas suffis ? Il faut qu'un de leur copain se ramène. "Est-ce qu'un jour, ils nous ferront le plaisir de nous laisser des vacances ?" maugréa-t-il en voyant la silhouette se rapprocher d'un pas claudiquant. C'est vraiment la poisse cette histoire, vraiment. Histoire d'être prêt de nouveau au combat, il prit son marteau, prêt à défoncer le crâne de cette chose, à moins que Miria ne soit plus rapide que lui.

 
Points de vie restants : 26/26
     Munitions restantes : 17 balles
     Gains des fouilles : //
     Endroit où je me trouve : Dans la remorque du camion encore...
     Endroit où se trouvent mes ennemis : 1 au corps à corps

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr



Dernière édition par Javik Lawson le Ven 25 Nov - 20:42, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Ven 25 Nov - 20:35

Le membre 'Javik Lawson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Fouille' :


--------------------------------

#2 'Mouvement' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Jeu 8 Déc - 20:43

J'ai un peu envie de me facepalmer avec lui parfois. Il est tellement obtus et têtu. Il pense tellement toujours avoir raison sans même s'interroger sur le bien-fondé de son raisonnement ou sur ce que les autres pourraient en penser. C'est insupportable de savoir qu'il pourrait se mettre en danger aussi idiotement. Et pire encore, qu'il pourrait mettre ma famille en danger en étant inconscient ou trop sûr de lui.
Mais, d'un autre côté, je sais qu'il n'insiste pas pour ne pas envenimer le truc, pour ne pas qu'on se prenne trop la tête, pour une fois qu'on est ensemble. Oui, je pourrais râler et réclamer davantage, parce que justement, on ne passe pas assez de temps ensemble. Ou sans doute devrais-je le faire. Mais je le connais. Et puis surtout, je l'aime, aussi imparfait soit-il. Sans parler que je suis loin d'être parfaite de mon côté. Et il fait des efforts, peut-être maladroitement, mais c'est bien lui qui est venu me chercher non ? Ça compte, et ça me fait plaisir. On va rester sur cette idée et oublier le reste, cela me semble bien.

Certes, on aurait pu faire autre chose que de partir ainsi en exploration, allant au devant du danger. Mais, vu que c'est moi qui ai commencé à courir comme une dératée en entendant le véhicule, ce serait plus que déplacé de se plaindre du résultat non ? Léger ouais. Donc, tout cela pour dire, que je suis malgré tout heureuse d'être avec lui. Même si on en arrive à devoir fouiller et traverser un camion.
Bon, je le suis beaucoup moins quand deux zacks nous tombe dessus et que l'un deux manque de le bouffer. Et ce serait vraiment moche de mourir ici, dans un camion abandonné, sans que personne ne sache où on est. Et si Javik tente tant bien que mal de se débarrasser du poids de celui qui l'a fait tomber à terre, je parviens de mon côté à tuer assez rapidement pour de bon le second. Et le premier qui tentait donc de bouffer mon homme.

Et je parviens à la fois à m'inquiéter et à faire la gueule, même s'il ne le verra pas vraiment. Tant mieux sans doute, parce que c'est quelque peu puéril je m'en rends compte. Mais le fait est que j'étais en colère... D'accord, d'accord, la colère s'est évaporée en voyant les zacks et en flippant pour lui. Je me contente donc au final de rester appuyer contre le mur, reprenant ma respiration, tachant de calmer mon cœur qui semble encore vouloir s'enfuir.
Je souffle un léger rire à sa réponse. Ça ne me répond pas vraiment, mais on va s'en contenter. Il va bien, il ne peut qu'aller bien. Je me le répète en boucle, avant de me détacher du mur quand lui-même bouge un peu. Je le laisse fouiller le corps au sol, sans qu'il ne trouve rien. En même temps, je serais tentée de dire que vu l'état...

Et je me fige en entendant à nouveau du bruit, retenant de peu un gémissement de frustration, d'angoisse et de colère. C'est tellement fatiguant de ne jamais être tranquille et serein. Enfin si, à l'extérieur, on l'a été et on l'est encore un peu, même si les températures remontent, mais à l'intérieur...
Je plisse les yeux pour essayer de voir, même si je me suis un peu habituée au peu de lueur. Je grimace un sourire en l'entendant.

« Tu veux vraiment que je réponde à ça ou c'était vraiment rhétorique ? »

Type d'action J'attaque le zombie

Je m'approche du zack pour le frapper. Jamais deux sans trois, pas vrai ?... Bon, okay, cette phrase, c'est de l'arnaque. Je recule un peu, me rapprochant de Javik, autant pour m'assurer qu'il va bien que pour me rassurer. Avec lui, ça ira, pas vrai ?

« J'en ai eu deux, je te laisse celui-là. La parité tout ça... Histoire que tu me sauves à ton tour. »

J'esquisse un sourire en le regardant. Mais oui, ça va aller. Évidemment.

Points de vie restants :20/20
Munitions restantes : 12 balles 
Gains des fouilles :
Endroit où je me trouve :   A l'arrière du camion
Endroit où se trouvent mes ennemis : 1 au corps à corps

_________________

Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour sauvegarder sa santé mentale.


Dernière édition par Miria Graham le Sam 4 Mar - 21:54, édité 2 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Enjoy the little things
Messages : 2806
Membre du mois : 0
J'ai : 25 ans
Je suis incarné(e) par : Holland Roden
Crédit(s) : Shereen
Je suis un(e) : Calamity Jane
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Enjoy the little things
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Jeu 8 Déc - 20:43

Le membre 'Miria Graham' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Arme Blanche' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Jeu 8 Déc - 21:22


Lutter n'est pas toujours une chose facile, surtout avec le froid, quoi qu'en ce moment, ça commence à être un peu mieux. Le mercure remonte tout doucement, mais avec ça, les zombies dégèlent pour sortir de leur hibernation forcée et revenir hanter les vivants. Alors, l'arrivée du Printemps, n'est pas forcément bon signe. Peut-être qu'il faudrait partir dans le cercle polaire, histoire d'être sûr de pouvoir vivre sans zombie, car le froid est permanent là-bas. Finalement, les plus malins, c'est les Esquimau, au moins, ils n'auront jamais de problème de mort vivant dans leur coin. Si des types arrivent à vivre par des températures extrêmes c'est que c'est possible n'est-ce pas. Quoi que Javik n'est pas sûr qu'il pourrait supporter de vivre dans un congelo toute sa vie. Le soleil apporte son lot de bonnes choses aussi.

Miria était parvenue à dézinguer les deux morts vivants, redonnant ainsi la liberté au jeune homme. Toujours un peu épuisé de cette lutte, il resta bien silencieux, histoire de reprendre son souffle et ses esprits. A l'avenir, il va devoir être bien plus vigilant. Avant de quitter le camion, voilà qu'un petit nouveau fait son apparition. Bordel de merde, c'est quoi ça ? Ils attendent tous dehors, en fil indienne, que leur tour arrivent pour tenter d'avoir quelque chose à se mettre sous la dent ? La rousse tenta d'attaquer le monstre, mais se fut un échec. Après en avoir eu deux, elle devait être fatiguée. Bon, on dirait bien que ça va être à son tour de tenter quelque chose. Lentement, il se redresse, son marteau dans sa main, il n'a pas intérêt à se louper, il n'a pas envie de rester une seconde de plus dans cette fichue remorque.

Type d'actionattaque le zombie

Type d'actionMouvement hors du camion.

L'attaque de Javik n'a pas grand effet. En même temps, avec cette pseudo obscurité, c'est difficile de voir ce qu'il fait. Alors, ce n'est pas étonnant que le combat est bien plus difficile que prévu. En réfléchissant bien, le duo sera bien plus à son avantage dehors. Au moins, la lumière du jour les aidera à viser et en plus de ça, il ne risque pas de glisser sur un truc se trouvant encore dans le véhicule. Le jeune profite donc du déséquilibre du monstre pour attraper la main de Miria et la traîner avec lui dehors. De toute manière, le zombie va suivre. Ni une, ni deux, les voilà à l'air libre. Ça fait du bien de ne plus sentir l'odeur pourrie des deux précédents morts vivants qui avaient totalement empesté le camion. La lumière du jour l'aveugla un peu, mais ceci ne dura que quelques secondes. "Soit on le tue, soit on continue notre route ? Je te laisse le choix, Miria !" proposa Javik, attendant toujours que le zombie sorte, sûrement en ce cassant un peu la gueule.

Points de vie restants : 26/26
Munitions restantes : 17 balles
Gains des fouilles : //
Endroit où je me trouve : Juste en dehors du camion
Endroit où se trouvent mes ennemis : 1 au corps à corps

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr



Dernière édition par Javik Lawson le Jeu 8 Déc - 21:29, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Jeu 8 Déc - 21:22

Le membre 'Javik Lawson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Arme Blanche' :


--------------------------------

#2 'Mouvement' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   Mar 27 Déc - 21:47

Je regrette tout ce que j’ai pu dire ou penser du froid. Oui, le soleil me manque. Oui, on a besoin d’un peu plus de chaleur. Mais au final, je me contenterais bien de rester dans le froid et la neige si cela devait nous débarrasser des zacks pour de bon. Enfin non, parce qu’on finirait par mourir de faim, si ce n’est de froid, à ne pas pouvoir trouver d’autres sources de nourritures que celles offertes par les magasins ou les maisons qu’on fouille. Pouvoir planter quelques trucs serait super classe. Des pommes de terre. Du maïs. Du sorgo. Des trucs du genre. J’ai trouvé un bouquin sur l’agriculture pour le nuls, si, c’est presque ça, et on pourrait faire pousser des trucs pour de vrais, même par ici. Et la chasse. Je n’ai jamais vraiment aimé tuer des animaux, mais bambi ou non, je serais la première partant pour y aller, à la chasse, maintenant.

Enfin bref, tout ça pour dire qu’avec la fonte des neiges, le redoux et tout ça, les zacks poppent encore plus vite que les perce-neiges et que je m’en serais bien passée. Parce que ce n’est pas dans un camion comme celui-là qu’ils ont vraiment pu être isolés du froid on est d’accord. Je repasse mon fusil en bandoulière, reprenant tant bien que mal ma respiration. Au moins, je l’entendrais jamais dire que je suis inutile ou que je suis incapable de me débrouiller seule, faut voir le bon côté.

Mais si j’ai réussi à avoir les deux premiers, faut croire que ça m’a quelque peu fatiguée, parce que lui-là qui sort de nulle part, je le rate. Et Javik ne fait pas mieux que moi. En même temps, il a dû retenir l’autre pas mal de temps. Et puis surtout, on ne voit rien. Je retiens un cri d’ailleurs quand il m’attrape la main, avant de tilter que ça ne peut être que Javik et pas un énième zack, qui eux n’attrapent pas les mains non. Je le suis, tombant à genoux dans la neige en sortant. Et j’inspire profondément. Merde, que ça fait du bien !
Je relève la tête vers lui en essayant de le détailler à la lumière du jour. Il n’a rien. Enfin, je ne vois rien. C’est déjà ça.
Je cligne des yeux quand il parle, avant de me relever précipitamment en entendant le zack sortir du camion.

Type d'actionJ’attaque le zack
Type d'actionJe fouille le zack s'il est mort
Type d'actionJe tente d’avancer s'il est mort

Et si je tente de le frapper, je manque davantage de me casser la gueule sur lui qu’autre chose. Pitié quoi. Je recule et regarde Javik.

« Me barrer, moi je veux bien, mais il nous laissera pas. Et vaut mieux être sûrs de pas l’avoir sur le dos, ou pire au retour quand on aura oublié non ? »

D’accord, cette petite balade de santé pépère s’annonce plutôt mal pour le moment… Mais ça va. On va bien. On fatigue, mais ça va. Pas de souci à se faire.
Points de vie restants :20/20
Munitions restantes : 32 balles
Gains des fouilles : /
Endroit où je me trouve :  Juste en dehors du camion
Endroit où se trouvent mes ennemis : 1 au corps à corps

_________________

Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour sauvegarder sa santé mentale.


Dernière édition par Miria Graham le Sam 4 Mar - 21:55, édité 3 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Enjoy the little things
Messages : 2806
Membre du mois : 0
J'ai : 25 ans
Je suis incarné(e) par : Holland Roden
Crédit(s) : Shereen
Je suis un(e) : Calamity Jane
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Enjoy the little things
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sending you away [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Sending you away [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Rive Nord, Trois-Rivières, Canada
 :: l'Est de la Ville :: L'Autoroute Félix Leclerc
-
Sauter vers: