AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
L'amitié, sans l'ombre d'un doute...ft Anna et Eva
MessageSujet: L'amitié, sans l'ombre d'un doute...ft Anna et Eva    Sam 8 Avr - 22:21

Plus j’avançais, plus tout semblait encore plus sombre, macabre, encore plus noir que le décor qu’on rencontre dans un cimetière d’épouvante des vieux films des années trente, pourtant je marchais depuis des heures dans cette fichue forêt d'immeubles couverts de poudreuse, le parc autour de moi n'avait plus rien de sa superbe, à tel point qu’on aurait pu le croire enchanté par la reine maléfique des contes de fée. Si de loin ce personnage de fiction n’avait jamais eu grâce à mes yeux. La magie noire était amusante à imaginer surtout dans une vie sans plus la moindre beauté. Je continuais ma progression dans la semi obscurité des immeubles. Boudant royalement les sécurités de ma cabane pour me mettre à la recherche d’affaires chaudes et pour les offrir à Anna qui était à ce qu’on m’avait dit encore bien mal en point.

J’avais donc pris la route au matin pour le quartier voisin et le centre commercial qu’on avait croisé en arrivant sans arriver à remettre la main dessus avec la neige qui se glissait sur le décor et ma patience. Après un moment me disant que de toute façon, il n’était pas question que je rentre bredouille, je me saisis de quelques tampons et de piles pour son iPod.

La musique était à ce que je savais salvatrice et donnait le moral, le moral donnait la force de lutter contre la douleur et ainsi de suite. J’avais aussi besoin de feuilles et de quoi écrire, ce que je dénichai vers les coups de midi, non pas sans avoir dû tuer sur mon chemin plusieurs zombies.

Sur mon retour, le décor qui se jouait autour de moi était à présent si macabre qu’il me forçait à songer à tous ces bois dépeints dans les nombreux livres que je lisais en douce la nuit. Une esquisse de sourire se dessina sur mon visage alors que je me revoyais cachée sous la couette durant mon enfance. Oui, j’aimais lire, je pouvais trouver des leçons de vie dans les pages de n’importe quel ouvrage où l’auteur avait durant un temps couché de ses tournures des expériences vécues ou des moralités improbables. Enfin, allez savoir pourquoi dans le fond j’affectionnais particulièrement ces livres alors que tout autour de moi aujourd’hui, la vie prenait elle-même des tournures de survie épique.

Je dénichai dans une maison non loin du camp le tome un de Game of trône, le récupérai bien décidée à en faire la lecture à Anna si elle devait rester clouée au lit, autant qu’on se trouve quelques activités pendant mes visites.

Pas après pas, mes pensées pouvaient s’envoler alors que la forêt dense était étonnamment calme et que je supportais mal ce silence qui dans mon idée n’était pas sans cacher quelque chose de malsain.

J’aurai pu reculer, faire demi-tour, contourner et écouter mon instinct comme je le faisais bien souvent mais j’allais mettre trop de kilomètres entre la maison médicale et moi pour me permettre de revenir vers elle avant la nuit.

Je repoussai donc par de petits égarements mentaux cette sensation et continuai sans relâche ma progression qui me séparait d’elle.

Personne dans tous les cas ne s'inquiéterait de mon départ, depuis quelques temps il n’était pas rare que je vagabonde. Une fois de plus ou une de moins… Je n’avais pas annoncé mon absence avec un message ainsi que ma destination, sachant que dans la norme je serai rentrée avant mes colocataire, poussant tapant à la porte de la maison, d'Anna, je restai un moment sur le perrons a détailler le paysage, avant de poussais celle-ci.

« Anna ? » Murmurais-je.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Messages : 74
Membre du mois : 0
J'ai : 33 ans
Je suis incarné(e) par : kate beckinsale
Crédit(s) : Torben
Je suis un(e) : Xena
Vos Liens : Liste des rps:

www Phill
www Mission
www Javik
www Anna



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/t1420-eva-mcallister-rps#47
MessageSujet: Re: L'amitié, sans l'ombre d'un doute...ft Anna et Eva    Mer 17 Mai - 19:01

Les yeux mi-clos, j'essaie de me concentrer sur ma propre respiration. Parce qu'il ne faut pas se leurrer, être convalescente dans un monde où tout s'est effondré est encore moins amusant que ça en a l'air. Rien pour me distraire de mes pensées, pour me bercer dans l'illusion que je pourrais me remettre dans conséquences.  Je ne dois pas me leurrer, mes chances de rémission totale, au vu du contexte, sont minces. J'ai déjà de la chance d'être en vie et de pouvoir marcher sans difficulté, sans m'effondrer au bout de quelques pas. Je ne devrais pas m'en plaindre non ?

Je grimace alors que je m'assois sur le rebord de mon lit et que je soulève mon t-shirt. Je ne me souviens même pas avoir été aussi maigre. Ou alors, que c'était même possible. Enfin si, il y a quelques semaines, c'était encore pire. Et j'ai l'impression d'avoir vieilli de dix ans ce qui n'est vraiment pas pour me plaire. Je me lève avec un soupir et je me campe devant le miroir de mon bungalow, plissant des yeux et grimaçant, la mine peu convaincue. A dire vrai, c'est moins pire que je l'aurais cru. J'ai des cernes, comme d'habitude, mais j'ai l'air moins épuisée et moins famélique qu'avant. Il faut dire que nous mangeons bien plus à notre faim, quand bien même nous sommes bien loin du niveau de vie que nous avions pu tous avoir il y a longtemps. Un siècle ? Deux ? A dire vrai, le temps est devenu une notion toute relative. Encore une de ces idées reçues que je peux jeter allègrement aux oubliettes. Je finis par détourner le regard, attrapant une barre de céréales qui traine sur le comptoir avant d'aller m'assoir de nouveau sagement sur mon lit. J'ai un peu la tête qui tourne. Il est vrai que j'ai perdu beaucoup de sang et que sans un vrai stock de médicaments, de protéines ou de nourriture assez riche, je vais être faible encore un bon moment. Alors je préfère ne pas insister alors que je jette un regard mauvais aux livres empilés sur la table de chevet. Je les ai lus un nombre de fois incalculables et je commence à être lassée.

Pelleas est passé à plusieurs reprises et je ne sais pas trop quoi en penser. Il est en colère contre Phil, sans que j'arrive vraiment à lui faire comprendre que ça ne sert à rien et l'intimité que nous avons tous les deux me trouble plus que je l'aurais cru. J'apprécie qu'il prenne soin de moi comme ça mais je ne suis pas sure que cette relation soit une bonne idée. Pour autant, je ne me sens pas le courage de le repousser, parce que j'y prends du plaisir, malgré ma fatigue, malgré la gêne et que je n'ai pas envie que cela cesse.

C'est plongée dans mes pensées que je sursaute en entendant une voix familière. J'ai un sourire amusé en voyant la brune entrer dans mon bungalow et je tousse un rire avant de répondre.

"Ne parle pas comme s'il y avait un mort à veiller Eva, je vais vraiment finir par me vexer. Raconte-moi ce qui se passe dehors, je m'ennuie à un point tel que j'ai l'impression que je vais finir par casser quelque chose juste pour m'occuper. Mais je suppose que je dois être reconnaissante au monde entier d'être en vie ou quelque chose du genre. Comment vas-tu ?"

Je sais que, depuis son retour, les choses sont difficiles pour elle. Et je ne peux que comprendre pourquoi, quand bien même je sais qu'elle n'a pas envie de parler de ce qui a pu lui arriver. Parce que je ne suis pas sure que j'en aurais envie ou, pire encore, que j'aurais encore envie de tenir bon si ça m'arrivait.

_________________

       
If I look back I am lost
“Tu noies tes chagrins dans l’alcool ? Méfie-toi, ils savent nager.”
       
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
“Si je bois, c'est pour rendre les autres intéressants.”
Messages : 370
Membre du mois : 11
J'ai : 40 ans
Je suis incarné(e) par : Famke Janssen
Crédit(s) : je sais pas
Je suis un(e) : Docteur Queen
“Si je bois, c'est pour rendre les autres intéressants.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'amitié, sans l'ombre d'un doute...ft Anna et Eva
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Togoria- L'ombre d'un doute
» (F) BARBARA PALVIN ► quand un flirt laisse place à une amitié sans failles.
» L'ombre sans visage
» La seule amitié qui vaille est celle qui naît sans raison.
» Azriel, l'homme sans ombre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Rive Nord, Trois-Rivières, Canada
 :: l'Est de la Ville :: Le Parc de la Rivière du Batiscan
-
Sauter vers: