AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
It's scary while a smile can hide
MessageSujet: It's scary while a smile can hide   Mer 12 Juil - 10:41

Je me rassois pour lacer mes chaussures, sauf que je me retrouve à regarder mes mains sans les voir. Ecorchées, bandées, tremblantes. Je sers les poings et inspire profondément en fermant les yeux. Avant de les rouvrir presque aussi rapidement. Dire que je dors mal serait un euphémisme étant donné que je n’ai pas dû fermer l’œil plus d’une demi-heure consécutive. Enfin, ça va encore, ça ne fait que deux jours, je devrais survivre. Je ne mange pas beaucoup non plus, mais j’essaie. Hum. Le challenge du jour va être de sortir et d’affronter les autres. Je n’ai pas envie. Mais alors pas du tout. Ça m’est déjà arrivée d’avoir la flemme, mais jamais à un point aussi important. Et ce n’est pas vraiment de la flemme en l’occurrence. Là, je resterais bien roulée en boule dans mon lit, cachée du monde entier sous mes couvertures. Sauf que je les inquiète. Jenna est restée avec moi presque depuis mon retour, tout comme John, même si on dirait qu’il craint de réellement m’approcher. C’est Anna qui a dû leur dire d’aller se reposer parce qu’ils ne serviraient à rien en étant épuisés. Et ils y sont allés, bien à contrecœur, me laissant enfin seule. Je n’irai pas leur dire que j’en suis soulagée, même si c’est le cas. Ils essaient de m’aider, de me soutenir, de me remettre debout. Mais je n’ai pas besoin de leur aide, ça m’exaspère plus qu’autre chose qu’ils se sentent obligés d’être aussi patients, aussi gentils comme si j’étais… Non, je ne suis ni cassée, ni abimée. Je vais bien. J’ai eu le temps de réfléchir et de faire le point. Et j’ai décidé que tout allait bien. Mes blessures se remettent, et à part le sommeil, tout va bien. Mais dès que je ferme les yeux, je les vois, je les entends, je les sens à nouveau. Ce n’est rien pourtant. Ce n’est pas grave, pas vrai ? Il n’y a pas de quoi en faire toute une histoire. Je suis toujours vivante. Et mes mains qui tremblent ne sont dues qu’au manque de sommeil, de nourriture, et au contrecoup de tant de stress.

Et au final, pour le moment, ça c’est plutôt bien terminé. Nous avons récupérés Chloé, qui va bien, elle n’a rien subi fort heureusement, même si elle semble toujours renfermée, mais comment pourrait-il en être autrement alors qu’elle s’est faite enlever au sein du clan et que son père a failli mourir. Il ne va d’ailleurs pas vraiment bien pour autant. Il a perdu beaucoup de sang, et malgré les soins d’Anna, son état demeure préoccupant. Raison de plus pour ne pas m’appesantir sur le reste, pour ne pas m’apitoyer. Je vais bien. J’essaie d’oublier le fait qu’ils reviendront, car ils reviendront. Et nous n’aurons certainement pas de quoi leur donner ce qu’ils veulent. Mais ils ne méritent pas qu’on s’attarde sur eux, on a déjà suffisamment de problèmes et de difficultés sans ça. Je n’ai pas à me prendre la tête, pas avec eux, pas vrai ? Ce serait leur accorder trop d’importance, et ça je refuse.
Je sais que John hésite à partir, à retourner en forêt, à quatre, loin de tout. Mais on ne pourrait pas réellement si ? Je ne sais pas… Mais d’un autre côté, rien ne nous rattache réellement ici. Mon cœur se serre en pensant à Javik, mais je rejette tout en bloc. J’ai refusé de le voir, faisant semblant de dormir, et de toute façon, il s’est méchamment fait jeter dehors. J’espère que ça n’a pas dégénéré. C’est lui qui est parti, il n’a pas à revenir parce qu’il a mauvaise conscience. Même s’il me manque terriblement malgré tout.

Je me retrouve à pousser la porte, soupirant en silence en voyant qu’il n’y a personne. Il va bien falloir que je les affronte, mais quelques minutes supplémentaires ne seront pas de refus. Et sans m’en rendre compte, je me dirige vers le bungalow de Philippe, faisant taire la petite voix qui ne veut pas y aller et se retrouver seule avec lui. C’est Philippe, il est blessé, je dois prendre de ses nouvelles. Alors j’entre et fais quelques pas, finissant par m’arrêter face à lui. J’inspire et esquisse un sourire.

« Contente de te voir, même si t’as une sale gueule… » Je souris un peu plus. « Anna dit que tu t’en remets pas si mal pour un mec qui s’est pris plusieurs balles dans le corps. »

Elle l’a dit dans un monologue alors qu’elle changeait mes bandages. J’ai répondu, plus par réflexe que par intérêt, avant de me morigéner en voyant son regard. Je vais bien, je n’ai pas besoin de leur inquiétude ou de leur pitié. Alors on reprend les bonnes habitudes et on sourit, comme là.

_________________

Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour sauvegarder sa santé mentale.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Enjoy the little things
Messages : 2798
Membre du mois : 23
J'ai : 25 ans
Je suis incarné(e) par : Holland Roden
Crédit(s) : Shereen
Je suis un(e) : Calamity Jane
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Enjoy the little things
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: It's scary while a smile can hide   Sam 15 Juil - 16:45

Je me réveille avec le goût du sang dans la bouche. C’est désagréable et pire que ça, je ne sais pas du tout ce que c’est sensé signifier. C’est presque trop pour moi en fait. J’ai mal partout. J’ai l’impression de m’être pris un train en pleine face et croyez-moi, pour avoir été flic pendant des années et pour m’être rendu sur les lieux de quantité d’accidents, ce n’était pas une perspective très agréable, loin de là. J’avais l’impression de m’être cassé des quantités d’os qui me semblaient douloureux, très rigides. Ma peau elle-même me donnait l’impression d’être figé, je ne sentais plus mon corps de la même façon qu’avant. Je savais que me prendre encore des balles comme ça, ne pouvait que laisser des marques physiques ou non sur mon corps. Ca se traduirait par des cicatrices bien visibles mais pas seulement, il y aurait les traces à l’intérieur, peut-être d’infimes fragments, peut-être même une forme de contamination biologique à cause de substances qui auraient pu couvrir les balles ou ma tenue au moment de l’impact. Sans parler bien sûr des équilibres chimiques du corps qui pouvaient être bouleversés et envoyer dans le cerveau tout un tas d’informations désagréables. Je ferme les yeux. Je me surprends à vouloir abandonner, à vraiment vouloir vraiment abandonner.


Je garde les yeux fermés. J’entends des gens qui rentrent, qui chuchotent. Je serais bien avisé de les ouvrir, de leur dire que je suis là, que je me sens mal mais que mon corps finalement, reste fonctionnel. Je ne veux en aucun cas manifester quoi que ce soit. Tout ça pour le coup, c’est ma faute. Si j’avais mieux surveillé ma fille, si je lui avais moins lâché la grappe… Je les ai poursuivis sans plan, sans rien. Tout e qui est arrivé est vraiment ma faute. Je ne peux pas l’assumer, pas cette fois-là. Si je navais pas pris cette décision, si je n’avais pas décidé de les poursuivre, nous serions tous entiers. Je repousse le drain sur le côté, quand j’entends quelqu’un rentré. Merde, entretemps je me suis redressé et j’essayais de voir ce qu’on m’injectait. Peut être une simple poche comme nous en avions dans nos réserves. Mais voilà, le temps de retrouver mon lit et de m’y coller, une silhouette déboule. Elle inspire et sourit. Elle parle. Elle me dit qu’elle est contente de me voir. Que j’ai de la chance d’être en vie. Mes yeux déjà rouges m’achèvent et je pleurs, je sanglote même, comme ça ne m’était pas arrivé depuis… Et bien, pas depuis que j’avais quitté ma fille un peu plus tôt.



| Putain Miria je suis tellement désolé… | m’étranglais-je

_________________

Codage (c)Kanala // Gif (c) Tumblr
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Running After My Fate
Messages : 8294
Membre du mois : 125
J'ai : 38 ans
Je suis incarné(e) par : Christian Bale
Crédit(s) : Kanala
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

. :
Running After My Fate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
 
It's scary while a smile can hide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Why do you smile all the time ? (RP libre : 1,2,3 personnes ?)
» Bonne fête, Hide-hime. [Pv]
» I'll make you smile ! w/ Bak Yul
» [Mai] Taeyang Hide Doubt Version
» ♣ Enjoy life and smile ♣

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Rive Nord, Trois-Rivières, Canada
 :: l'Est de la Ville :: Le Parc de la Rivière du Batiscan
-
Sauter vers: