AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Black listed [Livre I - Terminé]
MessageSujet: Black listed [Livre I - Terminé]   Mar 4 Nov - 20:29


Le 16 aout 2015

Le soleil tape contre ma tête et mes cheveux. Je continue à avancer. Les mains dans les poches, regard devant moi, allure modérée. Mon attitude est presque désinvolte, pourtant une partie de moi reste sur le qui-vive. Comme toujours, même quand je dors. C'est... Fatiguant. Mais on s'y habitue. Ca devient automatique. J'ai quand même cet avantage, sur pas mal de survivants, d'être habituée à devoir dégainer à tout moment. L'automatique et le poignard, rangé dans son fourreau sont accrochés à ma ceinture. Ils battent mes cuisses au rythme régulier de mes pas, et de ma respiration. Je marche, et je marche. Le seul zombie que j'ai croisé était déjà en piteux état, j'ai pas vraiment eu de soucis pour l'achever. Puis j'ai continué à marcher. Je suis partie tôt ce matin, j'ai juste signalé que je partais en reconnaissance et voir si je ne trouvais pas un peu de nourriture. Je me suis barrée, sac au dos. Seule. J'ai besoin d'être seule, en permanence.. Isolée avec moi même, le regard rivé sur l'horizon. Besoin de goûter à la vie, à l'air qui m'entoure, à ma liberté. Putain, des fois je bénis Zack. Il m'a enfin donné la possibilité de partir, de ne plus dépendre de personne, de ne plus recevoir d'ordres, de ne plus avoir peur. Ouais, bon, les zombies sont une menace, et ils terrorisent les trois quart des gens. Mais quand on peut facilement leur exploser le crâne, c'est vachement mieux que de vivre en permanence sous le joug d'autres. Je suis libre, dans la mesure où ce nouveau monde en cendres offre une liberté. Mais pour moi, elle est inconditionnelle.

Je m'arrête un instant, au milieu d'un chemin terreux. Regarde mon ombre, puis le soleil au dessus de ma tête. On m'a jamais appris à déterminer l'heure avec ça, mais je peux quand même en déduire que nous sommes aux alentours de midi. J'avale les quelques trucs que j'ai fourré dans mon sac pour me sustenter et reprends bien vite mon chemin. Où je vais ? Il parait qu'il y a des fermes, pas loin, dans un état convenable. Peut être qu'il y aura des denrées à récupérer. Je ne me dévoue pas le moins du monde pour cette tâche par esprit d'équipe, car je n'en n'ai aucun ; mais je sais que nos réserves ne sont pas des plus élevées. Il faut corriger ça, j'ai pas vraiment envie de crever bêtement de faim. Ce groupe n'est qu'une protection pour moi, les relations humaines n'ont jamais été mon fort, et je préfère ne pas m'attacher. Quoi que je commence à m'y sentir à mon aise. Je hausse les épaules à cette pensée. De toute façon, la mort est partout. Tout un chacun peut disparaitre, en un rien de temps. Même moi. Je suis peut être plus résistante que d'autres, mais pas invincible. J'ai déjà essuyé des échecs, et j'en ai payé le prix. Cette fois je sais quel il sera. Ma vie. Et je ne la donne pas sur un plateau, maintenant que je l'ai reconquise. Tout ce que je veux, c'est pouvoir y gouter.

Quelques instants plus tard, j'arrive en vue d'une exploitation. Champs et bâtiments en bon état, mais l'abandon commence à être visible. Bref. Je rase une allée d'arbre, saute une barrière. La campagne aussi c'est nouveau pour moi. Mes pas se dirigent vers le bâtiment le plus proche sans aucun respect pour la terre que je foule. Ca m'a tout l'air d'un entrepôt. Grande porte, qui devait sûrement être fermée par une lourde chaine d'acier. Il y a toujours, sur chaque battant, les anneaux par lesquels elle passait. Mais avec tous ces zombies... L'endroit a été déserté, et tout cela n'était certainement pas assez solide pour tenir bien longtemps face à Zack. D'un même mouvement, je m'en approche, sors mon pistolet que je lève à hauteur de mon visage. Et j'ouvre l'un des battants, laissant la lumière extérieure embraser le lieu. J'entre, pointe mon arme devant moi. Rien. Un garage. Tracteurs, mais je vois dans un coin un entassement de caisses, où je pourrais fouiller. Quelques pas, et un bruit me stoppe net. Je me retourne, et fixe l'entrée.

Une silhouette se découpe dans l'encadrement.

Une silhouette qui me dit affreusement quelque chose.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Black listed [Livre I - Terminé]   Mer 5 Nov - 23:47


La vie en groupe n'était pas si nouvelle que ça pour le braqueur. Disons que c'est de vivre dans un autre groupe que le sien qui est étrange et plus difficile à accepter. Autant quand il était avec Ash, Rico, Spoon et les autres tout était facile. En même temps, cela faisait des années qu'ils se connaissaient tous et qu'ils braquaient des banques ensemble. Mais à la mort d'Ash et Rico, les chefs du groupe, chacun est parti de son côté pour ne pas se faire bouffer. En même temps, n'importe qui aurait fait ça pour sauver sa peau en pleine attaque nocturne. Être à présent dans un nouveau groupe, entouré de personnes totalement inconnu... ou presque ! Car, le hasard a fait que son meilleur ami Danny, également membre de son ancien groupe, soit en vivant et avec ces personnes. C'est fou, mais tout semble toujours plus simple à Danny, il n'est pas aussi caractériel que Javik. Lui, il enverrait chier tout le monde, tout le temps !

Alors, quand on proposa de partir en exploration plus loin, le jeune homme fut obligé de sauter sur l'occasion. Si comme ça, il peut être loin de tous et éviter les regards étranges de Miriel qui semble toujours le surveiller, tant mieux. Danny se joignit à lui, histoire qu'il ne parte pas seul et au moins, il le connait depuis de longues années. Le duo s'en alla donc pour deux ou trois jours, c'est ce qui avait été mit au point avec le reste du groupe. Enfin, c'est son meilleur ami qui régla ce genre de question, Lawson n'ayant pas envie de se prendre la tête avec Tyler ou les autres. C'est à plusieurs kilomètres qui allèrent, restant assez loin de la ville, mais assez prêt pour voir si l'endroit était dangereux ou pas. Ayant un maximum d'informations au bout de deux jours, il leur sembla évident de devoir rentrer.

A un peu plus de mi-chemin, Danny, remarqua ce qui ressemblait à une vieille ferme. Ce n'était pas grand-chose, mais il peut y avoir des choses à prendre. Les garçons décidèrent de se séparer pour couvrir plus de terrain. C'est ainsi que Javik, arme à la main et cran de sureté baissée, avança seul dans d'un côté de la propriété. Un grand bâtiment s'offre au jeune homme, ça ressemble à une sorte de grand entrepôt moderne pour une ferme. Faut croire que l'exploitant n'était plus à la mode planche en bois pour les granges. Doucement, il avança vers le coin du mur et constata sans grande surprise qu'une des grandes portes étaient ouvertes. Serait-ce le signe de la présence d'un mort ambulant ? Sans faire de bruit, il se posta devant l'ouverture de la porte. L'intérieur était assez sombre, impossible de voir l'autre bout. Sur ses gardes, il avança un peu à l'intérieur jusqu'à remarquer une forme juste devant lui, à plusieurs mètres. Son premier réflexe fut immédiat, il releva le canon de son fusil, le tenant fermement contre son épaule. Avant de tirer de manière inutile, il devait savoir si c'était une personne vivante ou l'une de ces choses passées de l'autre côté. Vu la manière de se tenir plus droite et le fait que la silhouette ne vienne pas vers lui en grognant lui fit penser que c'était un être vivant. "On ne bouge plus !" ordonna-t-il d'une voix grave et autoritaire. La même voix qu'il utilisait pour demander aux gens de se mettre à terre quand il braquait une voix. En gros, il avait un timbre de voix menaçant qui prêtait à réfléchir avant de faire quelque chose d'idiot. Lentement, il se rapprocha, juste assez pour mieux voir cet inconnu devant lui. Il se trouvait que c'était une femme et... une femme qui ne lui était pas inconnue. Au début, quand il était encore avec ses amis braqueurs, ils avaient croisés la jeune femme et ça ne s'était pas vraiment bien passé pour elle. "Tient... j'ai comme l'impression que tu n'as vraiment pas de chance, ma jolie !" lâcha-t-il sur un ton qui faisait presque froid dans le dos.

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Black listed [Livre I - Terminé]   Sam 8 Nov - 17:36

Au final, je me foutais bien de rapporter de la nourriture ou quoi que ce soit d'utile pour le groupe. Evidemment, c'était quelque chose d'important, mais qui a dit que j'avais l'esprit d'équipe ? Personne. J'utilise juste ça comme prétexte pour... M'évader. Si je ne peux pas survivre seule dans ce nouveau monde -comme dans l'ancien- cela ne signifie pas que je dois passer chaque seconde avec eux. Je supporterai pas. Je n'ai pas quitté New York pour me retrouver à nouveau enchainée. Zack m'effraie franchement pas, pas plus que les éventuels agresseurs humains que je peux rencontrer. Je ne suis pas faite pour la vie de groupe, je n'y suis pas habituée et je n'en veux pas. Je le fais juste par nécessité, et je ne fais que le strict minimum. Je peux m'isoler. Comme j'ai décidé de le faire pour aujourd'hui, prenant pour prétexte de me rendre utile. Ok, je vais vraiment le faire. Disons, essayer de le faire. Tant que j'y suis, à cette ferme, autant voir ce que je peux y trouver, au lieu de me tourner les pouces. Et puis je suppose que si je me comporte comme un poids mort, on ne va pas me garder longtemps, et me faire virer n'est pas du tout mon objectif. Si un jour je veux quitter ces gens, je le ferai moi même, sans qu'on me vire. Et surtout, j'en profiterai pour embarquer tout ce qui me sera utile. Et sans laisser de trace, bien sûr... Enfin, je n'en suis pas là, et n'espère pas l'être de si tôt. Sinon je serai restée seule dans mon coin dès le départ et me serai faite déchiquetée bien joliment par un zombie. Pour en devenir un moi aussi. Remarquez, j'aurai pu être une bonne recrue pour les morts vivants.

Mes yeux fixent et détaillent la silhouette se découpant à travers les rayons du soleil. Non mais je connais ce type. Je l'ai déjà vu. Et de près. Les souvenirs me reviennent, alors que sa voix résonne autour de nous. Enfin souvenirs... C'est tellement récent, je me demande si on peux vraiment appeler ça comme ça. Bref. Ca ne me plait pas. J'ai pas vraiment envie de le voir, cet enfoiré. Mais alors, pas du tout. Je soupire, alors qu'il s'approche en pointant le canon de son flingue dans ma direction. J'aurai dû me faire passer pour un zombie, ça aurait été vachement plus marrant et ça m'aurait évité la case « discussions et provocations ». je m'en passe volontiers. Je vais le buter, c'est tout ce qu'il mérite. Je sais plus vraiment vers où j'étais, mais j'avais déjà abandonné la petite famille bourgeoise, avec leur gosse et toute la compagnie. Ca me fait mal, de penser à ce gamin. Je n'oserai jamais me l'avouer en face mais je n'ai toujours pas digéré mon acte. Une faiblesse, peut être la seule, mais la plus profonde. Il faut que j'évite d'y penser, c'est tout. C'est simple. Je fixe l'homme. Il n'a pas changé d'un poil, je le reconnais très bien maintenant. Avec sa petite bande de potes, ils m'ont agressé, alors que d'habitude c'est plutôt mon rôle. J'ai beau être une tueuse douée, face à une bande de gros baraqués, j'ai peu de chances de les liquider. Je m'en suis sortie, assez amochée, mais je suis vivante. C'était des professionnels. Et je me suis promise de me venger, si jamais le destin les replaçait sur ma route. De toute façon je n'ai jamais eu que ma vie à perdre... Le truc, c'est que là il est seul. C'est pas grave, ça sera déjà ça. La balance est plus équilibrée que la dernière fois. Je rentre les mains dans les poches et soupire, avant de m'approcher de lui. Je m'arrête à quelques centimètres de son flingue.

« Pas de chance ? Je ne vois pas du tout ce que tu veux dire, mon chou »

Ma jolie, mon chou. Et j'insiste dessus, avec un sourire ironique Que voulez-vous, je lui renvoie la balle. Mon sourire se renforce.

« Tes petits copains sont pas là pour te prêter main forte aujourd'hui, on dirait ? C'est entre toi et moi alors. Toute façon y'a pas l'air d'avoir grand chose ici, et j'ai pas envie de partager avec toi. »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Black listed [Livre I - Terminé]   Jeu 13 Nov - 0:52

Est-ce le hasard qui fait bien les choses ? Car, retrouver une de ses anciennes victimes étaient assez rare, surtout depuis l'épisode Zack. Cette femme, juste devant lui ne lui était pas inconnue. Quand son groupe initial n'avait pas encore été séparé, il avait croisé la route de cette femme pour la voler. Bref, c'était ce qu'ils faisaient presque à toutes les personnes croisant leur chemin. Avec elle, ça n'avait pas été bien difficile, une femme seule... contre sept hommes armés. Quoi qu'elle s'était tout de même défendue tel un fauve enragé. D'un côté, c'était plus intéressant quand il se défendait, ça rendait les choses bien plus intenses. Pour Javik, ça lui rappelait les braquages de banque au moment où la sirène des voitures de police sifflaient dans les rues et qu'ils devaient tous se préparer a les affronter pour sortir avec leur butin. L'adrénaline de ces moments-là, lui manquait fortement aujourd'hui. Se battre contre un zombie n'avait plus la même intensité. La jeune femme dont il ignorait le prénom était une fois de plus seule. Enfin, c'est ce qu'il pense, car il n'avait vu personne dehors et à l'intérieur de ce hangar ce n'était pas mieux. On dirait bien qu'elle n'aura jamais d'ami pour se protéger. Tant pis pour elle, tant mieux pour les salopards comme Lawson. Pour autant, le fait d'être seule ne sembla pas l'effrayer plus que ça. Au contraire, elle se rapprocha, très près même, pour se retrouver à moins d'un mètre du jeune homme. Bizarrement, ceci le fit sourire, un sourire amusé et agaçant pour quiconque pouvait le voir. En plus de ça, elle semblait vraiment vouloir jouer. Très bien, qu'elle continue ainsi, il commence à aimer ce petit jeu.

La jeune femme évoqua sa bande de pote qui n'était pas là. Certes, elle avait raison, il était seul... Enfin, presque ! Danny était dans le coin en train d'explorer la ferme lui aussi. Quoi qu'il en soit, il n'a pas besoin de son meilleur ami pour s'occuper de cette fille. Cette histoire va surement finir en bagarre vu ce qu'elle lui dit. Une fois de plus, ça ne le dérange pas, se défouler lui fera le plus grand bien. "Tu penses sincèrement que j'ai besoin d'avoir mes "potes" avec moi pour m'occuper de toi ?" demanda-t-il en insistant sur le mot pote. "Je ne compte pas non plus partager ce qu'il y a là-dedans... J'ai comme l'impression qu'on a un sacré conflit d’intérêt là," observa-t-il son arme toujours devant lui, prête à tirer si besoin. Un autre sourire traversa le visage du jeune homme qui baissa son M4 pour le laisser passer dans son dos grâce à sa lanière. S'il doit affronter la jeune femme, ça sera à main nues, hors de question d'utiliser ses précieuses munitions qui se font assez rare comme ça. Il fit craquer ses phalanges annonçant la couleur de ce qui allait suivre. Et sans prévenir, il frappa le premier coup en direction de l'inconnu, un coup visage son visage. Quoi, qui a dit qu'un homme n'a pas le droit de frapper une femme ? Dans la logique on voudrait qu'ils soient gentlemen et les protèges. Javik ! Un gentleman ? Autant dire que ça n'arrivera surement jamais. Et puis, le monde à changer, il le fait pour sa propre survie sachant très bien que si ce n'est pas lui qui donne le premier coup, ça sera elle. Elle à des comptes à régler avec lui, c'est logique que ceci ne puisse finir qu'en combat.

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Black listed [Livre I - Terminé]   Dim 16 Nov - 11:45

Même dans un monde censé être dévasté, on ne pouvait pas être tranquille plus de cinq minutes. Ca commençait à me taper sur les nerfs... Encore, un zombie, c'est rapide. Il gémit, il vous saute dessus, un coup dans le crâne et c'est plié. Vous pouvez continuer votre route tranquillement, jusqu'à ce qu'un autre vous trouve, etc. Mais quand deux humains se rencontrent, ils se tapent toujours sur la gueule, eux aussi, Zack ou pas. C'est trois fois plus long et plus risqué. J'avais plus que ça à faire, après avoir passé ma vie à buter tout ce qu'on me désignait... J'avais fuit New York dès que la menace mort-vivante s'était faite trop présente pour avoir un peu la paix. Pour me libérer enfin de la peur de mes supérieurs, de la mort qu'ils faisaient planer h24 au dessus de ma tête. Ca c'était réussi. Le reste... Ces types avaient bien failli me défoncer, quand ils m'avaient croisés. La petite famille avec laquelle j'étais restée jusque là s'était faite défoncer, mais franchement même avec eux, nous n'aurions pas eu plus de chance. Ils ne savaient même pas se battre, alors face à une bande de gros baraqués, comment voulez-vous faire ? Ils étaient organisés, ils savaient ce qu'ils faisaient, et comment le faire. Moi j'étais seule, et bien que douée, la balance ne penchait pas du tout en ma faveur. Quand vous êtes une femme, vous agissez différemment qu'une bande de gros bras enragés. Bref. J'étais encore vivante, bien là pour témoigner et prête à faire pisser le sang de cet homme là. Seul à seul, j'avais nettement plus de chances d'en venir à bout, ce qu'il ne semblait pas réaliser. Eh bien tant mieux... L'effet de surprise est toujours un atout à prendre. Puisque aucun de nous deux ne semblait décidé à passer tranquillement son chemin, il était temps de jouer un peu. Bien que j'étais consciente qu'il pouvait me tuer d'une simple pression du doigt. A contre-jour, je ne voyais pas bien quel était l'arme à feu qu'il tenait, mais elle était braquée sur moi. C'est tout ce qui importe. J'ose me dire que s'il comptait me tuer directement, il l'aurait fait directement.

"Ne sois pas si sûr de toi, ça pourrait te jouer des tours."

Oui, il me prenait vraiment pour une lopette qu'il serait aisé de battre au corps à corps. Ok, je n'avais pas sa force brute, mais je détenais d'autres cordes à mon arc. Il le faut bien... Il abaisse abaisse son arme, et je retiens un soupir de soulagement. Il se doute que je n'ai aucune envie de crever ici et maintenant...  Je le regarde, amusée, commencer sa démonstration de l'homme viril qui fait craquer ses phalanges avant d'attaquer. Ce genre de comportement m'a toujours fait rire, allez savoir. Sans plus de cérémonie, son poing fuse vers mon visage. Il est rapide, il a de l'expérience. Ca transpire l'expérience et l'assurance. Un peu trop à mon gout. Je tente un mouvement d'esquive.

Type d'action Je tente d'esquiver le coup


Mes réflexes en prennent un coup, alors que je sens ma mâchoire craquer quand le coup m'atteint. Aucune idée si elle est déboitée ou pas, mais je n'ai pas le temps de m'y attarder. Et ce, malgré la douleur. Je serre les poings et me concentre. D'un coup, je me rapproche de lui et lance mon genou vers son plexus solaire. Si ça touche, ça va faire mal. Respiration bloquée Et au pire, je sortirai mon joujou tranchant.

Type d'action Je lance mon genou vers son plexus solaire


Je me plante, il esquive. Bon, eh bien je n'ai plus qu'à passer au niveau supérieur...

Points de vie restants : 23/25
Munitions restantes : 11
Gains des fouilles : Rien
Endroit où je me trouve :  Milieu du hangar
Endroit où se trouvent mes ennemis : 1, au corps à corps avec moi.


Dernière édition par Naomi Archer le Dim 16 Nov - 11:48, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Black listed [Livre I - Terminé]   Dim 16 Nov - 11:45

Le membre 'Naomi Archer' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Esquive' :


--------------------------------

#2 'Défense Physique' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Black listed [Livre I - Terminé]   Dim 16 Nov - 23:30


C'est certainement fou de vouloir s'en prendre à un autre humain. C'est vrai après tout, il suffit de regarder dehors et de voir les Zack pour comprendre que l'espèce humaine et en voit de disparition. Alors, pourquoi s'en prendre à ses semblables ? Le proverbe "l'homme est un loup pour l'homme" n'a surement jamais était aussi vrai qu'aujourd'hui. Voler, piller, tuer... la vie des autres devient tellement insignifiante face à la sienne. On aura beau dire ce qu'on veut, les humains sont des êtres individualistes dans les pires moments. Javik ne fait pas exception à la règle, ça fait longtemps qu'il se fiche des autres. Les seuls vivants qu'il respecte ce sont ses amis. Hélas, en ce moment il n'a plus que Danny. Ash et Rico étant mort, Cooper et Spoon étant disparu et leur statut totalement incertain. Alors, cette femme qu'il ne connait pas devant lui, il se fiche de sa vie. La tuer ou juste la frapper... le résultat ne tardera pas à être connu. Bien qu'il ne sache pas encore ce qu'il pourra trouver dans la grange, il n'a pas envie de partager. C'est pour ça que le duel va s'engager. Oui, c'est le retour du Far Ouest, mais sans les caches poussières et les chapeaux de Cowboy.

Le jeune homme n'a pas l'intention de la tuer tout de suite, pourquoi gaspiller une précieuse balle de son arme ? De plus, le bruit de la détonation pourrait faire rappliquer des zombies et c'est tout sauf ce qu'il veut. Un combat à mains nues semble plus sûr et ça lui permettra de se défouler un peu. Alors sans attendre plus, il frappa le premier. Avec lui pas de galanterie ! Son poing s'écrase sur le visage de la jeune femme, sa mâchoire en prend un sacré coup, peut-être pas assez pour être sonné, mais ça doit être douloureux. Quoi qu'avec l'adrénaline qui doit à présent fuser dans tout son corps, elle ne doit pas encore sentir la douleur. Ceci semble l'avoir énervé et vous savez quoi ça arrache un sourire amusé à Javik. A présent, c'est elle qui s'approche déterminée à l'avoir. Dommage pour elle, il voit le coup venir et bloque son coup de genou qui aurait pu faire des dégâts et la repousse en gardant sa garde pouvant lui permettre de se protéger. "C'est peut-être toi qui est trop sûr de toi !" lança-t-il en réponse à sa réplique de tout à l'heure. Pour le moment, il avait l'avantage et ne comptait pas perdre. Maintenant, c'est à Javik de jouer de nouveau.

Type d'action Javik balance un coup de pied en direction du ventre cette fois-ci.


Le combat n'est pas fini, son coup de pied devant se retrouver droit contre le ventre de la jeune femme pour lui couper la respiration est malheureusement paré. Son tibia rencontre son avant bras et la douleur se fait aussitôt sentir. Oh, il n'a rien de cassé, mais un tibia qui tape contre quelque chose n'a jamais fait du bien. Malgré tout, il contient sa grimace et ne montre pas la douleur qui va finir par passer très rapidement grâce à l'adrénaline. Quand le combat sera fini et quelques heures après quand ses muscles seront froids, il risque d'avoir mal.

Points de vie restants : 24/26
Munitions restantes : 20
Gains des fouilles : //
Endroit où je me trouve :  Dans la grange
Endroit où se trouvent mes ennemis : Corps à corps, un ennemie

[Mon premier lancé de dé ! J'espère que j'ai pas fais de boulette :D]

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr



Dernière édition par Javik Lawson le Dim 16 Nov - 23:35, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Black listed [Livre I - Terminé]   Dim 16 Nov - 23:30

Le membre 'Javik Lawson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Défense Physique' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Black listed [Livre I - Terminé]   Dim 23 Nov - 18:28

J'ai mal, mais la douleur est largement supportable. A froid sera t'elle sûrement bien plus présente, mais de toute manière je ne peux pas me permettre de m'attarder dessus pour l'instant. Un tueur qui se laisse déstabiliser par sa douleur est un tueur mort. Point. Et pas besoin d'études ou même d'avoir de l'expérience pour savoir ça. Ca s'appelle juste l'instinct de survie, et tous les êtres humains en sont pourvus, à différents niveaux. Il n'y a que ça qui peut pousser deux vivants à se battre, aujourd'hui. Ou alors, il y a ceux qui, comme moi, ont besoin de se divertir et sotent sur l'occasion quand elle leur tombe dessus. De toute façon, dans la situation où nous nous trouvions, il n'y avait pas trois mille solutions. Et au fond, la différence entre Zack et nous n'est pas énorme, nous nous battons au moindre bruit, au moindre mouvement. Cette attitude était encore plus répandue depuis la grande panique, peut être parce que tous les êtres faibles et incapables de se défendre avaient rejoint les rangs de Zack.

Je serre les dents. Je ne suis tout de même pas assez conne pour me laisser avoir en face à face. Surtout au corps à corps. J'étais bonne tireuse, mais cet attout ne me servait plus à rien. Au contraire, un tir d'arme à feu, aujourd'hui était une erreur monumentale car rien n'attirait plus les zombies que ça. A mains nues, bien que musclée je ne faisais pas le poids face à un gros baraqué. C'est ce qu'on m'avait appris, et l'on m'a aussi appris à y faire face. Bon, ok, j'ai pas eu de chance la dernière fois, mais je compte bien lui montrer que je ne suis pas une incapable. Et si je dois y aller par les méthodes fortes, eh bien j'irai. Aucun scrupule à laisser une loque, ou même un cadavre derrière moi. Au point où en est le monde, un corps de plus ou de moins... Qui remarquera ? Ses potes, mais qui me dit qu'ils sont encore vivants ? Et puis je les emmerde.

Cette fois-ci, j'ai le temps de voir son coup venir et de le parer. Je bloque son tibia de justesse, en espérant lui faire mal. De toute façon, dans telle sorte de combat, lui faire mal peut impliquer me faire mal également. Mon avant-bras va bien, je n'ai fait qu'arrêter son attaque, je ne l'ai pas frappé. Je me demande, d'ailleurs, comment je suis arrivée à cela avec mon bras assez frêle. Passons, je ne vais pas me plaindre, avec la rapidité de nous mouvements, j'arrive à m'en sortir. Je me jette sur lui à nouveau, plus sauvagement, et dans le même mouvement, mon poignard apparait dans ma main. Et je vais frapper, parce que la lame a toujours été mon point fort. Il est temps que je prenne les choses en main.

Type d'action J'attaque à l'arme blanche (spécialité)


Points de vie restants : 23/25
Munitions restantes : 11
Gains des fouilles : Rien
Endroit où je me trouve :  Milieu du hangar
Endroit où se trouvent mes ennemis : Un au corps à corps avec moi
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Black listed [Livre I - Terminé]   Dim 23 Nov - 18:28

Le membre 'Naomi Archer' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Arme Blanche' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Black listed [Livre I - Terminé]   Mer 26 Nov - 22:26


D'un point de vue extérieur, ce combat devait avoir l'air stupide. Le monde ne tournait plus rond, l'espèce humaine est clairement en voie de disparition et voilà que deux nigauds ne trouvent rien de mieux à faire que ce battre. A se battre pour quoi d'ailleurs ? Car au final, si on jette un coup d'oeil à ce hangar pourri, qui a t'il à voler hormis du foin et du crottin... Oui, c'est stupide ! Un combat totalement inutile alors que la survie de l'un et de l'autre n'était finalement pas menacée. Mais voilà ce qui arrive quand les gens deviennent des survivants, quand ils ne peuvent plus faire confiance à personne et que l'égoïsme devient le trait de caractère principal de tout le monde. Le monde était déjà moche avant, mais il l'est devenu encore plus. Bien sûr, Javik n'en a pas conscience, il n'a jamais vraiment fait partie de ce qu'on peut appeler les "gentils". Très jeune, il a été livré à lui-même et n'a rien trouvé de mieux que de devenir braqueur. Le pauvre n'a pas non plus été aidé par son enfance. Un père qui le battait presque tous les jours depuis qu'il était petit, une mère qui se fichait pas mal du traitement que lui infligeait son père. C'est juste un gamin perdu, un mec qui a perdu foi en l'humanité depuis son plus jeune âge sans même le savoir. Alors, faire le mal en ce moment, qu'est-ce que ça peut bien faire ?

Les coups commençaient à pleuvoir entre les deux sans que l'un ou l'autre ne puisse deviner l'issue de ce combat. Le coup qu'il voulut lui mettre dans le ventre fut malheureusement paré par son bras. Son tibia touchant son avant-bras, il sentit une certaine douleur. Merde ! Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas ! Il serra les dents pour contenir la douleur lancinante qui passa assez rapidement. Pour le moment, il n'avait pas le temps de s'attarder sur celle-ci. Le combat se jouant devant lui était plus important que la douleur. A son tour, la jeune femme contre-attaqua, mais la fourbe avait décidé d'en finir. Ainsi, elle sortit un couteau et s'élança sur lui. Javik la retint du bout des bras, mais c'est qu'elle força pour passer et dans l'action, il chavira en arrière, l'entrainant dans sa chute. La lame de Naomi vint se planter dans le biceps gauche du jeune homme qui ne put réprimer un léger cri de douleur.

Type d'action Javik essaie de pousser Naomi pour se relever. La lame se trouve toujours dans son bras.


Toujours au sol, le jeune homme tente de se dégager de la jeune femme, mais elle reste sur lui et ne semble pas vouloir bouger. Sa lame tient d'ailleurs toujours dans la chair de Javik.

Type d'action Cette fois-ci, Javik passe à l'attaque, tentant un crochet du droit.


Être sol n'avantage vraiment pas le jeune homme surtout qu'elle le tient grâce à sa lame bien enfoncé dans son muscle. Faisant un grand effort, il tente de lui assener un crochet du droit qu'elle parvient à esquiver. En prime, elle tourne sa lame dans son bras rappelant à l'ordre Lawson qui commence à avoir beaucoup de mal à contenir sa douleur.


Points de vie restants : 17/26
Munitions restantes : 20
Gains des fouilles : //
Endroit où je me trouve :  Dans la grange, sur le sol
Endroit où se trouvent mes ennemis : Corps à corps, un ennemie, sur moi ><

[comment je prends cher XD]

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr



Dernière édition par Javik Lawson le Mer 26 Nov - 22:42, édité 2 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Black listed [Livre I - Terminé]   Mer 26 Nov - 22:26

Le membre 'Javik Lawson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Esquive' :


--------------------------------

#2 'Défense Physique' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Black listed [Livre I - Terminé]   Sam 6 Déc - 11:17

Le type savait se battre, c'était sûr, mais pas de chance pour lui, moi aussi j'avais été entrainée. Grossièrement je l'avoue, on n'avait pas cherché à faire de moi une arme de précision, quelqu'un de foncièrement intelligent ou capable d'élaborer des stratégies autres que celles de sa survie, mais au fond, ça importe peu. Donner des coups et pouvoir en recevoir un minimum, c'est déjà pas mal, et ça vous aide beaucoup plus que n'importe quoi quand vous êtes face à la mort. Quand on a pas le temps de réfléchir, ni de capacités intellectuelles géniales, mieux vaut être doué pour défendre sa croute. Et ça, je l'étais, assurément ; j'aurai pu me faire buter tant de fois après avoir tué mon oncle, shootée, ivre et tout ce que vous voudrez, jusqu'à ce que je trouve du soutien et une planque. Aucun doute sur le fait que je me battais encore pour ma survie, actuellement. De toute façon, qu'il y avait il à faire d'autre dans un monde ainsi dévasté ? L'individualisme était tout ce qui pouvait encore nous sauver, et pour moi cela n'était pas une nouveauté. Il est vrai que je n'avais aucune véritable raison de me jeter sur un mec seul dans l'unique but de le tuer, en effet. A croire que cet acte me manquait, à croire que m'en prendre à Zack ne me suffisait plus. Peut être était-ce vrai... Je me dégoutais et m'effrayais moi même, parfois, toutes ces horreurs qui me passaient par la tête, tout ce que j'avais fait, et dont je m'étais délectée... Tant de choses dont la pensée me répugnait, mais dont l'acte me réjouissait. Et il fallait bien que je me mette à apprécier la souffrance d'autrui, car c'était devenu mon métier, par obligation. Je continuais, aujourd'hui, parce que je ne savais rien faire d'autre. A jamais, je serai enchainée à mon passé, j'en avais conscience. A mon passé, mais aussi à mes irrésistibles besoins de violence et de vengeance, aussi futile cela puisse paraître, pour une femme d'une trentaine d'année que de s'attarder sur des règlement de comptes en tout genre. Que voulez-vous, les zombies changent la face du monde, non le cœur des êtres.

Je laisse la douleur dans un coin de ma tête, et me jette donc sur mon adversaire avec ma lame sortie. Nous chutons, et je plante, sans vraiment calculer de cible particulière. Toucher, et ça fera mal quoi qu'il en soit. L'atteindre directement au cœur n'est pas une victoire assez satisfaisante à mon goût, car trop simple et trop rapide. Et d'instinct il se protègera. Je touche le biceps, alors que je me retrouve au dessus de lui. Un petit sourire s'étire en entendant son cri, en sentant sa chair sous ma lame. Oui, j'ai des penchants sadiques, et alors ? Lui non plus n'est pas un ange, je pense avoir le droit de me réjouir un peu. Il tente de se débattre, tente de me frapper, j'esquive et en profite pour augmenter un peu sa douleur.

« Et maintenant, on fait comment ? Je t'achève et je ramène ta tête à tes potes, ou tu te décides à réagir ? Franchement, tu me déçois. »

Sans provocation, le jeu n'est pas drôle. Tant pis si je ne le tue pas, lui laisser une belle trace de mon passage en un cuisant souvenir m'apporterait presque autant de satisfaction. Je retire légèrement ma lame, l'enfonce à nouveau, pour la sortir totalement, tout en douceur. Je viens passer la pointe de mon arme sur sa gorge, appuyant à peine pour ne pas faire couler de sang, mais pour bien lui faire comprendre qu'il est à ma merci. Et j'aime ça, oh que oui.

Points de vie restants : 23/25
Munitions restantes : 11
Gains des fouilles : Rien
Endroit où je me trouve : Au sol, dans un hangar
Endroit où se trouvent mes ennemis : Un, sous moi
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Black listed [Livre I - Terminé]   Dim 7 Déc - 0:13


Le plus dur à encaisser dans un combat pour Javik c'est la défaite. Perdre lui rappel tant de mauvais souvenir... Perdre ça lui fait penser à son enfoiré de père. Ce fichu connard qui l'attrapait par les cheveux et le traînait jusque dans le salon pour le balancer avec violence contre le mur en lui ordonnant de ne pas bouger. C'est là qu'il devait attendre qu'il retire sa ceinture pour s'en prendre des coups encore et encore. Et plus il pleurait, plus il frappait fort et plus il continuait. Alors, avoir cette lame glaciale plantée dans son bras, le rendant impuissant, c'était horrible. Mais qui pouvait comprendre ça ? Hormis peut-être Danny qui connait un peu son histoire. Quoi que Jav' ne lui a jamais vraiment dit ce qu'il pouvait ressentir face à l'échec. En quittant sa maison, en fuyant ces parents, il s'était juré de ne plus jamais perdre ! Pourtant, il devait s'avouer vaincu. La douleur irradiant son bras était horrible et la cacher devenait difficile, même pour lui qui a été habitué -d'une certaine manière- à la douleur depuis sa plus tendre enfance. Est-ce que la mort se rapproche ? Après s'être fait tabasser et presque laissé pour mort il n'y a pas si longtemps que ça avant de rejoindre le groupe d'Evy, voilà qu'il va mourir. Il sent la lame bouger dans son bras, ce qui le fit grimacer et serrer les dents tout en mordant sa langue pour ne pas crier de douleur. Même une fois que la lame n'y est plus, il a toujours l'impression de la sentir dans sa chair en train de pivoter de droite à gauche. Mais il n'en est rien, le couteau est à présent sous sa gorge prête à être utilisé pour trancher celle-ci et déverser son sang.

Cette histoire, il l'a bien cherché, non ? S'il ne l’avait pas provoqué, il ne serait surement pas allongé sur le sol se vidant à moitié de son sang. Vu son caractère, il fallait bien qu'un jour que ceci arrive. Ses actes le mènent à sa perte. La fille lui demande ce qu'elle doit faire, comme s'il allait répondre. Son regard se plante dans le sien et d'un gout, il se met à rire. Oui, à rire. Est-ce la mort qui est tout à coup si comique ? "Je pense que tu ne devrais pas me sous-estimer !" confit-il avec un sourire sarcastique juste avant que le laser d'une arme ne se pointe sur le front de la jeune femme. Pour le moment, elle ne peut pas le voir. De toute manière, comment pourrait-elle regarder son front ? A moins qu'elle puisse voir le reflet du point rouge sur sa lame. "Je te déconseille de faire ça ! Lâche ton arme et relâche-le !" ordonna la voix d'un coup si rassurante de Danny. On peut dire qu'il arrive au bon moment et sans que Javik ait eu besoin de crier à l'aide. Il devait certainement être en train de le chercher pour lui dire qu'il n'avait rien trouvé de son côté. "Tu décides quoi ? Tu me tranches la gorge ou tu me libères ? Enfin, sache que si tu me tues, tu viendras en enfer avec moi." murmura Lawson qui était toujours sous sa lame. Danny ne loupera pas la jeune femme, pas à cette distance. Même si elle décide de bouger, il aura largement le temps de la cribler de balle.

Points de vie restants : 17/26
Munitions restantes : 20
Gains des fouilles : //
Endroit où je me trouve :  Dans la grange, sur le sol
Endroit où se trouvent mes ennemis : Corps à corps, un ennemie, sur moi ><

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Black listed [Livre I - Terminé]   Ven 12 Déc - 18:53

[HJ] : Désolé, c'est pas top :/

Ca y est, enfin. J'avais gagné, ou presque. Cet enfoiré gisait enfin à terre, sous moi, alors que je sentais avec délice ma lame, comme le prolongement de mon propre bras, de ma propre main, planté dans sa chair. Et je me délectais de sa douleur. J'avais tellement souffert, j'avais tellement hurlé, que désormais je ne pouvais qu'apprécier redistribuer toute la violence et la douleur enfouie en moi. Il n'essayais même pas de cacher sa défaite, il ne le pouvait pas. Et même, alors que je lui laissais la possibilité de se dégager, ne l'achevant pas directement. Je prenais un risque, oui, mais en même temps je me sentirais presque frustrée d'en finir aussi vite. C'est vrai, alors que moi je m'étais débattue comme une dératée, lui se contentait d'afficher une mine douloureuse. Les hommes doivent apprendre à perdre face aux femmes...Et je venais de lui donner la preuve indéniable que j'étais forte, et que sans ses copains, il n'avait aucune chance, vraiment. Même si lui aussi m'avait frappée, même si j'en ressentais encore des vagues de douleur parcourant ma mâchoire, ce n'était pas moi qui me retrouvais allongée sur le sol, presque épinglé. C'était lui. Il tente une dernière vanne, avec un truc que j'interprète comme une tentative de sourire. C'est ça, souris à la mort. Si il ne veut même pas tenter de se débattre, alors pourquoi faire trainer les choses...C'était dommage, vraiment. J'aurai aimé jouer plus longtemps... A croire que j'en venais à apprécier de mettre ma vie en danger pour des futilités. Ce combat, nous l'avions cherché autant l'un que l'autre, comme des gamins, juste parce que Zack ne nous suffisait pas, que nous étions des humains, et que les humains sont caractérisés par leur individualisme. Je n'échappais pas à la règle, je n'y comptais même pas. Même si je n'avais pu en aucune manière me comporter, me considérer comme un individu propre lorsque j'étais sous le joug de la mafia, désormais c'était terminé. Une seule chose n'avait pas changé : lorsque je me trouvais face à la mort, je jubilais.

Sauf lorsque j'en suis la cible.

Je relève la tête, alors qu'une voix grave résonne dans le hangar. Un homme, un de ceux qui étaient avec ma victime. Et son arme est pointée sur moi. Putain de merde, j'aurai dû être plus rapide, maintenant je suis piégée... Pourtant, je souris, toujours de cet air sadique et auto-suffisant.

"Et si ton pote tire, il rameute tous les zack du coin, donc il vient aussi avec nous."

Néanmoins, je retire ma lame et recule brusquement, au cas où il voudrait en profiter pour contre-attaquer. Je les regarde tous les deux. Mon arme disparait d'un geste de mes mains, tout en restant à portée, de même que mon flingue. Mais si on pouvait éviter de faire de bruit, ça serait bien aussi. D'un signe de tête au nouvel arrivant, je lui lance

"Franchement, ton pote ne survivra pas très longtemps, s'il se bat comme ça face aux zombies. Vous comptez vous ruer sur moi pour m'achever ? Vous n'êtes toujours pas autant que la dernière fois, je ne sais pas si vous avez votre chance..."

Petit sourire en coin, alors que je lance un regard de braises à mon ancienne victime. On se retrouvera en enfer.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Black listed [Livre I - Terminé]   Sam 13 Déc - 22:37

Cette fois, le jeune homme s'en sortait plutôt bien. On peut dire qu'il avait de la chance d'être blessé seulement au bras et d'être sauvé par Danny. Bon sang, un peu plus et il allait vraiment y passer à cause de cette "salope". En tout cas, il appréciait grandement l'arrivée de son ami. Bien qu'il n'ait pas remporté le combat, il venait de remporter la guerre grâce à son meilleur ami. Vous savez quoi, une bataille de remporter ce n'est rien comparé au fait de gagner la guerre. Donc, il pouvait jubiler de cette victoire. La fille se releva dégageant ainsi Javik qui se releva et fit quelques pas en arrière pour se retrouver vers Danny. D'un coup d'oeil, il regarda son bras sanguinolent, ce n'était vraiment pas beau à voir. La femme avait l'air de douter qu'ils puissent tirer. Comme si les deux hommes avaient peur de rameuter des zombies. Le temps qu'ils rappliquent ici, ils seront déjà loin. Les morts ne sont pas hyper rapides et dans le pire des cas, ils trouveront un coin ou se cacher. Lawson resta silencieux, il n'avait pas envie de la contredire. Si elle veut les imaginer morts qu'elle le fasse, mais ceci n'arrivera pas. Par contre, il n'apprécia pas trop qu'elle le trouve minable car il avait perdu le combat. Ce n'est pas sa faute si la chance n'avait pas été totalement de son côté. Comme un enfant, il répondit alors à sa provocation : "Hey, je me bats très bien ! C'est toi qui joue pas franc jeu en utilisant une arme blanche ! Pétasse !" Derrière lui, il crut entendre un léger rire de la part de Danny. Merde, si son meilleur pote vient à rire de lui c'est vraiment le bordel.

A présent, il ne restait plus qu'à savoir ce qu'il allait faire d'elle. Le braqueur avait bien envie de la tuer. Ainsi, il ne pourra jamais la recroiser et ne pourra pas subir son courroux. Avoir des ennemies par les temps qui courent c'est assez risqué, les éliminer c'est être prudent. Avant qu'ils ne disent quoi que ce soit, Ethan fit son apparition à son tour dans la grange. Peut-être avait-il vu Danny au loin et l'avait suivi jusqu'ici. "Qu'est-ce que vous faites ! Baissez vos armes !" ordonna-t-il précipitamment en se mettant entre eux et la jeune femme. "Bon sang, c'est quoi ton putain de problème, Ethan ?" grogna Javik. Comment pouvait-il deviner qu'elle avait rejoint leur groupe. Le pauvre garçon n'est pas devin et vu que Dan et lui étaient partis plusieurs jours, aucun d'eux n'étaient aux courant des nouvelles. "Naomi est avec nous ! Elle a rejoint le groupe. Alors, vous allez tous ranger vos armes avant de vous entre tuer !" indiqua-t-il en voyant l'instant d'après le bras de Jav'. Il leva les yeux vers le ciel, visiblement, il était arrivé un poil trop tard. Sur ce coup-là, le braqueur n'avait pas du tout envie d'abdiquer aux ordres de l'un de ses compagnons. Pourtant, il fit signe à Danny que c'était okay et qu'il pouvait baisser son arme. C'était également une manière de montrer à la fille qu'il pouvait être plus intelligent qu'elle et passer au-dessus de tout ça. "On dirait qu'on joue dans la même équipe à présent... Naomi !" lança-t-il non sans un air quelque peu narquois. Ce n'est pas parce que la paix est là, qu'il n'a pas le droit de se montrer légèrement désagréable. "Bon, maintenant est-ce qu'on peut rentrer ? C'est pas tout, mais je pisse le sang moi !"

Points de vie restants : 17/26
Munitions restantes : 20
Gains des fouilles : //
Endroit où je me trouve : Dans la grange, sur le sol
Endroit où se trouvent mes ennemis : Corps à corps, un ennemie, sur moi ><

[Du coup, pour pas qu'on s'entre-tue, je fais intervenir Ethan, comme ça, il peut calmer le jeu ^^]

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Black listed [Livre I - Terminé]   Mer 24 Déc - 15:49

Putain, j'avais rarement vu un mec qui avait autant de cul à trois centimètres de la mort. Et moi je n'avais jamais eu autant de malchance. Pourquoi fallait il que son pote nous retrouve maintenant ? Franchement ? Je n'y croyais pas, ce genre de coup de poker ça n'arrive que dans des films. En même temps, vous me direz, la catastrophe surnaturelle ressemble pas mal à un film. Moi même j'y ai pas cru au départ, comme la plupart je pense. Comment gober un truc pareil ? Des zombies ? Bref. Comme toujours, j'avais su en tirer une opportunité, peut être la plus grande de toute ma vie. M'échapper... Même si ma vie n'avait pas changé des masses. Je soupirais, en repensant à tout cela, en pensant aussi qu'il serait totalement erroné de dire que la chance m'avait sourit en permanence, au cours de ma vie. J'avais toujours eu la poisse sauf quand il s'agissait de tuer. Ca... Ca je le faisais très bien. Un peu trop, peut être. Peut être avais-je trop pris confiance en mes capacités, et peut être appréciais-je trop de mettre fin aux insignifiantes existences de mes congénères. Peut être y prenais-je trop de plaisir, trop de temps. Oui, si je l'avais achevé immédiatement, sans cérémonie, je n'aurai eu aucun problème. Quand l'autre aurait pointé son pif il serait déjà à terre et je n'aurai qu'à éliminer le nouvel arrivant. Mais non, les morts rapides étaient devenues des jeux trop faciles, trop frustrants pour moi. Mais la frustration de l'échec est encore pire. Je le dévisage avec un regard noir, noir de haine, noir de rage. Si j'avais déjà des comptes à lui rendre, ici ils sont doublés. Un sourire narcquois se forme sur mes lèvres, alors qu'il me traite de pétasse.

« Désolé ! Personne m'avait prévenu qu'il y avait des règles ! »

Oui, ce genre de jeu se joue sans règles, sans concessions, sans rien. Enfin, s'il le prenait à la rigolade... C'était juste risible pour moi. Ca calmait peut être un peu ma rage, de voir qu'il ne la partageait pas au même degré que moi. Et maintenant, ils comptaient faire quoi tous les deux ? Me tirer un grand sourire et prendre leurs jambes à leur cou ? Essayer de me démonter ? Discuter ? J'étais curieuse, franchement. La réponse me vient sous une autre forme, une troisième personne qu'il me semble avoir déjà vue. Putain, c'est le doc' du groupe. Je pousse un soupir et enchaine avec un petit rire à ses paroles.

« Eh bien, ça va être joyeux... »

De toute façon, si ça devenait le bordel je n'aurai qu'à plier bagages sans plus de cérémonies. Je hisse mon sac sur mes épaules et lance à Javik en rejoignant la sortie.

« Content ? Maintenant tu vas pouvoir m'appeler pétasse tous les jours et même mater mon cul. »

Enfin, s'il essayait de trop près, il saurait à quoi s'en tenir.

« Si Zack est pas loin, vaut mieux pas trainer ici. »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Black listed [Livre I - Terminé]   Jeu 25 Déc - 22:21

Quelle surprise ! L'arrivée d'Ethan aurait pu être une bonne nouvelle. Oui, vous savez genre "tient un mec de plus", en gros elle ne pourra plus faire le poids. Quoi qu'il doute qu'Ethan puisse vouloir la mort d'une parfaite inconnue comme ça, même si Javik est salement blessé au bras. Du coup, son arrivée appris un autre truc. La nouvelle était pire que ce que le jeune homme aurait pu imaginer. Non, en fait, il n'aurait jamais pu imaginer une chose pareille. Cette gonzesse fait à présent partie de leur putain de groupe. Quoi ? C'est sérieux cette connerie ? Javik ne cacha pas son mécontentement. Pourquoi devrait-il supporter cette pétasse ? Si elle vit parmi eux, il va devoir faire attention à lui, des fois qu'elle ait envie de le tuer dans son sommeil. Pour l'heure, il devait bien l'accepter, c'était plus sage, du moins, il l'espérait. D'un autre côté, ça devait également l'embêter de voir que Danny et lui faisait partie du groupe. Vous savez, Lawson aime emmerder le monde, du coup c'est une sorte de satisfaction personnelle qu'il éprouve en sachant qu'elle les rejoint.

Quand la jeune femme passa à côté de lui et qu'elle lui parla, il échappa un petit rire. On dirait bien que le jeu vient de commencer. "Oh t'inquiète pas, t'auras tous les jours un nouveau sobriquet tout aussi élégant ! Par contre, ton cul... il m'intéresse pas !" Dans d'autre circonstance, il aurait peut-être pu la trouver jolie et attirante. Mais quelque chose en elle le répugnait. Elle aurait pu être miss univers qu'il n'aurait même pas envie d'elle. Son antipathie et telle qu'il ne veut même pas d'elle pour une partie de jambe en l'air.

Avant de partir, Danny fit un garrot au bras de son meilleur ami pour éviter qu'il se vide de son sang. Aucune artère n'était touchée, mais s'était mieux de ne pas perdre trop de temps. L'odeur pourrait peut-être attirer les zombies et ça pourrait fatiguer le jeune homme à la longue. La route se fit en silence, Dan et Jav' prudent, jetant par moment des regards vers Naomi juste pour être sûr qu'elle ne tentera rien. Vous savez ce qu'on dit, prudence est mère de sureté.

Points de vie restants : 17/26
Munitions restantes : 20
Gains des fouilles : //
Endroit où je me trouve : Dans la grange, sur le sol
Endroit où se trouvent mes ennemis : Corps à corps, un ennemie, sur moi ><

[Fin du sujet pour moi !
Merci pour ce RP Naomi ^^]



_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Black listed [Livre I - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Black listed [Livre I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Black bird singing in the dead of night [Livre 1 - Terminé]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Anciennes zones de jeux
 :: Coaticook et la Route vers le Nord :: L'Est, vers le Maine :: Les Fermes
-
Sauter vers: