AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Je suis tellement bête [Livre I - Terminé]
MessageSujet: Je suis tellement bête [Livre I - Terminé]   Mer 19 Aoû - 10:56

Dans ses rêves, il était à elle. Dans ses rêves, il pouvait être à elle. Il n'était plus son frère, il était juste un homme qu'elle pouvait convoiter, toucher, caresser. Qu'elle était libre d'aimer sans contrainte. Là était le piège, parce que dans les rêves, il n'y avait aucune réalité. Elle n'avait plus conscience de la salle commune qu'ils avaient élus chambre du petit chalet abandonné. Plus conscience des autres qui dormaient à deux pas, isolée avec son frère dans un coin de la pièce, maigre paravent. Plus conscience du pourquoi elle avait évité de dormir avec Rafaël après sa maladie. Plus conscience de rien. C'est l'heure où les défenses tombent et laissent totalement  vulnérable. Non, il n'y avait que ce rêve délicieux qui lui permettait tout, que cette peau convoitée dont elle pouvait enfin se gorger parce qu'elle avait tous les droits. Elle soupira. Un soupir doux et brûlant en même temps, un soupir qui perça dans la réalité. Sans qu'elle n'en soit consciente, elle trouva le chemin de sa peau sous son pull, s'y perdit avec une délectation toute onirique, nichant ses lèvres au creux de son cou parce qu'elle en avait enfin le droit...Jusqu'a ce que le réveil ne la rappelle cruellement à l'ordre.

Elle se tétanisa, se figeant subitement en prenant conscience de ses mains sur la peau de son frère, de la bouche encore posée au creux de son cou. Elle pâlit tout en se rejetant subitement en arrière, le cœur au bord des lèvres, son malaise monta d'un cran lorsqu'elle croisa le regard de son frère. Oh mon dieu ! Les mains tremblantes, elle repoussa ses cheveux, cherchant frénétiquement une échappatoire dans la pièce plongée dans le noir.

« Dé...Désolée...je...euh...Je t'ai réveillé ? Euh...Faut que...Que j'aille aux toilettes...Euh... »

Son chuchotement sonnait faux et elle en avait cruellement conscience. Il fallait qu'elle le fuit, là maintenant. Elle n'arrivait pas à le regarder et bénissait la pénombre. Elle se releva, trébucha un peu, enjamba des corps, tendue, au bord du malaise, elle allait vomir, son estomac se tordait dans tout les sens.

Elle ferma la porte derrière elle, avec une étrange précaution alors qu'elle ne voulait que s'enfuir loin, bouffée de honte et de dégoût. Une suée inonda son front. Charisma ricana en tournant, comme un réflexe, les robinets du lavabo. Pas d'eau évidemment...Les mains crispées de chaque côté de la vasques, elle chercha son souffle, souhaitant de tout son cœur disparaître, être avalée sous terre, s'effacer. Ca devenait si dur. Trop dur. La porte tourna sur ses gonds.

« Laisses moi tranquille Raf. S'il te plait. »

Elle n'avait pas la force de l'affronter maintenant, plus tard peut être, elle n'en savait rien. Mais pas là, surtout pas maintenant. Trop fragile, elle était beaucoup trop fragile

_________________
It's a Demonic Secret...
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je suis tellement bête [Livre I - Terminé]   Dim 23 Aoû - 18:33

    Ces mains sur sa peau. Ou plutôt SES mains sur sa peau. Depuis ses rêves fiévreux, il lui arrivait de revivre ce songe, d'imaginer Charisma sur lui, à le caresser. Pas toutes les nuits non plus. Parfois, il était bien trop épuisé pour rêver. Parfois, il devait se censurer lui-même peut-être... il n'en savait rien. Ce rêve n'était pas encore devenu une obsession. Il chérissait sa sœur comme la prunelle de ses yeux, avait refusé d'avouer au groupe qu'ils étaient frère et sœur pour des raisons obscures. C'était ridicule de taire ainsi leur lien de parenté mais... peut-être qu'en faisant en sorte que le monde ignore ce qui les liait, il se sentait moins coupable de ses désirs inavouables ? C'était possible. Et de son côté Charisma n'était pas davantage bavarde concernant leur lien de parenté. Là, en revanche, il en ignorait la raison, sinon qu'elle devait probablement calquer son comportement sur celui de son frère.

    Si elle savait...

    Elle le touchait. Sa main se baladait sur son ventre, ses lèvres dans son cou. Etait-ce cette caresse réelle qui avait provoqué le rêve, ou bien un étrange concours de circonstances qui fasse que la réalité rejoigne ainsi le songe ? Impossible à dire. Mais ce contact éveilla son corps bien malgré lui... Et sa conscience, brutalement. Perdu l'espace d'une poignée de secondes, il réalisa alors que son rêve n'en était pas vraiment un et que la main de Charisma était bien sous son pull, et sa bouche dans le creux de son cou. Et soudain, elle fuit, horrifiée. Elle s'écarta brutalement de lui et le regard brun de Rafaël croisa celui, bleu, de sa sœur. Il y avait de l’incompréhension dans les yeux du jeune homme. Elle balbutia alors, affolée, avant de prendre la fuite.

    Il ne la suivit pas tout de suite. Parce qu'il lui fallait le temps de reprendre ses esprits. De comprendre ce qu'il venait de se passer... Charisma l'avait caressé, comme on caresse un amant, exactement comme dans son rêve. Et soudain, il eut un doute terrible concernant ce songe qui n'en était peut-être pas un... Non, impossible, i n'était pas malade au point de confondre ainsi la réalité et l'onirisme... Si ? Ou alors, elle rêvait d'un autre et il n'était qu'un substitut et là... Cela le dérangeait grandement. Elle s'était rapprochée d'Ethaniel... Se pourrait-il que... ? Il y avait trop de questions. Et il était encore excité. Il soupira brutalement, avant de se lever, suivant les traces de Charisma, jusqu'à la salle de bain.

    Il poussa doucement la porte, alors que la voix de sa sœur résonnait, lui demandant de la laisser en paix. Sauf qu'il ne pouvait pas. Ils ne se faisaient pas de cachotteries, cela n'allait pas commencer aujourd'hui quand même... Même si la vérité pouvait tout détruire... Même s'il ignorait comment il réagirait si elle lui avouait rêver d'Ethan. Ou réellement de lui. Qu'est-ce qui était le mieux finalement ? La jalousie ou... l'inceste ? Il entra dans la pièce, refermant la porte à son tour et s'y adossant, croisant les bras tout en la dévisageant. Elle semblait aller mal. Vraiment mal. Seule la lueur de la lune dehors à travers la fenêtre permettait de distinguer ses traits, mais c'était suffisant.

    « D'accord mais... Charisma, j'peux pas juste me rendormir et faire comme si de rien n'était... »

    Ah, là il était maladroit. Mais il ne pouvait pas lui dire qu'il rêvait d'elle la nuit, qu'elle le caressait tout pareillement quand même!

    « Parle moi... »

_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je suis tellement bête [Livre I - Terminé]   Dim 23 Aoû - 19:32

Quelque chose se rebella en elle et elle laissa échapper un rire cynique. Non, bien sûr que non. Il n'allait pas laisser tranquille après qu'elle l'ai littéralement allumé. Même si elle rêvait, ce la ne changeait pas la réalité. C'était de lui dont elle avait eu envie. De lui dont elle rêvait. Évidemment qu'il voulait savoir si elle allait bien. Non, elle n'allait pas bien. Elle n'avait jamais été bien en fait. Et ça, elle ne pouvait pas le lui dire.

« Bien sûr que si tu peux. Tu te couche, tu fermes les yeux et tu te dis que j'ai juste rêvé. C'est pas difficile. »

Siffla-t-elle avec un cynisme qui ne lui ressemblait pas vraiment. Elle ne l'avait jamais été d'ailleurs, mais avouons le, aimer son frère c'était le truc le plus dégoûtant qui pouvait arriver. Surtout lorsqu'elle repensait a tous ce qu'elle avait fait, avant ou après en avoir conscience. Quand elle trouvait soudainement logique d'avoir tout fait pour briser ses fiançailles. Quand son esprit malade n'avait trouvé comme échappatoire qu'un coma pour lui faire nier la jalousie irrationnelle qu'elle avait sentit exploser en elle en le voyant avec sa meilleure amie. Jalousie. Envie. Amour. Déni. Répulsion. Elle ne savait même plus quoi ressentir. Ce qui était vrai ou non. Bien ou mal. Elle ferma les yeux. Il ne fallait pas qu'elle perde son objectif de vue. Il ne saurait rien. Il ne saurait jamais rien. Quitte a mentir, quitte a le trahir, il ne saurait rien. Et c'était tellement plus facile de le penser. Tellement...Elle détestait le blesser, elle détestait lui mentir. Et il la renvoya à leur enfance, à ce qu'il lui disait toujours quand ça n'allait pas. Et elle avait toujours pleuré sur son épaule, il avait toujours été son confident. Il était tout. Tout ce dont elle avait toujours eu besoin. Un frère, un ami, un amant...Mais la nature lui refusait ce dernier point, elle devait faire de même. Elle avait cédé une fois, elle ne le referait plus jamais. Il ne se souvenait de rien, c'était une grâce accordée.

« Te parler de quoi hein ? Ca va, Raf, j'ai la trentaine et toi aussi, des rêves érotiques c'est pas une nouveauté, y a pas de quoi en faire une montagne. Toi ou un autre, le résultat aurait été le même, juste que je dors qu'avec toi c'est tout. Alors ouais ça la fout mal mais je vais pas faire une déprime. »

Oh bon sang ! Chaque mot lui arrachait la langue et la gorge. Elle ne lui avait jamais parlé comme ça. Enfin si mais ça c'était avant. Dans son désir de protection elle prenait toutes les parades possibles et l'envoyer bouler en était une. Tant pis si ça faisait mal sur le coup, il s'en relèverait. Seulement ces mots auraient été sans doute plus crédible si elle n'avait pas autant l'air au bord du malaise c'était certain.

_________________
It's a Demonic Secret...
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je suis tellement bête [Livre I - Terminé]   Lun 24 Aoû - 10:51

    Rafaël fronça les sourcils alors que sa sœur accueillait ses paroles par un petit rire qu'il jugea déplaisant avant de lui balancer que c'était facile d'oublier, il n'avait qu'à se recoucher et voilà tout. C'était... étrange. Étrange de voir Charisma presque prête à mordre alors qu'il demandait quelques explications. L'ombre de celle qu'elle avait été resurgissait et il n'y était plus habitué. Pourtant, ce n'était pas la première rébellion dont elle faisait preuve. Elle sortait lentement de son apathie et il aurait du s'en réjouir. Sauf qu'il était bien trop troublé pour se faire. Troublé d'être encore excité par les caresses de sa sœur, quand bien même elles ne lui étaient pas destinées. Et il ne savait quelle option il craignait le plus. Qu'elle rêve de lui ou qu'elle rêve d'un autre. La première était immorale, surtout alors que c'était réciproque, et la seconde... le rendait terriblement jaloux.

    Il insista auprès d'elle pourtant et de nouveau, elle répondit avec une certaine véhémence. Et chaque mot le blessait plus que de raison. Il écarquilla les yeux de surprise quand elle lui répliqua vertement que ce n'était pas la première fois qu'elle faisait un rêve érotique et lui non plus. Il espérait fortement qu'il n'avait jamais eu de gestes déplacés sur elle comme elle sur lui... Mais... et si c'était le cas ? Aurait—elle gardé cela pour elle, avant de le laisser sous entendre aujourd'hui ?

    « Tu te fous de moi ? Tu dors avec moi depuis des mois et c'est bien la première fois que cela se produit. Pourquoi maintenant ? Qu'est-ce qui a changé ? A qui pensais-tu dans ton rêve, qui caressais-tu ainsi, hum ? »

    Rafaël était quelqu'un d'assez patient et tolérant pourtant, mais la façon dont sa sœur se braquait en le renvoyant dans ses pénates ne lui plaisait pas le moins du monde et l'agressivité de Charisma entretenait la sienne propre.

    « Bien sûr que ça la fout mal, tu crois que je me sens comment à me réveiller en bandant parce que ma frangine me caresse, hein ? »

    C'était un chuchotement furieux, frustré aussi. Merde quoi, il n'avait pas connu de femmes depuis un moment alors forcément, son corps était plus réactif que d'habitude. Et si en plus, on couplait des rêves sulfureux et interdits à des caresses bien réelles... Il avait les nerfs à fleur de pot et un désir douloureux qui ne pouvait être assouvi. Cela avait tendance à le rendre beaucoup moins compréhensif. Alors oui, il était dur avec elle, il l'acculait, mais il avait besoin de réponses. Besoin de savoir s'il devait aller casser la gueule d'Ethan par jalousie, ou simplement en clamant finalement qu'il était le grand frère de Charisma et qu'il était sur-protecteur avec elle, dissimulant ainsi une jalousie malsaine. Bon sang, mais qu'est-ce qui ne tournait pas rond chez lui ? C'était du délire... Ils ne pouvaient pas se permettre ce genre de comportement ambigu, pas avec tout ce monde avec eux. Et même... C'était immoral. Totalement. Il ne pouvait pas la souiller comme cela de ses désirs pervers et déviants.

    Il aurait du partir. La laisser là et retourner dormir. Sans y parvenir, il le savait déjà. Non, il avait l'impression que se jouait là quelque chose d'important et n'était pas décidé à fuir la réalité. Alors il coupait toute retraite à Charisma, vaillamment appuyé contre la porte qui représentait le seul moyen de sortir, de s'échapper. De fuir.

_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je suis tellement bête [Livre I - Terminé]   Lun 24 Aoû - 13:48

La jeune femme pinça les lèvres, retenant les mots qui ne demandaient qu'a en sortir. A chacune de ces question il n'y avait qu'une seule réponse. Toi. Toi. Toi ! Mais ça, elle ne pouvait pas l'avouer, elle ne voulait pas lire le dégoût dans les yeux de son frère. La répulsion qui ne manquerait pas de naitre lorsqu'il poserait son regard sur elle. Elle serrait tellement fort la vasque que les jointures de ses doigts blanchirent. Bon sang ! Ne pouvait il pas se contenter de ce qu'elle lui disait et de foutre le camp ?! Non c'était trop lui demander n'est ce pas ? Et quoi ? Elle ne pouvait pas lui répondre, combien même il le voudrait. Elle n'osait même pas le regarder en face c'était pour dire. Elle était agressive et pourtant, elle se sentait terriblement fragile dans le même temps. C'était une sensation désagréable, parce qu'elle se détestait de sentir encore sous les lèvres la peau de son frère. C'était immoral, ça n'aurait jamais dût arriver. Jamais. Elle voulait fuir mais Rafaël lui empêchait toute retraite. Elle lui en voulait pour ça aussi.

« Tu veux que je te réponde quoi là ? »

Elle poussa un lourd soupir, refrénant une envie de pleurer dérisoire.

« Tu veux pas savoir Raf. »

Finit elle par murmure en se redressant, passant ses mains moites dans ses cheveux avant d'essuyer ses paumes sur son jean. Puis elle se figea, lui jetant un coup d'oeil estomaqué. Pardon ?! Rafaël n'usait jamais d'un tel langage mais plus que ça, c'était la réalité qu'il donnait subitement a ses propres actes. Une réalité dérangeante et si plaisante en même temps. La nausée lui secoua l'estomac. L'idée d'exciter son frère la révulsait comme la séduisait. Elle sentit avec dégoût son ventre se torde d'envie malsaine. Un rire triste la traversa. Elle était perdue. Quoiqu'elle fasse, quoiqu'elle décide, elle n'arrivait jamais a se défaire de ce qu'elle ressentait pour lui. Elle s'adossa au mur derrière elle.

« Alors pourquoi tu insistes ?T'es mal, je le suis aussi. Bordel Raf, qu'est ce que tu cherches ?»

Et là, il n'y avait plus de trace d'agressivité dans sa voix. Comme si celle de son frère avait suffit a souffler la sienne. Il n'y avait juste qu'une immense lassitude. Elle était épuisée. Simplement. Epuisée de lutter contre elle même, sans cesse. Et si elle trouvait toujours le courage de le faire, là, elle se sentait vide, comme une éponge que l'on avait serrée trop fortement. Se réveiller ainsi, frémissante contre le corps de son frère l'avait trop heurtée pour qu'elle érige de puissantes défenses. Et Rafaël s'enfonçait dans la brèche sans qu'elle n'arrive à le repousser.

_________________
It's a Demonic Secret...
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je suis tellement bête [Livre I - Terminé]   Jeu 27 Aoû - 11:12

    « La vérité. »

    Il regretta presque ses paroles aussitôt prononcés. En fait, la vérité n'était sans doute pas une bonne idée, mais il ne la harcelait pas de questions pour qu'elle lui sorte des sornettes non plus. En fait... Il se demandait bien pourquoi il insistait autant. Après tout, cela ne le regardait pas vraiment. La vie sexuelle de sa sœur ne devait regarder qu'elle. Mais depuis toujours, il s'était forcément intéressé aux hommes qu'elle avait pu côtoyer et elle aux femmes qu'il avait pu ramené. Et cela ne s'était jamais bien passé. Peut-être avait-il toujours éprouvé des sentiments ambigus pour Charisma. Et elle aussi. Elle s'était acharnée à faire en sorte que les histoires de Rafaël ne durent jamais longtemps et quand il avait été fiancé, elle s'était éloignée. Le future Madame Tyler avait du mettre les choses au point avec la petite sœur trop envahissante. Et elle devait savoir qu'elle ne faisait pas le poids, que s'il fallait choisir, il choisirait Charisma. Cela avait toujours été et serait toujours. Elle lui répliqua alors faiblement qu'il n'avait pas envie de savoir. De quoi le faire sortir de ses gonds naturellement et là, il lui lança ce qu'il avait sur le cœur, de façon assez crue, se surprenant lui même.

    Un petit rire triste échappa à sa sœur. Un rire qui trouva un sombre écho en lui. Il se demanda un instant s'il n'était pas maudit. Tout cela lui semblait tellement improbable... Comme une situation de roman à deux sous, un couple maudit... Que pouvait-il dire à a sœur quand elle lui demanda ce qu'il cherchait ? Il était à fleur de peau de la désirer ELLE et de ne pas pouvoir assouvir ce désir. Et elle... Elle rêvait qu'un homme lui faisait l'amour. Peut-être n'était-ce personne, un fantasme comme il en arrivait parfois. Mais dans ce cas, elle n'aurait pas eu ce comportement étrange... Il était coincé. Devait-il lui avouer ce qui hantait ses nuits ? Au risque qu'elle ne le regarde bizarrement, voir avec dégoût et de la perdre ? Ils s'étaient toujours tout dit... Mais ça... ça allait bien au delà de ce qu'on pouvait partager.

    « Je suis plus que mal... »

    Il avait soufflé ces mots, de façon presque inaudible. Sans doute se demanderait-elle pourquoi ce ton pour ce petit incident. Certes, c'était perturbant d'être excité par les caresses de sa sœur, même s'il l'aurait été par n'importe quelle main. Mais comment pouvait-elle savoir qu'il luttait contre lui-même depuis trop longtemps, essayant de se raisonner, de faire taire ses pulsions ?

    « Ce que je cherche ? Je n'en sais rien... A me débarrasser de rêves que je ne devrais pas faire peut-être... A comprendre ce qui ne tourne pas rond... Moi aussi je rêve, Chacha... De toi. Tout le temps de toi. »

    Et ce n'était pas normal que sa vie tourne exclusivement autour d'elle.

    « Depuis que j'ai été malade, que j'ai déliré à cause de la fièvre... Les choses ont changé. »

    Il n'y arrivait pas. Il n'arrivait pas à avouer l'inavouable. Elle ne comprendrait sans doute pas ce qui le dérangeait, le hantait ainsi. Il soupira, se laissant glisser le long de la porte pour s'asseoir, perdant toute sa superbe à son tour. Seulement las. Et torturé. Un guerrier qui rendait les armes et ne s'occupait plus de son sort.

_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je suis tellement bête [Livre I - Terminé]   Jeu 27 Aoû - 13:59

« Je peux pas... »

La vérité. Rien que ça. La vérité, la seule chose qu'elle ne pouvait pas lui dire. Elle lui mentait depuis des jours. En vérité, elle lui avait toujours mentit sans même s'en rendre compte. Elle avait détruit ses couples avec une jubilation qu'elle s'était toujours efforcée de nier. Elle n'avait aimé aucune de ses petites amies. Aucune. Et pourtant dieu savait qu'elles avaient cherché a avoir son approbation. Elle avait trahit ses petits amis à elle. Elle n'en avait jamais aimé aucun, elle avait juste fait semblant de les aimer, elle les avait utiliser, un à un. Elle l'avait empêché de vivre, s'accrochant comme une sangsue immonde sur la veine de sa vie et maintenant, elle faisait pire que cela. Elle le souillait constamment. En le regardant, en le touchant, en pensant toujours à lui et pas comme une sœur devait le faire. Et là, coincée dans cet espace exiguë, il lui était encore plus difficile de supporter sa présence, pas quand il lui suffisait de tendre les mains pour le toucher, pour retrouver la sensation de sa peau sous ses paumes. Elle serra les poings dans un effort dérisoire mais cela ne servait à rien, elle ne pourrait s'arracher elle même le cœur combien le voudrait elle. Il la haïrait. Cette idée la fragilisait, lui faisait peur, l'angoissait à un point inimaginable. Mais combien de temps pourrait elle encore tenir ?

Son explosion de colère la surprise, tout comme il la plongea dans l'incompréhension et la douleur. Elle ne savait pas ce qu'il cherchait, elle lui en voulait de la torturer ainsi, de la pousser dans ses retranchements, de la mettre face à face avec sa déviance, son vice et sa souillure. Elle se détestait d'être si faible. Et puis elle s'effondra contre le mur derrière elle, sur la brèche, oscillant entre déni, mensonge, colère et dégoût, elle ne savait plus. C'est le son de sa voix qui attira son regard et quelque chose lui tordit l'estomac, comme si elle savait déjà ce qu'il allait dire et qu'elle en avait peur. Son visage se vida de toute couleur au fur et a mesure qu'il parlait. Non. Non. Non...

« Tais toi..S'il te plaît...Tais toi... »

Mais, implacable, il continua et le regard de Charisma s'agrandit d'horreur en se rendant compte qu'elle avait entraîné son frère avec elle. Alors qu'elle ne voulait que le protéger, qu'elle avait tout fait pour ça...Elle avait tout détruit. Et le pire de tout, c'était qu'elle lui avait fait du mal, cela s'entendait à sa voix. C'était à cause d'elle. Tout était à cause d'elle. Lui...Lui il était encore pur, pas comme elle. Elle l'avait souillé. L'air eut du mal à passer tant sa gorge était serrée. Elle avait l'impression que tout s'écroulait autour d'elle. Elle ne pouvait pas le laisser penser qu'il était sale, ce n'était pas lui...Elle ne pouvait pas...Se précipitant vers lui, elle s'agenouilla entre ses jambes, saisissant son visage entre ses paumes. Il régnait une immense douleur ainsi qu'une intense culpabilité dans ses iris alors qu'elle croisait le regard de son frère.

« Arrêtes...S'il te plait... »

Une larme coula le long de sa joue.

« Je suis désolée...Je suis vraiment désolée...Je voulais pas...C'est pas toi...C'est pas toi. »

Balbutia-t-elle sans réellement savoir ce qu'il fallait dire, comment faire, elle n'arrivait pas a s'empêcher de pleurer.

« C'est ma faute.. »

_________________
It's a Demonic Secret...
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je suis tellement bête [Livre I - Terminé]   Sam 29 Aoû - 19:55

    Il entendait à peine Charisma l'implorer de se taire, de cesser de parler. Il n'avait jamais été du genre langue de bois, ni à faire l'autruche et à fuir les problèmes. Si sa sœur ne voulait pas se confronter à la réalité, et bien... il prenait le risque de le faire. Même si cela risquait de modifier leur relation à jamais... Parce qu'il n'y aurait plus un voile de non dits derrière lequel se cacher. Il le déchirait impitoyablement et cela faisait totalement paniquer Charisma. Mais il était un journaliste, un homme qui avait toujours eu à cœur de relater les faits, de dénoncer les injustices, de mettre des mots sur l'horreur. Désormais, l'horreur le touchait personnellement. Mais cela ne l'empêchait pas d'en parler. Même si c'était de façon encore obscure. Même si c'était à demis mots alors qu'il lui avouait rêver d'elle, sans pour autant nommer exactement la nature perverse de ses rêves. Il avoua également que cela avait réellement commencé quand il était malade et cela fut comme un déclic chez Charisma qui se retrouva aussitôt devant lui, agenouillée entre ses jambes, se saisissant de son visage pour le forcer à la regarder. Encore une fois, elle le supplia de cesser.

    Et il fut stupéfait de la voir pleurer.

    Il ne s'était pas attendu à cela. Il ne comprenait plus vraiment les réactions de sa sœur. Pourtant, il se targuait de la connaître par cœur, voir de pouvoir parfois lire dans son esprit, devinant ce qui pouvait le traverser. Il était souvent arrivé qu'ils aient la même idée au même moment qu'il leur suffise d'un regard pour se comprendre. Mais depuis quelques temps, cela ne fonctionnait plus. Depuis quelques temps, elle était presque une étrangère, fuyant son contact... il avait pensé qu'il se faisait des idées, ou que c'était le contrecoup du risque de le perdre suite à sa maladie...

    Interdit, il l'écouta alors s'excuser, assurer qu'elle ne voulait pas et que ce n'était pas lui. Que c'était sa faute à elle. Il fronça les sourcils, cherchant à comprendre une fois de plus.

    « Mais comment... »

    Et soudain, il cessa de parler, interrompant sa phrase sans la terminer, alors que son regard s'agrandissait et que dans ses yeux bruns, Charisma pouvait déceler l'étincelle de compréhension brutale. Elle ne pouvait pas savoir. Elle ne pouvait pas deviner ce qui l'agitait. Et ses paroles n'avaient aucun sens... A moins qu'elle ne sache pertinemment de quoi il avait rêvé... Et qu'en fait, cela ne soit pas un rêve. Il attrapa brutalement les poignets de Charisma, éloignant ses mains de son visage.

    « Tu veux dire que... Que je n'ai pas rêvé quand j'étais fiévreux ? Que toi et moi, on a vraiment... »

    Il ne fut pas capable de terminer sa phrase. Il était déjà honteux de seulement rêver qu'il couchait avec sa sœur... Alors se rendre compte qu'en fait, cela était vraiment arrivé était un choc qui le laissait sans voix. Il lâcha ses poignets, passant une main sur son visage tout en murmurant :

    « Oh Seigneur... »

    Ayez pitié de leurs âmes... Souillées par un amour qui n'aurait jamais du naître entre deux être du même sang... Et derrière l'horreur, il y avait autre chose... Inconsciemment peut-être l'avait-il toujours su... Jamais il n'avait démenti les paroles des autres quand ils avaient pensé qu'il était le mec de Charisma. Il avait tiqué, mais il n'avait jamais relevé. Et elle non plus...

_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je suis tellement bête [Livre I - Terminé]   Sam 29 Aoû - 23:40

Elle sut a son regard qu'il avait compris et un nausée faillit avoir raison d'elle alors qu'il lui attrapait brutalement les poignets pour la repousser. Elle avait échoué. Elle n'avait même pas réussit a protéger son frère. Elle n'était même pas capable de ça. Juste de ça. Ses larmes se tarirent parce qu'elle était bien au delà des pleurs. Au delà même de la douleur en vérité. Lorsque cela faisait trop mal, plus qu'il n'en était supportable, il ne restait que le vide. Et c'est ce vide qui envahit les iris bleutées de la jeune femme. Il y avait une tristesse sans bornes dans le sourire qui se peignit pâlement sur ses lèvres. Elle avait cru pouvoir le protéger, elle avait vraiment penser pouvoir y arriver, mais non...Même ça, elle n'y été pas arrivé. Et cela faisait tellement mal qu'elle fini par ne plus rien ressentir. Elle amorça un geste pour lui toucher les cheveux mais sa main retomba mollement sur sa cuisse. Elle avait tout détruit et il ne restait désormais que des ruines et elle ne savait pas si elle pourrait se reconstruire sur ses ruines.

Non. En fait, elle n'y arriverait jamais. Plus jamais. Elle avait brisé jusqu'à la moindre parcelle de ce qu'elle était en le trahissant lui. Elle voulait échapper à son regard, à son dégoût qui ne manquerait pas de fleurir dans ses yeux. A sa répulsion, mais il était trop tard et son rejet était une condamnation qu'elle méritait.

« Je n'ai même pas réussit a te protéger de moi... »

C'était un souffle fragile mais elle était déjà brisée et là, elle refusait l'oubli dans l'inconscience. Elle devait au moins être assez forte pour supporter cela. Elle ne fuirait pas cette fois là. Elle le lui devait, même si rien ne pardonnerait ce qu'elle lui avait fait. Que pouvait elle faire dorénavant ? Elle serait seule alors qu'elle avait toujours été avec lui. Elle devait se couper de lui parce que c'était ce qu'il y avait de mieux à faire...Jusqu’à disparaître de sa vie. Elle n'avait plus le choix, elle ne lui infligerait pas sa présence, elle ne l'avait que trop blessé.

Effacer sa mémoire. Elle le voulait tellement. Mais il n'existait pas de gomme magique pour une telle perversion. Il n'en existait pas. Et il n'y en aurait jamais. Elle glissa ses mains tremblantes entre ses cuisses. Cela n'arriverait plus jamais.

« Je... »

Je quoi ? Excuses moi ? Pardonnes moi ? Ce n'était pas possible, il n'y avait aucun pardon. Elle chercha un instant son souffle, tenta d'avaler sa salive alors même que sa gorge était tellement sèche que chaque respiration lui arrachait la poitrine. Mais elle n'avait plus mal. Elle se sentait engourdie. Vide. Totalement vide. Fermant les yeux, elle chercha quoi dire. Mais en vérité, que pouvait elle dire ? Elle n'avait pas le droit de l'aimer, mais elle ne pouvait pas détruire ce qu'elle ressentait. Elle ne pouvait s'arracher ce cancer pernicieux. Baissant les yeux, elle s'éloigna le plus possible de lui, glissant sur le sol sans un souffle. Entourant sa taille de ses bras, espérant sans doute combattre le froid qui lui mordait la chair, Charisma évitait soigneusement de croiser les yeux de son frère..

« J'ai essayé de...J'ai vraiment essayé...Je n'ai pas réussis... »

Elle n'arrivait pas à briser son souvenir, ni l'amour vicié qu'elle lui portait. Et parfois, elle se demandait si elle y arriverait un jour. Ah...Mais cela n'avait plus d'importance désormais n'est ce pas ?

« C'est pas ta faute... »

Parce que lui, lui il était pur. Pas comme elle et il ne serait jamais comme elle.

« Je vais partir. »

Et elle mourrait lentement loin de lui, mais c'était toujours mieux que de voir chaque jour sa douleur.

_________________
It's a Demonic Secret...
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je suis tellement bête [Livre I - Terminé]   Jeu 3 Sep - 12:37

    Il avait des difficultés à ordonner ses pensées. Tout cela était tellement énorme... Ce qu'il avait confortablement accepté comme un fantasme était en fait une réalité et le choc était plus rude qu'il ne l'aurait pensé... Il avait beau se dire que finalement, ces histoires d'inceste n'étaient que des inventions des religions et des hommes, qu'ils n'en avaient plus grand chose à faire maintenant, cela lui laissait tout de même un goût amer dans la bouche. Il avait forcément été élevé avec des valeurs qui condamnaient ce crime. Mais ce n'était pas forcément du dégoût qu'il ressentait. Parce que ce qu'il avait vécu avec Charisma lui avait laissé un souvenir impérissable. Et encore, il était alors malade et pas tout à fait conscient de ce qu'il faisait... Comment cela se passerait-il s'ils recommençaient, maintenant, en étant tous les deux lucides ? La culpabilité viendrait-elle gâcher l'instant ? En tous les cas, elle ravageait Charisma. Malgré sa propre détresse, son cerveau qui turbinait à toute allure et son cœur qui avait envie de sortir de sa poitrine, il ne pouvait se couper totalement et ignorer le regard de sa sœur sur lui. Il l'avait repoussé, le temps de démêler le vrai du faux, mais pour elle, cela sonnait comme un rejet ferme et définitif.

    Il tiqua quand elle murmura qu'elle n'avait pas su le protéger d'elle. Il tiqua parce qu'il pouvait deviner que Charisma se voyait comme un terrible monstre qui l'avait souillé. Il n'était pas forcément psychologue ou doué d'empathie, mais sa sœur, il la connaissait par cœur. Et même si ses réactions lui avaient échappé dernièrement parce qu'il ne pouvait deviner qu'elle soit autant attirée par lui que lui par elle, qu'elle soit consciente qu'ils aient fait l'amour quand il pensait que c'était un rêve, elle ne serait jamais une étrangère pour lui. Et voilà qu'elle endossait toute la responsabilité de cet acte odieux aux yeux des hommes, aux yeux de dieu... Qui n'était pourtant que l'aboutissement logique d'un amour sincère. Le destin avait été cruel de les faire naître dans la même fratrie, quand leurs âmes étaient destinées à s'aimer...

    Elle se recula alors brutalement, balbutiant qu'elle avait essayé de résister à l'attraction, que ce n'était pas la faute de Rafaël s'ils s'étaient damnés, condamné à l'enfer. Encore fallait-il y croire... Et puis... Rafaël n'était pas du genre à se gâcher le présent par peur de l'avenir. Il préférait voir le verre à moitié plein qu'à moitié vide, ce dont était incapable sa sœur à l'heure actuelle. Mais ce fut quand elle annonça qu'elle allait partir qu'il émergea enfin de ses réflexions, qu'il prit enfin sa décision. Tiraillé entre raison et sentiments, entre valeurs et désir de vivre et profiter de chaque instant... Finalement, qui était le monstre en eux deux ? Charisma qui se flagellait de cette perversion ou Rafaël qui était prêt à l'accepter et à la vivre, sans remords, entraînant ainsi sa sœur avec lui ?

    « Pour ça, faudrait déjà que tu sortes d'ici et je te bloque la porte. »

    Il avait murmuré, avec un brin d'humour. Le choc passé, il pouvait de nouveau être maître de lui-même et de la situation. Il souffrait de voir sa sœur dans cet état mais au moins, l'abcès était crevé. Même si cela faisait mal, surtout à Charisma, le secret ne l'étouffait plus, ne l'empoisonnait plus. Elle lui semblait terriblement fragile et vulnérable à cet instant, prête à se briser, comme une poupée de porcelaine déjà fissurée. Il ne tenait qu'à lui de la réparer. Alors il se redressa, approchant de sa sœur, pour doucement la prendre dans ses bras.

    « Tu n'iras nulle part sans moi. »

    C'était dit doucement, mais fermement.

    « Tu regrettes ? Tu regrettes ce qu'il s'est passé ? Pas moi. Ou du moins, je regrette de ne pas avoir été assez lucide pour comprendre que c'était bien réel... A moins que je ne l'ai toujours su, mais que c'était bien commode de me persuader que ce n'était que dans mon imagination... C'est possible... Mais Chacha, arrête de te flageller, arrête de penser que tu m'as tout... infligé et que je ne suis qu'une pauvre victime. Ce n'est pas le cas... Je... J'ai fantasmé sur ce moment... Je crois qu'au fond, cela fait longtemps que je te désire et que je t'aime, comme un homme. Je crois que les autres l'ont vu bien avant nous, que cela explique que toi et moi, on n'a jamais vraiment réussi à avoir des histoires sérieuses... »

    Doucement, il prit le visage de Charisma entre ses mains, plongeant ses yeux sombres, dans celui, couleur d'eau, de la jeune femme :

    « Je ne regrette rien. Juste que cela t'ai empoisonné tout ce temps... Que tu en ai souffert si longtemps. Et je me fiche que nous ayons la même mère et le même père, que cela puisse nous condamner. Personne ne sait les liens qui nous unissent ici... Personne. Si tu es un monstre de penser m'avoir perverti, j'en suis un de désirer me jeter à corps perdu dans cette perversion... Mais je ne t'y entraînerais pas malgré toi. »

    Il marqua une pause, avant de murmurer :

    « Le choix t'appartient. Je suis prêt à débuter une nouvelle vie avec toi... A oublier le lien fraternel, à l'enterrer à jamais aux yeux des autres. Mais es-tu prête à ce sacrifice ? »

_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je suis tellement bête [Livre I - Terminé]   Jeu 3 Sep - 19:30

Un rire nerveux la traversa. C'était vraiment un rire surprenant, fragile, au beau milieu d'une scène qui n'avait rien, mais absolument rien d'hilarant. Elle eut un rire alors même que tous s'effondrait autour d'elle. Charisma ne put pourtant s'en empêcher alors que son frère répondait d'abord avec humour. C'était du n'importe quoi, vraiment du n'importe quoi et, autant le dire, elle ne se voyait pas l'enjamber de force. Ce rire était tellement incongru qu'il la surprit elle même.

Mais cela ne changeait rien au fond et elle se résignait déjà à partir. C'était de la folie, mais elle n'entrevoyait pas d'autre solution. Elle n'arrivait pas à taire ce qui la torturait et n'avait pas le droit de l'exprimer. C'était un étouffement lent et cruel alors elle se retranchait en elle même, prenant tout sur elle. Que pouvait elle faire d'autre de toute façon, c'était elle qui s'était glissée contre lui, profitant de songes qui ne lui étaient pas destinés, c'était elle qui avait initié tout ça, contre toute raison et morale. Rafaël ne le lui pardonnerait pas cette perversion. Alors que lui restait il ? Sinon partir ?

Elle sursauta en sentant ses bras autour d'elle. Un mouvement de recul involontaire parce qu'elle ne s'y attendait pas. Il aurait dût fuir son contact, fuir sa présence alors pourquoi la serrait il contre lui ? Elle chercha même a s'échapper de son étreinte, mais n'en eu pas réellement la force parce que malgré elle, c'était bon d'être contre lui. Assoiffée de sa présence dont elle s'était sciemment privée. Elle soupira doucement alors qu'elle aurait dût le repousser. Mais avouons le, sa volonté était réduite à peau de chagrin. Les premiers mots de son frère furent accueillit avec un regard hésitant et incompréhensif..

« Si...Si toi tu aurais pu...Si je n'avais pas tout gâché. »

murmura-t-elle faiblement, parce qu'il fallait l'avouer. Elle n'avait pas supporté ses fiançailles, elle n'avait pas supporté cette femme qui osait la confronter. Elle l'avait même haït. Cela aurait dut lui mettre la puce à l'oreille, cela aurait dût l'alerter, si elle l'avait fait, elle lui aurait évité tellement de souffrance. Rafaël était généreux, même avec elle alors qu'il aurait dût la regarder avec dégoût. Pourtant, Charisma eu beau chercher, ce n'est pas ce qu'elle lut dans ses yeux lorsqu'il la força à affronter ses prunelles.

Il mentait. Il se mentait à lui même. Elle ouvrait déjà la bouche pour le faire taire, mais elle connaissait son frère, il ne lâchait rien si il avait quelque chose à dire. Il lui faisait mal en lui assénant autant d'espoir malsain que de tristesse filiale. Ils avaient été élevés ensemble, il la connaissait mieux que personne et le contraire était tout aussi vrai. Leurs parents leur avait inculqué des valeurs morales, que penseraient ils si ils les voyaient comme ça ? Si ils entendaient les mots qu'il prononçait ?

« Tu...tu peux pas me demander ça, Raf... »

Choisir. Le choisir lui, comme elle en rêvait. Oublier qu'ils étaient liés par le sang pour se jeter à corps perdus dans une liaison qui n'aurait rien de normale. Personne ne le saurait...Personne sauf elle, sauf lui...Et elle n'arrivait pas a se défaire de l'idée que si elle ne l'avait pas entraîné avec elle, jamais il n'aurait parler ainsi. Mais en même temps, elle ne pouvait s'empêcher de le vouloir, de le désirer ainsi. De céder encore, ne serait ce que goûter un peu l'enfer quitte a s'y brûler définitivement. Et ce serait aussi piétiner tous ce que leur parent leur avait appris, ce serait prolonger l'illusion dont il était victime...

« Tu ne sais pas ce que tu dis. Et je ne peux pas t'infliger ça...Je t'ai assez blessé. Tu ne peux pas piétiner comme ça tout ce qu'on nous a appris...D'ailleurs, tu n'y aurais jamais pensé...Avant...A... »

Elle n'arrivait pas à mettre un mot sur ce qu'elle lui avait fait. C'était un viol, purement et simplement, mais il y avait une étrange peur dans sa voix. Elle avait peur de céder aux sirènes qu'il lui présentait, peur qu'il ne se réveille un jour et ne se flagelle a son tour. Peur de beaucoup de choses en vérité.

« Je sais pas...Je sais pas ! On a pas le droit !  C'est pas...Normal... - Elle se mordit la lèvre, le conflit qui l'habitait se lisant sans peine au cœur de ses prunelles – Mais je ne sais pas t'aimer autrement et je n'arrêtes pas de penser que si j'avais été plus forte... Je ne t'aurais pas trahit.»

Finit elle par souffler, parce que c'était vrai, elle n'avait jamais sut l'aimer autrement que comme un homme et elle avait trahit le frère qu'il aurait pu être. En vérité, peut importe quand cela avait commencer, elle savait qu'elle s'était trompée elle même durant des années.

_________________
It's a Demonic Secret...
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je suis tellement bête [Livre I - Terminé]   Mar 8 Sep - 21:06

    Il se mordit la lèvre quand Charisma le contredit en lui rappelant que lui, oui, il aurait pu avoir une vie « normale », il avait été fiancé, dans l'optique de se marier, mais les choses n'avaient pas été jusqu'au bout, parce que sa fiancée ne s'entendait pas avec sa sœur et que Charisma passait avant tout. Si une autre femme ne pouvait pas le comprendre, tant pis. Et voilà qu'il se rendait compte qu'elle se sentait coupable, une fois de plus, la faute de l'échec de sa vie privée lui incombant.

    « Chacha... Vas-tu arrêter de t'imputer toutes les fautes ? Cela n'aurait probablement pas fonctionné. Je dirais que tu m'as évité un divorce coûteux qui m'aurait mis sur la paille. »

    Il disait cela en plaisantant, prenant un petit air léger, mais ce n'était pas si exagéré que cela. Sa relation aurait fini par s'étioler. Ils se seraient séparés. Il en avait l'intime conviction et ne disait pas cela simplement pour faire plaisir à la jeune femme et la déculpabiliser. Pourtant, il lui mit entre les mains le choix de leur futur. Non pas pour ne pas avoir prendre de décisions, Rafaël savait trancher et assumer ses choix, mais cette décision là ne le concernait pas seulement. Il concernait sa sœur. Sa sœur qui se rendait déjà malade d'éprouver de l'amour et du désir pour lui, sa sœur qui se persuadait d'être un monstre pour avoir osé franchir le pas, profitant de la faiblesse de son frère pour assouvir son désir. Oui, dit comme cela, on pouvait le penser, pourtant, pas une fois le terme de monstre ou de malsain ne lui traversa l'esprit la concernant. Il ne valait pas mieux, sauf qu'il s'était voilé la face jusqu'à maintenant.

    Mais le voile était déchiré. Et il n'avait plus aucune excuse. Et il n'avait pas envie de vivre le reste de sa vie, qui pouvait prendre fin à n'importe quel moment, avec des remords, avec le désir qui lui tordait les entrailles, l'empêchait de trouver le sommeil... Avec une gêne malvenue entre lui et Charisma alors qu'elle était tout ce qui lui restait, tout ce à quoi il tenait. Alors... Pourquoi pas ? Personne ne le saurait. Juste eux. Et lui, il pouvait vivre avec ce secret. Mais elle ? Il pouvait trancher bien sûr, mais pas au risque de perdre à jamais l'esprit de Charisma. Déjà que sa santé mentale était en péril depuis des mois... Et évidemment, elle n'était pas prête à prendre une décision.

    « Et pourquoi ? Tu es capable de prendre des décisions il me semble. De faire des choix. Et d'en assumer les conséquences. »

    Ce n'était plus une enfant, il devait arrêter de la cocooner... et elle devait se responsabiliser. Il avait trop réfléchi et trop agi pour elle. Elle commençait à s'émanciper, et bien qu'elle le fasse jusqu'au bout. Pourtant, elle hésitait toujours, trouvant tout un tas de raisons qu'il avait envie de balayer. Mais il demeurait patient avec Charisma qui ne savait plus où elle en était.

    « Tu ne m'as pas blessé... Loin de là. »

    Le léger sourire et l'étincelle dans son regard valaient tous les discours. Oh non, cela n'avait pas été une blessure, mais quelque chose de délicieux, même si défendu.

    « Et effectivement, c'est possible que je n'y aurais pas pensé avant cet événement... On dirait que j'avais mis des solides verrous à la mon inconscient. »

    Qu'elle avait fait sauter très facilement...

    « Charisma, quand on a fait l'amour... j'étais certes délirant, mais je n'imaginais pas une autre que toi à ce moment précis, tu comprends ? A aucun moment, je n'ai eu envie de te repousser, je n'ai trouvé ça sale ou pervers, ou mal... »

    Personne ne s'était substitué à elle. Si cela l'avait dégoûté, il n'aurait pas laissé la chose arriver, c'était aussi simple que ça. Et il assumait.

    « Qu'est-ce qui est normal, Chacha ? Tu crois que c'est normal que les gens meurent, qu'ils deviennent des morts vivants ? Tu crois que c'est normal de devoir exploser la cervelle des gens pour être bien sûrs qu'ils ne reviennent pas ? Tu crois que c'est normal de devoir sans cesse fuir, avoir peur, devoir chasser ou trouver de la nourriture ? Franchement, plus rien n'est normal. Qui a dit que c'était interdit de s'aimer parce que le même sans coulait dans nos veines ? La religion ? Ce sont les hommes qui ont créé ces principes. Qui peut condamner l'amour ? Je me fiche des lois des hommes désormais, elles ne veulent plus rien dire. Je me fiche de cette moralité. Il n'y en a plus. Nous devons tuer pour survivre, piller... Je ne sais pas combien de temps il me reste à vivre, mais je ne veux pas vivre avec la frustration, avec les remords... Je ne veux pas passer à côté d'un peu de bonheur... Et toi ? »

    Et le pire... Le pire, c'était qu'il pensait ce qu'il disait. Finalement, il mit fin à son babillage en l'embrassant, la bâillonnant de ses lèvres, conscient qu'il allait faire fondre ses résistances. C'était même déloyal quelque part. Mais elle racontait des âneries. Elle ne l'avait pas trahie.

    « Si c'était une trahison, c'est la plus douce qu'il m'ait été donné de subir. »

_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je suis tellement bête [Livre I - Terminé]   Mer 9 Sep - 17:51

Charisma détourna légèrement les yeux alors que son frère arguait que de toute manière, son mariage n'aurait pas fonctionné. Elle n'en savait rien. Juste qu'a cette époque, cette femme...Etait venue la voir et lui avait bien fait comprendre qu'il était temps qu'elle lâche son aîné. Charisma l'avait très mal prit et sans doute la fiancée n'en avait pas parlé a Rafaël, mais ce jour là, elles s'étaient vraiment affrontées. Charisma n'aurait sut dire qui avait gagné, mais elle avait réfléchit. Sans deviner pourquoi elle haïssait cette femme, elle s'était éloignée un peu mais avait finit par craquer. Elle n'aurait sût dire avec précision, à l'époque, pourquoi elle était sûre que son frère se trompait. Maintenant ? Elle se demandait si elle n'avait pas mentit, si elle n'avait pris le premier prétexte venu pour le forcer à rompre. Ils s'étaient engueulés comme rarement d'ailleurs. Charisma avait été blessée, elle avait meurtrit son frère avec ses doutes. Elle avait caché la satisfaction qu'elle avait ressentit lorsqu'il était revenu vers elle, dissimulant ce sentiment dérangeant derrière la satisfaction d'avoir fait ce qu'il fallait. Mais cela n'avait plus d'importance. Cette femme n'existait plus depuis longtemps.

« Je l'ai détestée. En fait, je les ai toutes détestées. Je ne savais juste pas pourquoi. »

Envieuse de son frère, elle regardait les traits de son visage, légers, amusés alors qu'elle même en était incapable. Il avait toujours été comme ça, d'aussi loin que remonte son souvenir. Rafaël acceptait tout avec le sourire, il voyait sans cesse le bon côté des choses et préférait profiter du présent. Elle...Elle était beaucoup plus pondérée que lui, moins positive, c'était pour cela qu'elle ne supportait pas l'idée de l'avoir souillé, corrompu. Elle s'était tellement persuadée qu'il lui en voudrait qu'elle n'arrivait pas vraiment à croire en ce qu'il disait. Et pourtant, c'était là un exemple flagrant du caractère de son frère. Il n'était pas coutumier du mensonge, surtout pas à elle. Il lui avait toujours dit ce qu'il avait a dire, même si cela faisait mal. En l'occurrence, il lui faisait mal. Parce qu'il faisait fleurir l'espoir en elle, quelque chose de doux et de possible qui s'imprimait en ennemi d'une morale avec laquelle elle avait été élevée. Et qu'il lui demandait de s'y confronter. De choisir entre une éducation aimante, confiante et quelque chose qui n'aurait jamais dût arriver mais qui était contre toute raison. Et elle ne pouvait pas s'arracher l'âme. Mais était elle capable de prendre cette décision comme ça ? Après avoir passé des jours à se persuader d'avoir fait une terrible erreur ? Elle ne pu s'empêcher de sourire légèrement lorsqu'il parla de verrou. Il arrivait si bien a alléger son humeur, de faire de quelque chose de terrible un instant beaucoup plus léger. Elle ne savait pas comment il faisait.

« Tu ne feras jamais mieux qu'un coma de deux jours. »

Un coma qui était resté un trou noir dans sa vie durant longtemps avant qu'il ne se comble avec brutalité. Et si elle choisissait...Elle détruirait tout ce qu'ils avaient été jusqu'à présent...Mais peut être pourraient ils reconstruire autre chose ? Comme il le disait, valait il mieux vivre avec des regrets plutôt que des remords ? Alors même que leur vie pouvait prendre fin à n'importe quel moment ?

Elle voulait être égoïste. Encore une fois. Elle n'était pas une femme parfaite, loin de là, elle avait ses défauts et là, elle voulait juste être égoïste. Être sa sœur ou être sa femme. Quoiqu'il se passe, elle serait toujours à lui. Elle ne savait pas si elle pourrait vivre avec ce secret mais elle ne le saurait jamais si elle fuyait. Malgré elle, elle tressaillit lorsqu'il lui dit qu'en fait de substitut, elle n'avait fait que prendre la place qu'il lui offrait à ce moment là. Étrangement, l'entendre parler d'amour l'apaisait. Cela ne changeait pas la gravité de ces actes mais cela lui semblait plus supportable. Ce n'était pas normal de l'aimer comme ça, mais elle ne pouvait plus rien y faire, elle était comme ce monde finalement, où plus rien n'avait de sens ni de raison, juste que cela existait.

Elle aurait voulu lui dire et elle l'aurait sans doute fait si il ne l'avait pas embrassée. La surprenant sans aucun doute, faisant fondre ses hésitations par la douceur de sa bouche contre la sienne. Une caresse qu'elle n'avait jamais espérer ressentir à nouveau et une larme entre bonheur et acceptation d'une malédiction évidente et inévitable, coula lentement sur sa joue...

« D'accord. »

Elle ne pouvait pas s'opposer aux désirs de son frère, surtout lorsqu'ils rejoignaient les siens. Elle espérait juste que la culpabilité ne la rongerait pas entière.

_________________
It's a Demonic Secret...
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je suis tellement bête [Livre I - Terminé]   Dim 20 Sep - 18:51

    Rafaël haussa légèrement les épaules alors que sa sœur s'entêtait, lui avouant qu'elle avait détesté sa fiancée, comme elle avait détesté toutes les filles qu'il avait pu ramener. Il n'y avait là rien qu'il ne sache pas, mais, oui, désormais, tous deux savaient pourquoi il en avait été ainsi. Charisma aimait son frère et était jalouse de toutes celles qui pouvaient ravir son cœur et le lui arracher. Rafaël s'était montré moins... intrusif. Il n'avait pas comploté ou imaginé divers stratagèmes pour que Charisma rompt avec ses petits amis. Elle n'en avait pas eu des masses non plus et quand cela arrivait, il se montrait distant et froid avec eux, mécontent de voir un autre homme dans sa vie, mais sans chercher pour autant à les faire rompre. Sa sœur s'était montrée plus déterminée et sournoise. Mais il ne lui en voulait pas. Il ne pouvait pas lui en vouloir.

    « Et je n'aimais pas tes copains. »

    C'était une évidence. Allait-elle arrêter de se considérer comme un monstre, de penser qu'elle était la déviante et lui le pauvre agneau qu'elle avait débauché ? C'était presque insultant pour lui en fait. Comme s'il n'avait aucun libre arbitre, comme s'il s'était fait manipuler, piéger et n'était pas responsable de ses actes. Or, ce n'était pas du tout le cas. Il devait le lui faire comprendre, il devait alléger le fardeau qu'elle alourdissait toute seule. Il détestait la voir se flageller ainsi, se faire du mal. Il avait envie de hurler et de la secouer, pour qu'elle s'ancre de nouveau dans la réalité et cesse de se complaire ainsi dans son malheur. Bon sang, Charisma était une battante ! Même si elle était moins optimiste que lui, ce n'était pas une dépressive de base ! Elle avait les ressources en elle pour se battre, pour se sortir de sa léthargie.

    Cependant, il cilla, la confusion se lisant un instant dans son regard quand elle lui répliqua qu'il n'avait pas fait mieux qu'un coma. Pour le coup, il n'arrivait pas vraiment à suivre le fil des pensées de Charisma... Oh il se rappelait très bien ce terrible moment où il était avec la meilleure amie de Charisma, en pleins préliminaires et qu'il avait entendu un bruit sourd dans les escaliers. Affolé, il avait aussitôt délaissé la jeune fille pour voir Charisma, en bas des marches, un filet de sans sous la tête. Il avait eu la peur de sa vie. Deux jours de coma oui. Et la jeune fille ne se rappelait de rien.

    « Qu'est-ce que tu veux d... »

    Il s'arrêta net alors qu'il avait peur de comprendre... Coma, déni... Il écarquilla les yeux alors qu'il blêmissait en ayant peur de comprendre... Charisma avait-elle apprit qu'en réalité, il était sur le point de coucher avec sa meilleure amie ? Ou pire... Les avait-elle vu ? Ils n'en avaient plus jamais reparlé. Lui, il s'était senti trop mal, coupable, et avait mit un terme à cette histoire même pas commencée. La copine de Charisma n'avait rien dit, sans doute elle aussi culpabilisée par ce qu'il s'était passé. Ni l'un, ni l'autre, n'avait vraiment envie que le jeune fille apprenne ce qui avait failli se produire.

    « J'ai... »


    Il avala péniblement sa salive, perdant soudain de sa superbe et de son assurance.

    « J'ai toujours cru que tu ne gardais aucun souvenir de cette soirée là... Que tu ne savais rien... »

    Il n'osait avouer la vérité. Même s'il avait l'intime conviction que ce n'était plus un secret désormais. Que Charisma savait ce que son frère trafiquait avec sa meilleure amie. Était-elle tombée, abasourdie, choquée, horrifiée ? Était-ce vraiment la faute de Rafaël ? Il avait eu raison de se sentir coupable...

    Pourtant, aujourd'hui, maintenant qu'ils étaient tous les deux au clair avec leurs sentiments, qu'ils savaient à quoi s'en tenir, ils pouvaient prendre une décision en toute connaissance de cause. Et lui, il voulait l'aimer. Il voulait vibrer en elle, revivre ce qu'il avait cru être un fantasme fiévreux. Il était prêt à damner son âme pour quelques années de bonheur avec elle. Il savait déjà que ce serait un supplice que de décider de demeurer frère et sœur et de devoir refouler leur sentiments. Mais si elle préférait, il subirait ce calvaire. Pourtant, il ne joua pas tout à fait franc jeu alors qu'il l'embrassait, faisant fondre ses dernière résistances. Et il sourit quand elle acquiesça, acceptant de se corrompre avec lui. Personne ne le saurait. Jamais.

    « Tout ira bien Chacha... »

    Une promesse. Et une prière.


_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je suis tellement bête [Livre I - Terminé]   Lun 21 Sep - 16:23

Charisma ferma un instant les paupières. Alors qu'un rictus triste s'imprimait sur ses lèvres, encore incertain. C'était encore flou dans sa mémoire et au delà de ce qu'elle avait vu, c'était surtout ce qu'elle avait ressentit qui l'avait bouleversée. Elle comprenait mieux pourquoi sa mémoire s'était protégée d'un voile d'inconscience parce qu'au delà de la stupeur, il y avait eu ce sentiment terrifiant de trahison, cette rage explosant sans prévenir, irrationnelle...Cette jalousie malsaine, intense...Ce désir, immoral, morbide qu'elle n'avait pas l'âge de comprendre vraiment. Elle n'aurait pas pu vivre avec ça, alors son cerveau avait juste enclenché un mécanisme de défense certain, effaçant de sa mémoire ces événements là. Resurgissant subitement, ils l'avaient déstabilisée, meurtrie aussi mais maintenant, elle comprenait.

Voyant le visage de son frère se défaire au fur et à mesure qu'il comprenait qu'elle avait plus ou moins tout vu, elle lui serra doucement le poignet :

« Ce n'était pas ta faute...Si j'ai glissé dans l'escalier tu sais. J'avais réellement oublié ce n'est revenu que depuis peu...Ce n'était pas ce que je voyais que je fuyais, c'était moi que j'essayais inutilement de distancer, seulement, je n'ai pas fais attention et je suis tombée. C'était un stupide accident. Mon amnésie...je crois que c'était préférable, j'étais beaucoup trop jeune pour faire face à tout ça, trop jeune pour supporter une réalité qui ne devait pas être. Je t'aimais déjà mais il était préférable que je l'oublie...Sans doute n'aurais je pas pu me construire sinon. »

Elle ne savait pas si elle expliquait clairement, se trouvait brouillonne, à l'image de ses pensées, de sa vie désormais, qui prenait un tournant décisif, définitif aussi. Un tournant qui la terrifiait autant qu'il la séduisait. En elle, il y avait deux voix qui s'entrechoquaient, se percutaient avec violence. L'inceste était immorale, interdit même et la raison affrontait avec brutalité le cœur qui lui, n'aspirait qu'à être comblé, qui voulait se réparer lentement dans cet amour incestueux, se reposer auprès du sien. Même si il lui laissait cette décision, il savait pertinemment qu'elle cédera parce qu'elle n'aspirait à rien d'autre qu'être à lui et qu'il le lui rappela en l'embrassant . C'était étrange, cette intimité avec lui, étrange mais délicieux malgré la douce amertume qui lui vrilla le cœur. Alors elle accepta de se perdre avec lui, de devenir hors les lois divines et humaines avec lesquelles ils avaient été élevés. Il lui faudrait juste apprendre a vivre avec cela, mais c'était mieux que de vivre sans lui, en s'épuisant à nier ce qui la tourmentait.

Blottie entre les jambes de son frère, Charisma se détendit, comme si décider, même si ce n'était pas ce qu'il fallait faire, lui avait ôté un poids énorme des épaules et elle se rendait compte à quel point tous cela l'avait tourmentée, l'avait terrorisée, peur du regard de son frère, peur de sa haine, de son dégoût pour elle. Posant son front contre l'épaule de Rafaël, elle soupira doucement.

« Et qu'est ce qu'on va leur dire ? »

Par « leur », elle entendait bien entendu leur nouveaux compagnons d'infortune. Elle ne savait pas si ils resteraient avec eux, mais elle l'espère d'une certaine façon. Ils ne pouvaient pas les juger en ignorant le véritable lien qui les unissait mais cela n'empêchait pas une sorte de scénario à servir en cas de questions.

_________________
It's a Demonic Secret...
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je suis tellement bête [Livre I - Terminé]   Lun 19 Oct - 19:20


    C'était terrifiant... Depuis tout ce temps, sa sœur était amoureuse de lui. Encore adolescente, elle avait vu son frère, dont elle était éprise, au lit avec sa meilleure amie. Et elle avait été saisie de jalousie, une jalousie qui n'aurait pas du être. Elle pouvait être choquée bien sûr, c'était toujours délicat de voir son frère en plein ébat avec une fille, encore plus quand c'était votre meilleure amie. Mais ce n'était pas cela que Charisma avait ressenti, non. C'était le poison de la jalousie et devant ce constat, elle avait fui. Elle était tombée et aurait pu se tuer. Mais le choc lui avait offert la douceur de l'oubli. Elle n'y avait plus repensé ensuite et cela lui avait permis de terminer de se construire à peu près normalement, sans se... ronger intérieurement de cet amour interdit. Oui, c'était sans doute pour le mieux, mais Rafaël n'en demeurait pas moins horrifié qu'elle ai eu à subir cela et qu'elle en ai prit conscience si tôt quand il vivait dans la bienheureuse inconscience.

    « Le cerveau humain est bien fait... »

    Il avait murmuré, prenant conscience que le psychisme de Charisma avait sans doute mis ce mécanisme en route pour défendre sa conscience et lui permettre de vivre correctement. Il en allait de même pour certains traumatismes violents. Le cerveau se déconnectait, la mémoire fuyait, pour protéger la victime. Mais tout lui était revenu en bloc. Et bien soit, ils allaient assumer. Et pour vaincre les dernières réticences de sa sœur, Rafaël l'embrassa. Il affichait une volonté et une confiance en lui qu'elle n'éprouvait pas, mais qui la porteraient. Elle s'était toujours fiée à lui et elle allait encore le suivre, même s'il l'entraînait en enfer. Cette confiance était touchant et effrayante. Il avait conscience de mal agir en l'embarquant ainsi avec lui, sans plus lui laisser le choix, prenant la décision pour eux deux.

    Il se sentit enfin en paix après ce baiser, Charisma blottie contre lui, dans la pièce exiguë. Il avait prit une décision, qu'importent les conséquences, c'était fait. Cela suffisait à alléger le poids qu'il avait sur le cœur depuis longtemps. La jeune femme avait rendu les armes et il sourit doucement quand elle prit appui sur lui tout en demandant ce qu'ils allaient dire au reste du groupe. Il caressa doucement les longs cheveux sombres de Charisma, avant de murmurer :

    « Rien. »

    Ils n'avaient pas à se justifier ou à donner d'explications aux autres. Ils se connaissaient à peine. Sans compter que cela semblait plus ou moins admis que Raf et Charisma étaient ensemble. Il n'avait jamais lever le voile là dessus, fuyant la question.

    « Il n'y a rien à leur dire. Nous n'avons pas à nous présenter en tant que couple. Cela serait étrange alors qu'on ne l'a pas fait plus tôt et puis... Il semblerait que certains nous pensent déjà ensemble alors... Nous ne dirons rien et nous laisserons faire. D'accord ? »

    Il sourit, continuant de lui caresser les cheveux, comme pour la bercer.

    « Allez, viens, retournons dormir, nous avons besoin de prendre des forces pour affronter les jours à venir. »

    Il se releva, entraînant Charisma dans son sillage, désormais serein et prêt à affronter un nouvel avenir avec elle.

_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je suis tellement bête [Livre I - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis tellement bête [Livre I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Anciennes zones de jeux
 :: Coaticook et la Route vers le Nord :: L'Ouest, vers Stanstead (USA) :: La Forêt et le lac Cotnoir
-
Sauter vers: