AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Mer 19 Aoû - 20:39

Je sais plus tellement depuis combien de temps on marche dans la nature, sans destination précise. Je me contente d'avancer un pied devant l'autre, et c'est déjà bien assez difficile. J'ai même plus l'énergie suffisante pour parler. Je voudrais que Torby soit là pour me reposer un peu dessus. Je peux pas vraiment le faire sur quelqu'un d'autres que lui. Déjà, parce que je les connais que depuis quelques minutes ou heures, je sais plus trop... Et surtout parce qu'ils ne sont pas dans un meilleur état que moi. Je lance un regard en arrière pour voir s'ils suivent encore. Ethan porte l'autre nana, celle qui s'est fait rouler dessus... Elle est tombée dans les pommes et a pas l'air fraiche. Charisma décolle plus de son mec même si elle peut marcher. Et le peut-être militaire est obligé de soutenir et à moitié porter le dernier de la bande. Celui qui a un chien... Je l'envie trop. En plus, il est trop beau ce chien. Mais je veux quand même juste le mien. C'était une idée à la con de le laisser derrière... Enfin, en même temps, c'était une idée d'Ethan quoi.

A mesure que le temps passe, j'ai l'impression que le fusil pèse plus lourd. Je le change tout le temps de position. J'essaie de maintenir le rythme mais même les autres me rattrapent. J'ai pas envie qu'ils me dépassent ou me disent quoi faire avec la carte, alors je redouble mes efforts. On a de la chance, les Zack sont plus trop dans la région, hormis moi bien sûr. Je pense qu'ils ont tous convergés vers les militaires, vu le boucan que ça fait à des kilomètres. Je regarde quand même toujours à droite à gauche, on sait jamais. En plus, la forêt se fait un peu plus dense. Evidemment, vu qu'on essaie d'éviter les routes... On s'enfonce dans les zones les moins civilisées du secteur. Le bon point, c'est que les barges iront pas nous chercher là pour nous achever. Le mauvais, c'est qu'on va vraiment peiner à trouver un coin pratique pour se poser... On va pas squatter chez un ours quand même, si ?

Je sens la fatigue qui me rattrape, en même temps qu'un autre sentiment que j'arrive pas trop à définir... Et qui remplace la peur et la panique d'avant. Je me souviens de tout, un peu trop clairement. Les Zack par dizaine qui se jettent sur l'autre mec, qui nous couvrait... Il est un peu mort à notre place, même s'il m'a gueulé dessus. Et puis les militaires... C'est pas la première fois qu'on me tire dessus, mais c'est différent quand ils portent l'uniforme. Ca montre à quel point le monde est devenu fou. Et ceux qui sont avec nous, il en est quoi ? Peut-être que l'autre baraqué est dans leur camp. J'arriverais pas à dormir bien cette nuit... Enfin ça, c'est si on peut dormir cette nuit.
Je bute dans une petite pierre et je tombe en avant. J'étouffe un cri de douleur, les larmes aux yeux. J'ai pas été maladroit, c'est juste que je traîne trop la patte... Et ça va pas s'arranger. Il faut que je marche, sinon on va me laisser derrière. J'arrive à me relever tout seul et je presse le pas. Je regarde la plaie qui s'est rouverte. C'est dégueulasse. Elle accroche avec mon pantalon en plus. Je me sens pas bien d'un coup, ça tourne un peu. Il faut juste que je marche, c'est tout.

Mais je m'arrête pas longtemps après. Je plisse le regard... Et là, je le vois. Non sérieux... C'est quoi ce truc ? Je presse le pas. Je tourne à droite entre deux arbres et continue. On dirait une cabane de chasse ou un petit chalet, je sais pas trop. C'est déjà mieux qu'une grotte d'ours, même si ça vend pas du rêve !

- Hey, regardez ! On a trouvé un truc !


Je les attends pas. Je suis pressé de le voir plus en détails, même si je continue à me méfier des Zack. C'est bien ça, un petit chalet en bois... Mais ce qui est cool, c'est qu'il est un peu en hauteur, avec une sorte de petite terrasse surélevée. Je grimpe les marches. Je m'affale encore. Je râle et me relève. La porte a l'air fermé, du coup je m'approche de la fenêtre la plus proche. Après l'avoir essuyé de ma manche, je regarde à l'intérieur. Il y a une salle commune avec un canapé, une grande table et un petit coin cuisine. Il y a même une peau d'ours, il était là en fait ! Je vois un petit escalier qui doit mener vers une chambre dans le toit, et une porte à côté... Une salle de bain peut-être ? C'est pas très grand mais bon.

- Ca a l'air presque pas dégueu', mais un peu saccagé quoi. C'est tout petit, ça peut quand même faire l'affaire nan ?

Je me retourne vers eux et les interroge du regard. Je frappe contre la porte sans la pousser.

- Hého ? Il y a quelqu'un ? Des petits Zack comme moi peut-être ?


Non, pas de réponses. Ou alors j'ai pas frappé assez fort... Vu comment c'est paumé, il y a peut-être personne et même pas un mort. On peut toujours rêver non ? Je leur offre mon plus beau sourire, presque convaincant.

- Bon ben... Qui veut entrer en premier, hein ? C'est moi qui l'ai trouvé, alors je passe mon tour ! Mais je regarderais dans tous les placards après, je trouverais trop des trucs cool je parie !
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 18
"On s'habitue à tout, même à la fin du monde !"
Messages : 3106
Membre du mois : 1
J'ai : 13 ans
Je suis incarné(e) par : Dakota Goyo
Crédit(s) : Nao

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Jeu 20 Aoû - 9:48

Le danger était passé. Enfin c'était sans doute plus rassurant de penser comme ça non ? Charisma n'en savait rien, son flanc la brûlait et la fatigue commençait a se faire sentir par ses genoux moins sûrs et des tremblements constants àl'intérieur de ses cuisses. Elle n'en pouvait plus, mais elle continuait à marcher, comme le gosse qui leur ouvrait la voie. Comme son frère qui la soutenait malgré sa propre fatigue. Plus ils avançaient plus marcher lui semblait la chose la plus diffcile du monde, mais qu'importe, ils devaient continuer, s'éloigner le plus possible de la horde de Zack derrière eux et des militaires plus loin. Elle ne savait même pas d'où il s venaient ces militaires d'ailleurs. Jetant des coups d'oeil derrière elle, elle se demanda si Philippe allait s'en sortir, lui et sa fille, ensuite, elle leva les yeux sur son frère, grimaçant un peu sous son poids en plus du sien. Pourtant elle faisait ce qu'elle pouvait pour l'alléger. Le tissus de son pull collait à sa plaie, ils étaient vraiment mal en point, songea-t-elle en avisant Eva dans les bras d'Ethan et le jeune inconnu soutenu par Dean. Un chien qu'elle supposa au jeune blessé leur courait autour et Zak trébucha :

« Attention ! »

Mais le gamin se révéla plein de ressource et se redressa, faisant preuve d'une sacrée force de caractère. Ce qui forçait l'admiration, même si il restait une tête à claque. Charisma le devinait individualiste mais peut être se trompait elle, elle était devenue un bien mauvais juge de la nature humaine dorénavant. Alors elle se tut pour le reste du chemin, sentant comme une espèce d'apathie se saisir d'elle au fur et a mesure. Elle était fatiguée, elle avait mal partout, mais il fallait encore avancer. Encore et toujours. Elle n'en cru pas ces yeux lorsqu'ils tombèrent sur une cabane ou un genre de chalet de chasseurs. Elle n'espérait pas trouver grand chose là dedans mais c'était toujours mieux que rien non ? Bon ce n'était pas Byzance mais c'était mieux que rien du tout. Ils ne pouvaient pas dormir à la belle étoile et leur blessés avaient besoin de soin. Tant pis. Le gamin frappa et le silence répondit. Mieux valait le silence plutôt que les grognements des morts.

« Ca à l'air vide.... »

De la pointe du pied, elle fouilla les abords du chalet.


Type d'action Je fouille un peu au alentours

Pas de bol, il n'y avait que des branches et des feuilles mortes. Rien d'utile du moins dehors, peut être que dedans...Elle interrogea son frère du regard.

_________________
It's a Demonic Secret...


Dernière édition par Charisma M. Tyler le Jeu 20 Aoû - 9:49, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Jeu 20 Aoû - 9:48

Le membre 'Charisma M. Tyler' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Fouille' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Jeu 20 Aoû - 23:14


    ♦ Sérieux, c'est quoi ce truc ?!
    Suite de Mission Intrigue: Improvisations
    Alors que Dean devait être présenté au groupe de sa cadette tout ne se passe pas comme prévu... Il faut fuir une horde de morts-vivants !
    « Feat. Ordre & Padawan »

    Je marchais sans trop réfléchir et sans trop savoir où nous allions ! Rien de bizarre dans cela puisque je n’étais pas en tête du groupe. Pourtant j’aurais aimé l’être… Non pas que je ne faisais pas confiance au gosse qui tenait la carte mais j’avais des doutes sur le fait qu’il puisse savoir la lire. Après je n’étais pas convaincu que son frère pourrait faire mieux vu le comportement qu’il avait pu avoir jusque là. Je tentais donc de regardé de loin la carte mais ça ne donnait pas grand-chose puisque j’avançais à l’allure du blessé que j’aidais, ce qui voulais dire plus lentement que les premiers. J’aurais volontiers demandé à Marina de vérifier où nous allions mais je préférais la garder près de moi parce qu’elle pourrait m’aider si le gamin allait mal et surtout parce que j’avais eu peur pour elle.
    Je parvenais à rattraper le porteur de la carte lorsqu’il trébucha et je me rendis compte en observant le groupe que la plupart des personnes avaient besoin de soins, de se reposer. J’avais eu la chance d’être épargné par les tirs et c’est sûrement pour cela que je ne m’étais pas de suite rendu compte de l’état de fatigue des autres. Je n’eus pas le temps de m’attarder plus longtemps sur ces pensées que Zak s’arrêta de nouveau après avoir pressé le pas. Il indiqua quelque chose et mon regard se posa sur une cabane en bois. Allions-nous pouvoir nous reposer ? Peut-être ! Et j’espérais qu’il n’y aurait pas de problème. Je demandais à Marina de soutenir le jeune blessé et j’avançais en tête du groupe alors de Zak se ramassait sur les marches… J’allais l’aider mais il fut très rapide pour se redresser malgré sa blessure.

    Lorsque j’arrivais près de lui il était déjà en train de regarder à l’intérieur. Je fis de même alors qu’il disait que ça n’avait pas l’air dégueu. Il avait tout à fait raison mais j’espérais qu’il n’y aurait pas de mauvaise surprise qui nous attendait dans ce chalet. J’allais proposer une entrée silencieuse dans le refuge au cas où il y aurait des Zacks que nous n’aurions pas vus mais le gamin avait déjà frappé à la porte d’entrée ! Je ne disais rien mais n’en pensais pas moins et surtout je tendais l’oreille pour guetter le moindre bruit ou grognement pouvant provenir de l’intérieur. Rien ! C’était déjà une bonne chose.
    J’eus ensuite un léger sourire amusé lorsque le gosse demanda qui voulait entrer en premier car lui passait son tour. Il avait bien raison et ce n’était pas à un gamin de risquer sa vie. Je lui faisais donc signe de s’écarter de la porte tandis que je m’apprêtais à l’ouvrir.


    Type d'action : Je tente d'ouvrir la porte.

    Type d'action : J'entre (si la porte s'est ouverte).


    J’eus un sourire accompagné d’un soupir ironique… Cela aurait été trop beau que cette fichue porte soit ouverte. Le pire c’est qu’elle n’avait pas bougé d’un poil ce qui voulait dire que le verrou était costaud. Pour le reste j’en déduisais que personne n’était revenu ici depuis le début de la Grande Panique ou alors qu’on y avait enfermé des Zacks, ce qui n’était pas une bonne nouvelle ou alors que des personnes s’étaient dissimulées à l’intérieur et ne voulaient pas nous ouvrir. Enfin bref, je ne pourrais pas deviner et je me tournais vers les autres.


    - Va falloir tenter d’ouvrir cette porte sans trop faire de bruit… Personne n’a un pied-de-biche ou un truc y ressemblant ?


    Je savais que j’aurais pu utiliser le fusil que j’avais trouvé mais une arme restait une arme et même si les munitions étaient rares cela ne voulait pas dire que nous n’en trouverions jamais.



    Points de vie restants : 30/30  
    Munitions restantes : - Fusil pour tireur d’élite C3A1 avec un chargeur de 2 balles (sur 4) - Pistolet Browning avec un chargeur de 6 balles (sur 8) => Enrayé
    Gains des fouilles : //
    Endroit où je me trouve : //
    Endroit où se trouvent mes ennemis : //


_________________
❝So that's where we are, on the road so far... Saving people, hunting things, the business back in swing.❞


Dernière édition par Dean Chevalier le Jeu 20 Aoû - 23:39, édité 3 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30/30
L'erreur n'est pas un crime... C'est une leçon !
Messages : 750
Membre du mois : 15
J'ai : 28 ans
Je suis incarné(e) par : Jensen Ackles
Crédit(s) : Desdemoniac
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :

L'erreur n'est pas un crime... C'est une leçon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Jeu 20 Aoû - 23:14

Le membre 'Dean Chevalier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé Action' : 1

--------------------------------

#2 'Mouvement' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Ven 21 Aoû - 17:25

Maintenant que j'y repense, je me demande comment on a fait pour se tirer de là sans être tous morts. Bon, on est pas frais, ça, c'est sur. Suffit de voir la fille dans les vapes que je trimballe dans mes bras, le sang séché sur mes fringues et la douleur lancinante sur mon flanc droit pour pas oublier ce qui vient de se passer et qu'on est loin d'être sortis d'affaire.

Mais on avance, tant bien que mal. Zak est devant, il scrute la carte avec attention et je me demande quand même s'il sait vraiment où il veut aller ou si c'est uniquement pour pas s'écrouler. Je le connais pas encore des masses, mais il faut être aveugle pour pas voir ses jambes qui tremblent et sa mine qui se décompose à mesure que passent les minutes. Je vois pas trop ce que je pourrais faire, d'autant que je me dis qu'il apprécierait moyennement que je lui vienne en aide. La fierté mal placée des Griffin, c'est pas un mythe et, visiblement, le petit prend bien la relève.

Et je le vois trébucher. Je manque de sortir tous les jurons qui me passent par la tête mais il tient bon, encore et toujours. Avant que je me décide à demander une halte générale pour qu'on puisse enfin souffler, enfin, surtout, lui, il montre quelque chose.

Oh putain, une maison. Enfin, une cabane. Enfin, un truc avec quatre murs et un toit. Le rêve. Le paradis. Je me dis que je dois avoir un peu de fièvre parce que là, je commence à vachement m'enthousiasmer pour ce qui  n'est peut-être qu'un plan totalement pourri.

Je raffermis ma prise pour éviter de faire tomber Eva. Enfin, je crois qu'elle s'appelle Eva, j'ai comme un doute là, d'un coup. Je fixe Zak qui se rapproche de la fenêtre en appelant et je réprime un soupir en secouant la tête. Quel petit con.

"Ca a l'air pas mal ouais. Presque le grand luxe. Même si c'est petit, je pense que ça nous fera du bien à tous de nous poser à l'abri quelque part. Au moins quelques heures."

Le temps de panser nos plaies, de respirer cinq minutes et, accessoirement, de se remettre les idées en place. Enfin, pour ça, je me dis qu'est pas cinq minutes qu'il faudrait mais une quinzaine d'années de thérapie intensive.

Je vois l'un des gars essayer d'ouvrir la porte, sans succès. Ca aurait été trop facile de toute façon. Genre, on méritait pas un peu de repos, sans avoir à fracturer une cabane paumée au milieu des bois. Putain, j'ai l'impression de commencer à passer mon temps à me plaindre. Pire que mamie tiens. Ca devient vraiment n'importe quoi. Je lâche alors, avec un sourire dépité.

"Alors non seulement y a personne mais en plus ils ont fermé à clé en partant. Super. Personne a des talents de cambrioleur par hasard ? Sinon va falloir péter une vitre, ça devrait pas être non plus super bruyant si ?"

Je jette un regard à celui qui a tenté d'ouvrir la porte puis aux autres. Perso je me sens pas de tenter de défoncer la porte, j'ai bien trop mal pour ça et je serais foutu de me rater. Et ça ferait beaucoup trop de bruit, c'est un fait. Quant à un pied-de-biche ou un truc approchant, là tout de suite, je vois pas trop.

Je laisse échapper un soupir et je dépose aussi doucement que possible Eva par terre, m'asseyant juste à coté d'elle quelques instants en me massant la nuque, essayant de remettre mes deux trois neurones en place pour arriver à avoir une idée de génie. C'est pas gagné.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Lun 24 Aoû - 23:14

Aussi incroyable que ça puisse paraitre, Skylar s'en était sorti vivant ! Oui, lui le pauvre sourd, le pauvre type qui n'a pas la chance d'entendre le moindre son vient une fois de plus de résister à une foutu attaque d'horde de zombie. Certes, il n'en sort pas indemne, pas cette fois, mais le plus important c'est qu'il est vivant et Kirk aussi. Le pire dans l'histoire, ce que ce n'est pas à cause d'un mort vivant qu'il est blessé... Non, c'est à cause d'un humain, d'un militaire qui s’est mis à tirer à tout va. Oh, ça sent le scénario classique des films d'horreurs ou le gouvernement ordonne d'éliminer la population plutôt que de prendre le risque de les sauver. C'est marrant, ça lui fait penser à 28 jours plus tard. Le contexte n'est pas totalement le même. A la base, la menace des contaminés avait été éradiqué, du coup, le centre de Londres allait petit à petit retrouver vie. Sauf que ça ne serait pas un film d'horreur si un nouveau contaminé ne refaisait pas surface. S'en suis un effet boule de neige, l'unique zombie contamine quelqu'un et ainsi de suite. La menace est telle que les militaires présents ont ordres d’abattre tout le monde, aucun survivant ! C'est tellement moche de faire ça ! Pourquoi ne pas aider les gens et les mettre en quarantaine pendant des semaines, voire des mois si ça leur fait plaisir ? Mais non, c'est tellement mieux de tuer et de réduire à zéro les derniers représentants de l'espèce humaine. Quoi ? Vous pensez Skylar un brin rebelle avec ce genre de pensée ? C'est presque ça. En même temps, n'oublions pas qu'il s’est pris une balle dans le ventre et qu'il est loin d'être au top de sa forme.

L'un des inconnus qui l'a aidé le soutient toujours, heureusement car sans lui, il ne pense pas qu'il aurait pu avancer. L'odeur de la mort semble être partit, il ne sent rien d'autre que les odeurs habituelles qu'on trouve en forêt. Captain Kirk, sa chienne est toujours là, elle avance à côté de lui et vu son comportement, il n'y a rien de dangereux dans le coin, c'est suffisant pour le rassurer. Pour une fois, il est content d'être avec des gens, même s'il ne les connait pas. Le fait qu'il l'ait aidé fait d'eux des gens biens. Finalement, ça s'affole un peu et le pas s’accélère, ce qui le fait souffrir, alors qu'une sorte de cabane a été découverte. Skylar en profite pour s'asseoir sur les marches et se poser un peu pendant que les autres cherchent un moyen d'entrer. Bien qu'il n'ait pas lu sur les lèvres, il voit que la porte est fermée. Peut-être qu'il peut faire quelque chose pour aider ? Son regard balaye le coin et se pose sur Kirk. Oui, elle pourra surement être utile. Tapotant sur sa cuisse, il l'appelle et aussitôt la voilà assise devant lui, remuant la queue. En silence, il lui retire sa muselière. D'un simple geste de main, il lui montre la maison et s'empare de son sifflet à ultra son pour soufflet dedans et l'instant d'après, sa chienne part en courant tout en reniflant autour de la cabane.


Type d'action Kirk cherche une entrée




_________________

♠️ Sky & Captain Kirk ♠️
Certains ont peur du silence, car ils le ressentent comme une immobilité inconfortable. En réalité, le silence peut être beaucoup plus que l'inertie. Le silence crée des conditions propices à une transformation intérieure.
Codage Nono | Gif tumblr ?
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Messages : 151
Membre du mois : 0
J'ai : 24 ans
Je suis incarné(e) par : Dylan O'Brien
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Batman
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Lun 24 Aoû - 23:14

Le membre 'Skylar McReady' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé Action' : 7


Entrée trouvée!
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Mar 25 Aoû - 18:53

    Ils étaient vivants et ils ne savaient toujours pas comment ils avaient fait... Malheureusement, ce n'était pas le cas pour tout le monde. Philippe et sa fille étaient restés en arrière, les zombies et les militaires s'étaient amusés à décimer les différents groupes présents et voilà qu'ils se retrouvaient sept compagnons de fortune... Tous plus cabossés les uns que les autres. Il n'y avait que Dean et Rafaël qui aient été épargnés. Charisma, Ethan et Zak avait pris une balle mais pouvaient encore marcher. Quant à Eva et Skylar, ils étaient les plus gravement blessés... Et il se pourrait bien que finalement, le nombre de morts augmente encore s'ils ne trouvaient pas rapidement un abri et de quoi permettre à tout le monde de se reposer, de bander ou recoudre les plaies. Le gamin avait du cran, on ne pouvait pas lui retirer ça. Il devait être mort de fatigue, sa blessure n'aidant pas, mais il avançait vaillamment, comme tous les adultes. Personne n'osait se plaindre.

    Marche ou crève.

    Et ce fut le gamin qui s'était désigné éclaireur qui dénicha une petite cabane. Rafaël en aurait soupira de soulagement. ENFIN ! Mais encore fallait-il s'assurer que les lieux étaient vides. Il n'était pas certain qu'un habitant soit ravi de voir débarquer sept étrangers... Et si on leur refusait l'entrée ? Il se demandait s'il serait capable de le menacer, voire de le tuer, pour le bien de leur petit groupe... Autant espérer ne pas en arriver à ce genre d’extrémité. Zak s'approcha, curieux... Ignorant sans doute le danger potentiel qu'il pouvait y avoir dans cette cabane abandonnée et providentielle. Et il ne se gêna pas pour frapper afin de dénicher un éventuel habitant... mort ou vivant. Mais il n'y eu aucune réponse, alors que Charisma soufflait que cela avait l'air vide et commençait à fouiller les environs.

    « Espérons que ce le soit. »

    Ethaniel semblait d'accord avec son frère pour tenter le coup ici. De toutes façons, ils n'avaient pas vraiment le choix, hein ? Ils ne pouvaient pas continuer à marcher ainsi, sans but et en traînant leurs blessés qui allaient finir par être des cadavres s'ils ne pouvaient pas se reposer.

    « Quelques jours serait idéal. »

    Dean se dirigea vers la porte, tentant de l'ouvrir d'abord normalement. Sans succès. Rafaël n'aimait pas trop ça. Qui aurait prit la peine de verrouiller sa baraque pour se barrer ? C'était normal avant, mais quand il fallait fuir des morts vivants, c'était déjà plus suspect... Et si le proprio était mort à l'intérieur ? Dean demanda alors si quelqu'un avait quelque chose pour ouvrir cette porte et Raf secoua négativement la tête.

    « Non, désolé. »

    Ethan se permit une petite réflexion à ce sujet et Rafaël glissa avec humour :

    « Mince, on a oublié de prendre un hobbit avec nous.. »

    Bon, après, tant pis si les autres n'avaient aucune culture, sa blague ferait long feu. Le jeune homme porté par Dean décida alors d'envoyer son chien en reconnaissance et l'animal dégota une entrée, une sorte de soupirail, un peu trop étroit pour la carrure du Rafaël, Ethan ou Dean. La vitre était à moitié cassée. Rafaël y mit un léger coup de pied, achevant de la casser et balaya l'encadrure de sa ranger afin d'éviter que Zak ne se blesse. Parce que oui, ce serait le gosse qui irait. Eva ou Charisma étaient out. Comme le gamin au chien.

    « Hé gamin, tu te sens de passer par là et de trouver un moyen de nous faire entrer ? »

    Oui, c'était dangereux, parce qu'il pouvait y avoir un zombie à l'intérieur. Mais ils n'avaient pas spécialement le choix...

_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Mar 25 Aoû - 20:08

Finalement, ils m'auraient peut-être pas laissé derrière. Je pensais pas que ça les ferait réagir autant, que je me croute sévère. Il y a même l'autre baraqué qui est venu à ma hauteur pour m'aider. Dire que je trouvais qu'il faisait trop peur, en fait pas tellement. Bon... Je me débrouille bien sans aide, mais c'est quand même sympa de sa part. Je lui rends un sourire un peu crispé par la douleur, que je perds assez vite quand il me fusille du regard après avoir frappé à la porte.

- Ben quoi ? On aurait entendu "greeuuuh" si des Zack étaient là comme ça. Et puis s'il y avait quelqu'un de vivant, il y avait plus de chances qu'il ouvre à un gosse nan ?

J'hausse les épaules, peu importe. Surtout qu'il se dévoue pour entrer en premier... Brave type ! Je me fends d'une grimace quand on constate bien vite que la porte est fermée à clef. Ca existe encore, les portes fermées, à la fin du monde ? Ca peut vouloir tout dire en plus... Que quelqu'un s'est barricadé là-dedans ou qu'il a enfermé un Zack à l'intérieur. Avec un peu de chance, ce sera une cachette avec de la bouffe délaissée par son propriétaire et les lieux seront intacts. Ouais, on va se dire ça plutôt !

Je lâche un bref rire à la blague du copain de Charisma, que je sais toujours pas son nom d'ailleurs... Mais il a de bonnes références au moins. L'autre gars, qui a pas l'air frais, vient d'utiliser un petit sifflet... Qui ne fait pas le moindre bruit. Son chien part quand même au quart de tours et fouille les environs. Efficace !

- Comme ce chien est trop intelligent en fait ! Il a trouvé un truc ?


Je passe à l'angle de la cabane pour les rejoindre. Je m'attendais pas à ce que son maître réponde... Il a l'air d'être tellement mal en point, incapable de parler. L'animal a l'air d'attendre à côté d'un soupirail. Ca veut dire que cette cabane a une petite cave en prime et... Génial. Evidemment, c'est trop étroit pour que la plupart s'engouffre là-dedans. J'affiche une moue ennuyée.

- Je suis pas un gamin ! Je m'appelle Zak', comme les zombies. Sauf que je mords pas moi.

Je regarde la petite entrée dont il balaie du pied le cadre. Il fait noir là-dedans... Et si je dois descendre, ça veut dire qu'il faudra que je remonte ailleurs pour enfin ouvrir la porte d'entrée. Ca me fait froid dans le dos rien que d'y penser. Je pose mon sac au sol et je fouille dedans pour retrouver ma lampe de poche. Je l'allume et la glisse dans l'interstice pour regarder rapidement. Ok, c'est vraiment flippant. On se croirait dans un film d'horreur là.
Je sais pas trop comment je trouve le courage de ne pas prendre mes jambes à mon cou, de les planter là sans autres formes de procès. Je me relève pour les regarder tour à tour, m'arrêtant à peine sur Ethan avant de revenir aux autres. Il faut pas que j'hésite, sinon je me sentirais jamais capable de le faire. Je referme une main sur la bandoulière du fusil et fait un salut militaire de l'autre, un peu gauche. Bah ouais, j'ai un fusil... Donc je suis un peu un soldat maintenant non ?

- A vos ordres m'sieur !

La lampe dans une main et l'arme dans l'autre, je me glisse à quatre pattes dans l'interstice.

   
Type d'action Je me déplace dans la cave.


J'aime pas du tout l'idée de me glisser les pieds en premier, parce que je vois strictement rien... Sauf que ça descend net sur bien deux mètres de hauteur vu que le soupirail est toujours placé proche du plafond. Je m'accroche au mieux, mais je suis bien obligé de lâcher à un moment. Je saute... Et mes jambes ne parviennent pas à me porter quand j'atterris, tombant au milieu de caisses.

- Aïe ! Bordel...

Mon premier réflexe, avant même de me redresser, est de balayer de la lampe les environs proches. J'entends rien. Je vois rien. Je pousse un soupir de soulagement... Pour le moment, tout va bien. Je prends mon temps pour descendre tranquillement des caisses, sans me faire plus mal. Je dois faire un minimum de bruits, sait-on jamais. J'ai déjà du mal à tenir sur mes jambes... Je tremble plus que de raison. J'aimerais bien que Torby soit là. Il m'aurait averti de suite du danger. Bon... Mais ça va aller.

J'avais pas prévu qu'il me faudrait deux mains pour tenir le fusil devant moi et la lampe en plus, donc je me retrouve à le tenir de façon bancal pour pouvoir éclairer au mieux. Je vois un escalier là... Je dois pouvoir remonter par là. Ok. Il fera moins noir là-haut déjà.

Je souffle. Allez Zak', courage !

   

Points de vie restants : 14/18
Munitions restantes : 2
Gains des fouilles : //
Endroit où je me trouve :  Cave
Endroit où se trouvent mes ennemis : Un zombie à deux zones (Salle de bain)
Pour info' : J'ai considéré qu'il y avait la salle commune et annexes : Salle de bain, chambre à l'étage et cave
Prochain mouvement mercredi 02/08


Dernière édition par Zakariah J. Griffin le Mar 25 Aoû - 20:39, édité 8 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 18
"On s'habitue à tout, même à la fin du monde !"
Messages : 3106
Membre du mois : 1
J'ai : 13 ans
Je suis incarné(e) par : Dakota Goyo
Crédit(s) : Nao

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Mar 25 Aoû - 20:08

Le membre 'Zakariah J. Griffin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Mouvement' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Mar 25 Aoû - 22:34

Aux membres de ce rp :
 



    ♦ Sérieux, c'est quoi ce truc ?!
    Suite de Mission Intrigue: Improvisations
    Alors que Dean devait être présenté au groupe de sa cadette tout ne se passe pas comme prévu... Il faut fuir une horde de morts-vivants !
    « Feat. Ordre & Padawan »

    Nous étions vivants et nous venions d’arriver jusqu’à une cabane… Je n’aurais jamais pensé que ce cauchemar aurait cette fin ! Bien sûr, il ne fallait pas vendre la peau avant de l’avoir tué car nous n’étions que deux à être en forme. Tous les autres étaient blessées dont deux grièvement… Je n’avais pas envie de les voir mourir et il leur fallait des soins au plus vite. Notre petit groupe devait être remis sur pieds et je ferais mon possible pour ça. Voilà pourquoi s’agissais rapidement lorsque le gamin qui nous dirigeait chuta. Mais il était tenace et ne se laissa même pas démonter par mon regard frustré après qu’il ait frappé à la porte. J’eus même un léger sourire à son attention en entendant ses propos. N’écoutant pas les propos de tout le monde je tentais d’ouvrir la porte en vain et ce fut un échec… Les commentaires allaient de bons train et certains tentaient même l’humour ce qui me fit sourire. Un peu de légèreté ne tuerait personne et avec des fréquences cinématographiques c’était encore mieux !
    Enfin, ce n’était pas les blagues qui allaient nous faire entrer et il fallait donc trouver une solution… mais une non-bruyante de préférence !

    La solution fut trouvée par notre compagnon à quatre pattes, celui qui accompagnait le blessé que j’avais aidé et qui d’ailleurs me paraissait bien pâle… tout comme les deux filles. Je faisais rapidement signe à Marina de rester près des blessés et je suivais le reste qui prenait la même direction que le chien. Ce dernier avait trouvé un passage certes, mais trop étroit pour un adulte. Je pensais alors au gamin mais l’autre type non blessé fut plus rapide que moi pour lui demander de jouer à Passe-Partout ! Ce dernier accepta et ce présenta pour qu’on ne l’appelle plus gamin apparemment. Je remarquais qu’il avait un caractère bien trempé et c’était une bonne chose… Par contre je n’étais pas rassuré qu’il parte seul !
    Je lui retournais donc son salut militaire et à peine avait-il disparu que je tentais d’observer l’intérieur de la maison. Je visualisais une petite fenêtre qui devait donner sur des toilettes ou une salle de bains… Silencieusement je m’accrochais à cette dernière et me hissais pour pouvoir observer l’intérieur.


    Type d'action : J’observe l’intérieur.

    Je ne voyais absolument rien mais cela ne m’empêchait pas d’avoir un mauvais pressentiment… un très mauvais ! Je tentais de nouveau de voir dans la pièce mais c’était si sale qu’il n’y avait rien à faire même en frottant la vitre ! Je collais donc mon oreille contre la fenêtre et mon sang se glaça… J’avais l’impression d’entendre quelque chose sans en être certain. C’était comme si quelqu’un trainait les pieds à l’intérieur. Un zombie !
    Zak allait tomber nez à nez avec un putain de mort et avec le bruit que nous avions fait devant la maison le mort allait sûrement prendre cette direction. Sauf si…


    Type d'action : Je tente d'attirer l’attention du zombie.

    Lestement je me lâchais et rejoignais les autres près de l’entrée de fortune… Il fallait que nous agissions et vite ! Je ne prenais pas le temps de tout leur expliquer et je m’adressais à l’autre homme valide (Rafael).


    - Faut qu’on fasse sortir Zak’ de là car il n’est pas seul et l’autre est de ceux qui mordent. J’ai entendu des bruits de pas trainants… et j’espère qu’il n’y en a qu’un !


    Je ne m’arrêtais pas et regagnais le perron après avoir fait signe aux autres blessés de se reculer et surtout de se dissimuler. Il fallait qu’on ouvre cette fichue porte ! Un bon coup d’épaule devrait suffire non ?
    J'observais à travers la fenêtre que Zak avait essuyer et je vis se diriger dans ma direction le zombie. Visiblement j'avais capter son attention et c'était le principal puisque ça l'éloignait du gamin...






    Points de vie restants : 30/30  
    Munitions restantes : - Fusil pour tireur d’élite C3A1 avec un chargeur de 2 balles (sur 4) - Pistolet Browning avec un chargeur de 6 balles (sur 8) => Enrayé
    Gains des fouilles : //
    Endroit où je me trouve : //
    Endroit où se trouvent mes ennemis : 1 zombie dans la salle de bains


_________________
❝So that's where we are, on the road so far... Saving people, hunting things, the business back in swing.❞


Dernière édition par Dean Chevalier le Mer 26 Aoû - 9:08, édité 4 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30/30
L'erreur n'est pas un crime... C'est une leçon !
Messages : 750
Membre du mois : 15
J'ai : 28 ans
Je suis incarné(e) par : Jensen Ackles
Crédit(s) : Desdemoniac
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :

L'erreur n'est pas un crime... C'est une leçon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Mar 25 Aoû - 22:34

Le membre 'Dean Chevalier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé Action' : 1

Echec.

--------------------------------

#2 'Dé Action' : 7

Le zombie se dirige vers Dean. S'il était à une zone, il attaquera au prochain post de Dean.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Mer 26 Aoû - 8:32

J'oscille entre conscience et inconscience, dans les bras d'un gars que je ne connais pas. Je n'ai plus assez de force pour y prêter attention. Je ne peux même pas garder les yeux ouverts plus de quelques secondes, sans avoir l'impression que mes yeux s'embrasent. Il ne doit pas y avoir tant de soleil, pourtant. Je ne sais pas, je ne sais plus. Je ne sais même pas quand je suis partie, ni comment. Je me souviens vaguement qu'on essayait de m'empêcher de dormir. Ou de perdre connaissance. Pourquoi ? Je sais, je sens, que c'est logique, mais je n'arrive pas à comprendre. Pas plus que je n'arrive à comprendre ce qu'il se passe. J'entrouvre tout juste les yeux, à l'instant où je me retrouve posée ailleurs. Ou peut-être plusieurs minutes après. Les voix se sont éloignées, et je n'entends plus rien. J'essaye de tourner la tête, mais la lumière m'aveugle. Soupirant, je me tourne tant bien que mal, déviant sur le côté, pour essayer de ne plus voir autant la luminosité. Bordel, ce que j'ai mal. Je retiens un petit cri de douleur, alors que je me mets sur mes genoux. Putain Eva, ressaisis toi ! C'est pas le moment de succomber à la faiblesse. M'insulter en pensées ne doit pas être très utile, mais si j'avais ainsi laissé chaque blessure me ralentir, jamais je ne serai encore en vie. J'avais subi bien pire, et j'avais avancé tant bien que mal. Plutôt mal que bien.

Prise d'une quinte de toux, je retrouvais le sol, un peu trop brusquement, heurtant la porte d'entrée. J'avais froid, bien trop froid. Jamais je ne pourrai tenir. Pas comme ça.

M'accrochant à la première emprise que je trouvais, je me relevais du mieux que possible, tremblant bien trop. Il me fallut un moment, pour réaliser que je tenais une poignée de porte entre mes mains, et qu'elle n'ouvrait rien... Pourtant, on aurait été mieux, à l'intérieur. Plus en sécurité. Je l'espérais, du moins.

Type d'action : J’essaye de crocheter la serrure.

Je m'agenouillais à nouveau, doucement, sortant une épingle à cheveux que j'avais accrochée à mon sac, me laissant un moment pour me reposer. J'avais moins de force que je ne le pensais, et peinais à agir. Prenant une grande inspiration, je me relevais doucement, et commençais à crocheter la serrure. J'entendis un bruit qui m'indiquait l'avoir ouverte, et me laissais glisser au sol, me sentant épuisée.


Dernière édition par Eva McAllister le Mer 26 Aoû - 8:48, édité 3 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Mer 26 Aoû - 8:32

Le membre 'Eva McAllister' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé Action' : 9, 10


Serrure crochetée!
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Mer 26 Aoû - 14:03

La main sur son flanc, Charisma suivit le groupe. Enfin ceux qui pouvait bouger du moins et ça se réduisait à rien. La douleur était devenue lancinante et bien moins aigue qu'avant. Elle avait du mal à se traîner mais c'était toujours mieux que rien.

« Je préférerais un Legolas si ça te gêne pas. »

Bien qu'ils aient été fans du Hobbit et du Seigneur des Anneaux. Au moins un Legolas savait viser par un trou de souris et grimper sans bruit, enfin... Mais Raf faisait de l'humour, c'était toujours mieux que rien, cela la soutenait. C'était cette façon d'être qui l'avait soutenue jusqu'à présent et puis elle aimait bien le titiller. Avant. Là, elle voulait de cette légèreté malgré tout ce qu'ils avaient subit. Le gamin s'étonna du chien mais il n'était pas le seul. Charisma jeta un coup d'oeil au type qui n'avait toujours pas dit un mot mais fut vite détournée par Rafaël qui défonçait une petite lucarne et enjoignait le gamin à s'y glisser. Charisma n'aimait pas l'idée qu'un gosse y aille tout seul mais avaient ils le choix ? Seule elle ou Eva pourrait s'y faufiler à la place du gosse, mais elle doutait sérieusement d'y arriver sans finir hs au sol. Quand à Eva, n'en parlons pas. Le gosse ne se démonta pas par contre, envoyant son frère sur les roses tout en lui donnant son prénom. Elle ne put s'empêcher de sourire légèrement. Ce gamin ne se démontait pas, c'était impressionnant. Finalement, Dean refit le tour, guettant sans doute la progression du gamin. Elle, elle restait sagement prêt de son frère. Il y avait trop de monde pour qu'elle ne se sente à l'aise sans lui. Cela faisait pot de colle mais elle s'en fichait. Chacun avait essayé d'ouvrir la porte et c'était tellement débile de tomber sur une porte close de nos jours. Qui prenait la peine de fermer quand il fallait fuir ? Elle ne voulait pas se l'imaginer. Néanmoins, lorsque Dean revint en leur disant qu'il y avait un zombie dans la maison, elle comprit pourquoi on fermait...Avec les autres, elle se rendit sur la face avant du chalet, pile au moment où Eva crochetait la porte. Porte qui s'ouvrit en grand dans un grincement sonore...

Charisma se cacha derrière son frère, comme un reflexe et s'en était un. C'était un reflexe de leur enfance. Mais Eva était à côté de la porte ! Dean avait déjà réussit a attirer le zombie vers eux, maintenant que la porte était ouverte...

« Ethan ! Eloigne Eva ! »

Elle avait l'impression de hurler mais ce fut à peine un filet de voix qui franchit ses lèvres, pourtant son regard ne trompait pas. Elle le fixa d'ailleurs sur Dean. Il était armé, il pourrait aider le gamin non ? Lui et sa sœur allait bien non ? Son anxiété monta d'un cran et sa main se crispa sur le pull de son frère. Ne pouvaient ils pas avoir un instant de repos ? C'était trop demandé ? Elle avait peur, elle avait mal...Et c'était leur lot a tous.

_________________
It's a Demonic Secret...
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Ven 28 Aoû - 16:22

Alors qu'on galère tous à entrer dans cette baraque, au moins on a un point commun, on a compris qu'on pourrait difficilement aller plus loin. Autant l'adrénaline nous a permis de tenir bon jusque là, autant là, ça commence à devenir vraiment difficile.

A la répartie de Rafael et de sa copine, j'ai un sourire en coin, réalisant à quel point c'est le genre de discussion improbable que je n'ai plus eue depuis des siècles. Je souffle pourtant, d'un ton léger.

"C'est pas le vieux qui arrive à ouvrir les murs des mines avec son bâton ? C'est lui qu'il nous faut plutôt. Ou juste le bâton ça m'irait bien déjà. Il est cool."

Je me fige pourtant quand il parle alors à Zak, mon sourire se fanant instantanément et je me retiens à grand peine de dire quoi que ce soit. Après tout, c'est moi qui passe mon temps à insister pour qu'il fasse confiance aux rares humains qu'on peut croiser, si là je l'empêche d'écouter Rafael, c'est définitif, je vais tout faire foirer. Mais merde quoi, c'est quoi ce monde où on balance un gosse de 12 ans dans une cave qui est peut-être infestée de zombies ? Ah tiens, pour une fois je me rappelle de son âge du premier coup. Marrant. Enfin, pas tant que ça à dire vrai.

D'autant que le môme a l'air content qu'on lui confie la mission. Je me contente de le regarder, mâchoires contractées et de le voir disparaitre dans l'obscurité. Je m'éloigne un peu d'Eva qui commence plus ou moins à reprendre conscience on dirait, fixant la maison comme si je pouvais voir au travers. Et j'en tends du bordel et la voix de Zak. Je me penche vers l'ouverture et je souffle, d'un ton sec.

"Zak, ça va ?"

Avant que j'ai le temps d'ajouter quoi que ce soit, t'as l'autre de la bande, le seul autre qui a l'air à peu près intact, qui souffle qu'on a de la compagnie. Là je réprime difficilement la flopée de jurons qui me vient spontanément à l'esprit et surtout, l'envie d'éclater la tête du gars qui l'a balancé dans la cave. Bon ok, j'aurais pu dire quelque chose avant, comme d'habitude, j'ai un train de retard.
Mais s'il arrive un truc au petit à cause de ça, je le défonce, un point c'est tout.

Eva s'est rapprochée de la porte. Je sais pas comment elle a fait, si elle a rampé ou pas, j'ai pas fait gaffe. Mais elle arrive à l'ouvrir alors que l'autre attire l'attention du zombie. L'idée est pas con, tant qu'on a pas une armée qui nous tombe sur le coin du nez.

J'entends alors la voix de la championne de la batte de baseball et je grimace quand elle me parle d'Eva. Avant de soupirer.

Et merde. Je l'ai portée jusque là, c'est pas pour qu'elle se fasse bouffer maintenant. Je l'attrape avec une grimace et je la soulève sans lui laisser le temps de dire quoi que ce soit. Je jette alors un nouveau regard à Charisma et je lui lâche, d'un ton aussi calme que possible.

"Tu devrais t'éloigner aussi. Ton copain va avoir besoin d'espace pour accueillir ce qui va nous tomber dessus."

Au moins, Zak sait se servir du fusil. Et mieux que moi aujourd'hui de toute façon. Il s'en sortira. Il a pas le choix.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Mer 2 Sep - 21:54

    « Ça, ça reste encore à prouver. »

    Rafaël n'avait pu s'empêcher de taquiner le gamin qui lui avait répondu avec aplomb. Zak donc. Facile à retenir. Il avait l'air débrouillard ce gosse. Il fallait l'être pour survivre désormais et surtout, supporter tout ça. Pourtant, il remarqua bien la moue peu rassurée de Zak à l'idée de devoir descendre là dedans. Il faillit ajouter que s'il avait peur, il pouvait ne pas le faire, ils trouveraient un autre moyen, mais le gamin lui répondit bravement, comme un vrai petit soldat et disparut dans le trou. Il avait emporté une arme avec lui... 12 ans et déjà un fusil, comme dans ces pays du tiers monde où les enfants étaient des soldats... Raf en avait vu beaucoup, affligé de les voir déjà devenus adultes et violents. Et cela leur était arrivé désormais. Le gamin, jura un peu plus bas, puis sembla s'éloigner avec sa lumière, prêt à visiter la maison pour aller jusqu'à l'entrée et tenter de déverrouiller la porte.

    Rafaël observait le soupirail, voyant la lumière s'éloigner, tandis que les autres se dispersaient autour de la maison. C'est alors qu'un des hommes revint vers Rafaël pour l'avertir qu'il y avait probablement un mort dans la maison, du genre qui a des dents et peut vous tuer ou vous transformer. L'ancien journaliste se retint de jurer, se relevant aussitôt pour tenter de trouver un moyen de rentrer... Moyen qui ne se fit pas attendre alors qu'Eva qu'il pensait dans les vapes ne l'était pas tant que cela et crochetait la serrure comme dans les films, ouvrant ainsi la porte sous le regard médusé de Rafaël. La vache, quelle nana... Sauf que du coup, il s'en voulait d'avoir envoyé le gosse en mission... Enfin le zombie était attiré par le bruit qu'eux faisaient, ce qui laissait à Zak la possibilité de rester discret et relativement en sécurité. Bien que personne ne le serait tant qu'il ne serait pas mort.

    Il entendit la voix de sa sœur demander à Ethan de virer Eva de là, ce que le type fit rapidement. On aurait dit qu'elle avait épuisé ses dernières forces pour leur ouvrir la porte. Il fit d'ailleurs remarquer à Charisma qu'il serait de bon ton qu'elle lâche Rafaël pour lui laisser un peu les coudées franches et il hocha la tête.

    « Il a raison, éloigne-toi. Ça va aller. »

    Il agita son arme devant les yeux de sa sœur, avant de se diriger vers l'entrée. Et d'apercevoir le zombie, encore assez éloigné pour éviter qu'il ne se retrouve sur Rafaël trop rapidement. Il espérait que Zak était assez malin pour rester tapi quelque part. Au pire des cas, il était bien plus petit que le zombie, Rafaël ne risquait pas de le blesser s'il venait à passer pile au même moment. Ou alors, ce serait vraiment la faute à pas de chance. Il mit le mort en joue et appuya sur la gâchette.

    TYPE D'ACTION : je tire sur le zombie

    Et le zombie s'effondra, raide mort. Dans le mille. Direct dans la cervelle qui explosa. Et merde, ça allait sentir la charogne, ils avaient intérêt à nettoyer ça et vite fait... En espérant qu'il n'y avait pas d'autres Zack dans le coin. Il lança alors, à mi voix pour ne pas attirer trop l'attention (même si le bruit de la détonation l'avait sans doute déjà fait) :

    « Zak, ça va ? »



Points de vie restants : 22/22
Munitions restantes : Un smith and wesson et 20 balles
Gains des fouilles ://
Endroit où je me trouve : Pas de la porte
Endroit où se trouvent mes ennemis : Un zombie dans la salle de bain

_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     


Dernière édition par Rafael Tyler le Mer 2 Sep - 21:58, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Mer 2 Sep - 21:54

Le membre 'Rafael Tyler' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Arme à Feu' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Jeu 3 Sep - 17:45

- Euh... Ouais, impec' !

Ok... J'ai pas l'air trop sûr de moi, mais ma voix sort depuis un soupirail donc Ethan doit pas trop s'en rendre compte. Non sérieusement, je me sens comme dans un décor de film d'horreur et j'ai grave les pétoches. Je me sens gauche avec l'arme en main, à tenter de tenir la lampe de poche par la même occasion. Elle finit par tomber bêtement. Je peste et la ramasse. Bon apparemment... Je suis tout seul avec des cartons, donc tout va bien.

Je la braque vers l'escalier qui est un peu raide. Je repasse le fusil en bandoulière et grimpe les marches à quatre pattes pour éviter de trop forcer encore sur ma jambe. Ca grince un peu, mais je suis plutôt discret. Ou alors... C'est quelque chose d'autres qui est plus bruyant que moi. Je sursaute, le cœur qui bat à toute vitesse, quand j'entends des coups portés contre une vitre à l'étage. Oh putain... C'était qui ça ? J'entends quelques éclats de voix étouffés. Je comprends rien à ce qu'ils racontent, mais ils sont subitement agités. Je me stoppe dans l'escalier le temps de comprendre ce qui se passe et là... Les yeux grands ouverts, je le vois. Un Zack qui traverse le seuil d'une porte, certainement depuis la salle de bain, en grognant. Je me fige. S'il m'a vu, je suis fichu. J'ai plus que le fusil pour me défendre, acculé comme un rat dans la cave...

Il m'a pas vu... Non, il m'a vraiment pas vu ! Le Zack oriente son regard de mort vers l'entrée. Ils font beaucoup de bruits à l'extérieur, et ça s'est subitement amplifié. J'entends un tir partir. Je sursaute mais reste silencieux. Et puis, le Zack s'écroule de tout son long... Headshot. Yeah ! Je suis sûr que c'est le cap'tain, le militaire là. Mais en fait non, j'entends la voix du copain de Charisma assez clairement.

Je ne réponds pas. Je compte pas le snober, mais j'ai trop peur que ce Zack ne soit pas tout seul et je veux pas les attirer sur moi si c'est le cas. Je finis de grimper l'escalier pour me retrouver dans la salle commune. Je détaille les environs, qui ont l'air parfaitement sûr... Je pousse un soupir de soulagement. Puis, j'aperçois la porte grande ouverte. J'ouvre des yeux ronds comme des soucoupes. Non... Sérieux ?!

- Bah quoi, elle était ouverte finalement ? C'est quoi ce délire...


La surprise passée, c'est la colère qui prend le dessus. Putain quoi !

- Pffff ... C'était bien la peine que je m'emmerde ! Si vous avez réussi à l'ouvrir comme des grands, m'envoyez plus dans des caves humides et noires avec des Zack partout !


Je souffle encore. J'en oublie de remercier le copain de Charisma pour son sauvetage héroïque et tout. Et puis c'est lui qui m'a dit de descendre dans la cave pour rien de toute façon, donc c'est juste un retour des choses, une compensation de ma peine quoi ! Je regarde rapidement dans la salle commune s'il y en a pas d'autres, des Zack, puis je prends les escaliers suivants pour regarder plus haut. Je glisse juste la tête, sans rien voir de suspect. Je reste sur les dernières marches pour tout voir, bien content d'enfin m'assoir. Je suis pas sûr de réussir à me relever en fait...

- Au moins on sait pourquoi c'était fermé maintenant... Eh ! Il y a un lit double là-haut !

Je repose ma tête contre la rambarde de l'escalier. Je sens ma jambe trembler, donc je l'étends devant moi. Je vais rester là, juste me reposer un peu... Un tout petit peu.


Points de vie restants : 14/18
Munitions restantes : 2
Gains des fouilles : //
Endroit où je me trouve :  Chambre à l'étage
Endroit où se trouvent mes ennemis : Aucun !
Pièces disponibles : Salle commune, salle de bain, chambre à l'étage, cave
NB : Vous pouvez me rejoindre à l'étage ou vous arrêtez à la salle commune où je viens de passer !
Prochain tour mercredi 09/09


Dernière édition par Zakariah J. Griffin le Jeu 3 Sep - 18:12, édité 3 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 18
"On s'habitue à tout, même à la fin du monde !"
Messages : 3106
Membre du mois : 1
J'ai : 13 ans
Je suis incarné(e) par : Dakota Goyo
Crédit(s) : Nao

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Jeu 3 Sep - 17:45

Le membre 'Zakariah J. Griffin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Mouvement' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Jeu 3 Sep - 22:25

Le flair de Kirk avait une fois de plus été imbattable. La chienne avait reniflé les environs, truffe au sol, pendant à peine quelques minutes pour trouver ce petit soupirail légèrement caché par les feuilles mortes et les mauvaises herbes. Bien sûr, cette maison avait une cave. Vu l'endroit assez désert : c'est à dire le beau milieu d'une forêt, il devait peut-être avoir un garde-manger en bas. Si c'est le cas, ça pourrait être le jackpot pour eux... Ou dans le pire des cas, ça pourrait être une sorte de bric à brac d'objet en tout genre, pseudo maléfique comme dans le film "la Cabane dans les bois". Sauf que là, en prenant un objet, ils n'auront surement aucune créature qui viendra pour les tuer et faire couler le sang de la vierge, du sportif, de l'intello... pour stopper la fin du monde. Car, c'est déjà la fin du monde, n'est-ce pas ! La bête ayant fait son job, elle resta assise non loin de l'entrée qu'elle avait dégotée regardant ce que les humains étaient en train de décider. Finalement, elle retourna auprès de son maître qui la gratifia d'une caresse sur le haut du crâne pour la féliciter de sa trouvaille.

A distance, il ne voyait rien, tout se passait sur le côté de la maison. Contrairement aux autres, il ne pouvait rien entendre, tout ce qu'il savait, c'est que le gamin n'était plus dans le coin, mais dans la maison. Wow, c'est plutôt courageux de sa part d'entrer seul là-dedans. Sky n'était pas sûr qu'il aurait eu le courage d'y aller. Ne pouvant rien faire pour être utile, il resta donc assit sur l'une des marches en attendant, de toute manière il avait bien trop mal pour se lever et regarder. Toutefois, il constata de l'agitation, les garçons tapaient sur les vitres comme s'ils voulaient attirer l'attention de quelqu'un... Un zombie ? Difficile à dire, il ne voyait rien et n'entendait rien. Quoi qu'il en soit, que pourra-t-il faire ? C'est à peine s'il arrive à tenir debout sans être à moitié courbé à cause de sa blessure. L'une des femmes blessées parvint à trouver la force d'ouvrir la porte. Autant dire que Sky fut impressionné par le courage de cette femme. Elle avait l'air bien plus mal en point que lui et pourtant... pourtant elle s'était bougée pour crocheter la serrure. Si elle continue ainsi, elle va devenir son héroïne préférée ! La porte ouverte dévoila un zombie qui se fit royalement shooter par l'autre gars, pas celui qui l'avait aidé à marcher. Oh, si ça continue, ils vont tous devenir des héros !

Certains entrèrent dans la maison et vous savez quoi, Skylar n'avait pas envie d'attendre seul dehors. Si un monstre arrive, lui il ne peut pas crier ou du moins, il n'a aucune idée de la force du cri qu'il peut emmètre. Difficilement, tout en tentant de contenir les grimaces qui commençaient à déformer son visage, il se leva, s'accrochant à la rambarde. Un pas après l'autre, il suivi les autres et s'arrêta à côté de la porte, s'appuyant contre celle-ci pour ne pas tomber. Sa chienne le suivi, visiblement toujours inquiète de l'état de McReady. Le jeune homme eut l'impression de commencer à voir des étoiles, merde, il n'a vraiment pas assez de force pour tenir debout, il commença à chanceler, commençant lentement à tomber en avant.

_________________

♠️ Sky & Captain Kirk ♠️
Certains ont peur du silence, car ils le ressentent comme une immobilité inconfortable. En réalité, le silence peut être beaucoup plus que l'inertie. Le silence crée des conditions propices à une transformation intérieure.
Codage Nono | Gif tumblr ?
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Messages : 151
Membre du mois : 0
J'ai : 24 ans
Je suis incarné(e) par : Dylan O'Brien
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Batman
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Ven 4 Sep - 22:21


    ♦ Sérieux, c'est quoi ce truc ?!
    Suite de Mission Intrigue: Improvisations
    Alors que Dean devait être présenté au groupe de sa cadette tout ne se passe pas comme prévu... Il faut fuir une horde de morts-vivants !
    « Feat. Ordre & Padawan »

    *Putain de zombie ! Et putain de connard qui l’avait enfermé dedans sans indication !*

    Je fulminais intérieurement et regrettais d’avoir laissé partir le gamin dès que j’avais cru entendre un Zack. Bien sûr, on ne pouvait pas revenir en arrière et concernant le mort il s’agissait peut-être du proprio qui ne savait pas qu’il allait se transformer. Après tout, il y avait eu des cas avant la Grande Panique… et personne ne savait ce que c’était à l’époque.
    Mais ne nous égarons pas ! Il fallait que le gamin s’en sorte et pour cela il fallait attirer l’attention du mort ambulant. Le problème de ne pas pouvoir entrer à l’intérieur fut résolu par la jeune femme grièvement blessée et cela ne fit qu’augmenter le respect que j’avais pour elle. Ethan suivit les consignes de Charisma et mit la crocheteuse à l’abri… D’ailleurs les autres blessés firent de même et avant que j’aie pu rejoindre la porte ouverte le zombie fut dégommé par un autre type. Un tir parfait ! J’émis un léger sifflement impressionné alors que je tenais mon fusil de sniper en joue et que j’observais les alentours au travers de ma lunette de visée. Rien ne semblait approcher depuis l’extérieur mais ce n’était pas une bonne idée de trainer dehors.

    J’entendais le gamin soldat se plaindre et j’eus un sourire inaperçu. Ce petit avait un sacré caractère et un courage fou ! Alors il pouvait bien se plaindre, ce n’était pas moi qui lui dirait quelque chose. Pis il faut bien avouer qu’on l’avait envoyé droit dans la gueule du loup… du Zack sans vraiment avoir essayer d’ouvrir cette satanée porte. Il aurait pu y rester et il devait le savoir… D’où ses grognements !



    - Y a pas l’air d’avoir de mouvement mais on devrait rentrer si l’intérieur est ok, dis-je en abaissant mon fusil. Le bruit de la détonation a peut-être été entendu par des indésirables.


    Quand je parlais d’indésirables je ne faisais pas uniquement allusion aux morts… Les militaires qui nous avaient tirés dessus faisaient partis du lot et je voyais bien ces connards rappliquer. S’il y avait des survivants bien entendu. Alors que je remettais mon arme en bandoulière mon attention se porta sur le jeune que j’avais aidé sur le trajet. Il n’était pas au mieux de sa forme et je vis ses jambes fléchir alors qu’il tentait de monter les quelques marches. Je le rattrapais juste avant qu’il ne tombe et l’aidais à entrer dans le chalet. Sans me retourner je m’adressais aux personnes qui n’étaient pas encore rentrées.


    - Le dernier qui rentre ferme la porte derrière lui et la bloque.


    Je conduisais ensuite le jeune jusqu’à un canapé où je l’aidais à s’installer. Les blessés avaient besoin de soin car les premiers qui leur avaient été prodigués ne l’avait été qu’à titre provisoire.
    L’animal du jeune vint s’installer près de lui et je me décidais à me bouger. Cependant, j’en informais le blessé et si mes doutes étaient fondés je lui faisais signe que je revenais.
    « J’arrive » Je ne trainais pas et montais à l’étage pour croiser Zak qui semblait assez faible. Cependant je n’étais pas sûr qu’il apprécie qu’on le lui dise mais cela ne m’empêchait pas de m’inquiéter.


    - Bon boulot soldat, j’en connais pas beaucoup qui aurait fait ce que tu as fait. T’as vu s’il y avait une armoire à pharmacie ? demandais-je avant d’ajouter. Les fauteuils ont l’air pas mal en bas si t’as envie de te poser… et de jeté un œil sur le jeune et son chien le temps qu’on trouve de quoi te soigner.


    Non, je ne lui parlais pas comme à un gamin car il n’en avait pas eu le comportement ; ni comme à un adulte parce qu’il n’en était pas un ! Cela étant dit il avait besoin de repos et lui donner une mission dans le même temps l’aiderait peut-être à aller se poser quelques minutes, histoire que l’on soigne sa jambe.




    Points de vie restants : 30/30  
    Munitions restantes : - Fusil pour tireur d’élite C3A1 avec un chargeur de 2 balles (sur 4) - Pistolet Browning avec un chargeur de 6 balles (sur 8) => Enrayé
    Gains des fouilles : //
    Endroit où je me trouve : Près de Zak
    Endroit où se trouvent mes ennemis : //


_________________
❝So that's where we are, on the road so far... Saving people, hunting things, the business back in swing.❞
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30/30
L'erreur n'est pas un crime... C'est une leçon !
Messages : 750
Membre du mois : 15
J'ai : 28 ans
Je suis incarné(e) par : Jensen Ackles
Crédit(s) : Desdemoniac
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits :

L'erreur n'est pas un crime... C'est une leçon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Sam 5 Sep - 8:42

Impec' c'est ça ouais. Comment il pourrait être impec' alors qu'il est dans une putain de cave sans qu'on sache ce qui se passe là-dedans ? J'essaie pourtant de rester calme même si je continue de bouillonner intérieurement. Comme quoi, j'arrive à canaliser ma colère, j'aurais jamais cru que je serais capable de faire ça un jour.
En même temps, je me vois pas trop casser la gueule d'un gars qui a de toute façon l'air en bien meilleure forme que moi.

Je me focalise sur autre chose, du genre le zombie qui vient de poper comme de par hasard dans la maison après qu'on ait envoyé Zak' là-dedans. Normal quoi. Enfin l'agitation qu'il génère a le mérite d'attirer son attention et, quand la fille que j'ai porté arrive à crocheter la porte, l'accueil qu'il reçoit est aussi rapide que définitif.

J'ai un vague sourire en direction du tireur, il vient de sauver la mise du petit quand même. Ca compense largement le fait de lui avoir proposé de se jeter dans la gueule du loup et je ne peux pas m'empêcher de ricaner à la réaction de Zak', haussant les épaules en direction du copain de Charisma, comme en signe d'excuses. Il est définitivement pire que moi, j'ose même pas imaginer ce que ça donnera en grandissant dans un monde pareil.

Aux propos de l'autre gars, j'ai un hochement de tête alors que je m'avance, tenant toujours la crocheteuse de serrure dans les bras.

"Ouais il a raison. Trainons pas dehors maintenant que Zak' nous a suffisamment motivés pour qu'on trouve comment ouvrir la porte comme des grands."

J'entre sans demander mon reste et je dépose la nana sur la peau d'ours. Je me sens pas de la porter dans les escaliers et j'ai peur que ça lui fasse plus de mal que de bien si je la trimballe beaucoup plus longtemps. J'ai un soupir de soulagement, de fatigue, de je sais pas trop quoi alors que je jette un bref regard aux alentours et que tout ce petit monde suit. On est une sacré bandes d'éclopés et, d'un coup, j'ai comme un doute sur nos capacités à nous remettre de nos émotions.

J'attends de voir si tout le monde se décide à rentrer et, pendant ce temps, je cherche quelque chose pour bloquer la porte avant que mon attention ne soit captée par Zak, installé dans les escaliers et le gars qui lui parle. Autant j'apprécie qu'il lui parle comme ça et qu'il a visiblement l'air de chercher comme lui dire de se reposer sans en avoir l'air, autant le terme soldat me fait tiquer.
Pourtant, c'est bien ce qu'il est en train de devenir, qu'on le veuille ou non. Mais là, le truc c'est qu'il est foutu de vouloir encore faire le brave et de faire ce qu'on lui demande, ne serait-ce que pour prouver qu'il en est capable. Alors qu'il est à bout, comme tout le monde. Putain de tête de mule. Donc, quitte à ce qu'il m'insulte un peu plus, je me décide à jouer au grand frère, le truc qu'il peut déjà pas supporter en temps normal.

Je monte alors quelques marches pour me retrouver à la hauteur du petit et je souffle, avec un sourire.

"Allez, tu nous as assez sauvé les fesses pour aujourd'hui. Tu dois te reposer pour recommencer demain. Faudra que tu tiennes dans un carnet le nombre de vies que je te dois."

Sans lui laisser le temps de rétorquer, je l'attrape dans mes bras et, ignorant ses protestations, je le redescends pour l'installer dans un vieux fauteuil défoncé avant de me laisser tomber à coté de lui, par terre. J'ai le coté qui me fait sacrément mal maintenant que je suis posé et j'appuie ma tête contre le bras du fauteuil. J'espère que l'autre type va effectivement trouver sur des trucs pour nous soigner tous, même si je m'en tire pas si mal à comparé de certains.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   Dim 6 Sep - 10:35

    Le gosse ne se gêna pas pour faire une petite remarque sur son infiltration (réussie d'ailleurs), mais qui n'avait pas servi à grand chose alors qu'ils avaient finalement réussi à déverrouiller la porte. Rafaël se retint de faire un commentaire à ce sujet. Il ne pouvait pas deviner qu'ils avaient un Arsène Lupin en la personne d'Eva. Il savait qu'elle était flic, pas qu'elle avait apprit à crocheter les portes. Comme quoi, on en développait des compétences pour survivre. Comme voler des voitures. Il l'avait fait une paire de fois au début de sa fuite avec Charisma. Zak continua rapidement sa petite exploration, avant de se poser. Il était pâle et épuisé ce gosse. Jusqu'à maintenant, l'adrénaline l'avait porté, mais il allait forcément s'écrouler à un moment donné.

    Le type avec son fusil d'assaut fit remarquer qu'il vaudrait mieux se terrer à l'intérieur, le coup de feu ayant pu être entendu par... des morts ou des vivants. Et quand on voyait ce que les vivants étaient capables de faire... Ces salopards de militaires les avaient tiré comme des lapins, sans sommation. Les blessures venaient d'eux et même pas des zombies qu'ils fuyaient. Rafael espérait bien qu'ils étaient tous morts, submergés par les Zack. Ce n'était pas une pensée très charitable, mais ils avaient failli y rester en pensant trouver de l'aide. Le rôle des forces armées étaient de protéger la population normalement. Pas de la disséminer. C'était stupide.

    Il préconisa de fermer la porte alors qu'il rattrapait le jeune homme au chien qui semblait avoir atteint ses limites. Il n'avait pas décoché une parole depuis qu'il s'était fait embarquer par le petit groupe de fortune. Dean fit alors le tour du proprio à son tour, non sans féliciter le gamin, tandis que son frère entrait dans la cabane avec Eva et Charisma et allait chercher le gosse pour le redescendre, de force, dans le salon pour s'y installer avec lui. Bien, ils étaient tous à l'intérieur, mais avant de barricader, Rafaël prit soin de traîner le cadavre de zombie dehors. Hors de question de s'enfermer avec cette pourriture. Il ne risquait pas de se relever, mais il était mort depuis un bout de temps et ce n'était pas la peine de chopper des maladies à cause du manque d'hygiène. Une fois débarrassé du mort, il retourna dans la cabane et referma la porte derrière lui. Il poussa une sorte de buffet contre la porte, pour être sûr, avant d'observer la salle et les blessés. Bien, ils allaient devoir s'organiser...

    « Bon nous voilà à peu près en sécurité pour le moment. On va mettre en commun le matériel médical qu'on a pu récupérer au cours des derniers mois afin d'optimiser les soins. »

    Il joignit le geste à la parole, en farfouillant dans son sac et en sortant ce qu'il avait, pas grand chose, de l'alcool pour désinfecter, des médicaments. Il sortit aussi une couverture. Allumer un feu était possible, mais la fumée les ferait repérer. Ils ne pouvaient pas compter sur la chaleur d'un foyer pour le moment.

    « Je propose qu'on reste en bas. On va descendre le matelas de la chambre, les draps, couvertures qu'on peut trouver, et tous nous rassembler là, pour avoir de la chaleur. Il y a le canapé, la... peau d'ours... »

    Il eut une petite note amusée dans la voix.

    « Le matelas. On devrait s'en sortir. On va regarder si on trouve pas des serviettes, torchons, linges propres, pour avoir des compresses et bandages à peu près potables. »

    Il regarda la femme qui était indemne (Marina).

    « Tu peux rester ici et commencer à dégager l'espace pour établir un camp de fortune ? »

    Puis à Dean :

    « Viens, on va descendre le matelas et tout ce qu'on peut trouver d'utile. »

    Il lui vint alors à l'esprit que ce serait sans doute plus commode de savoir les noms des autres et se lança le premier :

    « Et puisqu'on va être amené à cohabiter un moment, je m'appelle Rafael. »

    Il monta les escaliers, fouillant dans la chambre avec Dean, ils récupérèrent le matelas, qu'ils descendirent dans le salon, tandis que Marina essayait de faire place nette. Ils trouvèrent quelques matériels de première nécessité dans l'armoire à pharmacie, du whisky dans un placard. C'était un camp de fortune qui se tenait dans le salon. Eva était dans les vapes, le gamin au chien n'était pas vraiment mieux. Zak pouvait enfin se laisser aller.

    « Allez, il est temps de jouer les docteurs de fortune et de stopper ces saignements. Après, vous vous reposerez. S'il y en a ici qui ont quelques compétences de premier secours, c'est le moment ou jamais. »

    Il s'approcha forcément de sa sœur. Il l'avait négligé depuis trop longtemps depuis qu'ils étaient arrivés. Il souleva doucement son haut pour voir la plaie et grimaça.

    « Cela ne va pas être agréable... »



   Points de vie restants : 22/22
   Munitions restantes : Un smith and wesson et 19 balles
   Gains des fouilles ://
   Endroit où je me trouve : Dans le salon
   Endroit où se trouvent mes ennemis : A plus !

_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :

Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Sérieux, c'est quoi ce truc ?! [livre I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Anciennes zones de jeux
 :: Coaticook et la Route vers le Nord :: L'Ouest, vers Stanstead (USA) :: La Forêt et le lac Cotnoir
-
Sauter vers: