AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Lun 7 Sep - 18:18


_________________
Parce que ce monde est totalement pourri, j'en suis devenu un, mais honnêtement, a-t-il réellement suffit d'une pandémie ?
“Alessio.” .narnienne.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Fuck this shit
Messages : 84
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Ben Barnes
Crédit(s) : Schizophrenic
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Fuck this shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Lun 7 Sep - 18:20

T'as un p'tit vieux a voir ?
Alessio & Moïra


Sceptique, je regardai la façade décrépie d'une maison de retraite à l'abandon. Je haussai un sourcil en posant de nouveau mes yeux sur Moira.

« Tu plaisantes Toubib là non ? »

Elle ne voulait pas sérieusement aller fureter là dedans ? D'accord, c'était une maison de retraite médicalisée et d'accord il y avait peut être encore des médocs. Mais je n'en étais absolument pas certain. De l'extérieur, on avait l'impression qu'un cyclone avait fait son petit déjeuner là dedans. De plus, j'étais pas chaud patate pour trainer dans des trucs clos trop longtemps. On avait déjà eu des surprises en pensant que tout était safe. Mais d'un autre coté, on n'avait guère le choix, il fallait se réapprovisionner. On manquait de tous et surtout de bouffe, mais la toubib m'avait soûlé avec ces foutu médoc, compresses et autre connerie. Si je n'étais pas venu avec elle, y avait une chance sur deux pour qu'elle y aille seule et puis comme j'avais rien d'autre à faire ben...Me voilà planté devant ce..Truc avec un air peu engageant sur le visage. J'espérais vraiment qu'il n'y aurait pas de truc mort dans les couloirs hein, il ne me restait que sept balles quoi ! En plus c'était assez éloigné de notre camp de base, on avait bien marchés. Avec un putain de ventre vide ou presque. Je fourrais mes mains dans les poches de ma veste en cuir, pas du tout pressé de m'enfoncer à dedans.

Je fis quelque pas vers la porte. Bien barricadée en prime sinon, c'était pas drôle évidemment. Putain, ça me cassait les couilles ! Je jetais un coup d'oeil peu amène à Moïra :

« J'te jure que ça, tu vas me le payer. »

Fis je avant de tourner les yeux vers une fenêtre cassée contre laquelle était placardées des planches de bois. Deux coups d'épaule et ça tomba. Me frottant pensivement l'articulation, je jetais un coup d'oeil à l'intérieur. Aucun mouvement malgré le bruit qu'avait fait le grincement des planches. Ca donnait sur un bureau administratif apparemment. Enfin de ce que je pouvais en deviner vu que les meubles étaient tous défoncés. Prenant appui sur le bord de la fenêtre, je me hissais jusqu'à l'intérieur. M'assurant qu'on craignait rien, je me retournais pour tendre une main à la toubib.

« Allez magnes toi toubib, plus vite on entre plus vite on sort. J'le sens pas ton plan. »

bougonnais je en la hissant à son tour. Machinalement, je sortis mon Glock. La porte était fermée et je voyais pas d'endroit où un truc titubant pouvait se planquer. Mais on ne savait jamais. J'avais déjà eu des surprises et pas de très bonnes.

Type d'action Je fouille un peu



Forcément, à part des bouts de meubles qui ne serviraient même pas à un borgne pour marcher, y avait que dalle. Quand je disais que je le sentais pas hein ? Si la toubib trouvait un truc là dedans, on aura de la chance.

Points de vie restants : 30/30
Munitions restantes : 7
Gains des fouilles : ...
Endroit où je me trouve : un quelconque bureau administratif
Endroit où se trouvent mes ennemis : .

code by Elle



_________________
Parce que ce monde est totalement pourri, j'en suis devenu un, mais honnêtement, a-t-il réellement suffit d'une pandémie ?
“Alessio.” .narnienne.


Dernière édition par Alessio V. Gagliardo le Lun 7 Sep - 18:21, édité 2 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Fuck this shit
Messages : 84
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Ben Barnes
Crédit(s) : Schizophrenic
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Fuck this shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Lun 7 Sep - 18:20

Le membre 'Alessio V. Gagliardo' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Fouille' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Mar 8 Sep - 19:27

T'as un p'tit vieux a voir ?
Alessio & Moïra


Je levais les yeux au ciel alors qu'Alessio semblait plus que réticent à l'idée de rentrer dans le bâtiment.

« Tu vas arrêter de râler un peu ? »

Enfin, c'était sûrement trop demandé ça. Parce qu'Alessio n'était pas du genre bavard, même si cela s'était amélioré depuis qu'on avait rejoint le groupe, mais quand il avait quelque chose à dire, il le disait et quand il ne voulait pas faire quelque chose, il ne le faisait pas. Cependant, au fil des mois, nous avions apprit à... vivre ensemble ? Le terme n'était pas forcément approprié, mais on cohabitait et on s'était apprivoisé. Il n'était pas tout à fait le mafieux sans cœur que je pensais et si j'avais rêvé de lui piquer son flingue quand il m'avait braqué pour lui rendre la pareille, mes sentiments à son égard avaient changé. Il était brutal avec moi, dans sa façon de parler s'entend. Physiquement, jamais il ne m'avait fait le moindre mal, même quand je l'exaspérais et le poussais à bout et dieu savait que c'était arrivé ! Parce que passé le traumatisme de mon... viol, j'avais repris le dessus et j'étais redevenue moi-même, ou presque, avec mon caractère de chieuse. Il m'avait vite renvoyée dans mes pénates cela dit. Je n'étais pas faite pour ce monde apocalyptique. J'étais née dans une famille aimante, aisée et je n'avais jamais connu le malheur, la détresse. Pas pour moi. Je ne connaissais pas ce monde, cette jungle, où c'est chacun pour soi. Et encore maintenant, j'avais des difficultés avec ce principe, essayant toujours d'aider les autres... Si cérébralement, je savais que je ne pouvais rien faire pour un contaminé, c'était autre chose avec mes tripes. Et c'était là qu'Alessio intervenait, de manière définitive. Mon mode de vie avait changé... Le manque d'hygiène me pesait... Le confort. Et la nourriture... Je n'avais jamais connu la faim jusqu'ici, comme beaucoup, je n'en avais jamais souffert. C'était difficile. Et le manque de sommeil n'aidait pas. Je ne me sentais à peu près en sécurité qu'avec Alessio. Et cela avait prit du temps. Au début, je l'avais suivie, en mode automatique, néanmoins effrayée par cet homme sombre et violent. Et puis... Je m'étais rendue compte que de lui, je n'avais rien à craindre. Il veillait sur moi, et savait éloigner les importuns quand je commençais à paniquer.

Parce que cet acte odieux dont j'avais été la victime n'avait pas été sans conséquences. Si je n'étais pas une petite chose fragile et tremblante, je n'étais plus tout à fait la même non plus. La présence des hommes m'oppressait. Surtout quand ils étaient plusieurs. Quand bien même ils n'avaient absolument aucun geste déplacé, ni regard ambigu. Mais je me raidissais malgré moi. Et si je me sentais plus en sécurité au sein d'un groupe, j'appréciais aussi de pouvoir m'en éloigner un peu. Comme aujourd'hui, avec Alessio. Il était un excellent garde du corps. Il s'occupait de m'apprendre un peu à me défendre, mais il était bien meilleur que moi pour ça. Et alors qu'on approchait de la porte, barricadée, il en remit une petite couche.

« Mince, je te savais pas aussi frileux à l'idée de rentrer dans une maison de retraite. Tu veux qu'on analyse ça ? »

Mais c'était quoi le problème au juste ? C'était une bonne idée, non ? J'ajoutais, un brin moqueuse :

« Remarque, c'est cool si tout le monde a le même sentiment que toi, personne ne sera venu fouiller et ça nous laisse plus de chances de trouver quelque chose. »

Il râlait pour le principe en fait, parce qu'il s'avança quand même vers une fenêtre et dégagea la voie pour nous d'un coup d'épaule. Qu'il n'aille pas se blesser non plus je n'avais pas que cela à faire de le rafistoler. Même si ce n'était pas totalement déplaisant. Alessio était loin d'être dégueu à regarder. Il entra à l'intérieur et je sentis mon cœur battre plus vite, d'appréhension. Je saisis sa main et entrais à mon tour dans le capharnaüm. On ne trouverait sans doute pas grand chose dans cette pièce. Je frottais les paumes de mes mains sur mon jean dans un piteux état... Et dire que j'étais habituée à porter les fringues dernier cri... Et là... J'avais un vieux jean à la couleur douteuse, un débardeur, un vieux pull informe, une veste trop grande et des baskets... Je regrettais mes stilettos parfois, mais je ne pouvais m'en plaindre à personne. C'était tellement superficiel.

« Mais tu as peur de quoi au juste ? Des petits vieux zombies ? Tu sais qu'avec un peu de bol, ils ont pas leur dentier ? »

Je souris légèrement, amusée en imaginant un zombie sans dents, mais cela passa assez vite. Je préférais plaisanter que m'inquiéter, mais je n'étais pas si fière que ça en fait dans ce grand bâtiment. Nous commençâmes pas jeter un œil dans le bureau, mais il n'y avait rien d'intéressant. Et bien, il fallait continuer.

« On a deux objectifs principaux : la pharmacie, où il y aura des médicaments et du matériel de soin, et la cuisine ou plutôt la réserve où on peut espérer trouver des conserves ou des trucs secs... Voire la salle à manger peut être, s'il y a un buffet ou un truc du genre. Soyons optimistes ! »

TYPE D'ACTION : on sort de la pièce

Précautionneusement, je me dirigeais vers la porte, que j'ouvris sans difficultés, jetant un coup d’œil dans le couloir. Je me figeais en entendant un bruit, jetant un regard inquiet à Alessio... Nous n'étions pas seuls... Pourvu que ce soit un chat ! Personnellement, je préférais éviter l'affrontement... La bâtisse était assez grande pour se faufiler non ?

Points de vie restants : 22/22
Munitions restantes : 6
Gains des fouilles : ...
Endroit où je me trouve : le couloir
Endroit où se trouvent mes ennemis : un zombie à deux zones.

code by Elle



_________________
Be Human
I can't choose between survive and my humanity.


Dernière édition par Moïra O'Brien le Mar 8 Sep - 20:32, édité 2 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
I'm STILL human
Messages : 867
Membre du mois : 2
J'ai : 30 ans
Je suis incarné(e) par : Leighton Meester
Crédit(s) : © Classwhore & Hedgekey
Je suis un(e) : Docteur Queen
Vos Liens :
Spoiler:
 

I'm STILL human
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Mar 8 Sep - 19:27

Le membre 'Moïra O'Brien' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Mouvement' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Mar 8 Sep - 19:49

T'as un p'tit vieux a voir ?
Alessio & Moïra


Elle est mignonne la toubib, mais parfois ses idées...Je soupirai. En même temps je savais que je n'allais pas la laisser rentrer la dedans toute seule. Je me contentais de lui jeter un coup d'oeil en coin. Je n'étais pas un râleur et elle le savait. Généralement, quand j'émettais des réserves, ce n'était pas pour rien. Il était inutile que je lui réponde de toute manière.  Des mois qu'on cavalait ensemble. Juste tous les deux ou avec un groupe. Elle savait pertinemment comment j'étais, en ayant fait les frais plus d'une fois. Elle me gavait avec ses bons sentiments parfois mais je suppose qu'elle survivait comme ça à sa manière. Le pire étant qu'elle aimait quand même me chatouiller. Je sais pas, un reste de masochisme ? Aucune idée.

« Le jour où j'ai besoin d'un psy, crois moi Toubib, c'est pas toi que je viendrais voir. Toi tu vois une maison de retraite, moi je vois une bâtisse déserte avec plein de portes fermées et si elles le sont c'est pas pour rien. On a plus de chance de trouver des morts que des medocs. »

Alors son enthousiasme hein, parfois...Elle devrait se la carrer profond. Moi je voyais une boite de 20 mètres sur 20 avec des surprises désagréables. Mais bon, je suppose que Moîra sans optimisme n'est plus Moïra. Et puis ça avait permis d'éviter qu'elle ne sombre dans une dépression chiante après son viol. Je l'aurais balancée par dessus un pont si elle l'était devenue. J'avais une dette envers elle oui, mais franchement... Bref, ce n'était pas vraiment le moment.

« Je crois pas à la chance, chérie. »

Marmonnais je avec ironie avant de m'enfiler dans la bâtisse et de faire choux blanc. Putain mais...Je soupirais. Avant de faire rentrer la toubib. Qui me charria. Encore. Ca va j'avais l'habitude. Heureusement pour elle. Je captais son sourire du coin de l'oeil et ne put m'empêcher d'en avoir un à mon tour. En fait, je crois qu'elle m'amusait.

« C'est pas les dentiers que je crains, mais les couches dégueulasses. »

Je la regardais s'approcher de la porte et l'ouvrir, après m'avoir donné son petit programme auquel j'avais répondu par un grognement. Optimiste ? Mon cul. Mais autant ne pas détruire tous ses espoirs. Cela étant, je n'aimais pas le regard qu'elle me jeta après avoir entrebaillé la porte et mes doigts se serrèrent sur mon glock. Ca ça puait.

« On comprend maintenant ou il faut que je te cause italien ? »

Murmurais je en la poussant en avant.

Type d'action Je tente d'avancer loin du danger


La porte s'écarta avec plus de force alors que je l'entrainais loin de l'espèce de frottement que je percevais. Je nous fit traverser le couloir pour ouvrir une porte et la pousser a l'intérieur, non sans m'être assuré qu'il n'y avait rien à l'intérieur. Du moins rien de mort qui bouge. Me retournant, je découvrais une cuisine...Chouette, y a peut être des flageolets ?



Points de vie restants : 30/30
Munitions restantes : 7
Gains des fouilles : ...
Endroit où je me trouve : Une cuisine
Endroit où se trouvent mes ennemis : trois cases. .

code by Elle



_________________
Parce que ce monde est totalement pourri, j'en suis devenu un, mais honnêtement, a-t-il réellement suffit d'une pandémie ?
“Alessio.” .narnienne.


Dernière édition par Alessio V. Gagliardo le Mar 8 Sep - 20:01, édité 3 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Fuck this shit
Messages : 84
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Ben Barnes
Crédit(s) : Schizophrenic
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Fuck this shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Mar 8 Sep - 19:49

Le membre 'Alessio V. Gagliardo' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Mouvement' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Mar 8 Sep - 20:26

T'as un p'tit vieux a voir ?
Alessio & Moïra


« Forcément, si tu vois le verre à moitié vide... »

Je marquais une pause, regardant autour de nous.

« De toutes façons, tout est barricadé... »

J'avais murmuré. Hélas, la ville avait subi de sacrés dommages et cela se voyait. Ça n'avait rien de rassurant et il était plus que probable qu'il y aurait des morts dans ce bâtiment. Mais avait-on vraiment le choix ? Non. Il nous fallait absolument du matériel de soin, des vivres... Des munitions, même si ce n'était pas ici qu'on ne trouverait à moins de tomber sur le cadavre d'un flic ou quelque chose dans le genre. Ce qui ne serait pas bon signe pour la suite. Je ne savais pas ce qu'il s'était passé dans cette ville exactement... Sans doute la même chose que partout ailleurs hélas. Et puis, nous avions tous migré vers le Nord... Avec plus ou moins de réussite... Tant de survivants... Si peu qui étaient arrivés à destination. Nous pouvions bien être les prochains, mais je refusais d'y penser.

« Cela dit, j'ai pas envie d'être ta psy, rentrer dans ton cerveau, non merci. »

Je frissonnais faussement, exagérant un peu, même si, effectivement, je n'avais pas très envie de connaître les névroses d'Alessio. Finalement, moins j'en savais sur sa vie d'avant, mieux cela valait. Je ne voulais pas savoir combien de gens il avait tué. Je préférais rester optimiste, voire même me voiler la face, tant pis si on trouvait cela idiot. Il marmonna quelque chose à propos de la chance et je soufflais :

« Moi si. »

Parce que finalement, c'était bien un coup de bol phénoménal s'il était arrivé pendant que je me faisais agresser sexuellement, s'il était intervenu, les abattant pour me tirer de leurs griffes et m'emmener avec lui. S'il n'était pas arrivé... M'auraient-ils tué une fois leur affaire faite ? Juste abandonnée comme ça, petite coquille vide ? Je l'ignorais. Cela dit, je n'épiloguais pas là dessus, et je ne savais pas s'il m'avait entendu et avait capté le fond de ma pensée, alors que je me saisissais de sa main et entrais dans le bureau saccagé et qui ne contenait rien. Je dus m'empêcher de pouffer de rire quand il me répliqua qu'il craignait surtout les couches dégueu. Chut, pas un bruit. J'allais à la porte, l'ouvrant et tendant l'oreille et là... Surprise ! Nous n'étions pas seuls. L'avantage de voyager depuis tout ce temps avec Alessio, c'était de se comprendre en un regard. Il avait tellement peu parlé au début, qu'il avait bien fallu. Et puis... Il avait un regard terriblement expressif, à défaut de ses traits. Sans doute avait-il du apprendre à ne laisser filtrer aucune émotion... Dommage, il était très séduisant quand il souriait. Il l'était en temps normal, bien sûr, mais il était froid, presque intouchable. Quand il souriait, c'était bien différent.

Il murmura alors, comme pour avoir le dernier mot et je lui lançais un regard noir. Je dus me retenir de lui tirer la langue, de façon totalement puérile cela dit.

« Et si je te réponds en gaëlique ? »

Bon ce n'était pas le moment de se disputer, je le savais bien, mais il était chiant à toujours vouloir avoir raison. Et ce bâtiment là ou un autre, c'était pareil. Il y avait toujours un risque. J'avais rarement vu des fouilles tranquilles. Il me poussa en avant et nous nous éloignâmes rapidement du bruit, pour nous retrouver dans une nouvelle pièce et là... Bingo ! La cuisine !

TYPE D'ACTION : je fouille la cuisine

Je commençais à farfouiller, mais, les frigos étant hors d'usage, ce qu'il y avait dedans avait pourri et je reculais vivement devant l'odeur vomitive. Mais il ne fallait pas s'avouer vaincu !

« Il doit y avoir une réserve pas loin, avec des produits non périssables.

Points de vie restants : 22/22
Munitions restantes : 6
Gains des fouilles : ...
Endroit où je me trouve : la cuisine
Endroit où se trouvent mes ennemis : un zombie à quatre zones.

code by Elle



_________________
Be Human
I can't choose between survive and my humanity.


Dernière édition par Moïra O'Brien le Mar 8 Sep - 20:30, édité 2 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
I'm STILL human
Messages : 867
Membre du mois : 2
J'ai : 30 ans
Je suis incarné(e) par : Leighton Meester
Crédit(s) : © Classwhore & Hedgekey
Je suis un(e) : Docteur Queen
Vos Liens :
Spoiler:
 

I'm STILL human
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Mar 8 Sep - 20:26

Le membre 'Moïra O'Brien' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Fouille' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Mer 9 Sep - 16:44

T'as un p'tit vieux a voir ?
Alessio & Moïra

Lui jetant un coup d'oeil en coin accompagné d'un sourire moqueur, je me contentais d'un silence en réponse. Ma tête allait très bien. Je n'étais pas torturé par les remors ou les regrets. Si j'avais fait des choses dégueulasses, c'était soit pour mon business soit pour survivre. Dans l'un comme dans l'autre, c'était comme qui dirait une nécessité. Mais inutile de le lui dire, elle n'approuverait pas. Elle savait plus ou moins ce que je faisais avant et j'avais déjà lu la réprobation sur ses traits. Réprobation dont je me fichais allégrement d'ailleurs et elle en était consciente.

Tout comme je ne relevais pas son commentaire sur la chance, alors que je la hissais par la fenêtre. La toubib voyait un peu trop de licornes dans ce foutoir. Mais là où d'ordinaire, je ne me serais pas gêné pour la faire redescendre sur terre, je la laissais dire. Moïra était comme ça, autant faire avec en quelque sorte. Et puis le hasard voulu que j'ai raison. Dans cette situation, je n'aimais pas avoir raison en fait et je ricanais légèrement lorsqu'elle me répondit avec bravache :

« On aurait un problème de communication. Maintenant avance toubib. »

Enfin plus précisément, je la poussais tout droit pour choper la première porte venue. La pièce s'avéra être une cuisine et mon espoir de trouver de la bouffe s'écroula tandis que Moira secouait la tête, dépitée. Ok. Que dalle dans la casba. Décelant une porte sur la gauche, je la pointais du pouce avec un sourcil levé, comme une question qui ne franchit pas mes lèvres alors qu'elle parlait de la réserve.

Bon cette fois, Seigneur, si tu pouvais être un tout petit peu plus généreux avec nous, j'avoue que ce ne serait pas de refus.

Type d'action Je pousse la porte de la réserve


M'aidant d'un coup d'épaule, j'ouvrais la porte qui n'était pas verrouillée. Toussant légèrement sous l'assaut de la poussière, j'ouvris la marche et pénétrais l'endroit. Ouais ça ressemblait bien a une réserve de bouffe. Mais elle avait bien souffert, les cartons étaient renversés sur le sol, de gros tonneaux étaient éventrés...A tous les coups, on s'était déjà allégrement bien servit.

Type d'action Je fouille l'endroit


Malgré tout, je me mis a fureter. Poussant de la pointe de ma ranger des cartons déchirés par ci par là. Et puis je me baissais avec un sourire. Ah ben putain quand même !

« T'aime le riz toubib ? »

J'exhibais sous son nez un paquet de riz dont l'emballage plastique n'avait pas été crevé. Presque intact au milieu du bordel. C'était mieux que rien et ça se conservait bien d'ailleurs. Je fourrais le paquet dans le sac à dos de Moira.

« Allez, on continu, la chance à l'air de tourner. »

Mais où, aucune idée, il faudrait juste que je fasse gaffe a pas nous retrouver enfermés quelque part.

Points de vie restants : 30/30
Munitions restantes : 7
Gains des fouilles : Un paquet de riz ( 1kg)
Endroit où je me trouve : Une cuisine
Endroit où se trouvent mes ennemis : 5 cases. .



code by Elle



_________________
Parce que ce monde est totalement pourri, j'en suis devenu un, mais honnêtement, a-t-il réellement suffit d'une pandémie ?
“Alessio.” .narnienne.


Dernière édition par Alessio V. Gagliardo le Mer 9 Sep - 17:05, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Fuck this shit
Messages : 84
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Ben Barnes
Crédit(s) : Schizophrenic
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Fuck this shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Mer 9 Sep - 16:44

Le membre 'Alessio V. Gagliardo' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Mouvement' :


--------------------------------

#2 'Fouille' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Jeu 17 Sep - 20:37

T'as un p'tit vieux a voir ?
Alessio & Moïra


S'il n'y avait rien dans la cuisine, nous pouvions espérer un peu plus de chance du côté de la réserve et des denrées non périssables. La réserve qui devait se trouver à proximité. En toute logique. Mais parfois, la logique n'était pas au rendez-vous. Heureusement, ce fut le cas cette fois alors qu'Alessio donnait un coup d'épaule dans la porte qui s'ouvrit sans trop de difficultés. Je le regardais avec un petit air critique.

« Tu vas vraiment finir par te faire mal à force de tout enfoncer comme ça de la même épaule. »

D'accord, il était loin d'être chétif, mais quand même, il devait aussi se ménager un peu, je n'avais pas spécialement envie de devoir le réparer. Je n'avais pas tout ce qu'il fallait pour cela, malheureusement, et il valait mieux qu'Alessio demeure en pleine forme pour notre sécurité à tous les deux. Nous vivions dans un monde de chacals, où un blessé était faible et donc inutile. Alessio toussa un peu en pénétrant dans la pièce et je lui emboîtais le pas, tendant l'oreille. S'il y avait eu un zombie ici, il aurait déjà été attiré par le bruit, n'est-ce pas ? J'essayais de me réconforter avec ça, regardant autour de moi, fouillant les paquets éventrés, les cartons... Sans rien trouver de consommable.

La voix d'Alessio me fit relever la tête, alors qu'il me demandait si j'aimais le riz et je souris, ravie qu'on ai au moins trouvé quelque chose, même si ce paquet n'allait pas nourrir tout le groupe, naturellement. Cela aurait suffi rien que pour nous deux et des fois, il me prenait l'envie égoïste de tout garder pour nous... Juste quelques fois. Mais très vite, je me sermonnais et m'en voulait de mon manque de charité. Ce n'était pas parce que certains étaient comme ça, que je devais le devenir aussi. Alessio devait y penser souvent aussi, il était plus individualiste que moi. Mais il se tenait à carreau et semblait respecter l'esprit de groupe malgré tout.

« Comparé aux trucs que tu m'as déjà fait avaler, le riz me paraît un met de luxe. »

J'avais souri, même si j'avais encore en travers de la gorge, les trucs immondes qu'il m'avait fait avaler et que j'avais failli vomir. Mais cela avait été nécessaire à ma survie. Notre survie. Il s'approcha de moi, se glissant dans mon dos, pour mettre le paquet de riz dans mon sac à dos. Je  souris quand il dit de continuer, la chance semblant tourner.

« Ah ? Je croyais que tu ne croyais pas à la chance ? Tu as changé d'avis ? »

Bon, la question était de savoir où aller. La salle à manger peut-être ? Il y avait peut-être quelques placards avec des biscuits ou des biscottes... Faudrait qu'on arrive à trouver un panneau indiquant les locaux, il y en avait toujours. Cela nous permettrait de ne pas aller à l'aveugle. Si ça se trouvait le panneau était du côté du zombie que nous avions fui.

TYPE D'ACTION : on avance vers une autre pièce

Je sortais précautionneusement de la réserve, regardant dans le couloir et ne voyant rien bouger. Je pris une petite inspiration et me glissais en dehors de la pièce, faisant signe à Alessio que la voie était libre pour le moment.
Points de vie restants : 22/22
Munitions restantes : 6
Gains des fouilles : ...
Endroit où je me trouve : le couloir
Endroit où se trouvent mes ennemis : un zombie à quatre zones.

code by Elle



_________________
Be Human
I can't choose between survive and my humanity.


Dernière édition par Moïra O'Brien le Jeu 17 Sep - 20:39, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
I'm STILL human
Messages : 867
Membre du mois : 2
J'ai : 30 ans
Je suis incarné(e) par : Leighton Meester
Crédit(s) : © Classwhore & Hedgekey
Je suis un(e) : Docteur Queen
Vos Liens :
Spoiler:
 

I'm STILL human
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Jeu 17 Sep - 20:37

Le membre 'Moïra O'Brien' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Mouvement' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Dim 20 Sep - 12:37

T'as un p'tit vieux a voir ?
Alessio & Moïra




La dite épaule ne me lançait pas de toute façon, je devais avoir trop l'habitude, mais je servis un sourire en coin à la toubib.

« T'es mignonne mais elle est rodée. »

Et ce n'était que la vérité, même avant il n'y avait pas beaucoup de portes qui s'ouvraient devant moi avec facilité. C'était la peur le plus souvent qui les tenait fermées, j'étais bien obligé de les défoncer. Et encore, parfois j'y allais à coup de pieds. Sauf qu'il n'y a que dans les films que ça ne fait pas mal cette méthode là. Enfin bref, quoiqu'en pense mon épaule, elle me permit d'ouvrir la porte sans trop de difficulté et de trouver le saint riz.  Un kilo uniquement. On irait pas loin, je le savais. Je ricanais légèrement au commentaire de Moïra. Ouais, je lui avais fait manger des trucs...Des fois, je ne lui disais même pas d'où ça venait, Je me souvenais de sa tronche la première fois que je lui avais fait avaler du chat. Pourtant c'est pas mauvais, ça a un petit goût de lapin, comme les chiens même. Moi je m'en foutais, je pouvais facilement oublier ce que je mangeais parce que mon estomac criait amen à chaque bouchée, mais la toubib avait eut du mal.

« Quand tu as pas le choix, tu ne l'as pas et encore, je crois que je t'ai pas dis la moitié de ce que tu as bouffé ma belle. »


Et j'étais pas prêt de le lui dire hein, d'ici a ce qu'elle me craque une peau avec du retard, y avait qu'un pas. Je fourrais le paquet de riz dans son sac alors qu'elle me reprenait sur un commentaire précédent. Je haussais une épaule qu'elle ne pu pas voir avant de refermer la fermeture de son sac. Ah putain ! Si j'étais si sûr qu'elle me dise non, je lui aurais dit de garder cette trouvaille pour nous ! A deux, c'était largement suffisant pour tenir deux jours. A plusieurs, on tiendrait un repas et encore.

« Nan, parce que c'est une salope qui change de camp comme une pute de mac. »

Mais bon, j'étais bien plus cynique qu'elle ne le serait jamais. Cette proportion a vouloir absolument voir que le bon côté des êtres me tapait parfois sur le système et il m'arrivait même de l'envoyer bouler lorsqu'elle faisait trop sa chieuse. Mais pas trop parce que j'avais vite compris que c'était comme ça qu'elle supportait notre existence à l'heure actuelle. A vrai dire, je savais même pas ce qu'elle avait vécu avant ce bordel, je lui avais jamais demandé. Je savais même pas si ça m'intéressait, tout comme je n'avais que très peu répondu a ses questions au début de notre association. Elle s'était contentée de mes phrases courtes et n'avait pas insisté. On continuait comme ça, ça marchait bien.

Je revins au présent lorsqu'elle poussa une autre porte donnant sur un couloir. C'était sale bordel ! J'étais pas a cheval sur la propreté mais là, fallait pas déconner quoi ! Mais je ne dis rien, me contentant de la suivre, la devançant même parce qu'on ne savait jamais sur quoi on pouvait tomber. Et d'ailleurs, en parlant de ça, je tombais nez à nez avec un chariot. Il était renversé sur le côté mais avec du bol, il y avait encore des trucs dans les placards qu'il cachait.

Type d'actionJe fouille le  chariot


Je ne trouvais rien dedans mais plutôt à côté, sous forme d'une ceinture de flic ou un truc comme ça auquel était encore attachée la petite sacoche qui contenait les balles. Je ne voulais pas savoir ce que foutait cette ceinture là hein, mais je m'intéressais plutôt sur la sacoche et y trouvais quelques balles.

« Bon, c'était pas tout à fait ce que je voulais mais je vais pas faire la fine bouche sur le coup. »

Points de vie restants : 30/30
Munitions restantes : 7
Gains des fouilles : 1 nourriture + 1 poignées de balles
Endroit où je me trouve : Un couloir
Endroit où se trouvent mes ennemis : 5 cases. .

code by Elle



_________________
Parce que ce monde est totalement pourri, j'en suis devenu un, mais honnêtement, a-t-il réellement suffit d'une pandémie ?
“Alessio.” .narnienne.


Dernière édition par Alessio V. Gagliardo le Dim 20 Sep - 12:41, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Fuck this shit
Messages : 84
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Ben Barnes
Crédit(s) : Schizophrenic
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Fuck this shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Dim 20 Sep - 12:37

Le membre 'Alessio V. Gagliardo' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Fouille' :



Vous trouvez trois balles de pistolet 9mm
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Jeu 22 Oct - 20:50

T'as un p'tit vieux a voir ?
Alessio & Moïra


Je haussais les épaules alors qu'Alessio envoyait mon conseil aux orties, sûr de lui. Et bien qu'il continue donc à défoncer les portes comme ça. Et il ne pourrait plus se servir de son épaule pendant un moment. Enfin, s'il n'était pas tué avant. Difficile de penser que l'on puisse avoir un jour de l’arthrose quand chaque jour était un combat et que les faibles étaient les premiers à mourir... je ne pouvais m'empêcher de penser que dés que je serais trop malade, ou plus âgée, moins performante, je serais tuée. Laissée en arrière. Un fardeau dont il faudrait se débarrasser... Qui ralentirait peut-être légèrement les agresseurs qui se nourriraient de ma chair... et me transformeraient en une morte vivante... J'aimais penser qu'il existait encore de la solidarité, mais j'avais tellement vu d'actes égoïstes... Et Alessio serait-il encore avec moi ? S'il était encore en vie bien sûr. Ou bien finirait-il par me laisser, fatigué de devoir se traîner son doc au cœur trop tendre ? Il avait une dette envers moi et c'était bien la seule chose qui le maintenait à mes côtés. Il faisait preuve d'une patience remarquable d'ailleurs. J'avais une traitement de privilégiée. D'autres auraient déjà été abandonnées... Il m'avait traîné derrière lui, nous nourrissant, avec des trucs plus ou moins comestibles. Je grimaçais quand il me rétorqua que je ne savais pas la moitié de ce qu'il m'avait fait manger.

« Et je ne tiens pas à le savoir. Bienheureuse ignorance ! »

Mais là, nous avions trouvé du riz, du vrai, pas des asticots ou je ne savais quoi d'autre de louche. Il le fourra dans mon sac et je ne pus m'empêcher de le taquiner sur ce qu'il avait dit concernant la chance à laquelle il ne se fiait pas. Et pourtant, là, elle était de notre côté, du moins pour le moment. Cela dit, il persista dans son idée et je grimaçais de nouveau à sa réponse.

« Quelle charmante comparaison. »

Très imagée, mais bien trouvée. Enfin, je supposais. J'avouais ne rien y connaître dans ce domaine. Je n'avais pas fréquenté beaucoup de maquereaux voyez-vous. Ni de putes d'ailleurs. Alors que c'était un milieu dans lequel Alessio s'était senti à l'aise. Pas étonnant qu'ils soit aussi débrouillard maintenant quand j'étais une vraie godiche. Sans lui, je serais morte à l'heure qu'il est. Ou un cadavre en train de marcher. Plus probablement. Nous sortîmes alors de la réserver et Alessio passa devant moi dans le couloir. Je retenait ma respiration, pour ne pas faire de bruit. Il se dirigea vers un chariot, faisant chou blanc, puis s'intéressa à une ceinture qui gisait sur le sol et trouva des munitions. Je levais un sourcil quand il commenta sa trouvaille, répliquant d'un ton sucré :

« Et bien, on dirait que pour le moment, ta pute reste à tes basques. »

Il avait du cul quand même. C'était presque rageant. J'avisais alors une salle qui devait être la salle à manger et lui indiquais du menton.

« On peut tenter de trouver de la nourriture là et ensuite emprunter les escaliers et monter, l'infirmerie doit être là haut... »

TYPE D'ACTION : on avance vers la salle à manger

Il n'y avait pas un bruit alors que nous avancions dans le couloir, pénétrant prudemment dans la salle à manger. Alessio s'assura qu'il n'y avait rien de dangereux dans le coin.

TYPE D'ACTION : je fouille si on parvient dans la salle à manger

Je commençais à farfouiller, mais ne trouvais rien d'intéressant, hormis des paquets de gâteaux éventrés, émiettés. je soupirais, déçue.

« Bon ça valait le coup d'essayer. J'espère qu'on aura plus de chance avec du matériel médical. »

Points de vie restants : 22/22
Munitions restantes : 6
Gains des fouilles : ...
Endroit où je me trouve : la salle à manger
Endroit où se trouvent mes ennemis : un zombie à quatre zones.

code by Elle



_________________
Be Human
I can't choose between survive and my humanity.


Dernière édition par Moïra O'Brien le Jeu 22 Oct - 20:56, édité 2 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
I'm STILL human
Messages : 867
Membre du mois : 2
J'ai : 30 ans
Je suis incarné(e) par : Leighton Meester
Crédit(s) : © Classwhore & Hedgekey
Je suis un(e) : Docteur Queen
Vos Liens :
Spoiler:
 

I'm STILL human
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Jeu 22 Oct - 20:50

Le membre 'Moïra O'Brien' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Mouvement' :


--------------------------------

#2 'Fouille' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Sam 7 Nov - 15:03

T'as un p'tit vieux a voir ?
Alessio & Moïra


J'esquissais un sourire amusé :

«Elle est pas charmante mais bien vraie par contre. »

Je faisais jamais vraiment gaffe aux mots que j'utilisais avec Moïra et puis de toute façon, maintenant, elle avait l'habitude. Je l'avais abreuvée de bien pire. Tout comme je l'avais forcé a manger des trucs dégueulasse. En tout état de cause, je savais pas si elle me faisait confiance ou pas, je savais même pas si je tenais à sa confiance ou non, on avait une relation que je n'avais jamais eu avant et je n'en cherchais pas vraiment les raisons d'ailleurs. Le fait était que quelque part, je tenais à elle. La dette était une excuse pratique pour ma propre conscience et je le savais, je l'avais remboursée plus d'une fois si on s'arrêtait a un échange de survie, mais ma foi, j'avais sans doute prit aussi l'habitude de sa présence. Peut être.

Je fouillais ce que je voyais et autant le dire, j'avais du cul, un ricanement accueillit la réplique de la toubib et je lui jetais un rapide coup d'oeil par dessus mon épaule.

«Les putes m'ont toujours eu à la bonne, j'les baffais pas. »



Moïra n'avait qu'une petite idée de ce que j'avais fait ou dit durant ma vie avant ce foutoir. Je ne lui disais rien mais je ne cachais rien non plus. J'étais pas du genre à me cacher sous un vernis qui ne servait à rien. De toute, elle risquait pas de me balancer aux flics de toute façon et son jugement me laisserait sans doute froid. Cela dit, je tentais pas non plus de lui faire réviser certaine de ses positions, bien que ça ai le don de m'agacer parfois.

« Ouais, c'est une bonne idée. »

répondis je en me redressant, fourrant les balles dans mes poches. J'avais que mon flingue pour me défendre après tout, Moïra avait la sienne mais ces balles là ne rentraient pas dedans. Dommage. J'aimais pas la savoir sans défense,ou sans moi, elle avait le don de se fourrer dans les emmerdes jusqu'au cou avant même d'avoir dit ouf. Je la précédais histoire de voir si la pièce était pas occupée et la laissai entrer. Elle fit choux blanc, moi aussi, poisse ! On avait que du riz et des balles. Bon c'était pas l'enfer non plus mais pas l'paradis quoi.

« Direction l'étage je suppose. »

soufflais je laconique en m'engouffrant dans les escaliers.

Type d'actionJ'ouvre la voie vers l'étage en direction de l'infirmerie


J'ai pas monté trois marches que j'me retrouve devant un tas de gravats. Le plafond s'est effondré. Merde !

«Va falloir passer ailleurs toubib. »

Je m'accroupis, tentant quand même de bouger deux ou trois pierres et bouts de plâtre en tout genre.

Type d'actionje fouille le tas de gravas on sait jamais.

Points de vie restants : 30/30
Munitions restantes : 7
Gains des fouilles : 1 nourriture + 1 poignées de balles
Endroit où je me trouve : Un couloir
Endroit où se trouvent mes ennemis : 5 cases. .

code by Elle



_________________
Parce que ce monde est totalement pourri, j'en suis devenu un, mais honnêtement, a-t-il réellement suffit d'une pandémie ?
“Alessio.” .narnienne.


Dernière édition par Alessio V. Gagliardo le Sam 7 Nov - 15:07, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Fuck this shit
Messages : 84
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Ben Barnes
Crédit(s) : Schizophrenic
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Fuck this shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Sam 7 Nov - 15:03

Le membre 'Alessio V. Gagliardo' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Mouvement' :


--------------------------------

#2 'Fouille' :



Il s'agit d'un revolver smith & wesson
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Mer 9 Déc - 13:49

T'as un p'tit vieux a voir ?
Alessio & Moïra
« Ouais, à défaut que tu sois poète au moins, tu es lucide. »

Hum, on pouvait trouver bien des qualificatifs à Alessio, mais charmant n'en faisait pas partie. Sexy, ça oui, totalement. Séduisant. Mais charmant, non. Il avait un langage bien à lui qui m'avait heurté au début. Une certaine brutalité également. Pas physique. Non, étrangement, jamais il n'avait levé la main sur moi, même quand je le ralentissais, même quand je me plaignais ou que je lui tenais tête. Il avait haussé le ton, il avait menacé de me laisser en plan, il m'avait rudoyé, mais jamais il n'avait été violent. Alessio avait bien des défauts, mais il était loyal. Et même... prévenant, quelque part. Pas de façon classique, mais il faisait attention à moi, et veillait à ma survie, même si c'était malgré moi. Il avait un certain sens de 'honneur également, que beaucoup de gens « biens » n'avaient même pas. Lui, il n'était pas quelqu'un de bien. Il avait été élevé dans un milieu où être un gentil l'aurait fait tuer. En temps normal, j'aurais fui un pareil individu. Aujourd'hui, il était mon seul point d'ancrage et ma meilleure garantie de survie. Et quand on passait outre ses airs d'ours mal léchés, son cynisme, il était de compagnie plutôt agréable.

Pour qu'il me respecte, je devais user de la même nonchalance, du même cynisme. Faire preuve d'esprit. J'en avais été incapable au tout début, mais aujourd'hui, j'avais retrouvé mes forces et ma verve et nous pouvions ainsi nous renvoyer la balle pendant des heures. Il me semblait qu'il... appréciait ma compagnie.

« J'ai de la chance que tu n'ai pas été du genre à cogner sur les femmes. »

S'il n'avait pas frappé des putes qui n'étaient là que pour rapporter de l'argent, il n'allait pas me frapper moi. Quoique, moi, je ne lui rapportais rien, sinon des ennuis et parfois une migraine. Mais j'aurais pu tomber sur pire, c'était un fait. Cependant, je n'avais pu empêcher une note de sarcasme de se glisser dans ma voix. Bon tant pis. Il savait que nous étions de milieux totalement différents et que je n'approuvais pas et n'approuverais jamais le mode de vie qui avait été le sien avant. Cependant, je me gardais bien de lui faire la morale à ce sujet. Je le laissais me distiller parfois quelques informations, j'encaissais, mais je ne cherchais pas à en apprendre davantage. C'était un coup à nous engueuler et à ce qu'il me laisse en plan !

Je suggérais alors de monter à l'infirmerie ensuite, dans l'espoir de trouver quelque chose d'intéressant. Alessio dénicha alors une arme sous mon regard incrédule, puis narquois.

« Ah oui vraiment, quelle maîtresse versatile cette saleté de chance... t'as le cul bordé de nouilles Alessio, c'est blasant. »

Nous ne trouvâmes plus rien là et je lui emboîtais le pas dans l'escalier. Nous avions laissé un zombie derrière nous, mais pour le moment, il ne posait pas de soucis. Nous devrions prendre garde en repartant, si nous empruntions le même chemin. Malheureusement, impossible de monter par ce chemin là. Bloqué. Je jurais à voix basse et rebroussais chemin.

« Je suppose qu'il doit y avoir un autre escalier... Mais pour ça, il va falloir suivre tout le couloir... »

Et il y avait un zach dans le couloir, à moins qu'il ne se soit engouffré dans une pièce ? Nous avions exploré une partie des pièces, mais pas l'autre côté du couloir, barré par cette saleté de mort.

TYPE D'ACTION : on avance dans le couloir

Je me figeais subitement, alors qu'un zombie apparaissait, pile entre nous et l'autre côté... Malgré moi, je cherchais la protection d'Alessio.


Points de vie restants : 22/22
Munitions restantes : 6
Gains des fouilles : ...
Endroit où je me trouve : le couloir
Endroit où se trouvent mes ennemis :. un zombie à quatre zones et un zombie à deux zones devant nous

code by Elle



_________________
Be Human
I can't choose between survive and my humanity.


Dernière édition par Moïra O'Brien le Mer 9 Déc - 13:59, édité 4 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
I'm STILL human
Messages : 867
Membre du mois : 2
J'ai : 30 ans
Je suis incarné(e) par : Leighton Meester
Crédit(s) : © Classwhore & Hedgekey
Je suis un(e) : Docteur Queen
Vos Liens :
Spoiler:
 

I'm STILL human
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Mer 9 Déc - 13:49

Le membre 'Moïra O'Brien' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Mouvement' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Mar 5 Jan - 17:35

T'as un p'tit vieux a voir ?
Alessio & Moïra


Mon regard était plus qu'ironique alors que je farfouillais les décombres.

« Pas du genre ? T'es sûre de ça ? Les filles dans mon milieu, c'était pas des petites choses fragiles, parfois une bonne tarte leur remettait les idées en place, bizarrement c'était pas les putes les plus lourdes.»

C'était les seules raisons qui m'avait poussé à baffer une gonzesse. Lourdes, chiantes, capricieuses et pensant qu'on leur devait tout. Je supportais pas. Mais passons, c'était pas le plus important pour l'instant. Nan ce qui me cassait les couilles c'était ce foutu escalier coincé, même si j'y avais trouvé une arme.

« Jalouse Toubib ? »

Ironisais je en fourrant la dite arme dans ma poche. Bon une de plus, perso j'aimais pas ce genre de pétoire mais on était jamais assez armé n'est ce pas ? Mais je l'échangerais pas contre le mien personnel.

« Ben allons y, j'aime pas ce trou, plus vite on aura fait le tour mieux ce sera.»

J'avais pas dis ça qu'on se retrouvait avec un cadavre sur patte pile devant nous.

«Ah putain fait chier ! »

Marmonnais je en passant machinalement devant Moira alors qu'elle même suivait le mouvement pour rester derrière moi. Fou comme on avait prit le pli en fait. D'une main je sortis mon flingue équipé de son silencieux et de l'autre, mon surin. C'était sombre, j'avais une chance sur deux de réussir mon coup. Cette pute de chance venait de se tirer ou quoi ?


Type d'actionJe tire sur le zombie devant nous


«Versatile, j't'ai dis. »

Alors que je le ratais de peu. Putain je voulais pas y aller au corps à corps, ça puait !

«Là tu vois, c'est le moment de me montrer a quel point mes leçons sont efficace Toubib. »

Après faudra que je m'y colle de près si elle se loupait.


Points de vie restants : 30/30
Munitions restantes : 7
Gains des fouilles : 1 nourriture + 1 poignées de balles + 1 Smith & wesson
Endroit où je me trouve : Un couloir
Endroit où se trouvent mes ennemis : 5 cases + 1 a une case .

code by Elle



_________________
Parce que ce monde est totalement pourri, j'en suis devenu un, mais honnêtement, a-t-il réellement suffit d'une pandémie ?
“Alessio.” .narnienne.


Dernière édition par Alessio V. Gagliardo le Mar 5 Jan - 17:39, édité 2 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Fuck this shit
Messages : 84
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Ben Barnes
Crédit(s) : Schizophrenic
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Fuck this shit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Mar 5 Jan - 17:35

Le membre 'Alessio V. Gagliardo' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Arme à Feu' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Dim 10 Jan - 20:33

T'as un p'tit vieux a voir ?
Alessio & Moïra
Je lui jetais un regard de travers alors qu'il venait de briser un petit espoir qu'il n'ai pas totalement été un pourri. Bien super. Ravie d'apprendre qu'il tabassait quand même des nanas parce que... ah oui, elles n'étaient pas fragiles.

« Je rectifie. Je dois donc m'estimer heureuse d'être une petite chose fragile et pas trop lourde, histoire de ne pas me manger ta main dans la gueule. C'est mieux ? »

Oui j'étais sarcastique. Il n'était pas obligé de se montrer si... enfin bref, de piétiner les quelques illusions que je pouvais encore nourrir à son égard. Je ne devais pas accorder d'importance à ce qu'il avait été mais plutôt à ce qu'il était. Si je me fiais à sa façon de se comporter avec moi, ce n'était pas trop mal. Il ne m'avait jamais frappé. Parfois un peu bousculé, mais pour que nous nous en sortions en vie tous les deux. Il lui aurait été facile de m'abandonner et de continuer sa route tout seul après tout. Mais il ne le faisait pas. Pour une sombre histoire de dette. Lui, en tous les cas, il se disait que c'était cela. C'était peut-être juste un prétexte, un moyen de se dire que non, il ne s'était pas attaché à moi. Un moyen de conserver son honneur de vilain garçon et de ne pas s'avouer une faiblesse. Ou je me trompais complètement et il s'en fichait totalement de ma poire. Moi ou une autre, c'était du pareil au même, il épongerait sa dette et basta. Mais quand estimerait-il qu'elle était enfin payée ? Il m'avait sauvé la vie. Nous étions quittes... Non ?

Je ne pus m'empêcher de me montrer, une fois de plus, sarcastique, alors qu'il trouvait un flingue dans les décombres. Lui qui ne cessait de répéter qu'il ne se fiait pas à la chance, en attendant, elle, elle semblait bien l'aimer. Je haussais un sourcil quand il me demanda si j'étais jalouse. Sérieusement ? D'un... concept ? Fallait pas déconner. Je ne pris même pas la peine de répondre, lui adressant juste un regard lourd de sens quant à l'ineptie de cette question. Il décida de bouger et elle ironisa :

« Oh me dis pas que tu n'as pas connu plus glauque dans ta carrière. »

Un mafieux. Je n'imaginais même pas dans quels endroits crasseux il avait pu se rendre pour venir réclamer de l'argent non payé à des petites frappes ou de pauvres types désœuvrés. Voire des camés. En tous les cas, c'était comme ça dans les films et les séries. En réalité, je n'en savais rien et je n'avais pas envie qu'il me dépeigne sa petite vie de pourri. Mais je sursautais alors qu'un zombie se pointait pile devant nous et qu'Alessio jurait, se mettant devant moi, tandis que je passais derrière en une chorégraphie parfaitement orchestrée... Encore. Toujours. Décidément, ses actes n'étaient pas toujours cohérents avec ses paroles, mais passons. Il tira alors et manqua sa cible, non sans revenir sur le rôle de la chance avant de me laisser le bébé. Hein, quoi ? Euh... sérieusement ? Cela dit, je n'avais pas le temps de réfléchir et mon arme était déjà levée vers le zombie. Je visais.

TYPE D'ACTION : je tire sur le zombie.

Et je le manquais. De peu, mais quand même.

« Je suis désolée, je suis désolée. »

Je rechargeais le plus rapidement possible en jurant intérieurement devant mon manque d'efficacité flagrant.

Points de vie restants : 22/22
Munitions restantes : 5
Gains des fouilles : ...
Endroit où je me trouve : le couloir
Endroit où se trouvent mes ennemis :. un zombie à 2 zones, un zombie à 1 zone

code by Elle



_________________
Be Human
I can't choose between survive and my humanity.


Dernière édition par Moïra O'Brien le Dim 10 Jan - 20:38, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
I'm STILL human
Messages : 867
Membre du mois : 2
J'ai : 30 ans
Je suis incarné(e) par : Leighton Meester
Crédit(s) : © Classwhore & Hedgekey
Je suis un(e) : Docteur Queen
Vos Liens :
Spoiler:
 

I'm STILL human
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   Dim 10 Jan - 20:33

Le membre 'Moïra O'Brien' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Arme à Feu' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» T'as un p'tit vieux a voir ? [Livre I - Terminé]
» Jaime Lannister
» URGENT! TJS PERSONNE PR 7 beaux vieux minous suite décès, 67
» Foire d'Eghezée avec rassemblement vieux tracteurs 14 Août 2011
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Rive Sud du Saint-Laurent, Canada
 :: Nicolet :: Maison Saint Joseph
-
Sauter vers: