AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
[Terminé] Here we are
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: [Terminé] Here we are    Mar 27 Oct - 13:36

Nous sommes arrivés depuis très peu de temps aux Ormeaux, un petit patelin de l'agglomération de Trois-Rivières, mais situé au sud de la ville, de l'autre côté du fleuve. Du mauvais côté, même. Sur l'autre rive, ça pullule aussi sans doute, mais au moins la liberté est infiniment plus à portée de mains qu'ici. Ici, nous n'avons par d'embarcation pour tenter la traversée et le fleuve a l'air assez large, avec un fort courant et il semblerait qu'en plus, il charrie quantité de déchets et d'objets, parfois terriblement volumineux. Ce cours d'eau charrie les restes jadis flamboyants d'une humanité sur le déclin, des véhicules même, des corps, vivants ou ranimés. Et plus encore. Je dois avouer que c'est encore assez le foin, toute cette histoire. Mais au moins, malgré ces visions de désolation, nous sommes encore à peu près tous entiers et il ne faut pas oublier que ça n'a pas été de tout repos. Nous étions d'abord tombés sur un couple de jeunes. Duo. Couple. J'en sais rien vraiment et je m'en fiche. IL y a des chances pour que ces jeunes soient bientôt morts de toute manière, n'est-ce pas? Et puis il y a une autre fille, une rescapée de je ne sais trop quel groupe. On l'a croisée sur la route, environ une semaine après la fin de Coaticook. Elle était seule, sous-alimentée comme nous et déshydratée. Pas forcément un caractère facile, mais une battante. Et puis, il y avait Chloé, ma Chloé. Ce n'était pas forcément une mauvaise chose que nous parlions peu en ce moment, ma fille et moi. Cela nous avait permis de nous rapprocher, paradoxalement, en nous concentrant sur l'essentiel: survivre ensemble.


J'ai assez mal dormi sur un des canapés du restaurant, en coin de salle. Il fallait surveiller les entrées car le coin n'est pas sûr; on n'a pas vraiment commencé à nettoyer les environs car il y a quantité de petits groupes de contaminés en maraude qui se croisent et se recroisent, comme les maillages complexes de chemins de patrouille d'une force de soldats ou de policiers. Mais les infectés n'ont en commun que la surveillance des points de passage avec les forces de l'ordre, ils dévorent autrement tout ce qui bouge. Ils ne sont là pour la protection de personne, pas même la leur. En me levant, je fais infuser du café soluble froid dans une tasse, alors que mon estomac gargouille. Je touille avec mon tournevis, sans un bruit. J'entends de très discrets bruits de pas. Ah, l'autre, qui débarque dans le hall du restaurant.



| Salut, Laila. T'as l'air d'avoir aussi mal dormi que moi. Café? Il est froid. Mais ça aide à tenir quand même. |

_________________

Codage (c)Kanala // Gif (c) Tumblr
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Running After My Fate
Messages : 8670
Membre du mois : 11
J'ai : 38 ans
Je suis incarné(e) par : Christian Bale
Crédit(s) : Kanala
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

. :
Running After My Fate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Ven 6 Nov - 0:06


Here we are


Phil, le père & Laïla la fille

Je ne m’étais pas du tout socialisée dans ce nouveau groupe. Je passais mon temps seule ou avec la sorcière quand elle était pas occupée à droite et à gauche à faire je sais pas trop quelle tache pour « la communauté ». De nous deux, elle a toujours été la plus dévouée, et surtout la plus volontaire. Donnez moi un balai vous allez voir ce que je vais en faire moi. A la fac, je payais ma coloc’ pour qu’elle s’occupe de ma chambre et de ranger tout mon bordel. Le ménage, j’en ai jamais fait. Hors de question d’en faire plus maintenant que y’avait des zombies partout. Mes parents se sont battus pendant des années pour que je sois une vraie femme de ce côté-là. Ouais, j’aimais mes parents, mais qu’est-ce qu’ils étaient rétrogrades de ce côté-là. Mon frangin était de corvée de bricolage et moi de cuisine. Sérieux ? Quand j’ai été assez grande pour comprendre j’ai arrêté tout net de mettre la main à la pate. J’ai pas besoin de me la jouer Cendrillon pour être une femme. Vous m’avez vu ? Franchement j’suis trop canon pour faire le ménage merde.

La sorcière, d’après elle, ayant des journées bien plus remplies que les miennes – je passais pas mal de temps à ronchonner dans mon coin -  n’avait aucun mal pour dormir et y arrivait sans problème. Moi… Moi c’était une autre paire de manche. Mon corps était crevé mais putain mon cerveau n’arrivait pas à se mettre en veille… Haha très drole, et je vous emmerde. J’ai un cerveau ok ??? Bande de co… Bref. Depuis que l’autre timbré avait été assassiné quand il dormait, bah j’avais, je l’avoue, les chocottes à chaque fois que je devais fermer l’œil. Je ne voulais pas mourir putain. OK le monde était moche, mais quand même !

J’en avais marre de tourner de chaque côté pour essayer de trouver le sommeil alors, tout en étant crevé alors… Autant aller se boire une bonne tasse de café, histoire de tenir le coup. Bon j’doutais qu’on en est, mais ça coutait rien d’aller voir dans les réserves nan ? Je me levais et hésitais un instant à laisser la sorcière. Merde, tant pis pour elle. Je la secouais pour la réveiller en lui demandant de monter la garde le temps que je revienne. Elle grogna j’sais pas trop quoi. J’étais déjà trop loin pour entendre sa réponse. Je m’enfonçais dans le bâtiment qu’on squattait, en trainant un peu des pieds. Je sursautais en voyant une silhouette, brandissant un vase comme arme – première truc qui m’était tombé sous la main - , objet que je reposais tout de suite en voyant qu’en face de moi c’était Papa de Chloé –j’me rappelle plus son nom de famille, et j’aime pas appeler par les prénom alors -, le Papa français quoi. Je lui fis un signe de salut de la tête et me dirigeais vers un placard, m’arrêtant à mi- trajet en entendant sa proposition. OMG DU CAFE ! Même froid putain, j’étais partante pour en boire.  Oh putain je prends ! Merci… heu.. Français-Père. Qu’est-ce qui fait peur un… Hmm.. Aventurier ? comme vous ? lui dis-je en français, après avoir pris quelques secondes pour arriver à trouver mes mots. Comme sa fille il ne devait pas entendre et pratiquer sa langue natale, celle langue que ma mère nous avait appris même si avec les années, j’avais perdu des mots et des traductions.

_________________

Chewbacca a dit un jour : "Uuuuuuuuuuuuur Ahhhrrrrrrrrr Uhrrrrrrrrrrrrrr Ahhhhhhhhhrr Aaaaaaaarhg"... Je sais pas pour vous, mais moi, je suis complètement d'accord avec lui.


Dernière édition par Laïla Harrison le Sam 14 Nov - 14:48, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 23
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Messages : 905
Membre du mois : 0
J'ai : 23 piges déjà ! Le temps ça passe trop vite mon gars !
Je suis incarné(e) par : Marie Avgeropoulos
Crédit(s) : (c)Halloween
Je suis un(e) : Black Widow.
Mes hauts faits :
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Mar 10 Nov - 11:22

Je connais véritablement très peu les individus composant mon groupe. Nous n'avons pas vraiment eu le temps d'oeuvrer ensemble ni même simplement de sympathiser. Les choses n'étaient pas roses, mais elles n'étaient pas non plus si sombres. Il fallait juste prendre le temps. Mais avec le massacre de mon groupe au nord de Coaticook, je n'avais plus forcément envie de me lier. Il fallait que nous trouvions tous un juste équilibre, afin de pouvoir coexister et être efficaces ensemble dans nos recherches de nourriture et même pour notre survie à tous, car sans la moindre cohésion, nous ne ferons pas long feu contre les zombies dehors. En premier lieu, je me retrouve face à la jeune femme, une gamine au caractère apparemment tumultueux, qui se prépare à se défendre avant de constater que c'est de moi qu'il s'agit et non d'un infecté. Forcément, dans ce cas-là, elle laisse retomber sa peur et sa panique pour aller chercher quelque chose, je ne sais pas quoi, dans les placards des cuisines du restaurant. Il n'y a pas grand chose en fait ; j'ai parfaitement conscience que nous sommes littéralement en train de mourir de faim. Elle bondit presque de joie et s'excuse de son langage quand elle accepte le café que je lui tends. Je souris, vaguement.


| Philippe. Français-père, ça fait un peu pète-sec, tu ne crois pas? |


Je parlais un peu plus lentement, ayant bien conscience que je ne pouvais guère me faire comprendre autrement auprès d'une personne qui n'avait absolument pas pour habitude d'avoir à converser en français. Je soupirais, avalant un peu plus de café froid, amer, infect, mais qui faisait du bien malgré tout.


| Peur ? Je nierais pas que j'ai peur. Qui ne serait pas effrayé dans notre situation ? Choisis tes armes, petite. La faim, la soif, la fatigue, les infectés, l'armée, la fin du monde, les autres survivants, ma fille. J'ai peur de tout en continu, et je trouve ça carrément épuisant. Pourtant, il faut bien avancer, pas vrai ? Bientôt, il nous faudra sortir. Pour essayer de trouver de la nourriture. Ca te dit de partir avec moi en virée dans les maisons du patelin, pour trouver de quoi se mettre sous la dent? |

_________________

Codage (c)Kanala // Gif (c) Tumblr
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Running After My Fate
Messages : 8670
Membre du mois : 11
J'ai : 38 ans
Je suis incarné(e) par : Christian Bale
Crédit(s) : Kanala
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

. :
Running After My Fate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Sam 14 Nov - 15:03

]

Here we are


Phil, le père & Laïla la fille

Même si froid c’était immonde, je buvais quand même le café, contente de retrouver cette boisson qui m’avait manqué, je devais bien l’avouer. Le must aurait été que ce soit chaud, mais bon je peux pas demander la lune non plus. C’était déjà bien d’avoir cette marre noire dans un tasse entre les mains. Je remerciais l’homme, lui parlant dans un français un peu hésitant, fouillant dans ma mémoire les souvenirs de toutes ses leçons et conversation avec ma mère. L’homme prit la peine de me répondre lentement, et en articulant, ce qui ma facilita la tâche même si je ne compris pas vraiment tout ce qu’il me disait. Hmm ? « Pète sac »? Je n’ai pas compris désolée. Je ne me rappelais plus de votre prénom. « Français-père » c’est mieux que… hmm… « machin » ? Je crois que c’est comme ça que l’on dit. Moi c’est Laïla comme vous le savez déjà. Enchantée.Lui dis-je avant de lui tendre la main. Ce n’était qu’un petit geste, rien de folichon, mais c’était déjà un grand pas pour moi qui avait pourtant décidé de rester loin des gens de ce groupe et de ne pas faire ami-ami avec eux. Je l’avoue si je ne l’avais pas vu avec Chloé ni observé la manière dont il se comportait avec sa fille, je ne lui parlerais pas en cet instant. J’avais appris à me montrer méfiance et même si jamais je ne ferais confiance à l’homme, rien ne m’empêchait de sympathiser un peu avec lui et rendre le quotidien de ma sœur et le mien plus agréable.

Il était du genre bourru et peu bavard, mais c’était pas pour me déplaire. Lui ne se faisait pas de film non plus quand à l’avenir et ses paroles me le confirmèrent. Il ne passait pas par des chemins détournés, et il me semblait d’ailleurs, au contraire, sincère dans ses propos. Je l’écoutais attentivement, laissa passer quelques minutes pour chercher mes mots, tout en buvant mon café froid, avant de lui répondre Il faut avancer oui. On le doit à nos morts, qui n’ont pas eu cette chance. Mais ce monde reste quand même pourri si vous voulez mon avis. Hmm tout de suite maintenant ou plus tard? Je suis partante mais je dois prévenir The witch avant. L’homme en face de moi me rappelait un peu mon père et je l’avoue c’était assez troublant. Du peu qu’il m’avait dit, j’aimais bien sa façon de penser. Au moins il se cachait pas derrière le masque de l’homme fort qui a peur de rien. Et ça bah, j’y étais sensible. Dans ce monde de malade plus personne ne parlait de peur et n’osait la montrer. Alors que finalement c’était ce qui nous rendait plus fort et moins vulnérable. Elle exacerbait nos sens et nous faisait redoubler de vigilance. J’étais terrifiée à l’idée ce qui allait m’arriver demain, alors je vivais au jour le jour et je profitais de cette vie aussi naze soit-elle. On avait de toute façon pas le choix d’avancer et de faire avec.


_________________

Chewbacca a dit un jour : "Uuuuuuuuuuuuur Ahhhrrrrrrrrr Uhrrrrrrrrrrrrrr Ahhhhhhhhhrr Aaaaaaaarhg"... Je sais pas pour vous, mais moi, je suis complètement d'accord avec lui.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 23
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Messages : 905
Membre du mois : 0
J'ai : 23 piges déjà ! Le temps ça passe trop vite mon gars !
Je suis incarné(e) par : Marie Avgeropoulos
Crédit(s) : (c)Halloween
Je suis un(e) : Black Widow.
Mes hauts faits :
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Mar 17 Nov - 11:36

J'essayais d'avancer, le plus possible. De ne pas me laisser décourager, de continuer à produire, encore et encore. Je me rendais bien compte que ce n'était peut-être qu'un leurre, peut-être qu'une illusion, que de croire qu'il y avait encore de l'espoir. Je n'étais pas persuadé de continuer, ni d'abandonner non plus. Il fallait bien se rendre compte que nous ne faisions que fuir en avant. Ce n'était que quelque chose d'assez improbable à comprendre, finalement. On avance mais sans vraiment y croire. Et on jouit du peu de choses qu'il y a à voir encore de positif dans l'existence, comme ce café froid, amer. Il était mauvais, déjà chaud il n'aurait sans doute pas été fort fameux. Mais on le savourait quand même. La jeune américaine semble chercher à dire comment se présenter, elle réfléchit et cherche ses mots. Globalement, je me rends bien compte qu'elle a dû avoir un niveau relativement correct en français, avant toute cette histoire. Je saisis sa main, l'ombre d'un sourire esquissé au coin des lèvres.


| Laïla. Philippe. Enchanté aussi. Quant à Pète-sec, c'est euh... pain in the neck? |


Je cherchais mes mots en anglais; je parlais le langage de base assez couramment, enfin, on me comprenait. Mais les expressions, c'était un tout autre registre.


| Philippe sera mieux que machin ou que Français-Père en tous cas. | dis-je, plus amusé.


Les choses étaient très formelles mais c'était souvent comme ça quand on parlait une langue étrangère. J'avais l'impression quoiqu'il en soit que des barrières étaient en train de tomber, que nos masques de roublards dézingueurs étaient en train de tomber au fur et à mesure que nous étions en train de parler. Nous devenions plus humains. Pas forcément très longtemps, mais il fallait le faire pour ne pas devenir fou. Il s'agissait de ces choses qui étaient les plus compliquées à appréhender, car ce qui nous faisait tellement de bien en temps normal pouvait être un danger pour nous à l'avenir. Le silence s'installe, nous méditons sur ce que nous sommes, sur ce que nous avons. Ou n'avons plus. Je l'entends parler de sa soeur. The witch. L'apocalypse ne révolutionne pas les rapports entre soeurs, de toute évidence. Je me levais donc, prenais mon équipement. Je passais mon fusil en bandoulière autour de mon épaule, prenais mon sac à dos et enfilais le pistolet dans ma ceinture de pantalon.


| Ok, vas la prévenir et allons-y. Si tu peux glisser un mot aussi à Chloé, ma fille... Française-fille... Comme ça, ils surveilleront le bâtiment en attendant qu'on revienne. |

_________________

Codage (c)Kanala // Gif (c) Tumblr
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Running After My Fate
Messages : 8670
Membre du mois : 11
J'ai : 38 ans
Je suis incarné(e) par : Christian Bale
Crédit(s) : Kanala
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

. :
Running After My Fate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Sam 5 Déc - 15:19


Here we are


Phil, le père & Laïla la fille

Papa Français… Enfin Philippe me serra la main que je lui tendais après que nous ayons échangé poliment nos identités pour faire connaissance, me redonnant son prénom que j’espérais ne plus oublier. On voyait tellement de gens passer, partir, et arriver. Les visages finissaient par s’estomper, tout comme les prénoms. Je me rappelais ceux de mes proches et de ma vie d’avant. Mais dans cette vie… Certains marquaient plus que d’autres et beaucoup passaient du coup à la trappe. Je lui fis un sourire franc, alors que l’homme n’en esquissait qu’un léger, à peine perceptible. Si je n’avais pas été juste en face de lui, je ne l’aurais pas vu. Bon, il me faudrait surement le dérider un peu le vioque. A voir si cela en valait ou non le coup. Je lâchais un rire quand il me traduit ce qu’il essayait de me dire. Je connaissais le français, mais pas ce genre d’expression. Ma mère ne les utilisait jamais alors elle ne nous les avait pas appris. Ok je vois ! Je n’avais jamais entendu cette expression en français. Ca sonne… bizarre je trouve ! lui dis-je sans me défaire de mon sourire, avant de lâcher sa main. Ce sera donc Phiphi ! Vu qu’il tenait à ce que j’utilise son prénom et que moi, et bien, j’aime donner des surnoms, alors ce serait un diminutif ou français-père. Et pas de doute qu’il préfèrerait le premier au second, vu qu’il n’aimait pas le second. J’ajoutais d’ailleurs Tu peux m’appeler comme tu veux. Laïla. Harisson, la bombasse. Tout me va. non sans me défaire de mon éternel sourire. Je donnais toujours des surnoms à tout le monde et les autres pouvaient donc m’en donner. Je m’en fichais complètement et je n’en détestais aucun, pas même « Lala » qu’employait tout le temps les membres de ma famille ; ou encore « pétasse » que me répétait Kim.

L’homme le proposa de se faire une petite virée dehors. Ce n’était peut-être pas le plus prudent qui soit, vu que je ne le connaissais pas mais j’acceptais quand même. Et puis, sa gosse resterait ici ainsi que ma sœur. S’il m’arrivait quelque chose je la connaissais assez pour savoir qu’elle déguerpirait rapidos, après avoir fait du mal à celui qui m’en aurait fait. Par contre, je devais aller la prévenir comme je l’indiquais au père de Chloé. Il prit son équipement, m’indiquant que je pouvais aller faire ce que j’avais à faire avant de me demander de prévenir aussi sa fille. Je lâchais un rire quand il me dit « française-fille ». Il pigeait vite, c’était bien même si j’allais devoir être d’autant plus méfiante avec lui. Roger ! Je le laissais pour me rendre dans a pièce que j’occupais avec La sorcière. Je lui indiquais mes intentions et bien entendu, elle ne fut pas enchantée. Dommage, je ne lui demandais pas son avis. Je levais les yeux au ciel, lui fourrait l’un des deux énormes couteau de cuisine que je possédais, avant de prendre l’autre et de sortir de la pièce, un sac sur le dos. Sur le chemin, je fis un crochet pour trouver « Cloclo » et lui indiquait que j’allais faire un tour avec son paternel et qu’elle devait surveiller le bâtiment un truc du genre. J’étais plus certaine, mais elle percuta tout de suite, signe que je ne m’étais pas trompée en délivrant mon message. Je revins quelques minutes plus tard à mon point de départ et fit signe à l’homme que j’étais prête Après toi Phiphi. Je te suis. Je refermais la fermeture éclair du blouson en cuir que je portais sur le dos, pour me prémunir du froid qui allait nous attendre dehors.

_________________

Chewbacca a dit un jour : "Uuuuuuuuuuuuur Ahhhrrrrrrrrr Uhrrrrrrrrrrrrrr Ahhhhhhhhhrr Aaaaaaaarhg"... Je sais pas pour vous, mais moi, je suis complètement d'accord avec lui.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 23
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Messages : 905
Membre du mois : 0
J'ai : 23 piges déjà ! Le temps ça passe trop vite mon gars !
Je suis incarné(e) par : Marie Avgeropoulos
Crédit(s) : (c)Halloween
Je suis un(e) : Black Widow.
Mes hauts faits :
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Sam 5 Déc - 17:06

Il y a sûrement moyen de faire quelque chose avec les gens de ce groupe. Avec ce qu'ils ont subi pour en arriver là, ce sont forcément des cracks dans un domaine ou dans un autre. Même s'ils ont fui et se sont cachés tout du long, ce n'est pas forcément une mauvaise chose que de les avoir dans l'équipe. Celle que j'ai sous les yeux est un pur spécimen américain. Une fille assez grande, assez bien foutue, visiblement sportive. Probablement étudiante avant la chute de l'être humain du sommet de la chaîne alimentaire. En tous cas, une bagarreuse. Elle a cette lueur dans le regard qui la traduit comme dangereuse. Elle a tué pour venir, j'en suis sûr. Ou bien elle a vu des gens à qui elle tenait mourir sous ses yeux. Probablement un mélange des deux, comme tout le monde autour de nous. La jeune femme se marre quand j'essaie de lui traduire l'expression que j'avais utilisée. Il faut dire que dans la police, on a tous toujours eu un langage plutôt fleuri, vous pouvez me croire.


| On est un peuple de bizarres, jeune fille. Enfin, on l'était. |


Pas sûr qu'il en reste grand chose aujourd'hui. Dans l'idéal, j'aimerais trouver un bateau ou un avion pour y retourner avec ma fille. L'apocalypse là bas ou ici, quelle différence ? Mais là bas, tout était peut être déjà détruit. Les villes étaient collées les unes aux autres. Contrairement à ici, il n'y a plus aucun coin en France depuis des siècles qui soit vide d'humains à une journée de marche de distance, peu importe le point de départ que l'on choisisse. Alors j'imaginais que l'Europe était à feu et à sang, et arpentée par de véritables hordes. Je souris un peu plus franchement qu'elle m'appelle « Phiphi », comme mes anciens collègues de boulot. Je ris carrément quand je l'entends me dire comment je pouvais l'appeler.


| Si je t'appelle « bombasse », je vais avoir des problèmes avec la brigade des mœurs et pire encore, avec ma fille. On en restera à Laïla si tu veux bien. |


Je finis donc de me préparer et attends la jeune femme. Nous sortons en silence. J'ai mon fusil en main ; l'endroit n'étant pas pacifié, je décide d'abord de me diriger vers le bâtiment le plus proche. Arrivés très récemment, nous n'avions pas encore eu le temps de fouiller les environs. Je progresse d'un pas rapide, mais discret. Sans un bruit. Le petit chemin qui mène du restaurant au village n'a qu'une maison sur son côté. Nous passons par le côté et nous faisons le tour par la véranda. Je pose ma main sur la poignée de porte, discret et efficace. J'espère que le reste de notre excursion sera du même acabit. Je me tourne vers la jeune femme, une main sur la porte et l'autre tenant mon fusil, braqué devant moi.


| Prête ? Je t'ouvre, et tu entres. Je couvre tes arrières. Et on balaie le rez-de-chaussée avant de monter à l'étage. |


Type d'action J'ouvre la porte



Points de vie restants : tous
Munitions restantes : toutes
Gains des fouilles : rien
Endroit où je me trouve :  sous le proche, la porte est ouverte
Endroit où se trouvent mes ennemis : ...

_________________

Codage (c)Kanala // Gif (c) Tumblr


Dernière édition par Philippe Esclavier le Sam 5 Déc - 17:07, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Running After My Fate
Messages : 8670
Membre du mois : 11
J'ai : 38 ans
Je suis incarné(e) par : Christian Bale
Crédit(s) : Kanala
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

. :
Running After My Fate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Sam 5 Déc - 17:06

Le membre 'Philippe Esclavier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Mouvement' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Mer 16 Déc - 18:01


Here we are


Phil, le père & Laïla la fille

Le français c’était un drôle. Et tant mieux. Il arrivait à me faire rire et franchement vu dans quel monde de merde on vivait, j’avais bien besoin de me marrer de temps à autre. Depuis qu’on s’était cassé des connards en qui on ne pouvait pas avoir confiance, j’avais pas rigolé une seule fois. Je m’étais forcée à la jouer profil bas et à pas me montrer, de peur d’attirer l’attention. C’était pas mon genre et je l’avoue, ça m’avait bien fait chier de devoir sans cesse réfléchir à ce que je devais faire. Moi je suis du genre à foncer dans le tas tête baissée et ensuite à me poser des questions et réfléchir. Faire l’inverse c’était contre nature et ça me pompait l’air. Pour autant j’avais pas vraiment eu le choix. On devait se montrer méfiant et après ce qu’on avait vu, on devait l’être cent fois plus. J’avais pas envie de crever, tué dans mon sommeil à cause d’autre survivant. Je voulais mourir au pieu avec un beau mec merde. C’était trop demander ? Bizarre ouais. Mais putain, terriblement sexy… Vous avez une manière d’embrasser vous les français, à en faire se relever les morts. Ouais j’avais déjà testé et plusieurs fois d’ailleurs. A l’université les étudiants étrangers ne manquaient pas et j’adoooooorais me trouver de temps à autre des petits français histoire de faire un échange « culturel » si vous voyez ce que je veux dire. Bon ok, je l’avoue ce n’était pas que pour ça, mais aussi pour me pavaner et narguer les autres filles de mon équipe en leur montrant que je pouvais me dégoter un mec qui en avait dans le crane et pas juste pour une nuit, mais quelques semaines. Enfin, ça c’était avant que tout se barre en couille. Putain, qu’est-ce que j’aimais ma vie avant. Bref.

Je secouais la tête pour me reconcentrer sur la situation. Je lâchais un rire à sa réponse, ne pouvant pas m’en empêcher. Je ne vois pas ce que la brigade de la mort a à voir ici. J’ai dû mal comprendre, mais qu’importe. Tu ne serais pas le premier à m’appeler comme ça, mais c’est toi qui vois. Laïla ça me va aussi. dis-je en haussant les épaules. Je m’en fichais pas mal en fait du qualificatif qu’il utiliserait pour me prénommer. J’aimais donner des surnoms aux gens, ils pouvaient donc m’en donner ou ne rien en faire. C’était leur problème, ça les regardait eux. Bon j’avais pas compris comme je venais de lui dire ce qu’il avait essayé de me dire avec sa brigade de la mort, mais j’imaginais sans mal que ce n’était pas si pertinent que ça et une blague qu’il avait essayé de faire. C’est un petit comique, ça ne m’étonnerait pas que ce soit le cas. Et vu son sourire, j’en étais même persuadée.

Je m’éclipsais quelques minutes pour prévenir La Sorcière puis Chloé comme il me l’avait demandé, puis revenais rapidement. Nous sortons en silence, sans dire le moindre mot, histoire de pas attirer des putains de zombies et leur proposer de manger à notre table, avec nous comme plat principal. Enfin comme entrée car j’avais pas grand-chose à bouffer sur les os. Un éléphant ça ne vole pas, et s’il y avait bien une chose à laquelle je faisais attention, c’était mon poids. Une capitaine ne peut pas être grosse après tout. Je laissais l’homme ouvrir la marche et le suivais en jetant des coups d’œil un peu partout histoire d’être sure qu’aucun zombi n’arrive sur nous. J’avais sorti mon couteau de cuisine et je le tenais fermement dans ma main droite, prête à attaquer si besoin. On finit par entrer dans une maison, via une véranda. Menant la danse, l’homme posa sa main sur la poignée et après m’avoir donné quelques instructions, l’ouvrit. Je m’engouffrais aussitôt dans le salon, prête à attaquer si un monstre rodait. J’attendais quelques minutes, avant de dire à l’homme La voix est libre. Tu peux entrer. . Sans attendre, je me dirigeais vers ce qui ressemblait à un buffet, faisant bien gaffe à pas faire trop de bruit, évitant de marcher sur ce qui trainait au sol. Je pouffais en arrivant devant, et en constatant qu’il y avait un string qui trainait sur le meuble. Vu les objets à terre, les proprios, ou des gens de passage avait dû prendre beaucoup de plaisir sur ce dernier. Je ne leur jetais pas la pierre, j’avais moi aussi à plusieurs reprises couchés avec des hommes. C’est pas parce que c’est l’apocalypse qu’on peut pas s’amuser !

Type d'action je fouille le meuble


J’ouvrais un tiroir avec un peu trop d’entrain et le fis tomber à terre, renversant son contenu dans un grand fracas. Je lâchais un Putain fait chier dans ma langue natale avant de regarder tout autour de moi. Et comme de par hasard, un zombi arriva du couloir et se dirigea droit vers moi. Ok respire Lala, et… ATTAQUE COUTEAU ! … Enfin avant je me décalais histoire de pas me retrouver coincée dans un coin, entre la table de salon et le buffet, sans qu’il n’y ait vraiment d’espace. Je grimpais sur la table et la traversais la mettant entre moi et le zombi que je ne quittais pas des yeux, mon couteau à la main, prête à en découdre, en mode Zena la guerrière sans peur.

Points de vie restants : tous
Munitions restantes : ///
Gains des fouilles : Rieeeen
Endroit où je me trouve : Dans le salon
Endroit où se trouvent mes ennemis : Juste derrière la table de salon, dans la même pièce que moi




_________________

Chewbacca a dit un jour : "Uuuuuuuuuuuuur Ahhhrrrrrrrrr Uhrrrrrrrrrrrrrr Ahhhhhhhhhrr Aaaaaaaarhg"... Je sais pas pour vous, mais moi, je suis complètement d'accord avec lui.


Dernière édition par Laïla Harrison le Mer 16 Déc - 18:06, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 23
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Messages : 905
Membre du mois : 0
J'ai : 23 piges déjà ! Le temps ça passe trop vite mon gars !
Je suis incarné(e) par : Marie Avgeropoulos
Crédit(s) : (c)Halloween
Je suis un(e) : Black Widow.
Mes hauts faits :
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Mer 16 Déc - 18:01

Le membre 'Laïla Harrison' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Fouille' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Sam 19 Déc - 22:18

J'étais devenu leader du groupe un peu par défaut. Déjà, j'étais le survivant le plus vieux de notre petite tribu. De ce fait, j'avais le respect de tous ces gosses qui nous accompagnaient. Sinon le respect, au moins l'autorité. J'avais parfois l'impression d'être un peu le père ou l'oncle de tout ce petit monde. Tous les individus composant ce groupe semblaient attendre quelque chose de moi, et ce n'était pas quelque chose d'aisé. Je n'étais pas vraiment certain d'être favorable à autant de responsabilisation, à me mettre autant en avant. Je ne voulais surtout pas que la survie devienne socialement plus compliquée qu'elle ne l'était déjà. Ma fille me reprochait un certain nombre de choses et n'avait plus beaucoup goût à la vie, alors je ne voulais pas tout compliquer à nouveau. Les autres, je ne savais pas trop... Je n'avais pas d'avis tranché à leur sujet, et je ne savais pas vraiment ce qu'ils attendaient de moi. Certains semblaient attendre de moi que je les protège, d'autres que je les guide pour ne pas finir sous les dents des zombies. D'autres semblaient peut être attendre un peu plus, du soutien et de la compréhension, notamment. Moi, je ne savais pas vraiment quelle place je devais occuper dans ce tout. Je souris quand la jeune femme se méprend sur le sens des mots que j'emplois. Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas vraiment senti détendu, même au minimum comme maintenant.


| La brigade des mœurs, pas de la mort. Ce sont les types qui contrôlent que les vieux gaillards comme moi ne fassent rien de mal à de jeunes filles comme toi. Pas brigade de la mort, ça, ce serait de vrais méchants. |


Quoiqu'il en soit, ce petit échange m'a fait du bien et je serais prêt à parier que c'était le cas aussi de mon interlocutrice, visiblement rassénérée par tout cela. Nous progressons donc en direction d'un bâtiment tout proche, une maison abandonnée. Aguerris par des semaines de privations, de combats et de survie pure, nous nous approchons sans un bruit et sans rien laisser au hasard. La jeune femme m'indique qu'on peut entrer et d'un signe de tête, c'est ce que je fais. Je ne faisais pas trop attention au désastre de rangement ambiant, même si je notais que Laila fut amusée par quelque chose qu'elle ne prit pas la peine de ramasser. Tout s'enchaîne ensuite très vite. Un zombie fait irruption quelques secondes après que la jeune américaine ne fasse tout tomber dans le coin de la pièce qu'elle fouille. Je serre les dents et me précipite à la rescousse.


>>>> J'attaque à mains nues le zombie dans la précipitation, mais j'utilise ma compétence


Je saisis la créature par le cuir chevelu alors qu'elle se jette sur Laïla. D'un grognement d'effort, je la repousse sur le côté et sans la lâcher, lui fracasse le visage une fois contre le coin du mur, puis deux fois, puis trois fois. Le bruit d'un craquement sonore se fait entendre, et je continue, encore et encore, maculant le coin de la piè-ce de débris d'os et de sang coagulé. Je me retourne vers la jeune femme, haletant, le regard fou. Je déteste ces saloperies et je ne l'avouerais jamais, mais elles me terrorisaient et mon attaque n'avait eu lieu que par simple instinct de survie. Je serrais les dents alors qu'elles auraient claqué volontiers sous l'effet de la peur et de l'adrénaline.


| Tu vas bien, Laïla ? C'était moins une, putain de merde. |



Points de vie restants : tous
Munitions restantes : toutes
Gains des fouilles : rien
Endroit où je me trouve :  sous le proche, la porte est ouverte
Endroit où se trouvent mes ennemis : Aucun, je viens de le buter

_________________

Codage (c)Kanala // Gif (c) Tumblr


Dernière édition par Philippe Esclavier le Sam 19 Déc - 22:21, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Running After My Fate
Messages : 8670
Membre du mois : 11
J'ai : 38 ans
Je suis incarné(e) par : Christian Bale
Crédit(s) : Kanala
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

. :
Running After My Fate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Sam 19 Déc - 22:18

Le membre 'Philippe Esclavier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Défense Physique' :
 
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Mar 29 Déc - 22:56


Here we are


Phil, le père & Laïla la fille

Je n’avais pas vraiment compris ce qu’essayait de me dire l’homme. Quand il me le réexpliqua, je lâchais quelques rires, ne pouvant pas m’en empêcher. Il était vraiment rigolo lui. Genre, j’avais à craindre ce genre de truc. C’était pas comme si j’étais mineur et innocente. Je n’allais pas porter plainte, et franchement auprès de qui je le ferais en plus ? Yavait franchement autre chose à faire et j’pense que yavait des flics qui avaient survécu, ils en auraient rien à battre de la pudeur des femmes. C’était peut-être malheureux à dire, mais qu’on veuille ou non écarter les cuisses, si un mec le voulait, on pouvait plus y faire grand-chose. C’est pas le genre de truc qui devrait t’inquiéter. Et puis c’est pas comme si j’étais prude et sainte nitouche. J’aime les mecs et ils m’aiment en retour. Où serait le problème ? lui dis-je suivi qu’un haussement d’épaule. Ouais, où était le problème ? Et puis j’étais pas du genre à crier au loup, mais plus à montrer pate blanche. J’adorais les hommes, j’étais faites ainsi et je l’assumais entièrement. Ouais je suis une délurée catin et alors ? C’est de mon cul et de mon vagin qu’on cause là, pas du votre. J’ai le droit d’en faire ce que bon me semble après tout. Je me contrefous royalement de ce qui « bien » et de ce qui est « pas bien » en matière de sexualité.

Bref, passons.

Nous nous étions éloignés de notre abri pour aller fouiller l’une des maisons. Et comme par hasard, bah au moment où je cherchais à me rendre utile, un fucking zombi me prit par surprise. Putain j’ai bien cru qu’il allait me bouffer un bras le salioupio. Heureusement j’eu le temps de mettre un peu de distance entre nous, et m’homme qui m’accompagnait couvrit mes arrières en le tuant. Berk, c’est vraiment dégeu. Et en plus, ça pue la mort. Rien de tel pour vous mettre en appétit. Je repris ma respiration qui s’était emballé, forçant mon cœur à reprendre un rythme cardiaque normal. L’homme me parla mais il me fallut un peu de temps avant de vraiment percuter. Putain putain putain… Je me fis violence pour ne pas crier et parler doucement. J’avais repris ma langue natale sans m’en rendre compte, jurant encore une flopée d’insultes, avant de me calmer. Je secouais la tête de droite à gauche plusieurs fois, avent de me tapoter les joues. Bon, me revoilà descendu sur terre. Putain le con, il m’a fait peur ! Merci du coup de main. dis-je à l’homme dans sa langue à lui, le plus sincèrement du monde. Merci. Tu as des putains de réflexes. J’aurais peut-être pu lui échapper, mais au moins la question est réglée là. Je m’étais rapprochée de lui, lui serra légèrement le bras, avant de finir par lui dire. On fait le tour du proprio et on butte tout ce qu’on voit où tu veux qu’on fouille quand même les pièces au fur et à mesure ?


_________________

Chewbacca a dit un jour : "Uuuuuuuuuuuuur Ahhhrrrrrrrrr Uhrrrrrrrrrrrrrr Ahhhhhhhhhrr Aaaaaaaarhg"... Je sais pas pour vous, mais moi, je suis complètement d'accord avec lui.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 23
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Messages : 905
Membre du mois : 0
J'ai : 23 piges déjà ! Le temps ça passe trop vite mon gars !
Je suis incarné(e) par : Marie Avgeropoulos
Crédit(s) : (c)Halloween
Je suis un(e) : Black Widow.
Mes hauts faits :
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Lun 4 Jan - 22:25

Je me sens éreinté, à fleur de peau. Survivre est difficile, cela pèse sur les nerfs de tout un chacun, c'est un fait. Je venais de me jeter comme un bourrin contre un contaminé parce qu'il allait bouffer une nénette du groupe, que je ne connaissais qu'à peine. Il n'y avait pas matière à se poser des questions sur mes équilibres psychologiques après ça ? Franchement. Et pourtant je l'avais fait, terrifié et non courageux mais je l'avais fait. Peut être l'avais je plus fait pour moi que pour elle, pour ce que j'en savais. Allez savoir. La jeune femme en tous cas, s'était bien amusée de la situation jusqu'à maintenant et je doutais qu'elle prenne encore beaucoup les choses à la rigolade. Maintenant qu'elle avait vu une mâchoire claquer juste devant sa tronche, j'estimais assez volontiers qu'elle ne manquerait pas de réviser ses priorités devant la mort. Et heureusement que c'était arrivé en fait, cette histoire de zombie. Parce que la jeune femme était carrément en train de me demander où il y aurait un problème dans le fait que je puisse la draguer. Euh. Comment te dire, jeune fille. Tes parents t'ont filé que des bouts d'éducation, avant de crever ? Si Chloé commençait à tenir ce genre de propos avec d'autres survivants, je serais probablement carrément en pêtard.


N'empêche qu'on n'était pas plus avancés, maintenant. La fille semblait sous le choc. Au moins avait elle arrêté de parler de cul, cette nénette aurait fini par me foutre mal à l'aise et ce n'était jamais très bon signe pour la suite des événements. Finalement, je l'entendais jurer dans sa crasse avant d'utiliser un véritable langage de charretier, et de se redresser pour se jeter un peu en avant. Elle se rapproche et je me sens mal à l'aise alors qu'elle me serre le bras en signe de remerciement.



| C'était mon boulot, avant. D'où le fait que je m'inquiète de ce qu'auraient fait des flics. Parce que j'en étais un. Protéger, c'était mon boulot. Même si dans ma branche j'arrivais le plus souvent pour réparer les pots cassés. Je suis content que tu n'en aies pas été un. |


Je réfléchis un instant.


| Tape avec le manche de ton couteau contre le coin de la porte. S'il doit y avoir d'autres contaminés, ils viendront d'eux mêmes. On les bute et ensuite on passe à la fouille des chambres, il doit y avoir quelques trucs encore ici, vu le désordre. |



Points de vie restants : tous
Munitions restantes : toutes
Gains des fouilles : rien
Endroit où je me trouve :  sous le proche, la porte est ouverte
Endroit où se trouvent mes ennemis : Aucun, je viens de le buter

_________________

Codage (c)Kanala // Gif (c) Tumblr
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Running After My Fate
Messages : 8670
Membre du mois : 11
J'ai : 38 ans
Je suis incarné(e) par : Christian Bale
Crédit(s) : Kanala
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

. :
Running After My Fate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Mer 13 Jan - 15:11


Here we are


Phil, le père & Laïla la fille

Bon je venais de bien flipper ma race là. Putain de zombie de merde ! Ils débarquent comme ça, sans invitation, et sans demander s’ils peuvent venir. Les connards quand même ! Pas moyen de fouiller et de piller tranquilou pépère un endroit sans qu’ils nous tombent dessus. Ça aurait été trop beau hein ! Je pris quelques minutes pour me remettre de mes émotions. Mon cœur s’était à mort emballé sous le coup de la peur. Ouais, on a beau savoir qu’ils sont là terrer quelque part et se préparer à tomber nez à nez avec eux, ils restent quand même hyper flippant ces cons. J’sais pas comment l’homme est arrivé à créer un virus pareil, mais putain ce genre là, il aurait mieux fait de se casser une jambe. Ca nous aurait évité tout ça. Putain de connard de scientifique de merde. Quoi ? Moi en colère ? Nan sans dec ! T’es un petit géni toi si tu l’as compris.

Je soufflais un bout coup et remerciais mon partenaire du moment. Mon chevalier sur son blanc destrier. Ouais, ok j’exagère mais il vient quand même de me filer un sacré coup de main. J’aurais surement fini par tuer ce fucking zombi… Ou je me serais plantée mon couteau dans le crâne pour pas être dévorée crue. L’un ou l’autre. Ca m’arrangeait pas mal qu’il m’ait évité la potentielle deuxième possibilité en fait. J’étais trop belle pour clamser aussi jeune. Putain le monde s’en remettrait pas de la mort d’un aussi beau petit cul ! Nan mais vous avez vu l’état du monde ? Si je meurs, il n’y aura plus aucun espoir pour lui. Tu étais policier ? La classe ! Ouais, la classe putain ! Un flic. Je m’en étais jamais tapée un tiens. Idée à garder dans un coin de ma tête, au cas où. Ca pourrait être assez sympa et j’aime bien faire de nouvelles découvertes, tenter de nouvelles expériences. Dépravée ? Ouais et alors ? Si t’es pas content, t’as qu’à dégager. Pas ma faute à moi si t’es un frustré sexuel en manque qui doit se servir de sa main droite souvent. Heu ok. J’imagine que tu sais ce que tu fais. Si jamais une horde débarque, oublie pas que c’était ton idée, pas la mienne. même si ça m’empêchait pas de le faire quand même, avant de reculer rapidement pour être hors de portée, le couteau armé, et prêt à attaquer le premier contaminé qui décidait de passer par ici.



Type d'action je fais du bruit pour attirer les zombies de la maison vers le salon


Points de vie restants : tous
Munitions restantes : ///
Gains des fouilles : Rieeeen
Endroit où je me trouve : un cadavre vraiment mort non loin.
Endroit où se trouvent mes ennemis : Quelque paaaaaaaaart !



[/quote]

_________________

Chewbacca a dit un jour : "Uuuuuuuuuuuuur Ahhhrrrrrrrrr Uhrrrrrrrrrrrrrr Ahhhhhhhhhrr Aaaaaaaarhg"... Je sais pas pour vous, mais moi, je suis complètement d'accord avec lui.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 23
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Messages : 905
Membre du mois : 0
J'ai : 23 piges déjà ! Le temps ça passe trop vite mon gars !
Je suis incarné(e) par : Marie Avgeropoulos
Crédit(s) : (c)Halloween
Je suis un(e) : Black Widow.
Mes hauts faits :
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Mer 13 Jan - 15:11

Le membre 'Laïla Harrison' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé Action' : 9

Il n'y a pas de zombies. Même si dans une fouille c'est indiqué "zombie", cela sera annulé, car la maison est petite et il y a eut suffisamment de bruit pour tous les amener.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Mer 13 Jan - 21:35

[HJ ok, on annule celui de la fouille... Mais pas celui dehors!]


La jeune femme semble se remettre assez rapidement de ses émotions. Elle me fait penser à ma Chloé. Si forte et si fragile à la fois que ça en faisait mal que de la voir se dépétrer dans ce qu'était devenu le monde. Laïla devait être une de ces jeunes gamines américaines, dont on avait des exemples plein nos télévisions dans le Vieux Monde. Une jeune femme, pas stupide pour un sou même si elle avait orienté son intelligence sur des sujets que l'on qualifiera d'adolescents, prenant bien soin à sa plastique -plus qu'à sa moyenne en mathématiques- et courant après les plus beaux garçons de son école. Maintenant, elle était sale, crasseuse, et probablement meurtrière. Survivre les mains propres n'était pas donné à tout le monde. Tuer des infectés n'était pas un mal, mais s'agissant d'êtres humains, même monstrueux, cela donnait pour résultat de répandre le meurtre et le vice. Je regarde la jeune femme qui semble se rendre compte qu'elle en a réchappé belle, de justesse. J'avoue que c'était chaud, même pour moi. Laïla me dit ensuite que c'était la classe que je sois flic. Enfin, que je l'avais été.


| La classe ? Ca n'avait rien de reluisant, ni de gratifiant, ni quoi que ce soit d'autre, fillette. |


J'avais dit ça sur un ton taquin mais j'étais on ne peut plus sérieux et je ne laissais pas de temps mort car il fallait que nous avancions. La jeune femme finit par faire le boucan que je lui ai réclamé, et je dois avouer qu'elle le fait bien. On attend un moment... Pas un bruit. Rien du tout. je finis par souffler, baissant la tête et fermant les yeux une seconde. Enfin, un peu de chance. Je me rendais compte que ça faisait longtemps maintenant qu'on n'en avait plus eu.


| Ok, maintenant on se fait l'étage. Répartition des tâches ; je me fais la chambre des parents et toi celle des enfants. |


On avance dans le couloir et on monte les escaliers... Quand je me rends compte qu'un putréfié se balade non loin de là dans la rue. Je pousse la jeune femme en posant ma main dans son dos la poussant en avant.


| Grimpe, vite, grimpe! |


Type d'action je monte à l'étage [j'annule ma fouille à cause du repérage du zombi!]



Je regarde en contrebas... Bon, il se rapproche.


| Dépêches toi de fouiller les chambres, je vais retenir celui là. Au besoin, on se tirera par une fenêtre, ok? |




Points de vie restants : tous
Munitions restantes : toutes
Gains des fouilles : rien
Endroit où je me trouve :  en haut des escaliers
Endroit où se trouvent mes ennemis : 1 à deux zones, dans la rue.

_________________

Codage (c)Kanala // Gif (c) Tumblr


Dernière édition par Philippe Esclavier le Mer 13 Jan - 21:40, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Running After My Fate
Messages : 8670
Membre du mois : 11
J'ai : 38 ans
Je suis incarné(e) par : Christian Bale
Crédit(s) : Kanala
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

. :
Running After My Fate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Mer 13 Jan - 21:35

Le membre 'Philippe Esclavier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Mouvement' :


--------------------------------

#2 'Fouille' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Ven 29 Jan - 23:30


Here we are


Phil, le père & Laïla la fille

Bon si entre la Sorcière et moi j’étais la plus douée des deux et celle qui devait prendre la tête et les décisions, là je filais cette tache sans aucun remord ni problème à l’homme. Et vu son ancien boulot, c’était clairement plus prudent. Putain j’avais manqué de me faire bouffer, hors de question de retenter l’expérience ! Je suis l’un des derniers espoirs de l’humanité putain ! Bah quoi ? c’est vrai ? Vous avez vu comment je suis bombasse ? Quand il faudra repeupler la terre, vaut mieux qu’on est mes gênes et ma beauté que celle des femmes que j’ai pu croiser. Berf, yen a qui était de vrais laiderons. Autant mourir tout de suite si le destin du monde dont reposer sur la transmission de leurs gênes à elle. D’ailleurs ça me faisait penser à essayer de mettre la main sur du maquillage. Bon pas de la merde hien, mais de la marque. Je mets pas n’importe quoi sur ma peau sublime et j’allais finir par tomber à court. Ca tombait bien, j’allais fouiller l’étage. Il devait y avoir la salle de bain et des trucs à trouver là bas. Ok, la bouffe c’est important et les médoc aussi… Mais la santé de ma peau et de ma beauté l’est tout autant alors hors de question de faire une croix sur un fouillage en règle de la salle de bain. Et qui sait, peut-être que l’ancienne proprio elle prenait soin d’elle !

Et merdeee ! je devais fouiller d’abord la chambre des gosses. Bon bah c’était lui le chef, même si ça me faisait chier de renoncer au plaisir de trouver peut-être de superbes cométiques de la mort qui tue. J’avais pas envie qu’il n’abandonne toute seule dans cette maison, même s’il n’y avait plus de zombie… C’est toi le chef ! répondis-je à l’homme avant de commencer à me diriger vers l’escalier. Je pressais le pas quand il m’intima de me dépêcher en m’indiquant que si besoin, j’avais qu’à me tirer par la fenêtre. Ouais, du genre très réjouissant quoi ! Ok. Fait attention quand même ! lui dis-je en me retournant un instant vers lui, avant de grimper rapidement le reste des marches. Sans vraiment m’arrêter ni prendre le temps, je courais vers la chambre des gosses. J’ouvrais alors les tiroirs des commodes, balançant par terre tout ce qui était inutile. Je fouillais sous le lit également voir s’ils avaient caché des trucs à bouffer.

Type d'action je fouille et j'échoue

Je finis par l’un des placards, et bien entendu, je tombais sur une sorte de jouet qui couine et qu’on a envie quand on est parent de balancer par la fenêtre. D’ailleurs c’est ce que je fis, ne pouvant pas m’en empêcher. Le truc qui était censé être une girafe voltige à l’opposé de la direction dans laquelle nous allions nous en aller en plein sur la tête d’un zacK. Je m’accroupis en me mordant la lèvre pour ne pas me marrer de la situation oubliant pourquoi j’étais ici et ce que je devais y faire à la base.

Points de vie restants : tous
Munitions restantes : ///
Gains des fouilles : Rieeeen
Endroit où je me trouve : un cadavre vraiment mort non loin.
Endroit où se trouvent mes ennemis : Quelque paaaaaaaaart !


_________________

Chewbacca a dit un jour : "Uuuuuuuuuuuuur Ahhhrrrrrrrrr Uhrrrrrrrrrrrrrr Ahhhhhhhhhrr Aaaaaaaarhg"... Je sais pas pour vous, mais moi, je suis complètement d'accord avec lui.


Dernière édition par Laïla Harrison le Ven 29 Jan - 23:38, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 23
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Messages : 905
Membre du mois : 0
J'ai : 23 piges déjà ! Le temps ça passe trop vite mon gars !
Je suis incarné(e) par : Marie Avgeropoulos
Crédit(s) : (c)Halloween
Je suis un(e) : Black Widow.
Mes hauts faits :
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Ven 29 Jan - 23:30

Le membre 'Laïla Harrison' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Fouille' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Ven 5 Fév - 16:53

Je m'apprête à me battre contre l'envahisseur que j'ai vu passer dans la rue, pendant que la jeune femme se met en quête de produits que nous pourrions utiliser. Je me demande ce qu'elle va pouvoir trouver dans une maison aussi dévastée où l'on a déjà trouvé un fourre-tout assez invraisemblable, et la voilà déjà qui me quitte. J'empoigne mon fusil et cale la crosse contre mon épaule alors que je suis du regard l'infecté qui progresse. J'entends Laila s'enfoncer dans la chambre des enfants et remuer des trucs. Pas de kry pour alerter qui que ce soit. Pourtant, elle fait un peu de bruit et en plus de ça, le zombie du rez de chaussée commence par cogner contre la porte. Puis, contre la vite à côté de celle-ci. Il la fend rapidement et je claque ma langue contre le palais d'impatience alors que la monstruosité finit par passer au travers du verre, pas assez résistant pour tenir plus de quelques minutes. Je souffle d'un air impatient à la jeune femme, pressant.


| Depêche toi ça... |


Je lâche un grognement rauque alors qu'une masse sortie de la chambre des parents me percute. Je tombe par terre. Avec son boucan et le raffût dans l'entrée, Laila a attiré sur le couloir un Z qui bien entendu, me mort en plein... Cache-nez. Je respire d'un coup, suffoquant presque de terreur alors que j'ai conscience de n'avoir rien eu mais que j'ai failli mourir. Nous luttons à même le sol alors que suffoquant, j'appelle à l'aide.


| Laila! Lai... Laila! |


Le contaminé, un obèse qui me rend plusieurs dizaines de kilos et me déverse esquilles et tripailles en plein sur le ventre, tente de me mordre plusieurs fois et il n'y a que mon coude repoussant sa gorge qui me maintient en vie. Je tire de mon autre main le tournevis acéré de ma ceinture pour tenter de le planter dans son crâne, depuis sa gorge.


Type d'action je tente de dézinguer le contaminé à coups d'arme blanche



Je rate mon coup et le zombie se penche vers moi alors que l'autre va commencer à monter les escaliers. Cette fois, ça sent le sapin.



Points de vie restants : tous
Munitions restantes : toutes
Gains des fouilles : rien
Endroit où je me trouve :  dans le couloir de l'étage
Endroit où se trouvent mes ennemis : 1 à une zone dans la rue et 1 au contact, dans le couloir de l'escalier.

_________________

Codage (c)Kanala // Gif (c) Tumblr


Dernière édition par Philippe Esclavier le Ven 5 Fév - 17:05, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Running After My Fate
Messages : 8670
Membre du mois : 11
J'ai : 38 ans
Je suis incarné(e) par : Christian Bale
Crédit(s) : Kanala
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

. :
Running After My Fate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Ven 5 Fév - 16:53

Le membre 'Philippe Esclavier' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Arme Blanche' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Mer 17 Fév - 14:09

Sophie la girafe. J’en avais une à mon lycée. Elle était grande et elle s’appelait Sophie. Il nous avait pas fallu plus mes potes et moi pour lui donner ce surnom et étonnement, elle l’avait plutôt mal pris, n’assumant pas, la nulle ! Je veux dire, moi on m’appelait bien Lala la chaudasse et je n’ai jamais rien trouvé à y redire. Je veux dire, c’était pas comme si c’était un mensonge alors je m’en foutais, mais complètement. On m’aurait surnommée Lala la coincée, ouais c’est sûr que j’aurais pas kiffé ma mère et que je serais aller remonter plus d’une bretelle. Mais là, pourquoi faire une affaire d’état la réalité ? Aucun intérêt, on est d’accord.

J’étais perdue dans mes pensées – ouais ouais, ça m’arrive d’en avoir des fois ! – quand j’entendis un bruit venant d’en bas. Ah Papa français devait surement avoir un problème. Je me relevais et me mis à marcher doucement, sans faire de bruit, vers l’endroit où je l’avais laissé. Il se mit alors à crier. Bon niveau discrétion, on repassait. Et vu qu’il ne l’était plus, je n’avais pas besoin de l’être. Je me mis alors à courir jusqu’à lui. Je lâchais un juron dans ma langue natale en le voyant aux prises avec l’un de ses fucking zombies de caca qui ont le don de nous gâcher notre vie déjà bien pourris. Je siffle pour attirer son attention et dès qu’il leva la tête, je lui envoyais mon couteau dans la tronche, priant pour faire mouche.

Type d'action J'attaque le zombie au contact de Phil

Héhé je suis trop une bombasse de malade ! Head Shoot ! Comment je suis trop balèze comme meuf. Nan parce que ma lame s’était plantée dans le cerveau du zombi comme je l’avais voulu et il était retombé mort pour de bon cette fois ci. Je ferais peut-être carrière dans le lancer de couteau finalement ? Je lâchais un Yes… Prend en de la graine ! avant de me précipiter dans les escaliers et tirer de la tête du cadavre mon couteau. Ce serait bête de l’abandonner alors qu’il venait de me porter une chance de malade. Je donnais un coup de pied dans le corps du zombie qui roula plus loin, puis tendis ma main vers l’homme en lui demandant Rien de cassé ? Il n’a pas mordu hein rassures-moi ? Parce que ça me ferait chier de devoir te buter aussi. On ferait mieux de se casser d’ici. Ya rien là haut et vu le raffut qu’on a fait, on a dû attirer du zombie

Points de vie restants : tous
Munitions restantes : ///
Gains des fouilles : Rieeeen
Endroit où je me trouve :  un cadavre vraiment mort non loin.
Endroit où se trouvent mes ennemis : Quelque paaaaaaaaart !

_________________

Chewbacca a dit un jour : "Uuuuuuuuuuuuur Ahhhrrrrrrrrr Uhrrrrrrrrrrrrrr Ahhhhhhhhhrr Aaaaaaaarhg"... Je sais pas pour vous, mais moi, je suis complètement d'accord avec lui.


Dernière édition par Laïla Harrison le Mer 17 Fév - 14:15, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 23
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Messages : 905
Membre du mois : 0
J'ai : 23 piges déjà ! Le temps ça passe trop vite mon gars !
Je suis incarné(e) par : Marie Avgeropoulos
Crédit(s) : (c)Halloween
Je suis un(e) : Black Widow.
Mes hauts faits :
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Mer 17 Fév - 14:09

Le membre 'Laïla Harrison' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Arme Blanche' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    Dim 21 Fév - 0:31

Je suis encore une fois à deux doigts de crever, là. Ca devient franchement insupportable. Un de ces quatre, je vais vraiment finir par claquer. Comme cette mâchoire qui pue la mort au sens propre comme au figuré qui se penche vers moi et claque, à quelques millimètres seulement de ma chair. Ma barbe va sentir le rance après un contact aussi prolongé avec cette haleine fétide. Ca me fait penser à l'odeur de bêtes écrasées qui sont restées en plein soleil pendant un jour ou deux, sur le bord de route qui menait au village perdu de mes grands parents, dans le Nord de la France. Ces bestioles étaient là où elles étaient mortes, bouffées par les mouches et à demies cuites, les tripes à l'air. Ben dans la bouche de ce salopard, ça sentait pareil. Et voilà que l'autre montait les escaliers. Je retenais celui-là à grand peine. Le second allait débarquer avec ses gros souliers et risquait fort de n'avoir rien en face de lui pour le contraindre à ne PAS me manger tout cru. Il trouverait forcément un bout de moi sans défense. Un mollet, un avant-bras, quelque chose que je ne pourrais pas remballer ou lui expédier en pleine gueule à cause du premier empaffé qui cherchait déjà à faire de moi son filet américain du jour. Sa mâchoire claque à nouveau et il s'excite en se pressant contre moi, sur moi, tout prêt qu'il est à me bouffer.


J'entends un juron poussé en anglais, en américain même on pourrait dire tant l'imprécation lancée l'avait été avec l'accent typique de ce côté ci de l'océan. La cavalerie ? Vraiment ? J'étouffe sous le poids du contaminé qui cherche à me faire la peau.



| Vite, put... |


Pas le temps de finir ma phrase, je grogne, gronde et rue pour repousser mon agresseur. J'entends un coup de sifflet et une lame vole droit dans le crâne de mon agresseur. La lame s'enfonce dedans, les yeux du contaminé se révulsent et il s'aplatit sur moi. La jeune femme pousse une exclamation joyeuse et me dis même d'en prendre de la graine. Laila me tend la main et me dit qu'on a attiré du monde. Je reprends mon souffle, haletant, et je hoche la t^te en signe d'acquiescement.


| Non c'est bon, ce salopard m'a pas... Merci. Belle preuve de dexterité, fillette. |


Je la prends par la main et la tire à ma suite vers la chambre parentale, pour qu'on puisse se barrer par le toit de la véranda.


| On va passer par là le temps que ce connard passe la porte, ok? |


Type d'action j'avance vers la chambre



Ok, rien ne bloque notre progression. Nous arrivons dans la chambre et j'ouvre la fenêtre, qui donne sur la véranda typique des maisons de la rue. L'ouverture est haute, il va falloir la grimper. Je tends mon autre main à la jeune femme.


| Prends ma main si tu veux vivre. |


Mettez cette vanne pourrie, cette référence vaseuse, sur le compte de la peur, de la fatigue, de la lassitude si vous voulez. Mais moi je trouve ça drôle. On doit faire vite et je compte bien l'aider à passer au plus vite, en la poussant au cul si nécessaire.


Points de vie restants : tous
Munitions restantes : toutes
Gains des fouilles : rien
Endroit où je me trouve :  dans le couloir de l'étage
Endroit où se trouvent mes ennemis : 1 à une zone dans la rue et 1 au contact, dans le couloir de l'escalier.

_________________

Codage (c)Kanala // Gif (c) Tumblr


Dernière édition par Philippe Esclavier le Dim 21 Fév - 0:34, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Running After My Fate
Messages : 8670
Membre du mois : 11
J'ai : 38 ans
Je suis incarné(e) par : Christian Bale
Crédit(s) : Kanala
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

. :
Running After My Fate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: [Terminé] Here we are    

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Here we are
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Rive Sud du Saint-Laurent, Canada
 :: Les Ormeaux :: Resto-Bar Marina
-
Sauter vers: