AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]
MessageSujet: Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]   Lun 16 Nov - 17:18

Je laisse tomber à terre près des autres les quelques trucs à faire brûler que j’ai ramassés, avant de souffler dans mes mains. Putain qu’il fait froid. Je me frotte la tête, évacuant la neige qui s’y trouve. On est début décembre et il commence déjà à faire un temps de merde. Enfin commence… Okay, on est au canada, en décembre qu’il fasse froid, c’est normal. Je crois qu’on est début décembre. J’en suis même pas certain. Mais si c’est que le début, on a intérêt à se bouger le cul et à trouver de quoi se réchauffer et bouffer. Sinon, on ne tiendra pas. Et des vêtements. Ouais aussi et surtout des fringues. Mourir de froid ça reste super con comme mort y a pas à dire. Surtout qu’eux, les zombies, ça a pas l’air de les affecter énormément pour le moment. Si on monte dans le nord pour crever de froid et qu’à eux, ça leur fait rien… Une idée brillante. Quelle merde. Je soupire. J’exagère, ça les ralentit. C’est déjà ça ouais. Reste à savoir si ça les arrêtera eux ou nous en premier, et j’avoue que pour le moment, j’ai pas vraiment de certitudes sur ce point.

Je fais quelques pas et regarde autour de moi. Super, c’est toujours quand on a besoin qu’il y a personne. Faut dire que j’ai été tellement aimable dernièrement… et que j’en ai tellement quelque chose à foutre…
Je récupère mon sac et sors un peu. Encore. Prendre l’air. C’était devenu presque vital dernièrement. C’était ça ou péter un plomb avec les autres. Plus les jours passent, plus j’ai l’impression d’être déconnecté. Je sais pourtant qu’il faut que j’arrête, ça rend service à personne, ni à Beth, ni à moi. Mais alors quoi ? Je lui en veux, à lui. Je m’en veux, à moi. Et pourtant, au fur et à mesure, ne reste que du vide. Un vide absolu et glacial.

Je lève la tête vers le ciel obscurci de nuages, resserrant mon blouson contre moi. Mais si c’est pour partir en exploration, autant ne pas y aller seul hein… et puis avec la neige qui est tombée dernièrement, laisse tomber la galère.
Au bout de quelques mètres, j’aperçois Morgane. Je poursuis ma route, plus lentement. Sûr que c’est une bonne idée ? Non. Mais quoiqu’il se soit passé avec Clayton, elle sait se débrouiller. Et c’est pas tout ce qui compte dernièrement ? Et puis, après tout, vaut mieux elle qu’un autre qui me gavera encore plus vite. Quoique c’est pas dit non plus, qu’elle me gavera pas en moins de deux. Je sais même pas si je lui ai déjà parlé. Enfin en dehors des salut et autres trucs bateaux. Je l’observe avant de me décider à prendre la parole.

« Salut Morgane.
Ça va ? Dis, ça te dirait d’aller faire un tour je sais pas trop où ? »
Super, pour un peu on dirait un ado maladroit qui drague.Ou qui essaie du moins...
Un sourire en coin apparait sur mon visage. « Rien que toi et moi ouais. » Je secoue la tête à moitié amusé.   « Sérieusement, j’aimerais bien savoir ce qu’il y a dans le coin…  »


Dernière édition par Ryan Tannen le Lun 23 Nov - 14:50, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]   Jeu 19 Nov - 17:13

[Je viens de noter, tu t'es trompée, on n'habite pas du tout le centre-ville... Cf carte. C'est pas très grave, j'ai rattrapé le coup]


J'ai froid et j'ai la dalle. Je me sens un peu seule, aussi. D'habitude, je déteste les gens. Je les trouve stupides, avec toutes leurs simagrées, leurs états d'âme et tout le reste. Je compte bien survivre bien sûr, mais cette vie-là ne valait pas vraiment le coup d'être vécue. Nous avions installé notre camp de base dans un complexe de fabriques, au nord de Trois-Rivières. Je connaissais assez bien la ville, enfin, dans mes souvenirs. J'y avais fait mes premières armes. Quelques cambriolages pour me faire la main et dès que j'avais été repérée par de vrais caïds, mes premiers casses de banques, de magasins. J'étais passée, bien plus tard, aux Etats-Unis pour faire dans le plus lourd encore. Les fourgons, notamment. Certaines entreprises à haut niveau de danger et de risque. Je ne voulais pas me laisser faire dans cette existence et j'avais donc désiré depuis le tout départ avoir suffisamment d'argent pour ne jamais être dans le besoin. Ce n'était pas forcément quelque chose que je souhaitais, et même aujourd'hui je désirais plus que tout pouvoir obtenir les moyens de survivre. Des moyens confortables en tous cas. Aujourd'hui, le groupe s'était dirigé vers le sud, vers le centre-ville, pour aller y fouiller les environs. On avait dit qu'il ne fallait pas qu'on se disperse et pourtant, on le faisait tous. Nous passions tellement de temps ensemble dans la fabrique qui nous accueillait pour la nuit que nous avions sans doute tous un peu besoin de temps et d'espace.


C'était aussi pour cela que les choses avaient dérapé avec Clayton. Déraper est encore probablement en dessous de la vérité mais ça ne compte plus. Le problème a été réglé, maintenant. Je n'ai aucun problème avec ce qu'il s'est passé, même si personne n'a jamais posé de questions, même si tout le monde s'est fait sa propre idée. Je suis comme ça.


J'entends une voix derrière moi, qui me tire de mes pensées. Je regarde le jeunot de haut en bas. Et hausse un sourcil.

| Ta copine est au courant que t'essaies de devenir un homme sans elle? |


Oups, ça m'a échappé. Je me fais un peu moins circonspecte.


| Et donc, tu veux qu'on parte. Seuls? Ok. Montre moi la voie, mon grand. Et on se lance. | ajoutais-je avec ma barre en fer entre les mains.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]   Lun 23 Nov - 20:51

[On aurait très bien pu se déplacer jusqu'au centre hein.... ]

J’ai froid, j’ai faim et il fait un temps de merde. Ca résume bien mon état d’esprit. Alors non, je vais pas jeter la pierre, parce qu’on s’était dit la même chose. Aller au nord. Aller plus haut, là où il fait plus froid, en espérant que ça agisse sur ces saloperies de morts. Tout le monde s’est dit la même chose. Enfin, tous ceux encore en vie et à peu près sain d’esprit. Les ralentir, les geler, à défaut de pouvoir tous les stopper et les tuer. Ce que je me demande là dans l’immédiat, c’est à combien il va falloir que descende le thermomètre pour que ça fonctionne ? … Si ça fonctionne ouais. Parce que c’est même pas encore sûr du coup. Bon, ça a l’air de les ralentir, donc ça devrait marcher… Logiquement… Sauf que si les températures continuent de chuter, on va finir par avoir de sérieux problèmes existentiels aussi. Rien qu’avec la neige, ça va devenir bien plus difficile, comme si ça ne l’était pas assez avant.

Et à défaut de tourner encore en rond, sans réellement fouiller alors qu’on est censé être venus pour ça, je me dis que ça marcherait peut-être mieux à deux. Parce que ça me motivera peut-être. Et parce que le concept de faisons des groupes de 1, ça pue toujours, on est d’accord. Reste la question du qui, vu que je ne suis même pas certain de connaître leur prénom à tous…
Marchant dans la fine couche de neige, la faisant craquer sous mes pas, paye pour ta discrétion, je me rends compte qu’au final, j’ai déjà pris ma décision vu que je me retrouve en face d’elle. Je la connais pas, c’est pas forcément l’idée du siècle, mais d’un côté, je me dis que ça pourra pas être pire.

Je la fixe, avant de sourire. Ouais, celle-là je l’ai cherché.

« Pourquoi, tu te proposes ?
Et j’ai pas attendu que tu sois là pour ça, rassures-toi, t’auras pas à te dévouer. »


Je secoue la tête alors qu’elle ramasse ses affaires, ou sa barre plutôt. Ouais, j’ai quelques phrases en rapport qui me viennent à l’esprit, mais non, on va éviter, quelque chose me dit que je finirais pas gagnant à ce jeu-là.

« A deux, c’est toujours mieux que seul non ? »

J’esquisse à nouveau un sourire.

« Et sois pas trop déçue, mais c’est pas non plus un tête à tête aux chandelles. »

Je désigne quelques bâtiments derrière le marché.

« Ils sont un peu à l’écart, on a ptre une chance de trouver quelque chose d’intéressant et de plus utile qu’un zack qui sait… »

J’en prends la direction, jetant des coups d’œil autour de nous.


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]   Ven 27 Nov - 10:36

Je n'aimais pas les gens, en temps normal. Je n'avais jamais aimé vivre dans une communauté, peu importe laquelle. Tout juste avais-je toléré de coexister avec les sociopathes qui m'entouraient dans le cadre de mon "travail", et encore, je n'avais jamais eu de confiance absolue dans leurs capacités et dans leur comportement vis-à-vis de moi. Je me rendais bien compte que je me devais d'avoir un peu plus d'ouverture aujourd'hui en matière de partenaires; j'avais compris que je ne pourrais pas toujours survivre absolument toute seule et ce constat me paraissait aussi effrayant que nouveau, assez motivant même. Je restais pourtant sur mes gardes. Je savais que parmi ces gens, beaucoup ne passeraient pas l'hiver, ce qui ne me poussait pas à leur accorder trop de crédit, et encore moins de place. Cette posture ambivalente qui était la mienne me rassurait malgré tout; je savais que je ne m'attacherais pas, en tous cas pas trop, et que je parviendrais à rester concentrée suffisamment longtemps et suffisamment fort pour ne pas handicaper mes chances de survie. J'espérais en tous cas que le temps, avant de nous menacer directement, handicaperait d'abord les contaminés avec plus d'efficacité que tout ce que nous avions pu mettre en place jusque-là. Inutile de préciser que je ne prêtais pour autant qu'à moitié attention à ce qui m'entourait en dehors des zombies...


Le jeune type qui vient me voir a l'air grand et bien fait. Un gentil, j'le vois dans ses yeux. Le type qui a sa copine, plutôt bien roulée, même si ce n'est qu'un sac d'os. Je crois qu'il a perdu son père ou je sais pas qui, dans l'Eglise en quittant Coaticook. Sachant cela, forcément, ça devrait sans doute me le rendre plus agréable... Mais ce n'est pas le cas. Je n'ai pas de pitié et pas vraiment de compassion non plus, pour qui que ce soit. En tous cas, lui a survécu et c'est tout ce qui m'intéresse. Je le détaille de haut en bas quand il me demande si je me propose, ne se laissant pas démonter par mes vannes.



| Je sais pas trop si je suis tentée, là. |


Je lève les yeux au ciel. On dirait que je me suis trouvé un nouveau camarade de jeu.


| Ca dépend du partenaire j'imagine, et si j'ai pas droit à un dîner aux chandelles, tes chances diminuent. |


Je le suis et nous arrivons à proximité d'une boutique, que j'explore du regard au travers de la vitrine. J'ai l'impression qu'on vendait des fringues, là-dedans, mais ça ne change rien au fait qu'on trouve parfois des choses très intéressantes chez les commerçants, en fouillant bien.


| J'entre, tu me couves, et tu restes concentré sur autre chose que mes fesses. |


Lui lâchais-je avec un regard éloquent avant de poser ma main sur la porte.


Type d'action J'essaie d'entrer


Je me retrouve con, poignée bloquée. Je dévisage le type.


| Une idée? |


Points de vie restants : ...
Munitions restantes : ....
Gains des fouilles : ...
Endroit où je me trouve : dans la rue, face à une boutique
Endroit où se trouvent mes ennemis : .../blockquote>


Dernière édition par Morgane Beaulieu le Ven 27 Nov - 10:40, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]   Ven 27 Nov - 10:36

Le membre 'Morgane Beaulieu' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Mouvement' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]   Ven 4 Déc - 11:41

J’ai dit que je ferais des efforts. Donc j’essaie. Je vais vers les autres, je me montre plus souriant que depuis des jours, voir des semaines je sais pas trop. Mais si j’allais plus ou moins spontanément vers les autres, ça me demande davantage de travail, davantage d’énergie et d’efforts maintenant. Un psy dirait que je refuse de m’attacher plus que nécessaire après la perte de Jack, que je me suis replié sur moi-même, etc etc… Et il aurait sans doute raison. Mais je l’emmerde quand même.

Bref. Tout ça pour expliquer que je me retrouve en train d’échanger des pseudos vannes à deux balles avec Morgane sans trop savoir comment.
Je hausse un sourcil alors qu’elle continue sur sa lancée.

« Pas tentée ? C’est hard tu sais. Tu me blesses dans mon amour-propre là. »

J’esquisse un sourire.

« J’aurais dû me taire alors, ma franchise me perdra… Et je suppose qu’à trop tomber sur des boulets, vaut mieux se débrouiller seul… »

Oui, je sais. Je gagnerais certainement pas ce petit jeu avec elle pour la simple et bonne raison que j’ai Beth. Au bout d’un moment, je vais me retrouver coincé. En attendant, c’est plutôt amusant. Ça change les idées quoi.
Quelques boutiques abandonnées depuis un moment, à moitié délabrées avant l’heure, sans aucun doute déjà pillées, mais on sait jamais, de bonnes surprises demeurent parfois.
Je penche la tête sur le côté, et mon regard passe sur elle de haut en bas.  

« Je vais tenter. Mais je te promets rien, c’est franchement difficile. » Je remonte jusqu’à ses yeux. « Mais je vais essayer si tu me promets de pas rester fixer sur les miennes. »

Sisi, avec le ton sérieux et tout qui va bien. Je la regarde essayer d’ouvrir la porte, qui forcément est fermée. Sans déc, à quoi ça sert de verrouiller une porte dans ces circonstances ? Je regarde autour de nous, avant d’aviser une fenêtre pas trop haute que je lui désigne.

Type d'action Je tente d’entrer par la fenêtre

Je pousse la fenêtre, qui s’ouvre sans trop de bruit. Je grimpe dessus et tends la main pour aider Morgane à entrer. Qu’est-ce que je disais ? La moitié des portants et des cintres sont à terre, je sais pas trop si c’est du pillage ou juste une lutte, mais ça a l’air mal barré pour trouver quelque chose.
Je fais quelques pas dans le magasin, et commence à regarder en soulevant quelques vêtements ici et là.

Type d'action Je fouille les tas de fringues

Je me tourne vers Morgane, après avoir regardé derrière le comptoir, vois si elle a trouvé quelque chose de son côté, quand le putain de portant en équilibre sur ledit comptoir se casse la gueule. Et Merde. Je grimace. Ouais, bon, c’est peut-être un peu de ma faute, mais qu’est-ce qu’il foutait là aussi ce truc de merde ? Et je me fige en entendant du bruit dans la pièce à côté.

« C’est pas de ma faute. Et je regardais pas tes fesses, t’étais tournée vers moi… »

Points de vie restants : 20/20
Munitions restantes : /
Gains des fouilles : /
Endroit où je me trouve : Dans le magasin même
Endroit où se trouvent mes ennemis : Un dans la réserve


Dernière édition par Ryan Tannen le Dim 3 Jan - 15:45, édité 3 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]   Ven 4 Déc - 11:41

Le membre 'Ryan Tannen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Mouvement' :


--------------------------------

#2 'Fouille' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]   Sam 5 Déc - 13:21

Le type entre directement dans mon jeu. Ou bien c'est un petit marrant de base, ou bien il fait partie de ceux qui n'ont pas trop de scrupules à échanger des blagues de cul avec des filles qu'ils connaissent pas, alors qu'ils sont eux-mêmes en couple. Ce n'est pas forcément très glorieux, mais tout dépend de ce qu'il compte faire du terrain qu'il prépare par ses vannes douteuses. Je ne porte jamais véritablement de jugement sur les gens, en tous cas pas de manière individualisée, car j'ai compris depuis longtemps que l'humanité était peuplée de sales connards égoïstes, individualistes, et que leurs réactions étaient le plus souvent, sinon incompréhensibles, au moins illogiques. Ce type pouvait n'être qu'une grande gueule, un mec qui avait simplement envie de décoller, ou un connard qui voulait déjà me trousser. Peut-être un peu tout ça à la fois, d'ailleurs. Je haussais les épaules.


| Fais-moi changer d'avis, p'tit brun. |


J'allais pas l'appeler « beau brun ». Je devais avoir dix ans de plus que lui. En tous cas, j'en avais l'impression. Il me faisait l'effet du mec tout gentil tout mignon qui avait vu des trucs infiniment plus sales qu'il n'en avait jamais fait, pour arriver jusque là. Encore qu'il se tirait une bombasse, jeune certes, mais bombasse quand même. Il y avait peut être quelque chose à faire d'un mec comme lui au sein du groupe. Je ne répondais rien à ce qu'il me dit ensuite, car cela n'avait finalement pas beaucoup d'importance. Il me dévisage maintenant, et je me jauge. Il peut faire ça pour s'amuser, mais ce n'est jamais innocent chez un mec. Je suis partagée entre le côté flatteur de la situation et le fait qu'il se comporte comme un sale con.


| Alors profite bien de la vue, mais te fais pas piquer par ta copine en train de te tripoter, ça fera désordre. |


Je suis donc le jeune homme, qui me laisse de la place et qui m'aide à entrer. Je prends sa main. Douce mais ferme. Pas un travailleur manuel. Il devait être étudiant ou je sais pas quoi, avant la fin du monde. Maintenant, c'est un survivant. P'tet pas un guerrier, mais un survivant. Le portant derrière l'endroit qu'il fouille se pète la gueule avec grand fracas et je retiens ma respiration. On est dans la merde là. Et un grognement nous parvient de la réserve. Je coule un regard mauvais vers le jeune homme, avant de lever les yeux au ciel.


| Bon bah maintenant, plus besoin d'être discrets. J'espère qu'ils sont pas trop nombreux parce qu'en devant repasser par la fenêtre, on va se faire buter sinon. Bon, tu me suis et tu te pisse pas dessus, et tu couvres mes arrières. |


Type d'action J'avance vers la réserve


J'avance en direction de la réserve, esquivant ce qu'il y a sur mon passage en me coulant dans la pénombre, barre à mine tendue. Je déferouille la porte de la réserve et entre, au moment où la fripière me saute dessus, bras tendus. J'essaie de lui écraser le visage à coups de barre en fer, mais ne parviens qu'à la repousser.


Type d'action J'attaque la créature avec mon pied de biche


| Arrêtes de te toucher et files moi un coup de main, avant que cette pute crevée nous attire ses copains![/b] |


Points de vie restants : ...
Munitions restantes : ....
Gains des fouilles : ...
Endroit où je me trouve : dans la réserve de la boutique
Endroit où se trouvent mes ennemis : 1 dans ma zone, au corps à corps ...


Dernière édition par Morgane Beaulieu le Sam 5 Déc - 13:25, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]   Sam 5 Déc - 13:21

Le membre 'Morgane Beaulieu' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Mouvement' :


--------------------------------

#2 'Arme Blanche' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]   Jeu 10 Déc - 16:18

On le dira jamais assez, mais dire des conneries, ça fait du bien. Bon, de son côté à elle, je sais pas trop. Mais comme je pense pas vraiment l’intéresser, y a pas trop d’inquiétude. Pis elle a pas la gueule à prendre mal ce genre de truc. Je grimace et secoue la tête.

« Non. Pas la peine. Je m’en remettrais… Je crois. » Je souris. « Pis t’es pas trop mon genre non plus.
Et mon ptit cœur tout mou est déjà pris, donc… je n’aimerais pas devoir te briser le cœur par la suite. Ce serait moche. »


Je hausse les épaules. Bon, après ouais, objectivement, elle n’en restait pas moins super canon. Faudrait être con pour pas se l’avouer. Mais je suis super con aussi dans mon genre. J’ai pas envie d’elle. Pas vraiment. Même après tout ça, ou peut-être aussi grâce à tout ça jsais pas, la seule qui compte réellement c’est Beth. Je peux même pas imaginer continuer sans elle. Ouais. Y en a qui se marreraient à se rouler par terre je sais,  en entendant ça. Mais depuis le temps, je m’en fous pas mal.
Je continue malgré tout à lui répondre. J’esquisse un sourire.

« Si je me fais piquer, c’est que je serais avec elle, et même si c’est difficile à croire, je penserais à elle. » Je la regarde, dans les yeux ouais. « Même si t’es vraiment canon. »

On rentre dans la boutique, sans trouver quoique ce soit d’intéressant visiblement. Mais, histoire qu’on reparte pas les mains vides, forcément y a du bruit.
Ouais, en espérant comme elle dit, qu’il y en ai qu’un.

« Ouais, en espérant. Et ouais, je suis derrière, t’inquiètes pas, je vais pas me barrer. »

Je ramasse la barre en métal d’un des portants cassés, et la suis alors qu’elle rentre dans la réserve. A peine est-elle entrée que cette saloperie de zack lui tombe dessus, sans qu’elle parvienne à la frapper réellement. Elle finit par parvenir à la repousser assez, assez pour m’envoyer encore une remarque dans la gueule, assez pour que je puisse l’aider sans lui foutre un coup à elle.


Type d'action Je frappe le zombie

Je l’aide à repousser la morte et la frappe à mon tour avec mon arme improvisée, mettant autant de force que possible dans l’espace restreint. La barre l’atteint juste au-dessus de l’oreille et son visage se retrouve fracassé contre le mur. Elle y glisse et tombe à terre, laissant une traînée rougeâtre tout du long. Je soupire.

« Heureusement qu’il y en avait qu’un. » Je me tourne vers elle.
« Ca va ? T’as rien ?
On continue ? »

Points de vie restants : 20/20
Munitions restantes : /
Gains des fouilles : /
Endroit où je me trouve : Dans le magasin même
Endroit où se trouvent mes ennemis : /


Dernière édition par Ryan Tannen le Dim 3 Jan - 15:51, édité 3 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]   Jeu 10 Déc - 16:18

Le membre 'Ryan Tannen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Arme Blanche' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]   Mar 15 Déc - 15:16

Bon, ok, je n'avais jamais eu un langage très châtié durant toute mon existence, et maintenant moins que jamais. Ce que j'attendais le plus en fait, c'était bien de pouvoir justifier et légitimer tout ce qui pouvait me mettre en colère, alors franchement, rudoyer quelqu'un ne me faisait pas peur ni ne m'intimidait. Je ne voulais en aucune manière me faire de nouveaux ennemis, jouant plutôt sur la proximité que pouvait permettre un langage de charretier. Je ne comptais pas, en tous cas, me restreindre ni me limiter. J'avais haussé un sourcil en l'entendant me dire qu'il s'en remettrait et que je n'étais pas son genre. Comme si je ne pouvais pas être le genre de quelqu'un. N'importe quel mec rêverait de m'avoir, alors bon. Je n'y croyais pas trop, à ses raisons.


| Je suis pas ton genre? Vraiment? Mince alors, me voilà carrément bousculée dans ma féminité, enfoiré. |


Je n'étais pas la fille la plus féminine qui soit, même moi je ne pensais pas un truc pareil. Je haussais les épaules en lâchant un "blablabla" sonore quand il jouait au preux chevalier bien amoureux de sa demoiselle en détresse, sa petite princesse si belle et si précieuse. Ce que je souhaitais absolument, c'était qu'il arrête ses conneries, alors je ne le relançais pas là dessus.De toute manière, le combat qui s'annonce nous prive de toute capacité à avancer dans une quelconque discussion et si le jeunot me rassurer sur ses intentions, je suis encore très loin de lui accorder ma confiance. Je ne ferais pas cette erreur, vous pouvez me croire. Je me galère un petit moment contre la monstruosité avant qu'un terrible coup ne lui pulvérise le crâne et n'arrose le mur de ses morceaux et de son sang à moitié coagulé. Je serre les dents en me redressant.


| Ca va, j'ai rien. |


Je suis en colère. Pas contre lui mais contre moi. J'aurais pu mourir assez connement, sur un coup comme celui-là. Pour me forcer à bouger, je fouille la réserve.


Je fouille la réserve


en remuant les affaires des proprios et les marchandises, je tombe finalement sur une boîte remplie de crêpes déshydratées au chocolat. J'en sors deux et lui en tend une dans ma main, posée dans ma mitaine de cuir usé.



| Puisque d'autres récompenses te font ni chaud ni froid, j'imagine que t'as quand même un peu faim, non? |


Points de vie restants : ...
Munitions restantes : ....
Gains des fouilles : 1x nourriture
Endroit où je me trouve : dans la réserve de la boutique
Endroit où se trouvent mes ennemis : ...


Dernière édition par Morgane Beaulieu le Mar 15 Déc - 15:18, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]   Mar 15 Déc - 15:16

Le membre 'Morgane Beaulieu' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Fouille' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]   Ven 25 Déc - 19:57

Au final, je sais pas si  ça la fait chier ou pas. Ouais bon, c’était pas des plus diplomates j’avoue. Mais pour ce qu’elle a l’air de le croire et d’en penser de toute manière, ça ne va pas être bien grave. Je souris à sa réponse, me demandant tout de même à quel point elle prend ça sérieusement ou pas. Je sais pas trop si j’ai jamais été doué pour savoir ce genre de truc. Je sais même pas comment j’ai fait pour avoir Beth. Non pas que les nanas au collège c’ait été bien compliqué d’en avoir, mais la plupart se préoccupait simplement de savoir quel joueur de foot elles allaient manger au ptit déj, et non, je me leurre pas, j’étais pas le plus dégueu. Non, c’est pas juste de l’arrogance… Enfin, si sans doute un peu... Mais Beth elle… elle s’en foutait. Je crois même que ça a rendu le truc plus compliqué à la base.
Et voilà qu’elle me fait un joli blablabla alors que j’enchaine sur Beth justement. Okay. Je la regarde en souriant, avant de lever les mains en signe de reddition.
Et c’est comme ça qu’on se retrouve dans une espèce de cagibi, à essayer de tuer une de ces putains de morts. Sérieux, mais merde, on peut pas avoir la paix quoi ? On finit par arriver à la tuer pour de bon. Elle s’écroule lentement à terre, et je m’inquiète pour Morgane. Qui semble vexée ou un truc dans le genre de pas avoir réussi à la buter toute seule.
Je soupire et lui souris alors qu’elle fouille ladite réserve. Ouais, c’est un peu notre but. Elle sort de là, je ne sais comment, un paquet de crêpes au chocolat.
Je prends celle qu’elle me tend en souriant.

« Je crève la dalle oui, merci. »

J’ouvre le truc et croque dedans. Putain que c’est bon. J’ai l’impression de rien avoir bouffé depuis des jours. Et je vais pas m’appesantir dessus, parce que c’est sans doute plus ou moins vrai ouais.

« Et c’est pas que les autres récompenses me font ni chaud ni froid. Sans déc, t’es vraiment super jolie et tout.
Mais ouais, c’est ptre con, mais je l’aime. »


Je hausse les épaules, un léger sourire aux lèvres. Genre j’ai besoin de m’excuser de pas vouloir lui sauter dessus. Les nanas sont pas censées trouver ça chiant les mecs relous et qui draguent sans arrêt ?

« On continue ? »

Sans vraiment attendre de réponse, je retourne dans la pièce principale, et passe à nouveau par la fenêtre, avant de l’aider. Je désigne le magasin à côté.

« On tente à nouveau ? »

Type d'action Je pousse la porte d’un autre magasin

La porte s’ouvre sans difficulté. Super. Je tourne la tête en entendant des pas plus loin. Forcément. Ça pouvait pas juste être simple et tranquille. Je fais un geste pour que Morgane entre.

« Avec de la chance, il passera son chemin… Si on peut éviter… »


Points de vie restants : 20/20
Munitions restantes : /
Gains des fouilles : Nourriture *1
Endroit où je me trouve : Dans le magasin même
Endroit où se trouvent mes ennemis : Un à 2 zones


Dernière édition par Ryan Tannen le Dim 3 Jan - 15:47, édité 2 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]   Ven 25 Déc - 19:57

Le membre 'Ryan Tannen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Mouvement' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]   Ven 25 Déc - 23:09

La faim, ça allait. Le groupe avait encore des réserves. Nous avions tous perdu nos vieilles habitudes alimentaires, héritées d'un monde qui franchement n'avait plus grand chose à nous apporter, mais cela n'empêchait pas de les regretter. J'avais envie d'un énorme burger, bourré de cheddar, avec un énorme steak encore saignant, avec de la tomate et une sauce cocktail un poil relevée. Des tonnes de frites, une bière européenne pour faire passer le tout et paf ! Si en plus je pouvais avoir un ou deux gars costauds et pas farouches, ce serait le pied... Mais voilà ; il fallait se contenter de peu. En ce moment, on bouffait beaucoup de conserves. C'était pas mal au moins, je n'avais qu'à peine maigri mais j'étais toujours mince, effilée. Taillée pour la course, pour la discrétion. Comme avant mais en mieux. Les autres aussi s'étaient amincis, globalement, perdant la silhouette d'une vie de confort pour une vie à la dure, même si nous n'avions que rarement faim. Je propose donc à Ryan s'il veut bouffer. Histoire de prendre de l'avance. Après tout, on prend tous les risques, y'a pas de raison qu'on mange pas à notre faim. Si ? Non. Pas de quartier, pas de pitié. Il faut exterminer la racaille gorgonite.


Je m'égare.


Le type prend le paquet et me remercie. Je ne dis rien, et commence à engloutir la mienne. Je mange sans appétit, juste parce que je le peux. Le type continue à se défendre de toute pensée saugrenue. Ennuyeux. Je ne le regarde même pas en le regardant.



| Blablabla. | lui rétorquais-je, dédaigneuse.


J'étais indifférente à l'amour, car c'était un sentiment totalement à l'opposé de mon instinct de survie. Je ne pouvais pas me compromettre. Et les types pour lesquels je craquais ne me retenaient jamais bien longtemps. Ils n'avaient pas ce qu'il fallait. Ou c'était moi. Et franchement, dans le monde dans lequel nous vivions actuellement, il me semblait vraiment compliqué de pouvoir vivre quelque chose de vraiment fort avec quelqu'un. Je suis le type en haussant les épaules. On sort, on rentre à un nouvel endroit. Je lui lâche, haussant un sourcil.


| Tu parles trop. Agis plus. |



| Je fouille en vitesse |


Rien, sinon du bruit. Mes mains raffermissent leur prise sur ma barre à mine, le cuir de mes mitaines crissant sur la ferraille. Il y en a plusieurs, et ça va être la merde


| Bordel... Faut qu'on se tire, et en vitesse! |



Points de vie restants : ...
Munitions restantes : ....
Gains des fouilles : 1x nourriture
Endroit où je me trouve : dans la réserve de la boutique
Endroit où se trouvent mes ennemis : 1 zombie à 1 zone
1 zombie à deux zones.


Dernière édition par Morgane Beaulieu le Ven 25 Déc - 23:13, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]   Ven 25 Déc - 23:09

Le membre 'Morgane Beaulieu' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Fouille' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]   Dim 10 Jan - 19:14

Je me tais. Encore une fois. Amusé. Encore une fois. Je pense pas que ce soit juste moi. A mon avis, elle a juste un problème avec soit les mecs, soit les relations amoureuses. Plutôt ça ouais. Je lui parlerais plan cul et autres, je suis sûre qu’elle kifferait davantage. Mais bon, comme déjà mentionné, je gagnerais pas à ce jeu, elle ira bien plus loin que moi.
Donc, on va arrêter de parler de Beth, j’ai bien compris. Dans le fond, je m’en fous pas mal de ce qu’elle pense de moi, et de ma relation avec Beth. Mais bon, éviter de la gaver ou de se prendre la tête, ça peut être pas mal. Entre la faim, la fatigue et le reste, on a déjà de quoi faire. Et ça risque pas de s’arranger avec le temps qu’il fait.
Et là, maintenant de suite, après le premier zack qu’on venait de tuer, on avait assez à gérer  comme ça. Alors autant laisser courir et profiter de la bouffe que l’on trouve.

Je secoue la tête alors qu’elle continue de se montrer cassante. Quoi, qu’est-ce que j’ai dit encore ? Rien pourtant là il me semble. J’te jure. Je fouille de mon côté, la laissant faire du sien, quand je me fige. Merde. Encore. Toujours la même chose. Je la regarde et hoche la tête.
Je retourne rapidement près de la porte et regarde dehors.

Type d'action On sort du bâtiment

L’autre, dehors, a dû passer son chemin. Toujours ça de pris. J’ouvre la porte en silence, jetant des coups d’œil nerveux autour de moi.

« C’est bon, y a plus rien. »
Je la regarde, avant de regarder autour de nous et de hausser les épaules.
« On devrait aller retrouver les autres. Ils ont peut-être trouvé des trucs aussi. »

Et puis surtout, je veux m’assurer que Beth va bien. Mais ça, je lui dirais pas. Je souris. J’ai eu assez de blablabla pour la journée. Je reprends la direction du centre, de là d’où on vient.



Points de vie restants : 20/20
Munitions restantes : /
Gains des fouilles : /
Endroit où je me trouve : Dans le magasin même
Endroit où se trouvent mes ennemis : Un à 2 zones
Spoiler:
 


Dernière édition par Ryan Tannen le Dim 10 Jan - 20:40, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]   Dim 10 Jan - 19:14

Le membre 'Ryan Tannen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Mouvement' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]   Mer 13 Jan - 17:49

[HJ tu demandes la cloture et nos gains respectifs?]

J'ai l'impression qu'on n'avance pas, en tous cas pas assez vite. Je me retrouvais bien rapidement en danger avec ce type. Il y a des infectés un peu partout maintenant. Avec le temps, ils se sont montrés capables d'entrer dans des endroits protégés. Une fois même, en entendant un chat miauler à la mort sans aucun doute, j'avais vu une barricade lentement griffée et grignotée devant une fenêtre brisée; le cadavre de la pauvre bête déchiqueté à l'intérieur, dont il ne restait presque plus rien. Des zombies, il y en avait eu jusqu'ici. Et il y en avait encore plus apparemment, d'après le bruit que faisait le fond du magasin. Peut être qu'il y en avait encore dans les étages, dans la cour... Allez savoir. En tous cas, on va tous bientôt mûrir, mais le type continue de repousser mes avances, si désespérées il est vrai que je manque carrément de me trouver moi-même pathétique... Bien que cet état de fait n'était pas prêt d'arriver. C'était lui le minable, pas moi.


Le type semble dépité du ton que j'emploie avec lui. Pas de doute à avoir, il est carrément du côté des gentils, celui-ci. C'est tellement fade, sans intérêt. Franchement, il n'allait pas survivre très longtemps, j'en étais persuadé. Je le laisse fouiller et très vite, nous entendons encore des contaminés, du coup nous prenons sur nous pour nous tirer. Le type ouvre la porte avec précaution; je me demande un instant pour quelle raison, mais je me rappelle qu'il devait y en avoir un dehors. Il me confirme qu'il n'y a personne et qu'on devrait rejoindre les autres. Je hausse les épaules.



| Ouais, sans aucun doute. Comme ça tu pourras retrouver ta chérie et faire le fier. |


Au moins un qui pourrait tirer son coup ce soir en rentrant, comme récompense de toutes les vexations que nous avions subies depuis le début de la journée, comme récompense de notre labeur. Nous reprenons la route en silence.


Dieu me garde de cheminer encore en compagnie de puceaux!



Points de vie restants : ...
Munitions restantes : ....
Gains des fouilles : 1x nourriture
Endroit où je me trouve : dans la réserve de la boutique
Endroit où se trouvent mes ennemis : 1 zombie à 1 zone
1 zombie à deux zones.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]
» Mais oui, on dirait bien un gros minet, non ? [Livre 1 - Terminé]
» Suis-je simplement ici pour me remémorer un souvenir ? [Livre 1 - Terminé]
» Mais si, je suis la nouvelle directrice voyons!
» Je suis heureux quand il pleut [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Rive Nord, Trois-Rivières, Canada
 :: La Vieille Ville :: La Place d'Armes
-
Sauter vers: