Fall of Man
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur sans fil Dyson V10 + accessoires à 399 euros
399 €
Voir le deal

Partagez
Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up
MessageSujet: Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up    Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  EmptyVen 15 Juil - 1:04



Mercedes Cotton


               


               

21 mars 1984 ▪▪ Naissance à Detroit, aux Etats-Unis.
12 novembre 1989 ▪▪ Les services sociaux retirent Mercedes à sa famille.
15 janvier 1999  ▪▪ Mercedes devient accro à l'héroïne.
04 juillet 2000▪▪ Mercedes est placée dans son ultime famille d'accueil, où elle rencontre celle qui deviendra sa petite amie.
21 mars 2001 ▪▪ Mercedes est parvenue à dire définitivement non à la drogue.
21 mars 2002 ▪▪ Mercedes et Akheela sont "jetées" hors du système et commencent à économiser pour partir au Canada.
14 avril 2003▪▪ Elles s'envolent pour le Canada, à Toronto, et réussissent à louer un petit appartement.
09 juillet 2005 ▪▪ Mercedes achève sa formation de mécanicienne et obtient un travail dans un garage local.
20 août 2007 ▪▪ Mercedes épouse Akheela.
07 septembre 2013 ▪▪ Mercedes est internée pour une durée de trois semaines, à la suite d'une violente crise.
10 mars 2014 ▪▪ Mercedes est finalement diagnostiquée Autiste Asperger et entreprend une thérapie pour gérer ses émotions.
 30 septembre 2015 ▪▪ Akheela est mordue par un zombie alors que les deux jeunes femmes tentent de s'enfuir de Toronto pour trouver une ville "épargnée".
1er octobre 2015 ▪▪ Mercedes met fin à la vie d'Akheela, avant qu'elle n'ait le temps de se transformer.
20 décembre 2015 ▪▪ Après plus d'un mois d'errance, Mercedes arrive à Coaticook et intègre le groupe des Protecteurs, qu'elle n'a plus quitté depuis.

                Famille et statut ▪▪ La dernière fois que Mercedes a entendu parler de sa mère, c'était il y a plus de dix ans et cette dernière était rentrée en désintox' pour la énième fois. Elle n'a jamais su qui était son père, probablement un des fournisseurs de sa mère. Quant à Akheela, son épouse, elle l'a enterrée à la date du 1er octobre 2015. Depuis son entrée dans le groupe des Protecteurs, ses membres sont devenus sa famille et Mercedes ferait tout pour eux.
               

                Hypersensible Rusée Hyperactive Loyale Impulsive altruiste Obstinée Maternelle Abrupte Volontaire

               


                ▪ 31 ans ▪
              ▪ C.D (Prononcer Cee-Dee)▪
                ▪ Detroit ▪
                ▪ Protecteurs ▪
                ▪ Défense physique ▪

                ▪ Mécanicienne ▪
                ▪ Célibataire ▪


                ▪ Feat Rooney Mara ▪

                © Crédit Avatar

               

               
               


               
Passeport pour Zombieland

       
               
N°1 ▪▪ Comment avez vous réagi, quand les rumeurs d'épidémies se multipliaient autour de vous ?
J'y croyais pas vraiment... J'veux dire... Ca avait juste l'air d'une histore stupide, vous voyez ? Un hoax, une farce du 1er avril, un truc du genre. Y avait des liens sur Internet, mais j'étais sûre que c'était un coup à se choper des virus voire, pire, à se faire rickroller.

Mais Akheela, elle, elle bossait dans un hôpital. Elle a vu c'qui se passait. Et elle m'a dit que les rumeurs étaient vraies. Que quelque chose de grave se passait. Akheela, elle a toujours été plus maligne que moi, sur ce genre de trucs. Alors, j'ai fini par la croire et par prêter l'oreille aux rumeurs. J'ai commencé à avoir peur. Une peur qui est toujours là et qui ne me quittera jamais. Mais j'vais pas vous mentir : j'étais excitée, aussi. Ca, c'était la part de moi-même qui était née dans les foyers d'accueil. La gamine rebelle. Celle qui disait fuck au système et qui avait voulu voir le monde entier s'embraser. C'était fait.

Mais j'étais plus cette gamine rebelle. J'étais une femme, adulte. Et j'étais enfin prête à construire une vie stable, une famille. La vie est une sale chienne...

       
N°2 ▪▪ Où étiez vous au moment où la Grande Panique a débuté début juillet 2015, et comment y avez vous survécu ?
Le début de la panique ? J'étais toujours à Toronto, avec Akheela. Toronto, c'est une putain de grande ville et le Canada, j'ai toujours cru que ce pays était le royaume de la paix, des p'tits z'oziaux et des bisounours, alors imaginer que le chaos éclaterait là, c'était compliqué, m'voyez ?

Mais j'étais conne. Le système aux Etats-Unis m'avait déjà trahie et traitée comme une moins que rien. Pourquoi je devais attendre autre chose ici, dans c'pays ? On est restées à l'appart', on a essayé d'établir un siège. Mais les rues étaient remplies de ces trucs, les provisions commençaient à manquer et, pire, notre mini-bastion, aussi minable soit-il, attirait la convoitise...

On l'a défendu, mais quand c'est une famille qui s'est pointée, une mère, des gosses et tout... On est parties. Parce que merde... On pouvait s'en sortir, toutes les deux. Des gamins d'à peine dix ans, dans ce cauchemar ? Pas si sûr...

J'avais confiance en nous. En notre destin. Et j'avais tort.

       
N°3 ▪▪ Comment êtes vous arrivé à Trois-Rivières et ses environs ? Quel est votre plan de survie pour passer l'hiver ?  
On a marché, marché, marché. Quitter Toronto, déjà, c'était mission impossible. Akheela y est restée. On a passé ses derniers moments ensemble, main dans la main, et je lui ai donné le coup de grâce. Elle avait la trouille de devenir comme ces trucs.

Avant ça, elle m'a dit des trucs. Donné des ordres, comme il lui arrivait de le faire pour éviter que je foute tout en l'air. "T'as pas intérêt à te buter. Et j'veux pas que tu deviennes l'un de ces tueurs. C'est pas toi.". Alors, j'ai obéi. J'suis restée en vie, alors que j'avais plus rien. Plus rien, sinon des promesses. Mais les promesses, je les trahis jamais.

Alors, j'ai marché. J'ai réussi à quitter la ville. J'ai piqué une voiture, mais ça n'a pas été viable bien longtemps. J'ai trouvé un vélo, il m'a servi jusqu'à ce que le pneu crève. J'ai marché. J'avais pas de plan. C'était Akheela qui pensait au futur. Moi, je... j'essayais juste de vivre au jour le jour. Ou de survivre, pour le coup. L'hiver ? Je l'avais même pas en tête. J'avais rien en tête. Juste du chagrin. Et une putain de colère.

Et au bout d'un moment, j'suis arrivée. Emaciée, épuisée, égarée, mais arrivée. Et j'ai trouvé ma nouvelle famille.

       
N°4 ▪▪ Avez-vous déjà tué d'autres humains? Pourquoi?
J'ai pas pu. Pas après ce qu'Akheela m'avait fait promettre. C'était pas moi. Et elle avait raison. J'étais une teigne. Un voyou. Une délinquante. Un rejet de la société. Mais j'étais pas un assassin. J'étais pas une tueuse.

Quand il a fallu, j'ai menacé. Je me suis défendue. Mais j'ai pas porté le coup fatal. Je pouvais pas. Le faire, c'aurait été me perdre. C'aurait été perdre ce qui me reste d'Akheela. Et ça, j'peux pas. J'préfère encore crever que ça. Ma promesse, je la tiens. Surtout une promesse faite à ma femme. Une dernière volonté...


               
Entre vous et nous.


               
▪▪ Mercy ▪▪ 22 ans ▪▪ 12 ▪▪ Sur forumactif.fr ▪▪ Le contexte et le nombre de membres ▪▪ Rien de particulier ▪▪ J'espère que ma petite C.D vous plaira :D▪▪
       

                © nowgamer


               


Dernière édition par Mercedes Cotton le Sam 16 Juil - 1:45, édité 8 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up    Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  EmptyVen 15 Juil - 1:04



Règle 32 : Savourer les petites choses.


               


               Quand t'es hors du système, une gosse qu'on passe de famille d'accueil en famille d'accueil, y a deux voies qui s'offrent à toi. A l'époque, j'ai choisi la plus facile. Mais c'était pas non plus une sinécure. Nope. Vraiment pas.

Tu te bats pour intégrer le système, ce beau p'tit cercle si exclusif, ou tu te bats contre le système. Parce qu'il t'a rejeté, depuis le début. Parce que t'as jamais eu la même chance que tous ces tocards nés avec une cuillère en argent dans la bouche. Je leur aurais fait avaler, cette saloperie de cuillère...

Je me suis battue contre le système, dès le début. J'avais rien à quoi m'accrocher. J'pouvais même pas me dire que, au moins, ma mère avait essayé de m'aimer. Que j'étais venue au monde parce que quelqu'un voulait de moi. Nan. J'pense pas que ma mère ait réalisé qu'elle était enceinte jusqu'à ce qu'elle accouche, m'voyez ?

Elle était addict. Aux dernières nouvelles, c'était toujours le cas. 'Fin, j'pense qu'elle est morte, maintenant. Ou elle doit servir d'esclave sexuelle ou j'sais pas quoi à un type qui la protège et lui fournit sa came. Ce monde est un tel bordel...

Elle avait vendu mes fringues, ma bouffe, le peu de jouets que j'avais pour se fournir. J'crois qu'un des types qu'elle se tapait a fini par avoir une conscience et a signalé tout ça. Si ça se trouve, c'était mon père. A l'époque, quand j'étais cette gamine jetée de famille en famille, je l'aurais jamais remercié. Je lui aurais craché à la figure. Aujourd'hui, c'est pas pareil.

Y a trop de gamins qui sont hors du système et pas assez de gens bien pour s'en occuper. Forcément, après, on recrute des connards. Des ordures. Des types qui font ça juste pour le fric. Tout le monde s'en fout. Nous, ces gamins, on est mal-aimés. Ils veulent nous rendre invisibles. C'est plus simple de dissimuler la merde sous le tapis, vous voyez ?

Quelque part, j'ai eu du bol. J'veux dire, les familles dans lesquelles j'ai été, ils nous faisaient bosser au black, ils nous faisaient revendre de la came ou quoi... Mais y avait des trucs pires qui se passaient, surtout pour les gamines différentes comme moi, celles qui détestent être touchées, qui crisent, qui ont pas la tête bien en place...

Ils auraient pu m'faire vendre mon corps. Ils auraient pu m'attacher à un lit. J'ai entendu dire qu'un gosse est mort comme ça. Y avait eu un incendie et il pouvait pas se détacher seul. Personne est venu l'récupérer. Personne. Tout le monde s'en tapait, du p'tit gamin taré que sa propre mère a abandonné... Tout le monde s'en fichait.

Du coup, l'éducation, c'était compliqué. T'es pas accompagnée. Les profs te regardent comme si t'étais un déchet. Ils croient pas en toi. Personne croit en toi. T'es virée, ils te foutent ailleurs. D'établissement en établissement, comme une bombe qu'on s'passerait en craignant qu'elle explose trop fort. Jusqu'à ce que t'aies l'âge d'abandonner. Et là, j'ai tout lâché. A quoi ça servait ? J'avais le niveau d'une gamine de huit ans. Lire, écrire, compter. Ca s'arrêtait là.

Dans ma tête, c'était l'embrouille, le chaos perpétuel. Et la drogue n'a rien arrangé. J'sais pas pourquoi j'ai commencé. On n'arrivait pas à vendre. J'avais deux-trois sous. J'ai racheté notre propre came et je me suis piquée. Et je me suis sentie... libre. Je volais. Je nageais dans les profondeurs les plus obscures. Tout était si coloré. Si beau. Si doux. Un paradis sensoriel, alors que le monde avait toujours été une putain d'agression pour mon corps trop réceptif, mes yeux trop délicats, mon odorat si sensible... C'était parfait. C'était génial.

Ceux qui nous gardaient s'en foutaient qu'on consomme, tant qu'on payait pour. Je piquais de l'argent, je volais des trucs par-ci par-là que je revendais... Je me refusais juste à racketter les gamins. J'pouvais pas. C'était... C'était lâche. C'était pas cool. C'était pas moi.

Dans les familles d'accueil où j'ai créché, j'ai toujours joué le rôle de la "grande soeur". Celle qui prend les coups pour les autres. Celle qui couvre ses frangins/frangines d'infortune. Celle qui se sacrifie perpétuellement pour l'autre. Jamais trop compris pourquoi. C'était comme une... pulsion. Une impulsion. J'pouvais pas laisser un gosse se faire tabasser, une fillette se faire tripoter... C'était dégueulasse. C'était injuste.

Ils m'écoutaient. Ils me suivaient. Je mettais de l'ordre dans tout ça. J'avais besoin de ça. Le chaos m'angoissait et toute mon existence était un putain de chaos. J'voulais cette constante. Savoir que j'avais le contrôle. Que j'avais de l'emprise sur quelque chose. Mes frères et mes soeurs, qui qu'ils aient pu être. Ils représentaient ça. Mon contrôle. Ma stabilité.

J'avais seize ans quand ma vie a définitivement pris un autre tour. Ils avaient arrêté les types qui tenaient notre foyer, notre famille d'accueil. Leur trafic prenait trop d'ampleur. La discrétion, c'était pas leur fort. Alors, on a tous été replacés. J'avais l'habitude. Mais c'que je savais pas, c'est que j'allais trouver une vraie famille d'accueil, comme dans les films. Et l'amour de ma vie... comme dans les films, là aussi.

Elle s'appelait Akheela. Elle était magnifique. Mais plus que ça, elle était brillante et elle avait une volonté de fer. Elle voulait s'en sortir. Et rien ne saurait l'arrêter, pas même les circonstances de sa naissance. Elle a eu beaucoup de mal à m'en parler. Et j'en ai jamais su grand-chose. Mais j'sais qu'elle a été violée. Battue. Traitée comme de la merde, une bonne partie de son enfance.

Mais elle voulait rentrer dans le cercle. Elle avait choisi la voie la plus difficile, aidée par ce couple si gentil qui jouait les familles d'accueil. Ce couple qui m'avait pris sous son aile, me supportait, me consolait quand les cauchemars et les crises m'assaillaient... Ce couple qui m'avait replongé dans l'éducation, alors que je venais tout juste d'en sortir complètement...

J'avais jamais connu ça. C'était... Ca paraissait irréaliste. J'avais peur que ça disparaisse. J'avais besoin de conserver des repères. Dans la cage aux lions, j'étais chez moi. Dans ce refuge-là, j'étais paumée. J'avais continué à me droguer. Akheela a fini par noter les marques sur mes bras, mon égarement qui était différent de mes crises habituelles, mon état...

Elle était décidée à me sauver. A l'instant où elle avait posé les yeux sur moi. Qu'une telle fille prenne la peine de descendre de son piédestal de grandeur pour ma petite personne, c'était... c'était juste... Merde, j'ai pas les mots. J'pouvais pas la décevoir. J'pouvais pas la laisser tomber.

Elle tenait mes cheveux quand je vomissais mes tripes. Elle ne flanchissait pas quand je hurlais, menaçais, frappais pour qu'on me donne ma came. Elle me consolait. Elle me soutenait. Elle était là. Et, grâce à Akheela, j'ai tenu. Je me suis sortie de ça. J'étais clean. Suffisamment pour réaliser que je l'aimais à la folie.

J'aurais tout fait pour elle. J'étais pas le genre poète ou romancière, alors je lui ai juste dit que je l'aimais et je l'ai embrassée. Pas comme ces pervers avec mes frangins/frangines. C'était doux, c'était délicat, c'était passionné, comme dans les films. Et elle y a répondu. Je crois qu'elle attendait ça. Qu'elle voulait que je sois maîtresse de mes actes avant d'envisager quoi que ce soit. Akheela, elle était correcte. Plus que correcte.

Les années ont passé. On a eu dix-huit ans. On a été jetées hors de ce non-système dont on faisait partie. Tu t'intègres ? Tant mieux. Tu peux pas ? Tant pis. T'as qu'à vivre dans les rues. Y en a plein comme toi...

Heureusement, notre dernière famille d'accueil nous a aidé. Ils nous ont trouvé des petits boulots, un studio naze. Akheela, elle, elle rêvait du Canada. Son père était né là-bas, qu'elle m'avait dit. Son père sympa, celui qu'était mort, pas le connard qui était venu après.... Un pays de bisounours sympas, ça m'allait bien. Ce rêve, il me convenait.

On a bossé, on a trimé et on a eu l'argent. Akheela, elle avait plus de bagages que moi. Elle avait un poste de secrétaire qui l'attendait dans un hôpital, à Toronto. Moi, j'savais pas trop ce que je voulais. J'savais juste que j'aimais bien les voitures, les motos, tout ce qui avait un moteur et une mécanique bien huilée. Les caisses, c'est logique. C'est facile à comprendre. Chaque pièce a sa place et sa fonction. Point barre. Rien de sophistiqué. Rien de subtil.

Akheela m'a suggéré de suivre une formation accélérée pour devenir mécano, un truc cher, mais qu'elle avait accepté de financer avec joie, pour moi. J'ai bossé plus que jamais. C'était la galère de rester concentrée, mais cette fois, j'en avais vraiment envie. Et j'ai eu le diplôme et le boulot. Avec tout ça en poche et notre vie sur les rails, j'ai fini par demander Akheela en mariage. C'était beau, putain... Tellement beau...

La vie, c'était le pied, une routine qui  me plaisait. 'Fin, les crises étaient toujours là. Généralement, je les contenais jusqu'à ce que je sois dans l'appart. Mais y a eu cette fois où j'ai pas pu. Le vacarme du garage, toutes ces personnes qui s'adressaient à moi sans cesse, les odeurs, le manque de sommeil... J'ai hurlé. J'ai frappé. Je me suis frappée. Je me suis débattue. Et j'ai été internée. Pour la première fois de ma vie.

Akheela ne m'a pas lâchée. Elle a commencé à s'organiser pour que j'ai un diagnostic, un truc qui me permette d'être soignée ou de recevoir de l'aide, au moins. J'suis sortie au bout de 3 semaines. J'ai reçu mon diagnostic près de six mois plus tard. Asperger. Un drôle de nom, pour un truc qui expliquait bien des choses...

La thérapie, ça m'aidait. Akheela avait choisi la meilleure. Elle me forçait pas à regarder les gens dans les yeux, elle cherchait pas à me fondre dans le système. Juste à gérer mieux tout ce fatras dans mon crâne et dans mon coeur. A exprimer moins violemment mes émotions et mes frustrations. Une putain d'aide que j'aurais dû avoir des années auparavant...

On était heureuses. On était sacrément heureuses et on commençait à penser à fonder une famille, le plus grand "fuck" qu'on aurait pu faire à ce système qui nous avait tant détestées. Ouais, mais voilà... Le monde a changé de face. Et notre existence avec.

Au début, j'pouvais pas y croire. C'était débile. C'était improbable. Mais Akheela, elle, elle était l'hôpital. Elle les voyait défiler. Elle assistait à tout ça. J'pouvais que la croire. On a préparés des réserves, des armes, ce qu'on pouvait avec nos moyens. On était flippées. Et on savait que ça allait déraper.

Ca n'a pas manqué. Le monde a sombré dans le chaos. J'pouvais plus le supporter, ce putain de chaos, alors que ma vie avait enfin un sens, de l'ordre... Mais j'avais pas le choix. Akheela et moi, on est rentrées en mode survie, barricadées dans notre appart, au sommet de l'immeuble.

Les provisions ont commencé à manquer. Les rues étaient remplies de zombies. Mais c'était pas le pire. Le pire, c'était les gens. On devait les faire fuir. On n'avait pas assez pour nous. J'savais faire peur. J'savais jouer les "dingues incontrôlables" pour leur flanquer la trouille et qu'ils se taillent. On pouvait faire preuve de force si besoin. On savait ce que c'était de se défendre. On l'avait toujours fait.

Mais quand cette famille est arrivée, on n'a pas pu. Ils étaient désespérés, épuisés, sans espoir... Si on s'tirait, Akheela et moi, ils avaient une chance de s'en sortir, cette mère et ses gosses... Alors, on a pris quelques trucs et on est parties. Droit dans le danger.

J'étais les muscles et Akheela le cerveau. Malheureusement, là, notre association habituelle n'était pas suffisante. Akheela a été mordue juste avant qu'on quitte la ville. On savait ce que ça voulait dire. On savait très bien. Merde...

On s'est réfugiées dans un squat abandonné, trop dangereux et exposé pour servir de base permanente. Et on a vécu ses derniers moments ensemble. Je retenais mes larmes. J'voulais pas qu'elle ait ça de moi comme dernière image. Je voulais qu'elle parte avec tout mon amour, mes sourires, tout. J'ai tenu le coup. Et elle aussi, jusqu'au bout.

On s'est embrassées. On a discuté, beaucoup. Et j'ai fait des promesses, des tas de promesses. J'allais continuer à vivre. J'deviendrais pas comme ces monstres, ces humains qui en butent d'autres parce que ce monde le leur permet. J'avancerais. Je trouverais ma place quelque part et... et une autre personne à aimer autant...

Quand on est arrivées au dernier stade, juste avant qu'elle se transforme, je l'ai butée. Je l'ai butée et je suis partie. Fallait que je survive. Pour ça, je devais pas rester en ville. J'devais me barrer. J'ai trouvé une voiture que j'ai réussi à faire démarrer. Et je me suis tirée.

Elle a pas tenu longtemps. Pareil que le vélo abandonné que j'ai trouvé. Alors, j'ai marché. Marché. Marché. La faim et la soif me tenaillaient. Un mois à errer. Sans savoir où aller. J'étais juste sûre d'une chose : je devais survivre, quoi qu'il arrive. J'bouffais ce que je trouvais, sans hésiter. Insectes, vers, feuilles et autres. Du gibier, mais que j'ai réussi à choper qu'une seule fois...

J'ai fini par arriver aux Trois-Rivières. Et j'ai trouvé ma famille. Les protecteurs. On venait tous de plein d'endroits différents et nos histoires ne se ressemblaient pas. Certains d'entre nous étaient cassés par la vie. D'autres étaient toujours innocents. Une innocence qu'il fallait préserver coûte que coûte...

On n'était pas de mauvais bougres. On survivait. Et on aidait, comme on pouvait. Une manière de garder notre humanité... De nous dire : "On vaut mieux que ces putains de zombies", je crois...


Je les ai pas quittés. Ils m'ont sauvée. J'étais à moitié morte quand je suis tombée sur eux. J'aurais rompu ma promesse à Akheela s'ils ne m'avaient pas secourue. Toute une existence serait insuffisante pour les en remercier encore. Je les aime, putain. Je les aime.

               
 


               
Règle 5 : Pas d’attachement


               INDICATIONS A EFFACER : Si vous n'avez pas de lien, ne modifiez rien dans la partie ci-dessous. Nous l'effacerons nous même. Au contraire, si vous avez plus de quatre liens, signalez le à la suite de votre fiche combien de champs il vous manque et nous vous les rajouterons.

               


               
Pseudo du lien
               
On réécrit ici le lien. PAS de copier-coller. C'est à vous d'utiliser VOS propres mots pour nous décrire le lien qu'à votre personnage avec cette personne là. Vous n'êtes pas limité en terme de taille ici, cependant essayez quand même d'être concis.
               

               © Crédit
Pseudo du lien
               
On réécrit ici le lien. PAS de copier-coller. C'est à vous d'utiliser VOS propres mots pour nous décrire le lien qu'à votre personnage avec cette personne là. Vous n'êtes pas limité en terme de taille ici, cependant essayez quand même d'être concis.
               

               © Crédit

               
               
Pseudo du lien
               
On réécrit ici le lien. PAS de copier-coller. C'est à vous d'utiliser VOS propres mots pour nous décrire le lien qu'à votre personnage avec cette personne là. Vous n'êtes pas limité en terme de taille ici, cependant essayez quand même d'être concis.
               

               © Crédit
Pseudo du lien
               
On réécrit ici le lien. PAS de copier-coller. C'est à vous d'utiliser VOS propres mots pour nous décrire le lien qu'à votre personnage avec cette personne là. Vous n'êtes pas limité en terme de taille ici, cependant essayez quand même d'être concis.
               

               © Crédit

               


Dernière édition par Mercedes Cotton le Dim 17 Juil - 23:58, édité 4 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up    Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  EmptyVen 15 Juil - 6:56

Bienvenue Mercedes !

_________________

Work in progress



Ashley Griffin

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Ashley Griffin
La vie est dure, et pourtant, tout le monde s'y accroche.
Messages : 3965
Membre du mois : 43
J'ai : 37 ans
Je suis incarné(e) par : Rachel McAdams
Crédit(s) : Shereen (avatar) + Amaaranth ♫♪ (code signature)
Je suis un(e) : Docteur Queen Femme médecin
La vie est dure, et pourtant, tout le monde s'y accroche.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up    Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  EmptyVen 15 Juil - 8:54

ROONEY MARA Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  3455344017
Pourquoi tu ne viens pas chez les égarés Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  1687169351

Bienvenue et bon courage pour ta fiche ! Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  2155397862 J'ai hâte de voir les questions et l'histoire Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  4067371056
Si tu as des questions en tout cas n'hésite pas ! Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  4176695846

_________________
all nightmare long ∆
Crawl from the wreckage one more time, horrific memory twists the mind. Dark, rugged, cold and hard to turn, path of destruction, feel it burn. Still life. Incarnation. Still life. Infamy. Hallucination, heresy, still you run, what's to come ? What's today ? ∞

Awards&co':
 
Chloé Esclavier

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20/20
Chloé Esclavier
Dans toutes les larmes s'attarde un espoir
Messages : 2199
Membre du mois : 1
J'ai : 19 ans
Je suis incarné(e) par : Emma Watson
Crédit(s) : Avatar (c) ?? || Signature (c) quiet rot/tumblr/Kanala
Je suis un(e) : Docteur queen femme médecin
Vos Liens :
Spoiler:
 



Mes hauts faits : Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  Surviv10
Dans toutes les larmes s'attarde un espoir
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up    Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  EmptyVen 15 Juil - 9:27

Bienvenue sur le forum !


Ma boite à mp est ouverte si tu as des questions :p

_________________

Codage (c)Kanala // Gif (c) Tumblr
Philippe Esclavier

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Philippe Esclavier
Running After My Fate
Messages : 8670
Membre du mois : 11
J'ai : 38 ans
Je suis incarné(e) par : Christian Bale
Crédit(s) : Kanala
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

. : Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  Admin10
Running After My Fate
Revenir en haut Aller en bas
http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up    Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  EmptyVen 15 Juil - 9:54

Chloé Esclavier a écrit:
Pourquoi tu ne viens pas chez les égarés Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  1687169351

Parce qu'on est les meilleurs ! Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  2667491445

_________________

Work in progress



Ashley Griffin

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Ashley Griffin
La vie est dure, et pourtant, tout le monde s'y accroche.
Messages : 3965
Membre du mois : 43
J'ai : 37 ans
Je suis incarné(e) par : Rachel McAdams
Crédit(s) : Shereen (avatar) + Amaaranth ♫♪ (code signature)
Je suis un(e) : Docteur Queen Femme médecin
La vie est dure, et pourtant, tout le monde s'y accroche.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up    Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  EmptyVen 15 Juil - 10:22

J'aurais pas dit mieux qu'Ash xD

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  4105402281

N'hésites pas si tu veux un lien Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  2266204203

_________________
I'm still breathing
Don't talk, just act. Don't say, just show. Don't promise, just prove.©️ by anaëlle.


Dernière édition par Eliott Lancaster le Ven 15 Juil - 11:27, édité 1 fois
Eliott Lancaster

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Eliott Lancaster
Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Messages : 1185
Membre du mois : 0
J'ai : 26 ans
Je suis incarné(e) par : Margot Robbie
Crédit(s) : Shereen - Anaëlle
Je suis un(e) : Xena
Vos Liens :
Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  FUkt4Cg

Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up    Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  EmptyVen 15 Juil - 10:37

Ashley Griffin a écrit:
Chloé Esclavier a écrit:
Pourquoi tu ne viens pas chez les égarés Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  1687169351

Parce qu'on est les meilleurs ! Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  2667491445

Ouiiiiii Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  1353693288

Bienvenuuuuueeeeeeee Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  4105402281 Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  2570505344 Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  2118105109
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up    Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  EmptyVen 15 Juil - 11:11

C'est qu'ils sont prétentieux ceux là ! Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  2667491445
(bon, j'arrête de flooder sur ta fiche, c'est mal What a Face )

_________________
all nightmare long ∆
Crawl from the wreckage one more time, horrific memory twists the mind. Dark, rugged, cold and hard to turn, path of destruction, feel it burn. Still life. Incarnation. Still life. Infamy. Hallucination, heresy, still you run, what's to come ? What's today ? ∞

Awards&co':
 
Chloé Esclavier

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20/20
Chloé Esclavier
Dans toutes les larmes s'attarde un espoir
Messages : 2199
Membre du mois : 1
J'ai : 19 ans
Je suis incarné(e) par : Emma Watson
Crédit(s) : Avatar (c) ?? || Signature (c) quiet rot/tumblr/Kanala
Je suis un(e) : Docteur queen femme médecin
Vos Liens :
Spoiler:
 



Mes hauts faits : Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  Surviv10
Dans toutes les larmes s'attarde un espoir
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up    Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  EmptyVen 15 Juil - 20:24

Bienvenue sur le forum :D

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  VRKokp0
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up    Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  EmptySam 16 Juil - 10:46

Bienvenue Mercy !

_________________
Be Human
I can't choose between survive and my humanity.
Moïra O'Brien

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Moïra O'Brien
I'm STILL human
Messages : 867
Membre du mois : 2
J'ai : 30 ans
Je suis incarné(e) par : Leighton Meester
Crédit(s) : © Classwhore & Hedgekey
Je suis un(e) : Docteur Queen
Vos Liens :
Spoiler:
 

I'm STILL human
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up    Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  EmptyDim 17 Juil - 21:45

Superbe fiche, j'ai adoré autant la cohérence que la plume, ça promet! Je me répands pas en compliments cause de la fatigue, mais je n'en pense pas moins ! Bienvenue pour de bon parmi nous :p

_________________

Codage (c)Kanala // Gif (c) Tumblr
Philippe Esclavier

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Philippe Esclavier
Running After My Fate
Messages : 8670
Membre du mois : 11
J'ai : 38 ans
Je suis incarné(e) par : Christian Bale
Crédit(s) : Kanala
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

. : Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  Admin10
Running After My Fate
Revenir en haut Aller en bas
http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up    Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  EmptyDim 17 Juil - 21:49





Félicitations Ercedesse!




● Points de vie total : 23

● Niveau de compétence Fouille : 0/5
 
● Niveau de compétence Défense physique : 1/5  

● Niveau de compétence Tir avec Arme à feu : 0/5

● Niveau de compétence soin : 0/5

● Niveau de compétence Arme Blanche : 0/5

● Niveau de compétence Esquive : 0/0

Te voilà validé sur FOM. Je me présente, je m’appelle pas Henri, je voudrais quand même bien réussir ma vie mais surtout… Être détesté !  Vous allez le comprendre, je suis impitoyable mouhahahahahahahaha *ou pas* Arhem, donc dans mon immense bonté, j’ai décidé d’être votre guide  enfin c’est que, surtout, j’ai pas eu trop le choix ! On m’a forcé ! Si si je vous jure. Tous les liens ci-dessous sont à visiter Obligatoirement (oui avec un O majuscule en plein milieu de phrase ! C’est vraiment super important de le faire afin de pouvoir bénéficier de toutes les dimensions proposées par et sur le forum. ) On compte sur vous ! Yes YOU CAN ! !
Poster

Réserver son avatar Y poster même pour les scénarios
Demander un rang Pour être plus beau !
Réclamer des richesses Pour faire des achats
Se recenser et/ou recenser un scénario Pour être inclus dans votre groupe
Remplir son inventaire Car sans rien c’est dur de survivre
La Parole aux membres En cas de questions ou remarques
Faire un Scénario Et permettre à un futur membre d’être lié à vous !
Lire

Les règles de jeu
Etat des groupes
Temporalité du forum
Les nouveautés du forum
Le hide en Rp

Voir

Forum Carnets de survie
Forum demandes de Rp
Forum demandes de Liens
Forum Flood&Jeux
Forum Absences
Forum des animations


           

               
© giphy
Fall Of Man

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Fall Of Man
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up    Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  EmptyDim 17 Juil - 22:38

Bienvenuuuue avec un peu de retard ! Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  2570505344
Une nouvelle membre parmi les Protecteurs, c'est cool ! Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  2082409092 Il nous faudra un lien ! Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  2705507662
Zakariah J. Griffin

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 18
Zakariah J. Griffin
"On s'habitue à tout, même à la fin du monde !"
Messages : 3106
Membre du mois : 1
J'ai : 13 ans
Je suis incarné(e) par : Dakota Goyo
Crédit(s) : Nao
Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  Fouill10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up    Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up  Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Mercedes Cotton - I'm no monster, i'm just fucked up
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Un monstre à Paris [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Se Préparer pour Survivre
 :: Vos Présentations de Personnages :: Fiches de Présentations Abandonnées
-
Sauter vers: