AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Boulevard of Broken Dreams [Livre I - Terminé]
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: Boulevard of Broken Dreams [Livre I - Terminé]   Boulevard of Broken Dreams [Livre I - Terminé] - Page 2 EmptyMar 21 Oct - 10:15

Il paraît que l'on est toujours beaucoup plus concentré quand le danger est présent. Il y a toujours quelque chose que l'on peut mieux faire du premier coup, comme si notre esprit évacuait la possibilité de mal faire les choses. Bref, peu importe. Maintenant j'ai peur que la détonation puisse attirer d'autres contaminés, maintenant il nous faut vite partir, nous n'avons tout simplement plus le choix. Vous imaginez vous, si tout un nid de ces horreurs se trouvait dans le coin ? Le coup de feu les attirerait fatalement ici. Il fallait donc prendre le large. Je ne voulais pas que ma fille grandisse sans parent. Juliette ne se tourna pas tout de suite vers moi une fois le zombie descendu. Elle avait visiblement été aspergée de sang séché et peut être d'esquilles. J'espérais en tous cas qu'elle n'ai pas été blessée par les restes du contaminé que je venais de foutre en l'air. Ce serait vraiment le pompon, et c'était le genre d'accident stupide duquel il était impossible de se faire pardonner. Juliette sortit un torchon pour s'essuyer le visage. Elle ne me répond pas pendant des secondes qui me paraissent minutes. Je commence à ressentir un sentiment d'urgence ; nous devons bouger et vite, et c'est plus important que nos chamailleries. Ce n'était pas parce que nous étions en colère l'un contre l'autre que j'estimais que la mort soit le juste châtiment pour nous deux. Ma compagne finit cependant par me dire qu'elle n'a que des égratignures et rien de grave. Je lui fais confiance quand elle n'évoque pas de signes de contamination...


Ses remerciements étaient quand même bien froids, pour quelqu'un à qui je venais de sauver la vie.


Je regarde Juliette voir si elle n'a pas d'autres blessures, et me demande si j'en ai encore pour longtemps. Je descends les escaliers.



| On a récupéré des armes et des munitions, c'est le principal. On reviendra plus tard s'il le faut pour les deux dernières chambres, mais on ne peut pas rester ici. Les Z auront probablement entendu le coup de feu. |


Je la contourne et descend les escaliers. Le frisson du danger et la peur, me donnent envie de passer à autre chose. Si Juliette n'aurait pas été si fière, ni aussi en colère, j'aurais pu lui faire l'amour, là, tout de suite. Bon peut être pas dans l'instant, vu les tarés qui ont vécu ici et souillé cette maison. Pourtant, j'ai quand même envie de passer à autre chose que nos disputes.


| Et si on rentrait? | dis je en lui tendant la main

_________________

Codage (c)Kanala // Gif (c) Tumblr
Philippe Esclavier

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Philippe Esclavier
Running After My Fate
Messages : 8670
Membre du mois : 11
J'ai : 38 ans
Je suis incarné(e) par : Christian Bale
Crédit(s) : Kanala
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

. : Boulevard of Broken Dreams [Livre I - Terminé] - Page 2 Admin10
Running After My Fate
Revenir en haut Aller en bas
http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Boulevard of Broken Dreams [Livre I - Terminé]   Boulevard of Broken Dreams [Livre I - Terminé] - Page 2 EmptyDim 2 Nov - 21:44

Philippe & Juliette
Le 05 Août 2014
 




Nous avions beau évoluer dans ce monde depuis plusieurs mois maintenant, me retrouver dans une telle situation m’avait fait manquer plusieurs battements de cœur. J’étais toujours autant terrifié par ces monstres, même si à présent, je savais me défendre contre eux. Malgré tout, ils restaient des cauchemars ambulants. Qu’un essaye de me bouffer sans que je l’entende arriver avait fait monter mon stress à un haut niveau. J’avais besoin de quelques minutes pour me reprendre et pour calmer mon palpitant. Pas sûre de tenir vraiment sur mes deux pieds, je m’étais assise sur les marches avant de répondre à mon compagnon de vie et de route. Je le remerciais, cachant mon effroi, mais pas ma colère. Ok, il venait de me filer un sacré coup de main. Ok, il m’avait peut-être sauvé la vie. Cependant, à la base tout était entièrement de sa faute, à lui et à sa bombe de révélation. Parce qu’il avait fallu qu’il mette autant de temps pour me la dire. Et surtout il l’avait fait en territoire dangereux et ennemi. Je lui en voulais plus que je me sentais redevable pour son tir parfait. Et finalement, tant mieux pour lui, oui vraiment. Si je ne ressentais rien pour ce connard de menteur et manipulateur, je ne serais pas aussi déçue ni aussi énervée. Je l’aimais, ça ne faisait aucun doute. Mais bon sang, j’avais aussi très envie de prendre sa tête et de la claquer contre le mur. Plusieurs fois. Brutalement. Jusqu’à ce qu’il puisse avoir aussi mal que moi j’avais mal. Comment pouvais-je encore lui faire confiance et croire en lui ? Le pouvais-je d’ailleurs tout court? Tous ces mensonges, toutes ses cachoteries… Elles étaient en train de nous bouffer et c’était entièrement de sa faute. A lui et à lui seul. A toujours vouloir décider à ma place de ce qui était bon ou non pour moi, de me protéger alors que putain, je pouvais le faire toute seule. Pourquoi ne comprenait-il pas que j’étais plus forte si je pouvais me tenir à ces côtés en lui faisant confiance ? Je ne demandais et attendais de lui que de l’honnêteté, rien de plus. Rien de moins cependant.
Je l’entends descendre les escaliers, mais je ne me retournais pas vers lui. Pour quoi faire de toute façon ? Il était décidé à faire ces petites affaires tout seul, dans son coin, et ne compter que sur lui et sur lui seul. Je n’allais pas le retenir, ni le forcer. Il ne voulait pas de moi ? Soit, je ne comptais pas m’imposer. Mais au moins, à présent je savais à quoi m’en tenir. Il me dit que nous avions finis pour ici, puis passe devant moi. Je me contente d’un vague signe de tête, ne bougeant pas encore. Puis arrivé en bas des escaliers, il se retourne pour me regarder. Je lui offre mon regard le plus froid possible, sur un visage qui n’exprimait rien. J’acquiesce d’un signe de tête puis m’apprête à me relever quand il me tend la main. Je l’avoue j’ai hésité quand à quoi faire. J’ai hésité et je ne l’ai pas caché, même si, putain, j’ai fini par la prendre sa putain de main. J’ai finis par poser ma main dans la sienne, et lui refaire un autre signe de tête affirmatif. Je le détestais, j’étais en colère contre lui. Mais bon sang, je l’aimais. Je lâchais un soupir avant de lui dire Ouais. Rentrons. Je n'arriverais à rien de toute façon aujourd'hui. Autant que je serve à quelque chose quelque part. A défaut de pouvoir le faire ici... Bref. Allons y
Points de vie restants : 23/25
Munitions restantes : //
Gains des fouilles : Des médicaments et un revolver Smith and Wesson .38, rempli de douilles, donné à Philippe, une carabine, donnée à Philippe
Endroit où je me trouve : Le couloir
Endroit où se trouvent mes ennemis : //



_________________

Chewbacca a dit un jour : "Uuuuuuuuuuuuur Ahhhrrrrrrrrr Uhrrrrrrrrrrrrrr Ahhhhhhhhhrr Aaaaaaaarhg"... Je sais pas pour vous, mais moi, je suis complètement d'accord avec lui.
Laïla Harrison

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 23
Laïla Harrison
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Messages : 905
Membre du mois : 0
J'ai : 23 piges déjà ! Le temps ça passe trop vite mon gars !
Je suis incarné(e) par : Marie Avgeropoulos
Crédit(s) : (c)Halloween
Je suis un(e) : Black Widow.
Mes hauts faits : Boulevard of Broken Dreams [Livre I - Terminé] - Page 2 Surviv10
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Revenir en haut Aller en bas
https://fall-of-man.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: Boulevard of Broken Dreams [Livre I - Terminé]   Boulevard of Broken Dreams [Livre I - Terminé] - Page 2 EmptyMer 5 Nov - 11:47

Je me découvrais semblait il au plus fort de la tourmente, un caractère et des pulsions qui n'étaient ordinairement pas les miennes. Tuer les infectés ne me rendait absolument pas coupable ni plein de remords, cela me mettait en colère, me rendait triste pour eux parfois. Mais jamais sur le coup. Si je repensais à ce qu'ils étaient avant de se faire contaminer, cela arrivait toujours bien après que je leur accorde la miséricorde qu'ils méritaient. Non, sur le moment, quand je pressais la détente... Je me sentais relativement bien, en paix avec moi même presque. Je me sentais grisé par l'adrénaline, bouffi de reconnaissance à l'idée de n'avoir pas été contaminé à mon tour ; j'avais envie d'hurler mon soulagement, ou de tirer un coup. Mon père me disait souvent qu'il ressentait la même chose à l'armée, quand il était en opération. C'est moche à dire, mais tuer libère. Juliette en a t'elle conscience, à cet instant, que je la désire plus que tout ? Probablement pas, elle est toute à sa colère. Peu importe ; je ne la brusquerais jamais. Et comme je le pensais, ce n'était ni le moment ni l'endroit. Des zombies marchaient probablement dans notre direction après le coup de feu, et cet endroit puait la mort, la cruauté et le désespoir. Je ne pouvais pas faire l'amour à Juliette sachant les horreurs qui s'étaient déroulées en haut. Je ne pouvais pas non plus lui faire l'amour si elle n'en avait pas envie, et les chances ne semblaient pas vraiment de mon côté.


Juliette hoche la tête à mes paroles, les dents toujours serrées de colère et les yeux remplis d'une colère froide. Ca ne m'étonne pas que les gamins dont elle s'occupe à la salle de sport ne mouftent pas. Elle regarde ma main, comme s'il s'agissait paradoxalement de quelque chose dont elle avait envie, tout en la retrouvant franchement repoussante. J'allais la retirer en soupirant, quand elle finit par me la prendre pour se relever. Elle soupire et acquiesce à mon idée de rentrer. J'hochais la tête, prêt à garder mes distances. Lui prendre la main en sortant ne ferait que l'énerver.



| Ne t'en fais pas, on a trouvé un véritable attirail de guerre ici. Ca valait le coup du déplacement, crois moi. |



HJ ; tu demandes la cloture, comme ça on pensera à s'ajouter notre matériel ?

_________________

Codage (c)Kanala // Gif (c) Tumblr
Philippe Esclavier

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Philippe Esclavier
Running After My Fate
Messages : 8670
Membre du mois : 11
J'ai : 38 ans
Je suis incarné(e) par : Christian Bale
Crédit(s) : Kanala
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

. : Boulevard of Broken Dreams [Livre I - Terminé] - Page 2 Admin10
Running After My Fate
Revenir en haut Aller en bas
http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Boulevard of Broken Dreams [Livre I - Terminé]   Boulevard of Broken Dreams [Livre I - Terminé] - Page 2 Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Boulevard of Broken Dreams [Livre I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Anciennes zones de jeux
 :: Coaticook et la Route vers le Nord :: Le Centre-ville :: Rues
-
Sauter vers: