AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé]
MessageSujet: Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé]   Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé] EmptyMar 9 Sep - 22:23


Survivre est loin d'être un art facile. Il faut toujours être sur ces gardes pour ne pas se faire avoir, faire attention aux moindres bruits qui pouvaient percer le silence mortel qui règne un peu partout. Javik n'a aucune expérience dans ce domaine, du moins pas quand il faut survivre à une invasion de zombie. Pourtant, avant il pouvait résister à des assauts de la police et du SWAT avec la bande de braqueur dont il faisait partie, mais les morts vivants c'est différent. Le fait qu'ils attaquent parfois en groupe sans être coordonnée c'est très déstabilisant. Mais ce n'est pas tout, le monde s'est écroulé, l'humanité est en quelque sorte anéanti. Pour ne pas mourir on ne peut compter que sur soit même. Le jeune homme avait perdu pendant un moment ces compagnons d'armes après une attaque, son chef et son bras droit perdant la vie durant l'attaque. Seul, il avait compris à quel point les choses sont compliquées. Le braqueur c'était même rendu compte qu'il était difficile de faire confiance aux hommes, devenu bien plus dangereux que les monstres qui les traquent. Les choses sont bien plus faciles maintenant qu'il est dans un groupe.

La vie en groupe a tout de même son lot de difficulté. Devoir se plier aux règles est souvent pénible pour le jeune homme ayant toujours en vie de faire les choses à sa manière. Il a parfois du mal à comprendre comment Danny fait pour être aussi docile. D'un autre côté, il a toujours été plus sage que lui. En ce début d'après-midi légèrement ensoleillé, il marchait devant presque comme un éclaireur. C'était le ras-le-bol de devoir écouter les idées à la con des autres. A moins que ce soit de voir les Ornett si soudés... La famille... en fait ça doit être ça son plus gros problèmes, les familles unies et qui s'aime. A chaque fois qu'il pose ses yeux sur eux, il repense à la sienne et c'est loin d'être jolie. Pourquoi n'avait-il pas eu le droit à une famille aimante ? Le pauvre avait hérité d'un taré de père qui le battait tout le temps et d'une mère qui ne l'aimait pas et se fichait pas mal du traitement que lui infligeait son paternel. Quand on a vécu ça, c'est difficile de concevoir que de jolies petites familles puissent exister.

Son pied shoota dans un caillou qui traînait sur le sol comme si ce geste pourrait le défouler. Même Danny n'avait pas réussi à savoir ce qui n'allait pas. En restant dans le groupe, il allait devoir apprendre à ne pas penser à son passé et pour le moment c'était compliqué. Le jeune homme soupira et se retourna pour voir ou était le groupe. Il avait clairement l'impression qu'il traînait et afficha une mine boudeuse en voyant ça. "Si vous comptiez faire une ballade de santé, fallait le dire tout de suite les gars !" bougonna-t-il dans sa barbe en se retournant pour continuer d'avancer.
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé] Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé]   Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé] EmptyVen 12 Sep - 9:14


Depuis que notre groupe avait établi son camp de base dans l’ancienne école privée près de Sainte Edwidge, nous rayonnions aux alentours pour explorer ceux-ci et trouver de quoi approvisionner nos stocks. L’exploration de l’école à proprement parler n’était pas encore terminée et il avait été décidé par Evy de consolider nos défenses et issues de secours s’il s’avérait y avoir plus de zombies dans les vieux bâtiments qu’estimé après notre dernière exploration éprouvante.

Actuellement nous étions en marche vers une zone boisée qui semblait préservée de l’activité humaine, probablement une zone de chasse comme il y en avait assez souvent dans la région. Le Canada en comportait un nombre assez important, des zones pouvant aller jusqu’à plusieurs milliers de kilomètres carrés où la chasse était autorisée sous condition de permis et de quota. Conditions sans plus d’intérêt à présent que la chasse était redevenue un moyen de survie pour l’espèce et non plus un simple loisir.

Le groupe évoluait assez grossièrement sans vraiment surveiller les alentours outre mesure, comptant sur l’éclaireur du jour pour prévenir en cas de danger. Du coin de l’œil j’observais mes filles s’activer dans leurs tâches respectives pour s’attacher les membres du groupe, Isil et Ethan par exemple. Pour ma part j’étais en train de parler avec Evy au sujet de nos explorations et des besoins pour le groupe de trouver de la nourriture rapidement afin de ne pas trop puiser dans notre stock. Je n’étais pas son adjoint mais me débrouillait pour lui souffler quelques conseils, me bornant à refuser de prendre ce poste de second malgré ses multiples propositions. Je préférais créer le besoin qu’y répondre, se rendre indispensable en refusant le pouvoir, bien plus malin à mon sens.


Tu m’excuses Evy… dis-je à celle qui dirigeait notre groupe avant de la laisser pour rejoindre notre éclaireur qui semblait râler dans son coin comme à son habitude. Arrivé à sa hauteur je m’adressai à lui afin de prendre la température.

T’es pressé Javik ? lui dis-je simplement avant de le regarder sans sourire. T’as la chiasse pour être plus râleur que d’habitude ?

En dépit de son caractère il avait lui aussi son utilité au sein du groupe. A plusieurs reprises lorsque nous avons affronté Zack j’ai pu le voir à l’œuvre et question tir il est plutôt bon. Pour autant il a la manie de regarder mes filles plutôt bizarrement à l’occasion, peut-être qu’une petite discussion entre couillus s’imposait.

Y a un problème avec Isil et Miriel Javik ? lui demandai-je d’un ton neutre afin de ne pas laisser filtrer ce que je pourrais penser de sa réponse à venir.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé]   Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé] EmptyVen 12 Sep - 21:58

Toujours devant, il avait du mal à prendre son mal en patience. D'accord, il était l'éclaireur aujourd'hui, c'était donc normal qu'il soit le premier et le plus loin. Mais le reste du groupe pourrait tout de même accélérer un peu le pas. Le jeune homme ne pouvait s'empêcher de penser qu'ils pourraient tous parcourir le double de distance s'ils y mettaient un peu de bonne volonté. Peut-être devrait-il cesser d'être trop exigeant avec les autres. De tout évidence, il n'est pas aux commandes du groupe et il va devoir se plier à ça. Oui, il devrait le faire au moins pour son ami Danny afin de ne pas lui causer des ennuis. A contre coeur, il ralentit un peu le pas pour ne pas être trop loin des autres et pouvoir entendre et agir rapidement si le besoin s'en faisait sentir. Si des saloperies de monstres sortaient de quelque part pour les attaquer ou l'attaquer lui, il fallait bien qu'il soit réactif et qu'il puisse les aider ou qu'il puisse recevoir de l'aide. La raison pour laquelle il faisait parti du groupe était en premier lieu la présence de son meilleur ami, mais ce n'était pas la seule. Etre seul dans ce nouveau monde n'est pas évident et il en avait déjà vécu l'amère expérience.

En entendant des pas se rapprocher de lui, il tourna légèrement la tête pour voir ce que s'était et vit Tyler. Qu'est-ce qu'il lui veut ? Prendre la relève ? C'est bien trop tôt pour ça pourtant. Ce dernier avait remarqué la vitesse du jeune homme et avait même dû l'entendre bougonner. Eh merde, il faut toujours que ce genre de connerie arrive. Qu'est-ce qu'il allait pouvoir lui répondre ? "Je râle si je veux et quand je veux. Je crois que c'est bien encore un droit qu'on a dans ce monde, non ?" rétorqua-t-il au plus vieux d'un ton moyennement aimable tout en continuant à marcher. Sincèrement, il n'avait pas besoin que quelqu'un décide de jouer au père moralisateur avec lui et si c'était la raison de sa venue, il allait perdre son temps et utiliser sa précieuse salive pour rien. Au lieu de se faire plus réprimander qu'il le pensait, il lui posa une question qui le fit s’arrêter net. Est-ce qu'il a un problème avec ses filles ? Javik resta muet un instant avant de se tourner vers lui, les sourcils légèrement froncés. "Un problème ? Tu peux être plus précis ? Oh, non ! Laisse-moi deviner ? Tu viens jouer le rôle du père qui menace le mec qui tourne autour de ses filles chéries, c'est ça ? T'as peur que je couche avec elle et que je leur brise le cœur ? Franchement, tu n'as pas à t'inquiéter pour ça, je ne compte pas me les taper. J'suis peut-être un connard, mais je ne suis pas suicidaire !" expliqua-t-il en finissant avec un air amusé en espérant que Tyler ne viendra pas lui mettre son poing dans la gueule pour avoir parlé ainsi. Ce n'est pas qu'elles ne plaisaient pas à Javik c'est juste qu'il ne pensait pas vraiment à ça en ce moment. La survie semblait plus importante qu'une simple histoire de fesse. Et puis, ce n'est pas comme si le jeune homme était du genre à aimer quelqu'un. Les relations longues durées n'ont jamais été son truc. Ce qu'il cherche ou cherchait été de simples aventures d'une nuit. Croire en l'amour lui semble impossible, pas après avoir eu les parents qui l'ont mis au monde. De plus, avec Tyler dans le coin, c'était dangereux de flirter avec elle. Le père de Miriel et Isil ne venait peut-être pas le questionner pour ça ? Son instinct lui avait peut-être fait sentir que Javik avait une certaine rancœur contre elle, une jalousie profonde, car elles ont un père qui les aime et qui prend soin d'elles.


_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé] VRKokp0
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé] Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé]   Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé] EmptySam 13 Sep - 15:52


Javik était un râleur né toujours prompt à pester contre tout ce qui passait près de lui ou lorsqu’il se sentait agressé. Et lorsqu’il s’agissait de partir au quart de tour à la moindre parole qui ne lui plaisait pas il était le champion, pour preuve sa réponse à mon approche.

Tout comme j’ai le droit de te poser la question non ? lui dis-je simplement sans agressivité mais pas non plus doux dans le ton employé. A la suite de ses paroles je compris m’être mal exprimé auprès de lui. Il croyait que je venais m’enquérir de la sécurité de mes filles, alors qu’il en était tout autrement. Lorsque j’avais cru percevoir des regards bizarres de sa part à l’attention de mes filles ce n’était pas pour elles que je m’inquiétais mais plutôt lui. Chacune à leur manière les jumelles pouvaient se débarrasser d’un boulet mais il serait prématuré d’éliminer Javik, car il était pour le moment utile au groupe.

Tu te plantes totalement Javik, j’ai formé mes filles à se débrouiller bien avant que Zack n’apparaisse. Ce n’est pas pour elle que je viens te voir, mais pour toi. lui dis-je encore avant de jeter un regard vers le reste du groupe.

Encore qu’Isil était occupé avec le médecin du groupe, bien que pour ma part je ne sache pas vraiment si elle serait capable de ne pas tomber amoureuse. Cette question n’était pas nouvelle dans mon esprit, déjà à leur adolescence je m’étais interrogé afin de déterminer si mes filles persisteraient longtemps à vivre selon mes principes. Pour ma part l’amour n’était qu’un moyen, qu’en pensaient Miriel et Isil ? Leur psychologie en tant que femme pouvait-elle les amener à tisser des liens avec autrui autres que la simple utilisation ? C’étaient là l’une des questions qui me trottait à l’esprit depuis un moment mais pour lesquelles obtenir une réponse était plutôt compliqué.


Je ne t’ai pas vexé au moins ? demandai-je ensuite à notre éclaireur du jour, mieux valait éviter un conflit au sein du groupe alors s’il fallait que je le brosse dans le sens du poil cela ne me posait aucun problème d’ego.

T’avais de la famille avant la Grande Panique ? lui demandai-je après une courte pause silencieuse pendant lesquelles nous avions poursuivi notre marche, le groupe sur nos traces.


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé]   Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé] EmptyDim 14 Sep - 17:08

Le gros problèmes de Lawson c'est de foncer dans le tas sans réfléchir. Que ce soit question action ou simplement dans les paroles. Encore une fois, il venait de faire une démonstration de son tact légendaire en partant au quart de tour comme à son habitude. Lui qui pensait que Tyler venait le sermonner pour qu'il ne rode pas trop autour de ses filles, voilà qu'il venait de se tromper. En ce moment, le pauvre Javik se sentait un peu con d'avoir répondu à ce genre de connerie. Hélas c'est comme ça qu'il a toujours fait, agir d'abord et réfléchir après. Le plus étrange, c'était donc la raison de ce dialogue entre eux. La raison c'était lui et il ne voyait pas vraiment ou était le problème. Il haussa un sourcil en le regardant de manière insistante en espérant qu'il allait un peu plus développer. Bon sang, il ne pouvait pas tomber sur un papa poule voulant couver ses filles, ça aurait été beaucoup pour simple et le problème serait déjà réglé. Devoir en dire plus n'était pas dans l'optique du braqueur. "Je ne sais vraiment pas ce que tu attends comme réponse ? décida-t-il de dire avant d'ajouter tout aussi rapidement : "mais un conseil, ne joue pas au père avec moi. J'en ai pas besoin !" Le jeune homme était très sérieux quand il disait ne pas vouloir qu'il joue au père avec lui. De toute sa vie, il n'a jamais eu de relation convenable avec son paternel et il ne pense pas pouvoir en supporter une avec un père de substitution.

Ses pas continuaient de les faire avancer malgré ce début de conversation pas comme les autres. Jav' avait conscience de ne pas être facile à vivre et à cerner. Ce n'est pas une bête docile qu'on dresse aussi facilement qu'un chien. Pour être bien avec les autres, il doit s'adapter et tant que ce n'est pas le cas, il restera un animal farouche pouvant attaquer dès que ça ne va pas. Un petit rire lui échappa quand Tyler s'inquiéta de l'avoir vexé. Doit-il vraiment répondre à cette question ? Il jugea plus utile de garder le silence histoire de le faire mariner un peu et pourquoi pas de lui faire peur. Mais la question qui suivie le stoppa net. De la famille... Pourquoi les gens ont ce besoin inutile de savoir si la famille des autres est toujours en vie. En quoi cela les intéresses ? Et qu'est-ce que ça leur apporte de le savoir, hormis le fait d'être désolé peut-être ? "On a fait la moitié du chemin. D'après le plan qu'on a, je crois que si on coupe par là-bas, indiqua-t-il en montrant une direction, on gagnera deux ou trois heures de marche." Non, il n'avait pas répondu à la question de Tyler. Il avait préféré aborder un autre sujet pour éviter l'autre qui était trop sensible pour lui. Encore faut-il que Ornett décide de ne pas insister chose qui semblerait étonnante qu'il ne fasse pas. Creuser est le meilleur moyen d'apprendre des choses sur l'histoire de quelqu'un, ça serait logique qu'il le fasse avec lui. Javik se retourna enfin vers son ainé, attendant de voir s'il allait continuer à chercher à fouiller dans son passé ou simplement indiquer au reste du groupe qu'ils avaient peut-être un raccourci.

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé] VRKokp0
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé] Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé]   Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé] EmptySam 27 Sep - 15:23


Javik s’entêtait à conserver son attitude de conflit, semblant trouver un certain réconfort dans le rapport de force qu’il avait instauré entre nous. Son comportement pourrait-il devenir un risque pour le groupe, et par extension pour mes filles et moi ? Si tel était le cas il faudrait le virer manu militari, quel que soit le moyen employé. Ses paroles créèrent une surprise chez moi que je dissimulais tout de même, me rappelant à l’esprit ce que j’avais pu comprendre – ou interpréter – dans le domaine de la psychologie humaine. Il croyait que je voulais jouer au père avec lui, mais pourtant il était clair au sein de notre groupe que nous n’étions pas de bons samaritains. Soit utile au groupe ou crève, basta.

Tes besoins affectifs ne regardent que toi. Je me soucies simplement de la cohésion de notre groupe, sinon nous ne pourrons compter les uns sur les autres lorsque Zack nous tombera dessus. lui dis-je un brin moralisateur dans mon ton.

Fais juste attention à toi, ou je serais obligé de récupérer tes munitions entre tes doigts morts si tu fais une connerie.

Je ne le menaçais pas le moins du monde mais étais conscient qu’il pourrait le prendre comme tel. Je le prévenais juste qu’il devait agir pour le groupe et non en agent isolé s’il voulait survivre. Ma vérité était tout autre bien que personnellement mon objectif passait par la cohésion du groupe, tant que nécessaire néanmoins.

On peut essayer ton raccourci, lui dis-je alors qu’il venait d’éluder ma question. mais il va falloir redoubler de prudence car nous allons devoir passer par cette zone forestière. dis-je encore en désignant un point sur la carte qu’il montrait.

Jusqu’à présent la route sur laquelle nous progressions était dénuée d’activité zombie mais elle faisait un détour comme nous le montrait la carte géographique. Le raccourci de Javik était une bonne idée, espérons simplement de ne pas tomber sur une tête de zombie cachée dans les hautes herbes.


C’est un sujet sensible la famille chez toi non ? lui demandai-je après que nous ayons modifié la trajectoire du groupe pour gagner du temps. Nous avions beau former un groupe, certains avaient du mal à s’ouvrir et raconter leur vie comme si cela pouvait les exposer à une situation pire que celle dans laquelle nous étions tous en train de lutter pour notre survie.


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé]   Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé] EmptyDim 28 Sep - 21:07

Avec son caractère de cochon et sa manière à toujours répondre comme s'il chargeait droit dans le tas allait finir par lui attirer des ennuis. C'est une chance que Tyler ne soit pas du genre à réagir aussi vite que lui. Peut-être est-ce là un privilège de l'âge et de la sagesse que ça apporte ? Qu'importe, Javik jugea bon d'éviter d'enfoncer le clou. Il s'était emporté pour rien et n'avait pas envie d'expliquer la vraie raison de tout ceci. Pour lui c'était trop personnel. Son passé est trop sensible pour en parler. Quelque part, il n'a pas envie qu'on l'imagine faiblard sous les coups de son père. Car, lui c'est ainsi qu'il se voit. Tant d'années à subir les coups et les hurlements de son paternel, le rabaissant tel un moins que rien. Sans oublier sa mère qui ne l'aimait pas et le donnait en pâture à son père pour ne pas se faire frapper elle. Quel être humain peut faire ça à un gamin ? Personne ne peut comprendre ce qu'il a vécu, c'est bien pour ça qu'il préfère garder ça derrière lui et ne pas en parler.

Tyler ne manqua pas de lui donner un avertissement et c'était très clair. Depuis qu'il fait partie de ce groupe, il le sait. Jav' ne répondit rien, il le regarda simplement et hocha la tête pour signifier qu'il avait bien compris le fonctionnement du groupe. Jusque-là, il a toujours fait ce qu'on lui disait. Histoire de changer la tournure de cette conversation, il parla de son idée de raccourcie. Ce détournement d'attention marcha parfaitement, l'homme plus âgé que lui regarda la carte de la zone. Le seul point noir de ce raccourci c'est le passage en forêt, mais de toute manière, la route ne semble pas plus sûr à Lawson. "Je peux toujours partir en éclaireur pour voir si la zone est dégagée, si ça peut rassurer tout le monde. Mais si on continu par la route, le problème est le même. La nuit va tomber et nous seront toujours au milieu de nulle-part. Si on gagne plusieurs heures en passant à travers les bois, on trouvera peut-être une habitation ou passer la nuit." C'est toujours plus rassurant de passer la nuit entre quatre murs. Ceux-ci assurent une plus grande protection qu'un vulgaire campement en extérieur. L'option du raccourci sera surement adoptée, même s'il comporte quelques risques.

Javik se raidit à la nouvelle question de son compagnon de route. Bon sang, mais pourquoi s'escrime-t-il autant à vouloir en savoir plus sur lui. N'aurait-il pas pu la fermer ? Non, il fallait qu'il pose la question, LA grande question qu'il ne fallait pas. Il se mordit la lèvre pour tenter de contenir un élan de fureur ce qui pour une fois marcha plutôt bien. "Pour ton bien, ne me pose plus jamais ce genre de question ! Et puis franchement, qu'est-ce que ça peut te foutre de savoir ça ? C'est la fin du monde, on doit se concentrer sur notre survie, par sur le passé !" Sa réponse fut très sèche, mais plus calme que d'habitude. Pourtant à l'intérieur, il était en train de bouillonner, s'il ne veut pas le voir exploser, mieux vaut qu'il évite ce sujet sensible.

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé] VRKokp0
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé] Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé]   Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé] EmptyDim 9 Nov - 3:29


Javik n’avait pas tort, il nous fallait rapidement trouver un abri sûr pour la nuit sinon nous serions dans une situation des plus dangereuses. Sa proposition était donc la plus logique bien que non dénuée de risques.

Détends-toi tout de suite, je suis pas ta merde. lui dis-je d’un ton sec alors qu’il venait de s’emporter, avant que je n’ai pu réagir à sa proposition d’itinéraire. Redescends d’un ton je ne te le demanderai pas une nouvelle fois.

Je me fous royalement de ta vie, rien à foutre d’où tu viens. Si je te pose ces questions c’est uniquement pour savoir si tu as les nerfs solides ou bien si tu vas nous claquer entre les doigts dès que la situation empirera. Alors tu te détends ou je vais me charger de le faire pour toi.
lui dis-je encore d’un ton dur qui ne laissait planer aucun doute quant à la sincérité de mes paroles et de ma détermination.

Etant donné que nous étions un peu en avant du groupe, le reste de nos camarades n’avaient pu vraiment entendre la cause de notre discussion échaudée. Pour autant les éclats de Javik avait attiré l’attention d’Evey, entre autres. Avant qu’elle n’arrive jusqu’à notre hauteur je lui fis un signe de tête et de la main afin de lui indiquer que j’avais la situation en main.


A moins que tu ne veuille qu’on en vienne aux mains, calme-toi. J’ai beau avoir quarante balais je suis tout à fait capable de te coller une beigne pour te remettre à ta place. La situation est justement suffisamment merdique pour ne pas perdre de temps en querelles inutiles. lui dis-je encore d’un ton un peu moins rude mais tout aussi solennel.

En réalité je n’avais aucune envie de me battre avec lui mais j’en étais tout à fait capable si nécessaire. De ce que je penser deviner de lui, il avait besoin d’être cadré. Evey pourrait très certainement s’en charger mais pour mon image au sein du groupe il fallait que je montre que j’avais l’étoffe pour mener le groupe si notre meneuse venait à mourir. Ou à la suppléer d’ici-là.


Si on en a fini désormais, bouge-toi le cul on part en éclaireur tous les deux pour trouver un foutu abri pour la nuit. lui dis-je cette fois bien plus cordialement mais en usant d’un ton paternel.

Hrp : désolé du délai, si tu préfères on peut rapidement conclure pour pas te ralentir.


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé]   Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé] EmptyJeu 13 Nov - 0:54

Les gens ne comprendront certainement jamais le jeune homme. Ce n'est pas en répondant de la sorte que ça risque de le faire changer. Ce n'est pas s'énervant qu'il va partir en courant la queue entre les jambes comme le ferait un vulgaire chien. Pendant trop longtemps, il a été une victime, celle de son père. Depuis qu'il a quitté sa maison, il s'est juré de changer et de ne jamais se faire marcher sur les pieds. Sa carrière de criminel lui a d'ailleurs permis de craindre encore moins les autres. Alors, si le vieux croit l'impressionner en haussant la voix et jouant les chefs c'est peine perdu pour lui. Tout ceci avait presque l'effet inverse sur lui. A présent, il avait plus envie de se mettre à cogner Tyler, plutôt que de devenir son petit toutou bien élevé comme le sont ses deux filles. Quant à sa justification pour les questions qui ne lui plaisait pas c'était totalement bidon. Un simple regard sur Javik suffisait à voir qu'il n'avait rien d'un faible et qu'il n'est pas le genre d'homme à craquer. Aurait-il oublié qu'avant de rejoindre le groupe il était resté seul un bon moment ? A-t-il craqué pendant ce temps ? Non ! Une personne normalement constitué aurait surement baissé le regard, mais Lawson continuait de regarder fixement et droit dans les yeux le vieux Tyler. "C'est bon ? T'as fini ? T'as l'impression d'avoir des couilles maintenant ?" lâcha l'ancien braqueur en ne craignant pas le courroux de son ainé.

Tyler vint même à le menacer de se battre avec lui s'il le fallait. Oh, mais rien ne ferait plus plaisir à notre casse-cou. Si c'est vraiment ce qu'il veut et bien qu'il se fasse plaisir, qu'il le frappe. A aucun moment, il n'a douté qu'Ornett puisse se battre. C'est avec une certaine envie de défi qu'il se rapprocha assez près de son interlocuteur. "Si ça peut te faire plaisir, va si, frappe moi ! Mais tu ne viendras pas le regretter si je te rends ce que tu me donnes." Avec les années de coups qu'il sait pris par son père, le jeune homme est devenu assez résistant à la douleur, il sait encaisser sans broncher. Au loin, il crut entendre son prénom, du coin de l’œil, il aperçut Danny qui avait l'air de s'inquiéter. Peut-être qu'il a raison, se battre ne servira à rien. Mais au moins, il vient de montrer qu'il ne se laissera pas démonter par les autres.

L'ex enfant battu, serait bien parti seul à la recherche du précieux abri, mais Ornett ne vit pas les choses de la même manière. Ceci était peut-être sa punition pour avoir voulu le défier. Du coup, il se retrouvait à partir en éclaireur avec lui... Autant dire que ça allait être joyeux comme moment à passer. Il osa même se demander ce qu'il se serait passé s'il aurait agi comme un faible en s'excusant et baissant les yeux ? Oh non, pas la peine d'y réfléchir, c'est vraiment le genre d'attitude qui ne lui convient. Jav' est un petit con, un salaud, un mec arrogant tout le monde le sait ici et il faudra qu'ils fassent avec. Il tourna les talons et suivi le vieux...

[Soit on termine le RP là, soit on continue, moi perso ça ne me dérange pas de continuer. A moins que tu veuilles faire un nouveau RP avec Jav se passant plus tard ? Et si tu veux le frapper, frappe le ce petit con !]

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé] VRKokp0
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé] Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé]   Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Anciennes zones de jeux
 :: Coaticook et la Route vers le Nord :: L'Est, vers le Maine :: ZEC Le Lièvre
-
Sauter vers: