AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Flash Back : Us [Livre I - Terminé]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
MessageSujet: Re: Flash Back : Us [Livre I - Terminé]   Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 EmptySam 11 Avr - 15:15

Je vais finir par vraiment me griller toute seule. Sérieusement, même si moi je me rends compte que j’abuse, que j’ai tendance à être trop proche de lui, c’est qu’il y a un problème. Je sais pourquoi John veut me protéger. Je sais pourquoi, outre les coups de l’autre fois, pourquoi il n’aime pas Javik. C’est moi. Il essaie juste de me protéger de moi-même, andouille que je suis.
La tête posée contre lui, je me demande si Javik s’en rend compte. Non, sinon, il serait parti en courant. Ou il m’éviterait tout du moins…
J’ai beau essayer de me raisonner, de voir tout ce qui pourrait être logique... non… je me sens juste rassurée, là, contre lui… rassurée et ouais, presque heureuse… Quelle imbécile.
Je finis par m’écarter de lui en m’excusant. Je souris et secoue la tête.

« Non, tu n’es pas le pire… et puis, ça a marché, ça nous fera une histoire à raconter en rentrant…
Merci Javik. »


Et aussi vite, je m’éloigne de lui. Faut que j’arrête… et bon, faut qu’on essaye de pousser la meule. Il finit par venir m’aider, même si j’avoue qu’avec son bras, j’aurais p’tre dû le laisser se reposer… Naaaan…. Je n’aurais jamais pu pousser ce truc toute seule. Même à deux, c’est hyper galère. Je crois qu’on finit par rouler sur celui que j’ai tué, j’ai juste évité de marcher dedans. Et après moult efforts, on finit par arriver devant les portes, en callant la meule devant. Je m’appuie dessus. Ça m’a démoli autant que ma course… faut vraiment que je fasse du sport. Je souris et appuie ma tête sur le foin. Ouais. C’est primordial…
J’hoche la tête, les yeux fermés. Oui, ça suffit, je suis bien d’accord.

Je grimace. Il a raison, il ne fait pas encore nuit, ni même sombre. Pourtant le soleil est en train de descendre à l’horizon…
Soit on se bouge les fesses et on n’arrivera pas trop tard après la tombée de la nuit, mais sans trop déconner… soit… ouais, faut trouver un abri… On a marchés un certain temps quand même…
Je souris à nouveau et ouvre les yeux pour le regarder alors qu’il continue.

« Non. Si je suis entière, je ne pense pas. Je me montrerais avant toi… juste au cas où… »
Quoique ce n’est pas si drôle. « Ce qui m’ennuie le plus, c’est qu’il risque de vouloir nous… me retrouver cet idiot… » Ouais… Si jamais il lui arrivait quelque chose à cause de moi… Non, il ne laissera pas Jena et Léon seuls. Il est beaucoup plus responsable que ce qu’on pourrait croire à première vue.

Je me mords la lèvre. « Je n’ai pas vu d’habitation à proprement parler, le corps de ferme doit être plus loin…  Mais y a deux trois autres bâtiments pas très loin, plus petits. Pas des habitations, mais bon, y a des murs et un toit… sur le chemin du retour, plus ou moins… on avance, et on pourra toujours s’arrêter en cours de route si jamais on est trop loin. Non ? »

Et pour changer, je prends les devants et commence à avancer, passant mon arme devant, et en jetant des coups d’œil sur les côtés. Quoi ? Vous seriez nerveux aussi…
Je prends ma gourde et bois un peu. Oui, je l’ai toujours sur moi, je suis prévoyante. Je la lui tends en esquissant un sourire.

« On devrait pouvoir survivre jusqu’à demain avec ça… » Même si j’ai faim. Enfin, ça, ce n’est pas comme si ça changeait vraiment. Mais bon, je n’avais absolument rien à manger. Bref. Penses à autre chose.

« La dernière fois que j’y suis allée, ça semblait vide… mais bon, ça remonte à quelques jours, et j’avais fait vite. Je m’attarde jamais trop quand je suis seule…» Je le regarde et grimace. « Contrairement à d’autres, je joue rarement les têtes brûlées… Pas assez courageuse… ou inconsciente… pour ça… »

Je lui souris, avant de détourner le regard. Tu ne penses quand même pas t’arrêter en route hein ? Non sérieux, tu ne vas pas dormir de la nuit sinon… La dernière fois, je me suis bien endormie contre lui. Oui, mais tu n’étais pas seule avec lui. Et alors ? Il ne fera rien. La question, ce n’est pas lui… Merde…

_________________

Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour sauvegarder sa santé mentale.
Miria Graham

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Miria Graham
Enjoy the little things
Messages : 2806
Membre du mois : 0
J'ai : 25 ans
Je suis incarné(e) par : Holland Roden
Crédit(s) : Shereen
Je suis un(e) : Calamity Jane
Vos Liens :
Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 VRKokp0

Mes hauts faits : Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 Surviv10
Enjoy the little things
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Flash Back : Us [Livre I - Terminé]   Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 EmptySam 11 Avr - 22:59

La réponse de Miria le fit sourire, au moins, elle ne le voyait pas comme un sale type, c'était plutôt cool. Peut-être qu'elle doit tout de même le penser suicidaire, après tout ce qu'il vient de faire c'était assez culotté et tellement risqué. Tellement de paramètre devait entrer en jeu pour que ça marche. Certes, il avait failli y passer, s'il n'avait pas eu le réflexe d'attraper le rebord, il serait tombé avec l’échelle et ne serait plus que de la chair fraiche pour zombie. Le duo consolida le blocage de la porte grâce à une meule de foin. Sur la longueur c'était assez lourd à pousser. Et dire qu'il avait dû en faire tomber plusieurs tout seuls... Ceci a bien dû lui prendre une grande partie de son énergie, ça explique qu'il n'ait plus autant de force pour continuer à le faire. Ni Miria, ni lui ne se sentait de recommencer ce manège une nouvelle fois, tant mieux, car il se serait écroulé en plein milieu.

Pensant que le frère de la jeune femme allait surement chercher à le tuer s'il ne rentrait que le lendemain, elle ne rassura en lui disant que ça se passera surement bien. Si elle le dit... Lui, il imagine déjà le regard de tueur qu'il lui lancera en le voyant. Miria s'inquiétait que son frère puisse partir à leur recherche. Oui, c'est une éventualité, mais que peuvent-ils faire ? Dans le cas inverse, ils feraient de même. "John n'est pas idiot, s'il nous cherche, il rentrera avant la nuit. C'est trop risqué de s'aventurer dans les bois avec si peu de visibilité." Si ces quelques mots peuvent rassurer sa comparse, tant mieux. Il ne veut pas qu'elle s’inquiète, ça ne servira à rien. Son frère est grand et responsable, ce n'est pas comme s'il était tout seul. Il doit avant tout protéger Leon et Jena.

Maintenant, il faut trouver où ils vont se cacher pour la nuit. Miria lui indique avoir vu la partie d'habituation de la ferme plus loin, il y aurait même quelques autres bâtiments aux alentours. C'est le moment d'aller voir avant qu'il se retrouve cerné par les rayons de la lune. "On va commencer par le corps de ferme, si l'endroit nous permet de rester pour la nuit, on établira notre campement là-bas !" indiqua Javik en commençant à marcher dans la direction qu'elle avait indiquée. Inutile de perdre du temps, une fois la nuit tombée, ils ne verront plus rien. Le jeune homme accepta la gourde qu'elle lui proposait pour en boire un peu. Contrairement à ce qu'elle avait l'air de penser, il ne s'inquiétait pas trop pour la question de déshydratation ou de faim. Ils ne vont passer qu'une nuit là-bas, quelques petites heures et repartirons au petit matin dès qu'il fera assez jour pour se déplacer presque sans danger. "Si ça peut te rassurer, un être humain peut survivre un peu plus de trois jours sans boire et bien plus sans manger ! Je pense qu'on pourra très facilement passer la nuit !" Bien sûr qu'elle le savait, surtout qu'elle avait fait médecine.

Écoutant ses indications, elle disait que les bâtiments étaient vides quand elle était venue. Ceci ne les empêchera pas de rester prudents et de faire attention, on ne sait jamais qu'un zombie soit passé par là. Son commentaire l'amusa drôlement, lui une tête brulée... oui ce n'est pas faux. "Toi au moins, tu ne te feras pas tabasser par une bande de sale type !" voulu-t-il conclure pour lui faire remarquer sa sagesse. Au loin, se dessiner le toit de la maison. Ça n'avait pas l'air très grand, le genre d'endroit assez modeste pour des agriculteurs. Pour le moment, il ne voyait aucun zombie dans le coin ce qui était bon signe. "Je crois qu'on vient de trouver notre maison, Mme Ingalls !" déclara Javik en souriant. "On entre, on fait le tour pour voir s'il n'y a pas de zombie. Si c'est ok, on se barricade et on attend jusqu'à demain matin." Pour une fois, le plan était vraiment très simple. Javik passa le premier, il prit son marteau en main au cas où, pour attaquer rapidement si jamais il y a un zombie. Devant la porte d'entrée, il poussa celle-ci et entra, c'était silencieux, rien n'indiquait la présence d'un mort. "Va voir par-là, je vais de ce côté," suggéra-t-il. Se séparer peut paraitre une mauvaise idée, mais ça leur fera gagner du temps.


_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 VRKokp0
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Flash Back : Us [Livre I - Terminé]   Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 EmptyDim 19 Avr - 16:57

Je sais bien que John n’est pas idiot. Qu’il n’ira pas s’aventurer de nuit pour nous chercher. Mais il restera dans les bois jusqu’au coucher du soleil, ça c’est certain. Et ce n’était pas fait pour me rassurer. Oui, bon, je venais de faire pire avec Javik, je le sais bien, mais moi c’est moi, mon petit frère, c’est mon petit frère. Je me contente d’hocher la tête quand Javik énonce tout haut ce que je pense. Pas la peine de s’appesantir la–dessus.
Sérieux ? Il veut squatter un vieux truc alors qu’on ne sait pas ce qu’il y a dedans ? Enfin, ça ou dormir dehors, je vote pour aussi. Je commence à prendre la direction desdits bâtiments, marchant à ses côtés. Mon sourire s’agrandit.

« Tu crois ? Quand à survivre sans manger, ouais, ça je sais. Malheureusement.
Soit on se tait, soit on parle d’autre chose hein… »


Bon, perso, je n’ai pas d’autres sujets, et le silence ne m’a jamais dérangé. Encore moins maintenant où tout bruit est suspect, où tout bruit peut causer votre mort.
Je ris un peu toutefois à sa remarque, avant de grimacer.

« Non, c’est sûr. Mais en l’occurrence,  ce n’est pas toi qui les as emmerdé, donc… j’aurais pu être à ta place… mais je n’aurais pas joué au plus malin moi, c’est sûr. »

Je ne représente pas une menace à leurs yeux. Le résultat serait toutefois pire… Ouais, bon, j’suis naïve, mais pas débile, merci.
Mme Ingalls… Oh pitié. Et voilà. Je vais avoir la musique dans la tête. Je souris malgré tout.

« Ça me va. »

Que voulez-vous faire d’autre de toute façon ? Je le laisse passer devant, si ça peut le rassurer sur son état de mâle dominant, grand bien lui fasse. Moi, je m’en fous. Je tends l’oreille, et secoue la tête pour lui confirmer que je n’entends rien non plus. Bon, d’un autre côté, les morts qui n’ont pas de proie, ceux qui sont seuls, ne font en général pas grand bruit c’est vrai. Je lui jette un coup d’œil, réprimant malgré moi mon youpi, faisons des groupes de un. Je me mords la lèvre et sors mon couteau.

« Oui, faisons donc ça. Si t’as besoin d’aide tu n’auras qu’à crier… »

Je lui tire la langue en souriant, avant de me diriger vers la gauche et arrive dans ce qui devait être la salle à manger. Pas de morts à première vue. Par réflexe, par habitude, je commence à ouvrir les tiroirs et placards, on ne sait jamais que quelque chose ait survécu…


Type d'action Je fouille

Alors que j’ouvre un placard, genre placard à balai, je trouve… Ah bah oui, au final, y a quelque chose. Merde. Je recule précipitamment. Oui, un zombie qui sort d’un placard, ça fait peur. Enfin, je n'ai pas crié, c'est déjà ça. Ce serait dommage que ce soit moi qui appelle à l'aide, alors que c'est Javik qui est blessé, pas vrai ? Un seul zombie, je peux gérer. Evidemment.


Points de vie restants : 23/23
Munitions restantes : 15
Gains des fouilles : /
Endroit où je me trouve :  Salle à manger
Endroit où se trouvent mes ennemis : 1 au corps à corps

HRP:
 

_________________

Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour sauvegarder sa santé mentale.


Dernière édition par Miria Graham le Dim 19 Avr - 17:08, édité 3 fois
Miria Graham

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Miria Graham
Enjoy the little things
Messages : 2806
Membre du mois : 0
J'ai : 25 ans
Je suis incarné(e) par : Holland Roden
Crédit(s) : Shereen
Je suis un(e) : Calamity Jane
Vos Liens :
Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 VRKokp0

Mes hauts faits : Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 Surviv10
Enjoy the little things
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Flash Back : Us [Livre I - Terminé]   Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 EmptyDim 19 Avr - 16:57

Le membre 'Miria Graham' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Fouille' :
Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 Fouille6
Fall Of Man

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Fall Of Man
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Flash Back : Us [Livre I - Terminé]   Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 EmptyDim 19 Avr - 22:31

Le duo avance lentement vers les habitations de la ferme. Loin d'être le grand luxe, ça reste le meilleur endroit pour passer la nuit à l'abri. L'extérieur est dangereux de nuit. Sans lumière vous ne voyez rien et vous risquez de vous faire bouffer. Avec de la lumière vous risquez de vous faire repérer et le résultat final revient au même que de ne pas avoir de lumière. Du coup, ce cacher est bien plus sûr, ainsi, des murs, des portes et des fenêtres peuvent vous protéger. Pour être sûr de ne pas être dérangé, il suffit de barricader les lieux et la nuit se passera normalement sans embuche. Le jeune homme ne tarda pas à entrer dans la maison qui paraissait pour le moment vide, du moins, vide du moindre bruit. Bon, c'est sûrement bon signe, du moins c'est ce qu'il espère. Là, il n'a que son marteau avec lui, il vaudrait mieux qu'il n'y ait pas un trop grand nombre d'ennemie. Partant d'un côté, il se sépare de Miria et avance en silence.

La pièce où il se trouve, la cuisine à un côté assez ancien. De vieux meuble en bois, le genre antique vue leur couleur usée. Un simple coup d'oeil sur la pièce en elle-même suffit de voir le coup des personnes qui habitaient là, ce n'était surement pas des gens tous jeunes. Le papier peint avait une couleur beige jaunâtre, remplie de décors typique d'une cuisine : tasse à café, fourchette, cuillère... Une certaine grimace passa sur le visage de Javik, on dirait une cuisine de grand-mère. Voyant qu'il n'y a personne, il quitte la pièce pour retourner dans le couloir. Là, il s'arrête devant un miroir et observe son propre reflet. Ah bon sang, il a vraiment une salle tête, bien que la plupart des blessures soient refermés, il peut voir la couleur bleue étant dominante sur son visage. C'est ça de se prend des gnons, ça pardonne pas, même le visage d'un beau gosse. Doucement, un petit rire lui échappe, quelle fière allure il a...

L'ancien braqueur continue d'avancer et pénètre dans une chambre, celle-ci se trouvant dans un bordel monstre. Ce n'était pas sans dessus-dessous comme si des cambrioleurs avaient retourné la pièce. Un simple regard sur la pièce en elle-même indiquait qu'un combat avait eu lieu ou qu'une personne blessée s'était retrouvé là. Sur le sol on pouvait voir du sang, les draps du lit étaient tirés et maculé de rouge ou du moins d'un rouge tirant vers le noir après avoir séché. Des bandages, du coton, du fil, des aiguilles... il y en avait sur les meubles, sur le lit et par terre. Quelqu'un avait été blessé. Est-ce que cette personne s'en est sorti ? Voilà une question à laquelle il ne peut pas répondre.

L'ambiance si peu accueillante de cette chambre finit par le faire sortir. Il continue son tour de la maison sans tomber sur quoi que ce soit d'intéressant ou dangereux. Finalement, il semblerait que cet endroit soit sûr. Après cette pensée, il décide de retrouver Miria. Quand il la retrouve, un zombie se trouve juste en face d'elle. Eh merde ! On dirait bien qu'il a pensé trop vite. Son premier réflexe est d'attraper la première chose se trouvant à côté de lui, c'est-à-dire une chaise, pour la balancer sur le monstre et ainsi le faire légèrement reculer pour que la jeune femme trouve le temps d'attaquer. "Je détourne son attention, occupe-toi de lui !" indique Javik en jetant ce coup-ci un vase sur le monstre pour qu'il s'intéresse à lui et non à la rousse.

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 VRKokp0
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Flash Back : Us [Livre I - Terminé]   Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 EmptySam 2 Mai - 15:36

HRP:
 

Visiter une maison ayant appartenu à d’autres, je n’ai jamais aimé. Enfin, je veux dire, depuis que tout ça avait eu lieu, les morts, tout ce qui s’en est suivi… Je ne parlais même pas de ce qu’on pouvait y trouver. Je trouvais ça particulièrement glauque de m’aventurer ainsi dans l’histoire et les souvenirs d’une famille qui avait dû être plus ou moins heureuse à un moment donné, de personnes qui aujourd’hui devaient pour la plupart avoir bouffées leur conjoint, enfant, parent…

J’entends Javik qui circule, alors que je me mets inconsciemment à fouiller. Oui, j’ai beau ne pas aimer ça, au bout d’un moment, faut pas se leurrer, tout ce que tu peux trouver est bon à prendre.
Et au final, j’aurais dû éviter quand je finis par tomber sur un zombie. Qui serait resté tranquillement dans son placard si je n’avais pas fait la conne. Quelle idiote.
Je recule sous l’effet de la surprise. Non mais sérieux, un zombie tu le tues, tu l’enfermes pas dans un placard à deux balles quoi ! Et hop, surprise, j’entends Javik arriver. Je tourne la tête pour le regarder alors qu’il balance une chaise sur le zombie. Je reporte rapidement mon attention sur le mort alors qu’il se redresse après s’être mangé la chaise.

Type d'action Miria attaque le zombie

Je m’approche de lui, mon couteau à la main, vise sa tête et m’apprête à le tuer, quand ce coup-ci, c’est un vase qui lui arrive dessus. Ok, c’est pour m’aider, mais là en l’occurrence, ça fait bouger cette saleté de zombie. Et comme une débile, je frappe à côté.

« Tu cherches à m’aider ou à l’avantager lui ? »

Malgré toute cette situation de merde depuis le début de la journée, je souris à Javik en reculant pour éviter un malencontreux coup de dents du zombie.

« Non, parce que je sais bien que je ne suis qu’une faible femme sans défense, mais si c’est pour me rendre la tâche plus difficile, je t’en prie, ne te sens pas obligé de m’aider. Après si c’est au contraire, parce que tu veux rendre le défi plus amusant et plus important… Abstiens-toi aussi ! »

Je secoue la tête. Oui, bon, il n’y a qu’un zombie, non pas que je prenne ça à la légère, mais je ne vais pas non plus dramatiser le truc… oui, bon, en espérant ne pas se faire mordre par un seul et unique zombie… ce serait stupide. Mais on est deux. On devrait gérer. Non ?

« T’en as pas trouvé un que pour toi ? Ou alors la grange t’a suffi comme expérience et challenge stupide pour la journée ? »


Points de vie restants : 23/23
Munitions restantes : 15
Gains des fouilles : /
Endroit où je me trouve :  Salle à manger
Endroit où se trouvent mes ennemis : 1 au corps à corps

_________________

Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour sauvegarder sa santé mentale.


Dernière édition par Miria Graham le Sam 2 Mai - 15:46, édité 2 fois
Miria Graham

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Miria Graham
Enjoy the little things
Messages : 2806
Membre du mois : 0
J'ai : 25 ans
Je suis incarné(e) par : Holland Roden
Crédit(s) : Shereen
Je suis un(e) : Calamity Jane
Vos Liens :
Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 VRKokp0

Mes hauts faits : Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 Surviv10
Enjoy the little things
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Flash Back : Us [Livre I - Terminé]   Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 EmptySam 2 Mai - 15:36

Le membre 'Miria Graham' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Arme Blanche' :
Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 ArmeBla3
Fall Of Man

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Fall Of Man
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Flash Back : Us [Livre I - Terminé]   Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 EmptyLun 4 Mai - 0:29

Quel dommage de trouver un fichu zombie dans cette maison qui avait semblé si déserte. A croire qu'il ne faut jamais se fier aux apparences et au calme apparent d'un endroit. La preuve, Miria venait de faire une sympathique rencontre que Javik n'était pas prêt de lui envier. Les zombies sont devenus une sorte de vermine, tel des cafards vous pourrissant la vie. Sauf que les Zack contrairement à un cafard, sont capables de vous bouffer tout cru. L'homme n'est plus au sommet de la chaine alimentaire aujourd'hui, c'est le mort vivant qui domine réduisant l'être qui était le meilleur prédateur de ce monde au simple statut de proie. Triste histoire, pas vrai ! En ce moment, la proie c'était cette pauvre Miria qui avait l'air de galérer avec cet unique zombie. Non, il n'allait pas la laisser se faire manger, surtout qu'il n'avait aucune raison et pas le moindre intérêt de la laisser mourir. Les fois où il a abandonné des gens, c'était pour mieux fuir, car les ennemies étaient en trop grand nombre, en gros, c'était une diversion pour s'en sortir vivant. Quoi ? Vous trouvez ça moche ? Eh bien Javik est comme ça, il voit une opportunitée, il la saisit et tant pis si d'autres crèves à cause de ça.

Pour attirer l'attention du monstre, il lança un vase qui vient s'exploser sur crâne avec un certain fracas, le faisant vaciller. Hélas, Miria son coup juste après. Bon, ce n'était vraiment pas de chance. "Hey, c'est pas ma faute si t'as pas réussi ton coup ! Tu manques d'expérience, c'est tout !" lui reprocha Jav' quand elle lui demanda qui il cherchait à avantager dans cette histoire. Si c'est comme ça, il va devoir donner de sa personne, lui qui voulait se croiser les pousses après ses émotions de tout à l'heure. "Ah les femmes... que feriez-vous sans nous les hommes !" lança Lawson en se fichant pas mal que sa phrase puisse avoir un côté très macho. Le zombie étant concentrer sur Miria, il arriva derrière celui-ci pour l'attraper par le crâne et le balancer de toutes ses forces contre le mur, lui brisant le crâne sur le coup et mettant fin à ce combat. Dans l'effort, il avait dû utiliser son bras cassé, autant dire que maintenant, il serra les dents pour contenir la douleur et ne rien laisser paraitre. Sauf qu'il avait très envie de faire une grimace de douleur, mais pas devant la jeune femme qui se serait tout de suite inquiété. Alors, il lui tourna le dos et grimaça en toute tranquillité en respirant profondément pour faire passer la douleur qui le lançait. Reprend toi, Javik ! Heureusement, qu'il a une certaine tolérance à la douleur très élevée. Il devait juste penser à autre chose et oublier qu'il avait mal. "Le reste de la maison est ok. On peut s'installer dans l'une des chambres, on verrouille bien les accès et on devrait être tranquilles jusqu'à demain matin !" expliqua-t-il en attrapant le pied du cadavre pour le mettre dehors par le porte fenêtre. Tant qu'à passer la nuit ici, autant se passer de l'odeur pestilentielle d'un zombie mort qui recommence sa décomposition.

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 VRKokp0
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Flash Back : Us [Livre I - Terminé]   Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 EmptyLun 11 Mai - 0:32

Bon, il avait certes raison, ce n’était pas vraiment sa faute si j’avais loupé la tête de ce mort. Mais je n’y peux rien moi si je suis nulle avec un couteau, ce n’est pas faute d’avoir essayé pourtant. Je me débrouille mieux avec un flingue, c’est tout. Mais de là à dire que je manque d’expérience, c’est un peu du foutage de gueule…
Je le regarde, les sourcils froncés alors qu’il arrive derrière le zombie pour l’attraper et lui fracasser la tête contre le mur. Il se fout de moi ? Et si en plus, il pense que je n’ai pas vu que c’était ENCORE son bras blessé qu’il avait utilisé, il me prenait vraiment pour une débile. Je fronce les sourcils alors qu’il me tourne le dos. Ouais fais ton macho.

« Tu me poses sérieusement la question ou c’est purement rhétorique pour le coup ? Parce que la prochaine fois, la femme s’abstiendra de sauver la peau des fesses de l’homme que tu es. D’autant plus si tu bousilles son boulot en utilisant ton bras qu’elle s’échine d’essayer de soigner. »

Il n’a qu’à se débrouiller. Mais franchement. Déjà avant, je trouvais ça d’un ridicule ce genre de commentaire, mais alors maintenant… Mais ok, vu la situation, il devait être aussi sérieux que moi. J’espère pour lui. Je souris malgré moi. Et j’attrape le mort par un bras pour l’aider à le virer dehors par la porte fenêtre. J’en profite pour jeter un coup d’œil. Rien à l’horizon. Cool, parce qu’il commence à faire sombre et je suis déjà pas rassurée des masses d’être dans un coin que je ne connais pas. D’habitude, je fais le tour et de la baraque et des terrains avoisinants. Juste comme ça. Pour éviter le gros des emmerdes. Ça n’empêche pas tout, mais au moins j’ai une idée du terrain. Ça me rassure. Je fais un pas dehors et tire les volets pour les fermer, avant de refermer la porte.

« Va te reposer Javik. La femme sans expérience que je suis va bien réussir à bloquer les portes, ne t’en fais pas. Ça m’entrainera. »

Je tire, tant bien que mal, une petite commode qui se trouvait dans l’entrée jusque devant la porte. Je me retourne vers lui en souriant, m’appuyant sur la commode.

« Tu as vu ? Je suis trop forte…
A moins que cela ne te suffise pas ? »


Mais ça ira très bien. Il n’y a rien dans la maison, trop rien aux alentours. C’est parfait. Sauf que je m’inquiète toujours pour John. Mais non, comme dit, il ne fera rien d’inconsidéré. Ils vont bien et tu les retrouveras demain matin. Juste une nuit à passer. Avec lui. Rien d’insurmontable.
J’avance, me dirigeant vers les chambres. Je m’arrête sur le seuil de la première, contemplant rapidement la scène, avant d’en fermer la porte en secouant la tête. La seconde est propre. Dans le style vieillot et décati du reste de la maison, mais sans traces de sang. Je vais m’assoir sur le lit, posant mon couteau sur la table de chevet, mon fusil et mon sac à portée de main, et me laisse tomber en arrière.

« Oui, je suis en travers du lit, je vais bouger. Dans un instant. »

Pourvu qu’ils aillent bien. Je sais bien qu’ils peuvent survivre sans moi, heureusement, mais…
Je ferme les yeux. Je suis fatiguée. De tout ça. Je finis par me redresser et ouvrir les yeux. J’enlève mes chaussures, non, je n’arrive toujours pas à dormir avec. Je regarde Javik, sans pouvoir retenir un bâillement.

« Il faudrait que je regarde ton bras. T’as trop forcé dessus tu sais. Mais il fait déjà sombre. Ça attendra demain je pense. » Je lui souris doucement. « Et merci. De m’avoir aidé à dévier tous ces morts. » Je regarde le lit. Ouais, dormir un peu. Même à ses côtés, je devrais y arriver.

_________________

Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour sauvegarder sa santé mentale.
Miria Graham

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Miria Graham
Enjoy the little things
Messages : 2806
Membre du mois : 0
J'ai : 25 ans
Je suis incarné(e) par : Holland Roden
Crédit(s) : Shereen
Je suis un(e) : Calamity Jane
Vos Liens :
Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 VRKokp0

Mes hauts faits : Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 Surviv10
Enjoy the little things
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Flash Back : Us [Livre I - Terminé]   Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 EmptyLun 11 Mai - 23:59

Qu'importe les réflexions de Miria sur l'attitude qu'il pouvait avoir. L'essentiel dans cette histoire, c'est que le zombie était mort pour de bon, non ? Ils se débarrassèrent du corps, histoire que l'odeur déjà pestilentielle n'empire pas davantage. Vous imaginez, un mort ça sent déjà mauvais, mais un mort qui est de nouveau mort, c'est pompon ! La jeune femme voulue se la jouer "hey, je ne suis pas une faible femme" en poussant un meuble comme si elle était un homme. Ouais... ceci ne prouve rien, il la regarda simplement avec un regard amusé... Ah les femmes... elles veulent toujours se croire forte alors qu'elles ne le sont pas. Mais si ça peut lui faire plaisir, il va lui laisser penser ça.

Ayant la chance d'être dans une maison, ils vont pouvoir dormir dans une chambre. Chacun aurait pu en prendre une, mais il est évident que pour des questions de sécurité, il vaut mieux qu'ils dorment dans la même chambre. Miria se dirigea dans la chambre qui ne ressemblait pas à un carnage de Jason Voorhees. Elle prit d'office le lit en mode "éléphant de mer" (xD) qui prend toute la place. Javik, arqua un sourcil, en gros il voulait dire "ça va, tu ne veux pas que je t'apporte un café ?". Visiblement, elle voulait profiter du lit un instant. Qu'elle le garde si ça lui fait plaisir. Il va monter la garde et la réveillera dans quelques heures pour prendre sa place. On pourrait croire que ce n'est pas utile, mais ils ne sont que deux et ils ne peuvent pas permettre de se laisser surprendre. Les zombies ne sont pas leurs seuls ennemis. "Garde le lit pour le moment, je vais prendre le premier tour de garde, je te réveille dans quatre heures !" Ceci peut paraitre long ou court... Disons qu'il veut couper la nuit en deux, logiquement, après le tour de garde de Miria, le jour devrait pointer le bout de son nez ce qui devrait leur permettre de commencer à quitter cet endroit. Quant à son bras, elle n'avait pas à s'en faire. De toute manière, elle ne peut rien faire de plus. "Pense plutôt à toi et dors ! On verra demain quand on aura rejoint tes frères et ta sœur !"

La nuit fut assez calme, du moins, pendant son tour de garde. Rien à signaler et comme prévu vers les alentours de minuit, il alla réveiller la jeune femme. Javik aurait certainement pu tenir la nuit entière, mais lui aussi a besoin de sommeil. Au petit matin, sa comparse le sortit des bras de Morphée, au moins tout c'était bien passé. Le retour jusqu'à la cabane se passa également sans encombre, ils croisèrent bien un ou deux zombies, mais on était loin de la horde d'hier. Arrivé à la cabane, les frères et la soeur de Miria leur sautèrent presque dessus... enfin sur elle, pas sur Javik. Un regard de John lui fit clairement comprendre qu'il n'était pas content, mais la demoiselle expliqua toute l'histoire. Jav' n'avait pas pris le temps de rester pour écouter, il rentra à l'intérieur et alla s'allonger en attendant, il manque de sommeil...

Les jours suivants passèrent de nouveau avec son lot de zombies errant. Malgré la bonne humeur de Miria, il savait qu'il était bientôt sur le point de partir. Petit à petit, il préparait son plan. Sa jambe était guérie et son bras ne lui faisait plus mal. Il pouvait s'en servir de nouveau et même porter des choses, certes pas encore très lourde, mais c'était mieux que rien. L'ancien braqueur devait se décider, saisir le bon moment. C'est en pleine nuit qu'il le fera, ou au petit matin avant que tout le monde ne le voit les abandonner. Avant de se coucher, il rassembla ses affaires dans son sac. En les rangeant, il vit le livre que la jeune femme lui avait prêté, de toute évidence, il n'allait pas le garder. Une fois son sac sur le dos, il entra discrètement dans la chambre ou la jolie rousse dormait. Sans faire de bruit, il posa le bouquin à côté d'elle. Son regard se posa sur elle un instant, elle était drôlement jolie, éclairé par une douce lumière, celle du matin qui chassait doucement l'obscurité. Un soupire et il se redressa pour sortir de la cabane. D'un pas décidé, il fit plusieurs pas avant de se retourner non sans jeter un regard nostalgique à la bâtisse. De toute manière, il ne peut pas rester, il n'avait jamais eu l'intention de le faire. Pourquoi ne pas l'avoir dit clairement ? Jav' voulait éviter les effusions de larmes ou de joie (pour certain... comme John). Le braqueur reprit sa route pour ne plus se retourner cette fois-ci.

[fin pour Javik. Vu que la mission se termine, on peut conclure ici et attaquer un new sujet :D]

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 VRKokp0
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Flash Back : Us [Livre I - Terminé]   Flash Back : Us [Livre I - Terminé] - Page 4 Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Flash Back : Us [Livre I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Anciennes zones de jeux
 :: Coaticook et la Route vers le Nord :: L'Est, vers le Maine
-
Sauter vers: