AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Beth || Need a little love to ease the pain
MessageSujet: Beth || Need a little love to ease the pain   Beth || Need a little love to ease the pain EmptyLun 9 Mar - 16:14

Elisabeth Sherman

Feat Catilin Stasey

Avant tout autre chose, rendons à César ce qui est à César. Mon avatar a été fait par : moi même

Je suis né(e) le 28/04/1996  à New York (USA). On me décrit souvent comme étant Vive d'esprit – Brillante – Indépendante – Ambitieuse – Taquine - Perdue. . J'ai décidé de me spécialiser dans un domaine. Appelez moi à présent : Camility Jane Entre survivants, on doit se serrer les coudes. Ainsi, je fais partie du groupe Culte Comme tout le monde, je fais partie d'une famille. Je vous les présente, un peu pèle mèle. Il y a donc: Ryan, mon copain et Jack, mon beau père. Mon groupe de survivants est aussi constitué d'êtres humains. Je vous les présente : il y a donc  Juliette Bourgeois, Black Widow – Gabriel Lacroix, Indiana Jones – Clayton Gallagher



Comment avez vous réagi, en fin d'année dernière et au début de cette année, quand les rumeurs d'épidémies se multipliaient autour de vous ? Je n'y ai pas cru, comme la plupart des gens autour de moi et dans le monde, je suppose. Comment voulez-vous crorie à une telle chose, des zombies, un pur fantasme hollywoodien ? Non. je ne pouvais pas. Comme je ne pouvais pas croire qu'un évènement extérieur puisse venir chambouler le bonheur que j'avais réussi à trouver dans ma vie, dans mes études et dans mon coeur. Aveugle ? Peut être. En tout cas, quand la rumeur est devenue évidence, il était déjà trop tard pour moi.

Où étiez vous au moment où la Grande Panique a débuté début juillet, et comment y avez vous survécu ? L'école d'Albany, où nous faisions nos études avec Ryan, a été très vite attaquée. Submergée. C'était... Non, c'était indescriptible. Trop horrible pour que je tente de le faire. On a fui. On a fui encore, on s'est retranchés chez ses parents.  Jamais je n'avais vécu pareille peur, pareille incertitude, pareille tension. Pourtant, on a réussi à survivre. Ryan s'est bien débrouillé, et son père biologique a fini par nous rejoindre. Surprise, un peu déroutée quand j'ai vu ce type débarquer de nulle part pour se frayer un passage sanglant à travers les Z pour nous rejoindre. Puis nous avons pris la route vers le nord... On a survécu comme on a pu, on a mangé ce qu'on a trouvé. Je me suis à la fois endurcie et détruite un peu plus, j'ai dû apprendre à me battre, à vivre dans la jungle, à utiliser une arme à feu. A faire tout ce qui m'avait jadis répugné, juste pour pouvoir continuer à avancer. J'ai également mal, un mal beaucoup plus important que toutes les blessures que l'on pourra infliger à mon corps. J'ai peur. J'ai les mains pleines de sang. Et rien, rien ne pourra me les laver.

Comment êtes vous arrivé à Coaticook et ses environs ? Quel est votre plan de survie, à court terme ? Est-ce que survivre n'est pas un plan à lui tout seul ? Je ne sais plus qui je suis, je ne sais plus où je vais. je m'accroche à ce qu'il me reste, en priant pour que ça tienne bon. Je fais tout ce que je peux pour tenter de me regarder en face, tenter de savoir qui je suis devenue, durant ce long et dur périple qui nous a menés jusqu'ici. On verra bien où on ira. Je n'ai aucune confiance en ces illuminés fanatiques que nous avons rejoint, mais ils étaient notre seule et unique chance. IL fallait bien la saisir.





Une douce brise effleure mes joues pâles alors que mon regard se perd dans la nuit et les multiples tâches lumineuses, néons, enseignes, habitations. New York est tout aussi éclairée la nuit que le jour, les éclairages électriques sont tout aussi présents que le soleil de plomb qui règne ici l'été. Bref. Dans la pièce derrière moi, la grande pièce qui me sert de chambre, il n'y a qu'une seule lumière allumée, celle de mon bureau. Je viens de finir mon quota de devoirs pour la soirée. Voilà. C'est comme ça tous les jours, depuis des années, depuis que je foule cette terre. Je n'ai aucun mal à travailler, ce n'est ni réellement fatiguant ni contraignant pour moi de bûcher tard dans la nuit après une journée de cours déjà bien chargée. Ensuite, je profite du calme de ma chambre et de la nuit, avant d'aller me coucher. Calme est toujours relatif; en bas, dans la rue, il y a toujours de la circulation ou du bruit quelconque. Mais c'est toujours mieux que les petits piaillements de mes deux petits frères. Ils sont tout mignons, je les aime bien, mais ils sont un peu agacent. Surtout quand je rentre le soir, la tête bourdonnant de tout ce que j'ai retenu de mes heures de cours. Ca doit être l'âge, je suppose. Deux petits jumeaux, âgés de quelques années de moins que moi. James et Alexander. Et nos parents, travaillant tous deux dans le domaine médical. Ma mère est infirmière, mais j'aime aussi beaucoup les travaux de mon père en tant que toxicologue. Même si je ne comprends pas encore tout, à vrai dire. Pas grand chose. Ca viendra. Ca viendra avec les études, parait il. Mais moi, j'ai pas vraiment envie d'attendre. Ils sont très sévères et stricts avec nous, tout doit être toujours nickel, parfait, au millimètre... C'est laissant, parfois. Mais je sais que c'est pour notre bien, et puis j'ai remarqué que je pouvais toujours récolter le fruit de mes efforts. Genre, j'ai de bonnes notes, je me tiens à carreaux et tout, et puis quand je leur demande quelque chose, ils me disent oui. Bon, pas un piercing ou des trucs dans le genre, ça je pense pas qu'ils voudraient. Mais quand même, j'arrive à me trouver une vie un peu plus libre au prix de mon travail. Oh, c'est pas la liberté que d'autres de mes camarades peuvent connaitre, mais je m'en contente. Il faut bien, non ? De toute façon, ça aussi ça viendra. Quand je partirai faire mes études supérieures, ils seront plus sur mon dos H24 non ?

Je finis par me détourner de la fenêtre, la refermant et rabattant le store. Je pousse un soupir, regarde ma chambre à présent, éclairée par le néon au dessus de mon bureau, en face de moi. Un lit, des étagères pleines de livres et autres, et le piano massif, dans un coin. Ca fait des années que j'en joue, et je me vois pas vivre autrement. Je sais que je suis aussi contrôlée, surveillée sur ça, mais c'est un peu mon échappatoire, des fois. La musique, c'est beau, ça a quelque chose, quelque chose que l'on entend mais que l'on arrive jamais vraiment à saisir et à comprendre. On ne fait toujours qu'effleurer du bout des doigts, même en passant sa vie à se hisser pour attraper l'essence même de ce que l'on tente de jouer. Mes yeux s'attardent un instant sur le bois si noir et si lisse, sur les touches blanches qui ressortent à peine dans la semi obscurité. Je vais pas aller jouer maintenant, sinon je vais réveiller tout le monde. Mes parents ne vont pas être contents. Mes petits frères non plus. Bref. Je me décide enfin à faire quelques pas jusqu'à mon lit. Je sors mon pyjama plié au millimètre de sous le coussin et me change rapidement. Moi aussi, il faut peut être que je dorme, si demain je veux pouvoir aller au cinéma...

...

Trop de circulation. Il y a toujours eu toujours trop de circulation dans cette ville. J'ai beau avoir la musique à fond et tout ce qu'il faut pour ne pas m'ennuyer, je commence quand même à être tendue dans la voiture, les yeux droits sur le véhicule de devant, mes doigts tapotant le volant. Il est tard, mais ça avance toujours pas. Je sais même pas l'heure qu'il est exactement, en fait. Sûrement aux alentours de minuit. J'ai passé ma soirée avec des amis, soirée étudiante. Je me demande même comment j'arrive à avoir une scolarité aussi bonne pour passer un doctorat en pharmacie tout en passant autant de temps à sortir... Et à vivre, en fait. J'ai 17 ans, je n'habite plus chez mes parents. J'ai un appartement, un appartement à moi toute seule. Personne pour me dire quoi faire, quand le faire, où le faire. Je ne pensais jamais que la bouffée d'air serait aussi grande et aussi profitable, en fait. Mais maintenant, j'y suis et je n'ai aucune envie de revenir en arrière. J'ai toujours mon piano avec moi, et je vais voir mes parents et mes frères de temps en temps. Quand j'ai le temps, entre les clubs, les études... Je ne m'ennuie pas, je n'ai pas une miette de temps à gaspiller. Ce soir, c'était une soirée comme les autres, en fait. Ou pas totalement. Je sais pas bien... A la dernière soirée de ce type, j'avais rencontré un mec, et ce soir aussi, j'ai passé la soirée avec lui. Il est intelligent. Drôle. Et beau, aussi. J'essaye de lui trouver des défauts, mais je n'y arrive pas vraiment. Il fait du foot, je crois. D'habitude, ce n'est pas du tout le genre de gars qui m'enthousiasme, mais... Bon. Bref. Que voulez-vous. Si je pense trop à autre chose, je vais finir par avoir un accident sur cette satanée avenue bouchée. Ca serait dommage, vraiment. Je n'ai aucune envie de me retrouver handicapée, ou pire, de mourir, alors que... j'aime la vie.

...

Je regarde les infos. Ils ont vraiment un grain, tous ces journalistes. Il ne doit pas avoir assez de sujets croustillants dans l'actualité américaine, alors ils inventent des histoires. J'entends, comme quoi à l'autre bout du monde il y aurait une sorte d'épidémie de "rage", qui contaminerait les êtres humains. Et comme quoi ça serait transmissible, et incurable. Je pousse un soupir, prends la télécommande et appuie sur le petit bouton rouge en haut. L'image s'efface, l'écran plat redevient aussi noir. Je me lève, marche dans l'appartement. Ryan et moi avons emménagé ensemble. Je l'aime. C'est la première fois que je rencontre quelqu'un comme lui. C'est la première fois que je tombe amoureuse. Vraiment. Et notre relation dure, et je sais que c'est quelque chose de sérieux. Je le sens. Je sais que lui m'aime aussi, il me parle déjà de prendre un nouvel appartement, plus grand, mieux pour deux... J'arrive à mener aussi bien notre relation que mes études, j'arrive à être toujours aussi brillante tout en trouvant de quoi m'épanouir à côté. C'est peut être plus que ce que je n'avais jamais espéré dans la vie.

Je crois qu'il prend sa douche, parce quand je pousse la porte de notre chambre, je la trouve vide. Je prends mes habits pliés sur le lit et commence à les ranger dans l'armoire. Je reste toujours aussi pointilleuse et maniaque sur ce genre de choses... De vielles habitudes que l'on ne perd pas. Mais tandis que je place mes habits correctement les uns sur les autres, mon regard est attiré vers quelque chose, non loin. Une petite bosse sous un de ses vêtements à lui. Intriguée, je repose le T-Shirt que je tenais dans les mains, et va soulever l'autre. Une petite boite, carrée. Je la sors, délicatement, jetant un regard derrière mon épaule, pour m'assurer que je suis bien seule. Personne. Je reviens sur ce que je tiens entre mes doigts.

Mes yeux butent sur la petite bague, et je déglutis en silence.

Je referme, range avec précipitation comme si de rien n'était. Non, ce n'est pas totalement ça. Tout se bouscule dans ma tête, alors que je range mes derniers habits sur le lit. Cela ne peut pas signifier trois milliards de choses... Elle ne peut pas être pour quelqu'un d'autre. Je ne sais pas. Je ne sais plus. Je me mets à douter comme jamais je n'ai douté jusque là. Comme jamais je n'ai douté dans ma vie, pour quoi que ce soit. Tout va trop vite. Y suis-je prête ? Est-ce vraiment cela que je veux ? Il faut que je me pose, que je prenne le temps de réfléchir.

Je ne sais pas encore que jamais je n'en n'aurai le temps. Je ne comprenais pas encore à quel point tous ces doutes étaient enviables à côté de l'enfer.

...

Je tremble. Je sens mes mains qui tremblent. Je sais que je ne peux pas le cacher ; je n'en n'ai pas la force. Ryan m'a emmenée dans cette chambre, et j'y reste blottie, en tremblant, en attendant. En attendant quoi ? La mort ? C'est un cauchemar. Ce n'est pas possible. Je vais me réveiller. Je vais me réveiller, et tout ira bien. Oui, c'est tout. Tout ira bien.

Je ne me réveille pas.

Tout est si flou.

Albany a été attaquée, il y a quelques heures à peine, ou cela fait il déjà une journée ? Je ne sais pas. Peu importe. Je ne sais plus non plus comment ça a commencé, par où, mais ça non plus ça n'importe plus. Courir. Vivre. Survivre. C'est tout ce qui importe, maintenant. Ca, et rien d'autre. J'ai fuis avec Ryan, j'ai pris tout ce que je pouvais. Ils criaient, ils gémissaient, ils se répandaient de partout, frappant, mordant... Ils ? Je ne sais même pas si on peut les désigner comme ça. Juste "ça", ça serait plus approprié en fait. On a réussi à sortir, mais dehors il y en avait encore, il y en avait encore plus. Toute la ville était contaminée, ou en train de l'être. Les gens se bousculaient, se piétinaient, plus aucune retenue, plus rien. J'ai continué à courir. Je crois qu'on a pris la voiture, aussi. Je sais plus bien. Je veux plus savoir. Je veux croire que c'est fini, que ce n'était rien. Je veux oublier. Je veux oublier ce que j'ai vu en passant chez mes parents. Il y avait un corps qui ressemblait traits pour traits à celui de ma mère. Sauf que ce corps ne m'a pas pris dans ses bras, aucun sourire n'est venu sur ce visage en me voyant. Aucun son connu n'est sorti de sa bouche. On a fui, encore. Juste à temps. J'ai retrouvé mon père en bas, contre le pavé... Il avait eu le temps de se jeter de l'immeuble. Je n'ai pas pu le regarder, je n'ai pas eu le temps de rien ; il fallait encore fuir. J'avais mal, terriblement mal aux pieds. Je n'ai pas pu me soucier de cette douleur là non plus.

On a fini chez les parents de Ryan. Je sais pas comment on est arrivés là. Je sais pas comment on a survécu jusque là. C'est peut être un miracle, juste un miracle. Peut être que dieu existe et qu'il a décidé de nous aider. Je suis vivante, c'est tout. Depuis combien de temps encore ? Je ne préfère même pas me poser cette question. J'ai cru à chaque instant que ça allait finir, que les Zack allaient passer la porte de la maison, et... ça a fini par arriver bien sûr. Tout est flou, confus... On a pas pu se cacher éternellement chez les parents de Ryan. Les zombies ont fini par nous submerger, là aussi... Je me suis enfermée dans une chambre. Je me rongée les ongles jusqu'au sang, j'ai entendu des bruits, des bruits de luttes, de cri, des bruits de pas... J'attendais. J'étais figée. J'attendais mon sort, j'attendais la mort, j'attendais que mes tripes fondent sur place, ou qu'un espoir de vie m'apparaisse enfin. Je pensais au monde qui s'écroulait autour de moi, à ce choc si soudain dans ma vie que je ne cautionnais pas, qui pesait bien trop lourd sur mes maigres épaules. Je n'étais pas faite pour ça.

L'attente. La peur.

La porte a fini par s'ouvrir.

Ca a fini par se clarifier un peu, dans mon esprit. Pas de beaucoup, mais assez pour que j'arrive à mettre un pied devant l'autre de manière plus ou moins assurée. Plus ou moins, oui. Une longue route. J'ai essayé de tout remettre en place, mais j'ai l'impression d'avoir plus détruit que reconstruit en moi. J'ai tué. Je sais qu'ils ne sont pas humains, je sais qu'ils n'ont aucune conscience, je sais que je les aurai rejoints si je ne l'avais pas fait. Mais j'ai quand même tué. J'ai quand même du sang sur les mains, le sang de ces gens avant comme moi, frappés par une malédiction qu'ils n'ont jamais mérité. Je tue bien en plus, avec ce fusil que j'ai récupéré sur la route. Il ne me quitte plus. J'ai envie de mourir à chaque fois que je fais partir un coup, mais je continue, je continue parce que quelque chose me pousse à vivre. A survivre. Quoi ? Ryan peut être. C'est tout ce que je vois. Il tient bon. Moi non, et je sais qu'il le voit... Il n'a pas tout vu. Il n'a pas vu ce que j'ai fait l'autre jour, près de ce lac, alors que j'avais bu. Son père a eu le malheur de s'approcher de moi, et moi... Je l'ai embrassé. Il me semble encore me rappeler de la brûlure de ses lèvres. Il m'a arrêté, alors que j'aurai dérapé complètement. Que suis-je donc en train de devenir ? Est il possible de se haïr autant que cela ? Peut être que mordue par Zack, je ferai moins de dégâts. Peut être que je ne deviendrai pas folle.







Ryan Tannen

(c) Crédit de l'avatar  On s'est rencontrés il y a un peu plus d'un an maintenant. Une soirée étudiante, je crois bien, comme on en faisait tant. J'avais déjà eu quelques aventures, mais lui... Lui, il avait quelque chose en plus, quelque chose que les autres n'avaient pas. Il a su m'attirer, et même si au départ, sortir avec quelqu'un devant qui toutes les filles étaient déjà en pâmoison, je m'en suis vite foutue, et c'était tant mieux. On a emménagé ensemble, et tout se passait tellement bien... Nous nous complétons, nous nous aimons, vraiment. J'étais heureuse comme jamais je ne l'ai été durant ma vie.  Et puis, il y a eu cette bague, dans le placard, et j'ai commencé à douter. Pas de moi ou de nous... Enfin si, un peu. Je suis jeune, je suis enfin libre, mais cette bague n'est elle pas au fond symbole d'entrave à cette liberté qui m'est si chère ?
Je n'ai pas eu l'occasion de me torturer très longtemps. Quelques jours plus tard, l'enfer nous avait déjà rattrapé, alors que je n'avais jamais vraiment voulu y croire, alors que je pensais que tout était sous contrôle. C'était les premiers jours. Notre école a été contaminée, nous avons fuit... Depuis j'ai tué. Depuis je me hais pour cela, comme je me hais d'avoir pu douter de notre relation. Depuis je me perds, et je tente de me raccrocher à lui... Il est tout ce qu'il me reste, et jamais je ne me permettrais de le perde. Le perdre, ça veut dire me perdre définitivement, moi aussi.




Jack Tannen

(c)Junkiie Jack est le père biologique de Ryan. Une quinzaine d'années à peine de plus que lui, que moi, que nous. Quand il a débarqué, je me souviens ne pas avoir compris grand chose ; il avait plus la tête d'un sauvage que d'un homme venant du monde civilisé, et il faisait un massacre de zombies autour de lui pour se frayer un passage jusqu'à nous. Alors oui, franchement, j'ai un peu  eu peur sur le coup, j'étais assez impressionnée. Et puis j'ai fini par comprendre un peu mieux qui il était. J'ai bien compris aussi que ce n'était pas simple pour Ryan. Aucune envie de m’immiscer entre le père et le fils, mais je me rends bien aussi compte des efforts du premier pour notre survie, et tout ce qui va avec, et je le respecte beaucoup pour cela. Le soucis, c'est que plus rien ne va, plus rien ne va chez moi depuis que le monde part en sucette lui aussi. Nous étions seuls, au bord d'un lac où l'on campait, et je l'ai embrassé. J'étais ivre, mais je me rappelle quand même de ce que j'ai fait. Ou alors ce n'était pas moi. Ou alors je deviens folle. Il est séduisant, mais il ne m'attire pas. J'aime Ryan, Je l'aime de tout mon être. Mais je crois que je deviens folle.



Pseudo du lien

(c) Crédit de l'avatar Blabla ici. On décrit le lien. On réécrit lorsqu'il s'agit d'un scénario bien entendu. Blabla ici. On décrit le lien. On réécrit lorsqu'il s'agit d'un scénario bien entendu.Blabla ici. On décrit le lien. On réécrit lorsqu'il s'agit d'un scénario bien entendu.Blabla ici. On décrit le lien. On réécrit lorsqu'il s'agit d'un scénario bien entendu.Blabla ici. On décrit le lien. On réécrit lorsqu'il s'agit d'un scénario bien entendu.Blabla ici. On décrit le lien. On réécrit lorsqu'il s'agit d'un scénario bien entendu.Blabla ici. On décrit le lien. On réécrit lorsqu'il s'agit d'un scénario bien entendu.Blabla ici. On décrit le lien. On réécrit lorsqu'il s'agit d'un scénario bien entendu.Blabla ici. On décrit le lien. On réécrit lorsqu'il s'agit d'un scénario bien entendu.Blabla ici. On décrit le lien. On réécrit lorsqu'il s'agit d'un scénario bien entendu.Blabla ici. On décrit le lien. On réécrit lorsqu'il s'agit d'un scénario bien entendu.Blabla ici. On décrit le lien. On réécrit lorsqu'il s'agit d'un scénario bien entendu.Blabla ici. On décrit le lien. On réécrit lorsqu'il s'agit d'un scénario bien entendu.Blabla ici. On décrit le lien. On réécrit lorsqu'il s'agit d'un scénario bien entendu.Blabla ici. On décrit le lien. On réécrit lorsqu'il s'agit d'un scénario bien entendu.Blabla ici. On décrit le lien. On réécrit lorsqu'il s'agit d'un scénario bien entendu.




Salut moi c'est LittLe AppLe (mais un jour ça va changer, j'en ai marre d'être une pomme * sors * ) J'ai toutes mes dents   et je suis passionnée de tout pleins de choses, le cinéma, la lecture, l'écriture, la musique, les jeux... Voici mon avis sur le forum : *Regarde avec envie le gâteau au chocolat qu'elle doit à Miriel* *sors*Je finirais par vous donner le code du règlement :


Dernière édition par Elisabeth Sherman le Lun 9 Mar - 17:08, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Beth || Need a little love to ease the pain   Beth || Need a little love to ease the pain EmptyLun 9 Mar - 16:21

re bienvenue \o/

_________________

Codage (c)Kanala // Gif (c) Tumblr
Philippe Esclavier

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Philippe Esclavier
Running After My Fate
Messages : 8670
Membre du mois : 11
J'ai : 38 ans
Je suis incarné(e) par : Christian Bale
Crédit(s) : Kanala
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

. : Beth || Need a little love to ease the pain Admin10
Running After My Fate
Revenir en haut Aller en bas
http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Beth || Need a little love to ease the pain   Beth || Need a little love to ease the pain EmptyLun 9 Mar - 16:23

Tu vois, cet avatar il est bien Beth || Need a little love to ease the pain 2667491445

Merci o/
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Beth || Need a little love to ease the pain   Beth || Need a little love to ease the pain EmptyLun 9 Mar - 16:29

Re Bienvenue :D

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

Beth || Need a little love to ease the pain VRKokp0
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : Beth || Need a little love to ease the pain Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Beth || Need a little love to ease the pain   Beth || Need a little love to ease the pain EmptyLun 9 Mar - 17:05

Merci Javik Beth || Need a little love to ease the pain 4067371056

C'est fini normalement, faudra juste voir si ça collera avec la fiche de Ryan ^^

(désolé, c'est le mauvais compte xD Beth || Need a little love to ease the pain 2657557516 )

_________________
all nightmare long ∆
Crawl from the wreckage one more time, horrific memory twists the mind. Dark, rugged, cold and hard to turn, path of destruction, feel it burn. Still life. Incarnation. Still life. Infamy. Hallucination, heresy, still you run, what's to come ? What's today ? ∞

Awards&co':
 
Chloé Esclavier

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20/20
Chloé Esclavier
Dans toutes les larmes s'attarde un espoir
Messages : 2199
Membre du mois : 1
J'ai : 19 ans
Je suis incarné(e) par : Emma Watson
Crédit(s) : Avatar (c) ?? || Signature (c) quiet rot/tumblr/Kanala
Je suis un(e) : Docteur queen femme médecin
Vos Liens :
Spoiler:
 



Mes hauts faits : Beth || Need a little love to ease the pain Surviv10
Dans toutes les larmes s'attarde un espoir
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Beth || Need a little love to ease the pain   Beth || Need a little love to ease the pain EmptyLun 9 Mar - 17:09

Du coup tu veux que j'attende de lireles deux?

_________________

Codage (c)Kanala // Gif (c) Tumblr
Philippe Esclavier

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Philippe Esclavier
Running After My Fate
Messages : 8670
Membre du mois : 11
J'ai : 38 ans
Je suis incarné(e) par : Christian Bale
Crédit(s) : Kanala
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

. : Beth || Need a little love to ease the pain Admin10
Running After My Fate
Revenir en haut Aller en bas
http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Beth || Need a little love to ease the pain   Beth || Need a little love to ease the pain EmptyLun 9 Mar - 19:50

Beth || Need a little love to ease the pain 3292830080

Rebienvenue aussi xD
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Beth || Need a little love to ease the pain   Beth || Need a little love to ease the pain EmptyLun 9 Mar - 19:52

Merci Beth || Need a little love to ease the pain 4176695846

C'était juste pour éviter qu'il y ait des incohérences, mais du coup j'ai lu sa fiche aussi, c'est bon je pense ^^
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Beth || Need a little love to ease the pain   Beth || Need a little love to ease the pain EmptyLun 9 Mar - 21:12

Bienvenue sur FoM !
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Beth || Need a little love to ease the pain   Beth || Need a little love to ease the pain EmptyMar 10 Mar - 8:33

Merci Alicia
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Beth || Need a little love to ease the pain   Beth || Need a little love to ease the pain EmptyMar 10 Mar - 10:40

Faible What a Face

Amuse toi bien avec Beth Beth || Need a little love to ease the pain 4105402281
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Beth || Need a little love to ease the pain   Beth || Need a little love to ease the pain EmptyMar 10 Mar - 18:09

re bienvenue sur le forum !
Alors je viens de lire ta fiche et tout est impeccable pour moi. Si phil est ok il peut te valider (car sur une tablette je suis incapable de le faire)

_________________

Chewbacca a dit un jour : "Uuuuuuuuuuuuur Ahhhrrrrrrrrr Uhrrrrrrrrrrrrrr Ahhhhhhhhhrr Aaaaaaaarhg"... Je sais pas pour vous, mais moi, je suis complètement d'accord avec lui.
Laïla Harrison

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 23
Laïla Harrison
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Messages : 905
Membre du mois : 0
J'ai : 23 piges déjà ! Le temps ça passe trop vite mon gars !
Je suis incarné(e) par : Marie Avgeropoulos
Crédit(s) : (c)Halloween
Je suis un(e) : Black Widow.
Mes hauts faits : Beth || Need a little love to ease the pain Surviv10
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Revenir en haut Aller en bas
https://fall-of-man.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: Beth || Need a little love to ease the pain   Beth || Need a little love to ease the pain EmptyMar 10 Mar - 19:02



Félicitations Beth Sherman




● Points de vie total : 20

● Niveau de compétence Fouille : 0/5

● Niveau de compétence Défense physique : 0/5

● Niveau de compétence Tir avec Arme à feu : 1/5

● Niveau de compétence soin : 0/5

● Niveau de compétence Arme Blanche : 0/0

● Niveau de compétence Esquive : 0/5

Te voilà validé sur FOM. Je me présente, je m’appelle pas Henri, je voudrais quand même bien réussir ma vie mais surtout… Être détesté ! Vous allez le comprendre, je suis impitoyable mouhahahahahahahaha *ou pas* Arhem, donc dans mon immense bonté, j’ai décidé d’être votre guide enfin c’est que, surtout, j’ai pas eu trop le choix ! On m’a forcé ! Si si je vous jure. Tous les liens ci-dessous sont à visiter Obligatoirement (oui avec un O majuscule en plein milieu de phrase ! C’est vraiment super important de le faire afin de pouvoir bénéficier de toutes les dimensions proposées par et sur le forum. On compte sur vous ! Yes YOU CAN ! !
Poster

Réserver son avatar Y poster même pour les scénarios
Demander un rang Pour être plus beau !
Réclamer des richesses Pour faire des achats
Se recenser et/ou recenser un scénario Pour être inclus dans votre groupe
Remplir son inventaire Car sans rien c’est dur de survivre
La Parole aux membres En cas de questions ou remarques
Faire un Scénario Et permettre à un futur membre d’être lié à vous !
Lire

Les règles de jeu
Etat des groupes
Localisation des groupes
Temporalité du forum
Les nouveautés du forum
Le hide en Rp

Voir

Forum Carnets de survie
Forum demandes de Rp
Forum demandes de Liens
Forum Flood&Jeux
Forum Absences
Forum des animations



Fall Of Man

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Fall Of Man
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Beth || Need a little love to ease the pain   Beth || Need a little love to ease the pain EmptyMar 10 Mar - 19:31

Merci Beth || Need a little love to ease the pain 2266204203

Eva, tu veux qu'on parle ? x)
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Beth || Need a little love to ease the pain   Beth || Need a little love to ease the pain EmptyJeu 12 Mar - 12:55

Bienvenue et félicitations pour ta validation!
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Beth || Need a little love to ease the pain   Beth || Need a little love to ease the pain EmptyVen 13 Mar - 15:31

Rebienvenuue ! (à la bourre >>)
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Beth || Need a little love to ease the pain   Beth || Need a little love to ease the pain EmptyDim 15 Mar - 11:39

je déplace
Fall Of Man

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Fall Of Man
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Beth || Need a little love to ease the pain   Beth || Need a little love to ease the pain Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Beth || Need a little love to ease the pain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Se Préparer pour Survivre
 :: Vos Présentations de Personnages :: Fiches de Présentations Abandonnées
-
Sauter vers: