Fall of Man
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé]
MessageSujet: Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé]   Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé] EmptyDim 15 Mar - 22:55

Je grignote des crackers, assise sur une chaise de jardin de la petite maison que la majorité d'entre nous occupe depuis quelques temps maintenant. Rangers posées sur la table, en mode rien à foutre. Il fait chaud, encore, une de ces rares journées de la fin de l'été qui nous fait nous sentir comme en plein mois d'août. De temps à autres, par delà la plaissade, on entend les grognements des damnés mais je m'en fous. Je mange en silence, je savoure la fraîcheur du vent qui caresse ma peau. Je me sens plus en paix que ces derniers jours. Sean est un bon chef. Il arrive à maintenir un semblant de cohésion, il parvient à nous éviter de nous écharper les uns les autres. C'est pas tous les jours faciles. Ma chemise nouée sur le devant puisque les boutons ont lâché depuis longtemps, j'attire le regard de deux trois pervers du groupe quand ils viennent fumer leur cigarette, mais je m'en fous. Je suis bien, ici. En paix. Ca fait du bien de souffler, quand tout va toujours trop vite autour de soi. Auparavant, je prenais régulièrement des vacances dans les Caraïbes, après chaque gros coup. Je buvais des cocktails glacés, dansais jusqu'au bout de la nuit, et je faisais beaucoup de sport pour éliminer tout ce que j'avalais comme pour me rattraper de la discipline de vie très stricte que je m'imposais en Amérique. Là je transpirais doucement, prenant le soleil, buvant de l'eau saumâtre et mangeant des crackers ramollis. Mais la vie est belle, parce que je suis encore suffisamment vivante pour en profiter.


J'ai juste méga envie de baiser.


Putain, c'est vrai quoi. Fergusson a repoussé mes avances la première fois, et j'ai jamais été assez conne pour en refaire. Ce type est un chevalier blanc, genre un héros de bande dessinée. Il a perdu la femme qu'il aimait et même comme ça il préférerait se faire amputer des deux mains que de se palucher un peu en pensant à la mignonne qui dort en dessous. Lawson ? Il n'a plus un instant pour moi, le petit con, depuis que le groupe s'est reformé. Et que la rouquine est arrivée. Je ferme les yeux, je m'endors presque. Le bruit des cadavres ambulant s'éloigne ; ces deux trois là en maraude cherchent ailleurs un repas à se mettre sous la dent. Les consignes restent au silence le plus complet en journée. Je me réveille en sursaut. Merde, je me suis même pas rendue compte que je dormais. Une présence. Je pivote à toute vitesse sur le côté, la main sur ma barre à mine posée sur la table. Ce n'est qu'elle. La rouquine. Elle me regarde, genre elle veut ma photo.



| Si tu cherches des capotes pour t'envoyer Lawson, t'as pas sonné la bonne garce ; on a déjà utilisé toutes les miennes, lui et moi. |


Paf. J'ai pas envie d'être gentille.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé]   Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé] EmptyMar 17 Mar - 20:38

Une journée de plus. Je ne sais pas si je devrais m’en réjouir. Elles se ressemblent toutes. Sont toutes longues, désespérantes et vides. Mais il fait beau, et chaud. Je devrais en être reconnaissante. Avant de me lamenter sur le froid et la grisaille.
Mais j’ai dû mal à me réjouir en ce moment. Oui, bon, d’accord, depuis quelques temps en fait. Depuis qu’on a rejoint le groupe. Depuis que je l’ai revu.
Je secoue la tête. Bouges-toi. Allez zou debout ! Tu t’en tiens à tes bonnes résolutions et ça ira. Jena te suit, même si elle n’est pas réjouie de les quitter, Léon boude, mais j’y peux rien… enfin si… Bref. Et John. Ça n’aurait tenu qu’à lui, on serait déjà partis.
Tout ira bien.

Je me lève, prends mon arme, un t-shirt vert pomme propre de Jena, et me dirige vers la rivière. Oui, je suis prudente. Et seul, on attire moins l’attention. Il fait chaud, autant en profiter. Je regarde autour de moi. Personne. Enfin, par ici, il y a rarement du monde, vivant ou mort. C’est pour ça que j’aime cet endroit, à l’écart, en hauteur, à moitié abrité, parfait. Je m’approche de l’eau, pose mon arme et enlève mon t-shirt. Dernier coup d’œil et j’enlève mon pantalon. Premier pied, ok, c’est carrément froid… mais c’est cool, c’est une des dernières fois, alors profites… après il va cailler à mort. J’avance petit à petit dans l’eau, jurant entre mes dents. Ok, on va faire vite quand même. Une fois dans l’eau, fais plus si froid en fait, c’est vraiment pour y rentrer. Je plonge la tête sous l’eau, oui je suis courageuse, tout à fait. Je fais ce que je peux, sans savon, pour me débarrasser tant bien que mal de la poussière et de la crasse. Du shampooing, au moins du shampooing ce serait sympa… Je finis par sortir, en essorant tant bien que mal mes cheveux. Et une brosse, ce serait le bonheur. Ok, et du savon, et un rasoir, du dentifrice, et des vêtements propres... Oui, ça fait beaucoup…

Bon, pour le coup, j’étais gelée, mais aussi propre que possible. J’enfile mon t-shirt, et me laisse sécher au soleil, à l’abri. Vous avez déjà essayé de mettre un jean en étant mouillée ? Ouais, exactement. Une fois sèche, je finis de me rhabiller, récupère mes affaires et retourne vers la ville, esquivant sans trop de difficultés les zombies qui circulent. J’arrive devant la maison, ce qu’on peut considérer comme notre maison actuellement, et elle est là devant, en train de faire bronzette au soleil. Morgane. Je ne sais même pas pourquoi elle ne m’aime pas, mais pourtant… je sais que c’est le cas. Et du coup, forcément, je ne l’apprécie pas plus que ça.
Je la regarde, et regarde dans la rue, avant de revenir vers elle. On ne la voit pas de la rue, mais de là à s’endormir ici… Au moins, elle a de bons réflexes vu comme elle se réveille.
Hein ? Quoi ? Javik et elle ? Je la regarde, et je sens que je rougis et que mes yeux s’agrandissent. Merde.

« Je… Non… Ce n’est pas… »

Ah… c’était donc ça… Oh… Oui, évidemment. Regarde-là. Evidemment qu’il la préfère à toi. Elle est tellement plus…
Merde. Ca fait tellement mal. Non tu ne vas pas pleurer devant elle. Je déglutis et secoue la tête.

« Non, ce n’est pas … ce que… ce que je veux. En aucun cas. »

Menteuse. Non. Je ne veux pas coucher avec lui, pas juste… comme ça. Je ne veux pas… être comme elle. Je ne veux pas. Merde. C’est pour ça que je pars. Parce que je veux plus.

_________________

Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour sauvegarder sa santé mentale.
Miria Graham

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Miria Graham
Enjoy the little things
Messages : 2806
Membre du mois : 0
J'ai : 25 ans
Je suis incarné(e) par : Holland Roden
Crédit(s) : Shereen
Je suis un(e) : Calamity Jane
Vos Liens :
Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé] VRKokp0

Mes hauts faits : Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé] Surviv10
Enjoy the little things
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé]   Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé] EmptyMer 18 Mar - 16:07

Je la prends par surprise mais n'ai aucune pitié ; c'est elle qui m'a réveillée, c'est elle qui m'a fait peur en premier lieu. Qu'elle ne se plaigne pas du résultat, et même si je joue la salope sans cœur, je constate qu'elle mérite que je la considère avec autant de mépris et de hauteur. Elle n'est qu'une enfant dans un monde d'adultes, une innocence et une beauté là où tout est moche et brutal. Elle n'est pas taillée pour ce nouvel univers, ou en tous cas elle doit encore prouver l'être. C'est ainsi. Elle rougit, baisse les yeux. Elle se perd dans ses paroles, elle bégaie, elle hésite. Je ne m'amuse même pas. Quelque part, je nourris une certaine compassion pour elle. Je peux lui marcher dessus comme je le veux, et pourtant, je n'en nourris aucun désir. Je n'aime pas que l'on me pique mes jouets et Lawson en était un. Pas forcément le meilleur que j'eus jamais eu, loin de là, mais le seul que j'avais actuellement. Maintenant, il ne me regardait plus, ne venait plus me parler que lorsque c'était nécessaire, et nous ne nous étions pas envoyés en l'air depuis une éternité. Je soupire en me relevant sur mon siège, quittant la table de mes pieds, les reposant sur le sol pour lui faire face. Je lâche une exclamation ironique.


| Arrêtes un peu ton char, rouquine. Je l'ai vu dès le premier jour où t'es arrivée ici. Tu veux le baiser, ça se voit comme les yeux au milieu de la tête. Mais c'est pas grave, c'est humain. Moi aussi, j'ai voulu me le faire. Restes donc une seconde, qu'on fasse un peu connaissance. |


Elle était jolie, loin d'être quelconque. Elle avait un je ne sais quoi d'indéfinissable, dans son physique élancé. Elle n'avait rien fait, au fond, si ce n'était d'entretenir ma frustration. Et dans ce groupe qui m'en voulait toujours, j'avais besoin de plus d'alliés que d'ennemis. Soupirant à nouveau, je tire la chaise à côté de moi pour lui intimer de s'asseoir.


| Si ça peut te rassurer, on baise plus. Depuis que t'es là, j'crois qu'il ne frétille plus que pour une petite rouquine de ma connaissance. C'est pas grave. Lawson est pas mal, mais pas le meilleur coup du monde. Tu sais au moins qu'il est dangereux ? Pour quelqu'un comme toi, je veux dire? |
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé]   Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé] EmptyJeu 19 Mar - 12:44

Bon, pour le coup, je me demande ce que je fais là… en fait, c’est en train de devenir une habitude chez moi d’être au mauvais endroit au mauvais moment. Mais qu’est-ce qui m’a pris de rester à côté d’elle sachant qu’elle ne m’aimait pas sans raison ? Enfin, si, au fond, y en a une de raison… Javik… Merde. Je devrais m’en foutre. Même si… même si y avait quelque chose, je devrais m’en foutre. J’ai eu une vie avant aussi… mais… sa façon de me balancer ça dans la gueule… et puis… non… ça me fait mal quand même… Merde.

Elle se redresse et se tourne vers moi.
Elle est sérieuse ? Elle me balance ça et après elle essaie de faire copain-copain ? Je sais que je dois être rouge pivoine, mais…

« Non. C’est là où tu te trompes. Je n’ai pas envie de le baiser. Et ce qu’il fait avec toi… ce n’est pas mon problème… » Je détourne les yeux, avant de revenir vers elle. « Et je m’appelle Miria. Pas la rouquine. Ce serait gentil de t’en souvenir. »

Non mais sérieusement. Qu’elle soit pas contente, ce n’est pas mon problème, j’y suis absolument pour rien moi. Je ne lui ai rien fait. Je ne la connais pas.
Je la regarde qui soupire avant de tirer une chaise… Parce qu’elle croit quoi ? Elle pense sérieusement que… que je vais juste m’installer et me taper la discut avec elle ?
Je la regarde un instant, avant de soupirer à mon tour. J’ai les cheveux encore mouillés, je pensais bien rester dehors pour qu’il sèche… Mais…
Je jette un coup d’œil aux alentours, avant de finalement décider de m’assoir.
Et je ne peux m’empêcher de rire en l’entendant. Rire léger, presque silencieux, rempli à la fois de tristesse et d’amusement.

« Désolée de te décevoir, mais je n’y suis pour rien. Que vous … baisiez ou non encore ensemble ne me regarde pas. Et crois-moi, ce n’est pas à cause de moi. »

Je secoue la tête, un léger sourire amer sur le visage.

« Il m’a dit la même chose. » Je grimace et la regarde.
« Tu ne me connais pas. Tu ne sais rien de moi et tu me juges.
Pourquoi vous pensez tous que je suis si faible ? Je ne le suis pas.
Et ce n’est pas à vous de décider ce qui est bon ou non pour moi. »


Je m’adosse contre la chaise et lève le visage vers le soleil en fermant les yeux.

« Je sais qui il est… il m’a dit ce qu’il a fait… » J’hausse les épaules. « De toute façon, ça n’a plus aucune importance. »

Non plus aucune. Ni elle. Ni lui. Ni eux… Je déglutis. Je vais juste partir. Ça passera. Avec du temps.

_________________

Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour sauvegarder sa santé mentale.
Miria Graham

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Miria Graham
Enjoy the little things
Messages : 2806
Membre du mois : 0
J'ai : 25 ans
Je suis incarné(e) par : Holland Roden
Crédit(s) : Shereen
Je suis un(e) : Calamity Jane
Vos Liens :
Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé] VRKokp0

Mes hauts faits : Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé] Surviv10
Enjoy the little things
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé]   Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé] EmptyDim 22 Mar - 21:42

La gamine se retourne vers moi et me fixe ; elle ne prend pas très bien mes paroles ou mon attitude mais qu'importe ; je ne suis pas une fille timide et je n'ai absolument pas besoin qu'on m'apprécie pour que je vive en paix dans mon esprit. Si je la brusque et qu'elle répond, alors c'est tant mieux. Cela montre qu'elle n'est pas la petite chose fragile que j'espère, que j'attends. Sous cette crinière de rouquine il y a peut être une lionne, une conquérante. Je ne parie pas là dessus pour autant, vous pouvez me croire. Je sens qu'elle n'est qu'une jeune fleur, et qu'elle n'est pas particulièrement douée pour la survie. Je ne me trompe qu'assez rarement sur les gens, mais le revers de ce cynisme de chaque instant est qu'il m'est toujours un peu difficile de voir autre chose que le mauvais côté des gens. Ce tableau tout en noir que je brosse du monde environnant est cependant ce qui m'a valu une place aux côtés de Robinson, alors somme toute cela ne me dessert pas tant que ça. Je ris doucement aux paroles de la petite Graham. On apprend à tout faire doucement, quand il y a des zombies dans le coin. Dans un monde mort, un rire un peu trop fort peut attirer quantité de morts vivants sans que vous ne vous en doutiez un seul instant. Je la fixe d'un regard particulièrement intense.


| Je ne suis pas gentille, Miria. Tu t'en es déjà rendu compte, pas vrai ? Les gens gentils sont les premiers à mourir, ici. Et bien sûr que tu veux le baiser. Ca se voit partout sur toi. |


Ou alors sur moi ? Qu'importe. J'aimais avoir raison ou penser que c'était le cas. Le principal, somme toute, est surtout d'être en paix avec soi même et j'assumais totalement qui j'étais et ce que je faisais. Un bon point pour moi, vous en conviendrez sûrement. Et voilà qu'elle ricane à son tour, la petite. En fait, je commence presque à l'apprécier. Presque.


| Bien sûr que c'est à cause de toi. Mais c'est pas grave. Je trouverais bien quelqu'un d'autre. |


Des mâles qui veulent tirer un dernier coup avant de vivre un dernier round dans un monde horrible, ça court plutôt les rues vous pouvez me croire. Mais j'aime pas trop comment les types de ce groupe me considèrent. Comme un morceau de barbaque. Je veux pouvoir jouir aussi, putain. Si c'est juste pour avoir un connard allongé sur mon ventre, qui grogne en me tringlant, c'est juste pas la peine. Je souris de toutes mes dents.


| Non, j'te connais pas. Mais t'es une gentille fille. Et Lawson, c'est un connard. Il sait pas comment aimer quelqu'un d'autre que lui même. Si tu veux passer tes derniers jours, semaines ou mois à vivre avec un type qui va passer son temps à te blesser, libre à toi. Dans l'absolu, j'ai rien à dire. |
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé]   Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé] EmptyMar 24 Mar - 14:49

Pourquoi je reste ? Elle ne m’aime pas. Elle croit que je la prive de son plan cul. Si elle savait comme je trouve ça drôle. Mais pour le moment c’est elle qui rit. Elle ne me croit pas, peu m’importe. Je n’ai pas envie de ça. Je ne veux pas d’une séance de baise. C’est peut-être un détail, ou juste une nuance dans la phrase… Pourtant, ça change tout. Ça change que jamais je baiserais avec lui. Je ne veux pas. Je préfère m’en aller. Je ne veux pas être réduite à ça. Sans offense pour elle hein. J’la connais pas, je m’en fous. Ou je devrais.

Et ouais, j’avais remarqué ça. Je secoue la tête, désabusée.

« Oui, ça je m’en étais rendu compte. Tu ne dois pas te faire beaucoup d’amis, c’est clair.
Que tu ne comprennes pas, ce n’est pas mon problème non plus.
Et non. Pas besoin de se conduire un salopard sans cœur pour survivre. Faut juste savoir à qui accorder sa confiance. Et savoir viser juste. »
Je jette un coup d’œil vers la rue. « Et quoi que tu crois voir sur moi, tu te trompes. »

Ou pas… Je le veux oui. Mais pas que pour la baise, oh non, loin de là... Question de sémantique ça… Mais je m'en fous, ça ne la regarde certainement pas.
Ça me fatigue déjà. Je n’aime pas ces jeux-là. Je ne suis déjà pas douée pour les échanges civilisés, mais pour ce genre de conversations, c’est encore pire.
Mon sourire, déjà petit, devient moqueur.

« Je te l’ai déjà dit. Ça ne me concerne pas, et crois ce que tu veux… ça ne change rien. Même si c’est totalement débile. Trouves, prends qui tu veux. Ce n’est pas mon problème. »

Posée sur la chaise, au soleil, je serais presque bien. Si ce n’était elle. Qui veut à son tour me persuader que Javik est un dangereux connard, merci, il a bien insisté là-dessus lui aussi et j’ai compris pas de soucis, deux fois m’ont suffi. Mais qu’elle me juge sans me connaître, qu’elle me dise qu’il est dangereux pour moi, qu’elle me pense faible… Jamais je ne lui dirais, ni ne lui montrerais, surtout pas à elle, mais ça me fait mal. Il a dit la même chose… et je ne suis pas loin de le penser…
Heureusement que j’ai les yeux fermés, mais je sens malgré tout ma mâchoire se contracter sous ses paroles. Ouais… Merci de me le dire, je n’avais pas remarqué avant… Pourtant, tu espères encore… Imbécile…
J’ouvre les yeux et la fixe.

« Tu as dit il y a deux minutes que les gentils mouraient. Je suis toujours là. Je n’ai pas l’intention de mourir. Et j’ai fait des choses qu’une gentille fille n’aurait pas fait. »

Je me relève un peu et lui sourit.

« Et non en effet tu n’as rien à dire. Tu n’as pas à me dire ce qui est bon ou non pour moi. Tu n’as pas à essayer de te la jouer copine en prétextant vouloir me prévenir. Tu n’as pas à croire me connaître » le connaître « mieux que je ne me connais moi-même. »

Je soupire, avant de secouer la tête et de me réinstaller en fermant les yeux.

« Mais si cela peu te rassurer, Morgane, je n’avais aucune intention de passer mes derniers jours, semaines, mois, peu importe à ses côtés. Ni au tien, sans vouloir te vexer. » Je souris, encore une fois, il doit plus ressembler à une grimace, mais qu’importe. « Et si tu penses réellement que c’est à cause de moi qu’il ne te baise plus, ne t’en fais pas, ça devrait s’arranger sous peu. »

Bon, d’accord, entre le dire et le penser, y a une différence. Mais… Toute façon, c’est n’importe quoi. Elle a un sérieux grain si elle pense que c’est de ma faute. Qu’elle s’engueule avec lui plutôt que de me prendre la tête. Qu’il la baise elle dans une cave plutôt que moi. Moi… ouais. Au final, j’suis trop fragile pour ça… Je respire. Si y a une personne devant qui j’ai encore moins envie de craquer que Javik, c’est bien elle. Hors de question de lui laisser ce bonheur.

_________________

Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour sauvegarder sa santé mentale.
Miria Graham

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Miria Graham
Enjoy the little things
Messages : 2806
Membre du mois : 0
J'ai : 25 ans
Je suis incarné(e) par : Holland Roden
Crédit(s) : Shereen
Je suis un(e) : Calamity Jane
Vos Liens :
Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé] VRKokp0

Mes hauts faits : Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé] Surviv10
Enjoy the little things
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé]   Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé] EmptyLun 6 Avr - 17:14

On est repartis. Le calme et la tempérence de la lionne n'aura pas duré bien longtemps, ça semble assez évident. Il a fallu que je dise un mot, rien qu'un, et tout est parti en sucette. C'est assez décevant, finalement. Elle n'est pas si solide que ça, la faire sortir de ses gonds n'est absolument pas un exploit. Miria Graham sait très bien le faire toute seule ; il a suffi d'une pichenette pour que je possède ce que je désirais ; une bonne petite confrontation qui réveille et qui passe ma frustration. Oh bien sûr, je pouvais me réfugier derrière ma bonne ouverture d'esprit ou même devant mon manque de relations sociales. Le fait était que même avec toute la bonne volonté du monde, la paix ne me plaisait pas. Pas plus dans ma vie que dans celle des autres. Tout ce qui était rien rangé, bien ordonné... Ca m'avait toujours débéqueté. C'est comme ça. En tous cas, j'ai déjà identifié le point sensible de la rouquine. C'était facile, évident ; comme le nez au milieu de la figure. Il ne pouvait pas en être autrement, j'en étais certaine. Et allez me faire changer d'état d'esprit... Têtue un jour, têtue toujours ! La rouquine jette un coup d'oeil vers la palissade qui nous sépare de la rue. Je la fixe de mon regard ; je ne sais pas encore si je dois m'amuser ou me méfier. Peut être un peu des deux, en fait. Je levais les yeux au ciel.


| [color=white]Très bien, je me trompe alors. Tu es une fille suffisamment clairvoyante pour savoir à qui te fier, et tu sais viser juste. J'imprime. |


Autant ne pas la brusquer pour des bêtises, et réserver ça pour le plus rigolo... Ce qui ne manquera probablement pas de venir par la suite. Je n'allais pas me chamailler avec une petite qui se voilait la face quand elle me disait que, oh mon dieu non, elle ne voulait pas s'envoyer en l'air avec Lawson. Bien sûr qu'elle le voulait. Tout le monde voulait quelque chose, sinon à quoi bon survivre ? Qu'elle sache se maîtriser était une toute autre question. Mon sourire revint, mon regard se fit taquin. Elle croit leurrer qui?


| Oh, je suis ravie de voir que t'es une fille ouverte. Lawson peut donc aller foutre qui il veut sans que t'y trouve rien à redire ? Mince, moi qui pensais déjà que vous étiez le premier couple du groupe... Quelle désillusion, il ne va plus rien y avoir pour alimenter les potins. |


Je sifflais doucement maintenant.


| eh ben. Elle a des griffes, la petite. Fait des mauvaises choses pour survivre, hein ? Peut-être. Sûrement. Dans le fond, rien n'est vraiment important maintenant, pas vrai ? Qui va nous juger ? Simplement, si tu veux rester en vie... Il vaut mieux pas parier sur une protection du beau gosse du groupe. Baises le, voles le, apprécies le, au fond, tout le monde s'en fout. Mais ne compte pas sur lui, sinon tu te feras tuer. Et ne comptes pas sur moi non plus. T'as l'air d'une gentille fait, malgré ces trucs que tu dis avoir fait. T'attache pas trop, ou c'est toi qui finira en carpaccio de luxe pour les contaminés... |
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé]   Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé] EmptySam 11 Avr - 19:58

Plus ça va, plus je me sens mal à l’aise. Pourtant, je ne pars pas. Dans un sens, ce serait comme admettre qu’elle a raison. Que j’ai tort. Que je me mens. Ok, d’accord. C’est un peu le cas. Mais, pourtant non, je ne lui mens pas, pas vraiment. Je ne veux pas juste de… et je me rends compte que ce débat va être stérile, au mieux. Je ne veux pas me prendre la tête avec elle. Je n’en ai pas envie et pas la force. Mais elle… je crois que ça l’amuse. Je l’observe. Oui, elle se trompe. Suffisamment clairvoyante, faut peut-être pas pousser… Mais oui, je sais viser. Et bien. Je ne réponds rien. A quoi bon répondre ? Elle a déjà son opinion de faite… Enfin, je dis ça, je ne dis rien. Je continue quand même.
Qu’elle pense ce qu’elle souhaite, mais qu’elle ne m’intègre pas dans ses déductions. Je n’ai rien demandé et je n’y suis pour rien. Elle sourit et s’amuse. Qu’est-ce que j’avais dit ? Ok, elle me saoule. Sérieusement. Je secoue la tête. Arrête, elle fait ça pour t’emmerder, tu vas juste entrer dans son jeu… que tu ne maîtrises pas du tout…

« Pourquoi j’aurais quelque chose à y redire ? Tu crois sérieusement qu’il y a le moindre truc entre Javik et moi ? » J’esquisse un sourire. « Désolée pour les ragots du groupe, mais faudrait trouver un truc plus plausible. » Je ferme les yeux et me radosse sur ma chaise. « Ce qu’il fait m’importe peu. Tout comme avec qui… »

Bon, ça c’est un mensonge. Ça fait mal. Même si je sais que c’est idiot. Même si je sais qu’il n’y a rien entre lui et moi. Qu’il n’y a jamais rien eu et qu’il n’y aura jamais rien. Même si je sais pertinemment depuis le début que c’est à sens unique. Elle, n’a pas à le savoir. Et je sais bien aussi qu’à autant nier… Mais que devrais-je faire ? Que devrais-je lui dire ? Elle n’est rien pour moi. Elle ne m’apprécie pas, c’est réciproque, même si à la base, je n’avais rien contre elle. Rien que de penser que Javik et elle… Je me retiens de grimacer. Imbécile.

Mais mon regard se fait malgré tout plus dur et je sens ma mâchoire se serrer à nouveau. Bien sûr qu’il reste des choses importantes. A quoi bon vivre sinon ? Ce ne sont pas forcément les même qu’avant, c’est tout. Quant à être juger…
Qu’elle ait raison ou tort dans le fond, je m’en fous. Je n’arrive déjà pas à l’accepter quand c’est lui qui me le balance dans la gueule, alors ce n’est pas pour approuver quand c’est elle. Et oui, je suis parfois honnête avec moi-même. Et oui, dans ces rares moments-là, je sais que je suis persuadée qu’il n’est pas aussi pourri qu’il veut bien le dire… ou elle… Du moins, avec moi. Avec moi, il ne l’a pas été. Et l’entendre parler de lui comme ça…  

« Non, personne ne nous jugera, non, on ne risque plus rien de ce côté-là… Il ne reste que nous-même pour… vivre avec ce qu’on a fait. »
Je la regarde, alors qu’une ombre passe dans mon regard, qui se fait à nouveau plus froid. Ouais, John déteint sur moi, c’est cool. Je me redresse à nouveau.
« Et je ne compte pas sur sa protection. Encore moins sur la tienne. Je n’ai pas besoin de protection, je me débrouille merci.  
Et tu sais quoi ? Ma famille ne me rend pas faible. Je ferais tout ce que je peux pour qu’ils soient sains et saufs. Parce que je les aime. Ils me rendent plus forte.
Que vous pensiez tous les deux que le fait de tenir à quelqu’un, de prendre soin de lui, de s’inquiéter pour lui, est une faiblesse, ça me fait rire. Dis-moi. As-tu réellement l’impression d’être plus forte parce que tu es seule ? As-tu l’impression d’être plus en sécurité que moi parce que tu ne t’attaches pas ? »


J’ai un petit rire.
« Et tu veux que je te dises ? Là, depuis tout à l’heure, ce n’est pas moi qui donne l’impression d’avoir du mal à ce que Javik aille voir ailleurs. Ce n’est pas moi qu’il baise, ou qu’il apprécie. Et si tout le monde s’en fout, pourquoi tu le ramène toujours sur le tapis ?
Mais pour tout t’avouer, je compte plus sur lui que sur toi. Il m’a déjà sauvé, ça doit entrer en ligne de compte… »


Quant à m’attacher à lui… ça, c’est déjà foutu depuis belle lurette. Et pourtant, c’est Javik qui a empêché que je ne me transforme en carpaccio comme elle dit si bien… Lui, et lui seul…

_________________

Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour sauvegarder sa santé mentale.
Miria Graham

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Miria Graham
Enjoy the little things
Messages : 2806
Membre du mois : 0
J'ai : 25 ans
Je suis incarné(e) par : Holland Roden
Crédit(s) : Shereen
Je suis un(e) : Calamity Jane
Vos Liens :
Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé] VRKokp0

Mes hauts faits : Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé] Surviv10
Enjoy the little things
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé]   Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé] EmptyLun 13 Avr - 22:05

Carpaccio de luxe, c'est à voir. Quoiqu'il en soit, la jeunette est plutôt jolie. Un petit cul bien comme il faut, plutôt gironde et d'une silhouette attractive... Sa crinière rousse n'était pas pour nuire à son charme, bien au contraire, c'était même plutôt tout l'inverse ! Cependant, elle avait pour mon goût une mâchoire un peu trop en avant, des lèvres un poil gonflées... Ces petits défauts participaient à son charme, cela dit. Un peu comme les miens. Le charme de toute personne est aussi dans ses imperfections, ce qui devait du même coup me rendre particulièrement torride ! Bref. Je n'avais rien contre la gonzesse en face de moi, sinon qu'elle avait pas franchement inventé l'eau chaude. Elle se rendait pas compte que quoi qu'elle dise ou quoi qu'elle fasse, ça ne suffirait jamais, pas plus pour Javik que pour moi ? Même si nous partagions ce nouveau monde, celui-ci n'était définitivement pas le sien. Il était bien plus à même de satisfaire des gens comme nous, vicieux, perfides et carrément déloyaux, que de jolies petites fleurs comme elle. Même si elle avait faire des choses, elle n'était pas véritablement prête à tout. Du moins, c'est ce que je pensais. Je jouais avec elle, elle s'en rendait bien compte, mais pourtant elle ne prenait pas ses cliques et ses claques pour se tirer une bonne fois pour toutes. Sa mauvaise foi m'écoeurait encore plus que tout ce que je pouvais avancer comme saloperies, c'est dire!


| Bien sûr, que ça t'importe peu. Même que t'es toujours là à jouer les cibles pour une connasse comme moi juste pour le plaisir. Mais je te blâme pas, hein. Il est pas le plus dégueu du groupe. Et comme tu le verras, pas le plus mauvais amant. |


Je tire une bande de tissu de ma poche, pose mes pieds godassés de rangers sur la table en croisant les jambes et commence à m'attraper les cheveux pour les attacher. J'ai toujours détesté ça, mais j'ai beaucoup moins chaud quand ils sont noués. Faut dire aussi qu'il faudrait débroussailler tout ça, mais qu'importe. Pour le moment, je m'amuse. Un peu. Beaucoup. Ou pas vraiment. Je tue le temps en jouant ma vie. Si la petite a fait des choses comme elle dit, alors sa patience doit être bien mise à rude épreuve... Je haussais les paroles au reste de ses paroles. Vivre avec ce qu'on a fait ? On n'a pas le choix. Seuls les faibles n'y arrivent pas. Et les faibles dans ce nouveau monde passent très rapidement de victimes à zombies, vous pouvez me croire. Mais très vite, je la dévisage, agacée désormais. Touchée, peut être. Je deviens vraiment mauvaise, quand je suis dans cet état là.


| Ouais, je suis carrément plus forte comme ça. Tu verras, la prochaine fois que tout un tas de merde nous tombera dessus et que des gens se font buter, s'il s'agit de gens auxquels tu tiens. Et tu te souviendras de mes paroles. Mieux vaut pas trop s'attacher, dans trois jours la moitié d'entre nous pourra être envoyé manger les pissenlits par la racine, ou pire encore. |


Je hausse à nouveau les épaules, détourne les yeux, et renfile mes lunettes de soleil de pilote à la Top Gun


| Et bien, qu'il te sauve encore. Ca vous rend tous les deux idiots. Surtout si vous en profitez pas pour tirer un petit coup. Sauver quelqu'un juste pour la beauté du geste, ça n'existe que dans les contes de fée. |
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé]   Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé] EmptyVen 24 Avr - 22:34

Frappes-la ou casses-toi, mais sérieux fait quelque chose. Quand je disais que c’était une pouf sans même la connaître et que je m’en suis presque voulue de la juger sans lui avoir parlé, au final, j’étais loin de la vérité. Bien sûr qu’elle n’ait pas dupe… Seigneur, pourvu que lui le soit… Je sers la mâchoire et me braque un peu. Peut-être que je rougis à force. Peut-être que j’arrive à être un peu plus froide ou distante qu’avant. Je ne sais pas. Et ce n’est pas vraiment important.

« Parce que je joue les cibles ?
Oh, je vois bien que ça t’amuses, mais je devrais faire marche arrière devant toi ? Tu crois que je vais juste te dire pardon, désolée de t’avoir emmerdée ou d’être ici et me casser pour que tu jubiles d’avoir raison et paraître aussi faible que tu sembles le penser ?
Ce que tu dis, au final, je m’en fous. Tu ne comptes pas pour moi. Ce que penses les autres de moi est bien le dernier de mes soucis. »


Mais ouais… c’est loin d’être le plus moche… Oh merde. Tais-toi. C’est pas pour sa gueule que tu le veux. Même si ça joue… c’est juste… Javik… et… Non. Je ne veux pas baiser avec lui. Pas comme ça. Pas comme elle… pas comme eux.  
Je la regarde s’attacher les cheveux tout en me demandant sérieusement ce que je fous là. Non parce que oui, ce qu’elle pense ne m’importe absolument pas… Pourtant je continue et m’obstine. Et, dans le fond, je sais que j’ai raison. Et à vrai dire, je crois que je viens de toucher une corde sensible.

« Et peut-être que les gens à qui je tiens me sauveront la vie. Peut-être que je leur sauverais la vie parce que je tiens à eux.
Et tu crois que rien ne m’est jamais tombé sur le coin de la gueule ? Tu crois que personne à qui je tenais n’est tombé ? Tu crois que je n’ai pas déjà eu à subir ça ? Que penses-tu que j’ai pu faire Morgane ? »
je grimace. Elle s’énerve, moi aussi. Mais c’est plus blessant qu’autre chose. Pour moi. Ou pour elle. Je ne devrais pas être triste pour elle pourtant.
« Tu penses vraiment que de rester dans son coin et de regarder les autres passer c’est mieux ? Toi qui ne fait qu’essayer de survivre seule au jour le jour, sans attache, sans difficultés et sans peur, tu es au final plus faible que moi. La gentille et fragile fille que je suis à moins peur de souffrir que toi au final. Survivre sans rien, juste… tout seul ne vaut pas le coup, tu devrais pourtant le savoir. »

Elle finit par se détourner. Sans déc ? non, bon, jsuis pas puérile au point de jouer à qui baissera les yeux en premier. Pourtant, j’aurais cru que c’était son genre. Je la regarde, avec ses cheveux relevés, ses lunettes et son air j’men-foutiste. Et j’ai le cœur qui se sert. Oui, ça fait mal. Non, pour rien au monde je n’avouerais que j’ai l’impression que mon cœur s’emballe à nouveau, me faisant presque aussi mal que la dernière fois où j’avais croisé Javik. Elle est jolie. Et dure. Pas comme moi. Non, je ne suis pas faible, contrairement à ce qu’elle, ou ils pensent. Non, ma famille ne me rend pas fragile. Mais je le suis pourtant. Comparée à eux. Comparée à elle. Oui, c’est un peu contradictoire… un peu. Je tente tant bien que mal de garder un air neutre et blasé. Au fond, je pourrais dire que je m’en fous réellement. Mais je ne veux pas paraître si vulnérable devant elle.

« Baiser pour baiser ne m’a jamais intéressé. C’est juste… vide…  Ce n’est pas un jugement. C’est juste… moi.
Et quelle tristesse d’être aussi blasée. Malgré tout ça… je trouve ça tellement dommage de ne… de n’avoir aucune considération pour les autres. Une vie reste une vie. Et accessoirement un zombie de moins dans le pire des cas. Si je ne l’avais pas sauvé, il ne t’aurait pas baisé. Et ne m’aurait pas sauvé à son tour par la suite. Tu ne peux pas savoir les conséquences de tes actes. Je préfère continuer à voir le bon côté. Chez les gens et dans le reste. Pour le peu qu’il y en ait.
Traites-moi d’idiote ou de folle. Je suis comme ça. C’est tout. »


Je me lève, ramenant mes cheveux sur le côté. Je regarde la rue. Et soupire.
Je souris, et la regarde à nouveau, avant de secouer la tête.

« Même toi… je crois que même toi je te sauverais s’il fallait… Idiote et inconsciente. »

Je ramasse mon arme. Ouais, je la sauverais. Non je ne l'aime pourtant pas plus qu'elle ne m'apprécie. Non, je n'aime pas comment elle parle de Javik. Ou de moi. Mais oui, s'il fallait, je lui sauverais les miches. Ça ne veut pas dire que je vais rester avec elle. Je rentre dans la maison retrouver les miens.

_________________

Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour sauvegarder sa santé mentale.
Miria Graham

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Miria Graham
Enjoy the little things
Messages : 2806
Membre du mois : 0
J'ai : 25 ans
Je suis incarné(e) par : Holland Roden
Crédit(s) : Shereen
Je suis un(e) : Calamity Jane
Vos Liens :
Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé] VRKokp0

Mes hauts faits : Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé] Surviv10
Enjoy the little things
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé]   Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé] EmptyMar 28 Avr - 22:38

Dans la vraie vie, dans les vrais contes de fée, la princesse elle se fait juste tringler par un prince à moitié ivre qui finit son affaire sans même s'en rendre compte et qui s'effondre, en même temps que les rêves de gloire et de richesse de la dite donzelle. Miria et Javik pouvaient se leurrer autant qu'ils voulaient. Cette histoire sentait le cul, un point c'est tout. Et d'un certain côté, mieux valait ça que l'inverse, pas vrai ? Au moins, quand les gens commencent à se tourner autour, ils pensent moins à leur situation de crève-la-faim et ils se montrent plus raisonnables. Ok, ça fait grincer le mobilier et ça crispe les autres, les comme moi, ceux qui n'ont aucun échappatoire de ce goût là. Mais au fond, on peut quand même dire que c'est plutôt positif dans la majorité des cas, non ? Les gens sont moins sur les dents et pensent carrément moins à se péter la gueule pour un oui ou pour un non. Pour Javik, c'était dommage. Mais je me rendais bien compte que ce nouveau monde dans lequel nous vivions s'accommodait assez mal d'un sex toy. Et puis, je n'avais pas autant de prise que je le croyais, sur ce couillon de délinquant. Mieux vaut aucun allié qu'un ami pas fiable. Je pensais le contrôler, mais je me trompais. Et je n'étais pas si exceptionnelle... Je le reconnaissais même si ça m'arrachait dix mètres d'entrailles. Je levais un doigt et le bougeais en signe de dénégation.


| Tut-tut-tut. Personne ne s'en fiche vraiment des autres, sauf les vrais sociopathes. Même moi, je me suis fait baisé à ce petit jeu là. Et putain, j'ai pas joui, ça j'peux te le dire. Mais t'as raison. Blindes-toi. Ca vaut bien mieux que l'inverse! |


Pour le coup j'étais assez sérieuse, et j'étais aussi assez désespérée par cette prise de conscience qui de plus en plus, s'imposait à moi. J'étais devenu une saloperie de lopette, je n'étais tout simplement pas capable de tracer ma route toute seule. Putain, je détestais penser ça, me rendre compte de ça. Je me sentais piégée, mais d'un autre côté, j'avais le sentiment ferme et définitif que je ne pouvais plus faire autrement maintenant. J'étais tout simplement allé trop loin avec ces gens là. Le pire dans tout ça, c'était que je forçais la petite rouquine à m'énoncer tout haut les conclusions auxquelles je parvenais déjà tout bas. C'était imparable. Dans l'affaire, j'avais déjà compris que j'étais niquée à partir du moment où j'étais en danger et que je ne maîtrisais plus totalement ce qui pouvait m'arriver.Je ne soufflais mot. Oui, bien sûr que je le savais. Que croyait elle ? En fait, je réfléchissais pour moi même en l'utilisant à dessein, et elle arrivait aux mêmes conclusions que moi. Putain, j'étais vraiment baisée, ma parole ! J'avais pensé juste me foutre un peu de sa gueule, puis apprendre à la connaître, et finalement, c'était moi que j'écoutais le plus dans cette histoire. Truc de fou. En plus d'être une connasse de première, je deviens schizo. Je me perds dans mes pensées alors que tous ses mots font mouche en moi. Ils font écho à des conclusions auxquelles j'étais moi-même parvenue sans y croire.


Chienne de vie!



| Ouais c'est ça, le jour où je crève parce que je suis devenue conne, j'espère bien que tu seras là pour me tirer de là et pas me faire regretter de pas m'être tirée pendant qu'il en était encore temps! |


Elle part. Tout est dit. Même moi alors, je me suis fait avoir par mon instinct grégaire.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé]   Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Pas contente! Pas contente! Pas contente! [Livre I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Anciennes zones de jeux
 :: Coaticook et la Route vers le Nord :: De l'autre côté de la Rivière :: Habitations
-
Sauter vers: