AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
"La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyVen 15 Mai - 16:01

« Belle balafre... » me dis je en regardant dans mon fragment de miroir la marque que j'avais sur l’épaule.

« Pas mal Sean, encore quelques une et tu pourras rivaliser avec le sergent Riggs ... »

Et dire qu'il y a quelques mois la seule chose que je risquais c’était de me brûler avec un tasse de café trop chaude.
Je regardais le soleil se lever à travers la fenêtre crasseuse de la chambre dans laquelle je venais de passer la nuit tout en boutonnant ma chemise, tout aussi crasseuse.
Oui... nous ne leurrons pas, si nous nous attachions à conserver un semblant d'hygiène corporelle à peu prés convenable, les lessives en revanche étaient le cadet de nos soucis.

Tout en me chaussant, je laissais courir mon regard dans la pièce, le sac d'Isil était au pied de ce qui me servait de lit, je ne l'avais toujours pas donné à Miriel, j’avais cru comprendre à demi-mot qu'elle n'avait pas désirer le prendre. Il était intact, je ne l'avais pas touché, rien de ce qu'il contenait ce jour là n'avait était déplacé, je n'en avais ni l'envie ni le besoin... ce droit reviendrait à sa sœur.

Notre planque, qui ressemblait aujourd'hui plus à  une forteresse qu'a une maison, ne serait bientôt plus sure. L’expédition à la supérette, et l'agitation qui en avait résulté, avait attiré un grand nombre de zombie sans compter le risque qu'une horde se soit formée.
L'heure de partir n'allait pas tarder, je m'y étais préparé, Morgane le savait, j'avais un plan... il fallait que je vois comment j'allais le mettre en place, quel itinéraire nous allions prendre, comment régler les problèmes logistique qu'il soulèverait.
Ou aller ? Je ne voyais qu'un seul endroit... au Nord, dans les montagnes, l'hiver allait arriver et nous devions nous nous mettre en route avant que le température et la météo ne nous contraignent à nous barricader davantage.

Pourquoi au Nord ?... pour des raisons de bon sens évidentes, principalement pour la faible civilisation. Les Zacks n'aiment guère sucer des cailloux, ils préfèrent nettement la chair tendre de nos concitoyens qui s'entassent dans les villes en quêtes de vivres ou d’équipement
L'isolement, la prudence et la mobilité sont la clés de notre survie, bien qu'un loup soit capable de traquer une proie sur de longues distance, il préférera toujours s'en prendre à un mouton sans surveillance emprisonné dans son enclos.

Le Nord présentait en plus l'avantage de nous garantir une température extrêmement basse l'hiver... or il semblerait, d’après ce que j'avais pu entendre dans divers témoignages, que les zombies supportaient mal les très basses température, au point d’être ralentis voir stoppés dans leur progression, vous voyez ou je veux en venir ?

Le soucis c'est de s'en assurer, nous sommes nombreux et je ne veux pas faire courir des risques inutiles à notre groupe, quand bien même ai je la barbe et la crinière, je ne me la jouerais pas Moise guidant les juifs en Palestine, moralité il faut que j'en ai le cœur net... c'est là que ça se complique.

Pour se protéger d'un ennemi il faut le connaître, je n'ai donc pas le choix, il faut que je convainque Morgane d'en attraper un.... putain rien que de le dire je me demande si je ne suis pas en train de perdre les pédales.
Une fois capturé je testerais sa résistance au froid, comment ? Là encore j'ai mon idée mais il faut dans un premier temps qu'elle soit d'accord pour la capture, le reste passera tout seul.
Pourquoi elle ? Qui pourrait me faire assez confiance pour jouer à chat avec un zombie ?.

Elle n’était pas une lève tard, son sommeil léger la maintenait toujours aux aguets. Descendant les escaliers jusqu'à elle je me demandais comment j'allais lui présenter la chose, j'avais beau être dans ses petits papiers, rien n’était gagné.

La jeune femme se tenait là, face aux escaliers, elle avait dû m'entendre arriver...

« Salut partenaire, tu tombes bien je te cherchais, si je te dis : zombie, frigo, expérience, tu me réponds quoi ? » lui dis je avant de reprendre sans lui laisser le temps de répondre « Me dire d'aller me faire foutre n’étant pas une réponse constructive, elle devient de par le fait irrecevable.»

Bonne entrée en matière non ?...
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptySam 16 Mai - 17:25

J'en frissonnais encore. Il m'avait fallu du temps pour faire le point hier, en rentrant de ma petite expédition personnelle. J'avais vu des choses que j'aurais préféré ignorer. Depuis combien de temps maintenant, le monde s'était mis à se barrer en sucette ? Ceux qui avaient encore une montre ou qui tenaient toujours le compte des jours passés se mettaient à prévoir qu'on était toujours en octobre, et que l'hiver n'allait plus trop tarder à débarquer sous ces latitudes. Je me doutais, moi, avec mon cynisme habituel, que les choses ne devaient pas être aussi simples. Après tout, le climat devait commencer à avoir changé maintenant non ? Vous n'allez pas me faire croire qu'on a su éteindre à temps les réacteurs nucléaires menacés. Tous ces endroits qui devaient avoir pris feu dans les combats, dans la panique, tous ceux qui étaient dangereux et qui n'étaient plus ni surveillés, ni entretenus ? Il y avait des fois où meme ici, on ne voyait plus que de gros nuages sombres et bas. Pollutions diverses. Ca n'allait plus tarder à devenir vraiment foupoudav, cette histoire. Et aussi ces rues abandonnées, franchement... Je les avais sillonnées seule, mais on croisait encore beaucoup de survivants partout. Les premiers jours, les premières semaines, l'immense majorité des habitations verrouillées renfermaient pas mal de survivants. La majorité, en fait. Sous les impressions d'abandon et de discrétion, il y avait toujours beaucoup de vie, partout. Des gens à voler, à entourlouper, mais des gens quand même.


Ce n'était plus le cas maintenant.


Que des contaminés, partout. Il y en avait en masse, c'était incroyable. Venus du sud pour la plupart, ils submergeaient tout sur leur passage. Oh, il n'y en avait pas plein les rues, mais on en rencontrait à intervalles réguliers et franchement c'était devenu difficile avec le temps de les éviter très longtemps.


En rentrant, j'avais vu des restes. Quantité. Toute une boucherie à ciel ouvert, en pleine rue.


Des gens mourraient tous les jours et chez nous, c'était une de ces pétasses Ornett qui s'était fait choper. Un instant de trop, un réflexe trop lent, un peu trop de courage et schlak, vous finissez en steak. Ca fait réfléchir. Du coup, je m'étais tenue à proximité des volets tirés du salon toute la nuit, incapable de fermer l'oeil, ne pensant qu'à ce qu'à la couillonne avait dû ressentir avant de se faire péter la cervelle. En une seconde, tu peux vraiment tout perdre, putain. J'entends descendre. C'est Robinson, c'est sûr. Je me lève et je vais voir. Peut être qu'il va m'annoncer que, yeeha, je vais pouvoir rentrer chez moi ? Où que ce soit... Il donne dans l'esprit, comme toujours, mais mon regard se fait carrément sévère.


Je percute. Je réfléchis. Non mais il a été fini à la pisse, ou quoi ?



| Tu peux quand même aller te faire foutre. On n'en a pas eu assez de l'infecté, y'a pas si longtemps ? Ils me rendent malade et putain, je veux pas me faire bouffer. Pour de la bouffe, ok. Au bout d'un moment, mon estomac dirige le tout à ma place de toutes façons. Mais là, c'est pour quoi? |


Je le toise durement, maintenant un peu en colère.


| Et me parles pas de connaissances parce que putain, c'est vraiment pas le moment de nous improviser scientifiques, là! |
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyVen 22 Mai - 20:50

Je finissais de descendre les dernières marches tout en m'en prenant plein la gueule comme prévu. Non content de m'envoyer me faire foutre elle me signifiait clairement que quelque soit l’idée que j'avais en tête, elle n’était pas intéressée.

« Je ne m'improvise pas scientifique, je le suis, en tout cas je l’étais, j'avoue quand voyant ma gueule la question reste posée » dis je tout en gardant le sourire.

Pourquoi je souris ? Parce que j'aime la façon qu'elle a de me recadrer, n'y voyez pas une forme déguisée de masochisme, disons que cela me rassure. Dans le cauchemar que nous vivons il est nécessaire de garder des points de repère, et Morgane c'est le mien, vous l'imaginez m'accueillir le sourire aux lèvres en me disant « Mais oui !! allez on fonce, t’inquiète pas j'ai préparé des sandwichs pour la route !»... allons restons sérieux.

Nous étions dans la salle principale au rez de chaussée, je me dirigeais vers une fenêtre regardant, entre les planches clouées, le ciel du petit matin dont la pâleur nous rappelait que l'hiver approchait.

« IL doit nous rester un mois tout au plus avant l'arrivé de l'hiver » lui dis je tout en fixant le ciel, « Sais tu à combien peut tomber la température en hiver au Canada ?... entre -10 et -35° selon les régions et les périodes, avec des chutes à -40° » continuais je tout en cherchant un siège pour m'asseoir.

« A cette température, pas grand chose peut survivre sans s'abriter ou être particulièrement bien adapté, je ne donne par cher de la peau de n'importe lequel d'entre nous  s'il devait passer une nuit à l’extérieur en plein hiver ».

Tout en tournant désormais mon regard vers elle je repris.

« Un Zack survivrais combien de temps ? Une nuit ? 24H ? Il mourait ? Il résisterait ?...tu n'en sais rien et moi non plus, ce que je sais c'est qu'ils sont capable de traverser de longue distance sous l'eau... étant dépourvus de branchies, je suppose qu'ils n'utilisent pas l’oxygène dans leur métabolisme énergétique, en excluant la thèse d'un sombre culte vaudou ce qui impliquerait que leurs existences sont paranormales, j'en conclue qu'ils ont un fonctionnement bioénergétique de type anaérobique... en gros ils doivent fermenter, enfin je ne veux pas rentrer dans les détails, la chose devient intéressante lorsqu'on sait que cette fermentation exige une température relativement haute... or à -40°C, on en est loin. »

Je m'enfonçais un peu plus dans le fond de mon siège prêt à me recevoir ma seconde volée de bois vert.

«Tu vois mieux ou je veux en venir maintenant ?... le problème c'est que je dois m'en assurer avant de demander à tout le monde de mettre le cap sur le Nord, en conséquence nous avons un mois pour nous préparer et peut être tirer profit de la situation ».

Mon idée est folle, d'accord, et après ?... et si j'ai raison ? Si j'arrive à nous mettre à l'abri ?, à situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle, si il y en a bien une qui ait les tripes de m'aider c'est elle, je dois la convaincre.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyMer 3 Juin - 19:32

Et voilà que je m'énervais. Encore. Il faut dire qu'ils font pas grand chose pour temporiser, tous ces teubés. Comme si j'avais besoin qu'on mette encore un peu plus en danger que ce que j'avais déjà connu, nan mais ça va pas ! La supérette, ça avait été un bordel formidable et on ne pouvait carrément pas dire que ça avait été une partie de plaisir ! On avait perdu Ornett et maintenant, il voulait carrément que je risque mes fesses, ce grand barbu ! Et le pire, c'est qu'il me sourit ce benêt ! Non mais oh, il est malade lui, il en a marre de la vie ? Ok, l'existence n'avait plus rien d'agréable, ou peu de choses en tous cas, mais ce qui comptait surtout c'était de voir que nous, ben on était toujours là ! Fallait pas gaspiller notre chance en conneries particulièrement stupides. Je le dévisage d'un air féroce.


| Ah ben carrément, t'as une sale gueule et t'as rien qui te permette de jouer à Géo Trouvetout dans le coin, si ? Pas de microscope ou je sais pas trop quel autre bordel. T'as rien, là. On sait ce que veulent ces machins, on sait comment les tuer, comment tu peux vouloir prendre un autre risque ! Et me parle pas de vaccin! |


Parce que ça, c'était qu'une connerie. Même moi, je comprenais parfaitement que l'on ne puisse avec les moyens qui étaient les nôtres, découvrir le début d'une remède à cette saloperie d'épidémie et j'avais également le réalisme de me dire qu'en plus, on ne serait jamais capable de le synthétiser. Et tout ça c'est bien beau, mais en plus du virus il y avait les infections dûes à la morsure elle-même, les muscles déchirés, os brisés et autres exsanguinations. Autant dire que de manière générale, un vaccin ne résoudrait probablement aucun problème, pas même le début de l'un d'entre eux. Je soutiens son regard après qu'il ai jeté un coup d'oeil dehors. Ce que j'allais dire était peut être bête, mais j'en venais à le considérer comme un peu naïf. Et voilà qu'il me fiche mal au crâne. Je soutiens son regard, fermement. Comme s'il était un peu fou, et que c'était moi la voix de la raison. Drôle, hein ?


| Bla bla bla. Franchement, j'y comprends rien à tout ton charabia mais je suis sûre que j'ai mieux compris les choses que toi. Tu crois quoi, qu'ils obéissent encore aux règles qu'on pensait établies ? Ces conneries sont mortes. Pas de battement de cœur, pas d'instinct social, tolérance infinie à toute privation. Franchement, je me fiche du froid, je me fiche de tout ça. Le principal, c'est qu'on se tire des zones contaminées, non? |


Je soupire, croisant les bras.


| Je connais un demi milliard de choses plus intéressantes à faire pendant un mois qu'aller capturer une saloperie de mort-vivant. De toutes façons, j'imagine que j'ai pas le choix. T'es assez con pour y aller tout seul si je dis non. Tu veux vraiment que je crève ? |
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyDim 14 Juin - 17:42

Elle me renvoie dans les cordes une nouvelle fois et va finir par me faire douter. Mais merde ! Je sais que je ne dis pas QUE des conneries, même s'il n'y a qu'une infime chance que je puisse avoir raison, l’enjeu est trop important, on doit tenter le coup.

« Qui te parle de vaccin ? Je veux tester leur résistance, Pas analyser leur cellules encore moins faire des recherches... » lâchais je d'un ton un peu las avant de reprendre.« On est un groupe, c'est bonne chose maintenant  il faut survivre et la survie ça passe par assurer notre protection. Tu veux que je fasse quoi ? Je lance des séances d’entraînement pour apprendre aux autres à cogner dans une tête de zombie de manière efficace et après ça sera quoi l’étape suivante ?... on nettoie le quartier ? Une fois fini on nettoie la ville et après  tout le canada ??. Tu  as passé des heures à m'expliquer que nous sommes pas des combattants... ne renverse pas la vapeur.
Nous sommes des survivants  et j'essaye de nous trouver un plan de survie à long terme Morgane... on ne gagnera pas contre eux, l'armée n'a pas su les contenir, on va faire quoi avec notre matériel ?? 
»

«(…)Tu crois qu'ils obéissent encore aux règles qu'on pensait établies ?(…)Le principal, c'est qu'on se tire des zones contaminées, non ?»

« Exactement !... mais faisons le de manière intelligente, quittons les villes, isolons nous vers le nord ! Mais pour cela je dois en avoir le cœur net, si j'ai raison Morgane... je nous offre un immense répit... si j'ai tort, je te présenterais mes plus plates excuses, mais nous aurons essayés»

La voilà qui subitement se calme et me regarde résignée en me lâchant une tirade ponctuée d'un:

«(...)Tu veux vraiment que je meure ?(...) »

Merci pour le coups bas... j'avais beau savoir que l'ironie était  notre moyen de communication préféré,  cette phrase me tordait les tripes.
J'imagine que mon visage changea diamétralement d'expression. Je marquais un temps d’arrêt, comme sonné par sa remarque, avant de finir de descendre les marches de l'escalier sur le lequel nous avions commencé notre conversation pour la dépasser et m’arrêter derrière elle.

Morgane est tout sauf idiote, l'avait elle fait pour me déstabiliser ou était elle sérieuse? Elle connaissait mon penchant à vouloir tout protéger, elle savait  que je culpabilisais toujours quand à la disparition d'Isil, elle savait que j'avais la plus grande estime et la plus grande affection pour elle. Je serrais le poing de colère, inspirais profondément avant de finir par répondre .

«C'est pas fair-play ça... tu sais que je ne supporterais pas qu'il t’arrive quelque-chose, encore moins si c'est à cause de moi. Tu essayes de me faire dire quoi ? Que je tiens à toi ? Il est  vraiment nécessaire qu'on se dise les choses Morgane ? Tu crois que je m'adresse toujours à toi pourquoi ? Tu crois que j'accorde du crédits à tout ce que tu me racontes uniquement parce qu’en tant que repris de justice tu sais comment t'en sortir ?»

Je cherchais du regard une place ou m'asseoir. Putain ! Pourquoi ai je dis tout ça ? Je réalisais petit à petit que je venais de m'emballer. Les épreuves que nous avions traversé m'avait fragilisé, je n’étais pas fait pour diriger un groupe de survivants encore moins pour etre un chef de bande, je n’étais qu'un professeur d'université... si j'avais réussi à donner le change jusqu'à aujourd'hui, je sentais désormais que tout cela pesait lourd sur mes épaules.

Allez Sean... reprend toi, elle est devant toi et tu ne peux pas la laisser là comme ça après lui avoir balancer tout ça.

«Je... je suis nerveusement un peu à cran Morgane, je suis désolé que la conversation ait digressé bien loin de notre sujet de départ, ce n’étais ni le moment ni l'endroit pour parler de ça. J'ai un plan en tête, c'est moi qui serai en danger, tu as la partie capture pas appât... bref si tu es partante, je rassemble ce qu'on a besoin et on y va, j'expliquerais tout en route. Dans le cas contraire, j'irai seul en effet et je m'organiserai différemment. »

J’étais en face d'elle la regardant droit dans les yeux prêt à partir seul.


Dernière édition par Sean Fergusson le Dim 21 Juin - 21:07, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyDim 14 Juin - 23:00

J'étais en colère et dépitée. J'avais l'impression que tout ce bordel n'en finirait jamais et qu'on allait continuer de payer le prix fort en étant bien trop gourmand. On devrait déjà se réjouir d'être en vie mais non, cela ne suffisait pas pour l'intellectuel du groupe, cela ne suffirait jamais. Il voulait toujours plus parce que, voyez-vous ça, il avait des idées. Pas qu'il se pensait plus malin que les autres, mais il croyait tellement dans le pouvoir de l'esprit qu'il était prêt à tout lui sacrifier. Comme ça, sans hésitation. Pour lui, une idée valait mieux que rien faire du tout. C'était vrai la plupart du temps, mais il y avait des facteurs extérieurs, comme le moment de faire chaque chose, l'instant propice. Là, ça n'en était pas un. On avait subit des pertes et on jouissait à peine de ravoir les estomacs pleins, ou peu s'en faut. Ne restait que quelques petites choses à régler et putain, on pourrait presque avoir la belle vie ici. Et le voilà qui forcément, argumente sur son idée. Il faut admettre qu'il est assez convaincant, mais je trouvais l'opération trop dangereuse malgré tout. Je soupirais de dépit. Franchement, il en faisait des caisses mais il savait viser juste.


| On n'est pas des combattants, justement. On n'a pas le sang froid ni les compétences pour ce genre d'opérations, c'est vraiment trop risqué. Je ne crois pas que tu te rendes compte. Capturer une de ces choses ? Elles sont infatigables. Tiens lui les mains et il te mords quand même. Fais trop attention à sa mâchoire et il t'éviscère. On n'en sortira jamais. On ne peut que se débarrasser de ces choses. Pourquoi on ne peut pas simplement se mettre en quête d'une zone qui n'est pas contaminée ! Il y en a forcément, les endroits peu peuplés n'attirent pas ces choses et ont enplus été probabmlement abandonnées dès le départ. Pourquoi prendre ces risques? |


J?e le sens réagir à ma dernière pique. Il ne kiffait pas quand je le prenais comme ça, par les sentiments, le manipulant totalement. Il semblait en colère, assez frustré aussi. Je ne savais pmas trop. Ses paroles me firent plaisir, mais je ne savais pas trop comment les comprendre quand même/. Sean était un homme assez complexe, ce n'était pas super reposant de bosser avec lui. Franchement, d'ordinaire,les mecs sont simples. Pas lui. Il ne me voulait pas, il avait été très clair là dessus. Pourtant, il continuait de maintenir cette proximité entre nous. Pour quelqu'un d'aussi direct que moi, c'était quelque chose de totalement destabilisant. Je reste coi à ses paroles, ne sachant trop quoi répondre. Je plonge mon regard dans le sien. Je le sens honnête. Honnête et fatigué. Je sais qu'il ne faut pas le brusquer.


Oh et puis zut. Je pose mes mains sur ses joues et l'attire contre moi, lui offrant un baiser un peu vif, avant de le laisser.



| J'imagine que j'ai eu que ce que je méritais en te sortant cet argument. T'as gagné cow boy. Je viens. Mais tu m'en devras encore une. Et y'aura les dettes, aussi. Parce que ça commence à faire beaucoup. |
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyDim 21 Juin - 23:20

Ai je rougi ? Oui probablement, un court instant. Avais je souhaité ce baisé ?... non je ne pense pas, la dernière chose que je souhaitais c'était de trop m'attacher à quelqu'un que je pourrais perdre du jour au lendemain. M'a t-il fait plaisir ?... aucune idée, je me suis fait surprendre, mon cerveau s'est vidé en quelques centièmes de secondes. En avais je besoin ?... je dirais que oui, je ne me l'explique pas, je n'ai aucune envie de me l'expliquer d’ailleurs.

« (…)J’imagine que j'ai eu ce que je méritais en ce sortant cet argument. T'as gagné cow-boy. Je viens. Mais tu m'en devras encore une (...) ».

Je me redressais tout en tentant de faire comme s'il ne c’était rien passé, évitant son regard, la contournant, afin d'aller rassembler mes affaires.

« Je te remercie beaucoup... pour venir avec moi je veux dire... enfin tu vois ce que je veux dire ?... hm ? Euh... ok, bon je vais chercher le matériel j'en ai pour quelques minutes. »

Ai je rougi une nouvelle fois ?... à votre avis? Je ne pris pas le temps de me retourner, il fallait que je prenne le temps de me ressaisir avant d’affronter son regard une nouvelle fois.

Je traversais la maison à grandes enjambées jusqu'au débarras situé à l’arrière de la maison. Je bourrais mon sac à dos de tout ce que nous aurions besoin.

« Les cordes, les sangles... putain j'oublie un truc ? Non je crois que j'ai déjà mis le reste dans le sac... ». Je m’étais donné le plus mauvais rôle dans cette histoire. Dans ma tête le plan était clair mais il y a avait un million de raison pour que tout se finisse en carnage.
Plusieurs fois je m’étais éclipsé pour faire des missions de repérage, je savais à peu prés ou nous n'aurions aucun mal à trouver des zombies isolés. Je l'attirerais à l’écart, Morgane interviendrais à ce moment là. Une fois ficelé on commencerait la seconde partie du plan : le transport.
Tester leurs résistances au froid implique une.... chambre froide... en avais je trouvé une? Oui, dans une sorte de vieux glacier en centre ville. Un groupe électrogène nous permettrait de la réactiver, il fonctionnait je l'avais testé, pour combien de temps ? Aucune idée.

Au plus j'y pensais, au plus je voyais des failles... j'avais eu du mal à convaincre ma partenaire, je ne pouvais me permettre de d'avoir des doutes.

Une grande inspiration, une dernière vérification sur la check list, c'est parti. Je revenais vers Morgane d'un pas décidé, une main sur la machette, une autre sur la bretelle de mon sac à dos.

« Si tu es prêtes on y va direction le centre ville, on en a pour quelque minute de marches. Je ne compte pas m’étendre sur les raisons de notre escapade avec les autres membres du groupe, on va me prendre pour un fou. C'est déjà plus ou moins ton cas, ça suffit je pense »

J'ouvrais la porte d'entrée tout en ajoutant : « Pour une fois, si tu le permet, j'ouvrirais la marche ».
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyLun 22 Juin - 19:02

C'était clair que ça commençait à faire beaucoup. En plus, un baiser quoi. Je crois que je n'avais jamais embrassé quiconque dans ma vie pour le seul plaisir de le faire. Il y avait toujours quelque chose derrière. Le plus souvent... je vous laisse deviner. Mais voilà quoi. Je n'avais jamais embrassé quiconque comme ça. Avec Robinson, c'était bizarre. Pas désagréable, mais assez nouveau. Ce type était un vrai barbu, déjà. C'était pas franchement super doux comme contact, mais très rapidement, presque de manière instantanée, mes tripes avaient commencé à se tendre parce que je voulais déjà plus. Je me mords la lèvre inférieure en me reprenant. T'es en manque, ma fille, et Robinson a déjà été très clair sur le sujet. Plusieurs fois. Alors, ne risquons pas de compliquer encore un peu plus les choses parce que quand j'allais partir, ce qui arriverait bien un jour ou l'autre, ça ne ferait que rendre les choses plus difficiles, et quand les choses deviennent difficiles elles vous font tuer. Jamais je ne passerais l'arme à gauche pour un homme, ni pour quiconque d'ailleurs. Il me remerciait, hésitait, rajoutait, et voilà, il était tout destabilisé. Je me surpris à rire de bon cœur.


Franchement, ce type là avait été marié ? On aurait pas dit. Rougissant comme un gosse, bégayant comme un ado, il avait pas l'air d'être le type le plus expérimenté du monde en matière de femmes. Il part et se tire comme un voleur alors que je souris toujours en terminant mon sac et en prenant bien ma barre à mine. Finalement, j'arrivais plutôt bien à la soulever maintenant. Je me musclais malgré le peu de rations alimentaires ; mon corps de faisait moins mince et moins agile, mais plus svelte. Je le regarde revenir, l'air décidé. Je souris, taquine.



| Ils croient surtout qu'on en profite quand on sort tous les deux... |


Mais voyant qu'il restait tendu et qu'en plus, il me demandait de passer devant, je fronçais les sourcils.


| Arrêtes ton char, héros, et pètes un coup. JE passe devant. Et si ça te gêne tant que ça, on peut faire comme si j'avais rien fait. C'est pas comme si je t'avais tiré une pipe, nom de dieu. | jurais je en levant les yeux au ciel


Puis ni une, ni deux, je sors la première. Et puis c'est tout.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyMer 1 Juil - 21:43

« T'as l'air d'un gosse mon pauvre Sean » marmonnais je dans ma barbe tout en voyant Morgane rire devant la gène que la couleur de mes pommettes venait de trahir.

Le rire... le propre de l'homme comme on dit. On s’apprête à aller capturer un zombie, l’attacher et le placer dans une chambre froide et pourtant on prend le temps de rire... et même de flirter, étonnant non ?

Comme quoi, même au fond du trou, même dans le pire des moments, même dans le plus terrible des cauchemars, il y a  encore quelque-chose à sauver, en cela ma théorie se vérifiait, ne serait ce que partiellement, mais elle se vérifiait.

« Ils croient surtout qu'on en profite quand on sort tous les deux... ».

Je ne pu m’empêcher de rire à mon tour devant la maladresse, l'absurdité de  la situation et finalement simplement parce que j’étais heureux.
Je ne parle pas spécialement du baisé de Morgane, qui ne m'avait certes pas laissé de marbre, mais plutôt de sa remarque.

« Si leur seule préoccupation c'est de savoir si on couche ensemble et qu'ils oublient durant un temps le risque de se faire dévorer, on peut dire qu'on a en partie gagné, on ne peut que s'en féliciter » lui dis je tout en riant, avant de poursuivre avec toute l'ironie qui caractérisait nos échanges tout en y rajoutant un brin d'irrévérence.

« Sache du reste que je ne pète pas devant les dames, et que la pipe ça essouffle, c'est déconseillé avant d'entreprendre une randonnée».

Je lui pris le bras tout en lui passant devant, alors qu'elle s’élançait pour sortir...

« Permet moi d'insister mais je vais passer devant. J'ai une idée précise de l’endroit ou ne devons nous rendre et cela me sera plus facile de me souvenir du chemin à emprunter si j'ouvre la marche » lui dis je tout en commençant à partir.

Tu ne dois pas t'attacher vieux con, et t'as pas besoin de ça, le groupe n'a pas besoin de ça... enfin il a peut être besoin d'y croire mais pas de supporter une romance et tout les risques que cela pourrait engendrer. Si tu t'autorisais de vivre quelque-chose avec elle et que tu finissais par la perdre, tu serais dans quel état ? Tu penses que tu y survivrais ? Et Joan tu y penses ? Tu sors à peine la tête du brouillard, le groupe a besoin d'un meneur, pas d'un dépressif.

D'accord mais elle dans tout ça ? Elle a besoin de quoi ? Pendant combien de temps encore vas tu faire comme si tu ne comprenais pas ses sous entendus ? Pourquoi crois tu qu'elle reste avec le groupe ?Elle a de l'amitié, ok, mais est ce vraiment tout ? T'en es sur ?

Tout se bousculait de nouveaux dans ma tête, et la schizophrénie me guettait : Joan... Morgane... le groupe... l'apocalypse zombie,  putain ! mais pourquoi tout était si compliqué ! pourquoi ne suis je pas un peu plus con et un peu moins cérébral ?!... grande question, c'est toute l'histoire de ma vie.

Question après question, impasse après impasse, notre pérégrination avançait et les premières habitations du quartier que j'avais qualifié de zone de capture approchaient.

« A partir de là, nous n’avançons plus dans une sécurité relative, on va ralentir et ouvrir les yeux » dis je tout en l’entraînant à l'ombre d'un arbre.

Semi accroupi, une main au dessus des yeux afin de me protéger d'un soleil matinal rasant, je scrutais les environs.

« Je t'invite à faire de même partenaire ».

Type d'action : Je scrute les environs en quête d'un zombie errant

Aucun zombie à l'horizon, d'un coté c'est rassurant... d'un autre coté, cela signifie que l'on va devoir s'enfoncer un peu plus dans les résidences, par contre à une 50 aines de mètres devant nous se trouvait un camion renversé d’où une caisse contenant des conserves s’était échappée et éventrée en tombant au sol.

« Rien de mon coté à part une caisse de bouffe » dis je tout en lui faisant un signe de la tête afin de lui designer le camion «C'est pas ce qu'on cherche mais je ne pense pas qu'on puisse se permettre de s'en passer »

Points de vie restants : 20/20
Munitions restantes : ....
Gains des fouilles : ...
Endroit où je me trouve : Aux abords de la zone de capture
Endroit où se trouvent mes ennemis : ...



[De la bouffe... c'est toujours quand je n'en veux pas que j'en trouve, bon... espérons que tu auras plus/moins de chance, enfin tout dépend comment on voit les choses]


Dernière édition par Sean Fergusson le Lun 6 Juil - 23:48, édité 3 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyMer 1 Juil - 21:43

Le membre 'Sean Fergusson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Fouille' :
"La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] Fouille2
Fall Of Man

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Fall Of Man
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyDim 5 Juil - 16:01

Je raconte n'importe quoi, d'une part parce que j'ai toujours aimé parler de cul, d'autre part parce qu'il y avait encore plus de plaisir à en retirer quand le type d'en face en fait des tonnes, visiblement peu coutumier de ce genre de discussion. Personnellement, parler de cul, bite, poil, ne m'avait jamais dérangée. Autant pour ma réputation au lycée mais ils étaient plus rares qu'ils ne le pensaient, à avoir connu le plaisir avec moi dans un lit. Ou dans tout autre endroit à peu près convenable pour ce genre de chose. N'empêche que le grand type bien barbu en face de moi avait d'un coup l'impression d'avoir vingt ans de moins, à rougir comme ça, comme une pucelle à son premier rendez vous. Je le fais un peu plus marrer quand j'évoque le regard des autres. Voilà qu'il se fait taquin à son tour, et je le reconnais un peu plus dans cette position là.


| Mais c'est nul si ça se base que sur des mensonges ou des on-dit! | fis-je, vaguement boudeuse.


Sa deuxième remarque me laissa estomaquée, avant de rire un bon coup du bon mot du vieux prof. Il avait de la répartie, tout de même. Fallait reconnaître que discuter avec un prof me changeait des taulards habituels qui comprenaient pas le second degrès et qui ne m'adressaient jamais la parole que pour essayer de me baiser, d'ailleurs. Cependant, je haussais un sourcil aux paroles de Sean


| Heureusement encore. Et pour le reste, je te trouve bien condescendant. Avec les poumons que j'ai, j'ai jamais eu ce genre de problèmes. |


Dis je en évoquant bien sûr ma poitrine. Mais qu'importe. Après l'avoir doucement enflammé, je me détourne et avance, grondant et levant les yeux au ciel quand il insista une fois de plus pour prendre les devants et allia le geste à la parole. Il semble d'un coup bien plus pensif. Je hausse les épaules pour moi-même, devinant parfaitement à quoi il était occupé à penser. Sa femme, bien sûr. Il l'avait perdue il n'y avait que quelques mois et il s'inquiétait probablement du qu'en dira-t-on. Ca moi, je m'en fichais comme de ma première panade. Qu'il se torture lui-même si ça lui faisait plaisir. J'avais semé les graines. De ce dont j'avais envie, et de ce dont j'avais besoin. Plus rien ne pourrait enfin les empêcher de croître. C'était comme ça. On marche en silence, sans un bruit. Avec le temps, nos pas se sont fait plus lestes, plus légers. Notre respiration aussi, même lorsque la marche, la course ou l'escalade de débris ou de véhicules nous essouffle, nous ne reprenons de la vigueur qu'avec silence. Finalement, ses paroles rompent le voile et il m'invite à regarder alentours si on trouve un zombie. Je ne peux m'empêcher de lâcher, un peu ironique.


| Ah merde, moi qui pensait que t'avais un autre truc en tête en m'amenant ici, à couvert. |


Regard éloquent et aguicheur, avant de commencer à scruter les environs à mon tour. Alors que je regarde de mon côté, Sean me dit qu'il a trouvé de la bouffe et dit qu'on ne peut pas se permettre de s'en passer. Je scrute les alentours immédiats à mon tour, de mon côté.


Type d'action : Je regarde les environs de mon côté de l'arbre.


Et à peine me retournais-je que déjà, un infecté me sautait dessus depuis l'arrière d'une voiture toute proche. Je jurais entre mes dents, me préparant à le recevoir à grands coups dans la gueule.


Points de vie restants : Tous
Munitions restantes : ....
Gains des fouilles : 1x Nourriture (Sean)
Endroit où je me trouve : Aux abords de la zone de capture
Endroit où se trouvent mes ennemis : 1 avec moi [combat]


Dernière édition par Morgane Beaulieu le Dim 5 Juil - 16:04, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyDim 5 Juil - 16:01

Le membre 'Morgane Beaulieu' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Fouille' :
"La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] Fouille6
Fall Of Man

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Fall Of Man
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyDim 12 Juil - 18:18

Elle n'allait pas me rendre la tache facile et c’était le moins que l'ont puisse dire : sous-entendus, regards aguicheurs, tout était bon pour tenter de me déstabiliser.
Chaque phrases, chaque gestes étaient décortiqués, surveillés, garder la tête froide me demandait plus d'efforts que prévu.
Scruter l'horizon d'un coté, faire comme si je n'entendais rien d'un autre, nous avions une mission dangereuse et Morgane pensait à tout autre chose.

Je me pris un temps à regretter de l'avoir embarqué dans cette histoire, il était beaucoup trop tard pour faire machine arrière et lui dire que j'annulais tout n'aurait fait qu'empirer la situation.

Une jeune femme maligne comme elle aurait tôt fait de comprendre la manœuvre. Si même à demi-mots je lui faisais part de mes craintes quand aux chances de succès de notre mission, elle ne me le pardonnerait pas. Ce serait comme un aveux de faiblesse, et nous n'avions pas besoin d'une scène de ménage en plein territoire hostile.

Je rassemblais mes esprits afin d'adopter la manière la plus discrète de parvenir jusqu'à la caisse de vivre tout en faisant mine de ne pas prêter attention aux sens des remarques de Morgane qui semblait se faire plus pressante.

« Toutes mes pensées sont accaparées par notre mission, le lieu est dangereux je te le rappelle » lui répondis je en tentant de paraître le plus sincère possible, je doute que j'y arrivais parfaitement.

L'arme au poing je fis mine d'avancer quand un râle suivit d'un juron de Morgane me fit me retourner instinctivement.
La jeune femme venait de se faire prendre par surprise par un zombie... allais je lui faire la remarque qu'avec un peu plus de concentration on aurait pu éviter ce genre de mésaventure ? Non, je fis volte face et je me préparais à me lancer sur son assaillant.

Type d'action :J'attaque le zombie au contact de Morgane.

Je souhaitais que pour une fois nous soyons les chasseurs, mais de nouveau nous étions les chassés, je n'avais plus le temps d'exposer mon plan, il fallait improviser.
Tout en me débarrassant de mon sac à dos je sautais sur le zombie qui nous faisait face.

« Morgane !... ouvre mon sac et prend la corde je m'occupe de lui »

Incapable de lui mettre le moindre coup, gêné par le fait d'avoir jeté mon sac, je ne pu lui asséner qu'un coup de pied frontal qui eu le mérite de le bousculer suffisamment pour me permettre de m’apprêter à lui faire face correctement.

« C'est simple... je le neutralise et tu l'attaches.. » rien qu'en attendant mes paroles j'avais du mal à y croire.
Le neutraliser... comment je comptais faire ça ? Aucune idée... « Au fond du sac !... le rouleau scotch pour sa mâchoire !!... »... Oui oui, j'ai sérieusement dis ça, quand j'y repense, heureusement que le ridicule ne tue pas.

Points de vie restants : 20/20.
Munitions restantes : ....
Gains des fouilles : ...
Endroit où je me trouve : Nous sommes à couvert (prés d'une voiture), dans une zone urbaine à la périphérie du Coaticook.
Endroit où se trouvent mes ennemis : Un seul zombie, à notre contact.



Dernière édition par Sean Fergusson le Dim 12 Juil - 18:56, édité 3 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyDim 12 Juil - 18:18

Le membre 'Sean Fergusson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Arme Blanche' :
"La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] ArmeBla1
Fall Of Man

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Fall Of Man
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyDim 26 Juil - 15:37

Je m'amusais beaucoup. Ok, Sean était parfois assez décevant de naïveté mais bon, le type était passé par quelque chose qui avait dû fortement le traumatiser, chevalier blanc qu'il était. Perdre sa femme, ne pas savoir la protéger. Déjà que perdre des inconnus lui était insupportable, mais c'était pire encore quand il s'agissait de gens qu'il connaissait. Ce type était comme un gros saint-bernard un peu bourru. Il n'était pas forcément super agressif, sauf quand on s'en prenait aux gens qu'il connaissait même un tout petit peu. J'aimais ça. J'avais cru un temps que je pourrais tenir Lawson par les couilles, mais le type n'était pas assez sérieux, trop erratique, trop prisonnier de ses désirs d'homme et de sa si précieuse liberté. Quelque part, il était trop comme moi. Je pouvais sans aucun doute le contrôler, mais cela ne pouvait que s'avérer assez dangereux. Sean était différent. Il était loyal. Pas besoin de coucher avec lui pour faire en sorte qu'il me protège. Pas besoin de le manipuler, mais il suffisait simplement de lui renvoyer l’ascenseur pour certains services que nous pouvions échanger, l'un avec l'autre.


N'empêche que j'avançais dans la protection que pouvait m'apporter Sean. Il commençait à s'attacher à moi et cela ne pouvait pas me déplaire. Il n'était pas un gamin, il ne passerait pas son temps à me courir autour pour attendre quelque chose de moi. Je jouais peut être un gros coup mais il fallait que je m'arme de patience. Et aussi, que je m'amuse un peu moins de ses réactions, ce n'était pas le moment que l'attachement prenne le pas sur la survie. Mais alors pas du tout. Je haussais les épaules quand il me rabroue doucement, me disant que le lieu était dangereux.



| Pas besoin de me le rappeler, merci. |


Juste pour la forme, répartie même pas vraiment méchante. Sean s'interpose bien vite entre l'infecté qui me fait face et se bat contre lui pendant que j'ouvre son sac pour m'emparer de la corde. Je peste à voix basse en débarrassant toutes ses affaires, pour finir après par contourner le zombie contre lequel s'acharne Robinson. J'essaie déjà de le museler après avoir tiré un gros bout de gros scotch de réparation de couleur argentée, le genre de truc hyper costaud.


Type d'action : J'essaie de museler le zombie
[Résultat échec -3pv]


J'échoue et l'infecté se retourne vers moi, me serrant atrocement le poignet et de la main dirigée contre lui. Je pousse un cri de surprise et de douleur alors que sa mâchoire pourrie s'approche de ma gorge.


Points de vie restants : 20
Munitions restantes : ....
Gains des fouilles : 1x Nourriture (Sean)
Endroit où je me trouve : Aux abords de la zone de capture
Endroit où se trouvent mes ennemis : 1 avec moi [combat]


Dernière édition par Morgane Beaulieu le Dim 26 Juil - 15:42, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyDim 26 Juil - 15:37

Le membre 'Morgane Beaulieu' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé Action' : 3
Fall Of Man

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Fall Of Man
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyVen 7 Aoû - 20:46

Je venais de réussir à repousser le zombie à un mètres de moi. L'arme en main, prêt à lui sauter dessus je réfléchissais rapidement à comment m'y prendre.
Le but du jeu était de le mettre hors d’état de nuire pour ensuite le capturer. Plus facile à dire qu'à faire, alors comment s'y prendre ? Viser les jambes, le foutre au sol, lui trancher les bras... dans l'ordre.

Difficile cependant de frapper les jambes avec une machette, je me voyais mal m'accroupir devant lui au risque de le voir fondre sur moi, tant pis, on commencera par les mains.
Je brandissais alors ma lame, visant tant bien que mal ses bras qui s'agitaient vers moi, à ce moment Morgane le pris à revers tentant de le bâillonner avec le ruban adhésif.

Est ce que les zombies ont un instinct ? Bonne question, en tout cas celui ci en possédait manifestement un.
Avec une vivacité qui me surprendra toujours venant d'un corps en décrépitude, le mort-vivant fit volte face et agrippa la jeune femme.
La proie était redevenu le prédateur. La saisissant par le poignet avec la force qui le caractérisait, il l'attirait de plus en plus vers ses mâchoires. Meurtri dans sa chair, la jeune femme laissa échapper un cri.

Désormais le contaminé me tournait le dos, m'exposant de ce fait une colonne vertébrale, en piteuse état, saillante entre de multiples lambeaux de peaux putréfiées. C’était ma chance, un coup suffisamment fort pourrait la briser.

Type d'action : J'essaye de frapper la colonne vertébrale du mort-vivant suffisamment fort pour la briser.

L'amplitude de ma frappe fit pénétrer mon arme dans la chair du mort-vivant pour la faire sortir de l'autre côté, sectionnant la colonne vertébrale sur le coup. Le corps du zombie s'effondra tel un pantin désarticulé, lâchant la main de sa victime.

« Tu n'as rien ? » Lui dis-je bêtement... Oui, c'est toujours stupide de demander à une personne comment elle va lorsqu'on vient de l'entendre hurler.

Nous n'avions malheureusement pas de temps à perdre dans la zone, il fallait récupérer le zombie et partir au plus vite.

« Il y a un vieux drap dans mon sac, sort le et garde le ruban adhésif à portée de main. Je vais finir le travail, avant qu'on le transporte ».

Par chance, le mort-vivant était toujours vivant, et même dans cet état-là le danger demeurait, nous devions finir de le neutraliser notamment ses mains et surtout sa mâchoire.
Vous pourriez me dire qu'avec une colonne vertébrale coupée en deux parties il y a peu de chance qu'il puisse encore empoigner quoique se soit ? Soit, mais je répondrais qu'on est en train de parler d'un organisme qui vit encore la tête coupée... Sachant que la moindre morsure engendre une mort certaine, deux précautions valent mieux qu'une.

Morgane était blessée, je ne voulais pas lui faire prendre des risques inutiles maintenant que le plus difficile était fait. Le plus difficile, mais pas le plus répugnant, ce que je m’apprêtait à faire était digne des pires films de série « Z ».
Plaçant mon pied sur son dos afin de le maintenir au sol, j'ajustais mon arme sur l'articulation du coude. Je lui tranchais un bras, puis le second, la nausée commença à venir alors que je dégageais du bout du pied les avant-bras.

Le travail n’était pas terminé, je pris le temps de retrouver ma respiration avant d'en faire le tour et de me placer sur le côté de sa tête sous le regard interrogateur d'une Morgane intriguée par la manœuvre.

Vous pensiez que j'allais lui placer du scotch sur la gueule au risque de me faire mordre ?... Je pris un mètre de recul avant de lui asséner un violent coup de pied dans la mâchoire, celle-ci se brisa net.

« Donne-moi l’adhésif ».

J'entourais rapidement la tête du zombie avec précaution, inoffensive mais toujours contagieuse, ne m’arrêtant qu'à la partie supérieure de son crâne.
Je relâchais sa tête et me redressais pour récupérer le drap dans lequel j'entrepris de l'enrouler, avant de finir par l'attacher avec la corde que me tendit Morgane.

Si j'avais pris ne serait-ce qu'une seconde pour réfléchir à ce que j’étais en train de faire, je me serais demandé si je ne devenais pas complètement fou.
Dans l'ordre, je venais de briser la colonne d'un mort-vivant avec une machette avant de lui trancher les bras, lui péter la mâchoire à coup de pied, le bâillonner, l'enrouler dans un drap et le ligoter... Si un jour ce cauchemar se fini, j'en aurais pour un an de psychanalyse.

Je n'osais pas regarder Morgane dans les yeux, bien qu'elle ait dû voir des choses peu avouables dans sa vie, je doutais qu'elle ait assisté à une scène revisitée de massacre à la tronçonneuse sur zombie.

« On y va, direction notre seconde étape le Alasko Food à l'est d'ici. Passe devant je te guiderais » lui dis-je tout en mettant mon sac à dos avant de prendre le corps du mort-vivant sur mon épaule.


Points de vie restants : 20/20
Munitions restantes : ....
Gains des fouilles : 1 de nourriture
Endroit où je me trouve : dans la zone de capture
Endroit où se trouvent mes ennemis : 1 Zombie accidenté, tranché, ligoté sur mon épaule


Dernière édition par Sean Fergusson le Mar 11 Aoû - 18:14, édité 14 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyVen 7 Aoû - 20:46

Le membre 'Sean Fergusson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Arme Blanche' :
"La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] Armebl13
Fall Of Man

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Fall Of Man
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyMar 11 Aoû - 14:56

Saloperie de saloperie de saloperie de merde ! Cette connerie d'infecté en veut à ma peau, maintenant j'en suis sûre ! Même pas il s'en prenait au véritable cerveau de l'opération, à savoir Sean. Non non, c'était encore et toujours moi qui prenait dans la gueule. C'était vraiment la merde. Quoiqu'il en soit, Robinson ne semble pas avoir perdu de sa superbe puisque lui, il repart à l'attaque la fleur au fusil. Je n'ai jamais vu quelqu'un d'aussi motivé à accomplir sa mission de con. Un vrai saint-bernard celui là, dévoué comme pas un. Franchement c'était soulant de se rendre compte qu'on n'était pas vraiment en phase soi-même avec ce genre d'avancée. Quoiqu'il en soit, Robinson est assez précautionneux pour faire ce qu'il faut pour essayer de s'en sortir, et c'est déjà pas mal. Je pense qu'il a les tripes et surtout, il n'hésite pas. Quelque part, j'aimerai avoir un esprit scientifique comme le sien, un cerveau qui parvient à éviter d'associer à l'humanité les déchets contaminés comme celui qui nous faisait face. Pour lui, ces gens étaient autre chose, je le voyais bien dans ses yeux. L'incarnation vivante d'une maladie, réelle et bien tangible, mais plus vraiment des gens. En tous cas, c'était ce qu'il laissait paraître. Je le vois s'approcher de l'infecté par derrière, visiblement prêt à cogner pour nous ménager un passage, une ouverture. Peut-être s'imaginait-il finir d'un coup la mission qu'il nous avait donné. Il y arrive d'un coup violent, et je vois le bout de son arme ressortir par devant le corps du mort vivant. Il tombe par terre et s'effondre. Haletante, je redresse le regard vers l'homme.


| Ouais, c'est bon, j'ai rien. J'ai juste fait ma flipette parce qu'il était coriace, cet enfoiré. |


Je m'exécute lorsqu'il m'indique quoi faire. Nauséeuse et dégoûtée, je ne peux pourtant pas m'empêcher de rester le regard rivé sur ses gestes alors qu'il découpe le Z. Même pour une saloperie cannibale, c'était quand même raide alors qu'il le charcutait pour lui en faire tomber les bras, au sens littéral. Saloperie de saloperie. Il lui pète les dents avec violence. Eh ben. Il en a fait du chemin celui là, depuis sa fac, son lycée ou je sais plus quoi. Je suis sûr que ses élèves le dévisageraient d'un regard encore plus rond que je ne le savais déjà. Je lui tends l'adhésif demandé et continue de le regarder en silence, bien consciente qu'il devait pas mal prendre sur lui. Moi en tous cas, je me sentais pas bien du tout, j'avais envie de vomir et je l'aurais peut être fait si j'avais un peu plus mangé... J'espérais vraiment que nécessité faisait loin dans toute cette histoire. Je hoche la tête en silence pour nous ramener à la maison.



Type d'action : J'avance vers l'endroit indiqué
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyMar 11 Aoû - 14:56

Le membre 'Morgane Beaulieu' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Mouvement' :
"La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] Mvtcla11
Fall Of Man

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Fall Of Man
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyMer 12 Aoû - 0:55

Quelle épouvantable odeur ! Les émanations de pourriture et de chairs morte depuis trop longtemps me prenaient à la gorge. Même empaqueté comme il l’était, je pouvais le sentir s'agiter, parcouru par des tremblements nerveux.
Mes affaires puaient et je me dégoûtais. Sans me regarder Morgane prit les devants, que devait-elle penser de moi ? Une chance qu'elle ne s’était pas barrée en me voyant charcuter la créature.
Je connaissais peu d'hommes ou de femmes qui auraient été capables de me regarder en train de faire ce que je venais de faire, enfin ce n’était pas un hasard si c’était à elle et à personne d'autre que je l'avais proposé.

La zone n’était pas des plus sécurisée, tantôt se cachant derrière une voiture, tantôt nous dépêchant de traverser une rue, nous menions bon train et nous eûmes tôt fait d'arriver dans la rue de l'Alasko Food.

Pourquoi cette boutique ? Parce qu'elle possédait non seulement une chambre froide, et groupe électrogène de secours capable de la relancer.

Comment le savais-je ? Au cours de mes pérégrinations solitaires, en quête de nourriture et d’équipement, j’étais tombé, par hasard, sur cette enseigne de distribution de fruits et légumes surgelés, pénétrant à l’intérieur par une fenêtre brisé, j'avais pu explorer librement les lieux. Par chance, je n'y avais croisé aucun mort-vivant.
Tout en nous avançant, je croisais les doigts que les rideaux de fer du magasin, fermement baissés la première fois où j’étais venu, puissent nous offrir un abri suffisant afin de nous permettre de finir notre mission sereinement.

Je n'en avais pas encore parlé à Morgane, mais dans l'optique que j'avais de mon plan, je souhaitais que nous passions au moins « une » nuit dans les locaux. En effet, pour éprouver ma théorie, il fallait laisser le zombie suffisamment longtemps à très basse température. Si Morgane refusait de rester, il faudrait fatalement y revenir ce qui m'exposait de nouveaux aux dangers de la zone.
Un homme placé à très basse température pouvait rester en vie de quelques minutes à quelques heures selon son activité physique, sa santé et la condition de son confinement.
Un zombie ? J'en avais aucune idée. En revanche, je savais que l'hiver au Canada tombait à -40°C, la chambre froide d'un entrepôt stockait à -30°C, cela me donnerait un bon ordre d’idée.

Il était donc préférable de prendre son mal en patience quelques heures, et se rendre compte, sur place et par nous-même, dés le lendemain si effectivement, j'avais, ou non, raison.

Accélérant le pas, j’avançais dans la rue à droite de la boutique cherchant des yeux la fenêtre en question.

Placé à hauteur d'homme, j'entrepris d'y faire passer le corps du mort-vivant avant de tenter d'y entrer.

« J'entre en premier, normalement... il ne devrait pas y avoir de soucis à l’intérieur » dis-je à Morgane avant de prendre appui sur le rebord de la fenêtre afin de m'y insérer.

Normalement ??... oui enfin bon on va y croire, allez !


Type d'action : J'entre dans l'Alasko Food par la fenêtre.


J'entrais dans la boutique, essayant de ne pas faire plus de bruit que le corps du zombie avait dû en faire en tombant au sol.

La salle faisait une vingtaine de mètres carrés, sur ma gauche se trouvait les caisses et l'entrée du magasin, plusieurs grands congélateurs trônaient au centre. Sur ma gauche, le fond du magasin, se trouvait la porte de service.

Je pris le corps du zombie sur mon dos, tout en me tournant vers la fenêtre et Morgane.

« Rejoins-moi, au fond se trouve la porte de service. Derrière il y a les locaux et la chambre froide, tu ne pourras pas la rater »


Dernière édition par Sean Fergusson le Mer 12 Aoû - 1:09, édité 4 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyMer 12 Aoû - 0:55

Le membre 'Sean Fergusson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Mouvement' :
"La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] Mvtcla11
Fall Of Man

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Fall Of Man
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyMer 12 Aoû - 19:19

Et voilà, on y est en enfer, maintenant. Tuer ces saloperies ne me cause aucun problème puisqu'elles cherchent elles-mêmes à me faire la peau. Mais quand même, en chopper une pour s'en servir comme cobaye. Il fallait être ou totalement fou, ou sacrément désespéré et franchement je n'avais aucune idée de ce que je préférais de ces deux solutions. Dans tous les cas, on était en train de changer. C'était indéniable. Même la radasse en chef que j'avais toujours été n'avait encore jamais mutilé personne. Buté, ouais. J'avais même déjà tué un type avant la grande Panique. Mais mutiler, quand même... A des fins d'expérience en plus. J'avais l'impression d'etre dans une de ces séries typiquement américaines, où les savants fous font tout et n'importe quoi pour satisfaire leur soif de découverte. Quoiqu'il en soit, je sais que ce n'est pas nous. Que ça ne l'est plus. Fergusson aussi change. Il devient plus dur. C'est indéniable. Il est prêt à tout lui aussi. Oh, je ne doute pas qu'il soit toujours un saint bernard dans l'âme mais là, le saint bernard est prêt à vous buter avec ses crocs au besoin. Je laisse le type nous guider dans le silence. Je me demande ce qu'il a exactement dans la tête, maintenant. Je ne sais même pas où il nous emmène, moi et le corps. C'est dire. Ca craint. Jusqu'où va-t-on encore continuer à changer ? Je me le demande bien. En silence. Nous ne parlons pas, nous n'échangeons plus. Il faut dire qu'il a l'air au moins aussi vanné et atteint que moi.


Nous avons dans les rues sans un bruit, sinon le très léger bruissement de tissu à chaque fois que le contaminé bouge contre Sean. Pas grand chose, car la pauvre chose s'est tellement fait massacré de partout qu'elle me fait simplement penser à un invertébré dans la merde, essayant de se faufiler. Il ne ressent pas la douleur cela dit, ce contaminé. Je n'ai pas beaucoup de pitié pour lui mais il n'empêche que je reste assez mal à l'aise, car pour la première fois consciente depuis longtemps des extrêmités auxquelles nous sommes capables de recourir pour tenter d'assurer notre survie.


Finalement, l'homme accélère le pas en semblant reconnaître l'endroit où nous devons nous rendre. Je hoche la tête à ses paroles et il entre le premier. Je me rends bien comtpe que c'est une connerie, cela aurait dû être moi, plus agile et pas encombrée du corps d'un infecté sur les bras, pour^autant je ne fis aucun geste dans sa direction. Je le laissais faire. Oui, j'étais quand même un peu secouée. Depuis le début j'avais tendance à considérer que c'était un vrai plan de con.  J'attends un moment après avoir encore hoché la tête aux directives de Sean. Je fais le tour de la boutique. Rien à prendre, rien à signaler. Rien du tout. Je finis par le rejoindre dans l'arrière boutique où visiblement, il y a une chambre froide. J'imagine qu'il y a mis le zombie, et j'entends le bourdonnement familier du moteur d'un générateur



| Alors le plan c'est quoi, on attend qu'il se gèle les couilles, maintenant? Ca va prendre longtemps? Parce que j'ai un peu peur que le bruit de la machine n'attire encore ces horreurs. |
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyMar 18 Aoû - 23:16

Le plus gros été fait, il fallait passer à la seconde partie du travail. Morgane me rejoignit, ouvrit la porte qui donnait sur une salle de taille moyenne ou se trouvait une table, des chaises renversées, un placard, un réfrigérateur... Visiblement, la salle de repos des employés du magasin.
Dans cette même pièce, une porte entrouverte donnée sur la remise au fond de laquelle se tenait l’épaisse porte de la chambre froide.
Le groupe électrogène se trouvait là, proche de la chambre froide, je l'avais testé à l’époque, fallait-il encore qu'il fonctionne.

Morgane  me faisait part de ses craintes :

« (…) Ça va prendre longtemps ? Parce que j'ai un peu peur que le bruit de la machine n'attire encore ces horreurs ».

En effet... Tu n'y avais pas pensé à ça, merde ! Il faut bien reconnaître qu'elle a raison. Les rues sont mortes au sens propre comme au sens figuré, il n'y a pas le moindre bruit, le ronronnement risquerait de les attirer.
Pour le coup, passer toute une nuit ici serait suicidaire. Ça bouleverse mes plans et je vais devoir y revenir un autre jour à moins qu'elle n'accepte qu'on tente de rester ? ... Bon mettons le au frais, on verra plus tard.

« Tu as raison. On l'enferme d'abord et on avise après. Désolé, mais je ne supporte plus son odeur ».

J’avançais jusqu'à la remise, posais le corps à terre avant d'essayer d'ouvrir la porte de la chambre froide. Je tournais la lourde poignet coulissante pour déverrouiller la porte, avant de l'ouvrir.

Type d'action :J'ouvre la porte de la chambre froide et j'entre

La porte s'ouvrit, un grand nombre de produits avaient décongelés depuis longtemps et une odeur de fruits et légumes gâtés voir pourris s’échappa de la pièce.
À côté de la fragrance du Zack que je me traînais depuis plusieurs heures, j'entrais presque avec soulagement, difficile d'y voir grand chose. Il était temps de décider de ce qu'on allait faire une fois le groupe électrogène relancé.

« Je n'avais pas du tout pensé au bruit que ferait le groupe électrogène... Je suis désolé, dans mon esprit, on serait resté la nuit ici, voir plus. Si le froid doit avoir un effet sur lui, ça ne sera pas instantané et puis il faut que la température baisse suffisamment, ça ne se fera pas en un clin d’œil non plus. » Dis-je d'un air exaspéré avant de m'asseoir sur un tabouret.

« Si on ne reste pas, je devrai revenir... Nous n'avons pas croisé tant de zombies que ça en venant, même si je sais que la zone n'est pas des plus sécurisée. Et puis merde ! Bon, on rétablit le courant, on le fout dedans, on ferme et on se tire, je suppose que c'est le plus raisonnable non ? ».

Je l'avais embarqué dans cette histoire en lui forçant la main. Je ne voulais pas mettre nos vies en danger sans la consulter, elle avait son mot à dire après tout.


Dernière édition par Sean Fergusson le Sam 22 Aoû - 13:14, édité 9 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] EmptyMar 18 Aoû - 23:16

Le membre 'Sean Fergusson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Mouvement' :
"La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] Mvtcla10
Fall Of Man

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Fall Of Man
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]   "La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
"La meilleure idée dans toute l'histoire des bonnes idées" [Livre I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Anciennes zones de jeux
 :: Coaticook et la Route vers le Nord :: De l'autre côté de la Rivière :: Rues
-
Sauter vers: