AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Carrie A. Abbott, I'm a Survivor!
MessageSujet: Carrie A. Abbott, I'm a Survivor!   Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! EmptyVen 24 Juil - 11:45

Carrie Anne Abbott

Feat Deborah Ann Woll

Avant tout autre chose, rendons à César ce qui est à César. Mon avatar a été fait par : Lollipop & Morphinex

Je suis né(e) le 15/11/1988  à New Haven (Etats Unis). On me décrit souvent comme étant Douce - Compatissante - Modeste - Romantique - Emotive - Têtu - Jalouse - Réservée. J'ai décidé de me spécialiser dans un domaine. Appelez moi à présent : "Docteur Quinn" Entre survivants, on doit se serrer les coudes. Ainsi, je fais partie du groupe Marche Comme tout le monde, je fais partie d'une famille. Je vous les présente, un peu pèle mèle. Il y a donc: Andrew Abbott mon père (Décédé), Judith Abbott ma mère (Disparue), Blanche Abbott ma soeur cadette (décédée), Alicia Abbott ma seconde soeur (Décédée),  Franny Abbott ma troisième soeur (Décédée), Dinah Abbott l'une des jumelle (Décédée), Emilie Abbott la seconde jumelle (vivante) Mon groupe de survivants est aussi constitué d'êtres humains. Je vous les présente : il y a donc Sean Fergusson - Arrow,  Morgane Beaulieu - Jane Storm,  Ludo Steinfield - Indiana Jones,  Dean Chevalier - Lucky Luke,  Miriel Ornett - Black Widow,  Javik Lawson -Lucky Luke, Miria Graham - Calamity Jane,




Comment avez vous réagi, en fin d'année dernière et au début de cette année, quand les rumeurs d'épidémies se multipliaient autour de vous ? Les rumeurs restaient des rumeurs. Si on les écoutait toutes, nous étions rapidement perdus entre cette histoire de crocodile dans les égouts, d’assassin dans certaines rues et autres choses du genre. Alors quand on nous parla d'une épidémie, je haussais les épaules, de toute façon si c'était la vérité, on ne tarderait pas à le voir et je serai certainement aux premières loges pour cela. J'étais donc suspicieuse, ne m'inquiétant pas plus que cela, rassurant ma famille et mes Soeurs comme je le pouvais avec les informations que je pouvais leur donner

Où étiez vous au moment où la Grande Panique a débuté début juillet, et comment y avez vous survécu ? Lorsque tout commença réellement à tourner mal, je vivais encore à New York, travaillant à l'hôpital Kennedy comme l'infirmière que j'étais. Quand la maladie a commencé à se répandre partout dans le pays, que les malades arrivaient par dizaines dans les hôpitaux avec des morsures plus ou moins graves, je me rappelle avoir tout tenté pour les soigner, pensant que si je désinfectais, suturais et bander assez vite les plaies défensives aux bras et mains, je pourrais les sauver. Mais c'était peine perdue. L’hôpital devint un champ de bataille bien plus vite que l'on aurait pu le penser et vous savez comment j'ai réussi à survivre à cela ? En fuyant avec quelques collègues par le sous sol où il y avait un accès aux égouts. Pas glorieux n'est-ce pas ? Mais je suis toujours en vie. L’hôpital fut vite mis en quarantaine et toute personne dans le bâtiment tué par sécurité, quant à moi je rejoignais ma famille dans le Connecticut, là où ils avaient leur maison, là où mes Sœurs grandissaient et où je me persuadais que je saurai être en sécurité. Bien sûr, ma mère avait prévu les provisions et tout ce qui pouvait être utile pour se barricader, mon père avait acheté une arme et bien vite, portes et fenêtres furent obstruées par des planches. Nous vivions dans le grenier, lieu qu'on ne pouvait attendre que par un escalier dépliable. La famille survécut un moment ensemble avant que je ne reprenne les routes avec mes sœurs. C'est ainsi que j'ai survécu.

Comment êtes vous arrivé à Coaticook et ses environs ? Quel est votre plan de survie, à court terme ? Lorsque mes parents durent quitter notre maison pour tenter de nous ravitailler quelque peu, je ne savais pas encore que c'était la dernière fois que je les verrais. J'ai attendu plusieurs jours,répartissant la nourriture et l'eau entre mes soeurs et moi pour les faire durer le plus longtemps possible, pour que nous puissions les attendre autant que possible, mais à la fin, il fallait que je fasse quelque chose. Je ne pouvais pas partir et laisser mes soeurs. Je ne pouvais pas attendre plus longtemps, alors j'enfournais autant de sac à dos que possible dans le coffre de la voiture de famille que mes parents avaient laissée, préférant ma petite voiture. Mes cinq soeurs en voiture, j'avais ouvert la porte du garage, laissant un mot chez nous pour prévenir que nous devions fuir et tenterons de rejoindre le Nord comme ils l'avaient dit si souvent à la radio. Que nous tenterions Montréal, qui devait être une ville sûre encore. Et nous sommes partis sur les routes.Nous avons plusieurs fois dû prendre de petites routes de campagne, accélérer pour échapper à des groupes de rôdeurs ou à quelques survivants, courant après notre voiture en nous suppliant de les emmener. Mais je ne pouvais pas risquer de tomber sur je ne sais quel malade mental. Nous avons ainsi remonté l'État pour passer au Massachussetts. Les arrêts étaient fréquents pour les pauses-pipi de plus petites, le réapprovisionnement dans des maisons abandonnées pour le plus souvent. Puis, aux environs de Sunderland, je perdis ma première soeur ainsi qu'une des petites qu'elle dévora, transformée à son tour en ces choses ni mortes ni vivantes. La route du reprendre, mais l'essence se faisait rare, les pompes ne fonctionnaient plus et ce que je redoutais commença. La marche. Les filles n'aimaient pas cela, se plaignaient de leurs pieds, de la route. Émilie pleurait souvent le décès de nos Soeurs, le manque qu'avaient laissé nos parents et Alicia tentait de rester forte, mais avec difficulté. De notre traversée, je retins surtout les moments difficiles, la course pour fuir les rôdeurs, les pleurs d'Émilie, la maladie d'Alicia qui m'a fait craindre de la perdre, les heures et les heures de marche fatigante. Puis ce groupe près de Corinth dans le Vermont, notre soulagement, nous étions sûrs que nous serions en sécurité, que nous avions trouvé notre petit paradis et pourtant, je me trompé. Suite a une attaque de morts vivants, je devins avec Émilie, la seule survivante. Ne sachant que faire, ne sachant que dire, je repris la route avec elle, pleurant de temps à autre, me méfiant des groupes que nous pouvions croiser et, finalement, nous voici à Coaticook, un lieu qui je l’espérais saurait nous préserver de toutes ces morts.Ce fut là, que je trouvais au hasard d'une fouille le groupe où nous sommes et que j'y suis resté depuis.







Avant l'Epidemie:

La vie ouvre ses bras à tous et à chacun. Ainsi blotti en le sein même de mère, je flotte, je nage, me blottissant contre moi-même dans ces eaux sombres et tumultueuses qui font mon monde. Qui suis-je, Ou suis-je, je n'en ai pas la moindre idée. Je suis prisonnière d'un monde de sangs et de chairs, dont une femme  à la voix douce est la geôlière. Le temps s’écoule et offre temps à ma métamorphose. Montagne de chair bosselée, je crois chaque jour un peu plus, prenant forme et vie , délaissant petit à petit cette âme noire qui dort à mes pieds, prête à me happer en son univers avant même ma venue en ce monde. Ma métamorphose prit en tout neuf mois. Neuf longs mois prisonniers de ce monde, soit deux cent soixante-douze jours, huit heures, trente et une minutes et douze secondes après ma conception, une tempête éclata en ce lieu, les eaux bouillantes s'agitaient en tous sens, me heurtant, me submergeant comme si elles tentaient de me noyer, je me sentais aspirer, attirer par une force plus puissante que moi qui me fit choir dans une allée qui me déchirait la peau, m’écorcher me brutalisé, jusqu'à me laisser entre les mains d'un démon  qui m'extirpant de mon lieu d'habitat introduit une pipette entre mes lèvres insufflant en mon corps le premier souffle qui décolla mes poumons brûlant de douleur, me laissant pousser mon premier cri, mon premier pleur. Je venais de naître en ce monde dont je verrais la chute. Ma mère me nomma... Carrie.

Les années passèrent avec rapidité, apportant mes premières années en son sillage, j'appris rapidement à prononcer mon nom et différents mots utiles à mes demandes. Mes jambes rondelettes apprirent à porter mon poids et le monde semblait m'appartenir en cet instant. J'étais la fille d'un cadre dans une grande banque de la région et d'une décoratrice d'intérieur. Je sais que ces personnes étaient aimantes et attentionnées envers moi. Elles m'offrirent tout ce qu'ils pouvaient pour mon bonheur, riant de mes cheveux naissants et de leur couleur identique à celle de ma mère. Je serai belle selon mon père, je serai douce selon ma mère. Je ne comprenais rien à tout cela, si ce n'était que mes sourires les rendez heureux, alors je souriais autant que je le pouvais.Mais l'état de bambin ne dure que peu de temps et déjà j'atteignais l'âge de la salopette bleu et couette à noeud rose, l'on m'emmenait en cet endroit que l'on appelait école. Je me souviens de ma surprise en voyant tant d'enfants avec lesquels jouer. Bien sûr, j'avais déjà vu des enfants au parc, mais autant en un même lieu, je ne m'en souviens pas. Il ne fallut pas plus de deux minutes pour qu'une bande de fillettes m'attire vers elles pour participer à leurs jeux et que je m'en fasse des amies qui pour mon âge me semblaient être pour la vie. Ce fut en cette première année d'école que le ventre de ma mère s’arrondir de nouveau, me laissant présager l'arrivée d'un frère ou d'une sœur. Ô le nombre de  dessins animés et de film où je voyais des frères et Sœurs, le côté protecteur du plus grand, la fierté des parents. Je n'avais que quatre ans et, pourtant, je voulais être la meilleure des grandes Sœurs, celle vers qui cet enfant à naître se tournerait, sa vie durant pour chercher une oreille attentive et une cour protectrice. Ce fut une sous que j’eus et le jour où mon père m'amena à la maternité afin de la rencontrer, je fustigeais celui-ci de bien me présenter à elle comme sa grande sous, elle devait savoir qu'elle avait quelqu'un pour la protéger. Il en fut ainsi pour chacune de mes Sœurs à naître par la suite...

Lorsque âgée de quinze ans, j'entrais au lycée, j'étais l'aînée d'une fratrie de six jolie jeune fille aux cheveux tantôt roux, tantôt blonds, mais aux sourires candides et innocents qui vous mettez de bonne humeur à simplement les voir. Jeune fille assez populaire à l'école pour mon apparence et ma gentillesse, j'étais comme je l'avais souhaitée une grande sœur à toute épreuve, qui malgré quelques prises de bec avec mes cadettes de temps à autre les avait toujours protégées et écoutées du mieux que je pue. Mais lorsque l'on a quinze ans, malgré nos souhaits d'enfant l'on veut être adulte. Porter de beaux vêtements, se maquiller, porter une robe qui ferait de vous la reine d'une soirée de fête et plaire aux garçons. Les trois années que je passais en ce lycée furent donc pour moi les plus belles de ma vie. Apprécié de nombreux garçons et membre des pom pom girl du lycée, j'avais tout pour plaire, j'étais populaire, jeune, jolie, avais un petit ami membre de l'équipe de basket  et bonne élève. Le rêve américain tel qu'on le voit dans ces films ou ces séries l’après midi . Mes sœurs prenaient exemple sur moi, cherchaient à me ressembler, Franny, la petite dernière s'est même teint les cheveux à l'aide de jus de carotte et passée ma tenue de pompom girl pour être mon sosie. Ce qui attisa de violent fous rires dans la famille et beaucoup de photos. À la sortie de notre promotion, je devins reine de notre bal dans ma merveilleuse robe bleue verte et observer l'une de mes amies prononcer le discours de remise des diplômes avant que titulaire de celui-ci, nous ne jetionstous nos chapeaux en l'air heureux d'avoir passé cette étape de vie, prêt pour l'université, le travail ou toute autre chose que devait nous apporter la vie d'adulte.
Les études de la jeune fille l'amenèrent au monde de la santé, passionné par ces femmes qui pouvaient tout offrir pour aider leur prochain, elle avait décidé de se joindre à l'école d'infirmières de New York afin de poursuivre ses études et devenir l'une de ces infirmières de campagne qui soignerait les plus démunis. Son diplôme obtenu avec succès, elle savait que sa voie était la bonne. Elle avait tout pour plaire, tout pour réussir. Elle avait son propre appartement, son emploi, sa voiture, sa vie et un petit ami doux et aimant. Qu'aurait, elle pue rêver de mieux qu'une vie si douce ? Mais la vie est faite de ces changements qui ne permettent pas la douceur....

L'épidémie:

Tout avait commencé, il y a quelques mois à peine. Il y avait eu cette histoire de sans abri qui avait tenté de dévorer un homme suite à une surdose de drogue qui lui avait fait perdre la raison. Du moins est ce que les autorités avaient dit à l'époque. Probablement même ce qu'ils avaient cru et continuez de croire durant un certain temps. Les choses avaient pourtant bien vite dégénéré. En une nuit seulement l'hôpital qui avait accueilli l'homme blessé n'était plus et la ville en quarantaine. Les souvenirs de ces reportages parlant d'un accident dans une usine avaient fait le tour du pays. Quel drôle d'accident d'usine que celui qui fait se relever les défunts pour attaquer les vivants, cherchant  à se repaître de leur chair pour continuer d'errer en ce monde.
Malheureusement, leur tentative de quarantaine n'a pu tenir.  Il devait nécessairement y avoir des trous dans la faille, entre les personnes cherchant à sauver leurs proches et ceux parvenant à fuir avant la quarantaine, le virus mortel avait bientôt pris le pays, le continent et assez rapidement le monde. Cela n'était au départ qu'une rumeur lointaine, quelques petites villes qui parlaient d'incident, d'attaque de bande de jeunes casseurs. Nous avions mis cela sur le compte d'une recrudescence de la violence dans les campagnes. Si seulement nous avions su.

En quelques semaines à peine l'état d'urgence était déclaré dans le pays tout entier et le vandalisme commençait à prendre la part belle. Mes parents firent quelques sorties afin de récupérer de quoi survivre, des conserves, de l'eau, des couvertures...des armes.

Nous qui n'avions jamais eu d'arme à la maison, nous nous retrouvions soudain avec deux pistolets et des outils de jardinage incroyablement aiguisés. J'étais pour l'occasion retourné vivre chez mes parents, cela les rassurer et ne me dérangeais pas plus que cela. Mais le temps passa et bien vite l'on apprit par la radio que la ville était attaquée par des personnes atteintes de folie qui emplissait rapidement les rues. Sortir était devenue une épreuve. Nous avions dû fortifier la maison, nous cachant à le grenier chaque nuit, ajoutant verrou et système de fermeture à la porte de celle-ci au cas où des pillards ou...ces choses viendraient à entrer chez nous.  Oui, car si nous avions eu quelques réticences à le croire sur le début, nous étions parfaitement au fait de ces cadavres ambulant revenant des enfers pour dévorer les vivants. Nous avions vu de nos propres yeux notre voisine Miss Mitelmann une vieille dame sortant ses poubelles se faire attaquer par un de ces démons qui lui arracha la gorge de ses dents, nous laissant totalement coi à notre fenêtre, surtout lorsqu'il vint à lui arracher les chairs, dévorant son corps meurtri par les années avant de suivre, on ne sait quelle idée, laissant alors le corps de cette pauvre vieille dame se relever, les viscères glissant sur sa robe à fleurs alors qu'elle avançait à la suite de ce démon.

Nous sommes parvenues à tenir deux, trois semaines tous ensemble avant d'avoir besoin de quitter la maison pour nous ravitailler. Nos parents partirent ensemble, me laissant mes Sœurs à charge...nous les attendîmes douze jours, mais ne les avons jamais revus. Devant me résoudre à l'idée qu'ils ne reviendraient jamais, je pris sur moi de faire faire leurs sacs aux filles et les emmenaient avec ma voiture personnelle aussi loin que possible, devant demander à Blanche de faire baisser la tète aux plus jeunes lorsque nous passions près des créatures ou de personnes nous implorant de l'aide tandis que nous roulions sans même un regard pour eux. Nous n'avions plus rien, ni famille, ni amis, nous avions vu nos camarades, nos professeurs, nos voisins, mort démantibulé  grognant à notre encontre, laissant couler les larmes à nos yeux....

Nous avons su parcourir un état entier, espérant trouver un camp de survie militaire, du gouvernement, quelque chose qui nous permettent de survivre plus longtemps, mais qu'importe, où nous passions, la mort était de partout.  Les grandes villes étaient tombées et nos vivres diminuaient bien vite. Un petit raid dans un magasin nous permit de nous réapprovisionner quelque peu, mais coûta une vilaine morsure à ma sœur. Si seulement j'avais su qu'une simple morsure allait coûter la vie de deux de mes sœurs... Blanche mourut dans la nuit, se réveillant peu après. Ce furent les cris d'Alicia qui m’éveillèrent alors qu'elle avait aperçu notre sœur arrachant la gorge de Dinah seulement âgée de treize ans. Je dus les achever toutes les deux à l'aide d'une faucille. Traumatisant les survivantes et perdant une partie de mon âme et de mon cœur dans l'action. De ce jour, je me jurer de ne plus laisser mes sœurs approcher des lieux dangereux, nous réapprovisionnant par moi-même, manquant de mourir ou de me faire mordre plusieurs fois. Les temps furent durs, nous devions dormir de ci de là, dans des maisons abandonnées, nous enfermant dans les greniers, là ou nous étions sûrs que les morts ne nous atteindraient pas. Puis ce groupe de survivants qui nous accueillis avec gentillesse nous offrit de la nourriture, une certaine sécurité.  Le temps sembla passé, lentement, nous étions un groupe, nous étions donc en sécurité et pouvions de temps à autre prendre repos. Malheureusement, à trop se reposer ont en oublie le danger et ce fut lors d'une attaque que la majorité du groupe mourut dans les cris et le sang. Sur ma un sours survivante, je ne sue en sauver qu'une, les deux autres succombant respectivement aux démons et à une balle perdue. Il ne restait donc plus qu'Émilie et moi, les survivantes de la famille. Il nous faudrait ruser pour continuer de survivre, trouver un nouvel abri, panser les plaies qu'ont occasionnées la mort de nos familles et amis, mais nous survivrons malgré tout cela. La route nous attend ici, nous sommes deux, marchant à la dérive d'un monde en feu, n'attendant que de pouvoir nous dévorer. Survivrons nous à notre marche ? Trouverons nous un nouveau groupe ? Qui sait...

Les semaines passèrent, la survie devint de plus en plus difficile. Nous ne croisions que peu de survivants, mais  tentions au mieux de les éviter de crainte de nous faire attaquer, voler, tuer. Pourtant, nous n'étions pas avares d'aide et quand une personne était en besoin, nous l'aidions, du moins si j'en jugeais l'intérêt. Nous avons ainsi offert un peu d'eau à une femme et sa fille qui tentaient de survivre, une aide dans la récupération de vivre pour un jeune homme qui avait, semble-t-il, plusieurs personnes à sa charge dans un camp plus loin. Nous rejoignions des camps ainsi pour quelques heures ou une journée, ne dormant que d'un oïl, inquiet à l'idée d'une attaque, d'un viol, d'un meurtre pour nos ressources et, finalement rien de tout cela n'est arrivé.

Ma soeur et moi avons ainsi passé ce qui nous semblait des mois à marcher pour rejoindre le Nord, errant sur les routes pittoresques pour éviter les hordes de morts, passant plusieurs jours dans une petite ville quasiment déserte de tout rôdeur où nous avons pu prendre un peu de repos, mais comme toujours le monde cherche à nous mettre à l'épreuve et nous dut fuir en voyant au loin l'arrivée de ce qui nous semblait être une horde de pourries comme aime à les appeler ma sous. La marche reprit ainsi, la fuite plutôt pour notre survie, pour le souvenir de notre famille disparue et, finalement, nous trouvâmes ce lieu, un groupe de personnes prêtes à s’entraider pour peu que vous étiez un tant soit peu utile, que vous étiez apte à marcher et à vous défendre. Je n'avais pas l'intention de rester parmi eux sur l'instant, mais Émilie avait besoin d'un tant soit peu de stabilité, de voir du monde, de penser à autre chose que nos malheurs, alors j'acceptais de les rejoindre pour un temps, n'étant pas sûr que je ne viens pas à les quitter au détour d'une nuit sans avertissement aucun. famille.








Emilie Abbott

(c) Moje Emilie Abbott, plus jeune soeur de Carrie, elle est ici sa dernière raison de survivre, ce qui lui permet de tenir bon, de ne pas se laisser dévorer par un mort par dépit, par abandon. Leur relation est assez bonne même si avec l'âge Émilie commence à prendre un caractère particulier.




Lincoln J. Knowles

(c) MoriartyLincoln est un homme qui a fait un bout de route avec nous du temps où j’avais encore cinq sieurs. Il montait vers le Vermont pour retrouver sa femme et son fils et nos routes se sont ainsi séparées là, mais j'ai bon espoir de le retrouver un jour avec sa famille...même si j'avais préféré qu'il n'en ait pas pour rester avec lui. Bizarrement, je me sentais plus en sécurité avec un homme à mes côtés et puis il est assez bel homme non ?







Salut moi c'est Léo J'ai 26 ans   et je suis passionné de Disney, dessin, lecture Voici mon avis sur le forum : Très sympathique de prime abord, plein de promesse, mais j'ai un petit peu de mal avec le design ce qui n'est pas bien grave ^^ Je finirais par vous donner le code du règlement :


Dernière édition par Carrie A. Abbott le Lun 27 Juil - 11:17, édité 11 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carrie A. Abbott, I'm a Survivor!   Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! EmptyVen 24 Juil - 12:16

Bienvenue officiellement sur le forum !

_________________

Codage (c)Kanala // Gif (c) Tumblr
Philippe Esclavier

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Philippe Esclavier
Running After My Fate
Messages : 8670
Membre du mois : 11
J'ai : 38 ans
Je suis incarné(e) par : Christian Bale
Crédit(s) : Kanala
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

. : Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! Admin10
Running After My Fate
Revenir en haut Aller en bas
http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Carrie A. Abbott, I'm a Survivor!   Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! EmptyVen 24 Juil - 12:23

Bienvenue parmi nous Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! 1978392478
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carrie A. Abbott, I'm a Survivor!   Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! EmptyVen 24 Juil - 13:18

Bienvenue \o/

_________________
It's a Demonic Secret...
Charisma M. Tyler

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Charisma M. Tyler
Messages : 199
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Eva Green
Crédit(s) : Nao
Je suis un(e) : Jane Storm
Vos Liens :
Spoiler:
 

Mes hauts faits : Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carrie A. Abbott, I'm a Survivor!   Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! EmptyVen 24 Juil - 13:22

Bienvenue parmi nous Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! 2118105109

_________________

Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour sauvegarder sa santé mentale.
Miria Graham

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Miria Graham
Enjoy the little things
Messages : 2806
Membre du mois : 0
J'ai : 25 ans
Je suis incarné(e) par : Holland Roden
Crédit(s) : Shereen
Je suis un(e) : Calamity Jane
Vos Liens :
Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! VRKokp0

Mes hauts faits : Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! Surviv10
Enjoy the little things
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carrie A. Abbott, I'm a Survivor!   Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! EmptyVen 24 Juil - 13:22

Bienvenue sur le forum =)

_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
Rafael Tyler

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Rafael Tyler
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens : Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! Ah_l_a10

Mes hauts faits : Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carrie A. Abbott, I'm a Survivor!   Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! EmptyVen 24 Juil - 13:37

Bienvenue par ici, Carrie !
Courage pour ta fiche ! Et tu trouveras des liens sans souci après validation (cf ta demande coin invités), t'inquiète pas o/
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carrie A. Abbott, I'm a Survivor!   Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! EmptyVen 24 Juil - 15:12

Bienvenue parmi nouus ! Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! 4176695846
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carrie A. Abbott, I'm a Survivor!   Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! EmptyVen 24 Juil - 15:19

Bienvenue sur le forum

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! VRKokp0
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carrie A. Abbott, I'm a Survivor!   Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! EmptyVen 24 Juil - 18:07

Bienvenue parmi nous ! Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! 4176695846
Courage pour ta fiche Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! 2667491445 et n'hésite pas si besoin ^^

_________________
all nightmare long ∆
Crawl from the wreckage one more time, horrific memory twists the mind. Dark, rugged, cold and hard to turn, path of destruction, feel it burn. Still life. Incarnation. Still life. Infamy. Hallucination, heresy, still you run, what's to come ? What's today ? ∞

Awards&co':
 
Chloé Esclavier

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20/20
Chloé Esclavier
Dans toutes les larmes s'attarde un espoir
Messages : 2199
Membre du mois : 1
J'ai : 19 ans
Je suis incarné(e) par : Emma Watson
Crédit(s) : Avatar (c) ?? || Signature (c) quiet rot/tumblr/Kanala
Je suis un(e) : Docteur queen femme médecin
Vos Liens :
Spoiler:
 



Mes hauts faits : Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! Surviv10
Dans toutes les larmes s'attarde un espoir
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carrie A. Abbott, I'm a Survivor!   Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! EmptyDim 26 Juil - 23:40

Me voilà donc!


Alors ta fiche me semble très bien et très cohérente, tes liens feront de très bons scénarios  je pense! Une petite chose tout de même, tu as quelques fautes qui traînent; plusieurs fautes d'accord mais surtout de conjugaisons. Je te laisse corriger tout ça (ça ira plus vite sur bonpatron) avant de te valider!


PS: c'est laisser COI et non COIT, qui est l'acte sexuel, je devais te la dire celle là xD

_________________

Codage (c)Kanala // Gif (c) Tumblr
Philippe Esclavier

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Philippe Esclavier
Running After My Fate
Messages : 8670
Membre du mois : 11
J'ai : 38 ans
Je suis incarné(e) par : Christian Bale
Crédit(s) : Kanala
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

. : Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! Admin10
Running After My Fate
Revenir en haut Aller en bas
http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Carrie A. Abbott, I'm a Survivor!   Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! EmptyLun 27 Juil - 10:20

Bienvenue à toi ! Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! 2118105109

_________________

   
   
Just relax, take it easy

Ethaniel M. Griffin

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Ethaniel M. Griffin
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carrie A. Abbott, I'm a Survivor!   Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! EmptyLun 27 Juil - 11:19

Haha oui j'ai pas fait les choses à moitié semble t il XD

J'ai passé le tout sous bon patron ^^ ça devrait être correct Very Happy
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carrie A. Abbott, I'm a Survivor!   Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! EmptyLun 27 Juil - 11:28


     
     
Félicitations Carrie Abbott


     


● Points de vie total : 20

     ● Niveau de compétence Fouille : 0/0

     ● Niveau de compétence Défense physique : 0/5  

     ● Niveau de compétence Tir avec Arme à feu : 0/5

     ● Niveau de compétence soin : 1/5

     ● Niveau de compétence Arme Blanche : 0/5

     ● Niveau de compétence Esquive : 0/5  

     
Te voilà validé sur FOM. Je me présente, je m’appelle pas Henri, je voudrais quand même bien réussir ma vie mais surtout… Être détesté !  Vous allez le comprendre, je suis impitoyable mouhahahahahahahaha *ou pas* Arhem, donc dans mon immense bonté, j’ai décidé d’être votre guide  enfin c’est que, surtout, j’ai pas eu trop le choix ! On m’a forcé ! Si si je vous jure. Tous les liens ci-dessous sont à visiter Obligatoirement (oui avec un O majuscule en plein milieu de phrase ! C’est vraiment super important de le faire afin de pouvoir bénéficier de toutes les dimensions proposées par et sur le forum.  On compte sur vous ! Yes YOU CAN ! !
     
Poster

      Réserver son avatar Y poster même pour les scénarios
      Demander un rang Pour être plus beau !
      Réclamer des richesses Pour faire des achats
      Se recenser et/ou recenser un scénario Pour être inclus dans votre groupe
      Remplir son inventaire Car sans rien c’est dur de survivre
      La Parole aux membres En cas de questions ou remarques
      Faire un Scénario Et permettre à un futur membre d’être lié à vous !
     
Lire

      Les règles de jeu
      Etat des groupes
      Localisation des groupes
      Temporalité du forum
      Les nouveautés du forum
      Le hide en Rp

     
Voir

      Forum Carnets de survie
      Forum demandes de Rp
      Forum demandes de Liens
      Forum Flood&Jeux
      Forum Absences
      Forum des animations

     

     
Fall Of Man

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Fall Of Man
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carrie A. Abbott, I'm a Survivor!   Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! EmptyMer 5 Aoû - 10:37

Bienvenue sur FoM (*´・v・)
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carrie A. Abbott, I'm a Survivor!   Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! EmptyMer 5 Aoû - 14:46

Oops ! Avec un peu de retard... Bienvenue ! Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! 1353693288
Zakariah J. Griffin

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 18
Zakariah J. Griffin
"On s'habitue à tout, même à la fin du monde !"
Messages : 3106
Membre du mois : 1
J'ai : 13 ans
Je suis incarné(e) par : Dakota Goyo
Crédit(s) : Nao
Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! Fouill10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carrie A. Abbott, I'm a Survivor!   Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! EmptyMar 1 Sep - 20:40

je déplace
Fall Of Man

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Fall Of Man
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carrie A. Abbott, I'm a Survivor!   Carrie A. Abbott, I'm a Survivor! Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Carrie A. Abbott, I'm a Survivor!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Se Préparer pour Survivre
 :: Vos Présentations de Personnages :: Fiches de Présentations Abandonnées
-
Sauter vers: