AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.
MessageSujet: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. EmptyLun 14 Sep - 8:42

Kyle Samaël Spooner

Feat Jai Courtney

Avant tout autre chose, rendons à César ce qui est à César. Mon avatar a été fait par : Nono (Shadows pour celui juste à gauche)

Je suis né(e) le 31/12/1986  à Brooklyn, New-York (USA). Avant la Grande Panique, j'étais ancien militaire, spécialiste en combat rapproché, reconverti dans le crime. Braqueur de banque, c'est pas vraiment un job, mais ça paie bien. On me décrit souvent comme étantÉgoïste, arrogant, bagarreur car soupe au lait, méfiant et suspicieux de nature, plutôt froid et sarcastique aux premiers abords et manquant cruellement de tact - ça, ce sont pour les défauts. Heureusement, il semble que j'ai aussi quelques qualités : débrouillard, courageux, dynamique, persévérant, protecteur envers mes proches et bon amant. Et oui, messieurs-dames, c'est une qualité non négligeable, même par les temps qui courent. Avis aux amatrices. J'ai décidé de me spécialiser dans un domaine. Appelez moi à présent : Batman Entre survivants, on doit se serrer les coudes. Ainsi, je fais partie du groupe Les errants, seul et désespéré, en espérant tomber rapidement sur un groupe de survivants, avant que ce soit Zack qui me tombe dessus. Comme tout le monde, je fais partie d'une famille. Je vous les présente, un peu pèle mèle. Il y a donc: Jack et Katie Spooner, mes parents, et Amy, ma jeune sœur. Je ne sais pas ce qu'ils sont devenus, ni même s'ils sont toujours en vie. Ne pas savoir ce qu'il leur est arrivé me noue l'estomac à chaque fois que j'y pense. Il y a aussi Canigou, un vieux Labrador qui m'a adopté comme maître et qui depuis traîne dans mes pattes.Ma seconde famille, mes amis de longue date : Ash et Rico, tués par Zack, Danny, Cooper et même cet enfoiré de Javik. On a été séparés après une attaque de zombies, et j'ignore où ils se trouvent à présent. Putain, faites que ces abrutis soient toujours en vie. Mon groupe de survivants est aussi constitué d'êtres humains. Je vous les présente : il y a donc personne pour le moment, je suis seul et perdu, et je crève de froid. Pays de merde.




Comment avez vous réagi, en fin d'année dernière et au début de cette année, quand les rumeurs d'épidémies se multipliaient autour de vous ? J’en avais rien à foutre. Ça se passait loin, très loin, alors je ne me sentais pas concerné. J’ai un credo dans la vie : tant que ça ne me touche pas personnellement, c’est pas mon problème. Et puis, je sais comment les Gouvernements fonctionnement. Ils répandent la peur tous les jours pour mieux contrôler les populations. Dans le cas présent, ils voulaient juste vendre leurs vaccins merdiques pour engraisser des laboratoires pharmaceutiques déjà plein aux as. On nous avait déjà fait le coup avec cette foutue grippe aviaire, et au final, on nous avait bien pris pour des cons. Dans les deux cas, je ne me suis pas fait vacciner et je n’ai pas cédé à cette panique grandissante. J’ai continué à vivre ma vie, à faire la fête, à dépenser mon pognon, et à baiser toutes les filles du coin.


Où étiez vous au moment où la Grande Panique a débuté début juillet, et comment y avez vous survécu ? On était à Boston pour un casse, avec la bande. Quand j’y pense, on s’est donné beaucoup de mal pour ce braquage, et on n’a même pas eu l’occasion d’en profiter. C’était un bordel sans nom en ville, un chaos indescriptible, inimaginable. Heureusement qu’avec la bande, on était armé et entrainé au combat, ça nous a sauvé les fesses plus d’une fois. On a quitté la ville par les petites routes, parce qu’on se doutait bien que tous ces idiots se précipiteraient sur l’autoroute, sans penser un seul instant que tous leurs voisins auraient la même idée et que ça créerait un embouteillage monstre. Zack les a rattrapés, et ça a été un vrai carnage, à ce qu’il parait. C’est ce qu’ils disaient à la radio. Nous, on était déjà loin quand ça s’est passé. On a rencontré Zack plus d’une fois, après ça. Ils étaient partout à la fois, c’était vraiment flippant, les premiers jours. Mais j’ai fini par m’adapter à cette nouvelle vie : soit tu tues, soit tu te fais tuer. Point barre. Il n’y avait rien de bien compliqué là-dedans, pourtant beaucoup ne l’ont pas compris. Avec la bande, on n’a pas hésité à piller quelques survivants pour les délester de leurs provisions quand on n’avait plus rien à se mettre sous la dent. C’est dégueulasse, c’est vrai, mais il faut parfois arriver à de telles extrémités pour survivre. Et entre eux et moi, le choix était vite fait. Ma survie et celle de mes potes passent avant tout.


Comment êtes vous arrivé à Trois-Rivières et ses environs ? Quel est votre plan de survie pour passer l'hiver ? On a fait le plus gros du voyage en voiture, jusqu’à ce qu’on soit à court d’essence. On est parti à pieds ensuite, pas le choix. On a pris soin d’éviter les grandes villes, parce qu’on savait que ça grouillait de zombies, là-dedans. On a marché des dizaines et des dizaines de kilomètres par jour pour rejoindre le Nord. C’était la consigne. Aller au Nord, toujours plus au Nord. J’avais que mes Rangers, je peux vous dire que mes pieds ont souffert le martyr ; à la fin de la journée, ils étaient couverts d’ampoules et bien souvent en sang. Mais je préférais encore ça que finir bouffé par Zack. Une nuit, ils ont surgi de nulle part pour nous attaquer. Ash et Rico sont morts, et j’ai été rapidement séparé des autres. Je les ai cherchés pendant plusieurs jours, avant de comprendre qu’ils n’étaient pas restés dans le coin, qu’ils avaient dû continuer leur chemin. Alors, j’ai fait de même. C’est comme ça que je suis tombé sur Canigou, un jour. J’ai pas vraiment de plan pour la suite, à part éviter de me faire bouffer. L’Hiver approche, et à la radio, ils ont assuré que le froid allait geler ces créatures. Alors je continue toujours vers le Nord, et quand je peux, je dors dans des maisons abandonnées pour passer la nuit au chaud. Enfin, au chaud, c’est vite dit. J’évite autant que possible les groupes de survivants, car je sais de quoi est capable l’être humain quand rien ne va plus. Et j’ai pas tellement envie d’en faire les frais. Jusqu’à présent, je me suis bien débrouillé, espérons que ça continue encore longtemps.





« Tu as de sacrés abdos. », souffla-t-elle, impressionnée, en laissant glisser ses doigts sur la zone en question. « J’étais trop bourrée pour le remarquer, hier soir. », se justifia-t-elle. Kyle haussa les épaules dans une attitude faussement nonchalante, presque modeste, alors qu’il se délectait intérieurement des compliments dont sa conquête de la veille le gratifiait. Le jeune homme accordait beaucoup d’importance aux apparences, et travaillait en permanence sa musculature pour avoir un corps dont il puisse être fier. « J’étais dans l’armée. Depuis, je continue à m’entrainer tous les jours pour rester en forme. » Et aussi, parce que son nouveau boulot exigeait qu’il soit toujours au top de ses performances. Ash et Rico les entrainaient avec une rigueur quasi militaire, ce qui ne lui déplaisait pas. C’était presque comme s’il n’avait jamais quitté l’armée. Presque, car il gagnait beaucoup plus d’argent désormais. « Pourquoi tu es parti ? », le questionna-t-elle, curieuse d’en apprendre plus sur lui, lui qui s’était jusqu’à présent montré si mystérieux. « J’ai suivi un ami pour monter notre propre business. », éluda-t-il la question. Suivre Ash et quitter l’armée l’année de ses vingt-et-un ans après presque quatre ans de service pour se reconvertir dans le crime avait été un pari risqué, mais le jeu en avait valu la chandelle. Aujourd’hui, il était plus riche qu’il n’avait jamais osé le rêver, et les filles lui tournaient autour comme des mouches au-dessus d’un pot de confiture. Il savait pertinemment que la plupart d’entre elle n’était attirée que par son argent, mais comme il était plutôt beau garçon, elles en profitaient pour allier plaisir et utilité et lui ne s’en plaignait pas outre mesure. De toute façon, elles ne restaient jamais bien longtemps dans son lit et dans sa vie, et une nouvelle fille remplaçait rapidement la précédente. Oui, il avait une vie rêvée, que son passé de cancre ne lui aurait jamais fait espérer. Il n’aimait pas l’école, bon, et alors ? Kyle était loin d’être bête, et par-dessus tout, il était débrouillard, les qualités principales pour réussir dans la vie. Il était la preuve vivante qu’il n’y avait pas besoin de diplômes et autres conneries du genre pour s’en sortir et devenir quelqu’un. Il se tourna vers Jenna, une très jolie blonde qu’il avait rencontrée à la soirée de la veille ; les draps avaient glissé sur son corps, dévoilant sa poitrine, et Kyle se sentit subitement de nouveau d’attaque pour une partie de jambes en l’air. C’était la meilleure des façons pour bien entamer cette journée, qu’il passerait probablement au lit avec cette belle inconnue.

[...]

« Kyle, je ne te réveille pas ? », s’enquit-elle doucement, de peur de gêner. La voix de sa petite sœur lui réchauffa aussitôt le cœur. Il avait toujours été très proche d’Amy, veillant sur elle avec un regard protecteur, presque jaloux. Plus jeunes, ils avaient fait les quatre-cent coups ensemble ; c’était toujours Kyle qui l’entraînait dans ses nombreuses péripéties, mais loin de s’en offusquer, elle le suivait toujours de bon cœur dans leurs escapades, bravant l’autorité parentale. Bien sûr, les rares fois où ils se faisaient pincer, il se dénonçait toujours pour couvrir sa petite sœur, si bien qu’elle n’avait jamais été inquiétée de quoi que ce soit, et leurs parents ne l’avaient jamais soupçonnée d’être mêlée jusqu’au cou dans la plupart de ses affaires. S’ils savaient aujourd’hui qu’elle avait souvent été sa complice, ils seraient très étonnés mais finiraient par en rire. Après tout, Amy partageait avec son frère cette intrépidité qui leur avait causé des ennuis plus d’une fois. L’année de ses dix-sept ans, ses parents avaient cassé leur tirelire pour l’envoyer étudier dans un internat à la campagne, réputé pour sa sévérité, pensant ainsi remédier à son mauvais comportement en classe. Plus que l’austérité des lieux, la compagnie franchement insupportable des fils de bonne famille et l’absence de filles, c’était la séparation d’avec sa sœur qu’il avait le plus difficilement supporté. Bien que l’établissement n’autorisait pas les appels en semaine, il s’arrangeait toujours pour lui téléphoner en secret. L’internat n’avait pas calmé son côté rebelle, bien au contraire. Il n’avait fait que l’exacerber, si c’était toutefois possible. Réfractaire à toute autorité, il s’était pourtant - et très paradoxalement - engagé dans les Marines l’année de ses dix-huit ans, et avait enfin eu l’impression d’avoir trouvé sa place. « Non, je suis en soirée. », la rassura-t-il. « J’aurai dû m’en douter. », le taquina-t-elle. « Tout se passe bien, dans ton nouvel hôpital ? » Amy avait choisi d’effectuer son internat dans un hôpital de Seattle, à l’autre bout du pays. Ses études de médecine avaient été motivées par l’état de santé de leur père. Pompier de métier, il avait développé un cancer du poumon pour avoir travaillé au déblaiement des ruines du World Trade Center, bourrées d’amiante. Bien sûr, l’Etat n’ayant pas reconnu ses responsabilités, les dépenses de santé étaient à sa charge. C’est pour cette raison que sa sœur désirait se spécialiser en cancérologie. « Oooooh », grogna-t-elle à l’autre bout du fil. « Beaucoup de boulot. Je viens seulement de finir mon service. Je commence à comprendre ce que ressentaient les esclaves. », plaisanta-t-elle à moitié. « Dis, reprit-elle après un moment d'hésitation, j’ai eu papa au téléphone hier, il m’a dit qu’il recevait régulièrement de grosses sommes d’argent sans en connaître la provenance. C’est toi, pas vrai ? » « Oui. », avoua-t-il. C’était le minimum qu’il puisse faire après tout le tort qu’il avait causé à ses pauvres parents quand il était plus jeune. « Pour ses chimios. », jugea-t-il bon de préciser. « Bien sûr, qui d’autre ? Et tout cet argent, d’où tu le sors ? Je veux dire, c’est légal ou pas vraiment ? Je ne voudrais pas avoir à t’apporter des oranges en prison. » « T’inquiète pas pour ça, je gère. Et si ça devait arriver, j’aime pas les oranges, tu le sais bien. »

[...]

L’Enfer s’était abattu sur la ville. Sur les Etats-Unis dans leur ensemble, à en croire les chaînes de télévision qui diffusaient encore. Peut-être même sur le Monde tout entier. Cela faisait des jours que Kyle n’avait pas fermé l’œil ; depuis qu’ils avaient quitté Boston, en fait. Il était épuisé, au bord du précipice, et il se faisait un sang d’encre pour ses parents et sa sœur. Où étaient-ils, en ce moment ? Avaient-ils trouvés refuge quelque part ? Etaient-ils en sécurité, ou lâchés sur les routes comme lui ? Son père était très malade, son état de santé ne lui permettrait pas de voyager. Sa mère était-elle restée avec lui ? Bien sûr, quelle question. Elle ne l’aurait jamais quitté. Et Amy, Oh Amy, songea-t-il le cœur serré. En temps normal, c’était une jeune femme particulièrement débrouillarde, mais aux vues des circonstances, qui sait comment elle s’en sortait, à présent. Mieux que nous, j’espère, songea-t-il avec amertume. Les pneus de leur camionnette avaient crevé, à cause de toutes ces merdes que les gens jetaient sur la route pour alléger leurs sacs. Ils n’avaient pas eu d’autre choix que de continuer à pieds, mais au moins étaient-ils tous armés et entraînés au combat. Par les temps qui courraient, c’était un énorme avantage par rapport au reste de la population. Quand leur camionnette roulait encore, ils avaient croisés beaucoup de personnes sur le bord de la route ; tous ces malheureux leur faisaient systématiquement signe de s’arrêter, mais ils n’avaient même pas ralenti. Qu’étaient-ils devenus, à présent ? D’un brusque mouvement de la tête, il chassa cette idée de ses pensées. Ce n’était ni le lieu ni le moment de s’en soucier, sa survie et celle de sa bande prédominaient sur tout le reste. Ils s’étaient éloignés des grandes villes et rencontraient de moins en moins de survivants, à présent. Mais aussi, fait non négligeable, de moins en moins de zombies… ou quelles que soient ces créatures. Kyle n’était pas franchement le plus agréable des hommes, mais la fatigue et la peur ne faisaient que l’irriter encore davantage. Et bon sang, chaque fois que Javik ouvrait sa grande gueule, il avait envie de lui en coller une en pleine face. Cela faisait des jours qu’ils marchaient sans jamais s’arrêter, sauf pour pisser. Ses pieds étaient dans un tel état qu’il ne ressentait même plus la douleur. Une bonne chose. Mais ses jambes étaient si fourbues qu’il savait qu’il n’arriverait jamais à repartir s’il s’arrêtait plus de deux minutes consécutives. La consigne était de gagner le Nord, c’était ce qu’ils répétaient en boucle dans le petit émetteur qu’Ash avait volé à quelqu’un. Des éclats de voix un peu plus loin sur sa droite l’interpellèrent. Dans la nuit, à la lueur des lampes torches, il ne parvenait pas vraiment à distinguer quoi que ce soit, mais plus ils se rapprochaient, plus il comprit que des gens se disputaient. D’un geste de la main, il invita ses camarades à la plus grande prudence, mais très vite, ils découvrirent l’enjeu de la situation. Un homme en voiture – putain, une voiture ! – résistait autant que possible à une agression, trois hommes essayaient de l’extirper de son véhicule pour le lui voler. Oubliant sa fatigue, Kyle sortit son pistolet de son holter et se précipita à leur rencontre. Une voiture, c’était un signe du Destin ! Quand les autres s’aperçurent de sa présence et de celles de ses amis, ils se figèrent immédiatement. « Barre-toi, la caisse est à nous. », menaça l’un d’entre eux. « Dommage, parce que j’ai une arme à feu, et vous, quedalle. » « On était là avant ! », s’offusqua un autre. Comme si ça comptait encore… Il en rirait presque si ce n’était pas si pathétique. Sans perdre une seconde, Kyle les mit en joue, aussitôt imité par ses amis. A trois contre cinq et armés de pauvres couteaux, ils ne pourraient rien tenter contre eux. « Allez, cassez-vous gentiment », leur intima Ash d’une voix forte. Mais loin de lui obéir, l’un d’entre eux, le plus virulent, se jeta sur eux, couteau dressé. Le bruit d’une détonation résonna dans la nuit tandis que l’homme s’écroula au sol. Sans même comprendre ce qu’il était en train de faire, Kyle avait pressé la détente. S'il était rompu aux maniements des armes, il n’avait encore jamais tiré sur quelqu’un. Et ce soir, il venait de tuer ce type. Quand ses acolytes parvinrent à la même conclusion, ils s’enfuirent sans demander leur reste. Kyle tenta de réprimer les tremblements qui agitaient ses mains, et d’apaiser son cœur qui tambourinait dans sa poitrine comme un forcené. Il avait tué cet homme… Et cette vérité lui donna envie de vomir. « Putain Kyle, mais qu’est-ce que t’as foutu ! », s’indigna Danny, le plus gentil d’entre tous. « Il n’était même pas armé, on aurait pu facilement le maîtriser, qu’est-ce qui t’a pris ?! Il était juste paniqué. » « Les gens paniqués sont les plus dangereux, on ne sait jamais comment ils vont réagir. », tenta-t-il de se justifier. En vérité, il ne savait pas vraiment ce qui l’avait poussé à presser la détente. Il… Il n’avait pas voulu ça, mais il se ressaisit pour faire bonne figure. Après tout, il n’avait pas à s’en vouloir. Cet homme s’était jeté sur lui avec l’intention délibérée de lui faire du mal. Oui, voilà. Il n’avait fait que défendre sa peau. « Mer… Merci. », bafouilla le propriétaire de la voiture, encore au sol. Si cet idiot croyait qu’ils étaient intervenus pour le défendre, il allait déchanter. « Les clefs. », demanda-t-il froidement. « Qu… Quoi ? » « File-moi tes putains de clefs et tire-toi ! », s’emporta-t-il sans raison valable. L’homme lui obéit et disparu dans la nuit sans demander son reste. Quand il monta dans la voiture, un break familial, Kyle ignora royalement le regard accusateur que lui jetait Danny. J’ai fait ce qu’il fallait. Tôt ou tard, il finira bien par le comprendre. J'ai fait ce qu'il fallait, et je suis prêt à recommencer, s'il le faut. Ma survie dépend de ma capacité à tuer sans sourciller.

[...]

Un coup de pied dans les côtes l’extirpa de son sommeil ; à peine émergé de ses rêves agités, il pesta d’être réveillé de cette façon, lui qui avait eu toutes les peines du monde à s’assoupir. Difficile de dormir quand vous ne vous sentez pas en sécurité, et avec toutes ces créatures qui rôdaient dans les parages, Kyle avait la terrible impression que s’il fermait les yeux, il ne les rouvrirait plus jamais. D’un autre côté, il y avait pire que mourir dans son sommeil, mais quand bien même ce sort fut-il plus enviable, la chose ne le tentait guère. « C’est ton tour. », le pressa Javik. « Grouille-toi ! » Quel enfoiré, celui-là., eut-il le temps de penser avant de s’extraire  de son sac de couchage pour prendre le tour de garde. Un coup d’œil à sa montre baigné par un rayon de lune lui indiqua qu’il était deux heures du matin. Bon sang, il n’avait dormi qu’une petite heure, et il se sentait encore plus fatigué au réveil qu’au moment de se coucher. Le vent qui soufflait ce soir était glacial ; Kyle attrapa le blouson qui lui servait d’oreiller, blouson qu’il avait trouvé dans un magasin de sport, dans le rayon destiné au ski. L’endroit était bourré de zombies, mais le combat en avait valu la peine, songea-t-il lorsqu’il enfila son blouson par-dessus la tête. Le poids du vêtement avait beau parfois entraver ses mouvements, au moins le tenait-il au chaud. Et vu le temps, c’était tout ce qui comptait à présent. Le froid pouvait tuer aussi efficacement que Zach.  

Arme à la main, Kyle décida alors de s’installer dans un arbre, à une dizaine de mètres, pour ne pas rester debout pendant les deux heures à venir. La lune n’éclairait pas grand chose, donc il ne verrait pas l’ennemi s’approcher, mais au moins pourrait-il surprendre des pilleurs s’ils tentaient de leur voler quoi que ce soit. Après de longues minutes assis sans bouger, le sommeil commença à lui engourdir les membres et l’esprit. Il lutta de toutes ses forces pour ne pas se laisser aller, mais ses paupières semblaient de plomb, et il éprouvait toutes les difficultés du monde à les garder ouvertes. Bien malgré lui, adossé au tronc, il finit par s’endormir… et se réveilla en sursaut lorsqu’on lui agrippa la cheville. Encore un coup de Javik, fut sa première pensée, avant de s’apercevoir qu’un zombie essayait tant bien que mal de le déloger de son perchoir. Un zombie ! Son cœur rata un battement lorsqu’il réalisa l’ampleur de la situation. Une chance qu’il ait eu l’idée de grimper sur cette branche, hors de portée de ces cannibales ; s’il s’était endormi au pied de l’arbre… Il blêmit en imaginant ce qui aurait pu lui arriver. Kyle avait une peur bleue de se faire mordre, et de devenir l’un de ses monstres. Il préférait encore se faire bouffer jusqu’aux os. Plusieurs silhouettes à la démarche titubante déambulaient parmi leur campement de fortune, et l’une d’elle commençait même à manger un sac de couchage. Il siffla pour réveiller ses camarades et peut-être détourner l’attention des zombies, le temps nécessaire pour que ses amis puissent s’enfuir. « Zombies ! » hurla-t-il. « Debout ! Vite ! » Son cri en attira d’autres et bientôt, il se retrouva encerclé, incapable de descendre de l’arbre pour rejoindre sa bande qui s’agitait en contrebas. Leur tirer dessus ? Il aurait vidé son chargeur qu’il n’aurait pas descendu la moitié d’entre eux. C’était la pagaille, il en sortait de partout à la fois, et ses amis hurlaient des choses indistinctes à travers les détonations des armes à feu. Piégé dans son arbre, il n’avait pas d’autre choix que d’attendre. « Aaaaaaaah ! » s’éleva une voix qu’il ne reconnaissait pas, tant elle était déformée par la douleur, bientôt suivie d’une autre. Les zombies, lassés de l’attendre, gémirent de dépit et se dirigèrent presque unanimement vers la provenance des cris. Saisissant l’occasion, il sauta de la branche en évitant les quelques zombies plus obstinés que les autres qui l’attendaient encore, et chercha ses amis, à bonne distance de la troupe de cannibale qui avait saccagé leur camp, mais il n’y avait plus personne à aider. Ils étaient déjà tous partis. Merde, jura-t-il entre ses dents. Il crevait de peur à l’idée de se retrouver tout seul dans cette galère. N'ayant pas d'autre choix, il rebroussa chemin, s'éloignant encore un peu plus de ses amis qui avaient dû s'enfuir dans l'autre direction.

Il n’avait plus fermé l’œil de la nuit, après ça. L’inquiétude et la culpabilité le rongeaient comme une gangrène. Tout ça… C’était uniquement de sa faute. Il n’avait qu’une chose à faire, qu’une seule, et il avait merdé. Comment pouvait-on être aussi con ? Kyle essaya de se rassurer, après tout, ses amis semblaient tous s’être enfuis. Ils allaient sûrement tous bien, et ils l’attendaient peut-être un peu plus loin sur la route. Oui, mais ces cris ? lui souffla insidieusement une petite voix dans sa tête. Il chassa cette pensée ; non, ses amis s’en étaient tous sortis. Il le fallait. Il ne se le pardonnerait pas, sinon. Ne sachant pas quoi faire d’autre, Kyle avait marché toute la nuit mais il ne s’était guère éloigné de sa position initiale. Il n’avait fait que décrire un cercle autour de leur ancien camp, à une distance suffisamment raisonnable pour ne pas tomber sur la horde qui les avait attaqués, et en évitant la confrontation avec ceux qu’il croisait sur son chemin. Peut-être que ses amis se trouvaient encore dans les parages, à l’attendre.

Au matin, il prit le risque de retourner au campement. Les zombies s’étaient majoritairement dispersés, et Kyle s’occupa d’éclater le crâne de ceux qui s’étaient attardés. C’est là qu’il tomba sur Ash, ou plutôt ce qu’il en restait. Son mentor avait été dévoré vivant ; éventré du sternum au nombril, il n’y avait qu’une cavité vide là où devaient normalement se trouver ses tripes. Bien loin de s’en formaliser, Ash remuait ce qu’il lui restait de bras pour essayer de se remettre debout. Kyle secoua la tête, refoulant les larmes qui menaçait de le submerger à tout instant. « Je suis vraiment désolé, Ash. C’est ma faute. Ma putain de faute. Pardonne-moi. », le supplia-t-il dans un sanglot. Après quelques minutes d’hésitation, il lui fracassa le crâne avec son pied de biche. Rico, un peu plus loin, était, lui, bel et bien mort. Sa faute. Sa putain de faute.

[...]

Après l’attaque, Kyle avait continué vers le Nord. C’était leur destination, et il était pratiquement sûr que les membres survivants de son groupe, s’il y en avait encore, s’en tiendraient au plan initial. Survivre seul dans cet Enfer n’était pas une partie de plaisir ; loin de chercher la confrontation, comme il avait pu le faire par le passé, il fuyait la moindre menace, désormais. Zombies comme Humains. Le jeune homme savait de quoi était capable l’être humain quand tout était perdu, pour preuve, il avait été le premier à piller sans vergogne des personnes innocentes, qui, comme lui, essayaient seulement de s’en sortir par leurs propres moyens. Il s’en voulait, à présent, mais il n’avait pas le temps de ruminer les erreurs du passé. Il était convaincu qu’il avait fait ce qu’il avait à faire pour survivre. Sans ça, il serait peut-être mort, à l’heure actuelle.

Une nuit, alors qu’il avait trouvé refuge dans une maison – vide, par un coup de chance extraordinaire – il était tombé sur un vieux chien à l’apparence plus que douteuse, sans parler de cette odeur de rat crevé qui lui collait aux poils. En dépit de ses efforts pour le chasser, le chien semblait l’avoir adopté comme maître, et il n’avait pas réussi à s’en débarrasser, depuis. Mais il n’était pas contrarié par sa présence, pas vraiment ; certes, il devait partager les maigres rations qu’il trouvait pour le nourrir, mais au moins n’était-il plus tout seul. Ce n’était qu’un chien et il n’avait pas beaucoup de conversation, mais c’était toujours mieux que rien. Quelques jours plus tard, en fouillant dans un placard, il était tombé sur de la nourriture pour chien en conserve de la marque Canigou, et il s’était empressé de baptiser son compagnon de route ainsi.

Cela faisait maintenant une semaine, si ses comptes étaient justes, qu’il arpentait les routes du Canada avec son nouvel ami. Il avait les jambes en compote, perdu plusieurs kilos, et schlinguait presque autant que Canigou. Dernièrement, Zach se raréfiait, et il commençait presque à se sentir en sécurité quand un groupe d’hommes armés le prit en embuscade au détour d’un chemin. Le temps qu’il attrape son arme, coincée entre son jean et son dos, il se serait mangé une dizaines de balles. Il était cuit, constata-t-il un goût amer en bouche. Jamais encore il n’avait été à la place de la victime, et il en éprouva une bouffée de honte. Dans l’impasse, il leva les mains pour leur faire comprendre qu’il n’était pas une menace. « Balance ton sac ! » beugla l’un d’entre eux. S’il leur obéissait, Kyle pouvait dire adieu à toutes ses rations, qu’il avait eu du mal à rassembler, parfois au péril de sa vie, mais il n’avait guère le choix. Agacé, il fit glisser le sac de ses épaules avant de le jeter à leurs pieds. « File-moi ton arme ! » grogna toujours le même, visiblement insatisfait de sa prise. Kyle attrapa son pistolet par la crosse, et là-encore, l’envoya à ses agresseurs. « On a qu’à prendre aussi le chien. », lui souffla l’un de ses acolytes. « On pourra le bouffer. » A ces mots, une peur irrationnelle l’envahit. « Vous avez eu ce que vous voulez, alors barrez-vous maintenant ! » gronda-t-il d’une voix forte dans une piètre tentative d’intimidation. « T’as entendu ? On veut le chien aussi. » reprit le premier. Comme s’il comprenait la scène qui se jouait devant lui, Canigou découvrit ses canines et se mit à grogner. « Y’a assez de bouffe dans le sac pour vous trois. Laissez le chien tranquille. » « Mais c’est qu’il y tient à son vieux clébard ! » railla le troisième homme. Kyle se rendit compte qu’il avait raison. C’était un chien plutôt idiot qui, en plus d’être moche et puant, ne répondait pas à son nom, n’obéissait même pas aux ordres les plus basiques, et ne faisait pas fuir les zombies et pourtant, il s’y était attaché. A tel point que l’idée de le perdre lui fit battre le cœur si fort, si vite que c’en devenait douloureux. Quand le premier s’approcha pour attraper le chien par son collier, un instinct primaire et irréfléchi poussa Kyle à s’interposer. Il prit un coup de crosse en plein visage qui lui péta l’arcade, mais loin de s’en formaliser, ses réflexes de close combat, spécialité dans laquelle il excellait à l’armée, refirent surface et il réussit à désarmer son adversaire qui le menaçait avec son propre pistolet. « Prenez le sac et cassez-vous, ou je vous descends. » bluffa-t-il. S’il parvenait à en tuer un, ses petits copains le lui feraient payer très cher, mais il emporterait au moins un de ces trois sacs à merde dans la tombe. Peu ravi d’être l’heureux élu, aucun des trois ne tenta quoi que ce soit. « De toute façon, je veux pas manger un truc qui pue autant les vieux égouts. », grommela l’un d’eux en guise d’excuse. Les bandits prirent le sac et disparurent. « Putain ! » hurla Kyle, dépité de s’être fait voler ses affaires comme un bleu, tandis que Canigou venait frotter sa tête contre ses jambes pour le réconforter. Il repartait de zéro, encore une fois. Mais toujours en vie.

Toujours en vie.







Javik Lawson

(c) Nono Depuis leur rencontre, ça n’a jamais été le grand amour entre ces deux-là. Kyle lui en veut d’être devenu l’élève préféré de l’homme qu’il a toujours considéré comme son mentor, Ash. Il trouve ça parfaitement injuste, Kyle fait parti du groupe depuis ses débuts, contrairement à Javik qui a débarqué un an après. Il a l’impression que ce sale con fait tout pour le provoquer, et de sang chaud, Kyle lui rend bien la pareille. C’est simple, ils sont comme chiens et chats, et même une apocalypse zombie ne pourrait rien y changer. Ils sont peut-être trop semblables pour réussir à se supporter. Deux coqs dans la basse-cour, et voyez le résultat. Pourtant, et malgré les apparences, Kyle s’inquiète de ce qu’a pu devenir Javik, et espère qu’il est toujours en vie. Au fond, il l’apprécie, mais il préfère encore crever que de l’avouer.  




Danny

(c) Crédit de l'avatar Danny était le modérateur du groupe, celui qui raisonnait toujours Javik et Kyle avant qu'ils n'en viennent aux mains. Au début, Kyle s'est plutôt montré distant envers Danny, qu'il trouvait trop gentil pour ce métier, mais au fil du temps, il est passé outre ses a priori, et ils sont devenus bons amis. Kyle continue à penser que Danny est trop gentil pour survivre à cet enfer, surtout s'il est seul. C'était toujours lui qui s'opposait à ce que le groupe vole, pille ou tue les survivants qu'ils croisaient.



Cooper

(c) Blondie Cooper est le petit rigolo de la bande ; il en faut toujours un. Comme Kyle, il ne prend jamais rien au sérieux, c'est pourquoi ces deux-là s'entendent si bien. Parfois ses blagues lui tapent un peu sur le système, mais bon, il est comme ça et on ne le changera pas. C'est un véritable génie de l'informatique, leurs braquages n'auraient jamais pu avoir lieu sans Cooper aux commandes.Du groupe, c'est sans doute lui le préféré de Kyle, alors il espère de tout son coeur que son ami soit encore en vie.




Salut moi c'est Bikini J'ai 24 ans et je suis passionnée de  Voici mon avis sur le forum : J'ADORE ! J'ai beaucoup hésité avant de vous rejoindre parce que j'ai une année professionnelle plutôt chargée, mais j'ai craqué. Je suis une véritable fan de World War Z (le livre), donc je ne peux qu'aimer votre forum qui me semble très complet (et très crédible.)Je finirais par vous donner le code du règlement :


J'essaye de remplir ma fiche le plus vite possible, mais j'ai quelques imprévus de dernière minute qui contrarient un peu mon emploi du temps. Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. 436265122 Je précise aussi que je n'ai jamais joué sur un forum avec des dés, alors j'espère que je ne serais pas perdue.

Ah, et j'ai d'abord essayé de m'inscrire avec mon Ipad sous le nom de Kyle Spooner, mais j'ai dû faire une fausse manip', parce que je n'ai pas reçu de mail, mais quand j'ai tenté de me réinscrire, ça me disait que l'identifiant et l'adresse mail était déjà pris... Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. 1617830979 Donc c'est normal si je me suis inscrite deux fois.


Dernière édition par Kyle S. Spooner le Ven 2 Oct - 8:06, édité 37 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. EmptyLun 14 Sep - 8:45

Bienvenue sur le forum Kyle!


T'en fais pas j'avais vu le truc, j'ai supprimé le doublon et pas de souci pour le "délai": bon courage à toi !

_________________

Codage (c)Kanala // Gif (c) Tumblr
Philippe Esclavier

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Philippe Esclavier
Running After My Fate
Messages : 8670
Membre du mois : 11
J'ai : 38 ans
Je suis incarné(e) par : Christian Bale
Crédit(s) : Kanala
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

. : Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. Admin10
Running After My Fate
Revenir en haut Aller en bas
http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. EmptyLun 14 Sep - 9:01

Bienvenue sur le forum ! Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. 2155397862
J'espère que tu t'amuseras bien parmi nous Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. 4176695846
Et bon courage pour ta fiche

_________________
all nightmare long ∆
Crawl from the wreckage one more time, horrific memory twists the mind. Dark, rugged, cold and hard to turn, path of destruction, feel it burn. Still life. Incarnation. Still life. Infamy. Hallucination, heresy, still you run, what's to come ? What's today ? ∞

Awards&co':
 
Chloé Esclavier

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20/20
Chloé Esclavier
Dans toutes les larmes s'attarde un espoir
Messages : 2199
Membre du mois : 1
J'ai : 19 ans
Je suis incarné(e) par : Emma Watson
Crédit(s) : Avatar (c) ?? || Signature (c) quiet rot/tumblr/Kanala
Je suis un(e) : Docteur queen femme médecin
Vos Liens :
Spoiler:
 



Mes hauts faits : Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. Surviv10
Dans toutes les larmes s'attarde un espoir
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. EmptyLun 14 Sep - 9:09

Bienvenue BadBoy ! Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. 2667491445 Et bon courage pour ta fiche !

T'en fais pas pour les dés, on t'expliquera ! C'était pas ça non plus pour moi... What a Face Mais ça rajoute beaucoup d'imprévus et de fun. Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. 1353693288
Zakariah J. Griffin

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 18
Zakariah J. Griffin
"On s'habitue à tout, même à la fin du monde !"
Messages : 3106
Membre du mois : 1
J'ai : 13 ans
Je suis incarné(e) par : Dakota Goyo
Crédit(s) : Nao
Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. Fouill10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. EmptyLun 14 Sep - 11:05

Bienvenue parmi nous Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. 2118105109

Je vais avoir moins de prise de tête avec Javik Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. 2082409092 rien que pour ça, je t'aimerais presque déjà What a Face
... ou peut-être qu'y en aura encore davantage Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. 436265122


(Et oui, je réserve un rp évidemment, rien que toi et moi Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. 3292830080 )

_________________

Aujourd'hui, l'optimisme est une nécessité pour sauvegarder sa santé mentale.
Miria Graham

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Miria Graham
Enjoy the little things
Messages : 2806
Membre du mois : 0
J'ai : 25 ans
Je suis incarné(e) par : Holland Roden
Crédit(s) : Shereen
Je suis un(e) : Calamity Jane
Vos Liens :
Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. VRKokp0

Mes hauts faits : Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. Surviv10
Enjoy the little things
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. EmptyLun 14 Sep - 11:27

Mon Spoony !!!!! Tu le sais déjà, mais je suis contente que tu sois là :D

Mon rival est enfin là ! Ca va être joyeux :D

T'inquiète pas Miria, il y aura toujours des prises de tête entre toi et moi !

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. VRKokp0
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. EmptyLun 14 Sep - 14:52

Bienvenue sur FOM !

_________________

Nobody can understand us...
This world keeps on spinning, Only she steals my heart
She's my inspiration, She's my northern star
I don't count my possession, All I call mine
I will give her completely, To the end of all time
     (c)LUCKYRED.
     
Rafael Tyler

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Rafael Tyler
Messages : 1146
Membre du mois : 2
J'ai : 34 ans
Je suis incarné(e) par : Orlando Bloom
Crédit(s) : angel180886
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens : Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. Ah_l_a10

Mes hauts faits : Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. EmptyLun 14 Sep - 19:46

Merci tout le monde Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. 2570505344

Miria, je note, je note ... Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. 3292830080
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. EmptyLun 14 Sep - 19:57

Bienvenuuuuue à toi !
Bon courage pour ta fiche ^^.

_________________

   
   
Just relax, take it easy

Ethaniel M. Griffin

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Ethaniel M. Griffin
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. EmptyDim 20 Sep - 15:16

Message pour les admins : il me reste trois anecdotes à écrire et j'aurai terminé avec ma fiche, je pense avoir le temps de les écrire lundi et/ou mardi.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. EmptyDim 20 Sep - 17:49

d'accord, tiens moi au jus :p

_________________

Codage (c)Kanala // Gif (c) Tumblr
Philippe Esclavier

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Philippe Esclavier
Running After My Fate
Messages : 8670
Membre du mois : 11
J'ai : 38 ans
Je suis incarné(e) par : Christian Bale
Crédit(s) : Kanala
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

. : Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. Admin10
Running After My Fate
Revenir en haut Aller en bas
http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. EmptyDim 27 Sep - 21:38

Juste pour dire que j'ai lu l'histoire et que tout me convient :D

J'ai mon petit spoony !!! Hell yeah !

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. VRKokp0
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. EmptyMar 29 Sep - 21:46

Je ne sais pas s'il faut que je poste aussi ici, mais j'ai (enfin) fini ma fiche ! Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. 1353693288
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. EmptyMer 30 Sep - 21:20

Bonsoir Kyle !

Alors c'est moi qui vais m'occuper de toi jusqu'à ta validation. Alors alors ta fiche est très bien ainsi que les questions. J'ai bien aimé retrouver dans ta fiche le fait que, maintenant c'est la merde alors tant pis s'il faut piller les autres pour s'en sortir, c'est chacun pour soi. C'est cool de voir débarquer un survivant qui pense qu'à sa poire Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. 4067371056 ca va être super fun à jouer en rp :D

Sinon je n'ai noté qu'une incohérence en fait : dans tes questions, tu indiques qu'ils ont abandonnés la bagnole car plus d'essence, et dans ton histoire car les roues ont été crevées. De plus, j'y pense, vous étiez un groupe de 6. Du coup c'est pas évident de trouver une voiture avec de la place pour tout le monde. Il faudra donc juste revoir ce détail. Et dès que c'est fait, je pourrais te valider avec plaisir Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. 4176695846

_________________

Chewbacca a dit un jour : "Uuuuuuuuuuuuur Ahhhrrrrrrrrr Uhrrrrrrrrrrrrrr Ahhhhhhhhhrr Aaaaaaaarhg"... Je sais pas pour vous, mais moi, je suis complètement d'accord avec lui.
Laïla Harrison

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 23
Laïla Harrison
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Messages : 905
Membre du mois : 0
J'ai : 23 piges déjà ! Le temps ça passe trop vite mon gars !
Je suis incarné(e) par : Marie Avgeropoulos
Crédit(s) : (c)Halloween
Je suis un(e) : Black Widow.
Mes hauts faits : Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. Surviv10
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Revenir en haut Aller en bas
https://fall-of-man.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. EmptyMer 30 Sep - 22:03

Hello Very Happy

Merci Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. 4176695846 J'aime bien jouer des gens qui ne sont pas vraiment recommandables What a Face

C'est plutôt moi qui me suis mal exprimé : ils ont abandonné leur voiture (celle qu'ils utilisaient pour faire les braquages) à cause des pneus crevés (assez rapidement après "l'invasion zombie" puisque les gens sont des gros dégueulasses qui jettent plein de trucs par terre  Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. 658852082 ), et ils en ont volé une par la suite, et celle-ci, ils ont dû l'abandonner à cause de la panne d'essence.

Pour la place, j'avoue que j'y avais pas pensé scratch  Vu que c'est expliqué dans l'histoire de Javik qu'ils font une bonne partie du trajet en voiture, j'ai pas réfléchi plus loin que le bout de mon nez. What a Face Si je mets que c'est un 4x4 ou un break, du genre voiture familiale, ça passe ?
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. EmptyMer 30 Sep - 22:11

Pour le premier véhicule, c'était un gros truc, (ce qui servait pour les braquages), donc ça peut-être une sorte de mini camionnette (je sais pas pourquoi, j'imagine un truc genre Trafic, mais à l'américaine. Les ricains, ils ont pleins de grosses tutures !!! XD

_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. VRKokp0
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. EmptyMer 30 Sep - 22:32

J'imaginais la même chose What a Face
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. EmptyJeu 1 Oct - 18:11

Ouep sans problème =D Il suffit juste de préciser et ensuite ce sera impeccable Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. 4176695846 Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. 4176695846

_________________

Chewbacca a dit un jour : "Uuuuuuuuuuuuur Ahhhrrrrrrrrr Uhrrrrrrrrrrrrrr Ahhhhhhhhhrr Aaaaaaaarhg"... Je sais pas pour vous, mais moi, je suis complètement d'accord avec lui.
Laïla Harrison

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 23
Laïla Harrison
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Messages : 905
Membre du mois : 0
J'ai : 23 piges déjà ! Le temps ça passe trop vite mon gars !
Je suis incarné(e) par : Marie Avgeropoulos
Crédit(s) : (c)Halloween
Je suis un(e) : Black Widow.
Mes hauts faits : Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. Surviv10
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Revenir en haut Aller en bas
https://fall-of-man.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. EmptyVen 2 Oct - 8:06

J'ai fait les modifications ! J'ai parlé de la camionnette et du break familial. Very Happy
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. EmptyVen 2 Oct - 16:45

C'est bon pour moi, je te valide :D Hâte de te rencontrer en jeu Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. 4176695846

_________________

Chewbacca a dit un jour : "Uuuuuuuuuuuuur Ahhhrrrrrrrrr Uhrrrrrrrrrrrrrr Ahhhhhhhhhrr Aaaaaaaarhg"... Je sais pas pour vous, mais moi, je suis complètement d'accord avec lui.
Laïla Harrison

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 23
Laïla Harrison
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Messages : 905
Membre du mois : 0
J'ai : 23 piges déjà ! Le temps ça passe trop vite mon gars !
Je suis incarné(e) par : Marie Avgeropoulos
Crédit(s) : (c)Halloween
Je suis un(e) : Black Widow.
Mes hauts faits : Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. Surviv10
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Revenir en haut Aller en bas
https://fall-of-man.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. EmptyVen 2 Oct - 16:50



Félicitations Kyle !




● Points de vie total : 26

● Niveau de compétence Fouille : 0/5

● Niveau de compétence Défense physique : 1/5

● Niveau de compétence Tir avec Arme à feu : 0/5

● Niveau de compétence soin : 0/5

● Niveau de compétence Arme Blanche : 0/5

● Niveau de compétence Esquive : 0/0

Te voilà validé sur FOM. Je me présente, je m’appelle pas Henri, je voudrais quand même bien réussir ma vie mais surtout… Être détesté ! Vous allez le comprendre, je suis impitoyable mouhahahahahahahaha *ou pas* Arhem, donc dans mon immense bonté, j’ai décidé d’être votre guide enfin c’est que, surtout, j’ai pas eu trop le choix ! On m’a forcé ! Si si je vous jure. Tous les liens ci-dessous sont à visiter Obligatoirement (oui avec un O majuscule en plein milieu de phrase ! C’est vraiment super important de le faire afin de pouvoir bénéficier de toutes les dimensions proposées par et sur le forum. On compte sur vous ! Yes YOU CAN ! !
Poster

Réserver son avatar Y poster même pour les scénarios
Demander un rang Pour être plus beau !
Réclamer des richesses Pour faire des achats
Se recenser et/ou recenser un scénario Pour être inclus dans votre groupe
Remplir son inventaire Car sans rien c’est dur de survivre
La Parole aux membres En cas de questions ou remarques
Faire un Scénario Et permettre à un futur membre d’être lié à vous !
Lire

Les règles de jeu
Etat des groupes
Localisation des groupes
Temporalité du forum
Les nouveautés du forum
Le hide en Rp

Voir

Forum Carnets de survie
Forum demandes de Rp
Forum demandes de Liens
Forum Flood&Jeux
Forum Absences
Forum des animations


Fall Of Man

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Fall Of Man
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. EmptyDim 4 Oct - 15:12

Merci beaucoup Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. 3432117900

Je me recenserai où il faut dès que je serai sur mon Pc Very Happy hâte de commencer à rp parmi vous !
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. EmptyMar 6 Oct - 16:59

Je déplace la fiche <3

_________________

Chewbacca a dit un jour : "Uuuuuuuuuuuuur Ahhhrrrrrrrrr Uhrrrrrrrrrrrrrr Ahhhhhhhhhrr Aaaaaaaarhg"... Je sais pas pour vous, mais moi, je suis complètement d'accord avec lui.
Laïla Harrison

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 23
Laïla Harrison
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Messages : 905
Membre du mois : 0
J'ai : 23 piges déjà ! Le temps ça passe trop vite mon gars !
Je suis incarné(e) par : Marie Avgeropoulos
Crédit(s) : (c)Halloween
Je suis un(e) : Black Widow.
Mes hauts faits : Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. Surviv10
Avant j'étais branchée et habillée à la dernière mode... Mais ça c'était AVANT
Revenir en haut Aller en bas
https://fall-of-man.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.   Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill. Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Kyle S. Spooner - In this life now, you kill or you die... Or you die and you kill.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Se Préparer pour Survivre
 :: Vos Présentations de Personnages :: Fiches de Présentations Abandonnées
-
Sauter vers: