Fall of Man
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé]
MessageSujet: Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé]   Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] EmptyLun 26 Oct - 11:51

J'étais sortie. Seule. Oui, je sais, c'est plutôt dangereux, pour ne pas dire suicidaire. Et alors ? Je n'avais plus tant à perdre que cela. Autant faire ce que j'entendais faire au lieu de m'infliger des souffrances supplémentaires au nom de la prudence. J'avais besoin de sortir. De marcher. D'avoir froid, tant pis, mais de respirer. Et seule, oui, surtout seule. C'était cela qui me posait problème. Je n'étais pas de nature solitaire, pourtant. Avant. Maintenant... Tout était devenu si compliqué, ce fardeau un peu plus lourd à porter chaque jour... Peu de gens pouvaient me comprendre tout à fait. Une seule personne en fait ; Ryan. On en revenait toujours là. IL n'y avait plus que lui, aujourd'hui. Etait-ce mieux ? Je n'étais personne pour répondre à cette question. Il n'y avait plus que lui à qui je pouvais me confier, à qui je pouvais montrer ma douleur et mes doutes. Et encore, pas tout. Pas Jack. Je ne pouvais lui avouer, encore moins maintenant qu'avant. Il était sous le choc, je ne pouvais le troubler encore plus. Je devais... C'était à moi d'être forte pour lui, maintenant. Ca paraît absurde, vraiment ; je n'ai plus aucune force à part lui. J'étais un bien piètre soutien. Mais je devais en rester un quoi qu'il en soit. C'était cette détermination que j'essayais de cultiver, à partir de rien, mais pour que nous puissions continuer à avancer parmi les cendres. C'était dur. Éreintant. Le reste du groupe ne me facilitait pas la tâche... Je me méfiais de cette Morgane. Et l'ambiance « marche ou crève » ne m'aidait pas toujours à garder le moral, bien que j'étais consciente, après toutes les épreuves traversées, qu'il fallait ce qu'il fallait. IL fallait supporter cette discipline, il fallait se méfier.

Et là, il fallait surtout que je respire.

J'avais prévenu Ryan, l'avait laissé inquiet, ce qui me tracassait. Mais comment faire ? Il comprenait. Lui aussi partait sans moi, des fois. Et je ne partais pas très loin, pas pour longtemps non plus. Je ne pouvais me le permettre. Mais nous avions repéré de grands terrains de golf pas loin, qui semblaient avoir été utilisés par des réfugiés et aujourd'hui déserts. Oh, un ou deux zombies devaient bien trainer, je ne me berçais pas d'illusions... Mais ça n'avait pas l'air de grouiller non plus. Je prenais le nécessaire et me couvrais bien avant de sortir. Le froid me piquait de toutes parts. Ca y est, l'hiver était là... Et on dit qu'au nord, il est toujours terrible. Je crains le pire. Mais encore une fois, il faut ce qu'il faut. Si les zombies gèlent, ça serait magnifique ! Et niveau nourriture, nous n'avons apparemment pas trop besoin de nous inquiéter. On s'adapte. On s'adapte à tout. Il le faut.

Pas un bruit, pas un chat sur les grandes étendues qui se déroulent sous mes yeux. Mes parents aimaient jouer au golf, bien que nous n'y allions pas souvent. Nous, ça nous ennuyait, à un point inimaginable. Mais aujourd'hui, quand je me rappelle cette époque.. Les heures à me tourner les pouces pendant que maman tapait dans une petite balle blanche me semblent un doux paradis bien utopique. Je hausse les épaules, m'avance. L'herbe d'habitude coupée à la perfection commence à pousser de manière sauvage, et les buissons à prendre leur place. J'installe quelques pièges, près de ceux-ci. L'endroit a dû commencer à devenir sauvage, on doit pouvoir en tirer quelque chose...

Je suis agenouillée au sol sur un genoux, le fusil en travers, quand un bruit me fait sursauter. D'un coup, je me redresse instinctivement et braque l'arme dans la direction du bruit. Avant de pousser un soupir de soulagement et de l'abaisser. Un chien trottine tranquillement vers moi, à l'allure totalement normale. Je reste méfiante et inquiète, tout de même. Je n'ai jamais trop aimé ces bêtes, surtout que celle là n'a pas l'air du petit caniche inoffensif. Ce n'est pas un zombie, mais j'ai aussi appris que l'homme peut tout autant être monstre. Je le regarde approcher de moi, un peu craintive, mon fusil toujours en main et braqué vers le bas.

« Gentil le chien... gentil... Je suis pas sûre qu'il y est grand chose pour toi ici, tu sais. T'es pas tout seul quand même ? »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé]   Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] EmptyLun 26 Oct - 22:25

Le jeune Skylar n'est pas encore très habitué à faire partie d'une groupe. Jusque-là, il a toujours évité d'être avec d'autre personne. Il faut dire qu'avoir un sourd ça veut souvent dire avoir un boulet pour les gens normaux. Oui, lui il ne peut pas entendre et les alerter du moindre bruit. C'est le genre de choses qu'on lui a déjà craché à la gueule pour l'exclure de groupe de survivant. Quand on vous dit ça, qu'est-ce que vous êtes censé faire ? Implorer la pitié ? Non, lui il est parti, n'ayant simplement pas envie de rester avec des gens comme ça. Quelque part, ils ne sont pas honnêtes et surtout pas prêt à aider tout le monde. Alors, mieux vaut être seul que mal accompagné, c'est bien ce qu'on dit ? Et puis, il n'est pas totalement seul, sa chienne Captain Kirk est toujours là, fidèle à son poste pour protéger son précieux maître.

Depuis qu'il a trouvé Ethan, Dean et les autres, on peut dire qu'il a eu de la chance. En même temps, avec les zombies qui venaient de partout et l'armée qui s'est mis à leurtirait dessus, il n'a pas vraiment eu le temps de leur dire qu'il n'entend rien. Le pauvre c'était retrouvé sévèrement blessé et ces gens-là l'ont aidé. C'est vraiment une chance incroyable qu'il a eu. Même après, quand Sky leur a appris la vérité sur son handicap, personne n'a eu l'air de le rejeter. Il est juste différent, mais il n'en reste pas moins humain avec le même désir de survie.

Bien que sortir seul ne soit pas chaudement recommandé à cette époque, rester avec les autres n'est pas forcément sa tasse de thé. Il ne peut pas suivre toutes les conversations et lui-même a encore du mal à communiquer avec eux, même avec son calepin. Il faut admettre que ce n'est pas toujours pratique. Qu'importe, il avait envie d'un moment avec sa chienne, seul dans la nature et pourquoi pas ne pas trouver un lapin ou deux. Kirk est devenu une bonne chasseuse, c'est son instinct de loup qui doit faire ça. A moins que ce soit juste naturel, que la situation la pousse à se donner bien plus qu'elle ne pouvait le faire avant. Après une bonne dizaine de minutes de marche, il détacha sa laisse et attrapa son sifflet à ultra son. Il siffla une longue fois indiquant le top départ de la chasse. L'animal s'en alla en courant droit devant, peut-être avait t-elle déjà trouvé une piste. Assez rapidement, il la suivi, son sac sur le dos et sa batte de Base Ball à la main si besoin. Au bout d'un moment, il découcha sur un grand champ, un champ ou plutôt ce qui devait être un terrain de golf quand il était encore entretenu. La pelouse coupée courte avait grandement poussé donnant l'impression que c'est un champ en friche. Avec prudence, il avança, les hautes herbes, il n'aime pas ça. Un zombie peut facilement être couché et caché. Sur ce coup-là, il faisait confiance à son odorat espérant sortir l'odeur de putréfaction avant de se faire mordre. D'un autre côté, ce champ peut-être une aubaine, des animaux peuvent s'y cacher et Kirk est surement dans le coin.
Poursuivant sa route, il remarqua au loin, la silhouette de sa chienne tracer dans une direction. Vu la manière dont elle s'était déplacée, elle doit avoir localisé quelque chose. Skylar pressa le pas, sans être assez prudent. Car, quand il déboucha de son coin, il tomba sur une fille armée qui braquait son arme sur la chienne. Sky s'interposa, se positionnant devant sa chienne et levant sa batte. Bon, il est clair qu'une batte vs un fusil c'est un match perdu d'avance, mais peut-être qu'elle ne va pas tirer. La logique aurait voulu qu'il parle... mais pour dire quoi ? Pour mal articuler des mots qu'elle ne va pas comprendre et le prendre pour un débile profond ? Bon sang, qu'est-ce que ça peut être chiant d'être sourd dans ce monde apocalyptique. Du coup, il se contenta de la regarder avec un regard implorant sa pitié ou juste sa clémence. Etre sourd, c'est aussi savoir parler avec son visage, exploiter ses traits pour faire comprendre plus rapidement ce qu'on veut. Là, il indiquait clairement qu'il n'était pas méchant, mais que la voir pointer son arme ne le rassurait pas.

_________________

♠️ Sky & Captain Kirk ♠️
Certains ont peur du silence, car ils le ressentent comme une immobilité inconfortable. En réalité, le silence peut être beaucoup plus que l'inertie. Le silence crée des conditions propices à une transformation intérieure.
Codage Nono | Gif tumblr ?
Skylar McReady

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Skylar McReady
Messages : 151
Membre du mois : 0
J'ai : 24 ans
Je suis incarné(e) par : Dylan O'Brien
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Batman
Mes hauts faits : Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé]   Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] EmptyMar 27 Oct - 14:31

Pas de zombies, non. Pas pour l'instant. Et pas de bruit qui m'indiquait qu'il y en aurait à proximité. C'était plutôt bon signe pour un début, non ? Si j'avais pu trouver le silence stressant, j'avais bien compris depuis l'attaque de l'église qu'il s'agissait plutôt d'une bénédiction. C'était à croire que je changeais, que je m'endurcissais. Moi qui ne pensais être au bord du gouffre, en équilibre, j'avais peut être trouver de quoi me maintenir. Pas grand chose, et ça tenait à peu de choses. Mais j'acceptais le monde dans lequel nous vivions. Je ne pouvais faire autrement, pour Ryan, pour moi, pour nous. On s'habitue à tout, oui... Mais à quel prix ? Sortir seule dans un territoire encore peu connu était une folie, je le savais parfaitement, mais je devais respirer. C'était comme ça, j'en avais besoin. Ces gens étaient des requins. Oh, je ne regrettai pas le groupe culte et ces détraqués qui remettaient tout entre les mains d'un dieu qui n'avait toujours pas prouvé qu'il avait quelqu'un chose à foutre de l'humanité. Je n'en n'étais pas là. Mais l'atmosphère n'était pas au beau fixe. Toujours, cette méfiance constante... On vit en groupe, mais c'est chacun sa peau. Je l'avais compris, mais c'était pesant. C'est tout. Je suis bien armée... J'ai appris à me battre, à être forte. En apparence du moins. S'ils me voient faible, je suis sûre qu'ils m'élimineront. Cette Morgane égorgerait à mains nues un gosse en train de têter le sein de sa mère si cela pouvait lui permettre de survivre. Etrangement, je serai presque prête à tuer tous les zombies de la terre avec mon pauvre fusil, comme une vraie malade.

Les zombies, mais pas les chiens.

Je suis surprise de voir cette grosse boule de poil trottiner comme ça vers moi. Alors, réflexe. C'est devenu automatique, chez moi. Ca me rassure d'être ainsi armée, et de savoir que je pourrai anéantir le moindre danger en une pression de doigt. Et ça me dégoute, aussi, d'avoir à me rattacher à un tel espoir. Mais que voulez-vous ? Ce monde ne nous laisse plus trop le choix. Le clebs n'a pas l'air très menaçant pour l'instant, mais on sait jamais avec ces animaux. Surtout si il a traversé la grande panique, il doit avoir appris ce que c'est la violence... On dit que ces animaux ressentent la menace, la peur. J'espère ne pas trop en dégager, quoi que pour la deuxième, c'est sûrement raté. Bon, je n'ai pas peur, mais j'ai un peu d'appréhension sur le coup, oui. Je n'ai jamais été très à l'aise avec ces animaux là. Maintenant que certains les utilise comme véritables armes de survie... Y'a de quoi se méfier, oui. Mais pas une seule seconde je ne songe à appuyer sur la détente.

Et puis, un homme arrive, derrière le chien, alors que je lui parle. Et qu'il me regarde d'un air absurde. Bah oui Beth, le chien allait te comprendre, hocher la tête et te répondre, vous alliez boire le café ensemble et devenir de super potes. Je redresse mon regard vers le type, alors qu'il se place instantanément entre le chien et moi. Pas d'un air menaçant, mais plutôt d'un air suppliant. Quoi, j'ai vraiment la tête de la grande méchante de service ? Je ne pensais jamais en arriver là. Il ne bronche pas. Je le dévisage un instant, avant de me reprendre, un peu gênée.

« Oh... Heu... Je suis désolée monsieur. Je n'ai pas pour intention de faire du mal à votre chien, il m'a juste... Surpris. »

J'esquisse un mince sourire d'excuse, abaisse mon fusil jusqu'en bas.

« Je ne m'attendais pas à croiser quelqu'un dans les environs. Vous êtes seul, avec le chien ? »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé]   Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] EmptyMer 28 Oct - 21:30

La grande question quand on rencontre quelqu'un par les temps qui cour, c'est "est-ce que je peux lui faire confiance ?". Si les zombies sont bien une menace pesante pour les humains, l'homme est surement bien pire. Ne dit-on pas, l'homme est un loup pour l'homme ? Si on regarde la fin du monde en face, cette expression prend vite tout son sens. La pire menace de l'homme, c'est lui-même, du moins ce qui l'entoure. L'être humain est une machine intelligente capable du pire comme du meilleur pour s'en sortir. Quand il s'agit de sa vie, vous pouvez être sûr qu'il est capable de faire les pires atrocités du monde. Homme ou femme, peu importe, il n'y a pas de différence quand il s'agit de résister à la mort. Sky peut être naïf, mais il sait qu'il faut être méfiant. La vie lui a montré tellement de fois que les autres peuvent être injustes. Son problème à lui, ça a toujours été d'être différent, d'être sourd. C'est le genre de choses qui vous endurci, qui vous font voir le monde avec un œil différent d'une personne qui n'a pas de problème. Alors, en étant là, devant cette fille inconnue et armée, il ne sait pas s'il doit lui faire confiance. Elle a l'air jeune, plus que lui. Est-ce que l'âge doit entrer en compte dans la partie méfiance ? Sincèrement, il ne pense pas, un ado pourrait être tout aussi monstrueux qu'un adulte. Sa prise se resserre sur sa batte alors que son fusil est toujours en l'air. A première vue, elle n'a pas l'air si méchante que ça. Les traits de son visage son doux, elle est jolie, le genre de fille qui aurait pu plaire au jeune homme.

Finalement, il la voit baisser son arme, ce n'est pas pour autant qu'il lâche sa batte, il fait comme elle, il l'abaisse pour ne pas l'effrayer. La voyant parler, il se concentre sur ses lèvres pour essayer de comprendre ce qu'elle lui dit. Par chance, elle le regarde et ne tourne pas la tête. Sa vitesse d'élocution n'a pas été trop rapide, c'est une chance ! En général, les gens ont peur et deviennent des moulins à parole impossible à suivre. La jeune femme s'excuse, elle le traite même de "Monsieur" ce qui le vexerait presque. Zut, il n'a que 24 ans et vu qu'elle a l'air d'être aussi jeune que lui, il aurait apprécié un autre terme. Sur ce coup, il a l'impression d'avoir pris 20 ans de plus. Comme n'importe qui, elle lui demande s'il est seul. Là encore, doit-il mentir ou dire la vérité ? En vrai, il n'est pas seul, son groupe se trouve ailleurs, plus loin. Mais là, en ce moment, il est seul dans le coin. Silencieux, il réfléchit, se demandant s'il doit continuer à être le Skylar sympa d'avant qui peut être amical ou juste l'ignorer et partir ? Décide-toi McReady ! Elle ne va surement pas rester toute la journée plantée là. "Non... pas seul" articula-t-il difficilement comme à chaque fois qu'il tente de parler. C'est toujours un gros effort à fournir de devoir parler et surtout il n'aime pas le faire, car les gens ont toujours tendance à se moquer de lui. Est-ce sa faute si son élocution peut paraître saccader et haché ? Articuler c'est presque impossible pour lui, il ne s'entend pas, c'est un sourd et pourtant il parvient à émettre des sons potables qui forment des phrases cohérentes ou presque. En ayant dit juste trois mots, il y a peu de chance pour qu'elle puisse se rendre compte tout de suite qu'il est sourd. Et maintenant, est-ce qu'il doit lui retourner la question ? Ou juste se présenter ? Devoir parler le premier c'est une chose qu'il déteste surtout quand il ignore comment peut réagir la personne en face de lui. "Tu es seule ?" parvint-il à dire en s'insultant juste après de l'avoir fait.

_________________

♠️ Sky & Captain Kirk ♠️
Certains ont peur du silence, car ils le ressentent comme une immobilité inconfortable. En réalité, le silence peut être beaucoup plus que l'inertie. Le silence crée des conditions propices à une transformation intérieure.
Codage Nono | Gif tumblr ?
Skylar McReady

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Skylar McReady
Messages : 151
Membre du mois : 0
J'ai : 24 ans
Je suis incarné(e) par : Dylan O'Brien
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Batman
Mes hauts faits : Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé]   Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] EmptyDim 1 Nov - 13:43

Je n'étais pas quelqu'un de violent, de belliqueux, ou même de naturellement méfiant. Pourtant, j'avais appris à être sur mes gardes. Ces heures enfermée dans la chambre, attendant le dénouement de mon sort, attendant les zombies, m'avaient presque rendues paranoïaque. Depuis... Depuis, j'avais appris à relativiser, mais également à me méfier tout de même un peu. Mais quand on me prenait par surprise, cela pouvait parfois dégénérer... J'avais eu de la chance de m'être rattrapée à temps, cette fois ci. Et puis, voir un chien débouler m'incitait plus à rester calme et posée plutôt que de le frapper avec la crosse de mon fusil. Non, je n'étais pas à l'aise avec ces animaux. Quoique là, franchement, j'étais plutôt agréablement surprise. Je la voyais déjà me sauter dessus alors qu'elle courait vers moi, me mettre K.O au sol, alors que son maître me détrousserait. Ou plein de trucs dans le genre. Non. Le chien restait là, à me dévisager. Et moi, bah je savais pas trop comment réagir. Qu'est-ce qu'il voulait ? Qu'est-ce qu'il fallait faire ? Quoi qu'il en soit, je n'arrivais pas à me détendre, ni à baisser tout de suite mon arme. C'est étrange, le chien n'a pas l'air plus affolé que ça qu'on lui pointe une arme dessus. Habitué ? Peut être. Mais ça reste assez déconcertant. Il n'a pas l'air plus menaçant que ça. IL a l'air juste... d'attendre. Sur le qui-vive, quand même, mais il attend. Si tu attends que je réagisse, on va rester là longtemps, ça je te l'assure...

Non, un type arrive juste après, et se plante entre elle et moi. Lui par contre, il a pas l'air content. Une batte dans la main, arme qu'il brandit de manière menaçante, en totale contradiction avec son expression faciale, limite plaintive. Déjà que j'étais mal, là, je le suis encore plus. Il est pas vraiment menaçant. IL en a pas l'air. Et moi, j'aime pas terroriser les gens. J'aime pas tuer, même des zombies, et pourtant, merde, je le fais bien. Je fais ce qui est nécessaire. Là, c'est pas nécessaire de lui faire peur. Même si, ok, on doit se méfier de tout le monde. C'est pas un ami, je sais pas qui c'est, j'ai aucune idée de si je peux lui faire confiance ou non. Mais il n'a pas du tout la tête du type qui va me détrousser à la moindre seconde d'inattention. IL peut tromper son monde... Mais je me refuse à penser en permanence comme cela. Il me fixe, alors que je parle. Il me fixe étrangement. Et puis, quand j'ai fini, je le vois hésiter, ou je sais pas quoi exactement ; mais quelque chose ne va pas. Merde... J'ai encore fait une couille ? Je vois pas quoi. Il ouvre péniblement la bouche, et articule deux pauvres mots de manière hésitante. Je me mords la lèvre, essayant de comprendre. Problèmes de diction, peut être. OU alors il est étranger, a du mal avec l'anglais. J'essaye de ne pas trop le dévisager, et ai moi même une seconde d'hésitation alors qu'il me pose une question.

« Heu... Non, je suis pas seule. Enfin si... Pas totalement. Mon groupe est un peu plus loin. Je ne pensais pas qu'il y avait d'autres survivants dans les environs. »

C'est pour ça qu'il est nécessaire d'explorer son environnement. J'hésite encore, un instant. Ca se fait pas, mais...

« Excuses moi... Tu as du mal avec l'anglais ? »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé]   Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] EmptyMar 3 Nov - 0:54

Si autrefois les rencontres n'étaient pas faciles pour Skylar, aujourd'hui c'est encore moins facile. Revenons dans le passé, avant que les zombies n'envahissent la planète et dévorent les viscères des passants ! Imaginez notre pauvre petit Sky assit à un bar en train de siroter une boisson alcoolisée et une fille débarquer pour lui parler... Eh bien il y avait de forte chance pour qu'il ne voie pas qu'elle lui parle parce que justement il ne la regarde pas à ce moment-là. Bon, ne nous le cachons pas, Skylar n'a jamais été le garçon à fréquenter les bars. Les soirées étudiantes n'ont jamais fait partie de sa priorité non plus. En même temps, les gens ne trouvaient pas les sourds fun, alors il s'est exclu lui-même, profitant de ses deux meilleurs amis, ce qui était amplement suffisant. Bref, pour lui rencontrer des gens a toujours été un calvaire. Entre les moqueries, les personnes qui ont l'air de ne pas vouloir comprendre son handicap et ceux qui prennent la fuite, car il inspire la pitié... Alors là, dans le présent, face à cette fille, c'est un peu la "merde".

Si le jeune homme reste muet, elle va surement ce demandé ce qu'il a. Alors, il est obligé de parler, de tenter de prononcer quelques mots même si c'est dur et qu'elle ne comprendra peut-être rien. Comme toujours, il va surement passer pour un gars bizarre, souvent on le prend pour un demeuré quand il prononce des mots. Ce n'est pas sa faute s'il ne s'entend pas, c'est déjà beau pour un sourd de parvenir à parler de vive voix. A première vue, elle a l'air de le comprendre et sa le soulage. Elle n'est donc pas seule et fait partie d'un groupe, peut-être que ça pourrait-être intéressant de le dire aux autres. Leur groupe pourrait fusionner pour en former un plus grand ? Mais là n'est pas la question, du moins pas encore. Avant qu'il ne puisse dire autre chose, elle lui poste une question presque étrange. Ses yeux le lisent sur ses lèvres, elle demande s'il a du mal avec l'anglais. Quoi ? Skylar hausse un sourcil et il comprend que c'est encore une fois la faute de sa prononciation haché. Sa tête bouge de gauche à droite pour lui indiquer que non. Un instant, il hésite à parler ou à sortir son calepin pour écrire. Qu'est-ce qui est le mieux ? Finalement, il décide de parler. "Je parle anglais... Je suis sourd" On repassera sur les jolies phrases bien formulé, mais c'est toujours plus simple pour lui d'aller droite au but quand il parle. C'est moins compliqué et on le comprend plus directement. Certes, ça donne l'impression qu'il est un robot ou qu'il est idiot, mais il a vu tellement de fois les gens se moquer de lui qu'il n'ose plus trop parler. Il finit par baisser sa batte et Kirk sa chienne vient se coller contre sa jambe. Elle n'a pas l'air inquiète, elle doit sentir que la jeune fille n'a aucune mauvaise intention contre eux. Sa main glisse sur sa tête et caresse son poil qui est resté soyeux malgré les temps qui cour. "Je m'appelle Skylar et elle s'est Captain Kirk !" annonça-t-il à sa manière, les mots parfois écorchés, mais dans l'ensemble, elle devait l'avoir compris. Il était évident maintenant, qu'il ne lui voulait aucun mal et qu'elle non plus. C'était peut-être un abus de confiance un peu trop rapide, mais Sky n'est pas le genre de personne à se méfier tout le temps. A présent, il espérait qu'elle se présente aussi et pourquoi ne pas en apprendre plus sur elle et son groupe.

_________________

♠️ Sky & Captain Kirk ♠️
Certains ont peur du silence, car ils le ressentent comme une immobilité inconfortable. En réalité, le silence peut être beaucoup plus que l'inertie. Le silence crée des conditions propices à une transformation intérieure.
Codage Nono | Gif tumblr ?
Skylar McReady

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Skylar McReady
Messages : 151
Membre du mois : 0
J'ai : 24 ans
Je suis incarné(e) par : Dylan O'Brien
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Batman
Mes hauts faits : Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé]   Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] EmptySam 14 Nov - 14:46

Ce monde nous a transformé, modelé. C'est l'évidence même. Il a modifié tout nos rapports, toutes nos rencontres. Le passé me semble un autre univers, si lointain que je ne peux plus m'imaginer y vivre aujourd'hui. Ce serait beau, certes... Mais il faudrait s'y réhabituer. Et de toute façon, cela n'était plus possible à présent. IL y avait ma vie. Juste ma vie, et celle de Ryan. Nos vies pour elles mêmes, sans plaisir, sans but. Survivre pour survivre. Parce que c'est ce que tout le monde fait, et que l'on suit le mouvement. Mon vis à vis n'a pas l'air menaçant, agressif, ou quoi que ce soit. Craintif. Et cela m'étonne presque. Même moi, qui suis partie si brisée, j'ai appris que montrer ses failles n'est jamais bon. Je ne sais si j'y arrive totalement, pas devant tout le monde en tout cas, mais j'essaye. Il m'intrigue. Déjà, je nous pensais seuls dans les environs, mais passons. Nous n'avons pas encore bien exploré, et ils viennent peut être d'arriver. Quoi qu'il en soit, je nous trouve déjà bien assez nombreux chez les marcheurs... Ca n'aide pas à la bonne ambiance, ou à un sentiment de sécurité, en tout cas. Tellement de personnalités différentes, d'intérêts différents. Enfin, différents. L'apocalypse n'a peut être fait de nous des clones, mais nous voulons tous survivre. Simplement, il y en a qui sont prêts à se salir les mains beaucoup plus que d'autres. Il y a les monstres, et ceux qui essayent de garder encore en eux cette part d'humanité. Et si je ne me classe pas dans cette seconde catégorie, je ne vois plus ce que j'ai à faire ici. Bref.

Deuxième raison pour laquelle il m'intrigue, sa manière de se tenir, de parler. Même sa batte n'arrive pas à la rendre très menaçant, bien que je suis certaine qu'il n'hésiterait pas à me taper dessus si je me montrais agressive. Mais il me fixe, et semble articuler difficilement. Les mots sont hachés, le débit instable, de même que le volume. Ca me gêne. J'ai vraiment l'impression que je le mets dans une situation délicate, lui, un inconnu rencontré par hasard... Et je ne comprends pas. Handicap ? Ca me semble le plus probable. Mais franchement, je me vois pas débarquer devant le type et lui demander comme ça s'il est handicapé. C'est pas la meilleure solution pour le mettre à l'aise. Mais apparemment, celle que j'emploie ne l'est pas plus... Sourd. Bah oui, cocotte. J'acquiesce d'un signe de tête. J'ai jamais rencontré de sourd. Bon, on va éviter de le considérer comme un spécimen, c'est pas non plus la bonne idée pour le mettre à l'aise. Mais quand même... C'est assez impressionnant. S'il est tout à fait sourd, il parle tout de même bien. Et il me comprend.

« D'accord... Et... Tu lis sur mes lèvres en fait ? C'est assez impressionnant. »

J'esquisse un sourire. J'essaye de parler bien clairement maintenant, ou plutôt de bouger les lèvres clairement, parce que j'imagine que ça doit pas du tout être facile. Franchement, coupez le son d'un film et demandez moi de lire sur les lèvres de l'acteur... Enfin, tout est une question d'entrainement, je suppose, non ? Il se présente, et présente aussi le chien. La chienne, plutôt.

« Chouette nom pour un chien. Elle a l'air gentille. »

Oui. Moi qui me méfie des canins, elle a pas trop l'air de s'en préoccuper.

« Moi c'est Elisabeth, mais on m'appelle Beth en général. Enchantée alors, Skylar. »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé]   Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] EmptyDim 15 Nov - 16:20

Pour le moment, on peut dire que tout se passait bien. La jeune fille devant lui n'avait pas l'air trop dangereuse, mais il sait que les apparences peuvent être trompeuses alors, il restait sur ses gardes tout de même. Bien qu'il n'aime pas faire ça avec des inconnus, il se retrouva forcé de lui répondre, car rester muet face à elle n'aurait pas été une bonne idée. C'est le genre de choses qui peut très facilement énervé et agacé les gens. Sky répondit avec toute la difficulté qu'il peut avoir à articuler, mais il ne peut pas faire mieux. Sans s'entendre parler, c'est assez flou pour lui de savoir s'il a bien prononcer un mot ou pas. En général, on comprend ce qu'il dit, peut-être pas du premier coup, mais quoi qu'il arrive, il s'efforce de tout faire pour que les puissent comprendre. La jeune femme avait compris, elle devina même que s'il n'entendait rien, il arrivait à lire sur ses lèvres. A ces mots, il hocha la tête positivement pour indiquer que c'était bien ce qu'il faisait. Ce ne fut pas une tâche facile pour lui d'apprendre à lire les mouvements des lèvres des gens. Ça lui à pris du temps et parfois, il se trompait dans son interprétation. C'est un peu comme tout, quand on apprend une langue ou un instrument de musique, c'est difficile, on fait des erreurs, mais justement on apprend de celle-ci et on devient meilleur. Aujourd'hui, il sait parfaitement lire sur les lèvres à condition qu'on ne parle pas trop vite. Quand elle dit trouver ça impressionnant, il prit ça comme une sorte de compliment, mais ne le montra pas pour autant. C'est assez rare que les gens le complimentent sur ça. En fait, ça leur parait normal qu'un sourd sache faire ça. Hors c'est totalement faux, tous ne savent pas lire sur les lèvres.
Histoire de rendre la situation moins tendue, il s'était présenté ainsi que sa chienne. Un nouveau compliment, mais pour le nom de son chien. Le jeune homme afficha un sourire, d'habitude les gens trouvent que c'est un nom bizarre et surtout que ce n'est pas le genre de nom qu'on donne à un chien. Lui, il s'en fiche, il aime ce nom et il ne voulait pas appeler Kirk avec un nom tout à fait banal comme "Rex" ou "Toutou". Après, elle se présenta sous le nom d'Elisabeth en ajoutant son surnom Beth. Eh bien, les présentations sont faite à présent. Sky est presque sûr qu'il ne risque rien et laissa sa batte pendre dans sa main. "Pourquoi...est-tu seule ?" demanda-t-il du mieux qu'il pouvait une fois de plus. Elle avait dit avoir un groupe, mais là elle se promène seule. Bon, c'est pareil pour lui. Il a décidé de s'aventurer plus loin juste avec Kirk histoire que celle-ci puisse peut-être trouver de quoi chasser. La chienne vint s'asseoir juste à côté de lui contre sa jambe, elle était détendue et baya dévoilant ses dents et ses longs crocs. Elle avait vraiment la tête d'un loup, les gens ne connaissant pas bien les chiens peuvent se tromper en la voyant. Mais Sky lui parvenait à voir ses cotés de berger allemand. Machinalement, sa main se posa sur le sommet de sa tête, c'était plus pour se rassurer lui-même que la rassurer elle. Kirk n'avait pas senti de danger, sinon elle aurait grogné dès qu'elle aurait vu Beth.

_________________

♠️ Sky & Captain Kirk ♠️
Certains ont peur du silence, car ils le ressentent comme une immobilité inconfortable. En réalité, le silence peut être beaucoup plus que l'inertie. Le silence crée des conditions propices à une transformation intérieure.
Codage Nono | Gif tumblr ?
Skylar McReady

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Skylar McReady
Messages : 151
Membre du mois : 0
J'ai : 24 ans
Je suis incarné(e) par : Dylan O'Brien
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Batman
Mes hauts faits : Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé]   Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] EmptyVen 4 Déc - 19:03

Sourd. Il était sourd. J'aurai dû m'en douter, mais étrangement, l'idée ne m'avait pas effleuré. C'est comme si les zombies avaient effacé un tas de choses dans ma tête, qui font que certaines choses ne me venaient plus jamais à l'esprit, alors que pourtant, elles étaient vraies. Une personne sourde, ça aurait pu me sembler... banal ? Avant. Je me demandais, un instant, comment il avait pu survivre, avec tout ce bordel. Certes, il n'y a pas besoin de communiquer par la parole avec les bestioles qui pullulaient un peu partout. Mais entendre, cela restait utile. Pour se prévenir du danger, pour savoir quel bruit nous faisions nous même, et qui pouvait les attirer. Franchement, ça n'avait pas dû être facile. S'il en était arrivé jusque là c'était qu'il devait avoir de la ressource. Sa chienne, d'abord... Elle avait dû beaucoup l'aider, je supposais. Sinon, je ne voyais pas trop comment... Ou alors, il avait vraiment eu de la chance à chaque coup, mais c'était un peu trop gros. Non, vraiment, le clebs. N'était-ce pas elle qui l'avait mené jusqu'à moi ? Même si lui n'avait pas l'air très menaçant, elle pouvait l'être. Elle l'était... Ok, j'avais un peu peur des chiens naturellement, j'étais pas très objective, mais quand même... Quand on y regarde bien, elle ressemble vraiment pas mal à un loup. Une louve. Heureusement pour moi qu'elle n'en n'est pas une, et qu'elle n'a pas décidé de se servir de ma peur pour me terroriser encore plus... Et que lui a compris qu eje ne lui voulais pas de mal non plus.

J'essaye de m'appliquer, en parlant. Il m'a bien compris jusque là on dirait, ça devrait aller... Mais bon, quand même, ça m'impressionne. Ca doit être un sacré entrainement, même si pour lui ça doit être naturel, s'il y est contraint depuis sa naissance. Ne jamais avoir entendu de son... Je n'arrive pas à me faire à l'idée, moi qui ai passé ma vie accompagnée de musique et de piano. Et aujourd'hui, cela me manquait, oui. J'aimerais, parfois, me défouler sur les touches noires et blanches. Cela me ferait du bien... Mais je n'en n'avais pas l'occasion. Pas plus de jouer que d'écouter. Il ne me restait que Ryan. Et cela devait me suffire. Il le fallait. Il fallait que je sois forte.

Il me demande pourquoi je suis seule. Seule ? Oui, je sais, ce n'est pas prudent. Mais je pourrais lui retourner la question.... Même s'il a une compagnie canine dont je ne dispose pas pour ma protection. Ryan doit être inquiet, mais je lui ai dit que je serai brève et que je ne partirai pas loin. Et au reste du groupe, j'avais servi l'excuse de partir en reconnaissance.

« Je suis partie explorer un peu les environs, j'avais vu ce terrain et je me disais qu'on pouvait y trouver quelque chose d'intéressant. »

Je jette un œil à la ronde. Pas grand chose pour l'instant. Mais bon... IL fallait aussi reconnaître que je n'avais pas eu le temps de faire beaucoup d'efforts. Je hausse les épaules.

« Et je voulais m'éloigner de mon groupe aussi, un peu. Ils sont sympas, mais j'aime bien être seule. Et toi ? Où est ton groupe ? »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé]   Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] EmptySam 5 Déc - 22:29

Ce face à face ne l'effraye plus. La jeune femme à l'air sympa même si elle a une arme avec elle. Parfois, on arrive à sentir quand quelqu'un est mauvais. Elle n'en a pas l'air. En fait, il a plus l'impression qu'elle est comme lui est tous les autres, perdu face à tout ce qui leur arrivent. En gros, elle est normale, humaine, avec un cœur et des émotions. De toute manière, elle n'a pas l'air d'un bandit, elle doit juste chercher de quoi manger. Peut-être qu'elle espère trouver un lapin tout comme lui. Ce genre de lieu pourrait très bien en abriter. Le fait qu'il soit sourd n'a pas l'air de trop la déranger, comme tout le monde, elle trouve ça vraiment étonnant. C'est vrai, comment un sourd peut survivre dans ce monde alors que l'ouïe est le sens qui est devenu le plus important pour la survie en plus de la vue. C'est une question d'adaptation. Avec de la volonté et un peu d'effort on arrive à tout. Ne voulant pas mourir, il n'a pas eu d'autre choix que d'être plus vigilant et de se reposer sur ses sens valides et sur sa chienne qui heureusement a toujours été là pour le sauver des mauvais pas. Ah, cette boule de poil... que serait-il sans elle ? Surement un cadavre ambulant, marchant en titubant et en grognant à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent.

Elisabeth était là pour les mêmes raisons que lui, trouver quelque chose. Son regard balaya les alentours, peut-être que ce n'est pas leur jour de chance et qu'ils ne trouveront rien. De toute façon, maintenant qu'ils ont fait du bruit, il doute qu'il y ait quoi que ce soit de vivant qui soit encore dans le coin. En plus de ça, la demoiselle avait eu envie d'être seule. Il peut la comprendre pour avoir ce genre d'envie par moment. Etre seul et réfléchir ça peut faire un bien fou. Il hocha donc la tête en signe de compréhension. Au retour de sa question, il prit son carnet pour s'éviter de parler et de ne pas être totalement compréhensible. Mon groupe est plus loin, j'avais envie de leur montrer que je peux être utile et que je peux ramener à manger. J'ai toujours peur qu'on finisse par m'abandonner ou qu'on me rejette à cause de mon handicap. S'il écrit ses mots, c'est tout simplement parce que c'est du vécu. Autant avant tout se bordel que après. Combien de personnes n'ont pas voulu de lui dans leur groupe à cause du fait qu'il soit sourd... Alors, même si son groupe est formidable, ça ne lui empêche pas d'avoir cette petite peur au ventre tout le temps. Sky s'approcha et lui montra ce qu'il avait écrit. Une fois qu'elle l'eue lu, il écrit de nouveau. Vous êtes nombreux dans ton groupe ? Nous sommes un peu moins d'une dizaine. On a tout fuit quand les zombies sont remontés du Sud. On a bien failli mourir. Le jeune homme pensa à ce qu'il s'était passé, un triste souvenir. Puis, il se souvint de sa fraiche blessure par balle et se dit qu'il fallait la prévenir et qu'elle et son groupe fasse attention aux militaires et qu'ils ne leur fassent surtout pas confiance. En plus des zombies, des militaires nous ont tirés dessus. Si vous en voyez, faites attention. Pour bien lui faire comprendre, il souleva son pull pour montrer son pansement à l'abdomen. "Ils m'ont tirés dessus, j'ai failli mourir. Si Dean et les autres n'auraient pas été là, il se serait vidé de son sang, c'est certain. Son but n'était pas de lui faire peur, juste de lui faire prendre conscience d'un nouveau danger.

_________________

♠️ Sky & Captain Kirk ♠️
Certains ont peur du silence, car ils le ressentent comme une immobilité inconfortable. En réalité, le silence peut être beaucoup plus que l'inertie. Le silence crée des conditions propices à une transformation intérieure.
Codage Nono | Gif tumblr ?
Skylar McReady

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Skylar McReady
Messages : 151
Membre du mois : 0
J'ai : 24 ans
Je suis incarné(e) par : Dylan O'Brien
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Batman
Mes hauts faits : Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé]   Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] EmptyVen 18 Déc - 17:55

Je ne voulais pas qu'il ait peur de moi, qu'il croit que j'avais des intentions mauvaises, ou quoi que ce soit... Rien ne devait être facile, dans son cas, et dans cette situation où la meilleure façon de relever le danger était le bruit. Le bruit des balles, ou le bruit des ces bestioles lorsqu'elles approchent en lançant leurs gémissements lancinants. Et il n'avait pas l'air méchant. Juste l'air de celui qui veut survivre, et qui se bat tous les jours pour cela. N'étais-je pas aussi dans ce cas là ? Je voulais continuer, pour Ryan, mais continuer en restant humaine. J'étais peut être trop influençable pour effacer toute méfiance à l'égard d'un jeune en qui se montrait plutôt implorant que je ne lui fasse aucun mal, mais son handicap est une raison supplémentaire pour que je me montre moins sur mes gardes avec lui. Peut être était-ce une erreur, qui sait ? Etre sourd ne voulait pas dire que vous êtes quelqu'un de bien, ou tout simplement d'encore humain. Mais j'espérais pouvoir le croire, dans son cas. Et quoi qu'il en soit... je restais vigilante si un zombie semblait pointer son nez, je ne me reposais pas totalement sur mes lauriers. Alors s'il s'avérait que je m'étais trompée à son sujet, j'espérais pouvoir m'en apercevoir à temps.

Au moins étais-je compréhensible, apparemment. Lui aussi. Nous arrivions à échanger. Oh, un échange simple et basique, mais les informations pouvaient m'être utile. Il fallait que je sache qui j'avais en face de moi, ce qu'il venait y faire... Et s'il était vraiment seule, hormis son animal de compagnie. Il ne répond pas directement à ma question, mais sort un stylo et un carnet. Je m'approche, doucement, pour ne surtout pas effrayer la chienne, et regarde ce qu'il écrit par dessus son épaule. Il écrit rapidement, malgré la longueur de la phrase. Me replaçant face à lui, j'acquiesce. Bien sûr. Ce monde est cruel, et un sourd reste un poids. Cette Morgane ne l'aurait sûrement pas laissé entrer dans le groupe, vu qu'elle avait déjà jugé Clayton élément à éliminer. Du moins, c'était la raison la plus évidente de sa mort, selon moi.

« D'accord. C'est courageux, en tout cas. On peut chercher ensemble, si tu veux, et on se partage équitablement ce qu'on trouve ? »

Il fallait savoir faire des concessions, et j'avais assez bon fond pour vouloir aider un handicapé que son groupe pouvait laisser au bord de la route à tout moment s'il le jugeait inutile. Je reprends tout à coup, comme frappée par une idée.

« Oh... Tu veux que j'écrive, peut être ? C'est mieux ? »

Ben oui, quelle cloche. S'il écrit, c'est que c'est plus pratique pour lui, alors ça l'est peut être dans l'autre sens. Je me rapproche de lui, alors qu'il écrit à nouveau. Bien sûr qu'il a manqué de mourir. On manque tous de mourir dans cet enfer, à chaque instant de notre vie. La paix n'existe plus. La vie n'existe plus. Reste la survie. Je lui réponds au sujet de mon groupe, en lui montrant en même temps les chiffres avec mes doigts. Je sais pas parler le langage des signes, mais ça, ça devrait passer.

« Oui, on est nombreux. Environ 10, aussi »

Mais les petites pertes en chemin étaient fréquentes... C'est pour cela aussi, qu'il fallait que je me montre utile. Qu'il fallait qu'avec Ryan, nous ne soyons pas des poids.

« Mon précédent groupe a été détruit dans une attaque de zombies, et les militaires s'en sont mêlés aussi. Mon beau père y est mort. Je fais attention. On ne peut plus compter sur personne ici, de toute façon. »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé]   Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] EmptySam 19 Déc - 21:22

Petit à petit, il était plutôt content de discuter avec la jeune femme, même si à la base c'est une parfaite inconnue. Pourtant, Sky c'est toujours tenu à l'écart des autres, ce n'est pas qu'il n'est pas sociable, disons que la société l'a poussé à ne pas vraiment l'être. Subir constamment des moqueries car on ne peut pas parler et qu'on entend rien c'est fatiguant. Ceci remonte surtout de ses années de fac, mais c'est le genre de choses qui vous marquent longtemps. Heureusement, il avait deux amis sur qui compter, mais ne plus les voir, ne pas savoir ce qu'ils sont devenus c'est comme les imaginer morts. Parler avec quelqu'un qui ne se met pas à vous insulter où vous rejeter, car vous êtes handicapé ça a quelque chose de bon. Au passage, le jeune homme ne peut pas nier que la demoiselle est plutôt charmante, loin de là une idée perverse de la draguer ou autre, de toute manière ce n'est pas vraiment le style de Skylar de faire ce genre de choses. En même temps, comment il pourrait draguer une fille alors qu'il est sourd et que sa voix n'est pas totalement compréhensible ?

McReady fut très étonné de voir qu'Elisabeth lui propose de chercher ensemble. Surpris, il leva même un sourcil tout en ayant un air d'incompréhension. C'est bien la première fois qu'on lui propose ça depuis que le monde est parti en couille. C'était peut-être une blague ? Les gens peuvent être méchants ? Ok, elle n'a pas l'air d'être ce type de personne, mais quand même... il veut rester méfiant. Les mots qu'il a lus sur ses lèvres se tournent et se retournent dans sa tête comme pour y chercher d'autres sens cachés. Tant pis, autant paraitre bête ! Il se mit à griffonner sur son carnet : Tu veux vraiment faire équipe avec moi ? Au pire, elle se mettra à rire et il aura l'air d'un bel idiot. Ceci n'est pas très grave en fait. Elle demanda si c'était plus pratique d'écrire, il secoua la tête pour lui indiquer que ce n'était pas la peine. L'avantage, c'est qu'il a développé une certaine capacité à lire sur les lèvres aux fils des années. Certes, ce ne fut pas une tâche facile, mais il en est très fier. Je lis sur les lèvres. Regarde-moi quand tu parles et c'est bon ;) ajouta-t-il sur le papier histoire qu'elle puisse être rassuré.

Parfois, Sky en vient à imaginer qu'il aurait pu être un très bon espion. On aurait pu le poster n’ importe où, du moment qu'il a les lèvres de la cible en vue, il aurait pu tout savoir des conversations de ses cibles. L'idée le fit sourire intérieurement, combien de fois s’est-il imaginé en héros. C'est pour ça qu'il s’est mis à dessiner et créer sa BD. Pour écrire une histoire comme il l'entend et créer un héros qui n'en a pas l'air. Dommage que cet œuvre ne puisse jamais voir le jour aux yeux des autres... Un aléa certain de la fin du monde pour lui. Concernant la proposition précédente de la jeune femme, il avait assez réfléchi, si elle accepte sa présence, pourquoi pas ! Ok, on fait équipe !

Parlant de leur groupe respectif, il apprit que le sien était plus ou moins aussi gros que le sien. Un groupe de survivant qui s’associe pour tenter de survivre. De toute manière, il n'y a plus que ça à faire à présent survivre. Est-ce vraiment bien différent d'avant ? Tout était aussi une question de survie, travailler pour gagner de l'argent, payer ses factures pour avoir un toit, espérer avoir assez pour s'acheter à manger... Finalement, la vie d'avant n'était pas mieux, on nous faisait croire à un monde parfait alors qu'il était aussi corrompu et horrible que celui-là. Peut-être y a-t-il plus d'entraide aujourd'hui... A moins qu'on voit le vrai visage des gens tout de suite, alors qu'avant ils étaient cachés derrière de faux sourires courtois et compatissant. Le groupe d'Elisabeth à l'air d'avoir subi des pertes aussi, vu ce qu'elle disait, elle avait directement perdu des gens qu'elle connaissait. Sky se montra compatissant et désolé. Pas besoin de mot, parfois, une simple expression suffit à se faire comprendre. Doucement, il posa sa main sur son épaule comme pour lui remonter le moral, lui montrant également qu'il peut-être un allié et un ami même s'ils ne se connaissent pas vraiment. Allons à la chasse ! inscrit-il sur son calepin. Son regard se porta sur l'arme qu'elle avait, il lui montra et lui fit signe de ne pas s'en servir. Bien qu'il n'entende rien, il sait que ce genre d'engin fait beaucoup de bruit et le bruit attire les Zack. Alors, s'ils peuvent éviter de rameuter les morts, c'est une bonne chose, non ? Après, il montra sa chienne, il n'y a pas meilleur chasseur que Kirk. La jeune femme peut tout aussi bien ne pas lui faire confiance et préférer partir chasser de son côté.

_________________

♠️ Sky & Captain Kirk ♠️
Certains ont peur du silence, car ils le ressentent comme une immobilité inconfortable. En réalité, le silence peut être beaucoup plus que l'inertie. Le silence crée des conditions propices à une transformation intérieure.
Codage Nono | Gif tumblr ?
Skylar McReady

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Skylar McReady
Messages : 151
Membre du mois : 0
J'ai : 24 ans
Je suis incarné(e) par : Dylan O'Brien
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Batman
Mes hauts faits : Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé]   Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] EmptyDim 27 Déc - 22:07

Rencontre étonnante. Mais heureusement que l'on pouvait toujours en faire, même dans un monde comme celui là. Ca donnait encore un petit intérêt à la vie, ou plutôt à la survie. Et lui... J'imaginais qu'il avait dû avoir du mal, beaucoup de mal. Déjà que ce n'était pas facile de vivre avec un handicap avant, aujourd'hui, dans ce vaste océan de requins, ça l'était encore moins. Mais bon, il avait survécu. IL devait avoir pas mal de mérite. Ou alors, sa chienne en avait. Eux deux, plus sûrement. Je ne me méfiais pas de lui, alors que justement, j'aurai pu... Mais non. Il n'appelait pas à la méfiance. On parle tranquillement, enfin plutôt comme on peut. Il finit par sortir son carnet et par écrire dessus pour me répondre. C'est étrange de prendre le temps de se poser, de faire connaissance, même d'écrire, alors que nous sommes en plein milieu d'un terrain à découvert où Zack pourrait débarquer à tout moment. Enfin, on l'entendrait ou le verrait de loin... J'espérais.

Je lui proposais tout naturellement qu'on fasse équipe ensemble pour aujourd'hui, vu qu'on avait l'air de chercher les même choses... De quoi survivre. Il valait mieux s'entraider au lieu de se disputer pour prendre chacun le plus gros. Parce que même si j'étais armée, son animal était loin d'être un poids plume, et pouvait tout autant me faire du mal. Alors autant par intérêt que par simple envie de faire une nouvelle rencontre, je lui proposais cela. Il semblait étonné. J'acquiesce, simplement. Il me confirme que lire sur mes lèvres lui suffit, et finit par accepter ma proposition. Je lui offre un petit sourire. Nous évoquons un instant nos groupes respectifs ; je lui parle de la destruction de mon précédent, mais sans m'étaler. Les plaies sont encore trop fraîches. Jack... Je n'allais pas me faire volontairement du mal en pensant à lui, alors qu'il n'avait rien à faire là. Je le chasse bien vite de mon esprit lorsque je lis en travers sur le carnet un signal pour que n ous nous mettions à la tâche. Puis il me désigne mon arme, et je comprend sans trop de mal le message.

« Je ne l'utiliserai pas. Je ne l'aime pas trop, d'ailleurs, mais ça me rassure de l'avoir avec moi. »

Je n'ai jamais aimé tuer, je n'ai jamais aimé marcher avec un objet de destruction comme celui ci. Pourtant, force était de constater que j'en avais besoin. Et surtout, que j'étais douée.

« Je vais voir par là bas... »

Dis-je bien face à lui en désignant ce qui devait n'être au départ qu'un bosquet, qui avait aujourd'hui bien poussé par manque d'entretien.

   
Type d'action je fouille
 

je me baisse, et tends avec un sourire la main vers un paquet de gâteaux. Intact, plein. Bien en évidence. Je me tourne vers l'homme, lui montre ma trouvaille

« Ca commence plutôt bien. On dirait que les survivants qui étaient ici n'ont pas eu le temps de tout consommer »

   
Points de vie restants : 20/20
   Munitions restantes : toutes
   Gains des fouilles : ...
   Endroit où je me trouve : terrain de golf
   Endroit où se trouvent mes ennemis : ...


Dernière édition par Elisabeth Sherman le Dim 27 Déc - 22:10, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé]   Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] EmptyDim 27 Déc - 22:07

Le membre 'Elisabeth Sherman' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Fouille' :
Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] Fouill11
Fall Of Man

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Fall Of Man
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé]   Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] EmptyLun 28 Déc - 22:06


Sa nouvelle amie, si on peut la nommer ainsi, avait l'air plutôt sympathique. C'est étrange, mais depuis que la fin du monde est arrivée, il a l'impression que les gens sont différents. Oui, c'est normal, tout ce que les gens connaissaient n'existe plus vraiment. La sécurité n'est plus qu'une douce utopie. Les lois ont brûlées comme de simples voitures. La technologie est un rêve lointain et l'humanité s'éteint peu à peu... Le monde ne tourne plus rond, c'est vrai, mais certaine personne comme les membres de son groupe ou cette fille semblent plus conciliant envers lui. N'importe qui sain d'esprit comprendrait que Skylar ne peut être qu'un poids pour les autres, pourtant on l'a accepté. C'est bien mieux qu'avant, quand la société tenait toujours debout. Il n'y avait pas autant de quoi le rejeter ! Peut-être que la fin du monde a épargné les bonnes personnes ? Nan... c'est surement une erreur de penser ça.  


Elisabeth était donc partante pour une sorte de partie de chasse avec lui comme acolyte. C'était une première et ça lui plait. Le duo ou plutôt le trio si on compte Captain Kirk dans le lot, commença sa petite partie de chasse improvisée. La jeune femme eut soit le flaire, soit de la chance car elle trouva à manger. En voilà une chance ! Il lui adressa un regard tout en souriant et hocha la tête pour lui dire "bravo". De même, il leva même un pouce en l'air pour confirmer que c'était génial. Par la suite, Sky s'approcha de ce qu'elle avait trouvé et demanda la permission de prendre l'une des boites. Par le passé, il a déjà testé ce genre de choses, il n'est pas sûr que ça va marcher, mais ça vaut le coup. Sa chienne s'approcha de lui et il lui mit sous sa truffe l'une des boites trouvées par sa nouvelle amie. La bête sniffa la boite, certes s'était bien fermé, les odeurs de nourriture ne devait pas filtrer, mais avec un peu de chance, l'odeur de la boite est assez particulière pour en trouver une autre du même style dans le coin. Une fois finie, la louve sembla sentir l'air à la recherche de l'odeur clef. Puis sa truffe se colla sur le sol, zigzaguant à droite, puis à gauche pour finalement aller tout droit, faire demi-tour... Ce petit manège dura quelques minutes, il faut croire que trouver une piste n'est pas une mince affaire. Ses oreilles se mirent à bouger, elle vient d'entendre quelque chose. Silencieusement, du moins il l'espère, Skylar s'approcha de sa chienne et regarda dans la même direction qu'elle. Sa posture ne semblait pas indiquer un danger, à voir sa position, elle avait l'air d'être en chasse. Un lapin ? Il se tourna vers Elisabeth et lui montra le chien, puis il mit ses mains au-dessus de sa tête pour imiter un lapin. En gros, il voulait juste lui indiquer que Kirk était surement sur la piste d'un rongeur.

Type d'action Kirk part en chasse

La bête se mit à avancer rapidement, quelque chose bougea dans les herbes et elle s'élança à sa poursuite sous le regard protecteur de son maître. Il dû marcher rapidement pour la suivre, au final, elle s'était arrêtée au pied dans un arbre, ses pattes s'activant pour creuser dans le sol. Le jeune homme l'aida et c'est une boite en fer qu'il découvrit ou à l'intérieur se trouvait des médicaments. Quelqu'un avait dû les cacher ici, pensant peut-être venir les chercher plus tard. Trop tard pour cette personne, maintenant c'est pour Beth et lui. C'est pas aussi bon qu'un paquet de fraise Tagada, mais c'est toujours utile !"

_________________

♠️ Sky & Captain Kirk ♠️
Certains ont peur du silence, car ils le ressentent comme une immobilité inconfortable. En réalité, le silence peut être beaucoup plus que l'inertie. Le silence crée des conditions propices à une transformation intérieure.
Codage Nono | Gif tumblr ?


Dernière édition par Skylar McReady le Lun 28 Déc - 22:10, édité 1 fois
Skylar McReady

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Skylar McReady
Messages : 151
Membre du mois : 0
J'ai : 24 ans
Je suis incarné(e) par : Dylan O'Brien
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Batman
Mes hauts faits : Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé]   Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] EmptyLun 28 Déc - 22:06

Le membre 'Skylar McReady' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Fouille' :
Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] Fouill12
Fall Of Man

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Fall Of Man
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé]   Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] EmptyLun 25 Jan - 19:33

Ne pas utiliser mon arme... Ok, compris. Seulement, si Zack se pointe, on est un tout petit peu mal. J'espère que la chienne saura gérer, mais j'en doute un peu, selon le nombre de zombis et compagnie. Et puis, il faut leur exploser le crâne. Elle fait comment ? Moi, je leur tire une balle, ça va dix fois plus vite. Ca réduit mon moral par dix aussi, mais j'ai pas trop le luxe de faire autrement. Il faut bien avancer. Survivre. Se débarrasser de ces monstres qui n'ont plus aucune conscience. Enfin bref, passons. Pour l'instant, je vais croiser les doigts pour espérer qu'aucune bestiole cerveauvore (oui, j'invente des mots) ne se pointe, et je vais fouiller. Avec un peu de chance, ça fait déjà plusieurs minutes qu'on traîne dans le coin sans rencontrer d'obstacle, ça continuera comme ça le temps qu'on fouille. Je n'ai pas trop d'autre option que de me contenter d'espérer de toute façon, concrètement, je ne peux pas faire grand chose. Les Zack pullulent, et nous, on essaye de passer entre les mailles du filet, c'est tout.

Je m'active, ne sentant qu'à peine mes mains gelées par le froid fouiller entre les herbes elles aussi gelées. Un peu de neige, mais pas trop en bas. On arrive à fouiller, à y voir à peu près clair. J'esquisse un sourire quand ma min se referme assez rapidement sur une première trouvaille. Décidément, je ne m'étais pas trompée en me disant qu'il resterait pas mal de choses ici. Mon partenaire lui aussi trouve en quelques minutes quelque chose d'intéressant. Je lui souris, alors qu'il compare les médocs à des fraises tagada.

« J'avoue que je préfère de loin manger des haribos, mais c'est bien plus utile dans notre situation »

Si je ne suis toujours pas convaincue de la capacité de son clebs à se débarrasser des zombies, je suis maintenant sûre qu'elle est un grand atout en ce qui concerne la fouille. Je me déplace un peu, retourne à ma fouille.

   
Type d'action je fouille
 

Je fouille un peu plus longtemps, cette fois, par contre. Quelques minutes, pendant lesquelles Kirk pourra sûrement elle même trouver de nouvelles denrées cachées dans le terrain. Mais finalement, mes doigts se referment encore sur de la bouffe. Je reviens vers le jeune homme.

« Tu as quelque chose d'autre ? Moi, j'ai encore de la nourriture. »

Je m'arrête un instant, regarde dan le lointain. Me mords la lèvre.

« Ton groupe est loin ? Je crois qu'il commence à faire tard, la nuit devrait pas tarder à tomber. »


   
Points de vie restants : 20/20
   Munitions restantes : toutes
   Gains des fouilles : nourriture x1
   Endroit où je me trouve : terrain de golf
   Endroit où se trouvent mes ennemis : ...
[/quote]


Dernière édition par Elisabeth Sherman le Lun 25 Jan - 19:51, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé]   Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] EmptyLun 25 Jan - 19:33

Le membre 'Elisabeth Sherman' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Fouille' :
Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] Fouill11
Fall Of Man

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Fall Of Man
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé]   Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] EmptyLun 25 Jan - 21:05

Pour une fois, les fouilles donnaient un peu de résultat ce qui n'est pas mal. Quand la chance est de son côté, on ne va pas la mettre dehors à grand de coup de pied aux fesses. Au contraire, on veut la protéger et la choyer pour qu'elle reste pour toujours. Ceci ne marchera pas, du moins pas pour l'éternité. De son côté, sa nouvelle amie trouva également quelque chose, de la nourriture. C'est aussi bien que les médicaments. Il afficha un grand sourire et leva son pouce pour lui montrer que c'était super. A défaut d'exprimer son bonheur à l'oral, il le montre. Au moins, ça évite qu'il dise quelque chose trop fort s'en sans rendre compte. Le problème d'être sourd... ce n'est pas toujours facile. Sky continua encore un peu sa recherche, mais il ne trouva rien de plus que des cailloux, chose totalement inutile à moins d'avoir envie de faire un petit concours de celui qui peut le lancer le plus loin.


Elisabeth se rapprocha indiquant qu'il se faisait tard et qu'il était peut-être temps pour chacun d'eux de rejoindre leur groupe avant de se faire surprendre par la nuit. Son regard se porta sur le ciel, effectivement, il n'était plus aussi lumineux qu'avant. C'est fou ce que le temps passe vite, pire encore à cette saison de l'année. Un petit sourire timide aux lèvres, il inclina la tête pour dire qu'elle avait raison. Partir est bien plus sûr. Avant de s'en aller, il prit son bloque note et écrivit quelques mots. Heureux de t'avoir rencontré Beth. J'espère qu'on se croisera de nouveau et sans zombie :D Il claqua des doigts et sa chienne s'avança vers lui, prête à s'en aller elle aussi avec son maître. Un dernier signe à la jeune femme et il tourna les talons pour repartir vers son campement. Au moins, il ne revenait pas les mains vides, c'est toujours ça !

[Fin pour Sky :D]

_________________

♠️ Sky & Captain Kirk ♠️
Certains ont peur du silence, car ils le ressentent comme une immobilité inconfortable. En réalité, le silence peut être beaucoup plus que l'inertie. Le silence crée des conditions propices à une transformation intérieure.
Codage Nono | Gif tumblr ?
Skylar McReady

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Skylar McReady
Messages : 151
Membre du mois : 0
J'ai : 24 ans
Je suis incarné(e) par : Dylan O'Brien
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Batman
Mes hauts faits : Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé]   Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Elle est où la baballe ? [Livre I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Rive Nord, Trois-Rivières, Canada
 :: Le Nord de la Ville :: Les Terrains de Golf
-
Sauter vers: