AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
[Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent
MessageSujet: [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent    [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  EmptyLun 25 Jan - 21:29


"Danny, je vais faire un tour, j'ai vu un coin hier que j'ai envie d'explorer un peu plus. J'y vais seul ! On ne sait jamais s'il y a du danger. Si Miria me cherche, dit lui de pas s'inquiéter !" Voilà les mots qu'il avait dit à son meilleur ami juste avant de s'en aller, seul, à l'aventure. Pourquoi faire ça ? Pourquoi partir en vadrouille sans que personne ne vienne avec lui ? Au pire, Spoon aurait très bien pu l'accompagner ? Parfois, les gens ont besoin d'être seul. Ce matin, il avait envie de partir, de réfléchir, d'oublier, juste d'être avec lui-même et ses pensées. Pas la peine de chercher une raison particulière. Etre tout le temps tous ensemble ça peut être pénible par moment. Ce n'est pas qu'il ne les aime pas. De par sa nature, Javik est quelqu'un qui peut-être solitaire. Ce n'est pas son genre d'être agglutiné aux gens en permanence. Son espace personnel et précieux, très précieux.

Son arme toujours avec lui, il avança sans bruit à travers les bois, c'était plus sûr que de prendre la route. De toute manière, celle-ci n'était pas loin. Au bout d'un moment, il fut forcé de traverser la route goudronné tombant nez à nez avec un panneau parlant des Forges de Saint-Maurice. Autant dire qu'il ne connait pas le coin. Eh bien, pourquoi ne pas y jeter un coup d’œil ! Qu'est-ce qu'il a à perdre ? Le jeune homme suivit la route, des feuilles mortes la jonchaient. On est loin de la période encore civilisé ou les employés de mairie venaient nettoyer les routes. Sur le bas-côté, il vit quelques voitures, parfois des cadavres étaient dedans, mais des morts vraiment mort, pas des zombies. Qu'est-ce qu'il leur était arrivé ? Un simple accident ? Un pillage ayant mal tourné ? Ça pourrait tellement ressembler aux méthodes de Javik, Danny et Spoon, s'attaquer aux autres pour les voler. Dernièrement, ce n'était plus à l'ordre du jour. Lawson ne l'avouera pas ouvertement à Miria, mais ça lui manque de ne plus faire le méchant. Etre quelqu'un de sympa lui donne l'impression d'être faible. Tient, ça doit expliquer pourquoi il est partit seul. Se retrouver, c'est surement ce qu'il cherche, histoire de se prouver que ce n'est pas un faiblard. Son chemin ne tarda pas à déboucher sur ce qui devait être les forges. C'est un endroit qui a l'air plutôt grand. Des bâtiments récents servant surement de musée ou de bâtiment d'accueil, le reste était des ruines à visiter. Ce n'est pas vraiment le genre de lieu dans lequel il serait venu. Mais qu'importe, autant continuer, surtout qu'il ne voit pas de zombie dans le coin.






_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

[Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  VRKokp0
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent    [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  EmptyMar 16 Fév - 23:46

Robinson a disparu et je le sens au fond de moi, ce sale type a dû crever. Il a dû passer l'arme à gauche. Je ne sais même pas vraiment pour quelle raison il a fait ça. Il a dû trouver un endroit dangereux à explorer, avec les deux personnes avec qui il était parti. Comme d'habitude, il n'a pas voulu de moi pour les événements les plus dangereux. Connard. Sale type. Pour une fois que je me sentais proche de quelqu'un, même si ça m'arrachait dix mètres d'entrailles de l'avouer. Ce sale con m'avait laissé en plan et maintenant il avait disparu. Il ne fallait pas être un génie pour se douter qu'il était sans doute mort, maintenant. Tombé sur un os, voilà son destin merdique. Impossible de nier, impossible de se leurrer. Sachant que le groupe n'avait pas changé d'endroit depuis des semaines, qu'il n'était toujours pas revenu, cela ne pouvait vouloir dire qu'une chose. Robinson avait fini sa vie ou troué de balles, ou continuait à marcher quelque part en grognant, l'écume aux lèvres. Putain. Ma main droite passe devant mes yeux, les frottant avec le revers de mon poignet tandis que je ravale les larmes amères de la colère, de la frustration et aussi de la solitude. Putain, à peine commenç_ais à m'ouvrir aux autres, à considérer qu'ils pouvaient m'aider à survivre, qu'ils étaient déjà en train de me pomper le dard à me laisser tomber. Je le savais, putain. Je le savais. Je me relève, rageuse, et shoote dans un casque de soudeur, qui rebondit en claquant un peu plus loin contre un mur de béton.


Je m'éloigne, je souffle, je réfléchis. Alors que va devenir le groupe ? Je suis pas son chef. La moitié des types présents m'exaspère et l'autre moitié ne vaut pas beaucoup mieux que moi. Il n'y a plus les beaux principes de Robinson pour nous guider alors maintenant, je dois reconnaître que c'est assez la merde. Je ne suis pas un leader. Des gens du groupe aimeraient bien que je me sorte les doigts et que je les mène de l'avant, des gens qui pensent me connaître alors que nous ne sommes pas proches, ni rien de ce genre. Je ne suis pas Robinson, bordel, ils se rendent seulement compte que je les planterais bien là, tous autant qu'ils sont ? Certains oui, certains ne me font pas du tout confiance. Ils ont raison, quelque part. Cela ne change rien au fait que je suis incapable de partir, sans même vraiment savoir pourquoi. Peut être parce que je n'ai jamais vraiment aimé être seule, même si ça me mettait plus à l'aise. Allez comprendre ce paradoxe féminin de plus.


Je m'éloigne, informant les deux factionnaires à l'entrée des fabriques que j'ai besoin d'un peu d'air. Je m'enfonce dans la neige malgré mon poids plume ; silhouette étriquée et amincie par des mois de changements de régime alimentaire et de pratique physique. Je me rapproche du coin qu'on appelle les Forges de Saint Maurice, d'après la plaque au cœur du truc. Et en arrivant au coin du musée... Je me mets à me marrer. Un rire qui sonne étrangement. Hystérique, peut être un peu. Putain de bordel, j'ai failli avoir une attaque.



| Lawson, c'est bien toi sacré bordel ? Ah putain, et c'est sur toi que je tombe... Comment t'as fait pour arriver jusque là en vie? | demandais je en reprenant mon souffle.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent    [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  EmptyMer 17 Fév - 0:17

Etre seul lui faisait du bien. Être sociable, ça n'a jamais vraiment été son truc. Certes, il a sa bande de pote braqueur, mais même avec eux, il sent parfois le besoin de devoir s'éloigner, de s'isoler pour être seul avec lui-même. En plus des siens, il y a la famille de Miria et on ne peut pas dire que l'entente soit vraiment cordiale avec l'un de ses frères. Alors, autant prendre un peu ses distances, même s'il n'en a informé que Danny. Oui, c'est un peu lui refiler le sale boulot si jamais la jeune femme demande où il se trouve. En même temps, est-ce qu'elle se gêne pour partir à l'aventure toute seule sans rien dire ? Non, alors si elle se fait un sang d'encre pour lui, c'est sa faute. Ses pas l'avaient mené aux forges, un endroit qu'il ne connaissait pas, comme tout ce pays en fait. Loin de chez lui, de sa contrée lointaine... C'est l'inconnu qui s'offre à lui. Par chance, il ne vit pas l'ombre d'un zombie. Le froid et la neige devaient surement les ralentir. Si l'hiver peut avoir un avantage autant ne pas le regretter.

Finalement, il se tourna brutalement en levant son arme quand un rire se fit entendre, puis une fois qui ne lui était pas inconnue. Morgane. Surpris, il fronça un peu les sourcils, pensant presque que son image pouvait être une illusion de son cerveau. La fatigue, la peur, la faim... le mélange de tout ça peut surement causer des troubles étranges chez l'être humain. Mais, elle était réelle, en chair et en os, là, juste devant lui. "Tu sais ce qu'on dit ? La mauvaise herbe est la plus dure à éliminer !" proclame-t-il en après avoir baissé son arme et avec un sourire amusé. Ça lui faisait plaisir de savoir qu'elle était vivante. La dernière fois qu'il l'avait vu, c'était le jour où les avions militaires ont bombardés la ville. Le groupe c'est scindé en deux, ce n'est pas comme s'il les avait abandonnés, tout le monde avait la possibilité de le suivre, mais il avait fait leur choix. Derrière elle ou même au loin, il n'y avait personne. Peut-être qu'elle était comme lui, en train de se "balader" ou bien est-elle seule ? "Je suis content de voir que tu fais toujours parti des vivants ! Ça m'aurait vraiment fait chier de te voir débouler en mode morte vivante." Ceci est la manière que Javik a pour lui faire comprendre qu'il tient un minimum à elle, du moins comme une amie. "Et les autres ?" finit-t-il par demander. Est-ce qu'ils sont morts ? Ou bien sont-ils vivants ? Le fait qu'elle soit seule peut porter à confusion. Bien qu'il n'était pas vraiment ami avec les autres, il ne leur souhaite ou ne souhaitait pas pour autant leur mort. Des pertes ont surement eut lieux, mais il espère qu'elles sont minimes. L'église qu'ils avaient vue au loin les a sans doute sauvés, à moins qu'elle soit devenue un tombeau ? Le hasard fait tout de même bien les choses, en peu de temps, c'est la deuxième fois qu'ils se retrouvent.


_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

[Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  VRKokp0
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent    [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  EmptyLun 22 Fév - 17:22

Bon, d'accord, ça commençait déjà à être la merde, à peine je sortais que je retombais déjà sur un fantôme. Pas forcément le plus plaisant qui soit; j'aurais donné beaucoup plus, sans aucun doute, pour retrouver Sean Fergusson plutôt que Javik Lawson. Le premier était un enseignant. En faculté, je crois, du côté de New York. En tous cas, dans la moitié nord de la côte est. Il avait une vie tranquille, avant. De ce que j'en savais. Il était du genre à avoir une jolie bagnole sans pour autant qu'il n'y ait trop d'ostensation là dedans, une petite maison de banlieue... Une vie de prof, quoi. Le second était un vrai salopard. Je ne savais pas grand chose de lui, mais ce type-là avait appris à survivre bien avant que les morts ne pourchassent les vivants. Avant aussi que le monde ne devienne fou, que les hommes ne bombardent leurs propres villes et que les fragiles éco-systèmes de la planète ne soient finalement irrémédiablement pollués et dévastés par la mort de l'Humanité dans les flammes de son propre enfer. Les cancrelats comme Lawson et moi-même survivions alors que les personnes bien mourraient les unes après les autres. Comme je disais une fois, tout au début de l'épidémie en m'esquintant les pieds dans mes chaussures de randonnée pour gagner le nord, L'Humanité est en train de crever et moi je bouffe des fingers. Y'a pas de justice.


Le type me braque de son arme mais je ne suis pas du genre à me pisser dessus pour si peu. Et je vois son regard de mâle stupide qui peine à déméler le vrai du faux dans ce qu'il voit. Visiblement, il ne croit pas plus que moi à ce que ses yeux lui montrent. Il fallait dire aussi que nous ne nous étions pas quittés en mode "salut, en fait, on va juste faire un bout de chemin séparément, kiss kiss." Il s'était tiré avec sa salope de rouquine, ce sale bâtard, alors que le groupe était littéralement encerclé de zombies et que plusieurs des nôtres se firent buter, déchiquetés par les zombies. Je souris alors qu'il me balance sa vanne sur la mauvaise herbe.



| Ouais et toi bordel, il te faut quoi pour mourir?


Ce n'était qu'une plaisanterie. Il n'empêche que je suis méfiante, et je sens que lui aussi. Je ne lui accorde plus aucune espèce de confiance, à cet enfoiré. Il me dit qu'il est content de me voir et je le crois, pourtant je ne suis pas tout à fait certaine qu'il me dirait la vérité. Ma certitude, je la tiens de son regard uniquement. Autant dire que ça ne compte pas pour beaucoup. Il me demande des nouvelles des autres, visiblement très méfiant. Sachant que je n'emporte presque rien avec moi, il comprendra facilement que je viens de pas super loin.


| Les autres sont morts, pour beaucoup. Il n'y a bientôt plus que moi. |


Je m'avance sur lui et le repousse brutalement.


| Sale connard, vous nous avez abandonnés, toi et ta salope, en mode "je m'en fiche des autres" alors qu'on allait tous mourir, j'ai failli y passer moi, nom de Dieu! |
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent    [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  EmptyLun 22 Fév - 21:26

Ces retrouvailles étaient totalement inattendu. Javik n'avait pas souhaité la mort de la jeune femme, mais sans nouvelle d'elle depuis leur séparation, il ne savait pas quoi penser. Dans ce nouveau monde, la mort peut survenir très rapidement et des gens qui sont séparés peuvent ne jamais se retrouver. Jusque-là, le jeune homme a toujours eu de la chance, entre le fait qu'il avait retrouvé Danny, Miria et même dernièrement Spoon. Dans l'équation, on peut surement ajouter Morgane qu'il avait croisé quelques mois avant. C'est complètement fou de se dire que les personnes les plus proches de lui ont réussis à survivre. Est-ce à cause du fait qu'elles soient toutes comme lui pour la plupart, des criminels ? Des personnes qui n'hésitent pas à se montrer cruel et à ne penser qu'à eux quand il s'agit de survivre ? Oui, la mauvaise herbe parvient toujours à survivre. La réflexion de Morgane illustrait d'ailleurs bien ceci. Qu'est-ce qu'il faut pour éliminer Lawson ? C'est là une excellente question à laquelle Jav' se contenta de sourire en haussant les épaules. Son heure finira par venir un jour ou l'autre et il ne préfère pas y penser maintenant.

A présent qu'elle est là, il tient quand même à savoir ce que le reste du groupe est devenu. Hélas, ils n'étaient plus très nombreux. Bien que ce ne soit pas son genre, il se sentit tout de même désolé pour eux. C'est triste ce qui leur est arrivé. Pour autant, il ne va pas se mettre à pleurer, tous n'étaient que des inconnus, des gens avec qui il n'a pas vraiment créent de lien et visiblement c'était bien mieux comme ça. "Je suis désolé pour eux," dit-il bien que ceci ne pourra pas les ramener. Ce n'était pas du foutage de gueule, il était vraiment désolé que la mort les ait emportées. Mais il avait un air un peu blasé, comme si tout cela n'avait rien d'étonnant. Dans ce nouveau monde, les survivants meurent un part un et personne ne pourra changer ça. Hier c'était eux, demain ça sera peut-être lui.

Quelques secondes plus tard, Morgane le pousse, montrant une sorte de colère en lui reprochant le fait de s'être tiré. Quoi ? Elle va le blâmer pour ça ? Est-ce qu'elle est sérieuse ? Ils avaient le choix... le choix de suivre Javik plutôt de courir à leur propre mort. Si elle souhaite le faire se sentir coupable elle a tout faux, ce n'est pas le cas. Chaque personne a suivi sa voie, répondant à ses choix et quand on fait un choix on doit en assumer les conséquences. Ses sourcils se froncèrent, mais il n'était pas énervé, du moins pas autant qu'il l'aurait été par le passé face à ce genre de réaction. "T'es sérieuse là ? On ne vous a pas abandonné, vous aviez la possibilité de nous suivre et de venir avec nous. Mais non ! Vous avez tous préférez courir vers cette putain d'église, alors qu'ils étaient déjà dans la merde !" Lawson n'est pas un super héros et ce n'est pas lui qui ira risquer son joli petit cul pour sauver de parfaits inconnus. Si ces derniers peuvent faire diversion pour les zombies le temps qu'il se sauve, alors il les laissera mourir. "Comme tu l'as dit je suis un sale connard, mais il me semble que ce n'est pas nouveau. Mais au moins en étant un connard, je suis encore en vie. Et si vous auriez suivi mon exemple, tout le monde serait peut-être encore là aujourd'hui !" Prétendre que tout le monde serait là est impossible. Il ne peut pas garantir qu'il aurait sauvé le groupe entier, mais si certain son mort sur le "champ de bataille" en partant vers cette église, en le suivant ils seraient surement encore de ce monde. "Je suis désolé pour eux... pour toi... J'ai juste fait un choix, comme vous. Je ne suis pas un héros, tu le sais Morgane. Alors, à quoi est-ce que tu t'attendais ?" demanda-t-il sincèrement. En la retrouvant, il n'a pas envie de se la mettre à dos, malgré tout elle reste une amie, mais il peut comprendre qu'elle lui en veuille. Qu'est-ce qu'il peut dire de plus ? Répéter quinze fois qu'il est désolé ne changera rien à ce qu'il s'est passé.


_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

[Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  VRKokp0
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent    [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  EmptyMer 24 Fév - 17:17

Je me rendais bien compte que le hasard des événements continuait de nous triturer, de jouer avec nous. C'était souvent comme ça, en fait. Dès qu'on s'approchait un peu d'un point d'équilibre, patatra, tout partait en sucette. On retrouvait des gens disparus qu'on ne tenait pas forcément à revoir, tout comme on avait aussi un passif plus ou moins lourd avec ces gens. Ce n'était pas forcément un problème mais il fallait prendre la mesure réelle des implications de semblables retrouvailles. Javik Lawson était un type dangereux. Bien au delà de ce qu'il avait déjà fait, il n'avait jamais vraiment montré de loyauté envers quiconque, surtout pas envers moi et encore moins avec des personnes que nous pourrions considérer comme "normales". Il avait pourtant suivi sa gonzesse là, la rouquine, pour je ne sais quelle raison. J'avais du mal à comprendre qu'un enfoiré pareil ne puisse tomber amoureux de qui que ce soit. Et pourtant, je ne parviendrais pas à comprendre comment les choses pouvaient se passer entre eux. Il devait forcément la blesser coup sur coup. Bwah. Je m'en fichais. Cet espèce de sale enfoiré s'était vraiment cassé comme un connard en nous plantant tous là comme des cons.


Il ne semble pas particulièrement ravi de me voir. Enfin, content quoi, comme t'es content de voir quelqu'un en vie quand il n'y en a plus beaucoup sur la terre entière. Je partageais le même genre d'"enthousiasme", je lui en voulais énormément d'avoir préféré l'autre radasse à votre servante, mais d'un autre côté, tout le monde crevait ces derniers temps, alors voir des têtes, qu'elles soient connues ou non, semblait essentiel tant qu'elles n'avaient pas plein de grognements en bouche. Je laisse exprimer toutefois ma colère. Pas par pure effronterie, pas par pur revanchardisme, mais bien parce que cette enflure le mérite. Le type fronce les sourcils, ne se laisse pas démonter mais sans pour autant se laisser gagner par la colère. Pas encore, pas tout de suite. Bon, je comprends ce qu'il disait, mais il n'empêchait aucunement qu'on était déjà dans la merde avant de prendre une décision, et ça il l'oublie.



| Tu te fiches de moi? On devait bien faire ce qu'il fallait pour survivre! Ce groupe est le socle des survivants d'aujourd'hui. |


Je savais que je n'allais pas lâcher tout de suite la pique qui me démangeait, mais ça n'allait probablement pas tarder vue la situation et la tournure de la discussion. L'homme me confirme qu'il est un sale connard, toujours en vie au moins, ce qui n'était en effet pas plus mal vue la situation. Qu'il me fasse le reproche que tout le monde n'était pas sorti vivant de l'affaire, je trouvais ça gros. Je me retiens encore de lui mettre mon poing dans la figure, mais probablement plus pour longtemps. Il s'excuse.


| Ouais, et puis surtout, tu peux le dire tout net. C'est la nénette, la rouquine là, qui t'a fait perdre le sens commun! C'est un miracle que vous ayez traversé sans encombre la masse des infectés. Ensemble, on avait carrément plus de chances! |
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent    [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  EmptyMer 24 Fév - 21:37

Voyez-vous ça, Lawson doit s'expliquer. Vous l'imaginez ? Lui, rendre des comptes à quelqu'un ? A une femme qui plus est. Si elle n'était pas Morgane Beaulieu, il l'aurait surement envoyé chier, du moins c'est ce qu'il se serait passé avant cette soudaine fin du monde. Autrefois, les femmes étaient utiles juste pour la distraction, pour des folies d'un soir. Les choses ont grandement changé à présent. Cette situation devenait un peu énervante, voilà qu'il se fait accuser d'avoir abandonné tout le monde. Certes, ce n'est pas loin de la vérité, mais le fait qu'il ait laissé le choix à chacun d'entre eux de le suivre ne le rend pas totalement coupable. Javik a juste fait un choix que les autres n'ont pas voulu suivre. Au final qui est le responsable ? Personne ? Ou juste chaque personne. Dans la vie, quand on fait un choix il faut en assumer les conséquences, c'est ainsi. "Oh et tu penses que j'ai fait quoi ? J'ai fait la même chose que vous tous. J'ai fait ce qu'il fallait faire pour survivre." C'était un juste de l'accuser ainsi, mais qu'elle pense ce qu'elle veut, qu'est-ce que ça changera ? Ceci ne pourra pas ramener ceux qui sont morts.

Dans son discours, elle faisait une erreur, elle parlait trop vite, pensant que le véritable responsable de la division de leur groupe était "Miria". Quel dommage... elle risque d'être déçue d'apprendre que cette décision était celle de Lawson. Morgane déteste tellement la petite amie de Jav' qu'elle serait capable de l'accuser de tous les malheurs du monde. Vous croyez que c'est une sorte de jalousie ? Qu'elle en veut à la jeune femme d'avoir réussi à mettre de grappin sur lui ? L'idée le fait rire intérieurement. Sincèrement, il n'est pas sûr qu'une relation entre Beaulieu et lui puisse aller plus loin que quelques parties de jambe en l'air et une entente amicale. Quoi que... avec des sentiments ça pourrait rendre tout ça plus intéressant... voir explosif. "Tu crois que c'est Miria qui a voulu quitter le groupe ? Tu la déteste tellement que tu ne vois pas que c'est elle la gentille. C'est moi qui ait décidé de ne pas aller vers cette église. Tu le sais, je suis un connard, un putain d'égoïste et dans les situations dangereuses, je pense avant tout à ma gueule. Miria ne voulait pas vraiment me suivre, elle aurait préféré rester avec vous tous. Je l'ai convaincu et même si elle aurait refusé, je l'aurai assommé et traîné ailleurs. Alors, tu vois, le fautif c'est moi." Voilà, c'était dit, le connard de service c'est lui, qu'on lui donne son Oscar pour ça. Est-ce que quelqu'un dans ce bas monde peut-être encore plus salaud que ça ? Ça semble difficile à trouver. "Tu comptes m'en vouloir toute ta vie ? Tu sais quoi, je pourrais jamais réparer ce qu'il s'est passé. Mais si ça peut arranger les choses, va si, frappe moi !" dit-il assez sereinement en s'approchant d'elle et écartant les bras pour montrer qu'il pouvait être son puching ball du moment. Connaissant la jeune femme, elle sera ravie de lui en coller une, juste pour faire disparaitre la colère qu'elle a contre lui et parce que c'est un connard, ne l'oublions pas. Quelque part, il le mérite.



_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

[Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  VRKokp0
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent    [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  EmptyLun 29 Fév - 21:53

Je suis furaxe. C'est qu'il faut pas trop me courir sur le haricot, moi. Vous croyez quoi ? Ce type débarque encore avec ses grands airs en mode qu'il s'est rien du tout passé et je dois faire quoi moi, hein ? Tout avaler, en redemander et dire merci ? En fait, il y avait plein de gens qui m'agaçaient en permanence. Mais rarement autant que lui n'y parvenait. C'était comme ça. On était un peu des chiens et des chats, même quand on bossait encore ensemble, à une certaine époque. Je ne comprenais pas pourquoi un type qui avait toujours été assez indépendant arrivait à se laisser mener par le bout du nez comme il le faisait par une fichue nénette. C'était quoi son problème ? Il s'était fait châtrer ou quoi ? Avant il aurait dit merde à la fille, l'aurait baisée jusqu'au trognon avant de passer à autre chose. Je le sentais s'énerver aussi, en tous cas. Comme quoi il était pas le seul à me courir sur le haricot. Moi aussi j'y arrivais très bien. Mais ça c'était normal. J'avais des compétences pour faire chier tout le monde, gars sympas ou véritables salopards. Et lui, c'était tellement facile de les lui briser menu qu'il n'y avait même pas de véritable challenge. Ca doit être à ce moment précis que je comprenais que je m'en prenais à lui pas seulement parce qu'il m'avait plantée, parce qu'il avait préféré une autre, mais surtout parce que ça me manquait. Depuis que Fergusson avait disparu, il n'y avait plus que des moutons dans le groupe. Plus personne ne prenait de décision. Si ça continuait comme ça, je me casserais sûrement. Je tire la grimace au jeune homme.


| Blablabla, et la tringler ta petite pouffe, c'était aussi de la survie? |


Ok comme ça, c'est fait. Et voilà qu'il semble vraiment prendre la défense de la gonzesse qui avait tout foutu en l'air. Il avait suffi qu'elle batte des cils comme une pimbêche et voilà ce gros roublard qui en oublie qu'il a des burnes et qui la suit, en bon petit toutou ! Bien sûr il prend tout sur lui et ce genre d'attitude chevaleresque me fait toujours un peu gerber. D'un autre côté, je dois reconnaître que c'est pour le coup assez plausible, son histoire. Tout ce que je comprenais de son histoire de l'assommer et de la traîner ailleurs, n'empêche, c'était bel et bien ce que j'avais imaginé.


| Ah mais putain, t'as vraiment des sentiments pour cette fille! |


Je ne savais pas si j'étais seulement étonnée, choquée ou complétement désespérée. Probablement un peu des trois, au final. Et là, il me dit que je pouvais le frapper. Ni une, ni deux, je serre les dents et lui balance un crochet en plein dans la poire.


| Ca va grand con, ça t'as remis les idées en place? |


Non, je n'étais pas gentille. Mais je les emmerde les princesses, moi.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent    [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  EmptyLun 29 Fév - 23:13

Quoi qu'il puisse dire, Morgane n'a l'air que de voir une seule et même chose, le fait qu'il se soit tiré avec Miria, les laissant à leur sort. Si seulement il devrait se sentir coupable. Mais non, il n'a pas de culpabilité à avoir. C'est vrai, il aurait pu jouer les héros et suivre cette belle bande de demeuré en allant à cette putain d'église à la con, limite cerné par les zombies. Et après ? Que ce serait-il passé ? Des morts ? Des cris ? De la douleur ? Présent ou pas, ça n'aurait rien changé, car c'était la merde. Lui, il peut flairer cette satanée odeur à des kilomètres et sauver ton petit cul d'égoïste. On n'est plus dans le monde d'avant, là où tout était beau et joli. Ce n'est pas non plus la guerre. C'est la fin du monde et la survie ne dépend que de soi. Quoi qu'un vrai salopard d'égoïste n'aurait pas proposé à tout le monde de venir avec lui. Ils ont préférés décliner, très bien, c'est leur souci. Que chacun assume ses actes, lui c'est ce qu'il fait. Quoi que vu ce que dit Miss Beaulieu, il peut même sentir un arrière-gout de jalousie. Le jeune homme ne le montra pas, mais ceci le fit sourire intérieurement. "Je suis un homme... c'est difficile de renoncer au plaisir, même au beau milieu de l'apocalypse !" C'était une déclaration honnête, mais à la fois se voulant narquoise, lui montrant qu'il se fiche de ce qu'elle pense et que finalement, il couche avec qui il veut. "J'ignorais que je devais te demander la permission pour savoir qui je peux baiser !

Malgré tout, il s'était justifié, lui faisant entendre qu'il avait décidé tout seul de ne pas suivre le groupe, que ceci n'était pas l'initiative de Miria. Ce n'était pas forcément pour la défendre, mais pour lui rappeler qui il est : un connard. Un mec qui pense à sa vie avant celle des autres, surtout quand ce sont des inconnus. Par la suite, elle s'étonna qu'il puisse avoir des sentiments pour la rouquine. Lui-même n'a pas encore vraiment réalisé, ce qui est sûr c'est qu'il tient à elle. Elle n'est pas qu'un simple coup d'un soir, elle est gentille, l'a sauvé et malgré le genre de personnage qu'il est n'a jamais refoulé les sentiments qu'elle a pour lui. C'est peut-être une passade, un jour il finira par se lasser et la plaquera comme une merde ? Il n'en sait rien. Les choses sont ce qu'elles sont, c'est tout ! Le poing de Morgane finit par atterrir dans sa figure, comme prévu. Le jeune homme ne bougea pas, il ouvrit juste la bouche pour "détendre" sa mâchoire endoloris pas le coup avant d'afficher un léger sourire amusé. "Et toi, ça t'as détendu ? Ou il faut encore que tu pètes un coup pour que ça ailles mieux ?" siffla-t-il entre ses dents, la narguant encore d'une certaine manière, mais jouer lui avait manqué. Sa main frotta sa joue encore un peu endoloris avant de laisser un petit rire lui échapper. "C'est bon, on peut dire que c'est terminé ta crise de jalousie et de haine contre Miria ? Je n'ai pas forcément envie de me prendre la tête avec toi. Surtout qu'on ne s'est pas vu depuis longtemps." A quoi bon se brouiller pour des futilités ? Ils sont en vie, c'est le plus important, non ? D'ailleurs, si elle le souhaite, elle peut très bien rejoindre le groupe de Javik. Elle sera peut-être contente d'apprendre qu'un ancien est de retour. "Tu sais quoi, on a retrouvé Spoon, il nous a rejoint, je suis certain qu'il serait content de revoir ta tête !"




_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

[Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  VRKokp0
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent    [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  EmptyVen 11 Mar - 19:00

J'étais en rage, en colère contre le monde entier. Je me retrouvais dans une position qui n'était ni confortable, ni habituelle pour moi. Je n'avais pas du tout l'habitude que les choses puissent se passer ainsi dans ma vie; je n'avais pas l'habitude que des gens comptent pour moi, ni que je m'implique de quelque manière que ce soit dans leur compagnie. Je ne désirais absolument pas recourir ainsi aux autres, mais je m'y étais retrouvée poussée bien malgré moi, dans l'esprit de pouvoir former autour de moi un réseau avec des personnes bien choisies pour leurs capacités, qui pourraient dès lors m'aider à survivre. C'était ainsi que je l'entendais, et tout partait en sucette, hors de tout contrôle de ma part. Je n'avais jamais contrôlé Javik, du moins, pas vraiment. Je pouvais me flatter l'avoir sans doute quelque peu incité à quitter son groupe de pillards pour nous rejoindre, mais c'était tout, il s'était assez vite détourné de moi et nous n'étions pas restés amants. Je n'avais pas la capacité d'attraction de la couillonne de rouquine, visiblement. Au temps pour mon égo. Je n'arrive pas à le convaincre et je m'en fiche, je ne suis pas là pour le décider mais pour lui montrer à quel point il a été con. Il n'a pas l'air de le comprendre non plus, ça. Je roule des yeux dans les orbites quand il me dit qu'il n'est qu'un homme.


| Je t'aurais juste cru plus malin que te lier à un putain de mouton. Quant au reste, je m'en suis bien rendu compte que tu étais un homme. Bête et stupide. Et pas un des représentants les plus fameux, en plus. |


Ok, je poussais le bouchon un peu loin mais d'un autre côté, je voulais le faire réagir. Au besoin, en le secouant comme un prunier. Mais ça ne fonctionnait pas... Je me rendais compte en plus que j'avais vu juste depuis le tout début concernant Lawson; il s'était amouraché de la jeune femme comme un ado de la plus belle fille du lycée et le pire, c'était que cet abruti ne regardait même pas cette vérité en face. Il se décontracte la mâchoire. Il me tance à nouveau et je continue de le dévisager d'un regard noir. Quel enfoiré celui-là. Je lui remets un coup de poing, au même endroit que le précédent.


| Ne pousse pas torp, Lawson. |


J'inspirais, cherchant à me calmer. Faire du bruit en plein esclandre nous mettrait tous en danger, j'en avais bien conscience et je ne le désirais pas. Mais ce n'était pas pour lui que je me calmais. C'était pour moi, comme toujours. Je le regardais, furieuse.


| C'est contre toi que je suis en colère. Je me fiche d'elle, mais je lui reconnais quand même qu'elle sait faire ce qu'il faut pour survivre. |


Sa nouvelle concernant Spoon ne suffit pas à me calmer. Je n'avais jamais été très liée aux membres de mes anciennes équipes, parce que je me méfiais d'eux et parce que se lier était une faiblesse dans notre travail. La maîtrise de l'information et de sa vie personnelle étaient des conditions obligatoires pour qui voulait faire de vieux os dans le métier. Alors je connaissais Spoon, oui, mais je ne savais pas vraiment si sa survie devait me réjouir.


| Tant mieux pour lui s'il s'en est sorti. La fine équipe est donc de nouveau réunie, alors? | dis-je, maussade.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent    [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  EmptyVen 11 Mar - 23:08

Le jeune homme pourra dire ce qu'il veut, elle ne voudra jamais l'écouter. Il se trouve qu'elle n'aime pas Miria, qu'elle l'a pris en grippe pour une raison ou un autre -surement une histoire de fille- et les choses font que c'est plus de la haine que de l'amour entre elle. Serait-ce parce que Javik est avec elle ? C'est un sentiment de jalousie qui anime Morgane ? C'est possible, mais il ne le confirmera pas, car il n'est pas à sa place. Pourtant, bien qu'il ait eu une aventure, il n'est pas sûr que ceci aurait continué. Non pas qu'il n'apprécie pas la jeune femme, mais elle a tout comme lui un sacré "putain" de caractère. Il suffit de les regarder en ce moment, l'un tenant tête à l'autre et ne voulant pas forcément démordre de sa position. Vous les imaginez en couple ? On aurait le droit à des scènes de ménages toutes les cinq minutes. D'un autre côté, il sait qu'il aurait surement pu s'entendre avec une femme comme elle. Ceci n'aurait pas été le même genre de relation qu'avec Miria. Ça aurait été plus tortueux, moins passionné ou ponctué de moment vide et d'autre totalement fou. Une histoire entre eux deux, ça pourrait ressembler à un rodéo interminable. "En même temps, si j'étais le meilleur des hommes, je pense que ça saurait, Morgane. Je n'ai jamais caché que j'étais un connard. Alors, libre à toi de me trouver bête et stupide... Quoi que... si je serai vraiment comme tel, je serai surement déjà mort."

La provoquer n'avait rien de dérangeant, il faut savoir que quand on le cherche, on le trouve. Et encore, là il était gentil, il est plus du genre taquin, un peu chiant, à montrer qu'il ne se démonte pas. Mais face à Morgane, il ne faut jamais ce dégonfler. Alors, si elle voulait qu'elle le frappe, qu'elle le fasse et il s'en amuse. Après tout, il l'avait bien cherché. Le deuxième coup était également mérité. Javik encaissa sans broncher, s'amusant intérieurement de l'énervement qu'il trouvait futile et puérile de la part de son amie. "On va dire que je l'ai mérité, celle-là !" dit-il simplement en passa de nouveau sa main sur la partie de son visage légèrement douloureux par le coup. La demoiselle expliqua qu'elle n'était pas contente, du moins juste contre lui. Eh bien, ça l'aurait étonné, les gens en ont toujours après lui de toute manière. "Tu comptes être en colère longtemps contre moi, encore ? Que je sache si je dois me préparer à esquiver d'autre coup ? Je veux bien servir de puching ball, mais j'aimerais garder mon visage un minimum potable !" lâcha-t-il légèrement narquois comme il sait si bien le faire.

Lawson aurait espéré un peu plus d'entrain concernant la nouvelle de Spoon. Elle lui parut plutôt froide et distante. Ceci fit soupirer le jeune homme. Ce n'est pas toujours facile de le comprendre. "Réunis... non pas encore. Cooper n'est toujours pas là." Visiblement, le sujet des "anciens collègues" n'avait pas vraiment l'air de lui faire tellement plaisir. Autant laisser le sujet de côté. "Pourquoi toi et les tiens vous ne viendriez pas avec nous ? J'ignore combien vous êtes, ni même votre armement. Mais tu sais qu'avec Danny, Spoon et moi vous auriez deux personnes sachant se battre !" Non, il ne prétend pas qu'ils ne savent pas se battre, juste qu'ils n'ont surement pas la même expérience qu'eux. De plus, en plus grand nombre, ils ont surement plus de chance de survivre et de trouver de quoi manger, non ? Quoi qu'il en soit, il ne veut rien forcer, si elle dit non, tant pis pour elle.





_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

[Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  VRKokp0
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent    [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  EmptySam 2 Avr - 20:46

Je n'aime pas beaucoup m'énerver, même si c'est habituel pour quelqu'un comme moi, et je n'apprécie pas beaucoup plus le genre de sentiment que fait naître en moi Javik. Comme il est l'un des seuls survivants, peut-être même le seul, de toutes les personnes que j'ai connues, eh bien je me sens attachée à lui. Un peu comme quand on se laisse approcher un peu trop longtemps par un chien errant, qu'on finit un peu par prendre en affection. Ben avec lui c'était pareil, et du coup ça me soulait encore de m'énerver contre ce type. C'était habituel pour nous, un peu comme des chiens et chats. Incapables de vivre en bonne harmonie, toujours susceptibles de nous fritter. D'un côté, j'appréciais le fait qu'il se montre honnête avec moi avec sa pouffiasse, d'un autre côté, ça m'énervait encore plus. Pas que je le désire particulièrement, mais je n'avais pas super l'habitude de prêter mes jouets, même les plus secondaires. Javik en était un de jouet. Pas le meilleur de ma vie, loin de là, je tenais donc pas autant à lui qu'à d'autres. Mais je m'étais bien amusé avec lui, tout de même. Et voilà, maintenant cet enfoiré allait jouer à touche pipi avec une autre. Oui, c'était de la jalousie, et je serais bien la première à avouer qu'elle était particulièrement mal placée. Ce n'était pas comme si je comptais à nouveau coucher avec Javik. Mais il n'empêchait qu'il avait été moi. Peut être pour un court instant seulement, mais à moi tout de même. C'était pas juste. Je le dévisage avec furie, quand il me sort qu'il était un connard.


| Ca veut rien dire ça, t'es simplement un connard bête et stupide chanceux. | maugréais-je en toute mauvaise foi.


Il s'amuse de la situation, qui certes peut prêter à rire, mais quand même. Cet enfoiré en remet une couche quoi ! Le type se mange le coup dans la tronche et plus encore, il le prend avec la rigolade ! Nan mais quel enfoiré ! Je le dévisageais en train de se masser la tronche. J'inspirais, j'essayais de relativiser, de me calmer. Forcément, les choses ne se passaient pas aussi bien qu'attendu. Je n'aimais pas beaucoup plus le ton narquois qu'il employait désormais, comme s'il était le seul à comprendre une vanne qui échapperait à tous les autres. Je le détestais dans ce genre de moment, plus encore que d'ordinaire.


| Ca, ça dépend de toi. |


Le type a l'air blasé, et me confirme que Cooper n'est pas encore là. Je coule un regard venimeux vers lui quand il me demande si on voudrait pas venir avec eux. Nan mais à quoi il pense, cet enfoiré?


| T'es sérieux là ? Je te rappelle ce qu'il s'est passé, la dernière fois qu'on a « formé un groupe » ? |
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent    [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  EmptySam 2 Avr - 21:40

Si le jeune homme peut bien se vanter de tenir une collection, c'est celle des noms d'oiseaux qu'on peut lui donner. N'étant pas vraiment du genre toujours très sympathique ou se comportant trop souvent de façon malhonnête ou simplement égoïste, c'est logique que les gens puissent lui en vouloir. Morgane n'échappait pas à cette règle, elle aussi lui donnait des noms très charmants et il s'en accommodait très bien, comme toujours. Qu'on puisse le traiter de connard, de fils de pute ou d'autre surnom tout aussi mignon, il s'en fout. Dans le fond, ce ne sont que des mots. Ça pourrait le blesser, mais il sait qu'il est tout ça, c'est pour cette raison qu'il l'accepte et en joue même un peu. Javik laissa donc la jeune femme dire ce qu'elle avait à dire, s'en accommodant parfaitement.

Mais cette rencontre n'allait pas être qu'insulte et coup, du moins c'est ce qu'il espérait. D'ailleurs, il n'allait pas non plus s'excuser d'être parti, d'avoir laissé le groupe. Il a seulement suivi son instinct de survie et ce genre de choses est plus fort que tout. A présent qu'il sait que Beaulieu et d'autres sont toujours vivants, est-ce qu'il va les ignorer ? Être dans un groupe, ça n'a jamais forcément été son truc, sauf par le passé avec Ash, Rico et les autres. De nos jours, il est sûr qu'être plus nombreux donne plus de chance de survivre. Dans un élan de bonté ou de folie, il proposa à la jeune femme de reformer le groupe. Une idée folle qui n'avait pas l'air d'enchanter Morgane au vu de sa réponse. Eh bien ! Quel enthousiasme, ça fait plaisir à voir. Comment doit-il le prendre ? "Alors, on fait quoi ? On reste chacun de notre côté, c'est ça ? La dernière ce qui est arrivé n'était pas de notre faute. On a fait un choix. Je vais pas dire que j'ai fait le meilleur et je vais pas dire non plus que vous avez fait un mauvais choix. On en a déjà subi les conséquences. Mais... Toi, moi... sans oublier Danny et Spoon, on représente une plus grande chance de survie pour ces gens et pour nous même." Les personnes qu'il y avait avant dans leur groupe n'étaient pas forcément apte à se défendre à contrario d'eux qui ont une certaine expérience. Regroupé ensemble, leur chance de survie augmente si les autres les écoutent. "A moins, que tu veuilles les laisser et nous rejoindre... juste toi ?" Quoi ? C'est salaud de penser ça ? Peut-être, mais il connait assez Morgane pour savoir qu'elle est capable de prendre ce genre de décision. Bien qu'il puisse se tromper, elle peut avoir changé et décidé de s'attacher à ces gens. C'est à elle de choisir, il a juste proposé les idées.






_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

[Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  VRKokp0
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent    [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  EmptyMar 26 Avr - 15:17

Ce mec ne manque pas de toupet ! Comme si on pouvait encore lui faire confiance, le voilà qui fait le malin, qui commence à faire comme si de rien n'était. J'exècre ce genre d'attitude, comme si je ne le faisais jamais moi-même mais je me réservais la mauvaise foi de le faire. Après tout, on est maître de sa conscience non ? Ce mec se fout de ma gueule et j'ai horreur de ça. Javik ne se laisse en tous cas absolument pas démonter par notre conversation et sa teneur brutale et violente. En fait, il ne semble absolument pas touché. Comme d'habitude, cet espèce de connard fait ce qu'il veut comme il veut sans s'inquiéter plus que ça des conséquences de ses actes et de leur impact sur les gens qui l'entourent. Hormis pour sa petite dinde rouquine, là bien sûr, il anticipe tout car il voudrait éviter tout type de catastrophe, vous pouvez me croire. Pas de remord, pas de culpabilité. Cette enflure restera bien droite dans ses baskets du début à la fin, et il y a peu de chances pour qu'il se montre un peu plus conciliant par la suite. J'ai du mal en tous cas à passer outre le passif qu'il y a entre lui et moi. En plus de ça, il me propose d'abandonner mon groupe, ce que je ne peux pas apprécier à sa juste valeur car mes pensées sont phagocytées par le sort de Robinson, qui me fait un peu beaucoup flipper, vous pouvez me croire. Il semble paradoxalement plus gêné et agacé de mon refus, mais à quoi il s'attendait, sacré bon sang ? Il nous avait plantés comme des merdes, nom de Dieu, ce n'était pas le genre de choses qui s'oubliait quand on avait de notre côté failli claquer, et plutôt deux fois qu'une, parce qu'on n'était plus assez nombreux pour se couvrir mutuellement. Je rétorque, acerbe.


| Ouais, et alors ? Où est le problème ? Je préfère encore savoir dans quoi je m'engage avec seulement quelques types assez compétents pour me couvrir plutôt que provoquer une vraie catastrophe parce que le type envers qui j'aurais voulu nourrir de la confiance ce sera tiré à la première embrouille. |


Il n'avait pas totalement tord, mais... Parce qu'il y a toujours un mais.


| Ouais, ce sera tellement idéal, si j'avais pas peur qu'un de vous me plante un couteau dans le dos quand ça tournera au vinaigre. |


Ok, là c'était gratuit. Mais ces mecs n'avaient jamais été les plus fiables du monde. Après tout, j'avais déjà fait de la prison à cause d'anciens collègues qui s'étaient montrés un peu trop bavards. N'avais je pas attéri en taule la veille même de le fin du monde ? J'en frissonnais rien que d'y penser, quand les premiers contaminés, enfermés pour leur sécurité, s'étaient transformés. Je n'avais jamais rien connu d'aussi terrifiant, et des gens étaient morts pour que je vive, ce soir-là. Je le frappe une fois encore alors que je comprends ce qu'il veut. Juste moi. Intérêt, on est d'accord, mais à quel niveau ? Ce connard n'est pas du genre à avoir un harem. Mais je sens qu'il me propose pas ça si innocemment que cela. J'ai mis toute ma force dans ce dernier coup de poing, et je le dévisage, furibonde.


| Va te faire foutre, Lawson. |


Je prolonge le tout d'un coup de pied pour lui faire bien comprendre mes réticences, et me tire. Ce connard ne changera jamais.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent    [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  EmptyMar 26 Avr - 21:32

Faire preuve de tact ou de compassion ce n'est pas vraiment le truc de Javik. Personne ne peut vraiment le comprendre, mais quand on a eu une vie comme la sienne, on se fiche rapidement de la vie des autres. Bien sûr, il y a des personnes à qui il tient : Danny, Spoon, Cooper et Miria. Morgane ne le sait pas, mais elle fait partie des gens qu'il peut considérer plus ou moins comme sa famille, les rares personnes pour qui il pourrait se mettre en danger. La dernière fois, il avait laissé le choix à tout le monde de le suivre. Il n'avait pas changé de route discrètement. Beaulieu avait fait son choix, que pouvait-il faire de plus ? Se jeter dans la gueule du loup ? L'assommer et la porter sur son dos pour la sortir de ce fichu groupe inconscient ? Ce n'est pas vraiment son style et rien que pour ça elle l'aurait tué. Alors, oui, il comprend qu'elle lui en veut. Est-ce une raison d'en faire des montagnes ? Lawson ne regrette pas son choix. On peut le considérer comme un connard égoïste et c'est sûrement ce qu'il est. Mais le fait d'avoir proposé aux autres de le suivre lui suffit largement pour se dédouaner de tout ça. La vie est faite de choix, il avait fait le sien et les autres le leur. Finalement, qui avait eu raison ? C'était lui, tout le monde serait en vie s'ils ne seraient pas allé dans cette putain d'église. Comme si un lieu sacré pouvait protéger quiconque des morts vivants... Foutaise !

Ainsi, elle lui dit clairement qu'il n'est pas digne de confiance. Jav' ne se vexe pas, mais il la trouve injuste. Au fond d'elle même, il pense qu'elle doit savoir qu'on peut lui faire confiance, si ce n'était pas le cas, Ash n'aurait jamais engagé un type comme lui dans la bande. Même avec Spoon avec qui il ne s'entend pas toujours très bien, la confiance est là. Il est digne de confiance, ce sont les autres qui ne l'écoutent pas. Le jeune homme préféra rester silencieux, répondre ne fera qu'envenimer les choses et il n'a pas vraiment envie que ça se détériore plus que ça. La suite ne fut pas mieux, l'accusant lui tout autant que les autres d'être genre indigne de confiance. Résultat, il a le droit à un autre coup, décidément, elle lui en veut et pour couronner le tout un coup de pied. Hey, ça suffit à bien faire là ! Voilà qu'elle lui tourne le dos et commence à partir. Comme un con, il reste là, ressentant la douleur des coups qu'elle lui a donnés. Il ne sait pas s'il doit la rattraper ou la laisser partir. Ce dont il est sûr, c'est qu'il n'a pas envie d'être son ennemi ou tout simplement en mauvais terme avec elle. Il fait quelques pas pour la rattraper, laissant toutefois une certaine distance de sécurité entre eux. "Morgane ! S'il te plaît... je sais que je suis un connard, que j'ignore comment me comporter avec les gens. Je..." Il soupira, c'était finalement plus difficile que prévu de trouver les mots. "Je n'ai jamais voulu te blesser. Mes décisions sont contestables, je sais et c'est ton droit de m'en vouloir. Mais tu ne crois pas que vis à vis de la situation du monde actuel... il y a des choix que tu fais d'instinct sans vraiment y réfléchir ?" Malgré ses paroles, ça n'excuse rien et il le sait. "Sache que tu pourras toujours compter sur moi, pour quoi que ce soit !" Les paroles du jeune homme étaient sincère, mais elle pourrait tout aussi bien ne pas le croire car elle n'en a pas envie. Quoi qu'il en soit, il devait le dire.





_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

[Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  VRKokp0
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent    [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  EmptyMer 11 Mai - 20:14

Javik a réussi une fois de plus à attendre à mes yeux ce qui doit être l'objectif de sa vie : me pourrir la mienne. Il y arrive à tous les coups. Chez quelqu'un, d'autre, ça pourrait être charmant, provoquer quelque chose de tout feu tout flamme. Mais pas avec lui. Il y a toujours quelque chose. Il ressemble un peu à mon cousin Thomas en fait. Je suis incapable de garder mon calme bien longtemps avec lui, mais je suis tout autant capable d'exploser l'instant d'après. Je ne peux pas rester de marbre, pas avec de telles personnes. Je finis par claquer la porte avec violence, même si ce n'est qu'au sens symbolique. Je tourne les talons et furieuse, me dis que je devrais vite reprendre le chemin de notre campement, avec cette foutue fabrique. Javik croit sans aucun doute que je nourris encore quelque foi à l'endroit des licornes ou du père noël. Mais tout ça, j'y crois plus depuis longtemps. Comme je ne crois ni aux histoires, ni aux fins heureuses. La vie est une chienne. Et les gens comme Javik contribuent à vous la rendre impossible.


Les gens comme moi.


Je l'entends m'emboîter le pas et je me rends compte que mes poings se serrent, que mes mitaines de cuir crissent. Je suis prête à me battre si cet empaffé me cherche des noises. Et voilà qu'il m'appelle, me dit même « s'il te plaît ». Et voilà quoi. Et qu'il est un connard, et qu'il ne sait pas y faire. Il veut quoi, que je pleure sur son sort de misérable traître, que je lui avoue que moi, je me sens parfois horriblement tiraillée par tout ce que j'ai fait, par tout ce que je pense à faire, en permanence. Il ne comprendrait pas. C'est Javik. Il me dit ce que je veux entendre. Ni plus, ni moins. Que je peux compter sur lui ? Je me détourne, furibonde. J'en suis bien au delà de le frapper. Je lui jette un regard profondément blessé.



| Mais vas te faire foutre ! On sait très bien, tous les deux, que tu m'abandonneras moi plutôt que courir le moindre danger. On sait tous les deux que ta pétasse, tu lui sacrifierais tout, alors que moi, je suis celle que tu plantes au milieu de nulle part avec des foutus. Je ne veux plus jamais te voir, maintenant tu te tires, ou mes potes vont te descendre, sale enfoiré! |


et je le plante là, furieuse. Si furieuse qu'au bout de quelques dizaines de pas je m'essuie le coin des yeux d'un geste rageur. Et je fais tout pour le semer, au plus vite. Casse toi maintenant, la prochaine fois je te tue.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent    [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  EmptyVen 13 Mai - 11:31

Ce n'est pas aujourd'hui qu'il y aura une quelconque réconciliation entre Javik et Morgane. Quoi qu'il dise elle lui en veut, beaucoup... beaucoup trop. Franchement, elle fait vraiment trop de cinéma et même si c'est salaud de penser ça, il s'en contre fou. Il s'est expliqué, il a dit ses raisons et jamais il n'a empêché qui que ce soit de le suivre. Peut-être qu'elle n'est tout simplement pas capable d'assumer ses choix. Oui, ça doit être ça, elle s'en veut et pour la peine, elle rejette la faute sur lui. Ceci pourrait être un comportement typiquement féminin. Eh bien, qu'elle continue à faire son caprice. Un jour ou l'autre, elle comprendra peut-être, du moins il espère. Il ne va pas lui courir après éternellement. Même en insistant encore, ce qu'il se prend dans la tronche lui fait clairement comprendre qu'insister ne le mènera à rien à moins qu'il ait simplement envie de s'en prendre encore une dans le visage. L'air désolé, déçu, il l'observe s'éloigner et soupire. "Fait ce que tu veux ! Mais ne vient pas me le reprocher après. Car là, ce n'est pas moi qui t'abandonne. C'est toi qui le fait. Tu pars en toute connaissance de cause !" Ce n'est pas vraiment une critique, plus une observation, car il n'a pas envie de porter une fois de plus le chapeau.

Après ses paroles, il fait demi-tour, il n'a plus rien à faire ici. Si tel est son choix, que Morgane retrouve les siens et qu'elle se débrouille avec eux. Intérieurement, il est contrarié, ça l'emmerde qu'on puisse lui résister, oser le défier, mais c'est Morgane, certainement l'une des rares personnes à pouvoir le faire sans craindre de se faire péter la gueule. En rentrant, il se demanda s'il avait fait le bon choix... les bons choix ? Miria ? Morgane ? Le groupe ? La fuite ? Est-ce que ça vie serait différente s'il serait resté avec les autres ? Impossible de trouver une réponse, de toute manière ce qui est fait ne peut plus être changé. Avant de retrouver ses amis, il s'arrêter et s'adossa à un arbre avant de se laisser glisser sur le sol. Pour le moment, il voulait être seul, pour réfléchir ou juste faire le vide un moment, pendant un instant de calme avant que la tempête ne recommencer à souffler sur eux.

[Fin pour Javik ! Merci pour ce RP :D]






_________________
In the deep
Les règles morales sont, chez l'être doué de raison, l'équivalent pratique des règles de l'instinct. Seules elles permettent la survie.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr

[Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  VRKokp0
Javik Lawson

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 26
Javik Lawson
Messages : 5602
Membre du mois : 0
J'ai : 29 ans
Je suis incarné(e) par : Bob Morley
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Lucky Luke
Mes hauts faits : [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  Surviv10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent    [Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent  Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé - Livre I]Partir à l'aventure pour fuir le présent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» [UPTOBOX] Cheval de Guerre [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Rive Nord, Trois-Rivières, Canada
 :: Le Nord de la Ville :: Les Forges de Saint-Maurice
-
Sauter vers: