AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
"faded" eliott
MessageSujet: "faded" eliott   Mar 25 Juil - 19:08

J'avais suffisamment roulé sur cette moto pour savoir que les pertes d'impulsion n'étaient pas un bon présage. Je risquais à tout moment de me retrouver en panne et si j'avais quelques éléments dans mon sac, il n'y avait rien pour régler ça. J'avais déjà vérifié si les bougies était en cause et ce n'était pas le cas, j'avais peur que le tamis du réservoir soit trop encrassé et j'avais réellement besoin de trouver un endroit pour nettoyer tout ça. Faire une vidange et démonter le robinet ne serait pas simple si j'avais des rodeurs au cul. Alors j'avais roulé, m'arrêtant à chaque moto sur la route pour voir ce qu'il y avait à prendre. Mais aucun tamis en état, rouillé par le temps ou tout simplement mort. J'avais déjà du mal à trouver à manger, si je devais en plus commencer à fouiller chaque recoin pour préserver mon moyen de locomotion… Je n'étais pas sauvé. Je venais de fouiller une énième maison, ou j'avais trouvé une boite de salade de fruit, qui avait été mangé sans sommation au passage, lorsque je trouvais sur une table une carte de visite d'un garage situé non loin d'ici. J'avais plus de chance de trouver ce que je voudrais la dedans. Reprenant dès lors ma route, j'avais bien du prendre une heure, voir deux, pour éviter de rameuter tout le quartier. Le bâtiment semblait à l'abandon et aucun moyen pour moi ce savoir ce qui s'y cachait, les fenêtres étaient recouverte de journaux ou de peinture m'indiquant que l'endroit avait déjà servit à cacher quelqu'un. La porte de devant étant de toute évidence verrouillé, il était inutile de forcer. J'allais réveiller le quartier. Cachant la moto sous des branchages, je gardais mon sac sur le dos et la hache dans ma main pour faire le tour et trouver une porte plus fragile, plus sensible. Sans doute trop car il me fallu qu'un coup d'épaule pour l'ouvrir. Bloquant tout claquement, je l'a refermé, sans la bloquer en cas de fuite nécéssaire. Les lieux semblaient habiter, mais le risque que l'habitant ne soit plus civiliser était trop grand. Sortant ma lampe torche, j'éclairais les zones d'obscurité jusqu'à voir un casier de pièce au loin. M'y dirigeant à pas de loup, mon attention fut happé par ce qu'il y avait au mur. Des dessins, beaucoup de dessin. Certains portrait me rappeler des gens. Si je n'avais pas été ici, j'aurais même pu croire qu'il s'agissait d'Ethan, et même de sa belle mère parfois. Et puis mes doutes se dissipèrent lorsque je vis un autre croquis. Moi. Il y a longtemps, mais c'était moi. Prenant le dessin du mur, je finis par retrouver des scènes de vie, comme si les choses avaient été imaginé, pensé. Mais jamais Eliott. Je ne saurais pas la reconnaitre de toute façon, la dernière fois que je l'avais vu, elle avait même pas 13 ans…

« Eliott… »

Je finis par poser mon sac, le dessin dessus. Mon coeur commençait à battre bien plus vite. Elle était toujours dessiné, j'en avais une pelle dans mon sac à force d'en recevoir en prison. C'était impossible, vraiment, irréel même. Elle ne pouvait pas être la. Sortant la hache, je continuais à éclairer les zones sombre du bâtiment, la journée ayant trop avancé pour que la lumière demeure forte.

« Ethan ?! Ashley ?! »

Criais-je à moitié dans le bâtiment. Si ils étaient là, elle y serait non ?

« Eliott ! »

Appelais-je un peu plus fort. Et puis un bruit, venant d'une pièce reculé. M'y avançant, j'ouvris la porte avant de constater qu'il n'y avait personne, du moins personne de visible. Et le stresse faisant, je ne prenais pas le temps de regarder derrière la porte, ni même sous le bureau. J'étais épuisé pour tout ça. Fatigué de courir après un fantôme et pourtant je ne pouvais pas arrêter. Appeler une nouvelle fois ? Non je prendrais trop de risque, si des morts trainaient non loin, je ne pouvais pas prendre le risque de les faire venir ici. Commençant à avoir du mal à respirer, je pris le chemin de mon sac, sortant la moitié des choses pour prendre les dessins abimé par les pliures. Les posants sur les murs, je comparais les traits, les signatures. Je n'avais aucun doute sur qui avait fait ça. C'était bien elle. Putain Eliott où es-tu.

_________________
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Messages : 20
Membre du mois : 0
J'ai : 32 ans
Je suis incarné(e) par : Chris Hemsworth
Crédit(s) : Schizophrenic
Je suis un(e) : Batman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: "faded" eliott   Dim 30 Juil - 11:13

Je grimace en regardant le moteur. A dire vrai, je sais même pas comment on a réussi à la faire tenir pour rentrer jusqu’ici, parce que même avec l’adhésif, ça reste…. merdique. Il fallait qu’une balle la touche. Ouais, j’aurais dû m’en douter, mais merde, je m’en suis même pas vraiment servie de cette merveille. Bon, y en a eu plusieurs, de balles, mais les autres, c’est juste de la carrosserie, ça se répare facilement. Mais bordel, il faut un carburateur. Un putain de carburateur. Comment tu veux que je trouve ça pour cette caisse sérieusement ? J’ai déjà eu un mal de chien à trouver quelques petites pièces et… Je lance la clef contre le mur de colère et me passe la main dans les cheveux. Fait chier. Ouais, je sais. C’est pas grave, c’est qu’une caisse, on a retrouvé tout le monde saint et sauf, c’est le principal. Enfin, sains et saufs ou presque. Sauf l’autre simplet. Forcément. En même temps, il serait pas parti comme ça, comme un abruti, tout seul, ça serait jamais arrivé. Ouais, je sais. C’était pour aller chercher Zak, blablabla. Conneries. Pour pas me mettre en danger. Dans le genre d’excuses bidons qui me saoule… Non, le pire, c’est que je suis sûre que c’était vraiment pour ça. Et ça m’énerve encore plus. Comme si j’avais besoin d’être protégée. C’est juste horripilant d’être considéré comme… Je ferme les yeux et inspire. Non, c’est juste parce qu’il tient à moi et qu’il veut me protéger… alors pourquoi il pige pas que je veuille pas qu’il lui arrive un truc de son côté ?... Parce que je lui ai pas vraiment dit. Enfin si, je lui ai dit que je tenais à lui. Mais je suis pas persuadée qu’il me croit réellement. Et puis surtout, je crois que c’est un peu plus que ça…
Je soupire et vais chercher un chiffon pour me nettoyer les mains. Et quoi qu’il en soit, pour résumé, rien de tout ça ne serait arrivé si les Griffin se comportaient moins comme des cons. Zak me fait la gueule, je crois, mais je m’en fous. Il a mis tout le monde en danger pour des piles. Des piles ! Sans déconner, il faut être un peu demeuré non pour se mettre en danger et se barrer comme ça pour des piles putain. Donc il méritait carrément la soufflante qu’il s’est prise, et encore, j’ai été vachement gentille je trouve. Tout comme avec Ethan. Je me ramollis en vrai, en restant avec eux. Ou c’est parce que je tiens à eux. C’est possible aussi. Mais c’est nul.

Je me fige en entendant du bruit à l’extérieur. Et pas juste des pas comme le ferait un zack. Et merde. Je ramasse mon sac en silence et recule en me rendant compte que je suis trop loin de la porte de devant. Ma batte serrée fermement d’une main, je me réfugie derrière la porte du bureau. Merde. Et j’ai pas pris le flingue, Ethan va me tuer. Okay, si je meurs pas avant on est d’accord. Je me penche pour essayer de voir un peu par l’entrebâillement une fois que la porte à été défoncée. Seul. Okay, s’il est vraiment seul, je peux m’en sortir. Je me fige quand il s’arrête. Il m’a entendu ? Non, il regarde juste les dessins. Quelle idée à la con j’ai eu putain. Ma mâchoire se crispe alors qu’il y touche. Mais de quel droit il pose ses gros doigts dégueulasses sur eux ?
Et je cesse de respirer, me radossant au mur en silence, les yeux écarquillés. Comment il connait mon nom lui ? Je ferme les yeux, sans oser bouger, respirant à peine. Réfléchis. Ethan l’a dit quand on l’a récupéré, mais ils étaient tous morts non ? Ou y en a un qui nous a suivi et ils ont trouvé ça drôle ? Et je rouvre les yeux. Non. Nonnonnon. Aslhey était pas là, comment ils pourraient savoir, et j’ai rien noté sur les dessins, pas de noms ni rien en tout cas. Le Moulin. On y était tous les trois. Alors quoi ? Y en avait un planqué dans un coin ? Un du groupe de ceux que j’ai tué ou ceux qui étaient dehors ? Je me mords la lèvre. On a dit qu’on y pensait plus et qu’on ne revenait pas dessus. T’avais pas le choix, tu pouvais pas faire autrement, sinon, c’est eux qui nous auraient tué. Ça va aller. Et là, tu comptes faire quoi ?

Et à nouveau, ma respiration cesse, même si mon cœur bat à tout rompre, raisonnant dans l’espace qui m’entoure. Enfin, non, pas en vrai, j’espère pas. Mais le grincement de la porte, ça il l’a entendu. Mais il fouille pas. Mais merde, c’est qui ce mec débile ? Bon, d’accord, s’il est vraiment tout seul, ça expliquerait qui lui manque une case, mais pas qu’il connaisse nos noms.
Et je sens cette peur terrible et profonde qui m’envahit. Genre celle que les paranoïaques doivent connaître et qui les rend dingues. Je pourrais rester planquée et attendre qu’il parte, parce qu’il va partir. Ouais, sauf que je suis pas sage et raisonnable. Alors je le suis en silence, et je lève ma batte en m’arrêtant juste derrière lui, mon attention rivée sur sa tête.

« T’es tout seul ? Tu fous quoi ici ? Et bordel t’es qui ? » Je le fixe, la mâchoire crispée et le visage fermé. « Et t’avise pas de bouger ou de tenter de sortir une arme, ta mâchoire aura disparu avant que tu puisses. »

Sale connard. Je reste derrière lui, ni trop loin, ni trop proche, juste assez pour que ma batte puisse lui défoncer la tête. Même si ça me ferait chier pour les dessins ouais.

_________________
I'm still breathing
Don't talk, just act. Don't say, just show. Don't promise, just prove.©️ by anaëlle.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Messages : 1185
Membre du mois : 0
J'ai : 26 ans
Je suis incarné(e) par : Margot Robbie
Crédit(s) : Shereen - Anaëlle
Je suis un(e) : Xena
Vos Liens :

Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: "faded" eliott   Lun 31 Juil - 5:10

Une voix, une simple voix se dressait dans le silence. Raide face à cette arrivée que je n'avais pu prévoir, je ne bougeais plus. SI j'étais seul ? Oui. Ce que je foutais ici ? Je cherchais une femme qui devait être morte depuis des mois et qui pourtant semblait avoir déjà posé ses valises ici. Qui j'étais ? Un mec perdu de toute évidence. Elle me menaça bien rapidement, d'une voix tendu. Elle était armée, visiblement mais rien qui pourrait vraiment m'arrêter si je le voulais. Cette voix, j'aurais pu la reconnaitre si seulement je n'étais pas si fatigué, si à genoux d'avoir tant cherché sans jamais la trouver. J'aurais pu agir autrement. Mais j'étais dans une position trop délicate pour faire quoi que ce soit. Alors je levais les bras en signe de reddition. « Je ne vous veux aucun mal. », soufflais-je calmement avant de jetais un regard en arrière. Elle n'était pas bien grande. Tous le monde était petit par rapport à moi en même temps. Je devais faire plus d'un mètre quatre vingt dix aujourd'hui, tout le monde était plus petit que moi. Je devais jouer rapidement. Je ne pouvais pas la laisser me menacer et j'avais besoin de réponse. Pivotant alors sur moi-même, j'arrêtais la batte qu'elle tenait dans les mains avec une seule des miennes. J'avais toujours de la force, il fallait comprendre que malgré le manque de nourriture, j'avais continué à entretenir une certaine forme physique, sachant que je ne pourrais pas vivre sans ça, pas en étant seul. « Je cherche simplement ma soeur. », la fatigue, la faim, le désespoir, tous ça ne me permettait pas de réaliser pour le moment. Lâchant sa batte, je lui faisais comprendre que je n'étais pas contre elle. Quelque chose clochait chez elle, elle me semblait bien trop familière.

« Ces dessins ont été fait par ma soeur », déclarais-je en désignant ceux du mur avant de reprendre ceux qu'elle m'avait envoyé en prison. « C'est de elle. Elle a été ici et… », et il était temps de brancher les quelques neurones que j'avais encore. La fixant avec un peu plus d'insistance, je commençais à reconnaitre ma mère. C'était elle qui m'avait donné ces cheveux blond, et elle, elle avait ce visage, le même que ma mère. Les mêmes yeux que mon père. Non. Reculant de quelques pas, je finis par buter sur une caisse qui me permit de m'appuyer. J'avais besoin d'un instant, juste un instant. « Tu ressembles à maman Eliott… », finis-je par souffler visiblement trop choqué pour en dire plus. J'y étais arrivé. Elle était là. Ça ne pouvait-être qu'elle. Il n'y avait presque aucun doute la dessus. Elle était en vie et étrangement maintenant, j'avais peur de m'approcher d'elle. Je l'avais trahit, abandonné, et je venais de passer tant de mois à la chercher qu'elle ne pourrait pas m'accepter comme ça. Je l'avais laissé seule. Mais elle avait survécu. Elle était vivante.

_________________
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Messages : 20
Membre du mois : 0
J'ai : 32 ans
Je suis incarné(e) par : Chris Hemsworth
Crédit(s) : Schizophrenic
Je suis un(e) : Batman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: "faded" eliott   Mar 8 Aoû - 23:30

Je me dis qu’Ethan va encore me faire la morale si je lui raconte ça, sur le fait de sortir seule, blablabla, la prudence, être moins tête en l’air, blablabla… Quoique en l’occurrence, il a pas intérêt de l’ouvrir à ce sujet en fait, surtout pas en ce moment. Sinon, je lui pokerai encore la jambe. Mais j’ai quand même pas envie de lui dire, même pas parce qu’il va s’inquiéter, mais pour pas lui donner raison. Enfin non, j’ai pas envie de l’inquiéter non plus en vrai. Ou de le décevoir parce que j’en aurais fait qu’à ma tête et que j’aurais pas été prudente. A quel point c’est pathétique de se dire tout ça plutôt que de songer que je suis dans la merde ?... Ouais, on est d’accord.
Alors oui, le mec est plus grand que moi, et plus costaud, n’empêche que ça change rien. C’est chez moi, chez nous... Y a que Zak qui peut y venir, genre un peu. Et puis, j’ai déjà prouvé que j’étais capable de me défendre et de… faire le nécessaire quand il fallait. Sauf que ouais, j’étais pas toute seule à ce moment-là. Et je me dis que j’aurais dû frapper et poser les questions après. Il serait pas forcément mort, pas vrai ? Faut croire que j’ai encore un peu de sens moral ou de conneries du genre. La merde quoi. Je me crispe quand il lève les bras et prend la parole. Ça sert à rien de poser des questions, forcément qu’il dira pas s’il veut m’enlever, me torturer, me sauter dessus… J’aurais presque envie de le croire, ça m’éviterait de me poser des questions et de me demander ce que je vais faire de lui. Parce que là, ma planque est foutue si je le laisse, pas vrai ? Mais je peux pas non plus buter quelqu’un juste pour ça. C’est pas non plus la régie, même si c’est trop près et… Et j’hésite trop. Résultat quand il se retourne, il arrête la batte d’une main. Je suis sûre que si j’avais été plus rapide…

Mon cœur loupe un battement et je le fixe, les yeux un peu écarquillés. Je fais un pas en arrière quand pourtant il relâche mon arme. C’est quoi son truc ? Mes mains serrent encore davantage le manche alors que je reste les yeux fixés sur lui. Je m’apprête à secouer la tête. Pas de sœur. Ash n’a pas de frangin, Charisma non plus. La seule qui en a… avait un, c’était Marina… Alors qu’il aille se faire foutre ailleurs.

« Personne n'a de frangin manquant ici. Alors je répète, qu’est-ce que vous voulez bordel ? »

Je vais être obligée de trouver un autre endroit putain, et je sais même pas si je pourrais récupérer la batmobile, pour le peu qu’on soit espionné… Et si je suis suivie jusqu’à la planque hein ? Merde.
Et si j’étais immobile, sans trop savoir quoi faire, je me fige totalement, cessant même de respirer un moment. Non. Non, ça pouvait pas être aussi simple. Non. Une partie de moi commençait tout juste à accepter, à faire son deuil, à vouloir faire entendre que je le verrais plus, que… ma respiration revient, courte, hachée. Respire. Lentement. Ce que je m’efforce de faire tant bien que mal. Mais ça peut pas être lui. Je me disais que le pire serait d’être torturée ou je sais pas quoi, mais en fait la torture psychologique, c’est vachement plus efficace ouais.
Je lui rends son regard, alors qu’il me dévisage. Je sens les larmes me monter aux yeux quand il recule, visiblement aussi perdu que moi. Ou choqué, je sais pas. Sauf que non. Je veux pas. J’inspire et me redresse, sans lâcher ma batte, ravalant mes larmes, la mâchoire crispée. Sauf que… mes pupilles se dilatent et je secoue la tête.

« Vous êtes qui ? T’es qui bordel ? »

Non, je crie pas, pas encore, j’élève juste un peu la voix. Et je sais, je sais qui il est. Je commence à tilter aussi. A me dire que… que quoi ? Bordel, il a autant de barbe qu’Ethan il y a quelques mois, et ça fait plus de 10 ans, c’était un môme et là, il est trop vieux, il est… comment je pourrais reconnaître… l’angle de la mâchoire que j’aperçois là, le regard bleu glacier perçant…
Je fronce les sourcils, refusant d’admettre qu’une première larme vient de couler sur ma joue, et je reprends d’une voix froide, presque détachée.

« Le chien. On avait un chien à la maison quand on était petits. Comment il s’appelait ? »

Ça peut pas être lui. Il peut pas être là. Oh merde, il a reconnu Ethan et Ash. Non, je vais pas rire parce je me demande soudain comment il va réagir quand il saura pour nous deux, vu qu’il avait déjà cogné Ethan pour un bisou il y a 15 ans…
Je suis partie. J’ai quitté son appart. Je l’ai pas retrouvé. Pire… j’ai même cessé de le chercher… comment je pourrais lui dire ça ? Comment je pourrais tout lui raconter ? Comment je peux lui avouer tout ça ? Merde. Non, le pire, c’est que je commence à ressentir de la colère, sans trop savoir pourquoi, ni trop contre qui. A quel point la colère c’est mieux que le reste ? Et si c’est vraiment lui, genre pour de vrai de vrai… Je fais quoi ? Hein, dis ? Je fais quoi ?...

_________________
I'm still breathing
Don't talk, just act. Don't say, just show. Don't promise, just prove.©️ by anaëlle.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Messages : 1185
Membre du mois : 0
J'ai : 26 ans
Je suis incarné(e) par : Margot Robbie
Crédit(s) : Shereen - Anaëlle
Je suis un(e) : Xena
Vos Liens :

Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: "faded" eliott   Lun 21 Aoû - 11:00

Personne n'avait de frère manquant ici. Pendant une seconde j'y crus et puis je finis par faire le lien, on était pareil, à l'exception faite qu'elle tenait de notre mère et moi de notre père. Je finis d'ailleurs par lui souffler avant de reculer. Butant sur une caisse qui me permit de m'appuyer alors que je réalisais lentement que tout était fini. Elle était vivante. Qui j'étais ? Elle n'y croyait pas, et le temps et cette saloperie n'avait pas non plus aidé à me reconnaitre. « Sidney Lancaster », répondis-je calmement en levant les yeux vers elle. Elle commençait à pleurer, même si elle luttait, une larme avait perlé le long de ses joues alors que ses yeux s'étaient rougi. Elle demanda alors le nom du chien, fronçant légèrement les sourcils, je voyais ou elle voulait en venir. Bien essayé, plusieurs serait tombé dedans. « On avait pas de chien, papa serait mort de ça si on en avait eu un. Il supportait déjà pas celui du voisin quand on était dehors. », il devait y avoir un truc dans l'air. C'était obligé.

« J'ai tué une gamine bien avant que les morts se relèvent. J'ai percuté une gosse en pleine nuit. J'étais tellement bourré que j'aurais jamais pu l'éviter. J'ai appelé les flics et les secours en sachant que c'était trop tard. J'ai prit 12 ans, et finalement j'ai passé que 10 ans en prison. Je t'ai abandonné. J'ai fait le con et je t'ai laissé seule. J'avais promis de toujours être avec toi, et j'ai mentit. », je savais pas vraiment comment la convaincre en soit. Je n'étais plus un jeune adulte, je n'étais plus un ado. J'avais grandit et si j'étais certain que c'était bien elle, ça pouvait ne pas être réciproque. Trop de désillusion déjà. « Donnes moi une bonne raison de connaitre tous ça sans dire la vérité ? », mais surtout quel aurait été l'intérêt en soit. Savoir tout ça n'avait pas la moindre valeur, si ce n'est elle. Et je ne pensais pas qu'il y ait grand chose à lui prendre. Tous ayant déjà été prit lors de la chute de l'humanité. Il ne restait plus que ça. La vérité, la franchise. Je l'avais laissé tombé, à vrai dire, savoir qu'elle était vivante me suffisait déjà. Elle me montrait qu'elle savait s'en sortir, même si le destin avait poussé mes pas ici. Elle saurait sans sortir sans moi, car j'avais déjà trop abandonné. Elle aurait tous les droits de me mettre dehors. Car je n'avais aucun droit sur tout ça. Sur ca vie. J'avais été le pire des frères. Si j'avais su rester tranquille ce soir la, j'aurais pu être là, la protéger, la rendre peut-être moins méfiante du monde. Mais j'avais merdé, j'avais eu du sang sur les mains, le sang d'innocent. Et j'avais laissé son enfance devenir autre chose. J'avais merdé.

_________________
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 30
Messages : 20
Membre du mois : 0
J'ai : 32 ans
Je suis incarné(e) par : Chris Hemsworth
Crédit(s) : Schizophrenic
Je suis un(e) : Batman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: "faded" eliott   Mar 29 Aoû - 14:30

Non. Non, non et non. Ça pouvait pas, c’était simplement pas possible. J’étais partie trop loin, on était allés beaucoup trop au nord pour que quelqu’un nous retrouve. D’accord, les Griffin séniors avaient bien retrouvés les gamins comme ça… Enfin, Ashley du moins… Hum… Mais eux avaient eu les mots laissés par le simplet. Comment ce serait possible que quelqu’un qu’on connaissait puisse arriver au même endroit que nous, comme ça, par hasard ? Pourtant, mon cœur s’arrête en entendant son nom. Il a pas le droit. De me dire que je ressemble à maman alors même que je suis incapable de me souvenir de son sourire. De me regarder comme ça, si calme, l’air à la fois choqué et rassuré et je ne sais quoi, alors que c’est pas du tout logique ou cohérent. Et toute façon, ça peut pas être lui. Il était tout seul. J’étais pas là. Ethan non plus. On l’a juste laissé tomber. Oublié. Il connait son nom, mais ça peut pas être lui. Pas ici, pas après tout ça.
… Il a le même regard et la mâchoire de l’homme que j’ai en photo dans mon portefeuille, qui nous tient mon frère et moi dans ses bras en riant aux éclats. Je veux pas pleurer, je déteste pleurer. Ça sert à rien, ça signifie simplement qu’on est fragile, qu’on ne va pas bien, qu’on a besoin d’être rassuré, de quelqu’un, ou des conneries du genre. J’ai pas besoin d’aide. Je suis pas impuissante ou faible, j’ai dépassé il y a bien longtemps déjà. Ma mâchoire se crispe et je relève les yeux, le défiant du regard. Je suis plus forte que ça. Sauf que…

Je reste le regard rivé au sien. Mais ma batte redescend lentement, avant de tomber au sol, et mes lèvres tremblent alors que je cligne des yeux, chassant les larmes qui s’y trouvent. Pas pleurer. Ne pas… je fais un pas vers lui, le détaillant bien plus que jusqu’alors, secouant la tête, les sourcils froncés, m’arrêtant alors qu’il reprend la parole. Oh seigneur.

« Sid... Sidney… ? »

Ce n’est qu’un souffle incertain et hésitant, alors que je m’approche encore un peu. Ça peut pas être lui… Pourquoi pas ? Et puis de toute façon, personne ne pourrait savoir tout ça, pas vrai ? Personne ne saurait, ni pour le chien qu’on a pas eu, ni pour la gamine, ni… pour la promesse.

« Vous êtes nul pour les promesses les simplets, faut éviter d’en faire. »

Je frôle sa joue du bout des doigts, refusant encore d’y croire, malgré l’évidence.

« Comment tu… Comment t’as fait ? Comment t’es arrivé ? T’es tout seul ? Comment… C’est vraiment toi ? Pour de vrai ? T’es vraiment là ? »

Et si jamais ? Et si jamais c’est pas lui ? Si jamais… Bien sûr que si c’est lui, tu le sais bien. Tu le vois, maintenant que tu le regardes pour de bon, il a changé, mais juste parce qu’il a vieilli. Et qu’il a passé des mois façon homme de Cro-Magnon… évidemment que je le vois. Mes bras passent autour de son cou la seconde suivante, le serrant contre moi, alors que je me retrouve à inspirer contre lui. D’accord, là, je peux pleurer non ? Trop tard pour se poser la question de toute façon, vu que je sanglote d’ores et déjà dans son cou. Je ne sais pas trop combien de temps je reste ainsi, à juste le garder contre moi, à attendre que mes pleurs se calment, à me répéter sans cesse qu’il est bien là, que je le tiens contre moi, que je le lâcherai plus, que je le laisserai plus, que je suis là. Enfin, je parle tout haut je crois, je lui parle à lui. Je finis par froncer les sourcils et m’éloigner de lui, juste pour le regarder.

« T’as une sale gueule. Je veux dire vraiment, pire qu’avant quoi. »

Je grimace un sourire entre mes larmes, que j’essuie du revers de la main. Je me redresse et vais chercher deux barres de céréales cartonnées sur le bureau, que j’avais ramené pour moi, et je les lui tends, le visage buté.

« Mange. Et j’ai du café aussi. Enfin, je peux en faire et… tu peux te reposer ici, mais… sinon, on est pas loin, on a des lits et de quoi manger, ou même lire, ou… des gens. Je… Tu pars plus hein ? Tu restes avec moi ?... Tu m’en veux pas… pas vrai ? »

Depuis quand j’ai une voix aussi pathétique et suppliante et tout moi ? Je veux pas qu’il me laisse. Je veux pas le perdre encore. Je veux pas…

_________________
I'm still breathing
Don't talk, just act. Don't say, just show. Don't promise, just prove.©️ by anaëlle.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Messages : 1185
Membre du mois : 0
J'ai : 26 ans
Je suis incarné(e) par : Margot Robbie
Crédit(s) : Shereen - Anaëlle
Je suis un(e) : Xena
Vos Liens :

Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: "faded" eliott   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
"faded" eliott
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eliott Tyler
» Toc, toc. C'est l'technicien. ft Eliott
» Eliott Martin Petit : Mauvais garçon
» Where are you now? So lost, I'm faded. (Lily)
» Présentation Eliott-so-Swagg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Rive Nord, Trois-Rivières, Canada
 :: Le Port de Trois-Rivières :: Batgarage
-
Sauter vers: