AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
[Terminé]Il arrive que le sourire et le rire fuient dans les ombres
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: [Terminé]Il arrive que le sourire et le rire fuient dans les ombres   Jeu 29 Déc - 10:59

Je pensais pas que ça pourrait autant l'énerver. Enfin elle râle souvent, c'est un fait, mais je pensais pas vraiment que ça pourrait lui faire péter un câble comme ça en fait. Bon à sa place j'aurais fait pire, comme je lui ai dit, pour autant, ça veut pas dire que ça aurait été une réaction intelligente. Ca se saurait si j'avais les réactions qui vont bien. Et pourtant, on arrive à discuter, plus ou moins. A gueuler ouais, c'est sûr, mais au moins ça sort, d'une façon ou d'une autre. Et puis, elle reste, toute fâchée qu'elle soit. Ok, je me retrouve à être obligé d'affronter la situation, ce qui est pas dans mes habitudes mais c'est pas comme si elle avait foutu en l'air les 3/4 de mes habitudes hein. Et que la fin du monde avait fait le reste du boulot. Donc j'essaie, même si je suis pas trop doué, même s'il y a encore masse de boulot et que je sais pas où on va, si on va quelque part. Je sais juste que je l'aime et que je veux pas la perdre. C'est une bonne base non ?

Alors j'essaie de détendre un peu l'atmosphère maintenant que le gros de la crise est passé. Bon, je m'y prends peut-être pas de la meilleure façon du monde mais ça se saurait si j'étais doué. Je la vois se crisper un peu plus mais je peux pas m'empêcher d'esquisser un sourire à sa répartie et de souffler, d'un ton amusé.

"Je sais que tu me gueuleras dessus jusqu'à la dernière seconde. Au moins, j'aurais toujours un truc à quoi me raccrocher."

Ouais bon, j'aurais pu dire autre chose mais on s'en fout, le but c'est de passer à autre chose. Et parler de Sid' est une meilleure idée même si ça soulève encore et toujours des trucs qui vont pas. Faut dire qu'on est sacrément doués pour ça. Je grimace à sa réponse mais je hoche doucement la tête.

"Ouais je sais. Même si c'est du en grande partie à mon talent pour les spectacles de marionnettes, mais on fait avec ce qu'on a hein."

Un jour, faudrait quand même que j'arrête de faire genre je prends tout à la légère. Parce qu'on sait pertinemment que c'est pas le cas, surtout elle qui me connait si bien depuis le temps. Et j'ai un bref sourire alors qu'on parle de Zak alors que je lâche, par automatisme.

"12 ans et demi. Il a 12 ans et demi."

J'aurais juste mis quoi, 6 mois ? un truc du genre, à me rappeler de son âge exact. Y a du progrès non ? Pour le reste, je vois pas trop quoi rajouter en fait. Elle comprend, c'est le plus important et je me demande vaguement si c'est aussi le cas pour Ashley. Faudrait que je lui en parle un jour, même si ça risque de pas être une partie de plaisir. Enfin, ce sera toujours moins pire que de parler du premier mec que j'ai pu tué. Ca date un peu certes et c'est pas un sujet que j'ai particulièrement envie d'aborder mais si ça lui fait du bien, pour elle, je le ferais. Pour le moment, ça a l'air d'aller alors, quand elle insiste pas, je préfère changer de sujet. Et elle a pas l'air de s'en plaindre, donc tout va bien.

"N'empêche que gentil ça peut vite être assimilé au brave gars un peu concon. Je préfèrerais être une emmerdeuse tiens."

Et je lui adresse juste un clin d'œil au reste de ses propos avant qu'on embraie sur mon foutu journal. Je sais même pas pourquoi je parle de ça en fait, même si ça me rassure qu'elle se foute pas de moi. Je frissonne quand elle embrasse ma mâchoire mais je réponds, le plus naturellement du monde alors que je lui jette un regard amusé.

"Ouais, je sais pas, on a carrément mieux à faire que ça. Mais oui, ça pourrait tuer Zak de rire, c'est clair. Et comment je fais pour être gentil alors ? Je sais pas si ça me fait du bien ou pas, mais ouais, j'aime bien écrire. Comme quoi…"

J'aime bien la voir froncer les sourcils alors, forcément, ça me fait marrer encore plus. Et ça me fait oublier le reste, comme d'habitude.

"Ca le regarde pas mais il veut le meilleur pour sa frangine. Et vu ce qu'il sait de moi, il pourrait à juste titre se dire que c'est pas un bon plan. Pour le reste… parfaitement c'est tout moi, tu crois quoi ?"

Repenser à la Californie, au monde d'avant, ça a quelque chose de surréaliste. Pas de désagréable hein, mais ça fait juste bizarre de me demander ce qui peut rester de tout ça et surtout, combien de personnes s'en souviennent. On doit plus être si nombreux que ça maintenant et ça me fait un peu flipper. Alors je secoue la tête, me focalisant sur elle et sur… ouais ok, mes bouclettes. C'est pas le sujet du siècle, je veux bien l'admettre mais ça me fait marrer, surtout vu ce qu'elle raconte.

"Ah et tu rêvais de faire quoi d'autre petite dévergondée ? Mais t'as tort pour la barbe, j'ai un look bucheron canadien qui est juste à tomber. Enfin, si ça me prive de bisous, je ferais un effort. Parce qu'il faut pas déconner."

Bon, une fois de plus, on est sur la corde raide, sans que j'arrive à piger pourquoi ce coup-ci. Donc, ça vient pas de moi. Enfin si, ça vient ptet de moi mais j'ai rien fait volontairement quoi. Bref, on oublie et on pense au reste. Même si penser commence à être sacrément compliqué. Faut dire que l'avoir tout contre moi comme ça, ça me donne des idées comme d'habitude.

"Bouillotte et doudou géant ? Rien que ça. Je suis vraiment multitâches on dirait. Mais ça me va moi, tant que t'es là."

Alors ouais, ok, ça sonne un peu pathétique, j'avoue. Mais c'est le cas pourtant. Et j'ai pas envie qu'elle commence à flipper parce qu'on dort ensemble. Même si là je pense qu'on est tous les deux focalisés sur autre chose. Et c'est pas plus mal.



_________________

   
   
Just relax, take it easy

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé]Il arrive que le sourire et le rire fuient dans les ombres   Dim 8 Jan - 19:55

Il me sourit et je me détends un peu. C'est affolant de me rendre compte qu'il lui suffit de me regarder comme ça, d'esquisser un sourire, pour que mon cœur justement s'affole. Et une petite partie de moi me murmure qu'y a que moi qui ai le droit à ça, à CE sourire-là, et ça, c'est plus que cool. Y a pas que ça, et heureusement oui, mais son sourire... Quand il sourit, même un peu, et que ses yeux pétillent, il est tellement à tomber... Non, je m'en rends pas compte seulement maintenant, je le sais depuis que j'ai 10 ans et je craque depuis presque aussi longtemps. Même quand j'étais en colère, que je lui en voulais vraiment, j'aurais été incapable de pas le trouver attirant. Mais ça va, lui ne semble pas s'en rendre compte, c'est toujours ça de pris. Il manquerait plus qu'il capte qu'il suffise qu'il fasse un sourire colgate pour que j'oublie tout... Bon, peut-être pas, parce qu'on a quand même gueulé, surtout moi là, et que j'ai fini par piger qu'il comprenait que comme ça ou presque, mais ça aide vachement trop. Même si là, il sourit alors qu'on parle d'un sujet que j'aime pas. Je le dévisage et grimace un sourire en haussant les épaules. Évidemment que je lui gueulerais dessus, ça le ferait peut-être réagir et... ouais bref, on oublie j'ai dit.
Et s'il grimace après, il acquiesce quand même. Tant mieux. Même s'il déconne à moitié je sais.

« Ouais, tes spectacles font tout, c'est vrai que sans ça, je passerais jamais autant de temps avec toi... »

Et que c'est ça qui me rend un peu accro, c'est bien connu...
Je le fixe amusée, les sourcils à moitié froncés, quand il rectifie l'âge du môme. C'est cool qu'il retienne ce genre de chose, vu le nombre de fois où moi je les avais repris lui et Sid au même âge. Parce que ça change tout, 6 mois, même si moi je précisais parce que je les avais en plus et pas en moins. Bref ouais.
Et on passe du coq à l'âne, avec des sujets moins joyeux, des trucs qui me travaillent, mais je vais pas l'emmerder plus que nécessaire pas vrai ? Surtout qu'y a suffisamment d'autre trucs dont on peut parler.
Je lui souris pour de bon.

« Les gens aiment pas les emmerdeuses... sauf ceux un peu simplets. »

Je lui souris. Bon, d'accord, en l'occurrence, y a que lui qui m'aime... Et mon sourire se fige une demi-seconde à cette pensée. Non, j'ai dit que je gérais. Et puis j'adore le sentir frissonner pour un simple bisou, alors on va pas se prendre la tête à nouveau.

« Mieux à faire ? Genre trouver de nouveaux déguisement pour tes marionnettes ? Si t'aime, c'est le plus important, comme moi avec mes dessins non ? C'est pas plus utile, mais j'en ai besoin, et j'adore ça... Quant à être gentil, je sais pas... J'ai le droit de le lire ? »

Je tente, j'ai le droit non ? Je m'en fous dans le fond ouais, et j'ai pas vraiment envie de le lire, c'est à lui, tout comme y a certains dessins qui sont cachés, juste parce que... je sais pas, c'est à moi. Et qu'y en a plus de Sid, ou de lui et Sid, que je ne veux bien l'avouer. Je veux pas qu'il se prenne la tête pour rien. Même si il se marre quand on parle de Sid justement. Je plisse les yeux.

« Et le meilleur pour moi, c'est toi. Qu'il s'avise de dire le contraire et tu seras plus le seul que je cogne... parce que c'est pas à juste titre. Et vous avez rien à dire en plus ! »

Je vais devoir m'énerver encore longtemps avec lui sur ça ? Je sais pas, mais c'est relou un peu, parce qu'il le pense vraiment. Idiot. Ouais, je sais. Lui se marre et moi je m'énerve seule, ça veut tout dire. Tout comme je peux un peu m'énerver seule quand il parle de la Californie, surtout que là, y a vraiment aucune raison, on parle juste des conneries qu'il a fait là-bas. Et donc de là, on arrive à ses bouclettes. Si, c'est super logique. Et je ris à mon tour en secouant la tête.

« Des bisous, c'est tout... Et peut-être aussi un peu de tripotage quand t'étais torse nu... Mais c'était des pensées sages !... Et le look bucheron canadien, c'est surfait... ça te va pas des masses... Alors des efforts oui. »

Il en fait déjà je sais. Il s'est rasé la toute première fois que je lui ai fait la remarque non ? Quand je l'ai soigneusement ignoré après le centre commercial... ouais, bon... C'est pas nouveau du coup, les yoyos sans raison avec lui. Et c'est pas nouveau non plus, de pas savoir me tenir avec lui.

« Rien que ça oui... Et je suis là, je suis même visiblement toujours là, donc ça va non ? »

Toutes les nuits. Et vu que j'ai pas vu les jours passer, c'est que c'est plutôt cool non ? Sans le coup de flippe, c'est que ça se passe même super bien en fait. En même temps, avec lui, c'est obligé. Je veux dire, à chaque fois qu'on est ensemble, le reste n'existe plus. Genre comme là.

_________________
I'm still breathing
Don't talk, just act. Don't say, just show. Don't promise, just prove.©️ by anaëlle.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Messages : 1185
Membre du mois : 0
J'ai : 26 ans
Je suis incarné(e) par : Margot Robbie
Crédit(s) : Shereen - Anaëlle
Je suis un(e) : Xena
Vos Liens :

Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé]Il arrive que le sourire et le rire fuient dans les ombres   Ven 13 Jan - 19:28

C'est fou comme les choses peuvent changer en si peu de temps. Il y a quelques mois à peine, elle m'adressait à peine la parole et je me demandais toutes les deux secondes quand est-ce qu'elle m'en collerait une. Bon, ok, sur les deux points, j'ai eu droit à des séances supplémentaires ces derniers temps mais bon, c'est plus vraiment la même chose non ?

Et puis, elle a l'air heureuse. Un peu. Autant qu'elle puisse l'être en se retrouvant coincée ici avec des gens qui sont même pas de sa famille. Je me dis que si elle était vraiment pas bien, elle se serait tirée. Alors ouais, ok, on est plus en mode survie qu'autre chose mais bon, la connaissant, c'est pas ça qui l'arrêterait. Sauf si elle espère que Sid' nous retrouvera. L'idée me déplait, qu'elle puisse juste attendre ça, alors je la chasse avant de balancer une énième connerie avec un large sourire.

"Je me disais bien que tu les adorais. J'ai travaillé des heures dessus en plus hein."

On continue de parler de tout et de rien, comme on le fait bien plus souvent qu'on voudrait le reconnaitre tous les deux et je secoue la tête, amusé, alors que j'effleure son épaule.

"T'es pas juste une emmerdeuse, c'est affreusement réducteur jolie blonde. Et oui visiblement les simplets aiment… bref… hum…"

Ouais, on va pas s'enfoncer hein. Ou cogiter sur le fait qu'elle vient de se figer, même une demie seconde. On a dit qu'on se prendrait pas la tête là-dessus. Tout va bien, je gère, blablabla… et je sais pas quelle autre connerie dans le même genre. Putain mais depuis quand je réfléchis autant moi ? Je deviens pire qu'une nana avec la fin du monde en fait Avant, j'étais basique, la fille me plaisait, y avait moyen, je me privais pas, sinon je lâchais l'affaire. J'ai pas souvenir de m'être autant pris la tête avec qui que ce soit.

… ptet parce que j'étais pas amoureux.

Ah ouais…

Merde.

Je secoue la tête et je me focalise sur elle, laissant filer un rire avant de hausser les épaules.

"Bah je comptais t'embaucher pour mon prochain spectacle d'ailleurs. Genre costumière et tout. Mais ouais, je me dis que c'est une occupation comme une autre et elle me vide la tête."

Quand elle demande si elle peut lire, je la fixe, un rien perplexe avant de souffler, pensif.

"Ouais, si tu veux. T'attends pas à de la super prose hein. Il est sous le lit, dans une caisse. Par contre, les photos qu'il y a dedans, elles y restent… et en parlant de ça. Je veux récupérer les autres."

Je lève les yeux au ciel quand on se met à parler de Sid' et à sa répartie. Et je laisse filer un silence devant sa mine boudeuse, me demandant si je continue de pousser le bouchon ou si je lâche l'affaire. Parce que là, elle a clairement l'air de pas apprécier. Pourtant, je sais que j'ai raison et y a rien qui me fera changer d'avis, quand bien même je suis amoureux d'elle. Ok, je vais arrêter de penser ça hein, je serais foutu de le redire tellement je peux être con.

"… bon on va pas tomber d'accord là-dessus je crois bien. J'ai quand même mon mot à dire parce qu'on est ensemble ou pas du tout ?"

Quoi ? Je sais, je prends le risque d'en prendre une. Mais quand même, question de principes, je vais pas lâcher le truc aussi facilement. Le reste est quand même plus marrant et j'arrive à raconter des conneries sans avoir à vraiment me forcer. Même si l'idée qu'elle ait pu me trouver à son goût quand elle était ado a quand même quelque chose de carrément improbable. Je me marre de nouveau et je la fixe, avec le regard pétillant.

"Oh je suis presque déçu. Des pensées sages, c'est nul. Et je sais pas, je m'adapte à mon environnement m'dame, histoire que si on croise un grizzli, il essaie pas de me bouffer en me prenant pour un touriste."

Bon de toute façon, ça fait un moment déjà que j'ai recommencé à me raser. Il a suffi d'une remarque. Même si je me rase pas de près, faut pas déconner non plus, mais elle aimait pas donc… oui, je sais, pas la peine de le redire. Alors je souris à sa réponse et j'effleure sa joue du bout des doigts en soufflant, à mi-voix.

"Ouais, t'es là…"


_________________

   
   
Just relax, take it easy

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé]Il arrive que le sourire et le rire fuient dans les ombres   Mar 24 Jan - 22:33

Je lève les yeux au ciel, avant de retrouver aussi vite mon sourire. Oui, c'est amusant, oui, en plus, il sourit. Je sais, j'ai déjà parlé de son sourire. Mais pour ma défense, je pensais pas y être aussi sensible et accro. Mais en fait, ça me rassure autant que ça me fait du bien de le voir comme ça. Même si je sais que ce n'est pas aussi facile, ni évident, et qu'il doit avoir autant de trucs qui tournent en boucle dans sa tête que moi. Bon d'accord, plus que moi le connaissant. Et si j'ai une idée concernant certains points, y en a d'autres que j'ignore je suis sûre. Et si je les connais pas, je pourrais pas l'aider... Ouais, faut déjà que j'arrive à lui parler du reste, donc ça laisse du temps. Et oui, c'est important évidemment, c'est un peu pour ça que je suis là non ? Enfin, ça fait partie du boulot de euh petite amie. Oui, un jour je m'habituerais à ça aussi, même si ce n'est qu'un mot. Tout ça pour dire, que je suis censée l'aider et tout autant qu'il m'aide non ? Au minimum on est d'accord. Bien plus parce que soyons francs, il est plus perturbé que moi mon simplet. Chut, on va dire que oui.
Et même si c'est pas vrai, et que je me prends la tête pour des trucs que lui gère totalement, comme le fait qu'il m'aime un peu trop... qu'il m'aime tout court, j'essaie de pas m'y appesantir, et je hausse un sourcil avec un sourire en coin.

« Encore heureux que je ne sois pas que ça, personne me supporterait, même pas toi... Ou c'est le côté blonde qui aide tu crois ? Ça t'aide toi ? »

Mon sourire s'agrandit alors que je le regarde. Mais si il est un peu blond encore. Et y a 10 ans, il aurait pu faire le surfeur à Haiwai quoi, donc ça marche. Surtout quand il rit d'ailleurs...

« Sans déconner ? Costumière ? Officielle ? J'aurais droit au statut d'artiste indépendant aussi ? J'ai carte blanche ? »

Non, je sais pas coudre suffisamment bien pour faire des vrais trucs classes. Mais c'est d'autant plus drôle. Et je le dévisage, avant de pencher la tête sur le côté.

« J'ai toujours aimé ta façon d'écrire. T'écrivais bien tu sais. Et non. C'est à toi, c'était juste une question comme ça... Par contre... » Je plisse les yeux. « Quelles photos ? T'as trouvé quoi ? Et tu veux récupérer quoi ? »

Je lui ai piqué des photos ? J'aurais fait ça moi ?... Possible... Surtout si c'était des photos de moi. Et il est chiant. Sid serait aussi chiant ? Avec lui ? Pour nous ? Pour moi ? D'accord, c'est fortement possible. Mais lui là... Ma mâchoire se crispe un peu. Je vais quand même pas m'énerver, si ? Mais c'est franchement relou qu'il s'imagine pas assez bien. Est-ce que je le fais moi ?... Ouais, mauvais exemple...

« Non, t'as rien à dire pour ça. C'est à moi de décider ! Sinon, je peux aussi dire que tu mérites mieux... Une fille moins emmerdeuse, plus sympa, plus attentive, plus jolie... Je continue ou tu préfères être le seul à avoir ton mot à dire ? »

Je le fixe, avant de secouer la tête. Sérieusement, c'est n'importe quoi. Ça va qu'on parle d'autres choses, et que mon sourire revient aussi vite qu'il était parti. Comme toujours avec lui. Je lui donne une tape sur l'épaule en riant.

« J'avais 12 ans ! J'allais pas non plus m'imaginer tes mains qui courraient sur moi ou encore me dire que j'aimerai que tu me prennes contre le mur d'un couloir ? Non mais ! Et donc ton plan, c'est de devenir une réplique de Chewie ? Et qu'on nous bouffe Zak et moi en premier donc ?... Et si on croise un grizzli... ça se fait en brochettes ça non ? »

Ouais, ouais, on se ferait manger avant lui. Mais quand même... ça en ferait de la viande... et je pourrais presque m'imaginer en train de traquer la bestiole si je n'étais pas dans ses bras. Et puis, toute façon, pas de barbe, donc ça va. Parce que je préfère sans. Pour moi. C'est un détail, mais ça reste cool. Surtout qu'il était pas obligé, surtout à ce moment-là... et mon souffle s'accélère rien que parce qu'il m'effleure la joue. C'est visible à quel point que je kiffe quand il me touche ?


_________________
I'm still breathing
Don't talk, just act. Don't say, just show. Don't promise, just prove.©️ by anaëlle.


Dernière édition par Eliott Lancaster le Dim 19 Fév - 19:47, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Messages : 1185
Membre du mois : 0
J'ai : 26 ans
Je suis incarné(e) par : Margot Robbie
Crédit(s) : Shereen - Anaëlle
Je suis un(e) : Xena
Vos Liens :

Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé]Il arrive que le sourire et le rire fuient dans les ombres   Dim 29 Jan - 20:23

Bon on va oublier les trucs qui fâchent, au moins un moment, comme à chaque fois qu'on est ensemble. Enfin, c'est pas comme si parler avec elle ne soulevait pas aussi des sujets prises de tête et capables de nous faire partir tous les deux au quart de tour, de hausser le ton et de gueuler… jusqu'à ce que l'un de nous deux arrive par je sais pas quel miracle à calmer le jeu. Je sais, dit comme ça, on pourrait croire que ça fait des années que ça dure, pas des semaines… enfin bref, je vais arrêter de me prendre la tête à ce sujet hein, c'est pas comme si on avait pas déjà mille autres raisons de le faire en plus.

Là, tout ce que je dois retenir, c'est que j'aime son sourire, encore plus que le reste. Parce qu'arriver à la dérider, dans un tel contexte, c'est déjà un exploit non ? Je la fixe, souriant avant de hausser les épaules.

"J'avoue que ce serait hyper réducteur et que ça ferait de moi un mec vraiment maso c'est ça ? Et quoi ? J'aime que tu sois blonde ? Ca fait pas tout non plus mais ouais, j'aime bien. J'ai toujours préféré les blondes aussi chieuses soient-elles."

Je lui décoche un clin d'œil, me sentant quand même carrément plus détendu que quand elle m'a trouvé là tout à l'heure. Bon, ça aide de la voir comme ça et de pouvoir déconner un peu, même si on sait tous les deux que tout ça continue de planer au-dessus de nos têtes, que ce soit cette prise de tête là ou une autre.

"Sans déconner ouais. Je te ferais une carte de visite si tu veux. Et ouais, t'as carte blanche… mais je dois me méfier un peu ou pas ?"

Je me fais un peu plus sérieux, la fixant en plissant des yeux, pas très convaincu quand elle parle de ma façon d'écrire.

"Euh… ouais si tu le dis. Je pourrais t'écrire des jolies lettres qui n'ont aucun sens si tu veux. Mais vraiment, si t'as envie d'y jeter un œil, y a rien que tu ne saches pas déjà. Et j'avais quelques photos quand je suis parti. Je te les ai pas piquées. Sinon, récupérer genre… des polaroids ?"

Le reste de mes propos la fait moins marrer mais, sans bien savoir pourquoi, j'ai un rire quand elle commence à s'énerver toute seule. Elle est pire que moi en fait, je pensais même pas que ça pourrait être possible. Et qu'elle s'imagine pas assez bien pour moi me plait, autant le dire tout de suite. Enfin, ça me rend… ouais, ça me rend encore plus accro à elle. Je sais, c'est con et faudra surtout pas que je le dise à voix haute. Je la fixe pourtant, attendri, alors qu'elle continue de parler.

"Tu décides peut-être mais j'ai quand même le droit de dire ce que je pense non ? Et… alors bon pour l'emmerdeuse, je vais pas tenter de discuter… mais tu crois vraiment que je peux trouver une fille qui se soucie plus de moi que toi ? Et qui soit plus jolie ? Je crois pas non. Et surtout, j'ai pas la moindre envie de chercher, même avec cette foutue fin du monde."

Bon, je vais pas trop insister non plus, mais ça me fera pas changer d'avis en tout cas et je maintiens qu'il lui faudrait quelqu'un de moins largué que moi, qui serait plus à même de veiller sur elle pour de bon, pas un mec comme moi donc. Je laisse quand même échapper un ricanement quand elle me tape sur l'épaule et je lui adresse un large sourire.

"Ah merde, j'avais pas vu les choses comme ça. Je suis presque choqué. Et de toute façon, je suis pas sûr qu'il y a six mois t'aurais eu envie qu'on fasse ça dans les couloirs si ? Ou alors, tu cachais carrément bien ton jeu. Sinon c'était pas mon plan de base mais maintenant que t'en parles… mais faudrait que j'ai la carrure qu'il faut pour qu'on me prenne pour un grizzli. Et vu ce qu'on bouffe, c'est mal barré hein… Dire qu'il y a quelques mois, je me demandais si j'allais pas finir par avoir un bide à bière, comme quoi les choses changent vite hein."

Pas besoin de dire ce que je serais capable de faire pour elle. Que ce soit me raser parce qu'elle aime pas ça alors qu'elle me parle même pas  ou me faire tuer par un grizzli pour leur trouver de la bouffe. Ce serait cool. Pas de me faire tuer hein, mais autant de viande d'un coup. Bref, on s'en fout un peu là de suite, parce que là, je suis en train d'oublier tout ce qui n'est pas elle. Et c'est cool. Très cool.


_________________

   
   
Just relax, take it easy

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé]Il arrive que le sourire et le rire fuient dans les ombres   Dim 19 Fév - 20:33

J'ai toujours été un peu... soupe au lait... caractérielle. Mais avec lui ça atteint des sommets. Genre là, ça va mieux, on sourit, on parle de conneries, on est bien. Eh bah pour un peu, j'arriverais à mal prendre ce qu'il dit. Non parce que c'est super gentil et mignon, mais qu'il préfère les blondes, je dois me poser des questions ou pas ? A quel point ça craint de me dire que oui, c'est possible, mais que ça peut venir du fait qu'Ashley le soit, blonde ? Je me rends pas trop compte. Non, parce que quand même, je sais que Sid la trouvait déjà jolie quand ils avaient 18 ans, alors c'est pas déconnant de penser que ça a influencé Ethan aussi et de là, me dire que...
Ouais, je sais, je pars toute seule dans des délires pour changer. Et si ça traverse mon esprit, je me penche pas assez longtemps sur la question pour perdre mon sourire.

« Donc je vais éviter de me teindre en brune, le côté chieuse risquerait de trop être visible... »

Et oui, il doit être un peu maso quand même, mais bon, je vais pas lui dire, on sait jamais qu'il s'en rende réellement compte, ce serait con. Parce qu'on a beau s'engueuler souvent, j'ai beau lui reprocher des trucs, je me dis que maintenant, si je l'avais pas, sans lui, sans nous... ouais, non, j'y arriverais pas. Alors ça vaut amplement le coup ouais. Surtout quand on part dans des délires à la con.

« Une vrai carte de visite qui claque ? Ça marche ! Et non, pourquoi tu devrais avoir peur ? Je peux tenter de te faire des costumes genre de la reine des neiges, ou de pocahontas ou euh genre le Rouge et le Noir, ou Dragon Ball Z... ce serait trop classe avoue ! »

Ou pas ouais. Mais super rigolo. Surtout que bon, je sais coudre, mais faut pas déconner, surtout sans machine, je risque pas de faire des miracles. Donc ça ressemblera sans doute à rien. Je ferais donc des pancartes accrochées dessus pour qu'on sache de quoi il s'agit voilà.
Je soupire quand il plisse les yeux, me retenant de lever les yeux au ciel. On va éviter de lui dire que j'avais envoyé certaines de ces dissert à des facs avec un dossier de candidature à l'époque hein...

« Si ça n'a aucun sens, ça n'a aucun intérêt. Et je pourrais lire si j'en ai envie donc... » Je fronce un peu les sourcils. « Des photos... Genre des photos de moi ? T'as piqué des photos de moi ? Mais... Quoi ?...
Et je les ai pas pris, les polaroids. Je les ai remis sous ton oreiller... C'est Charisma qui les a pris ?... Enfin c'est pas grave, ça change rien... J'ai rien touché donc. »


Et je retiens la question suivante, ou les questions plutôt. A savoir pourquoi il voulait des photos de moi, et puis surtout, si par hasard, il pense pas qu'on pourrait faire une photo de nous. De nous deux. Ouais, bon, j'ai rien dit, j'ai rien demandé, Ouais, et puis, je demanderais pas donc.
Je le fixe, oubliant aussi vite que j'aimerais bien une photo avec lui, quand il se marre. Et après on se demande pourquoi je m'énerve. C'est de sa faute en fait. Déjà que j'appréciais pas des masses ce qu'il disait, et il se marre. Il cherche là non ? Je plisse les yeux, la mâchoire toujours crispée, quand il répond. Non mais en plus, un instant il se fout de moi, et l'instant suivant, il me regarde comme ça, comme si... Sérieux, il a pas le droit hein ? Je fais comment moi pour rester fâchée avec ce regard ?
Je le fixe et hausse une épaule.

« Faut bien que je m'occupe de toi, t'es pas foutu de le faire... Et peut-être que tu pourrais, t'en sais rien. Mais ça me va bien comme ça. Ça t'évite des recherches inutiles que tu veux pas faire de toute façon donc... »

Il est tellement boulet qu'il s'occupe plus des autres que de lui-même en fait. C'est pas lui qui a sorti je sais pas quand d'ailleurs qu'il était pas capable de gérer tout le monde ? Ouais, bah du coup, il arrive quand même vachement à s'occuper des autres je trouve, que ce soit pour protéger ou simplement pour changer les idées. Je suis une emmerdeuse, et je me fous des autres, donc faut bien que je compense non ?... Ouais, bon, j'aime bien beaucoup aussi j'avoue m'occuper de lui. Et puis, il me fait rire. Toujours.

« Genre t'es choqué ! Il y a 6 mois, genre quand vous m'avez récupéré ?... J'avoue peut-être pas... Quoique je t'ai toujours trouvé sexy. Mais j'étais trop en colère je pense oui... Mais on sait jamais. »

Et ma main descend se poser sur son ventre. Ça se fait ou pas de dire que je préférerais le voir avec un bide à bière que de sentir ses côtes ? Je grimace un sourire et hausse une épaule.

« Les choses changent vite, trop vite. Après... vu que je te trouve sexy alors que t'as plus trop ton joli p'tit cul, j'aurais pu te trouver sexy avec un petit ventre qui sait... »

Enfin d'ici à ce qu'il puisse en avoir un... Peut-être qu'à ce moment-là, le côté chieuse sera devenu trop lourd, si ça redevient normal et tout... Ouais, hahaha. Garder l'espoir, blablabla... Bref, on y est pas, et on va dire qu'il sera... okay, qu'il est trop accro et amoureux pour changer d'avis comme ça.

Et si j'étais totalement honnête avec moi-même, ce qui n'est pas vraiment le cas je sais bien, je rajouterais que de toute manière, je le laisserais jamais partir. Parce qu'il est à moi. Et que je casserais la gueule de la nana qui dira le contraire. Et même la sienne d'ailleurs, s'il s'avisait de changer d'avis. Et qu'en plus, quoique je dise ou pense, quoiqu'il dise ou pense, c'est devenue bien trop... ça a toujours été bien trop fort et naturel entre nous pour songer une seconde à faire sans. Je sais bien que le début d'une relation est toujours plus intense et tout ça, mais ça a jamais été comme ça quand même. J'ai jamais eu l'impression de pouvoir avoir une vraie crise cardiaque rien que parce qu'il me touche, ou d'en vouloir plus, toujours plus, ou de me sentir tellement bien que plus jamais je ne songerais à quitter le creux de ses bras. Parce qu'il me complète, me comprend, m'écoute et m'accepte comme je suis... Et puis oui, parce que niveau sexe, c'est carrément magique accessoirement.

A chaque fois, je me dis que ça va trop vite alors même que je sait que ce n'est pas le cas. Comme là, à l'instant, ça n'a pas été si rapide, loin de là, pourtant, ce n'est pas assez. Surtout que j'ai un coup d'avance sur lui en l'occurrence, alors j'ai vraiment pas de quoi me plaindre. Mais c'est lui et il n'y a que ça qui compte. Et j'ai fini par m'y faire un peu. A cette capacité totalement stupide d'occulter le reste du monde quand on est que tous les deux. Et en vérité, une partie de moi adore littéralement ça. Surtout quand il est contre moi comme ça, aussi perdu que je peux l'être, ayant autant de mal que moi à reprendre ses esprits.

Je lui souris et secoue la tête. D'accord, il est encore plus paumé pour le coup. J'inspire quand il me serre contre lui, hochant la tête contre son cou.

« Oui, sûre. Ou alors je perds autant les pédales que toi et je me rends pas compte... ce qui revient donc au même : ne change rien. »

Pieds nus sur le béton gelé, je peux pas m'empêcher d'avoir un léger sourire satisfait, et un peu rassuré, et un peu arrogant, quand il me dévisage... Enfin quand il me mate de haut en bas quoi. Mon sourire s'agrandit en l'entendant.

« Je pourrais te raconter mes dures heures d’entraînement sur la barre, le nombre de fois où je me suis cassée la gueule, et ce genre de trucs un jour si tu veux.... et peut-être que j'aurais l'occasion de te montrer un jour qui sait... même si je t'avoue que tenter d'aller dans un club de strip pour pouvoir le faire, et tomber sur des trucs en décomposition me tente moyen. »

Même si pour lui, pour lui montrer et voir encore cet éclat dans ses yeux, je pourrais oui. Pour me retrouver de nouveau dans ses bras comme si j'étais fragile, pour le sentir me serrer contre lui comme pour pour me protéger du monde entier. Peut-être que je devrais pas autant aimer, me dire que je suis pas fragile et lui dire que je sais me défendre. Mais non, je suis trop bien pour ne serait-ce que penser à tout ça.

Je lève les yeux vers lui et le fixe un instant, avant d'esquisser un sourire et de poser mes lèvres contre les siennes une seconde en hochant la tête. Oh que oui je suis sûre. Comme je sais que j'aime beaucoup son regard et que j'arrive à faire taire le côté paniqué de mon esprit quand je me rends compte de ce qu'il veut dire son regard.
Je le dévisage, mon cœur s'emballant un peu quand même malgré moi. Je lui souris presque timidement en le dévorant du regard à mon tour.

« Tu me rends heureuse aussi, je veux pas que t'en doutes. »

Mes doigts effleurent son cou alors que je reste mes lèvres contre lui. Je souffle doucement un rire, me blottissant d'autant plus contre lui.

« Je peux t'accorder quelques minutes. Aussi longtemps que tu le voudras en fait... »

Même si je risque un peu de m'endormir vu comme je me sens parfaitement à ma place au creux de ses bras, contre sa peau. Bon, vu que je ferme les yeux, on va dire qu'y a même de grandes chances... J'inspire contre lui et souris, resserrant mon étreinte autour de lui. Et c'est juste parfait. Comme d'habitude.

_________________
I'm still breathing
Don't talk, just act. Don't say, just show. Don't promise, just prove.©️ by anaëlle.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 22
Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Messages : 1185
Membre du mois : 0
J'ai : 26 ans
Je suis incarné(e) par : Margot Robbie
Crédit(s) : Shereen - Anaëlle
Je suis un(e) : Xena
Vos Liens :

Faut pas parler aux cons, ça les instruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé]Il arrive que le sourire et le rire fuient dans les ombres   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé]Il arrive que le sourire et le rire fuient dans les ombres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» "Le sourire est le même dans toutes les langues." [Mexique]
» [bureau d'Ambre] Découvertes fâcheuses (pv Ange et Carna)
» [M] Lass die Zukunft nochmal kippen, lass uns Weg von hier.
» Les mots sont comme des pierres dans mon cœur.
» «Certaines personnes nous font rire un peu plus fort, rendent nos sourires un peu plus vrais et rendent nos vies un peu mieux» [Peezer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Rive Nord, Trois-Rivières, Canada
 :: Le Port de Trois-Rivières :: Batgarage
-
Sauter vers: