AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
[Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"
MessageSujet: [Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"   Mar 21 Juin - 16:29


J’ai ouvert un œil ce matin, mais pas de traces d’Eliott dans la chambre ces derniers jours. Dire que ça me filait la nausée et me donnait envie de me barrer dès que je les voyais se faire des câlins… Beurk ! Mais depuis qu’on est rentré de cette excursion qui s’est mal passée, je crois qu’elle fuit tout le monde, de jour comme de nuit. Genre… Comme les animaux quand ils se cherchent un coin pour mourir. C’est flippant. Finalement, je préfère qu’elle soit pas encore à se vouloir se mettre au chaud par ici si elle a peur de se transformer en zombie. Ouais, je vois pas d’autres raisons sinon.

Je sais pas quelle heure il est, mais il fait encore nuit noire… Et j’en ai marre de me retourner dans mon duvet. Je finis par attraper ma console, mais en fait, j’ai pas eu envie d’y jouer ces derniers temps. Comme quoi tout arrive ! Alors je me contente de lacer mes chaussures, puis de prendre le gant et la balle. Je sors de la chambre sans rien dire, à la mode Eliott, puis je descends au rez-de-chaussée. J’entends peu de temps après les pattes de Torby racler dans l’escalier alors qu’il me suit à toute heure. Je fais pas vraiment attention, tellement c’est habituel, mais franchement il est pas toujours super discret. Je me rends dans la cuisine pour chercher un truc à grignoter, mais on a quasiment rien… Ou alors ils ont tout planqué pour éviter les petits rats comme moi qui ont envie de manger hors des repas. Ca fait chier… J’ai trop faim ! Mais ça le fait pas trop de sortir seul en pleine nuit pour se chercher un McDo… Et en fait, rien que de songer à un fastfood, ça me tord subitement le ventre et me passe l’envie.

Je pousse un profond soupir et me rends vers les quais à défaut, à cavaler et grimper entre les caisses. Même à l’éclat de la lune, on voit la plaque de gel briller faiblement en contrebas. Je m’assois sur le bord des quais et la pousse du pied pour tester, avant de m’engager dessus. C’est pas très sable, même avec les chaussures de randonnées, mais c’est marrant une grande étendue gelée, on n’avait pas trop ça à OldBridge. Je lance la balle pour jouer un peu avec Torby, et je me marre à moitié en le voyant glisser les pattes en crapaud pour la rattraper. Je suis quasiment sûr que c’est pas comme ça que ça se joue, et encore moins avec un chien, mais on avait pas dit qu’on réinventerait les règles ? Il faut pas plus de trois lancés pour que ça le saoule de la rapporter dans ces conditions, ce flemmard. J’essaie de lui courir un peu après pour la récupérer, mais c’est moi qui m’affale en avant de tout mon long. Je sens mon menton cogner un peu, rien de bien méchant. Le gel craque doucement. Je me fige et sors ma lampe-torche, mais ce n’est pas à cause de moi. Juste en-dessous, un Zack frappe la paroi gelée en faisant claquer ses dents, essayant de forcer le passage pour me mordre à pleines dents. Je le regarde longuement, sans me relever totalement. J’ai pas peur de ce prisonnier de la glace, comme s’il pouvait me faire du mal… Je lâche un bref rire, avant de souffler doucement :

- T’es moche et débile.

Et moi ? Je ressens même pas le besoin de m’écarter au plus vite. Je le fixe, aussi fasciné qu’on peut l’être devant le glauque d’une cinématique de Silent Hill. C’est un peu comme si on était tous coincés dans un jeu, après tout, non ? J’ai pris mon couteau en main, pour gratter un peu la surface, il a l’air encore plus excité, tellement qu’il a un lambeau de peau qui menace de se déchirer pour de bon. Je me rends pas trop compte de ce que je fais. Torby ne veut pas s’approcher, lui. Je l’entends même faire demi-tour à toute allure, ce qui me sort un peu de ma torpeur. Je vois une silhouette, là, dans le noir. Je me remets sur pied et délaisse ce Zack pour m’approcher. C’est Ethan. Je lui rends un sourire, sans remonter sur les quais.

- Hey… Je t’ai réveillé ? J’avais plus sommeil, moi.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 18
"On s'habitue à tout, même à la fin du monde !"
Messages : 3106
Membre du mois : 1
J'ai : 13 ans
Je suis incarné(e) par : Dakota Goyo
Crédit(s) : Nao

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"   Mer 22 Juin - 8:35

Encore une bonne nuit de sommeil bien reposante tiens. Bon, ou pas en fait. Mais je devrais être habitué. Si ça allait un peu mieux les quelques nuits ou Eliott est venue dormir, elle m'a quand même évité comme la peste ces derniers jours, alors autant dire que ça n’avait fait qu’empirer. Enfin, pas vraiment, je vois pas trop comme ça aurait pu être pire vu que je dors presque pas. Bref, je m’embrouille un peu en fait. Elle me manque. Ca va mieux depuis qu'on a discuté c'est sur, mais bon, d'ici à ce qu'elle ose remettre les pieds dans notre chambre, c'est pas demain de la veille. Et même si j'ai envie de la tarter encore un peu, ça change rien au fait que si la présence de Zak m’apaisait déjà vachement, elle en rajoutait une couche.

Mais j’ai somnolé un peu. Je crois. Je dors mieux quand le soleil commence à se lever en fait, c’est con. Donc autant dire que là, vu qu’il fait encore nuit, j’ai les yeux grands ouverts. Et j’entends Zak qui se lève et se tire, suivi de près par son ombre canine. A quoi il joue là ? Forcément, je vais pas rester comme un con à attendre de voir ce qui se passe et je me dis qu’il doit avoir la dalle. Mais vu que les placards sont tous vides ou presque, je vois pas trop ce qu’il pourrait choper. Je récupère la demi-tablette de chocolat qu’Eliott m’a rendue quelques jours après notre virée, sans rien dire, et je la glisse dans ma poche après avoir enfilé ce foutu pull à tête de renne et tout ce qui me tombe sous la main pour pas mourir de froid dès que j’aurais pointé le nez dehors.

Je devine sa silhouette dans la semi pénombre et je fronce des sourcils quand il sort. Sérieux ? Il joue à quoi là ? Si les autres le savent, si Ashley l’apprend, elle va le défoncer. La lune brille haut dans le ciel et on y voit plutôt bien. C’est comme ça que je l’observe filer vers les quais et… se mettre à jouer sur la glace. Okay. Normal. Il fait encore nuit, on sait pas ce qu’il y a dehors et il va faire des glissades. La logique, c’est pour les nuls.

Et pourtant, à regarder Torby glisser comme un couillon, j’ai un sourire. C’est marrant en fait. Vachement. Je me rapproche doucement mais, quand j’entends la glace qui craque, autant dire que je fais une toute autre gueule. Mais ça va, il disparait dans la flotte. C’est juste un zombie congelé. Je crois. Enfin, ça va vraiment ? Je pensais pas penser ça un jour en fait. Mais ça a pas l’air de craindre. Tout est calme. Et en fait, ça ferait presque du bien.

C’est le couillon de chien qui me repère le premier. Ou alors il voulait juste s’éloigner du zack. Tant que c’est pas de Zak, tout va bien. Et quand le môme se rapproche je lui décoche un clin d’œil avant de secouer la tête.

"Nan je dormais pas en fait."

Je manque de rajouter un truc du genre, comme d’hab. Mais il le sait, vu qu’on dort dans la même pièce. Qu’on essaie en tout cas. Et je rajoute, avec un sourire en coin.

"Je devrais probablement te faire la morale pour t’être tiré en pleine nuit et pour faire du patin sans patin mais putain j’ai grave la flemme en fait."

Je m’assois sur le rebord des quais, n’essayant même pas de poser les pieds sur la glace. Si elle supporte son poids, j’ai comme un doute pour moi et j’ai pas vraiment envie de jouer avec le Z qui traine et avec lequel jouait le gamin. D’ailleurs, je devrais pas m’inquiéter de ça aussi en fait ? C’est pas une réaction hyper normale non ? Enfin après, y a quoi de normal dans nos vies en ce moment.

"Je sais qu’il est moche mais fallait pas te sentir obligé de lui grattouiller la gueule. Je pense que ça rentrerait direct dans mon top trois des morts débiles, juste devant le piano."

J’avoue, je suis quand même tenté par aller sur la glace. C’est con quand même. Je tapote du bout du pied, la mine pas convaincue, avant d’arquer un sourcil en direction du môme, guettant quand même sa réaction.

_________________

   
   
Just relax, take it easy



Dernière édition par Ethaniel M. Griffin le Sam 25 Juin - 19:29, édité 2 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"   Sam 25 Juin - 19:03

Je me frotte les yeux, la main toujours refermée sur ma lampe-torche qui projette une lumière rapide sur les murs de la Régie. Ah ouais... Il dormait pas. J'ai un sourire goguenard, parce que peut-être qu'il attendait quelqu'un, mais je dis rien ! Et en même temps, personne ne dort vraiment, non ? Je sais pas. Dernièrement, on avait presque l'impression que les choses s'arrangeaient, avec la neige et tout. Ethan avait raison, pousser vers le Nord a permis que tous les Zack soient trop gelés pour continuer de nous poursuivre... Sauf moi ! Mais quand on pense à ce qu'il s'est passé récemment quand Eliott a ouvert la porte et qu'ils se sont tous jetés sur elle... On s'est vite rendu compte qu'on s'était aussi laissé endormir par le froid. En vrai, ils sont encore là, même juste sous mes pieds, surtout sous nos pieds en fait. Ils grattent la glace, mais je m'en fous un peu. Je tousse subitement. Je remonte la capuche de ma veste sur mes yeux parce que ça caille bien en pleine nuit, même si on s'habitude. Comme les Zack... On s'habitue à tout.

J'hausse les épaules quand il me parle de me faire la morale, avant de laisser filtrer un bref rire quand il précise avoir la flemme. Il pouvait toujours essayer...

- Je suis pas sorti tout seul non plus, ça va ! Puis t'es plus obligé de jouer les grands frères responsables et tout, je te signale qu'il y a maman pour m'engueuler maintenant... Et c'est pas cool de pouvoir faire ce qu'on veut ? Les frères, c'est pas censé faire des conneries ensemble ?

En fait, j'en sais rien. J'ai l'impression d'avoir été fils unique moi... Je me souviens de comment mes potes étaient avec leurs frangins, petits ou grands, et c'était du genre à se chercher des noises tout le temps ou à être ultra-fusionnel, mais plutôt le premier point. On est presque normaux en fait. Et maintenant qu'on a retrouvé Eliott et Ashley, c'est encore différent. Je devrais pas penser ça, mais c'était sympa aussi quand on n'était que tous les deux. Genre, Zak et Ethan contre le reste du monde quoi ! J'hésite à lui dire, mais ça se fait pas trop, et puis... Ils sont tellement à fond l'un sur l'autre avec Eliott maintenant.

- Au fait, Ethan... Euh... J'aimerais bien une chambre à moi finalement. Je pense qu'on craint pas trop dans notre superbe base James Bond, alors ça serait bien que j'ai mon petit coin à moi. Ca te dérange pas ? On pourra faire une niche à Torby aussi !

Je gratte le sol du bout de mes chaussures de randonnées. C'est marrant, c'était pas si compliqué avant de lui mentir... Mais bon, je vais pas lui dire que ça me saoule. Il a le droit d'avoir sa vie, et de plus se sentir obligé de me surveiller en permanence. Et puis merde, je suis grand aussi, je peux me débrouiller tout seul et qu'on veille pas sur moi. Ouais, d'abord.

Je lance un regard vers le macchabée qui frappe plus loin la glace, quand il m'en parle. J'hausse à nouveau les épaules.

- C'était marrant. C'est pas comme s'il pouvait faire du mal à quelqu'un de là... C'est quoi la mort avec le piano ?

J'ai un large sourire, quand je le vois tester la glace, alors que moi je me tiens dessus sans problème. On dirait qu'il est pas encore très bien réveillé...

- Quoi, t'as peur c'est ça ? Même pas cap' !
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 18
"On s'habitue à tout, même à la fin du monde !"
Messages : 3106
Membre du mois : 1
J'ai : 13 ans
Je suis incarné(e) par : Dakota Goyo
Crédit(s) : Nao

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"   Dim 26 Juin - 21:26

J'aimerais bien dormir comme une souche et me lever genre à midi, comme… ok je me rappelle même plus de la dernière fois que c'est arrivé. Mais peut-être qu'un jour, ça pourrait se passer de nouveau. Putain ce serait cool, ça voudrait dire que tout ça, c'est enfin terminé, qu'on s'en est tirés et qu'on… qu'on a une vie ? Ouais, un truc dans le genre. C'est tellement con de penser ça. Je me dis que c'est probablement dû au fait qu'on a presque pas croisé ces foutus zacks alors je mets à croire des trucs impossibles. C'est sans compter sur le fait qu'ils continuent de se planquer là, sous la glace, derrière des portes, dans des vestiaires et encore moins sur ces mecs dont on sait encore rien. Et merde…

Tiens, si je profitais juste de ce moment-là ? A regarder le môme jouer avec Torby, à me marrer en le voyant agir comme ça, même si c'est un peu chelou. Et puis, j'aime bien l'entendre rire. C'est pas fréquent alors autant se foutre du reste, même juste cinq minutes non ? Je ricane à sa réponse et je hoche la tête en haussant les sourcils.

"Ouais t'avais Torby, le meilleur garde du corps de la terre. Mais ça me va de pas jouer au grand frère responsable. On fait un deal, tu dis rien à ta mère et je dis rien non plus, ça roule ?"

Au reste de ses propos, j'ai un large sourire avant de reprendre, d'un ton amusé.

"Il parait ouais. J'ai pas trop l'habitude en fait de ce genre de trucs. Mais j'aimerais bien qu'on fasse les conneries que doivent faire les frangins. Ce serait sympa."

Je crois. Je trouverais ça cool en tout cas. J'aimerais bien pouvoir avoir des souvenirs de trucs normaux avec Zak, même si je suis infoutu de savoir ce qui pourrait être considéré comme normal vu le contexte. Et puis accessoirement, j'ai jamais trop su ce qu'on pourrait faire ensemble en fait. Bon, j'ai jamais vraiment cherché, ça doit jouer. Enfin si, j'ai pensé  au gant de baseball, c'est bien ça non ? C'est un bon début. Et voilà qu'il reprend de plus belle. Ca me manquait presque de l'entendre parler comme ça.

Je le fixe, arquant un sourcil et laissant filer un silence à ses propos. Et bah, au moins, ça m'évitera d'avoir à amener le sujet sur le tapis. Je toussote avant de lâcher, d'un ton léger, comme si le sujet n'était pas important.

"Si tu me dis qu'il y a pas de lien avec le fait qu'Eliott soit venue dans notre chambre, on pourra en discuter ouais. Même si je suis habitué à t'avoir avec moi, je sais pas si j'arriverais à dormir si t'es pas dans le coin. C'est vraiment ce que tu veux ?"

Je laisse filer un temps, plissant des yeux avant de reprendre, content d'arriver à parler sans avoir l'impression que je vais me prendre la tête toutes les deux secondes. Il est cool ce môme, j'aurais presque tendance à l'oublier avec tout ce bordel. Je me penche pour regarder le zack qui tapote la glace et j'arque un sourcil, la mine dubitative.

"Marrant ? Moi ça me ferait flipper un peu quand même. Mais je suis encore plus un trouillard que Torby en même temps, ça doit jouer. Pour l'histoire du piano… c'est con. Un mec avec qui j'ai bossé qui m'a raconté ça. En fait ils faisaient un déménagement, ils montaient un piano en mode galère dans les escaliers et t'en as un qui a dit qu'il avait la flemme de les aider, que ça le saoulait. Il s'est tiré, les a laissés en plan et quand ils ont pris une pause, ils ont appuyé le piano contre la fenêtre. Qui a pas tenu. Et le piano est passé par la fenêtre. Et il était en dessous. C'était quand même très con. Presque autant que le zombie surgelé."

Et je le vois qui sourit ce petit con. J'ai carrément du mal à émerger mais je vois bien qu'il se marre et qu'il se fout de moi un peu. Alors, je lui adresse un large sourire et je lâche, bravache.

"Bien sûr que je suis cap'. Mais je te préviens, si je passe à travers la glace, c'est toi qui ira le dire aux autres."

Et je descends doucement, finissant par me redresser tant bien que mal, les bras relevés, pour garder un semblant d'équilibre. Ok, la glace a pas cédé, c'est un bon début. Reste à savoir si je vais tenir debout ou me vautrer comme un con.

"C'est le moment où je te défie à la course petit, c'est ça ? Avec Torby comme arbitre parce que tu vas tricher ?"  

_________________

   
   
Just relax, take it easy

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"   Sam 2 Juil - 10:28

En fait... Je parlais de sortir au dehors de la base James Bond sans personne, et pas juste me cantonner aux quais avec Torby aux basques. Je regarde un peu derrière moi, et croise le regard interrogateur du berger allemand qui doit se demander ce que je compte faire. Oh, rien de plus pour aujourd'hui hein ! Mais je pensais qu'il tenterait quand même de garder un peu ce rôle de grand frère responsable et tout. Ces derniers temps, il commençait doucement à s'orienter vers... Je sais pas. En tout cas, il suffit qu'Eliott et m'man pointent le bout de leurs nez pour que ça fonde comme neige au soleil. Il faut croire que le naturel revient toujours au galop. Enfin c'est pas plus mal, il a l'air normal là, non ? Genre, aussi tête à claque que d'habitude, même s'il m'énerve moins qu'avant. 'Faut pas déconner, ça arrive encore ! Mais moins quand même, sinon je dormirais pas dans la même pièce.

Je lui lance un grand sourire, innocent. Quoi ? Il a presque dit que ça le gênait pas que je sorte avec juste Torby. C'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd. Je risque de lui ressortir si on me fait la morale.

- Dire quoi ?

Je le fais bien, non ? Je lâche un bref rire. J'hausse les épaules, quand il me confirme que ça lui botte de faire des conneries ensemble. Ouais...

- Bah moi non plus j'ai pas trop l'habitude, tu sais, et puis euh... T'es un peu vieux pour les conneries auxquelles je peux penser tu vois. Le prends pas mal, vous êtes tous trop des vieux...

Je préfère encore jouer avec Torby, la plupart du temps, ou sur ma console. Déjà, parce qu'ils sont pas très fun tous... Genre trop occupés à sauver le monde, les bons samaritains, pour songer à profiter du nouveau qui s'offre à nous.

- Je sais pas, on peut faire ce qu'on veut alors pourquoi on en profite pas hein ? Il y a plus personne pour nous dire quoi faire ! Genre on pourrait braquer une banque que tout le monde s'en foutrait. Bon... Nous aussi, enfin on pourrait brûler tous les billets après quoi. Ou plutôt piller un centre commercial ! Ou emmerder les flics ! Ok, ils sont morts... Voler les flics alors, hein ? C'est marrant, ça. Et je veux apprendre à conduire une bagnole, on a même plus besoin de permis c'est trop bien !

Je commence à m'agiter en tout sens, mais je calme ma joie en me rendant compte que je lui propose que des trucs qui lui feront peut-être pas plaisir. Voler des trucs, en brûler d'autres... Faire quoi que ce soit qui était pas autorisé avant quoi, et maintenant qu'on peut faire en toute impunité. Moi je trouve ça génial ! Mais bon...

- Enfin, on peut faire des trucs plus euh... Normaux si tu veux. J'irais bien boire un milkshake, euh... Au zoo tiens. Ca existe peut-être encore vu comment on se les gèle ici. Et les animaux sont peut-être encore vivants...

Je me gratte l'arrière du crâne. Bon, en fait, tenter de faire comme avant, c'est pas le plus intéressant... Après on se retrouve à faire des comparatifs et réaliser que c'est plus trop possible. C'est comme rêver d'une télé avec une PS4 quoi. Ca arrivera jamais ! Et je me rends compte que je fais grave me faire chier seul dans ma chambre, si j'ai même pas de musique pour combler les vides. Ouais je pourrais brancher la GBA et écouter la musique des jeux mais en fait ça me rend dingue à force, et c'est con d'user de piles quand je suis même pas dessus. Bon et c'est bon, je suis plus un gosse, pas besoin de musique ni de veilleuse ni de personne. Voilà.

Il me parle d'Eliott, suite à ma proposition de déménagement. Je retiens la grimace qui me venait naturellement parce que je suis grillé, et je me contente de lancer d'un ton innocent :

- Hein ? Elle est revenue récemment ?

Je vais pas non plus faire comme si je voyais même pas de quoi il parle, mais c'est pas mal ça non ? Ca montre genre que j'y avais pas du tout songé. Je pousse un soupir agacé, mais peut-être pas pour les raisons qu'il s'imagine. Non mais sérieux... Il arrivera très bien à dormir avec sa blonde. Ou peut-être pas, ils seront trop occupés à faire des trucs. Je suis déjà à imaginer... Bah ça me regarde pas leurs trucs dégueulasses !

- Ben ouais, je viens de te le dire ! Bon alors, t'es d'accord ? Je prendrais le petit bureau au fond là... Vue sur le lac garantie !

Je fais un cadre avec mes deux mains, comme pour illustrer mes propos. Je réponds pas à ses insinuations. Je suis très doué pour faire genre que je comprends pas quand je veux. Et puis son blabla pour dire qu'il est content quand on partage la même chambre, c'est que du flan. Il va être trop soulagé quand le petit frangin va débarrasser le plancher. Il pourra faire à nouveau ce qu'il veut, comme quand je faisais pas partie de sa vie. Je le fais pas de gaité de cœur moi, c'est pour lui, alors pourquoi il complique les choses par ses bons sentiments ? Je suis content quand on passe rapidement à autre chose. C'est plus sympa de parler de mort par piano, et son histoire me fait trop rire en plus.

- Putain c'est con oui ! C'est le karma ! Hey, t'en as d'autres des histoires comme ça ? C'est trop drôle !

Je me recule sur les plaques de verglas, comme pour l'inciter à me rejoindre. Il a l'air gauche, mais il est bien dessus.

- T'étais plus mon frère si tu l'avais pas fait de toute façon !

Je rigole encore, et une lueur de défi pointe dans mon regard quand il me parle de faire la course.

- Oh ouais ! Le premier de l'autre côté de la rive, hein ? Et je triche pas moi ! T'as pas intérêt à prendre ça comme excuse parce que tu vas te faire laminer et te vautrer comme un con !

On dira pas que je me suis déjà vautré une fois tout à l'heure. J'attends même pas qu'il proteste et commence à courir, ou plutôt glisser, sur les plaques de verglas, me moquant bien des autres Zack en-dessous qui grattent et frappent par moment.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 18
"On s'habitue à tout, même à la fin du monde !"
Messages : 3106
Membre du mois : 1
J'ai : 13 ans
Je suis incarné(e) par : Dakota Goyo
Crédit(s) : Nao

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"   Sam 2 Juil - 10:28

Le membre 'Zakariah J. Griffin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Mouvement' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"   Dim 10 Juil - 20:29

J'ai du mal à savoir comment gérer Zak. Enfin je sais pas si on peut dire que je gère quoi que ce soit pour être parfaitement honnête mais j'ai toujours peur de faire une connerie et de tomber encore un peu plus bas dans son estime. Déjà que je vole pas bien haut, faudrait éviter d'en rajouter une couche. En tout cas là, au moins, j'ai l'impression qu'on est plutôt cools non ? Je lui prends pas la tête, il m'envoie pas bouler, on devrait s'en sortir pas trop mal comme ça. Même si bon, je suis pas encore assez réveillé de toute façon pour l'engueuler proprement.

Je lui décoche un clin d'œil à sa réplique mais je souffle quand, pour le principe.

"Evite de refaire le coup quand même. J'ai pas envie de t'emmerder, tu nous as déjà assez sur le dos toute la journée mais au moins, dis-moi juste où tu vas, si ça te va quoi."

J'ai une grimace au reste de ses propos et je me fais pensif un instant avant de souffler, haussant les épaules en parfait miroir de son attitude.

"Ouais je sais qu'on est vieux et que c'est la loose de pas avoir des copains de ton âge. Ce serait cool qu'on en trouve, ça t'éviterait d'avoir à trop nous supporter. Mais quelque part, c'est bien, on sait pas ce qu'on doit faire, donc on a qu'à faire comme on a envie non ? Je suis sûr qu'il y a quand même moyen de trouver des conneries à faire ensemble !"

J'ai un rire alors qu'il continue, le fixant avec une curiosité non dissimulée. Marrant qu'il ait des idées dans le genre tiens, je pensais être le seul en fait. Comme quoi, on se ressemble peut-être plus que ce que je pensais. J'ai du mal à savoir si on a vraiment un air de famille ou si c'est juste dans ma tête. Je souffle alors, avec un large sourire.

"L'autre jour je me disais que ce serait trop cool de faire un poker avec des tonnes de billets. Des vrais. Le truc improbable. Donc on fait ton braquage mais je garde le pognon … et je t'apprends à jouer au poker. T'en penses quoi ? Tu peux aussi apprendre à conduire une voiture de flic sinon, ce serait déconne."

Et je reprends, en haussant un sourcil.

"Faire du karting dans un centre commercial. Ca ce serait hyper marrant."

Bon ok, niveau adulte responsable je me pose là. Mais je me rends compte qu'il a grave raison. Bon faut pas tout péter d'accord, mais y a quand même des trucs qu'on peut faire, qu'on a toujours voulu faire et qui vont emmerder personne non ? Et d'un coup, je vois qu'il semble essayer de se réfréner. Autant dire que ça me fait marrer et pas qu'un peu.

"Quoi, j'ai tellement une tête de rabat-joie que tu me proposes une sortie zoo et milkshake ? Je t'avoue qu'à mon avis les zoos, ça doit être un peu le carnage. Avec personne pour les nourrir ils ont du se bouffer entre eux ou un truc tout aussi dégueulasse. Mais on peut trouver des trucs… normaux à faire si ça te branche aussi. C'est pas pour rien que je t'ai offert le gant pour Noël, qu'on ait un truc… ouais un truc normal à faire ensemble. Genre le truc grand frère et petit frère quoi. C'était une idée à la con c'est ça ?"

Il me lâche alors qu'il veut sa chambre et je repense d'un coup à ma discussion avec Eliott. Autant dire que le lien me parait évident même s'il fait mine de rien. Mais j'ai pas envie d'insister. Enfin si, j'ai envie, mais je sais pas comment il le prendra en fait. Et je sais de toute façon pas comment ça se passe avec Eliott, donc autant dire que je suis totalement largué.

Je secoue la tête à sa question, me demandant à quel point il me prend pour un con.

"Non, elle est pas revenue depuis… avant votre virée ou un truc dans le genre. Et c'était pas prévu qu'elle revienne de toute façon."

Enfin là j'en sais foutrement rien. On a pas décidé de grand-chose avec Eliott, juste d'en parler avec Zak pour savoir à quel point ça l'emmerde. Au moins j'ai ma réponse. Mais je vais pas le supplier de rester dans ma chambre si ? Ca, je le sens venir gros comme une maison, c'est un coup à ce que l'autre blonde ait mauvaise conscience et que je me retrouve tout seul comme un con dans ma chambre. Merveilleux. Ne pas avoir envie de dormir tout seul à 30 ans, si ça c'est pas pathétique, je sais pas ce que c'est. Bref.

"Ouais c'est d'accord. Enfin, si c'est ce que tu veux vraiment. Mais si ça va pas, tu reviens ok ? T'hésite pas, t'auras toujours ton lit, ta place, tout ça. Et tu dois finir de décorer la chambre de toute façon."

Ca me fait chier qu'il ait tellement envie de se barrer. Comme quoi, j'avais raison, je m'en sors pas si bien que ça avec lui. Pour qu'il me supporte déjà plus. Super. Je baisse les yeux quelques secondes pour pas qu'il voit ma mine déconfite et qu'il se foute pas de moi et j'essaie de changer de sujet comme je peux. Au moins ce que je lui raconte le fait marrer et j'ai un sourire alors que je hausse les épaules, l'air de rien.

"Oh des histoires à la con j'en ai plein. Mais on va faire un jeu, je te raconte le truc le plus ridicule qui m'est arrivé, genre niveau karma on se pose là et tu fais pareil. Ca te branche ?"

Et j'éclate de rire au reste de ses propos, même si j'ai du mal et que je galère à garder l'équilibre sur la glace. Ca va que les chaussures sont crantées, sinon je serais déjà le cul par terre.

"Genre, tu m'aurais fait ça ? Et puis de toute façon, c'est bien connu que les Griffin ont peur de rien hein. Je vais pas laisser un peu de glace me faire flipper non mais."

J'aime la tête qu'il fait quand je lui parle de faire la course. C'est totalement irresponsable, au beau milieu de la nuit, entourés de zacks en dessous de nous, autour de nous, de ces Autres on sait pas où. Mais on s'en fout non ? On se marre bien, on se prend pas la tête et putain, ça fait du bien. Alors forcément, je lâche alors qu'il attend même pas ma réponse pour attaquer ce petit arnaqueur.

"Me faire laminer ? Et puis quoi encore ? Tu vas voir de quoi je suis capable p'tit !"

Et je le suis, avec une insouciance que j'avais oubliée depuis longtemps. Et c'est vraiment cool. Même si je sens que je vais me vautrer dans pas longtemps. Mais là au moins ce serait une façon déconne de se péter un truc. Bien plus qu'en essayant d'éviter des zacks qui popent dans tous les sens.

_________________

   
   
Just relax, take it easy

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"   Dim 10 Juil - 20:29

Le membre 'Ethaniel M. Griffin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Mouvement' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"   Sam 23 Juil - 21:35

- Ouais, ouais...

Autant dire que je viens de passer dans un tunnel. J'en ai un peu rien à foutre quoi. Il se prend pour ma mère ? Et puis, je suis capable de me débrouiller tout seul, alors je peux bien aussi faire ce que je veux et pas me priver. Lui se gêne pas pour moi hein ! Mais bon, si ça peut éviter qu'ils m'emmerdent, je leur laisserais des petits mots. Comme ça, pas moyen de m'arrêter, et j'aurais honoré ma part du marché.

J'hausse les épaules, quand il me parle de potes de mon âge. Ils me manquent trop, mais croire qu'ils reviendront au jour serait comme espérer que le Père Noël existe vraiment et qu'on va bientôt lui rendre visite à force de pousser vers le Nord. Je lui lance un bref sourire, rigolant un peu.

- Nan mais c'est bien aussi de se sentir unique au monde. Et les filles me résistent pas moi !

Ouais, même si c'est juste pour me trouver adorable et que ça me tape sur les nerfs des fois. Il manquerait plus qu'on me tire les joues quoi.

J'enchaîne sur les conneries qu'on pourrait faire, et ça semble lui plaire, vu qu'il se met subitement à rigoler. J'attends qu'il me donne ses impressions, et j'admets pas être trop déçu. Jouer au poker avec de vrais billets...

- Ben 'faudrait trouver des cigares et tout alors ! Oh ouais et je veux trop essayer sur une voiture de flics ! Alors, on le fait ? Genre, demain ? Allez !

J'ai une grimace un peu dégoûtée quand il ruine mes idées de zoo et milshake, pour faire comme si tout était normal. Je sais pas... Je me disais que ça lui plairait un peu plus que de braquer des banques, mais je me rends compte que c'était débile. Ouais, tous les animaux sont sans doute morts ou affamés. Ca craint !

- Nan, je m'en fous, c'était pour toi les trucs normaux. Et pour des idées de frérot, moi j'aurais plus vu le tir à la carabine sur des bouteilles vides... Mais si tu veux jouer, Torby et moi on a déjà commencé !

Je lève ma main gantée, avec la balle calée dedans. Torby saute sur place, la langue pendante. Ca me donnerait presque envie de lui faire le coup de la lancer pour de faux voir s'il détale... Mais je me retiens quand il parle d'Eliott. Pas prévu qu'elle revienne ? Je comprends rien à leurs histoires, juste que j'en crois pas un mot.

- Ah ouais, ok. Bah elle a pris un sale coup quoi. Mais elle est pas mordue ni rien hein ?

J'ai pas trop envie de parler de notre virée en fait. Je suis sûr que je vais me faire engueuler, genre t'aurais pas dû la suivre ou partir comme ça à ma recherche blabla... J'ai pas de bons arguments à opposer en plus, hormis que ce que je fais ce que je veux. Ouais, celui-là est imparable.

- Tu me prends pour un bébé ? Bien sûr que ça ira, c'est top ! Puis c'est toi qui pourra venir me rendre visite d'abord.

Dans ma chambre, quand la blonde le saoulera trop tout ça... Et au moins il y aura pas de lézard. Je serais chez moi, pas à devoir partager. Genre il devrait me demander l'autorisation pour rentrer et tout... Ca me fait presque kiffer en fait. Bon ben demain je récupère mes affaires et je mets tout dans la chambre d'à côté... Ou celle encore à côté tiens, sinon je risque de les entendre quand même alors qu'ils se croiront discrets. Berk !

En tout cas, c'est passé plus crème que j'aurais cru. Peut-être qu'il attendait que ça, de pouvoir "s'installer" avec sa meuf et ne pas avoir le petit frangin dans les pattes... Ben j'espère qu'il est rassuré. Il pourra enfin respirer !

Il change de sujets et on raconte des conneries. L'ambiance se détend, même si je lui rends une expression un peu déconcertée quand il propose de raconter les anecdotes les plus pourries qu'il a en échange des miennes. Euh... On dirait une fausse bonne idée là. J'ai pas envie qu'il le répète à tout le monde moi après.

- Bah... Si tu le gardes pour toi, ouais.

Je souris simplement quand il essaie de tenir sur la glace. Ethan s'y prend comme un manche, mais il est drôle. Puis il me demande si je l'aurais vraiment renié s'il était pas cap'. Je réfléchis un peu avant de lâcher :

- Nan. Mais je t'aurais traité de looser !

Un léger rire filtre à nouveau quand il renchérit en disant qu'on a peur de rien. Ouais bah ça reste à prouver pour lui, il a intérêt à se montrer à la hauteur à la course !

Je file devant, sans lui laisser le temps de répliquer, et il le fait quand même ce con, quitte à perdre du temps. Je rigole un peu alors qu'il me provoque, avant de tousser subitement. Je me formalise pas et accélère. J'ai pas envie de perdre contre ce looser quoi ! J'effectue une glissade alors que je manque de me rétamer, et même Torby n'arrive pas à suivre mon rythme. Je suis trop content de moi alors que je reprends ma course, voyant déjà la rive de l'autre côté. Je me vois déjà gagner, avant d'entendre une respiration sifflante à mes oreilles... La mienne.


Dernière édition par Zakariah J. Griffin le Sam 23 Juil - 21:39, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 18
"On s'habitue à tout, même à la fin du monde !"
Messages : 3106
Membre du mois : 1
J'ai : 13 ans
Je suis incarné(e) par : Dakota Goyo
Crédit(s) : Nao

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"   Sam 23 Juil - 21:35

Le membre 'Zakariah J. Griffin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Mouvement' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"   Mer 27 Juil - 9:22

Alors autant dire que le coté donneur de leçons, outre le fait que je suis pas du tout crédible, ne fonctionne absolument pas. Bon, en même temps, je peux le comprendre, je suis pas sûr que je m'écouterais moi-même. Ok, je m'écoute pas du tout. Bref. Au moins, il fait semblant, c'est déjà pas mal. Je peux pas m'empêcher de rire d'ailleurs à sa réaction, il essaie même pas d'enrober les trucs. C'est marrant.

"Fais au moins semblant d'avoir l'air convaincant quand j'essaie de jouer au mec responsable ! Ou alors c'est convaincu... je sais plus trop..."

Je lui décoche quand même un clin d'œil. De toute façon, qu'il le veuille ou non, je sais qu'il a tendance à se tirer dans la nuit. Alors, s'il dit pas où il va, bah je me démerderais pour le savoir tout seul. Rien de plus compliqué que ça. Il a pas l'air convaincu non plus quand je lui parle d'autres gosses de son âge. Pourtant, ce serait une bonne chose pour lui. Faut dire qu'on doit carrément lui sembler être des rabat-joie mais j'avoue que je suis impressionné quand je vois la façon dont il a l'air de prendre les choses. Je me doute bien qu'il exagère, qu'il fait mine que tout va bien mais, putain, il s'en sort carrément mieux que nous. Alors forcément j'ai un ricanement à sa réplique, faut dire que c'est facile d'être bon public avec lui.

"Ah ouais, pas con comme point de vue. Au moins, tu te prendras moins de vestes que moi à ton âge. Enfin tu me diras, j'ai continué à en prendre après à la réflexion. Hum. Bref… t'as raison."

Et, quand il part dans ses idées à la con, évidemment que je le suis. Faut dire que ça change de toutes les merdes qu'on a au quotidien et là, au moins, j'ai pas à faire semblant de jouer au rabat-joie de service. Enfin, c'est vrai que le monde nous laisse plein de possibilités auxquelles j'ai même pas pensé, tout occupé que j'étais à jouer au bon samaritain. Ou à essayer de rester en vie ce qui, dans le fond, revient un peu au même ces derniers temps. Alors, j'ai un hochement de tête à sa réponse et je me tapote le nez, pensif.

"Je me souviens avoir vu une mallette de poker quand je cherchais tes cadeaux de Noël. Faudra carrément qu'on aille la récupérer. Les cigares, c'est dégueulasse. T'as jamais essayé ? Va falloir y remédier mais ça fera classe avec nos billets sur la table. Le truc improbable. Et pour la bagnole de flics… ça peut se négocier. Si on en trouve quoi."

Quoi, je vais pas lui dire qu'il faut pas faire de bruit, qu'il faut rester planqué, tout ça tout ça. Ca va faire des mois qu'on fait que ça et y a de quoi faire péter un plomb, même au gamin le plus sage du monde. Et j'ai comme l'impression que le môme faisait déjà pas partie de cette catégorie avant la fin du monde. Alors maintenant…

Bon et il faut que j'arrive à gâcher un peu les choses quand on parle des trucs normaux qu'on pourrait faire. J'avoue, j'aurais pu éviter mais c'est venu tout seul. Mauvaise idée, je sais Enfin, il le prend pas si mal que ça visiblement et je le fixe un instant quand il parle de tir à la carabine.

"Mais genre, pour me prendre une branlée devant tout le monde ? Avec le bol que j'ai, je serais foutu de me tirer une balle dans le pied en plus. Enfin j'ai deux trois idées à la con qu'on pourra exploiter va. En attendant…"

Bien sûr que je vais venir jouer avec lui. Un moment comme ça c'est assez rare pour que je songe même pas à refuser. Même si c'est dangereux, on s'en fout. Depuis quand je réfléchis comme ça moi ? Depuis que je me sens un peu responsable d'un gamin qui n'a rien demandé ? Depuis que je serais prêt à tout pour lui ? Bon ça, il le sait pas, enfin je suis pas sûr qu'il en ait conscience. Et s'il le savait, il m'enverrait probablement bouler en disant qu'il se débrouille très bien sans moi. Il aurait pas tout à fait tort d'ailleurs mais c'est un détail. Je me fige un peu quand on parle d'Eliott et je fronce les sourcils à sa répartie, laissant filer un silence avant de répondre, d'un ton un peu plus sec que je le voudrais.

"S'il y avait le moindre risque qu'elle soit mordue, tu crois que je l'aurais laissée t'approcher ? Elle a juste pris un méchant coup sur la tête mais elle est dure, c'est pas ça qui va l'arrêter. Y a jamais rien qui l'arrête cette emmerdeuse."

Bon y a pas que ça mais le reste, je préfère éviter d'y songer. Surtout qu'il me confirme son envie de se tirer dans une autre chambre. Super, encore un qui a pas envie de m'avoir trop souvent dans les pattes en fait. Putain, je vais me la jouer calimero non ? Surtout que là, il a l'air content et qu'il me propose même de venir dans sa chambre. C'est plutôt cool. Je crois. J'essaie d'éviter d'entendre cette petite voix insidieuse qui me murmure des trucs pas sympas et je lui adresse un sourire.

"Genre on se fera des soirées de poker privées dans ta chambre en mode bar clandestin et tout ? Et je… enfin tu sais, si tu changes d'avis je dirais pas non. Je serais content que tu reviennes."

Je vais pas trop insister, je vais passer pour un crétin. Enfin, encore plus que d'habitude. Il veut pas de toi, point. Tu vas pas tergiverser dessus pendant des heures non ? Bon si, mais plus tard, pour savoir où est-ce que j'ai encore merdé. En attendant, autant profiter de ce moment sans tout foutre en l'air. D'autant que je suis un spécialiste pour ça. Pas pour profiter hein, pour le reste.

"… évidemment que je le garderais pour moi. Je peux commencer si t'as les foies !"

Je fais un peu moins le malin sur la glace, c'est certain mais bon, je tiens debout. Pour le moment. Avant de me marrer une fois de plus à sa répartie.

"De looser ? Essaie pour voir et tu finiras la tête dans la neige gamin."

Et puis, c'est parti. Cette course folle, totalement improbable sur un lac gelé ou je sais pas trop quoi au beau milieu de la nuit. Au beau milieu de nulle part. En fait, on m'aurait dit que je ferais ça un jour, je l'aurais jamais cru. Et pourtant, c'est cool. J'ai l'impression de me sentir libre à courir comme un con sur la glace, à essayer de rattraper la silhouette fuyante de mon frangin, sans avoir à me soucier de rien d'autre. Forcément, ça peut pas durer et je me fige une demi-seconde quand je l'entends tousser. D'un coup, je repense à Eliott qui tousse tout autant et mon cerveau essaie de chercher un lien. Mais pour le coup, je mets tout ça de coté et je repars de plus belle, même si le gamin va tellement vite que, à moins qu'il se casse al gueule, il va carrément me battre.

Et il va donc forcément se foutre de moi. Petit con.

_________________

   
   
Just relax, take it easy



Dernière édition par Ethaniel M. Griffin le Mer 27 Juil - 14:18, édité 2 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"   Mer 27 Juil - 9:22

Le membre 'Ethaniel M. Griffin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Mouvement' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"   Sam 30 Juil - 21:04

- Tu devrais être content, je t'ai pas rigolé à la gueule déjà ! Parce que franchement il y a de quoi quand tu veux jouer les grands frères responsables et tout.

Franchement, il cherche un peu les coups là, nan ? Enfin c'est Ethan en même temps, ça devrait pas trop m'étonner... Mais à force il devrait le savoir quand je vais l'envoyer bouler hein ? Et puis c'est pas actuellement quand sa vie privée à lui envahit mon espace qu'il va réussir à me faire aller dans le sens qu'il veut. C'était bien quand on était que tous les deux ouais, mais ça, c'était avant. Maintenant, t'as m'man, et puis Eliott, et tout le groupe. Bref, on a appris à se sociabiliser... Un truc du genre. Enfin moi surtout, parce que c'était pas lui le réfractaire, quand l'idée d'intégrer le groupe a été mise sur le tapis. 'Faut dire que j'en ai un peu marre de me faire tirer dessus comme un lapin, et que ça incite pas trop à faire confiance quand même les militaires avec tout plein de propagande sur la protection de la nation et tout se mettent aussi à faire pareil. Ca devrait peut-être m'inciter à être prudent, mais 'faut pas déconner. Tant que Torby est là, je vois pas ce que j'aurais à craindre, surtout qu'Ethan m'a jamais trop aidé à me défendre hormis... Ce jour-là. Je tousse encore, avec ce relent en fond qui me donne envie de vomir. Je me sens pas très bien d'un coup.

C'est plus simple de changer de sujet, de parler de trucs un peu con, comme des filles. Je pensais pas avoir un jour ce genre de discussions avec le frangin en fait... Mais c'est plutôt avec lui qu'on est censé en parler non ? J'en sais trop rien. Il y a pas de fille de mon âge dans le nouveau monde, ça règle le problème. Puis, elles sont chiantes à la longue.

- Quoi, tu draguais déjà des nanas à mon âge ?

J'aurais peut-être pas dû le dire sur ce ton, en mode, merde je fais moins bien que le frangin, j'en ai toujours pas trouvé une ! En même temps, j'ai plein de circonstances atténuantes moi, qui sont dues à la fin du monde. Mais quand même... Mes potes étaient pas plus intéressés que moi, on aimait juste raconter des conneries dessus.

Et voilà qu'il en remet une couche, à me demander si j'ai jamais essayé de cigare. Euh, mec... Bon je vais pas me plaindre alors qu'il essaie plus de jouer les rabat-joies et semble pas contre me faire découvrir des trucs que jamais les parents auraient voulu me voir faire.

- Ben non, de la cigarette oui.

C'est déjà dégueu', et je tousse assez sans ça. Mais j'évite clairement de le dire là, sinon il va me traiter de gamin !

- On va au poste de police alors ? Cool ! Et il y a un casino dans le coin ? On fait ça maintenant ?


Là, je crois qu'il va finir par me dire non quand même, parce qu'il fait nuit blabla... Allez, il y a plus de Zack dehors, c'est juste qu'on se les pèle un max si on reste immobile et pas bien couvert. Bon ok, je dois déjà avoir les lèvres bleues en plus de tousser. Il voudra jamais. C'est nul d'être malade... Mais s'il croit que ça va m'empêcher de lui mettre une branlée, il se fourre le doigt dans l'œil ! Je lâche un bref rire.

- T'es trop nul ! 'Faut t'entraîner sinon les autres Zack vont te bouffer, tu sais. Je suis sérieux ! Et moi j'ai eu le droit à moins de séances que toi avec p'pa alors 'faudrait aussi... Ou peut-être que j'en ai eu plus vu que t'étais barré remarque, ça expliquerait tout.

Je fais même pas gaffe à la pique involontaire que je viens de lui balancer. Quoi ? C'est la vérité, c'est tout. Je crois que ça lui a pas plu, ou alors c'est de parler d'Eliott, parce qu'il rigole moins d'un coup... Et en plus il prend tout de travers. Je le regarde avec des grands yeux, parce que je pige pas trop. Ok. Je laisse couler, m'en fous.

- Elle m'a dit qu'elle était pas mordue. Et je m'en branle, moi je l'aurais pas approché si c'était le cas déjà. J'aurais été dormir ailleurs c'est tout.

Je me rends même pas compte que je vends un peu la mèche. En plus, c'est trop bizarre de l'entendre me dire qu'il serait content que je revienne et tout si je change d'avis. Non mais sérieux... Je fais des efforts pour lui là, c'est pas cool de chercher à me les ruiner. C'est assez rare pour être notable non ?

- Ouais ! Mais il y a pas de bar, ce sont que des bureaux... On peut en aménager un comme ça si tu veux, remarque.


J'hausse les épaules. Je reviendrais que si ça casse avec Eliott et qu'il invite pas d'autres nanas dans sa piaule... En même temps, il y a des chances qu'il continue maintenant qu'il a l'occasion d'avoir un coin à lui, donc je vais éviter de tout gâcher.

- Euh, ouais on verra comment ça se passe quoi.

Je me gratte l'arrière de la tête, comme à chaque fois que je suis un peu dans l'embarras. Réplique de merde. Bon tant pis ! Je fronce le nez quand il commence à me narguer en me disant que j'ai les foies.

- N'importe quoi ! C'est toi qui a proposé ce jeu à la con, alors c'est toi qui commence c'est normal !

Je lâche un bref rire, quand on se met à courir et qu'il me menace de me foutre la tête dans la neige. Ouais c'est ça... Qu'il me rattrape déjà et on en reparle !

Alors que j'ai peur de me rétamer pour de bon, je finis par voir la neige se dessiner dans la nuit juste devant moi... Je mets un dernier coup de boost avant qu'il arrive à me rattraper, si bien que j'ai même réussi à semer Torby c'est pour dire ! Je fais une superbe glissade à l'arrivée, et m'étale de tout mon long dans la neige, de l'autre côté de la rive.

- Youhouuuuu ! Gagné !

Je me redresse un peu, en rigolant comme un taré... Jusqu'à ce que mon rire se substitue par une violente quinte de toux. Je me tiens les côtes, et subitement, j'arrive plus du tout à parler, les larmes aux yeux. Putain, ça fait mal !


Dernière édition par Zakariah J. Griffin le Sam 30 Juil - 21:09, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 18
"On s'habitue à tout, même à la fin du monde !"
Messages : 3106
Membre du mois : 1
J'ai : 13 ans
Je suis incarné(e) par : Dakota Goyo
Crédit(s) : Nao

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"   Sam 30 Juil - 21:04

Le membre 'Zakariah J. Griffin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Mouvement' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"   Lun 15 Aoû - 18:43

Je lève un index dans sa direction et j'ouvre la bouche avant de la refermer, esquissant un sourire.

"T'as pas tort. Mais bon, je pense que je l'aurais quand même hyper mal pris si tu m'avais ri à la gueule. J'ai pas l'habitude de me la jouer responsable alors faut pas trop me péter dans mon élan. Surtout que bon, c'est pour… bin c'est pour toi que je fais ça. Même si ouais, je sais, t'as pas besoin, blablablabla… tout ça quoi."

Je lui décoche un clin d'œil. Je me suis pas fait sérieux mais je sais très bien ce qu'il pense de moi et de la place que j'ai pour lui. Qu'il n'ait pas besoin de moi est une chose, mais si je peux faire un peu pour qu'il s'en sorte, le reste n'a pas la moindre importance. Mais bon, on va pas s'éterniser sur le sujet hein, ça servirait à rien de toute façon et puis, pour une fois qu'on a une discussion déconne. Enfin je me rends compte qu'on arrive à en avoir de plus en plus, genre avoir une vraie relation, tout ça tout ça. C'est plutôt cool non ? Enfin, même si je sais pas du tout à quoi devrait ressembler notre lien, celui-là au moins, je me sens pas forcé de jouer un rôle. De tout façon, un grand frère, techniquement, je serais infoutu de savoir ce que ça fait. Surtout avec Sid' comme unique réel point de référence, autant dire que c'est pas fameux.

"Quoi ? Me dis pas qu'avant … l'été t'avais jamais dragué de nana ? Jamais tiré de couettes ? Essayé de jouer au docteur ? Tu te fous de moi ?"

Je sais pas trop pourquoi je pars sur cette pente-là. Enfin si, je sais, jouer au con, ça je maitrise à peu près. Plus que le reste. Et puis ça a l'air de le faire marrer, donc autant en profiter un peu. J'ai un ricanement à sa réponse et je hausse brièvement les épaules.

"J'ai fumé au lycée parce que c'était cool. Enfin je faisais plus ou moins semblant, quand tu fais du sport, parait que c'est moyen de cracher tes poumons ou de pas être foutu de taper un sprint parce que tu viens de t'en griller une. Et puis, dans pas longtemps, le tabac sera inutilisable, c'est pas plus mal de pas t'y mettre. Mais les cigares, on va tester, c'est obligé."

Ce sera marrant non ? Avec les jetons de poker, des lunettes de soleil et tout. Un bon plan pour une soirée à la con quoi. Qui nous changerait un peu les idées. Faut dire qu'on en a un peu besoin avec ce putain d'hiver qui s'éternise.

"Me semble pas avoir vu de casino mais on s'en fout. On peut trouver le reste et se faire notre casino à nous. Ca te branche alors ? Pour de vrai ? Et le poste de police. Doit y en avoir un pas loin de toute façon, on devrait se trouver ça."

Quoi, je devrais être raisonnable ? Je serais tellement crédible là tout de suite. Et puis, on sait jamais, on trouvera peut-être des trucs cools pour de vrai. Je me fige un peu quand il parle d'entrainement et j'ai un bref haussement d'épaules.

"Si il m'a entrainé un peu, mais il a plus rien fait après mes 10 ans. Donc ouais, y a moyen que je me prenne une branlée même si après je me suis démerdé tout seul. Et que je sais viser des fois. Dans un moment d'égarement."

Bref, arrête de penser à ça, sinon ça va virer au glauque. Et je penche la tête sur le coté à sa réaction quand on parle d'Eliott. Qu'il vienne me redire qu'il y a aucun lien avec son départ de ma chambre, niveau crédibilité, il atteint à peu près le même niveau que moi. Enfin, vu qu'il a pas l'air de vouloir en parler, je vais pas le forcer, si ? Je plisse un peu des yeux, le fixant un instant et j'hésite, avant de lâcher l'affaire en secouant la tête.

"Y a moyen de faire un bar sans trop de problème et je suis sûr que les autres trouveront ça cool. Genre un coin pour se détendre et tout."

Ou pas. On s'en fout s'ils ont pas envie, ça changera pas grand-chose au final, on le fera quand même. Et j'ai une grimace à ce qu'il raconte après, me contentant de souffler, pas très convaincu.

"Ouais, on verra. Je… ouais. Bref…"

Je secoue la tête, chassant pour le moment cette affaire de mon esprit. S'il est à moitié aussi têtu que moi, c'est un coup à ce qu'il s'énerve contre moi et qu'il m'envoie chier parce que j'insiste de trop. C'est exactement ce que je ferais perso alors que là, on se la joue cool, en mode tout va bien, on évoque pas vraiment le fond de l'histoire mais on fait mine de pas la voir. Je me tapote le nez, prêt à raconter une histoire mais ça, c'est avant qu'il se casse sur la glace. Et je le suis tant bien que mal, mais je finis par me faire distancer pas loin de l'arrivée.

Je me laisse tomber dans la neige juste à coté de lui, à bout de souffle mais sans pouvoir m'arrêter de rire. Je sais pas si c'est nerveux ou si c'est parce que ça m'a grave détendu mais, dans le fond, ça fait du bien. Même si je me fige quand il commence à tousser, fronçant les sourcils en le regardant.

"Hey, ça va aller ? Essaie de respirer."

Je me rapproche pour lui tapoter doucement le dos, me rendant compte brusquement qu'il tousse vachement ces derniers jours. J'arrive pas à me rappeler de quand ça date et j'attends que ça se calme un peu avant de lâcher, essayant de pas jouer à la mère poule.

"Tu te chopes souvent des quintes de toux comme ça ? Avoue, t'as commencé à fumer et tu m'as rien dit, c'est ça ?"

Je vois Torby qui s'agite un peu autour de lui, en mode inquiet on dirait et je le grattouille entre les oreilles pour le calmer. Il finit par s'assoir aux pieds de Zak et je reprends, d'un ton toujours aussi léger, comme si de rien était.

"Ah ouais, je devais te raconter un truc ridicule. Un truc genre ton frère qui finit le cul à l'air au beau milieu du réfectoire ça te parait coller ?"

Bin quoi ? Ouais j'ai fait pire mais celle-là est déjà pas mal non ? Et ça devrait lui plaire je pense.

_________________

   
   
Just relax, take it easy

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"   Mar 16 Aoû - 13:40


J'ai du mal à retenir ce large sourire qui me vient naturellement, alors qu'il me pète son speech du grand frère protecteur et responsable... Mais je rigole pas, je le jure ! Ok, il m'a presque convaincu en plus. J'ai même pas eu le temps de protester comme quoi j'avais pas besoin qu'il s'occupe de moi, 'faut croire que je lui ai répété un peu trop souvent depuis qu'il m'a embarqué là-dedans un peu contre mon gré. J'hausse finalement les épaules.

- Ouais... Je te laisserais des mots, ok.

Mon humeur s'assombrit, l'espace d'un instant. En fait, c'est justement ce que je préférais me dispenser de faire... Encore des mots, qui peuvent tuer un membre de ma famille. C'est certainement pas mieux de rien leur dire s'il me prend l'envie de me casser, seul ou en groupe, mais... Je sais pas. Je crois que j'aurais toujours une petite pensée amère en laissant quelques mots comme ça, maintenant.

Il me prend un peu au dépourvu, quand on parle subitement de nanas. J'aurais mieux fait d'éviter le sujet, moi... Et je sais plus trop où me mettre d'un coup.

- Bah euh... C'est pas pareil, quoi. C'est juste pour les faire chier, parce que c'est marrant...

Non mais un peu plus et il va me faire passer pour un attardé. Ouais bah il est le seul à avoir l'embarras du choix... Il reste que des vieilles ! C'est plus facile de parler de fumer, et d'autres conneries qu'on pourrait faire, finalement. Je lâche un bref rire. Ouais, en fait, mieux vaut que j'évite de lui dire que ça me faisait tousser et que je trouvais ça dégueu'...

- Ouais, t'as l'air cool. Mais tu l'es encore plus si t'es un champion au sport. Et ça, c'est encore le cas maintenant !

Et d'être un cancre 'faut croire... Parce que, bordel, je croyais presque que mes bonnes notes en math diminuaient ma cote quoi. Enfin on peut pas tout avoir, même si je suis sûr que maintenant, je déchire n'importe qui en sport et j'aurais grave pu me la péter. En tout cas, il a l'air bien partant pour cette histoire de poker et de cigares, et je sens qu'on va finalement faire des trucs funs entre frangins.

- Bah ouais, bien sûr que ça me branche ! Ca va être l'éclate !

Je crains d'avoir cassé l'ambiance, et de me prendre plusieurs remarques là... 'Faut dire que j'ai un peu bouletté, mais Ethan doit pas avoir envie de se prendre la tête, parce qu'il passe au-dessus. Je réponds pas, ni à parler de p'pa et de savoir tirer, ni d'Eliott et... Euh, de savoir tirer aussi. On est à la cool, là, ce serait con de tout gâcher.

- T'es bricolo ? Mais ouais, ça serait bien, qu'on ait plus l'impression d'être dans un lounge que dans des bureaux... On va rester à la base de James Bond longtemps tu crois ? On n'a pas besoin d'aller plus au Nord maintenant que les Zack ont gelé.

Puis c'est moi qui vais geler aussi sinon. Il caille tellement de nuit que je me rends rapidement compte que c'était pas l'idée du siècle, enfin sauf si on pique un sprint... Ca me réchauffe d'un coup, mais ça réveille aussi de suite ma toux. Et là, j'en ai presque les larmes aux yeux tellement je crache mes poumons. J'entends pas trop Ethan... Je sais juste qu'il a fini par arriver, à sentir sa main dans mon dos. Ca finit par partir, et je respire lentement à plusieurs reprises.

- Putain ça va mieux...

Je me passe une main sur le visage, avant de la poser sur la tête de Torby qui a pris sa tête de chien inquiet, à lâcher quelques gémissements, avant de se calmer et cesser de s'agiter en tout sens.

- Euh... Ouais, mais que depuis quelques jours. Je suis pas souvent malade mais là... C'est violent. Ca va finir par passer, c'est juste sur le coup.

Et je lâche un bref rire.

- Et nan, c'est pas la cigarette, arrête !

Torby finit par se calmer, et à s'assoir comme nous, la langue pendante à reprendre aussi son souffle. Je rends un regard stupéfait à Ethan, quand il commence à me parler d'un truc improbable...

- Nooon, sérieux ? Mais qu'est-ce qui t'es arrivé ?

La honte quoi ! Et il va pas me laisser comme ça, sans me donner de détails j'espère ?
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 18
"On s'habitue à tout, même à la fin du monde !"
Messages : 3106
Membre du mois : 1
J'ai : 13 ans
Je suis incarné(e) par : Dakota Goyo
Crédit(s) : Nao

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"   Sam 20 Aoû - 22:01

Marrant, j'ai presque l'impression qu'il m'écoute quand je lui fais mon petit speech. Bon faut dire que je me fais pas particulièrement sérieux et je pense que niveau sermon, il a déjà du voir tellement pire que c'est de la rigolade pour le coup. Mais ça rentre un peu, je crois. J'ai déjà du mal à comprendre moi-même à quel point ma vie a pu changer maintenant que je ressens le besoin de veiller sur lui, je m'attends pas à ce qu'il fasse de même. Même s'il percute et qu'il a pas l'air de s'en foutre totalement. C'est plutôt cool. Je crois.

Je tique quand il parle de petits mots et j'ai l'impression que ça le replonge aussi dans de sales souvenirs. Alors, plutôt que d'en rajouter une couche ou de sombrer dans le mélo je souffle, avec un clin d'œil.

"Laisse-moi des dessins, tu sais, si tu me files trop de lecture, je vais avoir mal au crâne."

J'essaie d'alléger un peu l'atmosphère même si je suis pas persuadé que ça marche des masses. Mais quand on se met à parler des filles, j'avoue que ça me fait marrer de le voir un peu mal à l'aise. J'évite de me foutre ouvertement de lui, ça risquerait de le vexer, alors je le fixe quelques instants avant de répliquer, non sans malice.

"Bin c'est le premier stade quoi. Tu vas pas me dire que tu choisissais les filles au hasard si ? Moi quand je faisais ça, c'était parce que je l'aimais bien la petite en question. Marrant, elles étaient tout le temps blondes. Hum… "

Bon, on s'étant pas trop sur le sujet non plus, je vais pas trop l'enfoncer. Surtout que c'est pas comme s'il pouvait se rattraper vu le peu de gamines qu'on a pu croiser. Enfin il lui faudrait des ados quoi. Merde alors, j'espère qu'on va en trouver, ce serait cool pour lui.

"C'était cool cinq minutes quoi. Et surtout dégueulasse. J'avoue qu'effectivement, ça marchait mieux d'être dans l'équipe de foot que d'avoir des bonnes notes en littérature. Marrant hein ? Tu faisais du sport à l'école ?"

Le genre de trucs que j'aurais pu savoir avant. Si j'avais fait un effort. Je me fige un instant à cette pensée, me demandant si c'était pas une connerie de lui demander ça mais c'est trop tard de toute façon. Et puis, ça pourrait m'aider à le connaitre un peu mieux non ? Pour de vrai et pas seulement savoir qu'il adore les jeux vidéos et sait dézinguer tout ce qui bouge. J'ai en tout cas un large sourire quand il a l'air partant pour mes conneries. Faut dire que ça vend plus du rêve que quand je lui fais un sermon à la con ou quand on parle d'Eliott. J'ai compris que le sujet était sensible mais j'ai pas envie d'insister maintenant.

"Cool. On va bien se marrer ouais."

Et les autres sujets qui fâchent, on va éviter aussi. On verra demain, ils seront de toute façon toujours là non ? Et puis, d'ici là, j'aurais peut-être trouvé des moyens de gérer tout ça autrement. Bien sûr que ça me fait chier qu'il ait plus envie de dormir avec moi, tout comme il y a une part de moi qui trouve l'idée d'avoir tout le temps Eliott dans ma chambre à la fois cool et effrayante. Une fille quoi. Tout le temps. Merde. J'ai plus 15 ans non plus, je vais pas me mettre à flipper pour ça quand même. A sa question, j'ai un bref haussement d'épaules, pas vraiment inquiet.

"Je me démerde quoi. Je me dis que ça doit pas être si compliqué de clouer des planches entre elles non ? Et puis, on est les frangins Griffin, on est capables de tout faire, c'était pas ça le truc ? Y aura moyen de s'amuser avec la déco aussi. Genre des draps au murs pour faire un truc un peu plus tamisé et tout. Pour le reste…"

J'en sais foutre rien en fait. Je sais même pas si on passer l'hiver gamin. Je dois lui dire ça ou pas ? Bien sûr que non. Alors, mon sourire se fait plus large et je hoche la tête.

"On est plutôt bien installés non ? Déjà au moins le temps de passer l'hiver et après on avisera. Je t'avoue que si on trouve un moyen de se débarrasser pour de bon de ces saloperies, j'aimerais bien retourner dans le sud. J'en ai tellement marre de me les geler tout le temps. Et Charisma a dit que ça allait empirer en plus."

Chez les parents même, ça serait pas cool ? Même si sans p'pa ce serait bizarre. Mais je sais pas, l'idée a quelque chose de vachement tentant. Quand ça ira mieux. Si on survit à tout ça. Y retourner. Pour de bon. Je cille et je finis par chasser cette pensée de mon esprit avant de poursuivre le gamin sur la glace. C'est marrant, ça sert à rien mais putain ça libère.

Et quand on atterrit dans la neige, je l'entends tousser. Forcément, ça me stresse un peu mais il a l'air d'aller mieux. J'arque quand même un sourcil dubitatif alors que Torby s'agite encore un peu.

"Mouais. Ca a l'air rude quand même. Enfin, je m'en fais pas. Ta mère va t'entendre tousser et tu seras bon pour un examen complet. Mais t'es sûr que ça va passer ?"

J'ai un rire quand même et je souffle, d'un ton amusé.

"Pourtant on dirait que tu tournes à trois paquets par jour au moins là."

Je grattouille l'oreille de Torby, qui a le bon goût de me lécher joyeusement le bras et de me baver dessus quand je vois à la tête de Zak que j'ai bien réussi à capter son attention. J'ai un large sourire que je veux mystérieux et, avant de répondre, je sors la moitié de tablette que j'avais récupéré pendant ma vadrouille avec Eliott.

"Tiens, fais-toi plaisir."

Et j'attends quelques secondes avant de reprendre, avec un large sourire.

"T'as entendu parler de Sid' en long, en large et en travers hein. Bah en fait, je m'étais tiré des vestiaires avec ses fringues. Et il a voulu se venger. On était au réfectoire, j'avais mon plateau dans les mains et paf, ce con est arrivé derrière moi et m'a baissé mon froc devant tout le monde. J'ai même pas su quoi faire de mon foutu plateau et après j'ai eu le réflexe de l'utiliser pour… bah pour planquer les bijoux de famille quoi. Avant de me rappeler que je pouvais me rhabiller."

Je penche la tête sur le coté, guettant la réaction du gamin qui, j'espère, faudra son pesant de cacahuètes.

_________________

   
   
Just relax, take it easy

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"   Ven 26 Aoû - 18:42


Je lui offre un sourire, pas très convaincu. En temps normal, j'aurais déjà rigolé en me foutant ouvertement de sa gueule, mais je crois qu'il a pigé pourquoi ça m'enchantait pas plus que ça, finalement. J'ai pas envie que, si je cours le moindre danger, il se précipite à ma suite, juste sur quelques indications, et clamse par ma faute... Comme p'pa. Je pense que je préfère encore qu'on me laisse dans ma merde, plutôt que de risquer que ça arrive.

C'est presque plus simple, de parler des filles, même si je fais pas longtemps illusion en fait... Ouais, pfff. Facile, pour un branleur aussi. Et il me parle de blonde, et là je ris franchement.

- Ah ouais ? Genre tu faisais déjà une fixation sur Eliott même si tu la charriais avec ses couettes et ses élastiques à petits nuages hein... T'es grillé !

Ouais, je préfère largement parler de ses expériences à lui que de m'attarder sur le néant des miennes. C'est pas comme si je pouvais me rattraper en plus, mais c'est pas l'envie qui manquerait. Ou peut-être pas... Tous des chieuses. C'est quand même marrant de se retrouver à parler filles, cigarettes, sport et histoires à la con. Je veux dire, c'est comme si c'était pour de vrai, que j'avais un grand frère. Merde alors. J'ai raté quelque chose en fait... Ouais, sa faute. Et je me le rappelle subitement, alors qu'il me demande si je faisais du sport à l'école... Je peux pas retenir ce regard un peu étonné, comme s'il savait pas. Ben non, il le sait pas...

- Euh, ouais. Je me débrouillais, mais...

J'hausse les épaules, un peu penaud.

- Problème de taille. Je faisais pas le poids, sur pas mal de sport en fait. Bon j'étais pas non plus celui qu'on prend en dernier dans son équipe, hein ? Mais bon... Au moins, je courrais vite, et puis je m'en fous, les math paient plus à la fin de l'année. Bon maintenant c'est plus trop vrai, et j'aurais dû me mettre plus tôt aux graffitis en fait. Ca te rend trop cool, et je savais même pas que j'aimerais bien et que je saurais trop faire !

Bon, je me suis un peu emballé là. Je me demande s'il est pas saoulé, mais c'est quand même mieux de parler de ça que de l'autre blonde ou des sujets qui fâchent... Il a pas l'air très convaincu, mais il relance pas le sujet. Tant mieux. J'ai un sourire en coin, quand il me parle de clouer des planches entre elles.

- Bah t'as bien réparé la porte d'entrée que t'avais défoncé donc ouais... Bah laisse la déco' aux nanas, elles adorent ça. Nous on fait le bar et on le remplit !

Je lui rends un regard interloqué quand il me parle subitement du temps qui va empirer, d'après Charisma. Genre... Ca peut être encore pire ? Moi aussi, j'aimerais bien retourner dans le Sud, mais pas avec les Zack qui rôdent. Il y avait des sacrées hordes quand on est parti, heureusement que l'hiver les a gelé sur place... Mais là, ça veut au moins dire qu'on va rester quelques mois ici, et que ça peut-être sympa de s'installer un peu mieux. C'est rien, quelques mois, mais dans le nouveau monde, ça représente beaucoup. J'ai envie de me poser un peu. J'étais bien chez les parents, et je suis pas sûr d'être tellement fait pour le mouvement en fait. J'ai appris à survivre en me planquant, avec un peu d'astuce, et puis je sais pas conduire...

- Ouais, on est pas mal. Il manque un générateur, comme chez les parents. Ce serait top. Après on se pose avec un canapé, une télévision et une console... Puis on se fait des parties de Mario Kart en boucle. Parce qu'il doit plus trop y avoir de feuilletons télévisés maintenant.

On s'est mis à courir comme des dératés, et ça a réveillé aussi subitement ma toux. Je lance, un peu penaud, quand il me parle d'un examen complet :

- En fait, on sait pas trop ce que c'est...

J'hausse les épaules. Et on manque de médicaments, du coup m'man savait pas bien comment le gérer. 'va vraiment falloir qu'on aille en chercher, mais j'ai pas envie qu'Ethan s'inquiète pour rien non plus.

- Mais ouais ça va aller, ça passe vite. Et j'ai rien fumé, je le jure !

Je rechigne pas, quand il me tend une tablette de chocolat. Je mords même franchement dedans, en oubliant totalement de lui demander s'il en voulait aussi. J'avais presque oublié le goût que ça avait... Et putain c'est tellement bon ! Et je l'écoute, alors qu'il me raconte ses histoires de gamins avec son pote Sid'. Je rigole franchement.

- T'es trop con, Ethan ! Il s'est bien vengé... Et je suis sûr que tout le monde a trop rigolé, et qu'on te l'a rappelé pendant hyper longtemps. T'as de la chance qu'ils ont pas pris de photo !

Et c'est moi de raconter maintenant ? Fais chier, c'est moins drôle. Je réfléchis un peu.

- En fait, après la fin du monde, je me suis fait mordre...

Je laisse ma phrase mourir, laissant mon petit effet se faire, avant de rajouter subitement :

- Par une putain de souris ! T'y crois ça ? Ca pullule de Zack partout, je me retrouve dans une superette infestée... Et j'ai dû me bastonner avec une souris rachitique qui en avait après le même paquet de biscuits secs que moi. Et le pire, c'est que c'est elle qui a gagné, la saloperie ! J'ai même crié, et les Zack ont commencé à se rameuter. Je l'ai vu me regarder avec ses petits yeux sournois et son museau qui frétillait là... Ouais, frangin, on a dû quitter en trombe cette superette à cause d'elle, en vrai.
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 18
"On s'habitue à tout, même à la fin du monde !"
Messages : 3106
Membre du mois : 1
J'ai : 13 ans
Je suis incarné(e) par : Dakota Goyo
Crédit(s) : Nao

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"   Jeu 8 Sep - 20:12

Mine de rien je commence à le connaitre en fait le môme. Faut dire que si les quelques mois qu'on a passés ensemble ne compensent pas les années perdues, on a pas vraiment des milliards d'activités ou la télé pour nous distraire. Ou un boulot. Bref, on passe vachement plus de temps ensemble qu'on aurait pu en temps normal. Bon, c'est pas trop le moment de se perdre encore en tergiversations inutiles. Tout ça pour dire que je le vois bien son sourire pas convaincu. Je vois bien qu'il songe à ces putains de mots qu'on a laissé derrière nous et je réprime difficilement un soupir et je me focalise sur le reste.

Causer de filles c'est marrant. Totalement improbable mais sa réaction m'amuse carrément. J'arque un sourcil à sa réponse et j'esquisse un sourire amusé.

"Elle avait quoi ? 10 ans quand je l'ai rencontrée ? Tu crois vraiment qu'un mec de 15 ans allait faire une fixette sur un brin de fille avec des couettes et un appareil dentaire ? Encore que, mon inconscient peut-être, une connerie du genre. Nan je trouve les blondes plus jolies, c'est tout."

Faut surtout pas chercher à analyser d'où ça vient mais j'avoue que l'image d'Eliott avec ses couettes flotte un instant et me fait sourire plus largement. Ou alors c'est notre conversation, que je trouve vraiment sympa. Y a pas de tension ni rien et ça, c'est précieux. Bien fait de me lever et de venir le chercher tiens. Je pige pas trop pourquoi il me regarde avec cette tête étonnée mais, dans le fond, il devait probablement pas s'attendre à ce que je lui demande tout ça. Pourtant, ça m'intéresse vraiment, juste j'ai pas osé aborder le sujet avant. Il aurait pu me répondre, à juste titre, que j'avais qu'à être là pour le savoir. Ou lui demander avant. Mais là, ça passe mieux, je saurais pas trop dire pourquoi. Et je le fixe un instant avec une grimace compatissante.

"Ouais, ça m'a fait le coup aussi. Tu vas pousser d'un coup, c'est de famille ça. Et Ashley est grande pour une fille, tu devrais bien t'en sortir."

Evidemment, avec la bouffe de merde qu'on a, il va carrément grandir. Très intelligent de dire ça tiens. Et merde tiens.

"Courir vite, c'est devenu sacrément utile maintenant. Plus que les maths. T'étais une tête alors ? Et ouais, t'as un sacré talent pour le dessin. T'as pas envie de tester d'autres supports ? Ce serait cool non ? Genre des carnets et de la peinture ou je sais pas trop quoi. Moi je suis pas doué pour ce genre de trucs donc, à part de trouver de la matière, je serais infoutu de dessiner quoi que ce soit."

On zappe le sujet Eliott et la chambre. Ca vaut mieux. Même si aucun de nous deux n'est dupe. Des fois, il faut jouer le jeu, histoire que chacun garde un peu son amour-propre. On a plus que ça ou presque de toute façon. Et puis, on trouvera bien un moyen d'arranger les choses quand ça se présentera non ?

"Ah ouais j'avais oublié que je savais clouer des planches entre elles. Bon, on va se faire des super plans qu'on suivra pas et après les filles mettront des draps partout pour faire genre c'est super cosy et tout. Et après faudra remplir le bar. Important. Ce serait bien qu'on évite de te faire picoler de la piquette, qu'au moins tu saches ce qui est bon."

Bah quoi ? De toute façon, au pire, il ira le faire tout seul et il boira du vin dans des bouteilles en plastique. Autant pouvoir jeter un œil sur lui non ? Il fait une drôle de tête quand je lui parle du froid mais au final, ça a pas que des mauvais cotés. Les zacks nous laissent un peu tranquilles, même si on a d'autres emmerdes qui se profilent à l'horizon.

"Putain ce serait bien un générateur c'est clair. Mais j'ai peur du bruit que ça peut faire. Que ça attire les mauvaises personnes. Faudra en parler avec Dean et voir si on peut pas fouiner un peu pour essayer d'en trouver un. On peut se choper des dvds et se faire des soirées films aussi. Ca, ça me plairait bien."

Courir c'est cool. Même si je suis à bout de souffle. J'oublie bien vite ce petit moment déconne quand je l'entends tousser et j'arque un sourcil à sa réponse. Surtout qu'il fait pas le fier pour le coup.

"Mouais… va falloir qu'on aille faire des virées dans les pharmacies ou autre alors. Doit bien rester un ou deux trucs pour arrêter que tu craches tes poumons ou que je finisse par te fouiller pour trouver le paquet de clopes que tu caches, même si tu dis le contraire."

J'ai parlé d'un ton léger mais je songe déjà à une sortie. Je sais pas trop où mais va vite falloir faire quelque chose. Et, quand je le vois manger la tablette, je peux pas m'empêcher de sourire. Je m'en fous d'en avoir ou pas du chocolat, tant que ça lui fait plaisir à lui, le reste n'a pas la moindre importance. Enfin, c'est encore mieux quand il se marre à mon histoire et je le couve des yeux un instant avant de secouer la tête.

"Bah en fait, bizarrement, vu que j'en ai joué, ça m'a plutôt servi. Au lieu d'avoir la honte, je me suis mis à danser et j'ai eu du succès avec les nanas après ça. Bref, c'était marrant. Surtout que je lui ai piqué ses fringues pour une bonne raison. Faut juste que je m'en rappelle."

Quand il se met à raconter son histoire, je me fige au mot mordre. Je suis beaucoup trop bon public, j'aurais réfléchi deux secondes je saurais que c'est une connerie mais pour le coup, je pousse un soupir au reste de ses propos. Et je lâche un rire, le regard pétillant d'amusement.

"Putain Zak… T'es le seul mec foutu d'esquiver à peu près un milliard de zombies et qui se fait bouffer par Mickey. Cte loose. Et en elle plus cette saloperie est restée reine de la supérette quoi."

Je secoue la tête, toujours souriant, alors que je regarde autour de moi. C'est moi ou le ciel est plus clair déjà ? Ca fait combien de temps qu'on est là au juste ? Au final, au lieu de rentrer, on pourrait continuer et pousser un peu plus loin. Pour faire une des conneries dont on a parlé. Ce serait marrant non ? Et les autres sauront qu'on est partis en vadrouille ensemble.

_________________

   
   
Just relax, take it easy

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"   Mer 14 Sep - 11:05


- Je préfère les brunes, on se battra pas hein !

Je pars d’un rire léger, l’air enjoué. Je vais pas m’amuser à décortiquer sa relation avec Eliott, autant le dire, ça m’intéresse pas trop. Mais on dirait qu’avant ça, le frangin avait quand même du succès non ? J’en aurais aussi dans quelques années ? Mouais… Il y a plus assez de nanas pour tout le monde de toute façon, et encore moins de mon âge. Mais au moins, ce sont toutes des dures à cuir qui ont grave la classe !

Je sais pas trop pourquoi mes cours l’intéressent subitement, vu que c’est terminé. Enfin, je lui avais bien posé pas mal de questions sur ce qu’il faisait, quand il était parti loin de nous… Comme s’il avait fait de la taule, ce genre de choses. Il fallait dire qu’Ethan avait des compétences un peu… En mode McGyver quoi. Ça se sentait qu’il avait pas mal appris sur le tas.

- T’as fait des études toi ?

J’hausse les épaules, quand il tente de me rassurer – parce que c’est bien ce qu’il fait non ? – sur ma capacité à grandir d’un coup. Ouais, ils sont plutôt grands dans la famille mais je me fais pas d’illusions vu comment on vit. Je rigole un peu, quand il me demande si j’étais une tête.

- Une tête ? J’étais pas le premier de la classe, nan ! Mais j’avais une bonne moyenne ouais. Bah c’était important dans le vieux monde. Euh… Le dessin, c’était juste un délire. Les graffitis c’est classe, mais faire dans la peinture avec un tableau et tout, non quoi.

C’est ringard, un peu. Mais bon Ethan est quand même un vieux, il doit pas trop comprendre en quoi. J’hoche la tête, par l’affirmatif, quand il me parle de se faire des plans et on verra bien.

- Au pire ce sera pas droit, ça aurait un vieil aspect d’usine, mais ce sera stylé même comme ça ! Et ouais carrément, je veux goûter !

J’aime pas l’alcool, en fait. Ca a un goût pas terrible, mais je fais genre que. Puis ça se trouve, j’en trouverais enfin un qui me donnera pas l’impression de boire un truc chelou qu’on a laissé cuver trop longtemps pour que ce soit potable. Il est plutôt cool, Ethan, même si m’man va bien sûr repasser derrière pour retirer les bouteilles je parie.

J’ai pas les yeux qui brillent, là, quand il me parle de se faire des soirées films scotchés dans le canapé ? Sérieux, ça me manque tellement ! Et ma console de salon aussi ! Rien que le bruit en fond dans la rue, avec tous les appareils électriques… Ca fait bizarre, ce silence morne, et il y a bien que ma Gameboy qui peut parfois le tromper.

- J’aimerais trop !

On a couru comme des dératés, à tel point que j’ai craché mes poumons. J’ai envie de me laisser retomber sur le côté et plus bouger, mais j’ai un peu de fierté quoi.

- Genre, tu vas me fouiller… Essaie même pas ! T’inquiète, maintenant que m’man est là, pas besoin de s’en faire juste pour une vilaine toux…

J’ai pas envie qu’il s’inquiète, au point de partir en expédition lui-même pour trouver le remède miracle à la princesse Zelda, enfin à son petit frangin. C’est bon, pas besoin. Je vais me dépêcher de demander une liste à m’man et on trouvera bien le moyen de s’éclipser pour fouille la pharmacie pas loin. La dernière fois, ça s’est pas trop bien passée, mais on peut supposer qu’il reste plein de médicaments du coup, si d’autres se sont cassés les dents là-bas aussi avant ou après nous.

On parle de choses plus légères, genre il y a rien de grave, alors que je fais un sort à cette tablette de chocolat en prenant tout mon temps pour bien déguster. C’est rare, et putain c’est trop bon !

- T’es doué pour te faire passer pour un crétin quoi.

Je l’ai dit sur le ton de l’humour, même si ça me blase un peu qu’il arrive aussi bien à attirer l’attention et avoir du succès à partir d’une scène bien ridicule. Il y a bien que les beaux gosses de la classe qui se la jouent grave qui peuvent s’en vanter… Ouais et être dans cette catégorie, c’est le super bon plan.

Je raconte ma petite histoire à mon tour, et je suis juste trop content que mon petit effet fonctionne, à me gausser de sa réaction. Je rigole encore plus fort quand il me parle de se faire bouffer par Mickey… Putain oui ! C’était vraiment trop con ! J’éviterais peut-être de lui parler de la fois où j’ai cassé la patte d’un chat pour faire diversion. Là, il va moins rigoler.

Je retrouve lentement mon calme à cette pensée, et l’observe un peu, interrogatif. Je suis son regard, vers le ciel qui s’éclaircit. Ouais… Je me suis simplement levé assez tôt, pas un drame non plus. Je sais pas ce qu’il a en tête alors je me contente de souffler :

- Tu veux bouger ?
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 18
"On s'habitue à tout, même à la fin du monde !"
Messages : 3106
Membre du mois : 1
J'ai : 13 ans
Je suis incarné(e) par : Dakota Goyo
Crédit(s) : Nao

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"   Mar 20 Sep - 12:01

Je lâche un rire à sa répartie et je le fixe, la tête penchée sur le côté avant de souffler, d’un malicieux.

"Tu trouves Marina mignonne par exemple ? Et de toute façon, on risque pas de se battre, si je drague une brune, je pense que c’est la dernière chose que je ferais avant qu’Eliott me passe par la fenêtre."

Pour le coup, je déconne même pas. Je tiens à ma vie et quitte à me faire buter, autant que ce soit pour un truc plus marrant que d’avoir dragué une fille, aussi mignonne soit-elle. Et je laisse tout ça de côté, me focalisant sur le môme et l’interrogeant sur des trucs totalement improbables, qui ont plus lieu d’être maintenant mais, je sais pas, qui me donnent l’impression de le connaitre un peu plus. Je l’écoute avec attention avant de secouer la tête en riant.

"J’ai une tête à avoir fait des études ? Rappelle-toi, c’est moi le simplet du groupe. J’ai… enfin je me suis tiré avant de passer mon bac. J’ai fini par le faire il y a deux ans, par correspondance, histoire de croire que j’en étais capable. Et j’avais… c’est débile mais j’avais continué en me disant que je pourrais passer un diplôme. C’est con, je sais, mais bon."

Je me perds un instant dans mes pensées avant d’essayer tant bien que mal de le rassurer sur sa taille. Ouais, il est pas dupe, ça se saurait. Mais on joue le jeu, comme pour le reste. Et, au reste de ses propos, je souffle, d’un ton amusé.

"Ah, tu me rassures. Je sais pas si j’aurais de trainer avec un premier de la classe. C’est contraire à mes habitudes et c’est pas la fin du monde qui va changer ça. Et quoi, tu crois qu’il y a que les vieux pour faire de la peinture, c’est ça ? Je le dirais à Eliott, elle sera ravie tiens."

Je lui décoche un large sourire alors qu’on continue de causer de ce qu’il va faire de sa chambre. Comme si ça me faisait pas chier qu’il s’en aille, comme si j’étais super cool avec cette idée. De toute façon, que je gueule ou pas, il en fera qu’à sa tête, donc bon.

"Pas mal ça, on pourra dire que c’est fait exprès. C’est pas con du tout. T’as déjà bu de l’alcool ou jamais ? T’en fais pas, je vais me foutre de toi si t’as jamais pu de vodka ou je sais pas quelle connerie du genre hein."

Et, quand je vois sa tête quand on parle de ce qu’on pourrait faire, j’ai un pincement au cœur. Putain le môme mériterait bien plus que ça et on est même pas foutus de lui obtenir. J’essaie de réfléchir à la façon dont on pourrait… dont je pourrais le faire mais c’est quand même tendu. Rien que le bruit que ça pourrait provoquer, ce serait pas bon du tout. Mais bon, je verrais bien si j’ai une idée de génie. Ou alors, une pièce hyper bien insonorisée. Ca devrait pouvoir se trouver non ? Ou se faire même, carrément.

"Je suis sûr qu’il y a moyen…"

Une fois notre course de dératés finie, je me sens d’un coup inquiet pour lui. Comme quoi, je finirais presque par être responsable en fait. Enfin, avec lui. Et Eliott probablement. Tout ce que je voulais pas avant. Mais je peux pas m’en empêcher, c’est viscéral en fait. Je lui jette un regard en coin avant d’approcher un index menaçant et de le planter dans ses côtes.

"Je peux faire dans la torture et te chatouiller aussi tu sais. J’ai pas peur moi."

Torby s’est installé à coté de nous, la langue pendante sur le côté et remue sagement la queue. Tout a l’air de rouler pour le moment donc. Je continue de me focaliser sur le gamin et j’ai un bref haussement d’épaules.

"Bien sûr que si je vais m’inquiéter. Je suis devenu un crétin rabat-joie, même si je sers à rien. Mais je vais faire comme si de rien était tant que ça s’arrange. Ca te va ?"

Je lui décoche un clin d’œil avant de me poser et de lui raconter mon histoire à la con. Ca le fait marrer, c’est le but en même temps et je suis content de voir qu’il apprécie le chocolat. Je laisse filer un rire à sa réponse et je lève à nouveau mon index pour souffler, d’un air amusé ».

"Je suis doué pour me faire passer pour un crétin qui a la classe, nuance importante."

Vrai que j’avais eu de soucis au lycée pour me faire des potes, bien voir, suffisamment pour faire des conneries et jamais vraiment me faire virer. Enfin, c’était dans une autre vie ça. Je secoue la tête avant de me marrer franchement à son histoire. Ca, je sens que ça va rester. Et c’est cool.

Je sens son regard peser sur moi alors que je fixe l’horizon. Et je laisse filer un silence à sa question avant de souffler, avec un sourire en coin.

"Bah, on va pas retourner se coucher comme des larves non ? La question c’est… commissariat, banque ou autre chose ? J’aimerais bien essayer d’ouvrir un coffre-fort n’empêche, ce serait marrant. Et je parie qu’ils ont des cigares là-bas. Va pas me demander pourquoi par contre, j’en sais foutre rien."

Oui, oui, je parle bien d’aller braquer une banque. Bah quoi ? C’est marrant non ?

_________________

   
   
Just relax, take it easy

avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Just relax, take it easy...
Messages : 2553
Membre du mois : 0
Je suis incarné(e) par : Chris Pratt
Crédit(s) : Sheeren
Je suis un(e) : Lucky Luke
Vos Liens :
Spoiler:
 

Just relax, take it easy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"   Dim 25 Sep - 16:04


- Hein, quoi ? Pourquoi tu me parles de Marina ?

Merde, je suis grillé ? Ca sert encore à quelque chose de faire genre que j'ai pas compris ? Non mais elle est trop vieille pour moi quand même, c'est pas qu'une question d'avoir la classe... Enfin c'est vrai qu'elle se rapproche le plus d'une Lara Croft. Contrairement à ce qu'Eliott dit, elle existe pour de vrai, la preuve ! J'ai un bref rire, quand il parle de se faire défenestrer par la blonde s'il essaie de draguer une brune. Franchement, elle le tient bien en laisse quand même hein...

Je sais pas trop comment on en est arrivé à parler d'études... Et même si je sais très bien qu'il s'est tiré avant le bac, vu que les parents avaient tendance à marquer cette fameuse date en rouge comme si on parlait d'un décès dans la famille, je me disais qu'il aurait quand même essayé de poursuivre ailleurs non ? Et j'ai eu raison de le penser apparemment... Comme quoi, il est pas un grand littéraire pour rien, même si c'est un grand benêt.

- Bah de toute façon maintenant ça sert plus à rien. Du tout.

Je me suis pas replongé dans un livre de cours une seule fois depuis la fin du monde, alors qu'avant, ça rythmait ma vie. Maintenant, je me contente de cumuler les succès sur ma Gameboy Advance, et je peux même pas me vanter auprès de quelqu'un d'avoir fini tous les niveaux en mode difficile. Tout le monde s'en fout maintenant.

J'ouvre les mains, en signe de reddition, quand il met le doigt sur l'évidence même. Bah ouais, la peinture, c'est un truc de vieux grabataire à la retraite non ?

- Beeen... Eliott est vieille quand même, quoi. Elle a bien deux fois mon âge donc bon...

Et je crois qu'on va tous les faire. Je suis sûr qu'il essaie de me coincer, juste pour me faire passer pour un parfait gosse, à me parler de nanas puis d'alcools. J'ai le droit de mentir là ?

- Bien sûr que j'ai déjà bu de la vodka, c'est la base non ? Et de la bière.

Ok. Jamais bu de vodka, seulement de la bière. On fera comme si... Mais on peut pas dire que les parents étaient cool avec ça, et puis à la superette, quand elle était pas encore infesté de mecs qui veulent votre peau et pendent des cadavres en morceaux à l'entrée, le vieux monsieur qui la tenait nous connaissait tous de vue et aurait pu réciter nos âges alors... C'était limité quoi.

Mais plus que de l'alcool, j'aimerais bien avoir un générateur... J'ai presque espoir, à le voir sérieusement réfléchir à la question, mais j'essaie de me modérer assez pour simplement hocher la tête par l'affirmatif. Je veux dire, c'est comme rêver d'un burger-frites, c'est se faire un peu du mal pour rien.

Je me tords un peu, quand il plante un index dans mes côtes, à les masser ensuite un peu... Avant de lui décocher un coup de coude en représailles.

- Fais gaffe, je pourrais me défendre ! Et Torby aime pas les disputes...

C'est peut-être surtout de lui, qu'il devrait avoir peur. Quand il active le mode ultra-protecteur, il fait grave flipper le con-con de chien... Même si là, il a l'air plutôt détendu. Même pas à craindre que la glace pète tiens. J'hausse les épaules, quand Ethan me parle ouvertement de son inquiétude. Je sais plus trop où me mettre en fait... Et je me retiens surtout de tousser à nouveau pour pas empirer mon cas. Tant que je crache pas du sang, c'est que ça va passer hein... Et puis j'ai pas envie qu'il se sente obligé de s'occuper de moi.

- On a de la chance d'avoir m'man maintenant pour s'occuper des malades... Alors il y a pas de raison de se faire du soucis hein, on est entre de bonnes mains !

J'essaie vraiment de la rassurer ? C'est bizarre. Enfin, les choses ont beaucoup changées quand même. Et puis je me retrouve à rigoler de ses remarques idiotes, alors qu'avant elles m'auraient juste fait me demander au ciel pourquoi on m'a donné un crétin pareil pour frère. Et surtout avoir envie de faire des virées pareilles avec lui, comme toutes celles qu'on vient d'énumérer... Si bien que je bondis sur mes jambes quand il propose de mettre nos plans directement à exécution, dès maintenant.

- Oh ouais ! La banque alors ? Ca me va ! On pourra mettre l'argent volé à l'arrière de la bagnole de flics après comme ça, ce sera encore plus drôle. Bon et... Tu sais où c'est ?

J'ai un sourire en coin, amusé.

- T'as la carte ET une boussole cette fois ?

La suite est... par là !
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 18
"On s'habitue à tout, même à la fin du monde !"
Messages : 3106
Membre du mois : 1
J'ai : 13 ans
Je suis incarné(e) par : Dakota Goyo
Crédit(s) : Nao

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] "Tu sais, c'est comme dans un jeu vidéo !"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coeur d'Ecureuil - "Je lis en toi comme dans un livre ouvert." ~
» Comme un mauvais rêve
» ℓ'αtεℓιεя ∂'нιtσε [closed, comme les watter]
» Les Limbes, ou, comme quoi, faire des erreurs peuvent engendrer de mauvaises surprises [PV]
» [1619] Comme dans un bocal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Rive Nord, Trois-Rivières, Canada
 :: Le Port de Trois-Rivières :: Les Quais Commerciaux :: La Régie Portuaire
-
Sauter vers: