AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Hello there [Livre II - Terminé]
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
MessageSujet: Hello there [Livre II - Terminé]   Ven 14 Oct - 22:56

Il se réveilla au lever du soleil, dans un lit qui avait appartenu à quelqu'un d'autre.
Pratiquement tous ses rêves se terminaient en cauchemars. Plusieurs fois par nuit, il ouvrait les yeux, pris d'angoisse, craignant la présence d'un infecté dans la maison, ou dans la pièce. Il lui arrivait même de se voir dormir, n'arrivant pas à se réveiller tandis qu'il était sur le point d'être attaqué.
Mais le pire n'étaient pas les cauchemars, aussi réaliste soient-ils ; le pire était de rêver de tout ce qu'il avait perdu. Kate, Sam et Hannah toujours vivants, et ils se trouvaient dans leur maison, entourés de leurs objets. Tout avait l'air normal, et ils faisaient des choses anodines, habituelles. Et puis, il quittait ce quotidien agréablement banal pour réaliser le manque que cela creusait dans la réalité. Quand le rêve était très intense, il lui arrivait de pleurer au réveil, en comprenant que tout cela était fini pour de bon. Les cauchemars ne blessent pas à ce point, dans le sens où se réveiller est toujours un soulagement. Les rêves en revanche, sont décevants.

Joseph sortit du lit, frissonnant. Cette chambre n'était pas la sienne, et d'ailleurs, il n'avait pas du tout l'impression d'y vivre. Simplement, il s'était installé dans cette maison, depuis quelques mois déjà, et s'y sentait toujours étranger. Peut-être aurait-il dû enlever tous les objets personnels qui s'y trouvaient, cela n'arrangeant rien au côté angoissant de la situation, mais il n'en avait pas eu le courage. Il savait exactement qui avait vécu ici, parce qu'il restait des photographies montrant un mignon petit couple d'une trentaine d'année. Maintenant il utilisait leurs objets, occupait leurs pièces, dormait dans leur lit. Il lui arrivait même de se servir dans les vêtements qu'ils avaient laissé. Il y avait eu un chat, mais celui-ci avait disparu trois jours après son arrivée.


Les murs de la chambre étaient blancs, les meubles blancs, les rideaux beiges. C'était une de ces chambres décorées de façon « cosy ». Sur la table de nuit, se trouvaient une photo du couple en vacances, et les livres qu'ils lisaient avant d'avoir quitté leur maison. Pas très bons, ces livres, avait-il jugé après les avoir lu. C'était une situation très bizarre, d'utiliser tous ces objets banals, vivre au milieu de ces décorations désuètes, tandis que le monde s'écroulait.
Il aurait lui-même voulu posséder au moins un objet ayant appartenu à ses enfants, à sa femme. Mais il n'avait plus rien. Pas de dessin, pas de photographies, rien. Pas de sépultures. Juste une alliance et des souvenirs.
Il regarda la rue à travers la fenêtre de la chambre. Il se trouvait dans un quartier pavillonnaire. Il n'y avait que des maisons possédant des petits jardins, donnant sur de larges routes. Tout était désert. Le soleil commençait à peine à émettre une lueur orange, tandis que les rues restaient plongées dans une atmosphère bleuté de fin de nuit. Il aimait cette période, même si le fait qu'il soit debout à cette heure n'était pas vraiment un choix.

Joseph avait déjà fouillé la plupart des maisons qui se trouvaient ici. Il marchait régulièrement à travers la ville, et commençait à avoir ses repères, mais c'était une agglomération bien étendue. Et certains endroits le dissuadaient d'aller y fouiller seul. Il ne pouvait faire que ça, toute la journée, penser à sa survie, toujours assurer la suite, pour ne pas sombrer totalement. Pourquoi lutter à ce point pour vivre ? Il ne le savait pas. Peut-être que les messes auxquelles ses parents le forçaient à assister avaient fini par porter leurs fruits.
Aujourd'hui donc, il comptait faire un tour dans le quartier universitaire.

Deux heures plus tard, le jour était à présent totalement levé, tandis qu'il parcourait les rues du campus. Il faisait froid malgré tout. Les bâtiments principaux ne lui inspiraient pas confiance. Mais les logements des étudiants, un peu à l'écart, pouvaient peut-être lui fournir des objets intéressants.
Il pénétra dans l'une des résidences collectives, et se retrouva dans une petite entrée décorée de plantes vertes et de vieilles affiches d'invitation pour soirées. Les dernières soirées. Un couloir s'étendait plus loin devant lui. La lumière entrait par les fenêtres, et éclairait faiblement l'endroit, assombri car l’électricité était coupée. Il régnait un calme plat, et il se sentit mal à l'aise lorsque la porte à double battants claqua bruyamment derrière lui.
Le long du couloir, des portes numérotées menaient aux différentes chambres. Joseph ouvrit la plus proche.


Dernière édition par Joseph LaForche le Mer 26 Oct - 10:13, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Sam 15 Oct - 21:05

La vie suivait continuée malgré la fin du monde. C'est presque étrange pour Skylar de se dire qu'il fait parti de ceux qui ne sont pas morts, de ceux qui sont encore là et qui se battent pour ne pas devenir un cadavre ambulant. Pourtant, rien ne le prédestiné à survivre. Qui aurait pu miser sur lui ? Un sourd qui parvient à vivre plus longtemps qu'une personne valide ayant encore chacun de ses sens, si ce n'est pas bizarre. Soit il a une très bonne étoile au-dessus de la tête pour veiller sur lui, soit ce n'est que le hasard des coups de chance. Mais sincèrement, il pense que sa bonne étoile c'est Kirk. Sans sa chienne, il y a beaucoup de danger qu'il n'aurait jamais vu venir. Elle est devenue ses oreilles, bien qu'elle l'était déjà avant, elle s'est montrée encore plus compétente avec la fin du monde. Que ferait-il sans elle ? Parfois, il en vient à redouter le jour où elle pourrait mourir. Elle est jeune, ça ne risque pas d'arriver, mais on ne sait jamais. C'est qu'il a mis tellement de temps et d'amour dans son dressage et presque sans l'aide de personne. Certes, il a suivi quelques cours, mais c'était pour apprendre les bases. Le lien qui les unis tout deux, personne ne pouvait le forcer à se créer.

La chienne était allongée de tout son long sur le lit de fortune de Sky, lui était juste en face, assit contre le mur, son crayon en main en train de dessiner la scène. En fouillant dans ses affaires pour chercher un crayon de couleur, il remarqua que ceux-ci avaient nettement rétréci. C'est qu'il les utilise beaucoup trop. Cela serait dommage qu'il ne puisse plus continuer sa BD. Dans un premier temps, il laissa sa chienne et fouilla la régie en espérant trouver ce qu'il cherche. Il demanda même à ses compagnons d'infortune s'ils avaient vu ce qu'il recherche. Non, il n'y avait pas ça ici. Du coup, il se rappela que l'université n'était pas loin et qu'il y aurait sûrement ce qu'il cherche. En plus de crayon, peut-être qu'il trouva des pinceaux, de la peinture et de l'aquarelle ! Oh oui, cela serait tellement bien ! Cette idée en tête, il remonta dans sa chambre pour rassembler ses affaires, dans son sac, il s'habilla chaudement et Kirk le suivi. Le duo quitta la régie, il indiqua juste à Dean, avant de partir, qu'il allait faire un tour avec son chien. Bon, il aurait dû lui dire où il allait, mais il ne veut mettre en danger personne pour quelques crayons de couleurs. De toute façon, que risque t-il ? Captain Kirk est avec lui, elle peut sentir le danger plus rapidement que lui. Il a toujours sa batte sur son sac, alors, c'est parti !

Après de longues minutes de marche, il décida de suivre le panneau qui indiquait la zone résidentielle des étudiants. Il a plus de chance de trouver ce qu'il cherche dans un appartement ou une maison. Le jeune homme entra dans l'une des premières résidences, ça avait l'air grand. Peut-être que ça lui aurait rappelé des choses s'il avait vécu dans ce genre de lieu. Mais avec son handicap et les moqueries des autres, il avait préféré vivre dans un appartement, tout seul. En marchant à travers le couloir, il tenta de s'imaginer le genre de vie que pouvait avoir un élève. Le panneau indiquait tout un tas de soirée, le genre qui annonce beuverie et tout un tas de personnes totalement saoul et vomissant à la fin. Etre sourd à peut-être du bon, au moins, il ne s'est jamais ridiculisé comme ces jeunes le faisaient. Sa chienne était devant lui, elle n'avait pas l'air inquiété, elle marchait sereinement, les oreilles dans leur position habituelle, sa queue se balançant de droite à gauche joyeusement.

Skylar décida de pousser la porte de la première chambre. Un humain normal aurait sûrement frappé pour réveiller un possible mort et éviter cette chambre s'il y en avait un. Mais pour lui, ça ne sert à rien, il n'entend absolument rien. Son regard observa rapidement son animal qui sniffait le dessous de la porte en bois sans pour autant avoir peur. Ca doit vouloir dire qu'il n'a rien à craindre. Par précaution, il prit tout de même sa batte entre les mains et ouvrit très doucement. La chambre était éclairée par la lumière du jour, personne mort ou vivant n'était là. Le jeune homme ferma la porte derrière lui au cas où et commença à fouiller dans le bureau. En dessous d'une tonne de cahier, il trouva une trousse, mais elle ne contenait que des stylos billes n'ayant pas le moindre intérêt pour lui. En regardant les murs de la chambre et les poster de chanteur et de groupe, il comprit rapidement que la personne qui vivait là, n'avait rien d'un artiste. D'un coup, Kirk regarda fixement la porte comme si elle avait entendu un bruit. Ceci attira l'attention de Skylar, est-ce qu'un mort serait dans le bâtiment ? Son nez renifla l'air à la recherche de l'odeur de chair en décomposition, mais il ne sentit rien. Sa main se posa sur le dos de Kirk pour la calmer et surtout lui indiquer de ne pas faire de bruit. Avec un peu de chance, ce n'est rien. Sauf que la poignée de la porte s'enclenchant pour s'ouvrir. Oh non ! Les zombies seraient-ils finalement doué d'intelligence comme les Raptor ? Plutôt que de voir un cadavre ambulant entrer, c'est un homme bel et bien vivant qui fit son apparition. Kirk se mit à gronier, c'est ce qu'elle fait quand elle voit un inconnu, juste pour protéger son maître. Quant à lui, Sky avait serré sa prise sur sa batte prêt à s'en servir au besoin.

_________________

♠️ Sky & Captain Kirk ♠️
Certains ont peur du silence, car ils le ressentent comme une immobilité inconfortable. En réalité, le silence peut être beaucoup plus que l'inertie. Le silence crée des conditions propices à une transformation intérieure.
Codage Nono | Gif tumblr ?
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Messages : 151
Membre du mois : 0
J'ai : 24 ans
Je suis incarné(e) par : Dylan O'Brien
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Batman
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Dim 16 Oct - 23:07

Joseph poussa la porte en avant, gardant un certain recul pour découvrir ce qui se trouvait dans cette première chambre. Il aperçut aussitôt une silhouette qui lui faisait face au fond de la pièce, et une vague de terreur parcourut tout son corps, tandis que ses bras s'activaient instinctivement pour saisir son fusil.
Mais l'individu ne bougea pas. Ce n'était pas un infecté, mais un gamin qui tenait fermement une batte de base-ball, tout en regardant le nouveau venu fixement. Visiblement, tous les deux avaient redouté l'apparition d'un infecté de l'autre côté de cette porte.
Il entendit un grognement sourd, et vit qu'un chien se tenait entre l'inconnu et lui, menaçant.
Le gamin, était en fait un jeune homme d'une vingtaine d'année, mince, brun aux yeux bruns, l'air peu menaçant. Bien sûr, les circonstances poussaient néanmoins à ne jamais se fier aux autres, quelle que soit leur apparence.
Le chien en revanche était très impressionnant. C'était une belle bête aux poils gris, qui ressemblait fortement à un loup. Son maître avait beaucoup de chance d'être accompagné par un tel animal. Il pouvait sentir l'odeur des infectés, avertir du danger, être assez dissuasif envers ses ennemis, et sûrement faire quelques dégâts. Avec ce genre de compagnon, on pouvait se sentir plus en sécurité, et un peu protégé. Enfin, il imaginait. Lui, il n'avait eu qu'un chat associable qui s'était fait la malle au bout de quelques jours, malgré ses tentatives de rapprochements.
La chambre n'était pas très grande. Une fenêtre laissait pénétrer le jour, à moitié obscurcie par quelques planches placardées, donnant à la pièce une atmosphère grisâtre. Tout avait été laissé dans le désordre ; le lit était encore ouvert, le bureau recouvert de divers objets et de papiers. Il y avait des placards, des étagères, un aquarium laissé à l'abandon dont les vitres étaient recouvertes de crasse verte. Cet endroit était donc encore occupé après la Grande Panique, à en croire la fenêtre protégée, mais combien de temps ? Cela signifiait plusieurs choses : des objets utiles à la survie pouvaient vraiment se trouver là. Et une autre : il était clair que cet endroit était désormais inoccupé, alors les étudiants étaient soit partis, soit morts, soit infectés...

La sueur froide qui l'avait envahi tout à l'heure l'avait quitté, mais Joseph restait tendu.
Il prit la parole, chose qu'il n'avait pas faite depuis qu'il avait perdu son groupe, c'est à dire un peu plus de deux mois. Il entendit sa propre voix sortir de lui comme si c'était celle d'un étranger.

- Ok. Je viens juste... Chercher des objets.

Il prit conscience du fusil qu'il tenait toujours entre ses mains, dirigé vers le jeune homme et le rangea derrière son épaule, afin de se montrer plus avenant. Il n'était de toute façon d'aucune utilité, même si l'étranger décidait de l'attaquer, car l'animal aurait tôt fait de l'atteindre en premier.
Il désigna le chien-loup :

- Tu peux... Appeler ton chien ?

Tant que celui-ci se montrait méfiant, et que son maître ne l'incitait pas au calme, Joseph ne pouvait pas bouger ni fouiller.
Il redoutait quand même sa réaction. Un mot de sa part et son chien lui sautait dessus. Il lui resterait une seconde pour regretter d'avoir rangé sciemment son arme. Outre le fait qu'il ne savait pas du tout comment gérer cette situation, des questions lui venaient en tête. 

- Je pense que tu ne vis pas ici. Tu es seul ?... A part le chien ?

Pourquoi pensait-il que le jeune homme ne vivait pas là ? C'est simple, la pièce semblait comme figée depuis un bon bout de temps. Figée dans un moment d'urgence. Ces choses-là se remarquent.
C'était la première personne qu'il croisait depuis son arrivée à Trois-Rivières. Il ne savait pas très bien si il l'avait espéré ou redouté. Certaines rencontres qu'il avait faites depuis la Grande Panique, avaient été vraiment désastreuses.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Lun 17 Oct - 20:13

Le calme de la chambre vide venait d'être troublé. La présence de Skylar et de sa chienne devait faire tâche dans ce décor appartenant au passé. Mais ils n'étaient pas les seuls à venir troubler le calme de ce lieu. Un homme, totalement inconnu, venait de pousser la porte de cette chambre. Ce n'était pas prévu, il n'avait aucune idée si ce type était là avant son arrivée ou s'il l'avait suivi ou si ce n'est qu'un tour du hasard. Quoi qu'il en soit, les nouvelles rencontrent ne sont pas faciles. Autant par le passé c'était compliqué à cause de son handicap, mais maintenant, dans ce présent apocalyptique, il doit faire avec sa surdité et se demander en plus si la personne en face de lui va lui faire du mal où pas. Devoir accorder sa confiance en quelques secondes, c'est difficile et l'être humain est assez fourbe pour faire croire qu'il ne veut aucun mal. C'est encore plus difficile pour lui, le ton de la voix de ses interlocuteurs, il ne peut pas les analyser. Alors, il doit juger uniquement en fonction de leur visage, voir si leurs yeux indiquent le contraire de leur bouche. Autant dire que ce n'est pas une mince affaire, mais ça se développe tout de même assez rapidement quand on a perdu un sens.

Le nouveau venu venait de se saisir de son arme, autant dire qu'avec sa pauvre batte de base-ball il n'avait pas la moindre chance. Dommage qu'il ne soit pas Flash, là il aurait pu esquiver une balle en se décalant de quelques millimètres pour la regarder passer et même lui faire un petit coucou. Les lèvres de l'homme armé remuèrent pour former une phrase. C'est une chance qu'il sache parfaitement lire sur les lèvres et que la luminosité de la chambre lui permette d'avoir une vision assez nette sur celle-ci. Visiblement, il n'avait pas l'air méchant, il devait être de passage, cherchant sûrement comme lui des choses pouvant lui être utile. Sauf que ce n'est pas avec quelques paroles qu'on peut être rassuré. Les mains toujours crispées sur sa batte, il le fixait du regard, tout comme Kirk qui montrait les crocs en grognant, Sky pouvait facilement le deviner à sa position d'attaque. Qu'est-ce qu'elle est courageuse, il n'aurait jamais pensé qu'elle se montrerait aussi protectrice envers lui. L'homme finit par repositionner son fusil sur son épaule pour ne plus l'avoir dans les mains et avoir cet air menaçant. Merde, ça veut dire quoi ça ? C'est un gentil ? Il ne va pas lui faire du mal ? Ayant bon fond, il a envie de le croire, mais si sa naïveté lui jouait des tours... Avant de décider de ce qu'il devait faire, les lèvres de l'inconnu s'activèrent de nouveau, demandant si le chien pouvait reculer. Oh c'est vrai ! Tant que Captain Kirk ne recevra pas l'ordre de Skylar, elle restera devant lui pour le protéger. McReady se décida à lâcher sa batte d'une main pour claquer des doigts et faire reculer sa chienne jusqu'à son pied. Elle s'exécuta sans broncher, reculant pour s'asseoir juste à côté de lui, sans pour autant lâcher l'homme du regard.

Toujours silencieux, son regard fixait toujours l'homme devant lui. Ce dernier lui posa une question, enfin plusieurs. Le truc, c'est qu'il n'aime pas trop montrer son handicap, du moins aux inconnus. Du coup, il hocha tout simplement la tête positivement pour dire que oui, il n'habitait pas là, de toute manière, plus personne n'habitait ici. En plus de ça, il avait passé l'âge d'être à l'université, même si on apparence peut prêter à confusion. Ce n'est pas sa faute s'il fait plus jeune que son âge. A son tour, il baissa sa batte, ça lui semble plus convenable vu que l'autre avait rangé son arme, autant se trouver à égalité. Le jeune homme n'osait vraiment pas répondre, pas avec sa voix en tout cas. Comme toujours, il a peur des moqueries, il faut dire que ce n'est pas toujours compréhensible quand il parle. Pendant un instant il hésita, il se dit qu'il pouvait sortir son carnet et son style, mais il pourrait croire qu'il cherche à sortir une arme, ce qui n'est pas du tout le cas. Alors, il chercha autour de lui et remarqua un cahier poussiéreux sur la table et un stylo qui traînait. Doucement, il se rapprocha, ouvrit le cahier sur une page vierge et écrivit : Je suis juste venu voir s'il y avait des choses intéressantes à prendre ici. Je ne suis pas méchant, j'espère que vous aussi. Quand il eut terminé d'écrire, il déchira la page et la tendit à son nouveau futur ami ? Peut-être qu'il allait trouver sa bizarre de voir le jeune homme lui parler par écrit, à moins qu'il se doute qu'il soit sourd. Avant qu'il ne lui réponde, il retourna sur le cahier pour écrire autre chose : Je suis sourd, mais vous pouvez parler, je sais lire sur les lèvres. Puis il donna également l'autre papier en attendant de voir ce que l'inconnu allait dire.

_________________

♠️ Sky & Captain Kirk ♠️
Certains ont peur du silence, car ils le ressentent comme une immobilité inconfortable. En réalité, le silence peut être beaucoup plus que l'inertie. Le silence crée des conditions propices à une transformation intérieure.
Codage Nono | Gif tumblr ?
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Messages : 151
Membre du mois : 0
J'ai : 24 ans
Je suis incarné(e) par : Dylan O'Brien
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Batman
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Jeu 20 Oct - 11:07

Le jeune homme ne prononçait pas un mot. Mais il continuait à le fixer, et lorsque Joseph lui demanda de calmer son chien, il s'exécuta en claquant des doigts pour l'appeler. L'animal cessa de grogner, et alla s'asseoir à côté de son maître. Les yeux du chien-loup restaient braqués sur lui, insondables.
Le fait qu'il lui aie donné l'ordre de revenir auprès de lui, tout en abaissant sa batte de base-ball, indiquait au moins une attitude non-hostile. Mais le garçon restait silencieux. En réponse à ses questions, il sembla hésiter, puis attrapa un cahier et un stylo qui attendaient depuis longtemps sur ce bureau. Il écrivit quelque chose, puis arracha la page qu'il avait utilisé pour la lui tendre.
Joseph lu son mot : "Je suis juste venu voir s'il y avait des choses intéressantes à prendre ici. Je ne suis pas méchant, j'espère que vous aussi."
Le garçon était-il muet ?

« Je ne suis pas méchant, j'espère que vous aussi ». A la lecture de cette phrase, les commissures de ses lèvres remontèrent légèrement pour former une esquisse de sourire. Si seulement les choses étaient aussi simples. Si chacun pouvait se désigner comme étant « gentil » ou « méchant », l'indiquer sur un papier. Et pourquoi pas garder ce papier froissé au fond d'une poche, pour s'en souvenir dans les moments de doute. Ou collé sur le front, ce qui serait bien utile ­pour éviter les mauvaises rencontres.
Cette idée aurait pu lui éviter des tas de problèmes.
Au moins, le jeune homme était honnête, il voulait bien croire qu'il n'y avait effectivement rien à craindre de sa part. Mais lui-même ? Il en était moins sûr. Il espérait quand même faire partie du même camp. Il répondit donc :

- J'espère que non.

L'inconnu écrivait déjà un second mot, qu'il lui remit également.
« Je suis sourd, mais vous pouvez parler, je sais lire sur les lèvres. »
C'était inattendu, mais cela expliquait le fait qu'il restait silencieux. Se forcer à parler malgré sa surdité était peut-être pénible, puisqu'il ne pouvait pas entendre sa propre voix... Le mieux était sans doute de communiquer par le langage des signes. Malheureusement, Joseph ne connaissait que « Bonjour » et « je t'aime », parce que sa fille les lui avait appris avec enthousiasme un soir après l'école, grâce à une camarade de classe. Pas de quoi sociabiliser durablement avec un étranger.
C'était assez déstabilisant de continuer à parler à haute voix malgré tout, mais il continua :

- Hum... C'est quoi ton nom ? Tu fais partie d'un groupe, quelque part ?

Il aurait aimé ne pas lui imposer l'effort de lire sur ses lèvres, mais n'avait pas d'autres solutions.
Ses yeux se posèrent sur la table basse, où traînaient un reste de plante complètement desséchée, plusieurs livres et un disque. Il les déplaça pour voir de quoi il s'agissait. Des livres de philosophie. Sur le disque était représenté un nénuphar dans l'eau, et un titre : « Musique relaxante vol.1 ». Ironie. Il rangea quand même le tout dans son sac à dos. Vivant seul, il en avait du temps à combler, même si il doutait que cette musique suffise à le relaxer. Pour ce qui était de la philosophie, il se posait déjà bien assez de questions comme ça, mais peut-être que ces types se tracassaient d'une meilleure façon que lui. Un tourment plus construit. Voilà.
Il en montra un à son comparse : « Par delà Bien et Mal ».

- Ça t'intéresse ?

Après tout, Joseph ne savait rien de lui. Peut-être avait-il étudié ici par le passé.
Il espérait quand même trouver mieux dans cet endroit que des bouquins, même si rencontrer un humain non infecté et non hostile était déjà quelque chose de positivement surprenant.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Jeu 20 Oct - 20:00

Des rencontres hasardeuses, il y en avait déjà eu avant celle-ci, mais à chaque fois c'est pareil. Sky est obligé d'être méfiant ! Ce nouveau monde n'est-il pas affreux ? Le fait d'avoir perdu l'espoir en l'humanité, imaginer que tout le monde est son ennemi... C'est presque fatiguant. N'est-ce pas suffisant de devoir lutter contre les zombies ? La vraie lutte ça devrait être ça, s'unir main dans la main pour combattre ses choses et avoir peut-être l'espoir de pouvoir vivre une vie normale. Certes, plus rien ne sera comme avant. Les sociétés sont mortes, il n'y a plus de politique, plus de police, mais l'humain peut tout reconstruire, non ? A de nombreuse reprise, l'humanité a déjà luttée pour sa survie et tout reconstruit. Pourtant, cette fois-ci ça lui semble presque impossible. C'est devenu chacun pour soi où presque, l'entraide n'existe plus, le côté animal des hommes est enfin ressorti après tant de siècle. Oui ça doit être ça, l'homme n'est qu'une bête. C'est dans ce genre de moment qu'on peut comprendre certaine phrase : "Je sais que je suis une bête, mais j'ai le droit de vivre, non ?" Dans le fond, tout le monde ne fait que survire, car la mort continue de faire peur. L'homme en face de lui est certainement comme ça ou peut-être pas. Il ne peut pas deviner s'il va vouloir le piller, lui prendre tout ce qu'il a. C'est étrange le jeu de hasard qui se déroule en ce moment, cet instant qui doit déterminer s'il veut le croire où non. Finalement, il accepte de lui faire confiance, de croire qu'il ne s'en prendra pas à lui. Pire encore, il dévoile son handicap, c'est comme s'il venait de dévoiler sa carte secrète.

Skylar le cache plutôt bien, mais il était stressé. Il vient de dévoiler son point faible, ce type pourrait l'attaquer, ça serait facile, quoi que Kirk doit être dissuasive. Pourtant, il ne peut pas croire qu'il décide de faire ça, il n'avait pas l'air méchant, peut-être même qu'il lui fait un peu penser à son père. A la lecture du papier, il lui sembla assez neutre, son comportement ne changea pas non plus. C'est qu'il peut lui faire confiance, non ? Alors, pour le moment, il le considéra comme quelqu'un de gentil, voir peut-être neutre, ça semble plus sûr. A la vue de son second papier, indiquant qu'il n'entendait rien, comme tout le monde, il semble un peu surpris. C'est rare de voir un sourd encore vivant dans ce monde de fous. Le comportement de l'inconnu ne changea pas, il demanda simplement comment Sky s'appelle et s'il était avec d'autres personnes. De nouveau, il écrit sur le papier. C'est son prénom qu'il inscrivit en majuscule et qu'il montra à l'homme tout en articulant péniblement "Je souis SKY-LAR" Il fit le plus gros des efforts pour articuler le mieux possible les deux syllabes de son prénom. Sa voix avait dû être forte, quoi qu'il n'en savait rien, il ne s'entend pas. Mais en général, les gens disent que le jeune homme parle fort, surtout quand il se concentre pour articuler ses mots. Concernant la deuxième question, il hésita à répondre tout de suite. Qu'est-ce qui lui dit que l'inconnu ne fait pas partie d'un autre groupe, genre celui qui leur tirait dessus il y a un moment. C'est un risque, mais d'un côté, si s'était vraiment le cas, ne s'en serait-il pas prit à lui tout de suite ? Même s'il ne fait pas parti de ce groupe, mais d'un autre, qu'est-ce qui dit qu'il ne va pas venir avec les siens pour attaquer la régie portuaire ? Oh, ce nouveau monde est fatiguant, devoir se poser tout un tas de questions... Au pire, il n'a pas besoin de dire où ils sont ! "J'souis po seul !" Quand il doit parler, il fait toujours son possible pour que ses phrases ne soient pas trop longues. Bon, ce n'est sûrement pas très joli à entendre, mais ça n'a pas d'importance, non ?

McReady ignora le livre que l'inconnu lui montra. Les romans ou autres bouquins c'est pas tellement son truc. Lui, il préfère les comics, les BDs, les mangas, c'est ça qu'il aime et qui continue de le faire rêver même dans ce monde qui est déjà perdu. De nouveau penché sur le cahier, il griffonna de nouveau un message pour s'éviter de parler tel le ferait un petit étranger ne parlant pas l'anglais. Comment vous appelez vous ? J'aimerais vous appeler autrement que "Monsieur". Vous êtes seule ou votre groupe vous attend quelque part ?" C'était suffisant, juste les mêmes questions qu'il lui avait posé. Avant on demandait toujours comment ça va aux gens. A présent, on demande s'ils sont seuls ou dans un groupe. Le monde a tellement évolué, c'est presque risible de voir que le traditionnel et inutile "Salut, ça va" a disparu de la surface de la terre. De nouveau, il écrivit sur le cahier pour demander Vous auriez vus des feutres ou crayon de papier voir même crayon de couleurs ? C'est ce que je suis venu chercher !" Oui, c'est bizarre d'être venu chercher ça quand la plupart des survivants cherchent à manger. C'est tout de même une expédition qui peut lui permettre de trouver de la nourriture, donc ce n'est pas vraiment inutile. Sky donna donc le papier avec les trois questions et caressa le sommet du crâne de sa chienne qui attendait bien sagement.

_________________

♠️ Sky & Captain Kirk ♠️
Certains ont peur du silence, car ils le ressentent comme une immobilité inconfortable. En réalité, le silence peut être beaucoup plus que l'inertie. Le silence crée des conditions propices à une transformation intérieure.
Codage Nono | Gif tumblr ?
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Messages : 151
Membre du mois : 0
J'ai : 24 ans
Je suis incarné(e) par : Dylan O'Brien
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Batman
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Ven 21 Oct - 19:06

Joseph appréciait le fait d'être tombé sur un être vivant. Il faut dire que cet endroit n'avait rien de rassurant. Aussi, il n'avait pas discuté avec quelqu'un depuis un bon moment, même si il n'avait jamais été une personne particulièrement loquace. Se retrouver seul et enfermé la plupart du temps vous rappelle à quel point sortir, parler sont des choses qui vous manquent, finalement. Les interactions sociales le fatiguaient auparavant, particulièrement pendant ses journées de travail, mais maintenant il en était privé. Dans ce contexte chaotique, c'était particulièrement difficile de rester alerte et actif, tout en n'ayant plus rien et en restant caché dans la maison d'un couple décédé.

L'inconnu lui répondit à voix haute. Comme il n'entendait pas sa voix, il dû faire des efforts particuliers pour articuler, et parlait assez fort ; mais il était compréhensible : il s'appelait Skylar.
Il réfléchit un court instant avant de réagir à sa seconde question, puis annonça mystérieusement qu'il n'était pas seul. Celui-ci faisait donc partie d'un groupe, sans doute. Mais il était normal qu'il se montre méfiant et n'apporte pas trop de précisions, pour le bien des autres. Demander des détails en plus aurait l'air suspect, inutile et de toute façon, Joseph n'avait aucune envie de se confronter à nouveau aux humains pour l'instant. C'était bien qu'il soit tombé sur ce gars, mais lui non plus ne prendrait pas le risque de révéler l'adresse de son refuge. Des fois qu'il verrait tout un groupe débarquer le lendemain pour le piller, ou pire... Il avait aperçu des hommes emporter des cadavres, et traquer les vivants...
Bon. Il savait désormais qu'il n'était pas seul dans cette ville, il allait simplement devoir se montrer plus prudent à l'avenir.

Skylar se remit à écrire sur le cahier pour lui adresser un message. Peut-être que cette phrase-là était trop complexe pour qu'il ne la prononce. Ou alors, il préférait parler le moins possible pour ne pas le gêner.
Il lut son mot : "Comment vous appelez vous ? J'aimerais vous appeler autrement que "Monsieur". Vous êtes seule ou votre groupe vous attend quelque part ?"

- Tu peux m'appeler Joseph.

Il se rendit compte qu'il avait automatiquement tutoyé son interlocuteur, contrairement au jeune homme qui continuait à le vouvoyer. Peut-être une question d'âge, ou d'aisance, il ne savait pas trop.

- J'étais accompagné d'un groupe, d'au moins une vingtaine de personnes avant d'arriver à Trois-Rivières. A quelques jours de marche, on a subi une attaque, parce que les infectés étaient pas encore gelés, à l'époque. On a tous été dispersés. Je suis arrivé ici depuis... Deux mois, deux mois et demi... Et je n'ai croisé personne depuis. (il marqua une pause) Donc oui, je suis seul.

Il lut le deuxième message qu'avait inscrit son compagnon : « Vous auriez vus des feutres ou crayon de papier voir même crayon de couleurs ? C'est ce que je suis venu chercher !" Joseph regarda autour de lui, dans la pièce et répondit :

- Hum... Non. A vrai dire, j'espérais plutôt trouver des munitions, je crois que cet endroit a servi de refuge pendant un temps... Mais prendre des risques pour des crayons, ça a le mérite d'être original, au moins. On peut chercher.

Il s'approcha des meubles qui occupaient la pièce.

Type d'action Fouille dans un placard

Il se retourna vers Skylar et lui montra les quelques balles qu'il avait trouvé.

- Tu vois ? Le problème... c'est que j'ai pas l'arme qui va avec. Et toi ?



 
Points de vie restants : 20/20
 Munitions restantes : 4
 Gains des fouilles : 3 balles de revolver
Endroit où je me trouve : Chambre universitaire
 Endroit où se trouvent mes ennemis :  Aucun pour l'instant


Dernière édition par Joseph LaForche le Sam 22 Oct - 10:36, édité 3 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Ven 21 Oct - 19:06

Le membre 'Joseph LaForche' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Fouille' :


Tu trouves trois balles de revolver!
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Sam 22 Oct - 19:59


Pour le moment, tout se passait bien, l'homme n'était pas agressif et il doutait qu'il puisse le devenir bien qu'il garde une certaine réserve au cas où. Les manipulateurs ça existe, peut-être que c'est un très bon acteur et qu'il pourrait tenter un sale truc contre lui. L'inconnu répondit à sa question notée sur le papier, demandant son nom. Il se prénommait Joseph, du moins c'est ainsi qu'il se faisait appeler maintenant. Sa tête s'inclina légèrement vers l'avant comme pour signifier un "enchanté" silencieux. Quant à la seconde question, il expliqua son aventure. Comment son groupe a dû se séparer pour échapper aux zombies et c'est ainsi qu'il s'est retrouvé seul. C'est triste, mais c'est le genre de choses qui arrive souvent. Quoi que pour Sky ça a été différents. Certes, il était dans un groupe au tout début, mais personne n'avait vraiment envie d'avoir un handicapé dans le groupe. Un sourd sa sert à quoi ? Ça ne parle pas. Ça n'entend pas les bruits. C'est juste un boulet, un type qui ne pourra jamais vraiment faire un tour de garde. Le plus souvent, on le mettait à l'écart, on l'oubliait, on le regardait du coin de l'œil. Oui, il était une sorte de déchet pour eux, une bouche de plus à nourrir, une bouche inutile. Lorsque que tous ces idiots se sont fait attaquer par les zombies, il n'est pas resté. A quoi bon ? Ce n'est pas comme s'il était un Super Héros et surtout il était terrorisé. Alors, le jeune homme avait fuit avec son chien pour rester seul et choqué. Tout ça c'était bien avant qu'il ne trouve son groupe actuel ou tout le monde l'a accepté et ça lui fait vraiment plaisir. Pour une fois, on ne le traite pas comme un moins que rien ou un incapable. A la longue, il va peut-être réussir à s'affirmer !

La mine désolée pour cette histoire, il n'ajouta rien de plus. Être seul, il sait ce que sait. Pendant plusieurs semaines, il n'a eu que la compagnie de sa chienne. Si ce type est bien, il devrait peut-être en parler à Dean, il pourrait rejoindre le groupe ou être de passage s'il ne veut pas rester. Non, c'est trop tôt pour décider ça, il vaut mieux en apprendre plus, voir si c'est vraiment quelqu'un de bien et pas un ennemi. Dans ce cas, autant commencer sa petite chasse au trésor en compagnie de Joseph, qui au passage est un nom super difficile à prononcer pour Sky. Son nouvel ami commença à chercher dans la pièce, il en fit de même, mais ne trouva rien de bien intéressant, hormis une revue porno qui le fit grimacer de dégoût avant de la reposer à sa place. Ce genre de bouquin, il a toujours trouvé ça débile et inapproprié. Joseph quant à lui était tombé sur une petite poignée de munition, ce qui est une très bonne trouvaille en soit. Sauf qu'il n'avait pas d'arme allant avec ça, Sky non plus. Tout en secouant la tête, il se pencha sur le cahier pour y écrire de nouveau : Je n'ai pas d'arme à feu. Mon groupe en a, mais j'ignore si les balles correspondent à leurs armes." Pour le moment, il ne dévoilait pas une grosse information. A aucun moment, il n'a dit le nombre de personne se trouvant dans son groupe, ni le nombre d'arme, ni le modèle. McReady est un dessinateur et journaliste, rien à voir avec un expert en arme.

Type d'action Mouvement vers une autre chambre

Type d'action Fouille du couloir


Cette pièce n'avait plus rien à donner à présent, autant la quitter, non ? C'est pour ça qu'il se dirigea vers la porte de la chambre, sa chienne à ses talons ne le quittant pas d'une semelle comme à son habitude. Avec prudence, il ouvrit la porte et passa la tête pour voir s'il n'y avait rien dans le couloir. Ce dernier était toujours vide d'être vivant ou de mort. C'était bon signe, il se décida donc à sortir dans le couloir pour aller vers une autre chambre. La porte était malheureusement fermée, impossible de l'ouvrir. L'étudiant avait dû fermer à clef avant de partir, à moins qu'il soit mort de faim à l'intérieur pensant que les secours allaient venir. Quoi qu'il en soit, il n'avait pas très envie d'aller voir, une drôle d'odeur se dégageait de ce coin et ça pourrait très bien être celle d'un cadavre. Alors, il se pencha vers un petit meuble qui traînait dans ce couloir pour voir s'il y avait quelque chose d'intéressant devant, mais rien, juste quelques vieux flyers pour une soirée d'intégration. Il ne reste plus qu'un tas d'autres chambres à fouiller. "On fé ékipeuh ?" Ces mots plus ou moins bien articulé était parvenu à sortir de sa bouche, il espérait pas trop fort, pour poser la question à Joseph. S'il est ici, c'est pour chercher des munitions c'est ce qu'il a dit, autant travailler ensemble, c'est moins dangereux.

Points de vie restants : 20/20
   Munitions restantes : //    
Gains des fouilles ://    
Endroit où je me trouve :  Dans le couloir   
Endroit où se trouvent mes ennemis : //

_________________

♠️ Sky & Captain Kirk ♠️
Certains ont peur du silence, car ils le ressentent comme une immobilité inconfortable. En réalité, le silence peut être beaucoup plus que l'inertie. Le silence crée des conditions propices à une transformation intérieure.
Codage Nono | Gif tumblr ?


Dernière édition par Skylar McReady le Sam 22 Oct - 20:07, édité 2 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Messages : 151
Membre du mois : 0
J'ai : 24 ans
Je suis incarné(e) par : Dylan O'Brien
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Batman
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Sam 22 Oct - 19:59

Le membre 'Skylar McReady' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Mouvement' :


--------------------------------

#2 'Fouille' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Sam 22 Oct - 23:49

Depuis la Grande Panique, piller les autres était devenu quelque chose de naturel. Au départ, il avait éprouvé des remords à forcer les portes des maisons, et se servir dans tout ce qui était resté à l'abandon. Lui-même n'aurait pas apprécié de savoir qu'un inconnu s'était installé dans la maison de sa  famille et lui, en utilisant leurs objets, sans aucun.... « Respect  »?

De toute façon, il n'y avait plus de risque que cela n'arrive, puisque celle-ci n'existait plus. En cendres.
Et puis, il s'était fait une raison ; d'une part parce qu'il n'avait pas le choix pour survivre, et d'autre part, parce qu'on ne pouvait pas garder toutes les maisons appartenant à des morts ou à des infectés comme autant de sanctuaires. On aurait une ville, un monde fantôme. Les choses changent, se détruisent et se reconstruisent ; il s'était donc contenté de traîner un par un les corps de ce couple vers l'extérieur - « ce mignon petit couple » - les avait enterré dans le jardin et avait lavé leur sang, enroulé puis jeté le tapis, impossible à nettoyer, avant de s'installer dans leur maison.
Peu à peu, Joseph n' éprouvait plus de scrupule à entrer n'importe où pour prendre ce dont il avait besoin. Comme aujourd'hui, dans ces chambres universitaires où étaient probablement morts des jeunes étudiants. Voir ces objets et ces meubles aurait pu leur sembler macabre ou triste. Ça l'était. Mais personne n'avait le temps de s'attrister sur le sort de tous les inconnus disparus.

En tous cas, il n'y avait rien d'autre d'aussi intéressant dans cette pièce.
Skylar ne possédait pas de revolver, Joseph allait donc garder les balles au cas où. Il aurait pu les offrir à ce groupe, comme un signe de cohabitation pacifique, mais si le groupe en question était composé de personnes malveillantes, cela l'aurait simplement fait passer pour un abruti qui donne des cadeaux à ses ennemis.
Dans le doute, il préférait garder profil bas pour l'instant. Ne faire confiance qu'à ce gars plutôt sympathique qui se trouvait réellement là aujourd'hui. Il se demandait à quel point le fait d'être sourd pouvait constituer une difficulté supplémentaire dans la situation actuelle. Vis-à-vis des autres survivants, il n'en avait aucune idée. Mais il savait que l'ouïe était particulièrement importante pour déceler la présence d'infectés. Lui-même était toujours aux aguets. Il ne pouvait pas imaginer ce que c'était, de survivre en étant privé de ce sens. Heureusement que le gamin avait son chien pour flairer les problèmes. Mais il estimait tout de même que sortir avec une batte pour seule arme était assez risqué.
Bon, de toute façon, il n'était pas son père, et pas du tout en mesure de lui donner des conseils.

Ils sortirent de cette chambre pour retourner dans le couloir. Celui-ci était vraiment trop calme pour être rassurant. Des files de portes s'étendaient devant eux, et continuaient sur plusieurs étages. De quoi trouver des tas de trucs utiles, si ils s'avéraient chanceux.
Skylar essaya de pénétrer dans une autre chambre, mais celle-ci était fermée. Ils sentirent tous les deux qu'une odeur de cadavre en émanait mais ne dirent rien.
Après qu'il eut fouillé un meuble qui se trouvait là sans succès, son compagnon lui demanda à voix haute :

- On fé ékipeuh ?

- Ouais, on fait équipe. approuva-t-il.

Ils seraient plus efficaces et moins vulnérables à deux.
Joseph se dirigea vers une autre porte.

Type d'action Mouvement vers la chambre.


Type d'action Fouille de la chambre si ça marche.


Encore une chambre fermée. Des meubles semblaient avoir été poussés pour bloquer l'entrée, dans la pièce. Décidément. Pour l'instant, leur équipe n'était pas particulièrement efficace.

- Encore fermé. T'auras peut-être plus de chance.

A croire que tout le monde s'était barricadé dans les chambres à un moment donné... Ça n'avait rien de rassurant.
Comme la situation était plutôt tendue, il préféra continuer à s'adresser au jeune homme :

- Et donc, c'est à Trois-Rivières que tu habitais avant... Avant que tout ça commence ?

Avant que l'Enfer ne tombe sur Terre. Et qu'ils ne se retrouvent à fouiller parmi les cadavres.

   
Points de vie restants : 20/20
 Munitions restantes : 4
       Gains des fouilles : 3 balles de revolver
  Endroit où je me trouve : Couloir
  Endroit où se trouvent mes ennemis :  Aucun


Dernière édition par Joseph LaForche le Dim 23 Oct - 0:05, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Sam 22 Oct - 23:49

Le membre 'Joseph LaForche' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Mouvement' :


--------------------------------

#2 'Fouille' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Dim 23 Oct - 20:42


La porte fermée allait rester scellé, c'était sûrement mieux ainsi. La simple odeur qui s'échappait de sous la porte lui agressait les narines. Contrairement à un homme ayant encore ces cinq sens, l'odorat de Sky est légèrement plus développé, c'est donc beaucoup plus incommodant pour lui. Le corps en train de pourrir devait être là depuis des mois ce qui explique la forte odeur qui s'en dégageait, entrer dans la chambre aurait été un véritable enfer. Il peut déjà imaginer les mouches volants partout, les asticots et autres choses tout aussi peu ragoutante. La porte suivante que Joseph tenta d'ouvrir resta également close. Le jeune homme se rapprocha et renifla doucement pour chercher s'il y avait une odeur de cadavre également, mais non, pas ici. Si des gens se sont barricadés, ils ont certainement fuit par la fenêtre. Pendant un instant, il tenta d'imaginer les étudiants ici, ceux qui ont du lutter contre leurs amis devenus des monstres assoiffé de chair fraîche. Cela devait être horrible. Et dire que lui, il a raté plusieurs semaines de cette Enfer en étant reclus dans sa maison sans en sortir, car il était en train d'écrire et dessiner sa BD. Au final, sa sortie dans le monde réel fut comme un coup de marteau en constatant l'apocalypse soudaine.

Continuant d'avancer, il se stoppa devant la nouvelle porte et regarda son partenaire du moment qui lui parlait. Contrairement à ce qu'il peut penser, non, il n'est pas d'ici, pour tout dire il vient des Etats-Unis, il n'a fait que suivre le mouvement sans trop savoir ou aller avec sa chienne. Sa tête bougea donc négativement, puis il attrapa son petit bloc-notes et son stylo pour écrire sa réponse. Avant ça, j'étais en vacances dans ma ville natale à Augusta dans le Maine. Sinon, j'habitais à Washington pour mon boulot. Il donna le bout de papier avec ce qu'il avait écrit dessus pour que Joseph puisse lire. Il recommença à griffonner sur son bloc : J'étais journaliste pour le Washington Post. Pendant mes vacances, j'étais en train d'écrire et dessiner ma BD qui ne verra jamais le jour ! Il donna également ce bout de papier. En se souvenant de son manuscrit, il eut un petit pincement au cœur, tellement de travail... Ça aurait pu être un vrai carton, hélas, il ne pourra jamais le savoir. Tant pis, c'est ainsi, c'est le destin, c'est bien ça qu'on dit dans ce genre de situation ?

Type d'actionOuverture de la chambre

Type d'action Fouille de la chambre si le mouvement marche


Enfin, il poussa la porte, elle n'était pas verrouillée ce qui était appréciable. Mais bien rapidement, il remarqua l'attitude de sa chienne. Kirk avait l'air inquiète, totalement préoccupait et ça indiquait souvent la présence d'un mort. Sauf qu'il n'en voyait pas à l'horizon, pourtant une odeur de mort planait, mais ceci pouvait être un restant de ce qu'il avait senti deux portes plus tôt. Trop insouciant, il ouvrit un tiroir et c'est à ce moment qu'une porte de placard s'ouvrit. Un zombie en tomba tout en grognant enfin il suppose vu qu'il ne pouvait pas l'entendre. Effrayé, il recula contre un mur avec sa batte qu'il avait toujours dans sa main. Ce qu'il peut détester ces trucs là. Au départ, il est toujours effrayé, c'est qu'il n'est pas bien costaud et pas vraiment fait pour se battre. Mais il n'a pas le choix, quoi qu'il peut encore partir, est-ce vraiment utile de chercher à se battre contre cette chose ? Mais il n'est pas seul, avec l'aide de Joseph, ils peuvent réussir à l'anéantir et le renvoyer dans un monde meilleur ? "ZOM-BIIIII" tenta-t-il de prévenir pour alerter Joseph et obtenir son soutien.

Points de vie restants : 20/20
  Munitions restantes : //    
Gains des fouilles ://    
Endroit où je me trouve :  Dans la quatrième chambre
Endroit où se trouvent mes ennemis : Dans la chambre 4 avec moi

_________________

♠️ Sky & Captain Kirk ♠️
Certains ont peur du silence, car ils le ressentent comme une immobilité inconfortable. En réalité, le silence peut être beaucoup plus que l'inertie. Le silence crée des conditions propices à une transformation intérieure.
Codage Nono | Gif tumblr ?


Dernière édition par Skylar McReady le Dim 23 Oct - 20:50, édité 2 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Messages : 151
Membre du mois : 0
J'ai : 24 ans
Je suis incarné(e) par : Dylan O'Brien
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Batman
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Dim 23 Oct - 20:42

Le membre 'Skylar McReady' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Mouvement' :


--------------------------------

#2 'Fouille' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Lun 24 Oct - 22:44

Ils évoluaient dans ce lieu lugubre, apprenant un peu à se connaître, mais les questions que l'on se posait étaient différentes d'autrefois. Le nom de famille n'avait plus aucune importance. On s'interrogeait sur la situation présente, mais on évitait de parler du passé. Des sujets sensibles. Particulièrement des proches. Du moins, c'était ce qu'il ressentait maintenant, alors que plusieurs mois s'étaient écoulés depuis la Grande Panique.
Il lut les mots que lui écrivait Skylar.
« Avant ça, j'étais en vacances dans ma ville natale à Augusta dans le Maine. Sinon, j'habitais à Washington pour mon boulot. »
« J'étais journaliste pour le Washington Post. Pendant mes vacances, j'étais en train d'écrire et dessiner ma BD qui ne verra jamais le jour ! »

- Ah oui ? Le Washington Post ? C'est vraiment dommage...


Ouais, vraiment dommage. Joseph était admiratif, estimant que le garçon avait environ la moitié de son âge et dessinait déjà pour un journal reconnu. Il avait toujours été impressionné par les personnes particulièrement créatives, qui pouvaient même vivre de leur art. A lui, on lui avait appris à avoir les pieds sur terre, littéralement puisqu'il était né dans une famille d'agriculteurs. Pourtant, ça ne les empêchait pas d'avoir été très pieux. Mais la vie se résumait à ça : travailler la terre et prier. Il fallait absolument exercer un métier « utile ». Malgré tout, il avait fui la demeure familiale et toutes ses promesses dès qu'il l'avait pu.

- Moi j'étais chef de chantier. J'aimerais bien voir tes dessins, si on trouve tes crayons. La presse est périmée depuis des mois, bizarrement... Ça te fera au moins un lecteur.

Il se rendait compte de l'absurdité de cette idée : il n'y aurait peut-être plus jamais de presse. Plus rien de nouveau. Même si il survivait, tout allait rester figé en 2016. C'était quelque chose de très bizarre à réaliser.

Skylar ouvrit une autre porte, et cette fois, elle était ouverte. Quand ils pénétrèrent à l'intérieur, la pièce dégageait immédiatement quelque chose de bizarre. Tout était en désordre, des objets jonchaient le sol. La fenêtre était presque complètement obscurcie. Une odeur étrange flottait dans les airs. Une simple odeur de renfermé, ou alors...  Le chien se mit à grogner.
Ils commençaient à fouiller les alentours lorsqu'un bruit se fit entendre, et le jeune homme prononça :

- ZOM-BIIIII

Joseph l'aperçut, qui s'extrayait d'un placard, et fit un pas en arrière par réflexe. Sa peau grisatre, déjà pourrie, tombait en lambeaux. C'était un quasi-squelette qui les regardait avec des yeux luisant, une voix éraillée émanant de sa gorge. Absolument dégueulasse.

Mais il avait été un étudiant tout à fait normal, sans doute, avant de tomber malade. Ils allaient le libérer de cette peine en lui donnant son salut. Et rester en vie tous les deux serait une option intéressante, également.
Il fit glisser son vieux fusil de son épaule et braqua l'arme vers l'infecté.

Type d'action Tir vers l'infecté (utilisation de la compétence tir à l'arme, niveau 1.)

Leur ennemi s'écroula au sol sur le coup. Définitivement mort, cette fois.
Joseph abaissa lentement son arme.
Il regarda son nouvel ami, le cœur battant. Ces saletés lui flanquaient toujours un sacré coup de tension.

- Ça va ?

Il reporta son attention sur le cadavre gisant sur le sol.

- On a eu de la chance. Mais il y en a sûrement d'autres. Au moins, celui-là sera en paix.

Prévoyant, il rechargea immédiatement son arme. Malheureusement, il lui restait seulement trois balles, en plus de son couteau de chasse. Il était venu chercher des munitions, et sa sortie s'avérerait inutile si il se contentait d'en user plus que d'en trouver.

   
Points de vie restants : 20/20
Munitions restantes : 3
Gains des fouilles : 3 balles de revolver
 Endroit où je me trouve : Chambre 4
 Endroit où se trouvent mes ennemis : Aucun


[Eh oui comme un imbécile j'ai oublié de prévoir une fouille du cadavre   Mais fais-toi plaisir ! La chance du débutant comme tu disais ]


Dernière édition par Joseph LaForche le Mer 26 Oct - 10:18, édité 5 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Lun 24 Oct - 22:44

Le membre 'Joseph LaForche' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Arme à Feu' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Mer 26 Oct - 21:16


C'est amusant de voir que les gens sont toujours étonnés d'apprendre qu'un type comme lui a pu travailler au Washington Post. Bon en même temps, quand on regarde Skylar, c'est vrai qu'il ne paye pas de mine et qu'il a l'air tout simplement banal. Le fait qu'il soit sourd en plus de ça ne permet pas de s'imaginer qu'il était un brillant journaliste capable d'écrire des articles aussi poignant pour ce journal de renom. Comme quoi, l'habit ne fait pas le moine, n'est-ce pas ! On peut dire que de sa vie entière, c'est sa petite fierté d'avoir été embauché là-bas assez jeune. Le mieux dans tout ça, c'est que le journal est carrément venu chercher notre sourd et non l'inverse. Il a été débauché de l'université grâce à son talent. Le fait d'être sourd à son avantage, il a beaucoup écrit et tenu un blog parlant de divers sujet. Un blog assez populaire qui a attiré l'attention du journal. L'aventure n'aura hélas pas duré bien longtemps avec tout ça. Quelques années et ce doux rêve c'est effondré. Joseph quant à lui était chef de chantier. Ça ne doit pas être un métier facile, du moins c'est ce qu'imagine Sky. Le pauvre ne s'imagine pas sur un chantier, il faut sûrement savoir maîtriser les plans, savoir comment faire une structure solide, bref, le genre de choses qui demande une certaine technique. Lui c'est un créatif, il serait vraiment nul dans le domaine de la construction. Il adressa un sourire en réponse à son ami, il pourra lui montrer des dessins sans souci. D'ailleurs, il a décidé d'écrire ou plutôt de dessiner tout ce qui lui arrive sous forme de BD. On peut voir ça comme une sorte de journal intime.

La nouvelle chambre était plus glauque que l'ancienne ne serait-ce que part le désordre et l'odeur fétide qui planait. Tout ça jusqu'à ce que le monstre sorte de son placard... Zut et dire que ça pourrait presque être un jeu de mot "sortir du placard", ça aurait quand même mieux le sens de cette expression quand le monde tournait rond, au moins ça n'annonçait pas un zombie. Le sourd fut quelque peu pétrifié et vraiment surpris de l'arrivée en fanfare de cette chose. Joseph fut bien plus réactif que lui. En une fraction de seconde, il avait reprit son arme, collé celle-ci contre son épaule et tiré dans la tête. Bing ! Headshot ! 360 no scope ! Bon ok, c'est mort pour les 360 no scope pour ce coup-ci, mais quand même. Le jeune McReady était impressionné. Certes, la distance était réduite, il y avait peu de chance qu'il rate son tir à une si courte distance. N'ayant jamais tiré avec une vraie arme à feu, il ne peut pas réussir à s'imaginer si c'est une chose facile où pas. Sa tête se tourna vers Joseph pour l'observer et il lui adressa un "pouce" comme le ferait le gentil Terminator à l'attention de John Connor pour lui dire "super".

Type d'actionFouille du zombie


Le jeune sourd s'approcha du cadavre, il donna un coup de pied pour le secouer et vérifier qu'il était bel et bien mort. Un simple réflexe, on n'est jamais trop prudent. Pourtant, il est certain qu'il est mort vue le trou qui décore son front. Après cette vérification d'usage, il commence à se baisser pour fouiller le monstre. C'est le genre de geste qui fait "ressortir" les mauvaises odeurs, ça puait encore plus et son nez aux sens plus aiguisés était vraiment en train de prendre cher. Pour éviter de vomir à cause de l'odeur, il faisait son possible pour respirer par la bouche, c'était plus prudent. Ses mains se glissèrent dans les poches de vêtements crasseux de mort, au final il trouva des sucreries, c'était pas grand-chose, mais qui refuserait une barre de céréale chocolaté ? Personne, surtout pas lui ! Avec un certain sourire, presque conquérant, il montra sa trouvaille à Joseph. Plutôt que de la garder, il la tendit à son nouvel ami. C'est lui qui a éliminé le monstre, c'est lui qui mérite le plus d'obtenir ceci. C'est peut-être idiot, mais lui il trouve ça logique. Sky à sûrement trop bon cœur, mais il est comme ça. Kirk quant à elle était un peu plus loin, elle regardait le cadavre avec un air étrange, elle aurait presque pu aboyer dessus comme si c'était encore une menace potentielle, mais elle ne le faisait pas. Disons qu'elle était inquiète, car il était encore proche du mort. Laissant sa trouvaille à Joseph, il alla caresser sa chienne et lui donna une petite friandise. Sur son carnet, il griffonna de nouveau. On tente de fouiller rapidement la pièce et on passa à la suivante ? Avec l'odeur, il n'avait pas vraiment envie de s'attarder bien longtemps ici, mais il se pourrait qu'il y ait encore des choses intéressantes à trouver.

Points de vie restants : 20/20
Munitions restantes : //    
Gains des fouilles : Nourriture x 1 pour Joseph
Endroit où je me trouve :  Dans la quatrième chambre
Endroit où se trouvent mes ennemis : //

_________________

♠️ Sky & Captain Kirk ♠️
Certains ont peur du silence, car ils le ressentent comme une immobilité inconfortable. En réalité, le silence peut être beaucoup plus que l'inertie. Le silence crée des conditions propices à une transformation intérieure.
Codage Nono | Gif tumblr ?


Dernière édition par Skylar McReady le Mer 26 Oct - 21:27, édité 2 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Messages : 151
Membre du mois : 0
J'ai : 24 ans
Je suis incarné(e) par : Dylan O'Brien
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Batman
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Mer 26 Oct - 21:16

Le membre 'Skylar McReady' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Fouille' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Ven 28 Oct - 18:27

On pouvait dire que quelqu'un qui vous donnait de la nourriture, maintenant, sans rien demander en retour, était une chose rare. Même si il s'agissait seulement d'une barre chocolatée. En la lui offrant, Skylar venait de s'accorder la confiance de Joseph.
Même si c'était lui qui avait tué l'infecté. Il avait vu des hommes se battre pour moins que ça. Donc, le jeune homme était encore doté d'un certain sens moral.
Il le remercia et rangea son gain dans son sac à dos.

Ses yeux se posèrent sur le cadavre. Son crâne formait un cratère sanglant. Il avait été très troublé, au départ, de tirer sur d'autres personnes, d'autant que le fusil produisait de gros dégâts... Puis, il avait fallut qu'il prenne ses responsabilités rapidement, car il devait protéger ses enfants. Se rendre compte que ce n'étaient plus « des gens ». Bien sûr, il avait de la peine pour ce qu'ils étaient devenu. Il ne les achevait pas sans y penser. Mais il préférait imaginer qu'il leur faisait une faveur ainsi, qu'il les libérait de cette condition... Inhumaine.
Ils étaient littéralement des cadavres ambulants. Personne n'aurait souhaité rester coincé sous cette forme pour toujours, la peau qui tombait en lambeaux, les réflexes qui ne tendaient plus que vers la survie, et quand il n'y avait rien pour se nourrir... Ils semblaient plongés dans une espèce de léthargie, ponctuée de temps en temps par des excès de détresse. Des plaintes de mourants.
Des mourants qui n'en finissaient pas.

Le chien s'était calmé, mais restait sur ses gardes, fixant le corps sanglant sur le sol.
Évidemment, il devait être difficile pour cette bête de ne pas se méfier des odeurs de mort, désormais. Il fit un signe de tête vers elle :

- Au fait, c'est quoi, son nom ?

Skylar écrivit autre chose sur le cahier : « On tente de fouiller rapidement la pièce et on passe à la suivante ? »
Il acquiesça d'un signe de tête. Voilà à quoi se résumait les occupations d'un après-midi depuis l'arrivée du virus : passer d'un endroit à un autre en prenant des risques, pour trouver de quoi survivre. Et on pouvait perdre à chaque fois. A deux au moins, l'initiative semblait moins folle.
Tout le monde a peur. Mais quelqu'un qui ne voudra prendre aucun risque, et préférer rester enfermé et en sécurité dans un lieu clos toute la journée, mourra de faim. Et quand il n'y aura plus de barres chocolatées, que feront-ils ?
Il préférait ne pas l'imaginer.

Pressé d'en finir avec cette pièce, qui empestait la mort, il se dirigea vers le bureau pour y jeter un œil.

Type d'action Fouille le bureau.

Il y avait un tas de papiers. Il lut un mot posé à son sommet, écrit d'un geste rapide : "Tom retour dans 1h"
Qu'est-ce que ça signifiait ? Est-ce que Tom était ce cadavre qui attendait dans le placard ? Peu importe.

Les deux survivants, et le chien sortirent de la chambre pour se trouver à nouveau dans le couloir.

- Choisis-en une... Vide, si possible.

C'était comme un jeu sinistre, dans lequel ils pariaient leur survie.

Points de vie restants : 20/20
   Munitions restantes : 3 balles
   Gains des fouilles : 3 balles de revolver + 1 nourriture donnée par Skylar
   Endroit où je me trouve : Chambre 4
   Endroit où se trouvent mes ennemis :
Aucun


Dernière édition par Joseph LaForche le Dim 30 Oct - 19:14, édité 4 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Ven 28 Oct - 18:27

Le membre 'Joseph LaForche' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Fouille' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Ven 28 Oct - 19:27


Skylar avait peur que Joseph refuse la barre de chocolat. C'était un cadeau, en fait non, c'était juste ce qu'il avait gagné. Partager ne le dérange pas. Même quand la fin du monde est là, il faut savoir être généreux. Bon, il faut avouer que le côté naïf du jeune homme n'aide pas, mais il est comme ça. Et dans le pire des cas, s'il a vraiment faim, il sait que Kirk est capable de chasser des lapins ou des choses dans le genre. Elle veille sur lui en silence, elle le protège et jusqu'ici, elle ne l'a pas encore laissé mourir de faim. C'est un bon chien, il n'aurait jamais pu imaginer avoir mieux. D'ailleurs, il préfère ne pas penser au jour où elle disparaîtra, ça sera bien trop triste, il perdra une amie, sa meilleure amie, sa plus fidèle et un membre de sa famille en même temps.

McReady était en train d'écrire sa question sur son papier pour demander s'ils fouillaient tout de même la chambre. Ce n'est qu'une fois le papier donné, qu'il répondit à la question qu'il avait lue sur les lèvres de son compagnon de route juste avant. "Kirk. C'est CAP-TAIN Ki-RK !" apprit-il en montrant sa jolie chienne qui était assise en train de le regarder. Il avait fait l'effort de parler, mais il n'était pas forcément sûr que c'était compréhensible pour son interlocuteur. Au pire, il pourra toujours lui montrer le médaillon qu'elle à son collier. Une médaille ronde de couleur argent, avec le logo de Starfleet gravé d'un côté et le nom de sa chienne "Captain Kirk" gravé de l'autre côté. Peut-être qu'il va lui poser des questions sur ce drôle de nom qu'il a donné à son animal. Ce n'est pas courant de prénommer son animal Captain Kirk, surtout quand ce nom désigne un personnage masculin. Sky s'en fichait, Kirk c'est un joli nom, pour lui ça signifie quelque chose de fort et son côté geek était bien obligé de donner un prénom plus qu'original à sa meilleure amie. Sa main effleura le sommet du crâne de la bête qui eu l'air d'apprécier ce geste.

Après ça, il se mit à fouiller la pièce avec Joseph, mais aucun des deux ne trouva quoi que ce soit d'intéressant. Tant pis, ce n'est pas la première fois que ça arrive. La pièce n'ayant plus rien d'intéressant, il était bien content d'en sortir pour oublier cette horrible odeur qui infestait ses narines. A présent, il ne reste qu'à avancer pour explorer une nouvelle chambre.

Type d'actionEntre dans la chambre 5

Type d'actionFouille la chambre si mouvement réussi


Sky s'approcha peut-être un peu trop rapidement de la porte pour l'ouvrir. Pour une raison obscure, il s'était imaginée qu'elle n'allait pas s'ouvrir, mais c'était tout le contraire. Elle n'était pas verrouillée et ainsi, il put entrer. Par contre, il remarqua presque immédiatement le zombie étant donné que Kirk se passa devant lui en position d'attaque. Elle devait surement grogner vu son allure. C'est qu'elle pourrait paraître terrifiante, mais pas pour un zombie. Sa main vint se poser sur son collier pour la maintenir vers lui, il n'avait pas envie qu'elle saute sur le monstre, hors de question qu'elle se fasse mordre. Dans son autre main, il tenait sa batte de baseball. Il avait encore le temps de fuir, de quitter la chambre et de fermer la porte ce qui retiendra éventuellement le zombie. Ce serait idiot de gâcher une nouvelle munition de Joseph. Sky n'a pas fait assez attention, il aurait dû regarder l'attitude de l'animal pour déceler que la chambre n'était pas vide et qu'un mort vivant y avait élu domicile.

Points de vie restants : 20/20
Munitions restantes : //    
Gains des fouilles : Nourriture x 1 pour Joseph
Endroit où je me trouve :  Dans la cinquième chambre
Endroit où se trouvent mes ennemis : dans la chambre avec moi

_________________

♠️ Sky & Captain Kirk ♠️
Certains ont peur du silence, car ils le ressentent comme une immobilité inconfortable. En réalité, le silence peut être beaucoup plus que l'inertie. Le silence crée des conditions propices à une transformation intérieure.
Codage Nono | Gif tumblr ?


Dernière édition par Skylar McReady le Ven 28 Oct - 19:33, édité 1 fois
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Messages : 151
Membre du mois : 0
J'ai : 24 ans
Je suis incarné(e) par : Dylan O'Brien
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Batman
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Ven 28 Oct - 19:27

Le membre 'Skylar McReady' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Mouvement' :


--------------------------------

#2 'Fouille' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Dim 30 Oct - 20:14

« Captain Kirk »... Drôle de nom. Ce n'était sûrement pas ce à quoi il s'attendait, plutôt un truc qui fasse plus... Euh... « loup ». Il était sûr que cela provenait d'un film connu, mais ne savait plus lequel. Parfois, il avait de gros trous de mémoire conçernant des choses qui paraissaient plus ou moins évidentes dans leur « ancienne vie ». Au moins, ce nom avait le mérite d'être original.

- Captain Kirk... C'est un nom assez épique. Impossible de me souvenir de la référence...

Joseph voulait bien croire que le chien assurait parfaitement son rôle de « capitaine ».
L'animal en imposait. Il s'approcha, et voyant que la bête ne semblait pas particulièrement hostile, il la caressa. Impressionnant, mais il n'avait jamais eu spécialement peur des chiens. Beaucoup de fermiers en possédaient, et les fermes, il y avait mis les pieds pendant toute son enfance.

- Je suppose que c'est une chance de l'avoir avec soi.

Et pas contre soi, évidemment. Captain Kirk le suivait des yeux, calmement. Brave bestiole.
Il se redressa tandis que Skylar avait pour tâche de choisir la prochaine chambre dans laquelle ils allaient tenter leur chance. Quand celui-ci s'approcha de la cinquième chambre, l'animal changea quelques peu d'attitude. Il s'agita, tournoyant autour de son maître, puis s'immobilisa devant la porte, sur le qui-vive.
Cela aurait peut-être dû les alarmer. Mais le jeune homme ouvrit tout en entrant.
Immédiatement, lui emboîtant le pas, Joseph comprit qu'un infecté se trouvait dans la pièce. Le chien grognait, menaçant d'attaquer, et Skylar dû la retenir par le collier. Une odeur nauséabonde se répandait dans toute la pièce, particulièrement sombre.
Mauvais choix, donc.

Type d'action Recule vers le couloir et ferme la porte


Type d'action Attaque l'infecté à l'arme blanche si le mouvement échoue


Il attrapa son ami par le bras, et le poussa à venir avec lui, la porte étant toujours ouverte. L'infecté émit un son désarticulé à leur encontre, s'approchant sans doute rapidement vers eux, mais ils parvinrent à reculer dans le couloir, et la porte se referma devant eux avec fracas.

Joseph jeta un œil autour de lui, et saisit un long meuble destiné à recueillir des flyers, qu'il poussa avec empressement devant la porte, pour la bloquer. On ne sait jamais.
Tant qu'ils le pouvaient, autant éviter d'utiliser toutes ses munitions, ou d'en venir à les attaquer...

Il se passa la main sur le front. Ça n'était pas passé loin. Et ces petites chambres constituaient vraiment des lieux dangereux, dans le sens où les mouvements étaient restreints, et les infectés risquaient d'être sur eux presque aussitôt. Quelque part, il s'en voulait d'avoir laissé le gosse passer devant lui, prenant tous les risques...
Mais d'un autre côté, ce n'était plus un "gosse", justement, et peut-être devait-il arrêter de vouloir protéger les autres, comme s'il en était responsable. Peut-être que ce sens du devoir qu'il ressentait, n'était qu'une façon vaine de vouloir rattraper des événements passés, et irrécupérables.
Skylar semblait être une personne capable de prendre des risques comme n'importe qui, malgré son handicap. Il fallait se le mettre en tête. Malgré tout, il préféra lui poser la question, tandis qu'il reprenait ses esprits :

- Tu veux... Que je passe devant, la prochaine fois ?

Parfois, ça n'était plus un problème de capacité physique, mais simplement de peur. Et il était normal d'avoir peur dans cette situation. Lui-même avait parfois été paralysé par l'angoisse, dans des moments inopportuns...

- J'espère pour toi qu'il y a vraiment des crayons quelques part. Au moins tout ça en vaudrait la peine...


Points de vie restants : 20/20
   Munitions restantes : 3 balles
   Gains des fouilles : 3 balles de revolver + 1 nourriture donnée par Skylar
   Endroit où je me trouve : Couloir
   Endroit où se trouvent mes ennemis : Aucun


Dernière édition par Joseph LaForche le Dim 30 Oct - 20:46, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Dim 30 Oct - 20:14

Le membre 'Joseph LaForche' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Mouvement' :


--------------------------------

#2 'Arme Blanche' :
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 25
Messages : 4465
Membre du mois : 6369
Je suis incarné(e) par : .
Crédit(s) : (c)Kanala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   Dim 30 Oct - 23:23


Comment quelqu'un peut-il ne pas connaître la référence ultime du nom du chien de Skylar ? Captain Kirk ? C'est évident, non ? Même un type qui n'est pas particulièrement fan de Star Trek devrait connaître ce nom. D'accord, peut-être que le nom "Spock" est plus évocateur de la série, mais quand même. Dans le domaine de la SF, c'est quand même cette série qui est sûrement la plus connue. Le jeune homme regarda Joseph avec un regard ébahie, comme s'il était face à un extra-terrestre. Quoi que pour ne pas se souvenir du si grand Captain Kirk, c'est bien un type qui ne vient pas d'ici. Alors, il leva sa main droite et fit le salut Vulcain dans l'espoir que ceci puisse rafraîchir la mémoire à son compagnon de route. Franchement, il a pourtant l'air d'avoir l'âge qu'il faut pour connaître cette très vieille série qui a dû commencer dans les années 80. Et dire que ce n'est même pas de la génération de notre petit McReady. Peut-être que son côté geek aide beaucoup, il faut dire qu'il a de nombreuse références que beaucoup ignore. C'est bien dommage que de grands classiques soient oubliés au profit de nouvelles séries qui sont vraiment sans le moindre intérêt... Quel dommage ! Si jamais avec le salut Vulcain rien ne lui revient en tête, il faudra bien qu'il lui donne la réponse que ce soit par écrit ou oralement.

Tout ce petit débat s'était installé dans la tête de Sky à cause de sa chienne. Oh, elle n'y est pour rien, c'est juste lui qui lui a donné le nom le plus bizarre qu'on peut donner à un animal. Franchement, il ne s'imaginait pas appeler son chien "Rex" ou "Médor". Avant de la nommer Kirk, il avait pensé à des noms "C-17", "Sarah Connor" ou encore "Mononoké". Mais sa passion de la SF l'avait emporté sur le reste, lui donnant ainsi un prénom plus masculin que féminin. Bon au moins, elle a échappé à "Vegeta" et "San Goku", ça aurait été vraiment trop bizarre ! Quant à avoir la chance de l'avoir, il était d'accord. Sans elle, il serait mort depuis longtemps. A plusieurs reprises, elle est parvenue à l'avertir que des morts étaient dans les parages. En plus de ça, c'est une excellente chasseuse, elle parvient à attraper des lapins. C'est pas grand-chose, mais quand on a pas mangé depuis quelques jours, c'est mieux que rien. Le sourd hocha positivement la tête tout en ayant un sourire bienveillant pour confirmer qu'il était heureux de l'avoir.

La suite de l'aventure fut beaucoup moins positive. Il aurait dû faire bien plus attention à sa chienne. Elle avait senti le danger et lui ne l'avait pas regardé. Quel idiot, il avait ouvert la porte pour entrer dans la chambre et découvrir un mort vivant. Une chance que Joseph soit réactif. Grâce à lui, il était sorti de cette pièce sans la moindre égratignure et en plus de ça, il avait réussi à éviter le combat contre le monstre. Un sourire gêné et désolé naquit sur son visage, il se sentait mal de les avoir mis en danger. C'est pour ça que tout le monde le rejette le plus souvent, c'est qu'il peut rapidement faire des erreurs, car il n'entend rien. Un peu plus et il mettait la vie de Joseph en danger. "Dé-so-lé" articula-t-il doucement, du moins le plus doucement possible pour s'excuser de son erreur. Puis, il donna un coup de main pour pousser le meuble devant la porte. Logiquement, il doute que la chose parvienne à ouvrir la porte, mais on ne sait jamais.

La question de l'homme le fit réfléchir un peu. Est-ce mieux qu'il passe devant et lui reste derrière ? C'est assez difficile de donner une bonne réponse. En le laissant passer devant, il va prendre tous les risques et si jamais il lui arrivait quelque chose, Sky se sentirait vraiment très mal. De même qu'en restant derrière, il est le plus mauvais choix pour surveiller qu'aucun monstre ne les attaque. Arf... faire équipe n'était peut-être pas une si bonne idée. Tout comme cette idée de trouver des crayons, quel imbécile irait risquer sa vie pour trouver ce genre d'objet ? C'est bien pour ça qu'il n'a rien dit à personne, n'est-ce pas ? Un soupire lui échappa et il recula jusqu'au mur le plus proche pour s'y adosser. Le pauvre garçon avait l'air dépité, encore une fois, il voyait la limite de ses capacités. Comment peut-il parvenir à survivre dans un monde pareil ? On lui a dit tant de fois... Il ferait mieux de mourir ou de rester seul ! "Tu d'vrais portir ! Jé souis inoutile !" murmura-t-il sans faire d'effort pour articuler cette fois-ci. Kirk s'approcha de lui et posa sa tête contre sa jambe comme pour lui remonter le moral. Brave bête, elle est capable de sentir quand ça ne va pas. Sa main prit son bloc note et il écrivit quelques mots dessus, ça sera toujours plus compréhensible que sa propre voix. Si tu restes avec moi, tu risques ta peau. Tu devrais me laisser, je suis inutile, je le sais ! Je ne veux pas causer la mort de quelqu'un ! Ces mots sont plutôt dures, mais il fallait bien le dire. Il tendit le papier à l'homme devant lui sans pour autant le regarder. Il restait honteux d'être ce pauvre sourd qui n'a pas sa place dans un monde comme celui-là.

Points de vie restants : 20/20
Munitions restantes : //    
Gains des fouilles : Nourriture x 1 pour Joseph
Endroit où je me trouve :  Dans le couloir
Endroit où se trouvent mes ennemis : dans la chambre n05 qui est fermée

_________________

♠️ Sky & Captain Kirk ♠️
Certains ont peur du silence, car ils le ressentent comme une immobilité inconfortable. En réalité, le silence peut être beaucoup plus que l'inertie. Le silence crée des conditions propices à une transformation intérieure.
Codage Nono | Gif tumblr ?
avatar

I'm a legend
Compétences:
Points de vie : 20
Messages : 151
Membre du mois : 0
J'ai : 24 ans
Je suis incarné(e) par : Dylan O'Brien
Crédit(s) : Nono
Je suis un(e) : Batman
Mes hauts faits :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Hello there [Livre II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Hello there [Livre II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Ce n'est qu'un détail. [Livre I - Terminé]
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall of Man :: 
Rive Nord, Trois-Rivières, Canada
 :: Le Secteur de l'Université :: Les Logements Etudiants
-
Sauter vers: